Francaisdefrance's Blog

17/11/2010

Racaille: deux policiers se font agresser à Roubaix !

Et la valse des violences contre les représentants de l’ordre continue ! C’est tout simplement inadmissible! On réagit quand?

FDF

.

Deux policiers ont été blessés ce matin alors qu’ils venaient interpeller un adolescent à son domicile, à Roubaix (Nord), dans une affaire de violences sur une enseignante, et cinq personnes ont été interpellées, a-t-on appris de source policière. Les deux fonctionnaires, frappés à coups de barre de fer, de pied et de poings, souffrent de contusions. Ils ont été soignés à l’hôpital, puis examinés à l’institut médico-légal. 

La mère de l’adolescent, âgée de 36 ans, et ses quatre enfants, mineurs et majeurs, ont été placés en garde à vue pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique et outrages, a-t-on expliqué de source policière. Les fonctionnaires de police étaient intervenus au domicile de la famille à la suite d’une plainte de la professeure de musique de l’un des enfants, un collégien de 15 ans.

L’enseignante exerçant dans un collège de Roubaix avait eu un poignet foulé et un pouce retourné lors d’une altercation avec cet élève, il y a une dizaine de jours, alors que celui-ci voulait lui arracher un sac des mains.

Source: http://tinyurl.com/3xtdzwu

Halal/casher : Baudis censure Brigitte Bardot !

Le Maître Censeur 2010…

Comme la liberté n’est plus qu’illusion dans notre pays, la campagne d’information concernant l’abattage halal/casher par la Fondation de BB en riposte à la campagne « Fièrement halal », vient d’être stoppée net dans son élan par l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité), chapeautée par Dominique Baudis, son nouveau président depuis octobre dernier, et président de l’Institut du Monde arabe, mis en cause pour ses notes de frais de nabab.

Le maître censeur Dominique Baudis, ancienne tête de liste de l’UMP dans le Grand Sud-Ouest en 2009 pour les européennes, a estimé que cette campagne d’information était de nature à « ridiculiser ou choquer » les adeptes des rites concernés, en l’espèce les musulmans et les juifs puisque l’abattage casher est sensiblement similaire au halal.


Cette mise à l’index signifie clairement que charbonnier n’est plus maître chez lui, dans ce vieux pays gallo-romain qu’est notre pays, la France.

Que l’on se rassure : la passionaria anti « Souchiens » Houria Bouteldja, cheffaillonne du Parti des indigènes de la République (PIR), n’a jamais été mise en cause par Baudis, bien qu’ayant été rémunérée par l’Institut du Monde arabe.

source : nationspresse.info

200 signatures contre la construction d’une mosquée à Tournai (Belgique).

Ca a le mérite d’être clair et net…

FDF

.


Plus de 200 personnes, habitant dans l’avenue Elisabeth, la chaussée d’Audenarde et la rue Hautem, à Tournai, ont signé une pétition s’opposant au projet de construction d’une nouvelle mosquée dans leur quartier. Les signataires dénoncent un problème de mobilité. L’enquête publique relative au projet se clôture ce mercredi.

“Que l’on implante une bibliothèque, un hall de sports, une mosquée ou autre chose, le problème est le même. Le projet de mosquée prévoit la construction d’un parking de 90 places. Le flux de voitures sera bien trop important. La rue Hautem est une voirie étroite dans laquelle on ne sait pas se croiser. Le passage est restreint. Nous avons des craintes pour la mobilité mais aussi pour la vue sur nos jardins qui donneront sur la mosquée”, expliquent les habitants de ce quartier.

En octobre dernier, l’Association islamique et culturelle du Tournaisis avait introduit une demande de certificat d’urbanisme pour la construction d’un centre culturel et cultuel sur un terrain de la rue Hautem, une zone de 85 ares propriété de la SNCB. Cette mosquée, qui pourrait accueillir quelque 400 personnes, ne serait pas dotée d’un minaret.

A l’étroit dans sa mosquée de la rue des Récollets, dans le centre-ville de Tournai, la communauté islamique avait envisagé un premier déménagement vers le quartier du Maroc, un projet qui avait été refusé en janvier 2007 par le collège communal. C’est à nouveau au même collège qu’il reviendra d’accorder ou non le certificat d’urbanisme pour le présent projet.

