Francaisdefrance's Blog

30/11/2010

144 jours que Vincent Reynouard est incarcéré illégalement…

Je relaie…
FDF

.

Il y a maintenant 144 jours que notre camarade Vincent Reynouard est incarcéré illégalement. Nous ne l’oublions pas.

Le «double discours» des dirigeants arabes face à l’Iran.

WikiLeaks : les ambiguïtés arabes étalées au grand jour…

Mahmoud Ahmadinejad et le roi Abdallah, en 2007. Le monarque saoudien apparaît comme un virulent opposant au président iranien.
Mahmoud Ahmadinejad et le roi Abdallah, en 2007. Le monarque saoudien apparaît comme un virulent opposant au président iranien. Crédits photo : HASSAN AMMAR/AFP

Les positions anti-iraniennes des dirigeants du Golfe pourraient faire le jeu de leurs opposants islamistes. Les révélations de Wikileaks accréditent l’idée répandue du «double discours» des dirigeants arabes face à l’Iran.

Même si le Hamas palestinien, le Hezbollah libanais ou les succursales d’al-Qaida au Moyen-Orient restent discrets, nul doute que les révélations de WikiLeaks vont faire le jeu des radicaux islamistes, engagés dans la lutte contre les pouvoirs en place à Riyad, Sanaa ou Ramallah.

«C’est extrêmement embarrassant pour les régimes arabes modérés alliés de Washington, qui risquent de perdre le peu de crédibilité qu’il leur reste auprès d’opinions publiques désabusées», affirme un diplomate arabe, qui ajoute: «Ces fuites vont donner encore plus de poids aux arguments des extrémistes, qui peuvent dire maintenant: on vous l’avait bien dit, nos leaders tiennent un double discours.» Celui-ci est mis à nu par WikiLeaks, en particulier sur la menace nucléaire iranienne. Officiellement, les dirigeants du Golfe s’opposent à des frappes militaires occidentales, qui les mettraient en première ligne d’éventuelles ripostes iraniennes. En fait, leur posture est tout autre. Dans leurs discussions avec des responsables américains, les dirigeants arabes du Golfe appellent Washington à frapper les installations nucléaires iraniennes, vues comme une menace existentielle pour leurs pays. C’est le monarque saoudien qui est le plus virulent. À plusieurs reprises, le roi Abdallah a demandé aux Américains de «couper la tête du serpent» iranien. Son voisin, le roi du Bahreïn, Cheikh Hamad, ne dit pas autre chose quand il affirme, le 1er novembre 2009 devant le général David Petraeus, que «ce programme doit être stoppé» car «le danger de le laisser se poursuivre est plus grand que celui de l’arrêter».

Tensions communautaires

Le président yéménite, Ali Abdallah Saleh, est lui aussi rattrapé par ses confidences aux Américains. «Nous continuerons à dire que ce sont nos bombes» qui visent le réseau al-Qaida, dit-il d’après un câble envoyé par l’ambassadeur américain à Sanaa, alors qu’il s’agit de frappes américaines, impopulaires au Yémen. Selon un autre document, le numéro un yéménite se plaint devant le général Petraeus du trafic d’armes et de drogue en provenance de Djibouti, mais pas de la contrebande de whisky «pourvu que ce soit du bon whisky» – pas de quoi rehausser son crédit dans un pays musulman conservateur.

De nombreux documents font également état du souci de pays du Golfe d’acquérir des armements américains. D’onéreuses acquisitions, mal vues par les populations, et qui sont régulièrement dénoncées par les radicaux islamistes comme la preuve d’un «complot américain»…

Suite et source: http://tinyurl.com/39jk79g

La guerre contre l’islam et ses collabos sera féroce et sanglante…

La prochaine fois, Charles, écris plus gros. Je vais encore avoir des remarques…

FDF

 

.

 

La tradition du « Quai » est respectée !



Pour assouvir sa profonde aversion contre les Américains et leurs alliés, de GAULLE entreprit de livrer la France aux musulmans, alors soutenus par les communistes. Par euphémisme, il appela ça  » politique arabe de la France ». Il commença en septembre 1959, par les départements d’Algérie. La suite est connue. La constitution écrite pour lui, décrète que la politique étrangère est le domaine réservé du chef de l’état. Ses successeurs héritèrent de cette disposition. Le quai d’Orsay ne fait donc qu’exécuter les ordres et gérer les affaires courantes. N’ayant rien à décider, les occupants du « quai » ont forgé une spécialité dans laquelle ils excellent depuis le début de la cinquième république. Tous les présidents l’ont encouragée, certains plus que d’autres. Donc, à l’occasion des crises internationales, ou à défaut, de sa propre initiative, plusieurs fois par an, le ministère des affaires étranges français comble d’aise la pourriture antijuive de France et du monde entier. En 1958, cette pourriture ne subsistait en France, qu’à l’état de traces. Mais, grâce aux efforts du quai d’Orsay, des nombreuses officines et des organes de propagande qu’il contrôle, depuis dix ans, cette lie putride donne le la du « politiquement correct ». Or, comme nous le vérifions chaque jour, « politiquement correct » est synonyme de « compatible avec l’hégémonisme musulman ».

En même temps qu’elle se réjouit du léchage d’anus sale, pratiqué sur un nazislamiste notoire, par notre petit roquet d’Orsay [1] sortant, notre propagande domestique est excitée comme une folle, par la révélation de conversations échangées entre les dirigeants et les ambassades américaines à travers le monde. Ces conversations, plus confidentielles qu’ultra secrètes, sont publiées à grand tapage, par une immonde coalition internationale de torchons éponymes. Franchement, on est déçu par ce qu’on découvre. Néanmoins, quelques infos sont en opposition frontale, avec le « politiquement correct » soutenu par les immondices internationaux.

Quelques faits révélés sont réjouissants. Ils confortent ce que j’ai écrit en plusieurs occasions, en me fondant sur la mentalité du meneur des radirans. Ainsi donc, des missiles de fabrication nord-coréenne, conçus par des Russes, sont parvenus aux radirans. Certains de ces missiles sont pointés sur l’Europe. On peut comparer l’ambition hégémonique du génocidaire potentiel de Téhéran, à celles d’autres personnages historiques. Il tient non seulement grâce au soutien de ses partisans, mais aussi, parce que comme yimâchémo le meneur nazi, parmi ses ennemis extérieurs les plus implacables, beaucoup rêvent de le voir accomplir la destruction qu’il clame. Mais il ne veut pas en faire profiter ses ennemis, il la réserve pour son dessert. Alors, contrairement aux folles espérances des antijuifs du monde entier, les premières bombes atomiques perses, exploseraient de joie, d’abord dans la vieille Europe. On peut même raisonnablement espérer, que les toutes premières atteindront les sous-espèces rivales de nazislamistes, stagnant autour de la Perse.  Ca ne serait pas beau la vie ?

A priori insignifiant, un détail gâche certainement le plaisir des immondices. Quoique. Deux interprétations sont possibles. Ainsi donc, les salamalecs, les encouragements, les reptations officielles devant les envahisseurs musulmans, y compris la dernière du scatophage du quai d’Orsay, tout cela ne serait que de la poudre aux yeux, de la flagornerie, voire des manœuvres dilatoires ? En tout cas c’est ce que laisse entendre, une déclaration « off » du conseiller élyséen, Jean-David LEVITTE. Les propago-déchets frankaouis en sont tout retournés. Pourtant, il manquerait l’essentiel : Le gouvernement français est-il vraiment décidé à freiner les envahisseurs nazislamistes, en France, d’abord et aussi à l’extérieur ? La réponse officielle n’existe pas. Seule reste observable la politique arabe, perpétuée et amplifiée à chaque nouveau roquet d’Orsay. Le dernier fait très fort avant de disparaître !

Gag ! Aussi pitoyable et aussi haineuse que les ultimes résidus du Parti de la Charia en France, une malheureuse clique d’attardés, se prétendant gaullistes, gesticule en marge de l’opposition. En fait il ne s’agit que de dangereux extrémistes fanatiques de la « politique arabe ». On y croise en invités VIP, toutes les raclures antijuives de premier plan, qui infestent la classe politocarde frankaouie. Sont de ceux là, le plus mort que vif de Belfort et le sénile proxo de la république, selon Christine Deviers-Joncour. Tous ces débris suivent désormais la crinière blanche, d’un autre ex roquet d’Orsay, celui qui souffla à son patron CHIRAC la délicate litote sur la « parenthèse de l’histoire ». En fait, tous les roquets d’Orsay qui n’ont pas encore crevé, sont membres d’honneur de ce concentré de pourriture antijuive. Koukouch nénère est attendu dans la meute. Il n’aura pas failli à la sinistre tradition.

La guerre contre l’islam et ses collabos sera féroce et sanglante.

Charles DALGER, le 30 novembre 2000


[1] L’excellente expression « roquet d’Orsay » fut créée par François MEDIONI pour son célèbre blog « Balagan ». Je la lui emprunte, comme il m’emprunta « VEDRINE Hubert alles ». Ces déjections, ça colle aux semelles !

Puisque le niveau de nos élèves est devenu une telle honte pour notre pays… interdisons les notes !

Que faire quand un système scolaire devient tellement mauvais que parents et citoyens menacent de se rebeller, parce qu’ils comprennent que l’avenir de leurs enfants est en grand danger ?


Arrêter les expériences pédagogiques désastreuses ?
Revenir au bon sens et aux méthodes éprouvées ?
Restaurer une ambiance de travail dans les classes ?
Cesser de dévaloriser les bons élèves et d’excuser les cancres ?

Non. Tout au contraire. Puisque le niveau de nos élèves est devenu une telle honte pour notre pays… interdisons les notes !

Cette catastrophe, que les membres de SOS Éducation n’osaient même pas imaginer dans leurs pires cauchemars, est en train d’arriver dans nos écoles.

Une association qui bénéficie du soutien du Ministère de l’Éducation national, l’AFEV, a lancé l’offensive peu après la rentrée scolaire.

Comme au Québec il y a vingt ans, ils veulent interdire les notes. Ainsi, selon eux, il n’y aura plus ni bons, ni mauvais élèves dans nos écoles !! Et tant pis si, comme au Québec, le niveau d’illettrisme dans la population monte en flèche (l’orthographe française a quasiment disparu du Québec suite à cette réforme ; peu de jeunes Québecois connaissent encore les bases de l’orthographe, y compris en faculté de médecine).

Tous les pays qui ont pratiqué ce genre d’utopie reviennent dessus : la Suisse, le Danemark, la Suède et même les États-Unis remettent progressivement les notes au goût du jour dans leurs pratiques.

Quand l’AFEV a lancé sa proposition en septembre 2010, personne n’a voulu y croire.

Mais le 11 novembre 2010, ils ont publié dans Le Nouvel Observateur un appel pour la suppression des notes à l’école élémentaire, signé par vingt personnalités, dont Eric Debarbieux, un des principaux conseillers du ministre de l’Éducation Luc Chatel !!!

Et là, stupeur : toutes les fédérations de parents d’élèves se sont déclarées favorables à cette mesure pourtant suicidaire.

Ainsi, la FCPE, dont la direction parisienne est depuis longtemps acquise aux pédagogistes les plus radicaux, mais aussi la PEEP, plus modérée, et même l’APEL, la fédération des parents du privé, se sont toutes liguées derrière l’AFEV.

Il est donc quasiment certain que nos enfants au primaire vont avoir droit à cet ultime coup de rame sur la tête, qui risque de les noyer définitivement par dizaines de milliers.

Comment sauront-ils s’ils progressent, s’ils ne peuvent plus comparer leurs notes avec celles du trimestre précédent ? Comment se motiver le soir pour repasser ses leçons ? Comment prendre au sérieux les interros écrites… si elles ne sont plus notées ? Comment être fier d’avoir bien travaillé… si le professeur ne marque pas l’effort, et si donc les parents ne peuvent pas savoir ?

Ceux qui veulent casser le système des notes les accusent d’être « stigmatisantes », et même « traumatisantes ». Ils veulent, disent-ils, « mettre fin à l’élitisme et à la sélection ». Supprimer les notes, c’est aussi un moyen d’éviter de voir si un établissement se casse la figure.


Mais si, parmi eux, il y en a un seul qui a des enfants à l’école, ils devraient savoir qu’il n’y a plus aucun classement (c’est interdit), et qu’il n’y a plus aucune sélection avant le bac !! Ce qui pose d’ailleurs de graves problèmes !!!