Lien

Lu sur: http://reconquista.blogvie.com/

Aïd: « la bête, elle souffre, mais on est obligés »…

«La bête elle souffre mais on est obligé»

Action SITA


Dans une atmosphère hivernale, l’imam de la mosquée Errahma (la Miséricorde en arabe) à la Devèze a lancé son prêche sur le sacrifice. Une notion  

qui avait une réalité bien concrète pour les fidèles amassés de façon indigne dans le froid mordant, tournés en direction du sud-est. La direction de La Mecque.

« L’Aïd est une tradition abrahamique. C’est un des symboles de l’Islam. Le sens de cette fête va bien au-delà du sacrifice d’un animal. Elle porte le sens du sacrifice dans la vie », explique-t-il avant de parler de l’esprit de solidarité et de la tolérance entre musulmans.
Abattage rituel sans étourdissement : Assez de promesses, Place aux actes !

http://www.abattagerituel.com/

http://directdemocratie.wordpress.com

Ecrivez à votre député et au ministre de l’Alimention, de l’Agriculture et de la Pêche (78 rue de Varenne – 75349 Paris 07SP), et demandez-leur d’imposer l’étiquetage des modes d’abattage.

On peut aussi imprimer et envoyer cet article au format PDF: sitasecure.files.wordpress.com/2010/11/halalbb.pdf

Dans l’attente de cet étiquetage, et dans le doute sur les conditions d’abattage… abstenez-vous ou mangez du cochon.



La Turquie se mêle de la politique intérieure autrichienne.

 

Alors qu’il était maire d’Istanbul, Erdogan avait récité au cours d’un meeting un poème aux connotations islamistes:

(« les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats »)…

.

Vous vous souvenez de l’incroyable discours d’Erdogan à Paris destiné aux turcs en France ? (”Intégrez-vous mais ne vous assimilez pas”). La Turquie a clairement tendance à croire que la forte présence de citoyens turcs dans les autres pays, lui confère des droits d’ingérence dans ces pays qui les acceptent. La Turquie considère ses émigrés comme ses pions dans le camp adverse sur l’échiquier.

Kadri Ecvet Tezcan, l’ambassadeur de Turquie à Vienne, a créé un incident diplomatique entre l’Autriche et la Turquie en critiquant violemment la politique du ministre autrichien de l’intégration, ainsi que les autrichiens eux-même, dans une interview parue dans le quotidien autrichien Die Presse.

« Lorsque des Turcs demandent un logement à Vienne, on les envoie toujours dans les mêmes quartiers. Et en même temps, ils sont accusés de créer des ghettos », a fustigé le diplomate turc qui en a profité pour s’opposer à l’interdiction du foulard islamique en Europe : « Vous n’avez rien à dire là-dessus : tout le monde a le droit de mettre ce qu’il veut sur la tête ! », s’est emporté Kadri Ecvet Tezcan. Il a ajouté aussi : « Si vous n’êtes pas le bienvenu dans une société et que vous êtes marginalisé constamment, pourquoi voudriez-vous appartenir à cette société ? ».Répondant à la question : pourquoi les immigrants en provenance de Croatie semblent mieux réussir à l’école que la plupart des gens en provenance de Turquie, Tezcan a déclaré: «Les Croates sont chrétiens, et donc bienvenus dans la société, alors que les Turcs ne le sont pas. Ils sont constamment poussés en marge de la société.».

Cette fois-ci, les politiciens autrichiens ont réagi exceptionnellement fort, tout en veillant à éviter une crise diplomatique. Une rupture des liens diplomatiques ne sont pas dans l’intérêt de l’Autriche,  ni de la Turquie.

Le chancelier Werner Faymann a dit que les propos de M. Tezcan faisaient preuve de “manque de professionnalisme et étaient inacceptables”. Le ministre des Finances Josef Pröll a déclaré qu’il est totalement inacceptable pour un diplomate de commenter les politiques nationales du pays hote; le ministre de l’Intérieur Maria Fekter, qui a été attaquée verbalement, a parlé d’un dérapage ”incroyable qui est indigne d’un diplomate”. Le BZÖ (Alliance pour l’avenir de l’Autriche) a demandé la fin des pourparlers d’adhésion de la Turquie dans l’UE, tandis que FPÖ a demandé la suspension des relations diplomatiques avec la Turquie.