Actuellement, la plupart des écoles ne donnent déjà plus de notes, mais des A (acquis), B (en cours d’acquisition) ou C (non acquis). Tout se passe comme si les enfants ne pouvaient supporter que des 20, 15 ou 10 ! Le zéro et le 5 sont de toute façon totalement proscrits, trop stigmatisants, même quand l’enfant se conduit mal.

Ce système, totalement flou, fausse de façon dramatique l’évaluation des enfants. Plus personne ne sait au juste comment ils se situent par rapport aux exigences des programmes. Des livres entiers ont été écrits à ce sujet, par des instituteurs affolés !

Et on voudrait aggraver encore la situation en passant un décret interdisant définitivement les notes dans toutes les écoles ???

Ici à SOS Éducation, c’est la mobilisation générale.

Nous sommes en train de réunir toutes nos forces pour empêcher que l’irréparable ne soit commis.

Aidez-nous. Faites circuler la pétition à Luc Chatel à tous vos amis. En dix ans de mobilisation, nous n’avions jamais eu à faire face à une menace aussi grave.

Il est capital que vous agissiez très très vite. Cliquez-ici pour signer la pétition au ministre.

Un grand merci d’avance,

Vincent Laarman
Délégué général

Pour signer la pétition au Ministre de l’Éducation :

>

SOS Education est une association qui oeuvre à la défense de l’école. L’association mène tout type d’actions pour promouvoir une éducation de qualité, fondée sur des programmes cohérents, des méthodes d’enseignement, éprouvées, l’autorité des professeurs, la reconnaissance du travail et du mérite des enseignants, le respect de la neutralité de l’école.

SOS Education – 120 boulevard Raspail – 75006 Paris – 01 45 81 22 67 – www.soseducation.comcontact@soseducation.com

Mais que pensent les algériens ?

Morceaux choisis…

FDF

.

Monde: répartition géographique de la population musulmane (2010).

Ces chiffres vous donneront une bonne approche de l’islamisation rampante dont le Monde fait l’objet.
FDF
.
Musulmans en Asie Orientale / Muslims in Eastern Asia 

Musulmans en Asie Centrale /   Muslims in Central Asia

Musulmans en Europe du Sud-Est  /  Muslims in Southeastern Europe

Musulmans en Europe du Sud-Ouest  / Muslims in Southwestern Europe

Musulmans en Europe du Nord-Ouest  /  Muslims in Northwestern Europe

Musulmans en Amérique du Sud  /  Muslims in Southern America

Musulmans en Amérique du Nord  / Muslims in Northern America

Dossier complet / Traduction francaise:  ( GOOGLE)
9.77% de musulmans en France

Houssain Kettani

Department of Electrical and Computer Engineering and Computer Science

Polytechnic University of Puerto Rico, San Juan, Puerto Rico, USA

Koweït: un an de prison et 3.500 dollars d’amende pour les femmes en maillot de bain sur les plages.

De plus en plus tarés, ces islamistes. Ils vivent vraiment à une autre époque.

FDF

.

Koweït: un an de prison pour les femmes en maillot de bain(afp)

Cinq députés islamistes koweïtiens ont présenté lundi une proposition prévoyant un an de prison et une amende de 3.500 dollars pour les femmes se présentant en maillot de bain sur les plages.  

Ils suggèrent d’amender le code pénal pour infliger les mêmes peines aux femmes qui portent des décolletés et à celles qui se comportent d’une manière « indécente » sur les plages, les îles ou dans les piscines, selon la proposition des députés dont l’AFP a obtenu une copie.

Pour être effective, cette proposition doit être approuvée en commissions parlementaires, puis par la Chambre et enfin par le chef de l’Etat.

Les auteurs de cette proposition ont fait état de scènes « indécentes » sur les plages et les îles koweïtiennes, fréquentées majoritairement par des hommes. Les rares femmes qui s’y baignent portent vêtements et voile.

Dans les piscines ou plages privées, les femmes portent plus volontiers des maillots de bain.

La députée libérale Acil al-Awadhi a dénoncé la proposition comme « une violation de la Constitution » et une mesure discriminatoire, se demandant pourquoi elle ne s’appliquerait pas aux hommes en maillot de bain.

Le Koweït est un pays islamique conservateur mais, contrairement à son voisin saoudien, n’impose aucune restriction vestimentaire aux femmes.

Source: http://www.ladepeche.fr

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite !

Voilà un acte courageux dans une Europe qui se couche de plus en plus devant l’Islam (mot signifiant « soumission ») :
« Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions [d’Euros]. Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
> Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait “paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse.


Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG:

“Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime« .


Immigration: 23.000 étrangers reconduits. Coût: 12.645 euros par reconduite…

Cela ne vous ennuie pas un peu de payer des impôts pour une cause perdue? Moi si… La solution, en cette période où l’on nous demande de nous serrer la ceinture: halte à l’immigration clandestine! On sait faire… Autant faut il vouloir le faire; sans tomber sous le coup des lois anti-racistes et à préférence non-nationale. Pas gagné d’avance.

FDF

.

Un total de 23.498 étrangers ont été reconduits jusqu’a fin octobre par la France dont le budget 2011 continuera de faire de la lutte contre l’immigration clandestine une « priorité », a indiqué lundi le ministre de l’Intéreur, Brice Hortefeux.

Sur les 23.498 personnes reconduites, un tiers ont accepté un retour volontaire, a précisé M. Hortefeux devant le Sénat qui examinait le budget de la mission « immigration-asile-intégration ». 

« J’encourage les retours volontaires » parce que « plus on va vers les retours volontaires plus c’est un signal politique », a dit le ministre, selon lequel le coût des retours contraints s’est élevé en 2009 à 232 millions d’euros, soit une moyenne de 12.645 euros par reconduite.

De janvier à fin octobre, 156 filières d’immigration clandestine ont été par ailleurs démantelés, selon le ministre. Après avoir souligné que la lutte contre l’immigration clandestine restait une de ses priorités, il a assuré qu’aucun réduction d’emploi « n’est prévue dans les services opérationnels de la Police aux frontières » dans le cadre du budget 2011 de 591,5 millions d’euros, « globalement stable » selon lui.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Humour créole…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:30
Tags: , , , , ,

Sans commentaires. Ces gens là savent s’amuser… Et, contrairement à certains, ne nous prennent pas la tête.

FDF

.

Coup d’État civil pro islamique à Ankara !

Les conséquences de la réunion de l’Otan à Lisbonne directes et indirectes, ne manquent pas de se faire sentir. Et cela commence par l’un des principaux alliés, la Turquie. Les années 1946-1950 avaient vu la mise en place, dans ce pays, de gouvernements démocratiques formellement civils. Plusieurs coups d’État les ont renversés successivement. Or pour la première fois depuis 60 ans, deux ministres (1) ont pris la décision d’y mettre à pied trois généraux. (2) Ceux-ci se trouvent impliqués dans le cadre du complot Bayloz remontant à 2003. Le chef du parti laïc de gauche CHP soutient de façon significative les trois putschistes, qui font appel aux tribunaux spéciaux. Cela s’est produit la semaine écoulée, qui suivait immédiatement la rencontre de l’alliance occidentale.

S’agissant de tout autre pays, on trouverait cette situation critique du point de vue journalistique et conjoncturel. L’événement serait couvert de façon dramatique par les gros moyens d’information. Et on jugerait aussi cette normalisation, sur le fond, parfaitement conforme aux principes de la gouvernance mondiale.

Il n’en va pas de même dans une société où l’élément militaire joue, ou plutôt jouait jusqu’à une date très récente, un rôle central dans tous les réseaux de pouvoir. Rappelons ainsi que le poids économique de la couche dirigeante de l’armée issue du kémalisme, en fait le principal partenaire apprécié en France par les milieux se disant de gauche et non moins laïcistes.

Les dirigeants civils, eux-mêmes disciples de l’islam moderniste (3), ont obtenu à Lisbonne de la part des Américains et des autres alliés une concession qu’ils jugent essentielle. On leur a accordé que l’Iran ne soit pas explicitement mentionné comme adversaire dans le cadre de la mise en place du bouclier anti-missiles de l’Alliance atlantique. Dans ce contexte, ils se sentent en mesure de rogner un peu plus les prérogatives des militaires laïcs.

On pourrait donc aboutir au renversement complet du rapport de forces établi par les jeunes-turcs en 1909, puis par le kémalisme en 1923, un concept paradoxal : un « coup d’État » civil.

En apparence, formellement, si cette évolution aboutit, elle ne rencontrera que des approbations, au moins dans un premier temps, sur la scène internationale.

Pour le moment d’ailleurs un seul pays, pratiquement, semble s’y opposer, émettre des réserves, agiter et alerter plus ou moins discrètement ses propres éléments d’influence. Il s’agit de l’État qui avait tissé depuis le début des années 1950 des liens très solides de coopération avec l’armée d’Ankara. Pour le moment, en effet, le gouvernement israélien actuel redoute à plus ou moins juste titre une coalition régionale des pays musulmans. Ceci ne s’était jamais produit depuis la fondation d’Israël. L’État hébreu, de guerre en guerre, et pendant ces périodes intercalaires que l’on appelle, un peu imprudemment peut-être, « la paix » avait toujours su séparer les deux puissances musulmanes régionales non arabes, l’Iran comme la Turquie, et s’employer efficacement à diviser les Arabes entre eux. Sur ce dernier terrain il n’a pas rencontré trop de difficultés.

Dans sa chronique de Zaman Today du 27 novembre M. Ergun Babahan prend à cet égard à partie l’ancien ambassadeur américain en Turquie M. Eric Edelman. Il en fait à la fois le porte-parole à Washington d’une certaine coulisse et il l’accuse de « vivre dans un monde virtuel », de se montrer « coupé du réel ». Le vrai reproche porte sur l’évaluation de la durée, que ses partisans jugent illimitée, du gouvernement turc actuel.

De ce dernier point de vue nous ne disposons à vrai dire d’aucune boule de cristal. Nous les laissons au Quai d’Orsay. Contentons-nous des faits.

Lors de la sortie très spectaculaire de Erdogan à Davos en janvier 2009, puis encore lors des incidents de la flottille Mavi Marmara en mai 2010, on a pu remarquer que le gouvernement d’Ankara ne craignait pas désormais de s’aliéner les réseaux pro-israéliens du monde entier. Aux Etats-Unis, où il réside, remarquons d’ailleurs que Fethullah Gülen tient des propos apaisants. Certains observateurs mal informés ou naïfs, comme M. Gurfinkel dans Valeurs actuelles, les prennent ou tentent de les faire prendre à leurs lecteurs pour argent comptant.

Or, désormais, le quotidien officieux Zaman est monté d’un cran dans la séparation : on y met en accusation l’influence sioniste en Amérique du nord. Personne ne peut croire inconscients de la gradation, les professionnels de la communication qui fabriquent ce journal, très proche du pouvoir et techniquement très bien fait. Y compris dans l’usage des mots, il ne nomme plus d’ailleurs désormais ses adversaires pour « sionistes », il revient à un registre sémantique qui servait beaucoup à la charnière des XIXe et XXe siècles.

Or, parallèlement, les dirigeants d’Ankara haussent également le ton dans leurs négociations avec l’Europe. Ils jugent en effet que la défense du continent a été confirmée ces dernières semaines comme dépendant intégralement du bon vouloir de Washington. Plusieurs longues analyses officieuses confirment ce fait, pour tout observateur lucide, malheureusement évident. (4) Il semble pour nous humiliant, mais pour les Turcs réconfortant, que l’Union « européenne », les guillemets me paraissent désormais s’imposer, persiste à ne penser son destin qu’en tant que grosse patate consommatique.

Représentée au plan international par les glorieux Barroso, Van Rompuy et Lady Ashton l’organisation bruxelloise des 27 petits cochons roses se préoccupe plus de sauver ses banquiers que de défendre ses ressortissants.

Le projet « Eurabia » a été décrit (5) comme préparant pour les prochaines décennies, au nord de la Méditerranée la situation de dhimmitude que subissent depuis des siècles les chrétiens d’orient. Ce processus de domestication des peuples par la trahison de leurs élites économiques semble donc en bonne voie.

Les ennemis de la liberté si actifs contre notre continent s’y emploient dans les coulisses de Bruxelles.