L’ambassadeur Tezcan a été immédiatement convoqué au ministère autrichien des Affaires étrangères où il a eu un entretien avec un fonctionnaire de relativement bas niveau en charge de la Turquie – plutôt qu’avec le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères – ce qui est un signe clair de mécontentement de la part des officiels Autrichiens. Compte tenu de l’experience de la Turquie dans les coutumes diplomatiques, on peut supposer sans risque que le message a été bien reçu. Le chef du département, un ministre plénipotentiaire, lui a fait savoir que ses attaques contre les politiciens et certains partis politiques ne peuvent pas être tolérés. En outre, le ton de l’entrevue n’est pas conforme aux usages diplomatiques et aux normes de la politique étrangère Turque. Tezcan a écouté, s’est levé et est parti.


Sources : Gate of Vienna, Novopress (via bivouac-id.com)

Une enquête réalisée par la Société autrichienne de politique européenne (ÖGfE) a montré la semaine dernière que seulement 17 % des Autrichiens veulent que la Turquie rejoigne l’Union européenne (Source).

 

Aïd. Egorger, c’est pas donné ! Mais quand on aime, on ne compte pas…

Aïd. C’est pas gratos de sacrifier…L’amour d’Allah demande beaucoup d’abnégation du coté du porte-monnaie, avant tout…

FDF

.

Aïd: comment on égorge un mouton
Le rite de l’Aïd el-Kébir obéit à des règles précises. Financières, déjà…
– Dans un abattoir de Bagdad, le 26 novembre 2009. Saad Shalash
.

L’Aïd el-Kébir («la grande fête», de son vrai nom Aïd-al Adha, c’est à dire exactement «la fête du sacrifice») a lieu mardi 16 novembre 2010. Cette fête (à ne pas confondre avec l’Aïd el-Fitr, «la fête de la rupture» qui marque la fin du Ramadan) est la plus importante du monde musulman. Elle célèbre la dévotion d’Ibrahim, l’Abraham judéo-chrétien, celui à qui Dieu aurait demandé de sacrifier son fils (Ismaël pour les musulmans, Isaac pour les chrétiens et les juifs) sur un autel. Au moment de passer à l’acte, Dieu aurait envoyé un mouton par l’entremise de l’Archange Gabriel pour remplacer le fils d’Ibrahim. Les musulmans sont donc invités au cours de l’Aïd el-Kébir à sacrifier un mouton selon un rite précis. Petit cours pratique sur ce rite.

Choisir le mouton

Précisons d’entrée de jeu: ne doivent accomplir l’Aïd-el-Kébir que ceux qui en ont les moyens. En l’occurrence, le prix moyen constaté dans les boucheries musulmanes pour un agneau égorgé selon le rite est de 200€, souvent jugé excessif. Ainsi Nourredine Bouamama, sacrificateur agréé par la mosquée d’Evry, se plaint d’une taxe spéciale que pratique l’abattoir dans lequel il travaille: «Pour l’Aïd, ils rajoutent 3 à 4€ supplémentaires sur le prix du mouton. C’est une taxe injustifiable! On ne devrait pas faire de l’argent à l’occasion d’une fête qui est celle du grand pardon». Comme pour tous les produits, il existe un nombre d’intermédiaires qui se servent entre l’éleveur et le consommateur. S’il est à 200€ en boucherie, le mouton se négocie autour de 120€ vivant dans un marché à bestiaux et de 170€ égorgé en commande directe auprès d’un abattoir.

Quoiqu’il en soit, il ne s’agit pas de prendre n’importe quelle brebis galeuse de passage mais de veiller à choisir un ovin de qualité. Le service Hallal de la Grande Mosquée de Paris prescrit ainsi qu’«Il ne faut pas qu’il soit borgne, il ne faut pas qu’il ait la queue coupée et surtout il faut qu’il ait moins d’un an révolu». Au-delà, l’agneau n’est plus propre au sacrifice aux yeux d’Allah. Que faire dans les régions du monde où il n’y a tout simplement pas de moutons? on peut prendre une chèvre par exemple. C’est le cas notamment en Afrique subsaharienne ou en Inde.

Attendre le bon moment

Un mouton qui ne serait pas égorgé le jour de l’Aïd n’est pas un vrai mouton de l’Aïd. Il s’agit donc, dans un premier temps, d’attendre le bon jour, à savoir le dixième jour du mois de Dhou Al-Hijja, le douzième mois lunaire de l’Islam, marqué par le hajj (pélerinage) à la Mecque. Il survient le lendemain (du neuvième jour de Dhou Al-Hijja, donc) du passage des pélerins dans la plaine entourant le mont Arafat, à 20 kilomètres de la Mecque, une obligation du hajj. Le jour de l’Aïd, il faut aussi attendre que soit prononcée dans les mosquées la prière de l’Aïd, vers 9h du matin. Alors seulement les sacrificateurs peuvent officier dans les abattoirs.