En professionnels de la conversion par conquête, je ne doute pas que les islamistes turcs observent leurs proies, qu’ils l’hypnotisent par leurs mots d’ordre et qu’ils se régalent de leurs faiblesses. On peut cependant encore s’y opposer. (6)

JG Malliarakis

Source: http://www.insolent.fr/

Comme en Suisse: un référendum pour le retour aux pays des étrangers criminels…

Il est vrai que la Suisse est appréciée aussi par ses orientations démocratiques. Le même genre de référendum comme celui dont les habitants ont pu se soumettre ce dimanche est impensable en France. Notre pays ne serait-il pas pas une démocratie? Il parait que si, pourtant… On ne demande pas une votation fédérale, comme chez nos amis Hélvètes. Mais que l’on nous écoute; nous les français de souche. Est-ce une tâche insurmontable?

FDF

.


Depuis début novembre, les organisations et élus pro-immigrés de la région lyonnaise organisent une campagne de sensibilisation et un scrutin sur la question du « Une votation pour le retour aux pays des étrangers criminels » non communautaires aux élections locales.

Samedi 24 Novembre, le Bloc Identitaire Lyon s’est invité à l’un des bureaux de vote, à la Mairie de Grigny (Rhône). S’inspirant de la votation Suisse qui devait avoir lieu le lendemain, les Identitaires sont venus avec une urne… invitant tout un chacun à se prononcer sur le retour au pays des étrangers criminels. Et tout cela sous les yeux ébahis du Maire de Grigny et de Givors.

Les premiers résultats du scrutin font état d’un triomphe pour l’initiative du Bloc Identitaire Lyon avec 100% de OUI…

Voir la vidéo de l’action : http://www.youtube.com/user/BlocIdentitaireLyon#p/a/u/0/X-DyBd9bmTA

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

info@bloc-identitaire.com
Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Service Communication : 06 78 79 31 81
www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013
Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

Les pauvres chouchous: l’Occident comploterait contre l’islam?

La stigmatisation, c’est un peu comme le Kamasoutra: il en existe moultes versions. Voici la dernière. Ne riez pas trop fort; ils pourraient se vexer…

FDF

.

 


Téhéran.  Ekmeleddin Ihsanoglu, secrétaire général de l’OCI, l’Organisation de la Conférence Islamique, a déclaré que l’Occident a conçu des projets pour favoriser la propagation de l’islamophobie dans l’espoir de bloquer l’augmentation des conversions à l’islam et il a exigé que les pays musulmans réagissent collectivement afin de désamorcer ces procédés.

Lundi 29 novembre, à l’occasion d’une rencontre à Téhéran avec le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, Ekmeleddin Ihsanoglu a affirmé que propager l’islamophobie, insulter les valeurs musulmanes ainsi que provoquer et disséminer la haine de l’islam figurent parmi les priorités les plus importantes de l’Occident et il a recommandé avec insistance que les pays musulmans dans leur ensemble prennent collectivement des mesures institutionnelles  afin de contrer les agissements des pays occidentaux.

Il a par la suite  élaboré sur les activités et sur les projets de l’OCI pour contrer l’islamophobie et les insultes aux valeurs islamiques ainsi que sur la résolution de problèmes musulmans, comme la Palestine, et il  a rappelé que l’aide et l’engagement iranien jouent un rôle décisif dans tous ces domaines.

Ekmeleddin Ihsanoglu était à Téhéran pour participer à une conférence des ministres du Tourisme des pays membres de l’OIC , cette réunion avait pour but de stimuler la coopération entre des pays qui comme l’Irak, l’Algérie, le Pakistan, le Soudan, le Mali, la Guinée, le Liban, la Syrie, le Cameroun, le Sénégal et l’Ouganda prenaient part à cet événement afin de finaliser des ententes initiées par leurs experts dans le domaine touristique.


Source : FarsNewsAgency



Merci à DG pour le tuyau…

 

Minarets: les muzz de Suisse veulent que la chancellerie fasse machine arrière.

Après la tôle de dimanche prise par les étrangers de Suisse qui ont plutôt désormais intérêt à se tenir a carreau, les muzz sans doute vexés et bien em…… ramènent leur fraise. Ils ravivent la polémique des minarets … Toujours à semer la zizanie, ces gens-là… Ils n’arrivent pas à comprendre qu’ils ne sont pas chez eux et en Suisse comme dans d’autres pays d’Europe, ils sont « tolérés »…La « mettre en veilleuse » favoriserait leur intégration et mettrait un terme à toute stigmatisation. Mais de là à ce qu’ils comprennent ça…

FDF

.

Un an après la votation sur les minarets, des musulmans de Suisse se mobilisent afin que la Suisse fasse marche arrière. Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a annoncé lundi à Zurich le lancement d’une initiative populaire visant à abolir l’interdiction des minarets.

Un comité d’initiative « le plus large possible » doit être créé d’ici la fin décembre au plus tard. Le Conseil central islamique suisse (CCIS) est en contact avec différents acteurs des milieux politiques, culturels et scientifiques.

Le texte de l’initiative devrait être soumis à la Chancellerie fédérale pour examen « dans tous les cas » en janvier 2011 déjà. Si on veut abolir l’interdiction des minarets en Suisse, il faut le faire en empruntant la même voie utilisée pour introduire cette interdiction, ont expliqué à la presse des représentants du CCIS.

Incompréhension

A part engendrer de l’incompréhension, l’interdiction des minarets « n’a servi à rien », si ce n’est à ternir l’image de la Suisse à l’étranger, estime le CCIS. Elle est en contradiction avec la Constitution concernant l’égalité des droits et l’interdiction de discrimination.

L’interdiction « vise clairement l’abaissement des musulmans en Suisse », affirme le CCIS. Il n’existe aucune justification pour une interdiction des minarets. Du point de vue du droit de bâtir, le minaret n’est pas différent d’un temple hindouiste ou bouddhiste ou d’un clocher d’église.

« Faux-pas »

Le CCIS dit avoir « espéré en vain » qu’un « débat fertile » s’instaure après la votation pour savoir comment la minorité musulmane peut être acceptée « en tant que citoyens valables et non-stigmatisés ». Au lieu de ça, « les élites politiques » se sont contentées d’expliquer à l’étranger que ce vote était un « faux-pas ».

Le 29 novembre 2009, le peuple suisse a accepté l’initiative de l’UDC contre les minarets par 57% des votants. En octobre dernier, le Conseil des Etats a rejeté une pétition exigeant que l’interdiction des minarets soit retirée de la Constitution.

Source: http://www.romandie.com/

Il faut vénérer le cochon, lui seul peut nous sauver !!!

Reçu par mail…
FDF

.

Alors là, je me régale!!!  J’imagine la tronche que certains vont tirer en prenant connaissance de ce je vais vous apprendre  (à DIFFUSER généreusement) à tous vos contacts!!!!

La bonne nouvelle , là voila:

une arme redoutable pour se débarrasser de la racaille qui nous envahit, qui veut nous niquer, nous descendre et j’en passe….

Il faut absolument qu’ils sachent que depuis toujours (reconnu par les pharmaciens !) dans presque tous les médicaments, gélules ,crèmes , cosmétiques, rouges à lèvres, suppositoires, il y a du GRAS DE PORC !!!

Alors, maintenant, ils ne pourront plus se soigner, ni se maquiller, ni se traiter, ni embrasser nos femmes, au vu de leur « religion. »

Prescrivez abondamment cette ordonnance sur internet et ailleurs.

Vive la médecine moderne!

Manuel Valls agressé par la racaille…

C’est se jeter dans la gueule du loup, ça… Aux « Tarterets »; un des hauts lieux de la délinquance de France…

FDF

.

Lu sur: http://tinyurl.com/28483su

Le député-maire socialiste d’Evry (Essonne), Manuel Valls, annonce avoir été « violemment agressé verbalement et physiquement par une bande de voyous » alors qu’il visitait la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, en compagnie d’élus d’opposition de la ville, pour soutenir Bruno Piriou, candidat à une élection municipale anticipée…

Manuel Valls (PS) agressé par la racaille à Corbeil . Lebigre (UMP) leur donne presque raison …

« Nous connaissons M. Valls pour ses prises de positions claires sur la sécurité publique, le respect de la laïcité , des lois républicaines . Il se fait agresser sur le marché tant il est vrai que Corbeil est devenu une zone de non droit où la racaille fait la loi .

Monsieur Valls en cette occasion mérite notre plein et entier soutien .

Nous ne pouvons passer sous silence les écrits scandaleux du pitoyable Jacques LEBIGRE, secrétaire départemental de l’UMP et ancien maire adjoint de Corbeil sur sa page Facebook , que nous reproduisons in  extenso, fautes d’orthographe comprises :

http://www.facebook.com/?sk=messages#!/jacques.lebigre/posts/145395358842496

Jacques Lebigre: Je suis scandalisé par la relation faite par FR3, ce soir de l’agression dont Manuel Valls a été, semble-t-il la victime ce matin, sur le marché des Tarterêts. Je trouve cet incident déplorable et je condamne, quels qu’en soient les auteurs. Les commentaires, en revanche sont inadmissibles, car Manuel ne peut oublier l’exaspération déclanchée naguère par certains de ses propos… (SIC !) En clair pour Lebigre c’est certes scandaleux que Monsieur Valls ait été agressé , mais c’est un peu de sa faute car ses propos ont « exaspéré » . Eh bien c’est nous qui sommes exapérés par Lebigre , soit disant représentant de la « droite » qui non content de déclarer dans la presse http://blog.brunopiriou.fr/public/commemo/Le_Parisien_du_jeudi_26_aout_2010.pdf qu’il fait des chèques à « qui il veut » trouver quasiment des excuses aux agissements de la racaille de Corbeil . Manifestement la sécurité ne rêgne pas à Corbeil ! Pas terrible comme bilan !  Nous ne sommes pas socialistes . Mais Monsieur VALLS fait quotidiennement la preuve sur Evry de son sens des valeurs et du Droit . Monsieur Valls lui, est un homme COURAGEUX et honnète qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour que ses administrés aient droit à la première des libertés : la sécurité . De même il lutte pour le respect des lois et des valeurs de la République Française . Monsieur Valls a donc notre respect et nous tenons par la présente à l’assurer de notre indignation suite à cette agression des bandes de Corbeil au mépris des valeurs démocratiques !!! Monsieur Lebigre la sécurité et la paix sociale ne s’achêtent pas ! Encore une fois nous préférons les gens bien à gauche aux cons de droite (et inversement ) »…

Tariq Ramadan fait son cinéma…

L’autoproclamé « intellectuel » re-pointe le bout de son nez… Le « double langage » qu’il pratique a de nouveau séduit certains spectateurs… Pas les « mieux-pensant », c’est sûr…

FDF

.

Tous voiles au vent, femmes et hommes se sont pressés, hier matin, au Gaumont multiplexe, pour assister à la conférence de l’hyper médiatique Tarik Ramadan. Presque mieux qu’Harry Potter, le penseur suisse d’origine égyptienne a fait déborder la salle de cinéma. Pour les organisateurs Abdelkader El Marraki et Mohammed Khay,   « le frère Ramadan tient un discours en accord total avec notre vision de l’islam. Il défend une religion très souple et en a une lecture moderne. Qu’il s’agisse de l’individu, de la famille ou de la société, nous partageons son éthique musulmane. Nous sommes pour un islam de France. »

Ils n’étaient pas seuls à boire ce qui s’apparentait// <![CDATA[ plus à un prêche qu’à une conférence. Très clairement, le professeur Ramadan a séduit son public. Il s’agissait, hier, de parler éthique, morale, détermination du bien et du mal. En clair, comment bien se comporter en accord avec la révélation. Et Ramadan de commencer par un appel à la prise de notes et à l’enregistrement.   « Ne devenez pas des consommateurs de conférences. Il ne sert à rien d’écouter sans en tirer profit. » Et l’homme de citer le Prophète, puis Paul Ricœur, Emmanuel Kant et de poursuivre :   « La morale vient de la religion et l’éthique de la raison. (…) La morale serait du révélé, l’éthique serait du négocié rationnel. Vous suivez ? » Silence dans le public.   « Si vous vous dites que c’est difficile, ne me demandez pas de descendre, c’est à vous de vous élever. Il faut qu’on soit exigeant les uns avec les autres. » Applaudissements dans la salle obscure. Un élan que Ramadan stoppe net.   « Surtout on n’applaudit jamais ! Ce n’est pas un meeting politique, on est dans une réflexion fondamentale sur Allah ! Quand vous applaudissez, c’est l’émotion qui parle et vous vous concentrez moins, c’est inversement proportionnel à vos applaudissements. Faites silence et essayez de comprendre. Et puis, en plus, c’est pas bon pour l’ego d’applaudir car vous êtes en train de me renvoyer un message qui dirait : ‘Ce que tu as dit, je pourrais y croire.’ » Réfutant   « le jugement à géométrie variable », celui que ses détracteurs accusent de tenir un   « double discours » a terminé sa conférence sur   « l’éthique de l’intimité ». Sur le baiser que l’on se devrait tous de déposer sur le front de ceux que l’on aime. Une certaine idée de paix.