Lorsque vous égorgez une bête, égorgez bien

C’est un hadith (un dit du prophète Mahomet) qui le prescrit. Mais alors, comment bien égorger? Il faut déjà que la tête de l’agneau soit bien tournée vers la Mecque, comme les musulmans s’en assurent lorsqu’ils prient. D’après Nourredine Bouamama, notre sacrificateur, pas besoin d’avoir une boussole non plus,«l’essentiel c’est d’être à peu près dans la bonne direction». Sud-Est donc, en France. Ensuite, le sacrificateur doit prononcer la prière rituelle «Bismillah Allah Akbar» («Par la grâce de Dieu, Dieu est grand») avant de procéder à son office. Très souvent aussi, il annonce à voix haute pour qui va ou vont être égorgé(s) le(s) mouton(s). «Par exemple je dis « Ces agneaux vont-être pour les gens de la mosquée de Gennevilliers » avant de tuer tous ceux qui ont été achetés par cette communauté, explique Nourredine. Il arrive parfois que les bouchers aient une liste avec les noms de famille de leurs clients. Il faut alors spécifier le nom de chaque famille à voix haute.»

Ensuite ça va très vite: «un aller-retour» et la bête se vide de son sang. Pour qu’il n’y ait pas de problèmes, le sacrificateur a toujours plusieurs couteaux d’avance, bien aiguisés. Au service Hallal de la Grande Mosquée de Paris, on précise qu’«il ne faut pas que la bête voie la lame avant le sacrifice. Une fois l’agneau égorgé, on peut en faire ce qu’on veut. Par contre, avant, on ne peut pas l’étourdir. Il faut que l’animal soit conscient».

Partager la bête

Quand le vin est tiré, il faut le boire. C’est pareil avec l’agneau de l’Aïd. A ce titre, il n’y a aucune prescription particulière, on peut le cuisiner à toutes les sauces. La Sourate «Le Pélerinage», dans le Coran, précise simplement à propos du mouton de l’Aïd: «Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable». Ce qui a donné dans les mœurs la règle des trois tiers, observée par certains musulmans: un tiers du mouton pour eux-mêmes, un tiers en cadeau aux amis et aux voisins et un tiers en aumône pour les pauvres.

Evidemment, comme on dit dans ces cas-là, ne le faîtes pas chez vous! Tout simplement parce que c’est interdit. La préfecture de police de Paris précise ainsi chaque année qu’il est non seulement interdit de sacrifier un mouton hors d’un abattoir, mais qu’il est aussi défendu «de décharger et de vendre des animaux de boucherie vivants à Paris», «de détenir, laisser circuler, exposer, céder, vendre ou mettre en vente des ovins non identifiés» ou «d’entretenir, laisser stationner, dans et aux abords des habitations et dans les lieux communs des animaux de toutes espèces». Bref, impossible de vous promener avec un mouton dans le coffre pour l’égorger dans votre appartement, pratique qui, d’après la Grande Mosquée de Paris, relève plus du mythe que d’autre chose aujourd’hui. Du reste, la Préfecture de Police de Paris n’a pas relevé d’infractions l’année dernière.

Aujourd’hui, l’abattage de l’Aïd est encadré par les trois mosquées de Paris, Lyon et Evry-Courcouronnes. Il se passe dans des abattoirs agréés, avec des sacrificateurs ayant reçu l’approbation des autorités religieuses, comme Nourredine Bouamama à Montmorillon dans la Vienne.