Source: http://tinyurl.com/2bfdttg

29/11/2010

Qu’est-ce que l’Eurabia ?

Faut pas se laisser envahir idiots…

FDF

.


C’est un débat que nous avons eu lors du banquet Républicain de Résistance Républicaine. Beaucoup d’intervenants voyaient bien les conséquences d’Eurabia, percevaient les réalités de l’islamisation de l’Europe mais ne comprenaient pas tous l’origine et le pourquoi. Plusieurs autres intervenants comme Jenny Letartre, René Marchand et Christine Tasin expliquèrent qu’en fait, c’est l’application, ni plus ni moins, d’une volonté de faire du continent Européen regroupé en plus du Moyen Orient, un équivalent économique puissant et opposable à la sphère Asiatique et Américaine. Vision purement économique et de marché. Toutefois, cela oblige, compte tenu des différences culturelles et cultuelles, à intégrer à petites doses et désormais aujourd’hui, à haute dose une immigration arabo-musulmane et des immigrants susceptibles d’adopter facilement les nouvelles  mœurs du futur Eurabia qui seront un mélange ou l’islam sera déterminant.

Pour ma part, je pense très sincèrement que ce n’est qu’une trahison des nations, de leur histoire et des citoyens qui composent ces nations par les dirigeants européens.  Et ce, depuis 1974 après le premier choc pétrolier. Vous verrez dans l’extrait suivant cet article ce qu’en dit Madame  Bat Ye’or qui a soulevé parmi les premiers, cet énigme incompréhensible à priori, et  au premier abord, pour tous les nationaux un tant soit peu fier de leur pays, de ses racines, de ses origines et respectueux des symboles de la nation.

Eurabia est ce monde qui se construit grâce à la duplicité de la communauté européenne, puis de l’Union Européenne et qui explique pourquoi les différents référendums nationaux sont vécus par elle comme des atteintes à ce monde rêvé par des dirigeants financiers, le monde des affaires et des politiques. En conséquence, à bas les nations et les  frontières.

En fait, c’est de l’internationalisme sans les nations et sans Lénine et  Staline et cela passe par le formatage des esprits les plus jeunes et l’oublie des pages entières de l’histoire de ces nations. En France, ce sera par exemple la sortie des manuels scolaires de la date 732, victoire de Charles Martel contre les arabo-musulmans à Poitiers et la mise en valeur de « l’apport » de l’islam dans la culture européenne vantait par tous les Présidents de la République et singulièrement par Jacques Chirac lorsqu’il vanta cet apport en désignant l’Espagne comme terre de l’islam tolérant. Bien entendu, il évita de mettre en avant l’esclavage de cet islam tolérant et les chaines des chrétiens qui ornent encore (combien de temps encore?) les façades de la Cathédrale de Tolède.

Voici un extrait d’une intervention de Madame Bat Ye’or suivi de l’objet d’une association musulmane (pour info) ayant son siège dans ma ville de Puteaux. Cet objet est similaire à tous les objets et déclarations associatives musulmanes qui se sont fondées sur notre territoire national.

Certes, vous pouvez faire le choix d’ignorer ou de prendre conscience. Cela ne fait que commencer concrètement et aura des conséquences dramatiques pour nos enfants et particulièrement nos filles. Délire d’islamophobe ? Regardez autour de vous en ajustant vos lunettes politique et sociale.

Gérard Brazon

Comment définissez-vous Eurabia ?
C’est difficile à dire, c’est un continent en transition porteur de futurs conflits très graves de quelques côtés que l’on regarde.
Eurabia est née de la soumission de la Communauté économique européenne (CEE), devenue l’Union européenne (UE), au terrorisme palestinien et au boycott pétrolier ; ce boycott provenait principalement des pays arabes producteurs (5), et était dirigé aussi contre les Etats-Unis en novembre 1973.
Les Neuf (6) acceptèrent alors les conditions de la Ligue Arabe : soutien à la cause palestinienne et adoption d’une politique pro-palestinienne, anti-israélienne et anti-américaine, reconnaissance d’un peuple palestinien qui jusqu’alors n’était pas mentionné, reconnaissance de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine [7]) et de son chef Yasser Arafat comme ses seuls représentants.
Cette politique se développa dans un cadre informel d’accords entre les pays de la CEE et ceux de la Ligue Arabe. On attribue au politicien français Michel Jobert (8) l’appellation Dialogue euro-arabe (DEA) pour ce type de politique discrète.
Ces accords se faisaient au plus haut niveau entre, du côté européen, les ministres des Affaires étrangères et le président de la Commission et, du côté arabe, leurs homologues et le représentant de la Ligue des Pays arabes.
En 1974, fut créée à Paris l’association parlementaire pour la coopération euro-arabe. Elle rassemblait des députés des parlements de chaque pays de la CEE chargés de gérer avec leurs collègues arabes tous les aspects de cette collaboration euro-arabe par une infrastructure de comités et de réseaux.
Le DEA visait à développer l’immigration des pays arabes jusqu’alors fort réduite, à renforcer la coopération politique, économique, culturelle, universitaire, syndicale et médiatique entre l’Europe et les pays arabes sur la base des conditions de la Ligue arabe concernant la diffusion de la culture et de la langue arabes en Europe, le soutien à Arafat et à l’OLP et la création de la Palestine.
Le but de cette politique était de créer un vaste ensemble méditerranéen euro-arabe où le multiculturalisme et la fusion des populations et des langues, grâce à l’immigration, imposeraient la destruction des frontières, des identités nationales et religieuses, gages de la paix en Méditerranée. Un continent doté d’une telle puissance pourrait rivaliser avec l’Amérique sur la scène mondiale.