Source: http://tinyurl.com/38hkl2m

Bonus:

Pour info:
Précisons d’entrée de jeu: ne doivent accomplir l’Aïd-el-Kébir que ceux qui en ont les moyens. En l’occurrence, le prix moyen constaté dans les boucheries musulmanes pour un agneau égorgé selon le rite est de 200€, souvent jugé excessif. Ainsi Nourredine Bouamama, sacrificateur agréé par la mosquée d’Evry, se plaint d’une taxe spéciale que pratique l’abattoir dans lequel il travaille: «Pour l’Aïd, ils rajoutent 3 à 4€ supplémentaires sur le prix du mouton. C’est une taxe injustifiable! On ne devrait pas faire de l’argent à l’occasion d’une fête qui est celle du grand pardon». Comme pour tous les produits, il existe un nombre d’intermédiaires qui se servent entre l’éleveur et le consommateur. S’il est à 200€ en boucherie, le mouton se négocie autour de 120€ vivant dans un marché à bestiaux et de 170€ égorgé en commande directe auprès d’un abattoir.
Coutumes barbares mais oh combien lucratives.. On égorge avec amour, chez les muzz…
FDF

Les punaises attaquent Paris !!!

Toute ressemblance…. N’empêche que les punaises, on a du mal à s’en débarrasser..

FDF

.

 

Après le chewing-gum, le rock’n roll et les hamburgers, un nouveau phénomène venu d’outre-Atlantique déferle sur Paris : les punaises de lit. Lire la suite l’article

On connaissait déjà les rats et les cafards mais cette petite bête-là, qui a déjà fait des ravages aux Etats-Unis, n’a rien à leur envier.

« Rappelez plus tard, on est débordé », s’agace un employé d’une des deux antennes parisiennes du Service municipal d’actions de salubrité et d’hygiène (Smash).

Un reportage diffusé aux aurores sur France Info a semé la panique. La psychose est en route.

En insistant un peu, on finit par savoir que le problème est en forte augmentation et a nécessité plus de 600 interventions dans la capitale depuis le début de l’année, même si la Mairie de Paris récuse le terme d’invasion et appelle à la raison.

« Le Smash s’occupe des animaux nuisibles mais de plein d’autres choses comme l’environnement et les punaises ne représentent qu’une infime partie de ses interventions », explique ainsi une porte-parole. « Les punaises ne sont pas le coeur de cible de la Mairie de Paris. »

La menace, qui occupe également la cellule nuisibles de la préfecture de police, est cependant bien réelle.

Surtout chez des particuliers mais également dans des hôtels et des établissements collectifs, des désinsectiseurs débarquent ainsi de plus en plus souvent, vêtus de combinaisons blanches et de gants et armés d’un « nébulisateur », un pulvérisateur de micro-gouttes d’insecticide.

Leur cible : cimex lectularius, un monstre plat de quelque cinq millimètres plus communément appelé punaise de lit. L’une des rares punaises à parasiter l’homme, elle se dissimule dans les draps, les matelas et les sommiers, d’où son nom.

SALE BÊTE

Hématophage, elle attaque la nuit et suce le sang des dormeurs, provoquant boutons, plaques rouges et démangeaisons. Bref, l’horreur. Pas la peine de rajouter qu’elles laissent une odeur désagréable, qu’une femelle peut pondre jusqu’à 500 oeufs et qu’il est très difficile de s’en débarrasser.

Cette petite chose peu ragoûtante avait pratiquement disparu dans les années cinquante mais l’interdiction de certains types d’insecticides comme le DDT et l’essor des voyages internationaux ont favorisé sa réapparition.

A New York, où on les appelle des « bedbugs », ces bestioles ont défrayé la chronique à la fin de l’été dernier, envahissant notamment le siège des Nations unies, le bureau de l’ancien président Bill Clinton à Harlem, plusieurs grands magasins et un cinéma.

Une résidante du Michigan, Christine Drabicki, a intenté ce mois-ci une action en justice contre le Waldorf-Astoria, affirmant qu’elle et son mari avaient été contaminés par les punaises en question lors d’un séjour dans ce fameux palace.

Les voilà donc à Paris.

« On va dire que c’est parti depuis 2007 », explique Reynald Boudet, patron de la maison Aurouze, un établissement spécialisé dans la destruction des animaux nuisibles dont la devanture ornée de rats morts pendus à des crochets a été rendue célèbre par le film Ratatouille.

« A l’époque, on avait dix demandes (par an). Maintenant c’est plutôt cent. Dans Paris, elles sont partout, et d’ailleurs pas qu’a Paris. On reçoit des commandes de produit dans toute la France, de plus en plus », ajoute-t-il.