L’association de la Mosquée de Puteaux:

L’association Solidarité Islamique de Puteaux s’engage depuis plus de 25 ans à œuvrer pour l’animation et l’insertion sociale.

Nos ambitions sont les suivantes :

  • Donner à l’association un rôle majeur dans l’animation de la vie sociale de notre commune,
  • Permettre aux musulmans de pratiquer leur culte dans la liberté et la dignité, ( Pendant 7 ans ce culte fût pratiqué dans le déni de la liberté des citoyenx de Puteaux de circuler le Vendredi lors des prières dans la rue. La rue Saulnier est devenue célèbre dans le monde au même titre que les rues parisiennes du XVIII ème de Paris et d’autres à Lyon NDLR)
  • Favoriser le dialogue interreligieux,
  • L’initiation de la langue arabe et l’introduction à la civilisation arabo-musulmane, (L’Arabe s’apprenant à partir du Coran ce qui implique de fait l’apprentissage du religieux. On est loin de l’initiation. NDLR)
  • Soutenir tous ceux qui le souhaitent pour une meilleure insertion sociale. (Sans que l’on sache ce que cela signifie hormis les demandes ou pressions auprès des autorités préfectorales et municipales. (Logements, crèches, et autres) Là, comme partout ailleurs dans d’autres villes. NDLR)

Voici quelques chiffres résumant l’activité de l’association aujourd’hui:

  • Création en 1982.
  • Près de 200 personnes présentes en moyenne aux prières quotidiennes.
  • Plus de 1000 fidèles pour la prière du vendredi. (Depuis un an, les prières sont interdites dans la rue Saulnier. NDLR)
  • Plus de 120 élèves accueillis tous les week-ends. (Que feront-ils des enfants  les dirigeants de cette association musulmane lorsque viendra le moment de détruire la salle de prières actuelle pour construire l’importante mosquée de Puteaux de 4 étage et 3 grandes salles de prière dont une pour les femmes?

On s’aperçoit très vite sur ce simple exemple, qu’il y aura des revendications!  Encore et toujours… Eurabia n’est pas un phantasme hélas!

Vous avez donc, en résumé, les raisons qui motivent Résistance Républicaine à agir contre l’islamisation progressive mais rapide de nos institutions.  De même contre le néfaste projet qui consiste à abolir 1500 ans d’histoire en évacuant la France nation millénaire afin de la jeter comme d’autres dans les fameuses poubelles de l’Histoire.

Source: Gérard Brazon

Bat Ye’or, de son vrai nom Giselle Littman, est une essayiste britannique[1],[2], d’origine juive égyptienne, écrivant aussi bien en français qu’en anglais.

Elle s’est spécialisée dans l’étude de la notion de dhimmi[1], introduisant notamment dans ses ouvrages le néologisme discuté de « dhimmitude », qu’elle utilise dans un sens politico-historique.[2

Battue à cause de ne pas porter son niqab…

C’est le (saint) coran qui l’ordonne…

FDF

.

Vous avez pour certains d’entre vous certainement déjà vu cette vidéo. Néanmoins le message qu’elle transmet est d’une telle clarté sur la place des femmes et le libre arbitre de la femme en islam qu’il est certainement utile de la faire (re)découvrir régulièrement. Et ce plus encore à l’occasion du débat français sur le voile intégral. Les arguties des Ramadan et autres marchands de taqiyya volent en éclats devant cette brutale démonstration de la vérité islamique toute nue. 

Cette pauvre femme ne porte pas son niqab. L’homme à qui le Coran donne autorité sur elle la corrige à grand renfort de gifles ainsi que le Coran le permet.

[VIDEO] ADRESSE CI-DESSOUS

http://pretorien-suisse.over-blog.fr/ext/http://www.liveleak.com/view?i=426_1181556194

Merci à Irani Aval

Pendant le même temps, alors qu’en terre d’islam des femmes se battent pour ne plus être les citoyennes de seconde zone auxquelles la charia musulmane les réduit, en Occident des musulmanes luttent pour être enfermées dans des linceuls ambulants. Nous vous invitons à cette occasion à (re)lire l’adresse d’Elizabeth Badinter à celles qui portent volontairement la burqa.

 

Source: pretorien-suisse.over-blog.fr

Un autre argument pour ceux qui ne veulent pas de la Turquie dans l’UE.

Les visées néo-ottomanes de la Turquie (WikiLeaks)


Les câbles diplomatiques qui ont été dévoilés révèlent que les diplomates américains sont sceptiques quant à la fiabilité de la Turquie comme partenaire. Les dirigeants d’Ankara sont dépeints comme divisés et infiltrés par les islamistes. 

Les diplomates américains ont de sérieux doutes sur la fiabilité de la Turquie. Des câbles secrets ou confidentiels de l’ambassade américaine à Ankara décrivent les tendances islamistes au sein du gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Le verdict des diplomates américains sur le partenaire de l’OTAN ayant la plus grande armée de l’Alliance est dévastateur. Les dirigeants turcs sont dépeints comme divisés et les conseillers de Mr Erdogan, ainsi que le ministre des Affaires étrangères sont décrits comme ayant une faible compréhension de la politique au-delà d’Ankara.

Les Américains sont également inquiets des visées néo-ottomanes qu’entretiendrait Davutoglu. Un conseiller de haut rang du gouvernement a averti, dans des discussions citées par les diplomates américains, que Davutoglu, décrit comme un homme «extrêmement dangereux», userait de son influence islamiste sur Erdogan.  Selon le document américain, un autre conseiller du parti AKP au pouvoir a fait remarquer, sans doute ironiquement, que la Turquie veut «reprendre l’Andalousie et se venger de la défaite subie lors du siège de Vienne en 1683

Les diplomates américains ont écrit que plusieurs personnalités de premier plan au sein de l’AKP sont membres d’une fraternité musulmane, que Mr Erdogan a nommé des banquiers islamistes à des postes d’influence et qu’il tire ses informations presque exclusivement des journaux ayant des liens étroits avec les islamistes. Ils ajoutent que Mr Erdogan s’est entouré d’un «cercle de conseillers qui le flattent mais le méprisent» et qu’il se présente comme «le tribun d’Anatolie».

Source : Diplomatic Cables Reveal US Doubts about Turkey’s Government, Spiegel, 28 novembre 2010

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.