« Ca prolifère dans les immeubles d’habitation, les transports en commun, les hôtels. Il suffit que vous dormiez un soir chez un copain et vous les ramenez chez vous le lendemain. »

Une sale bête de plus ? Pas tout à fait, tranche notre expert : « C’est comme les cafards mais en pire parce que ça suce le sang. »

Avec Nicholas Vinocur, édité par Yves Clarisse

Source:  http://fr.news.yahoo.com/4/20101116/tod-france-paris-punaises-cb1d00a.html

 

Chalons en Champagne: une bande de « jeunes » met à sac le commissariat!

De mieux en mieux… On attend quoi pour riposter de façon efficace??? En outre, on sait qui sont ces « jeunes »!

FDF

.

Ils mettent à sac le commissariat!

Les dégâts occasionnés à l’intérieur et à l’extérieur du commissariat se chiffrent à plus de 5 000 €.

Ils mettent à sac le commissariat

Les dégâts occasionnés à l'intérieur et à l'extérieur du commissariat se chiffrent à plus de 5 000 €.

Les dégâts occasionnés à l’intérieur et à l’extérieur du commissariat se chiffrent à plus de 5 000 €.

CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (Marne).

Dimanche matin, une bande de jeunes a pris d’assaut le commissariat  de Châlons après l’interpellation  d’un des leurs. Pour repousser  les assaillants, les policiers  ont du faire usage du flashball.

«On avait pas assisté à pareille scène au sein même du commissariat depuis 1995 ». Catégoriques, les policiers Châlonnais, les vieux de la vieille l’affirment haut et fort : « Dimanche, en s’attaquant au commissariat, on a grimpé d’un cran dans la violence »…
Pour comprendre, il faut remonter le temps ! De quelques heures seulement car les faits qui ont abouti, dimanche matin au saccage du commissariat de police de Châlons-en-Champagne ont été commis dans un laps de temps très court, mais sur plusieurs périodes.
1 h 50, dimanche : La fête bat son plein à la salle des fêtes située avenue Jacques-Simon à Saint-Memmie, près de Châlons. Sid Ahmed Ghezzali y célèbre son 20e anniversaire en compagnie d’amis. Régulièrement, les fêtards quittent la salle municipale, histoire de prendre l’air et d’en griller une petite. Peu avant 2 heures, une voiture passe lentement devant les lieux. Parmi les invités, un jeune identifie le véhicule, une citroën Xsara noire comme étant la voiture utilisée par les policiers de la Bac (Brigade Anti Criminalité).
Le jeune homme s’empare alors d’une pierre qu’il projette contre l’automobile banalisée. « Les policiers ont rapidement identifié le caillasseur mais ils n’ont pas souhaité intervenir en raison du nombre de jeunes présents et leur degré d’excitation », explique le commissaire divisionnaire Ollier, adjoint au DDSP, de permanence ce week-end là. Aucun renfort n’est réclamé. L’interpellation est remise à plus tard.
2 h 15, dimanche : Des riverains contactent le commissariat pour signaler un tapage nocturne émanent des abords du gymnase de Saint-Memmie. Des policiers se rendent alors sur le parking Le Corvusier. Ils reconnaissent la bande de jeunes et surtout le caillasseur de la salle des fêtes. « Ils ont été immédiatement pris à partie », reprend le commissaire Ollier. Cette fois-ci l’interpellation s’impose. Les fonctionnaires de police décident d’appeler du renfort, notamment la brigade canine de Châlons pour repousser leurs assaillants.
Les chiens sont démuselés. « Les policiers devront également faire usage de bombes lacrymogènes ». La confrontation tourne à l’avantage des forces de l’ordre qui finissent pas interpeller l’homme à l’origine du jet de pierre. Samir Bouzeriba est alors placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Châlons.

Ils veulent déposer plainte

2 h 55, dimanche : Une quinzaine d’individus se présente à la porte du commissariat. En tête, se trouve, Abdel Bouzeriba, le frère de Samir. Il exige sa libération. A la porte, les policiers refusent de lui ouvrir. Leur réponse, loin de satisfaire le jeune homme déclenche sa colère. Il tente d’ouvrir la porte principale de l’hôtel de police. Si la vitre blindée ne cède pas, elle en garde encore les traces de l’assaut.
Finalement, le frangin décide de passer par la petite porte vitrée située sur le côté qui finit par céder sous la violence des coups.
Le hall d’accueil est pris d’assaut mais heureusement, aucun visiteur ne se trouve là à cette heure. Abdel Bouzeriba, un habitué des locaux, se dirige sans hésiter vers les geôles de garde à vue.
Le meneur de cet assaut aussi soudain que violent est suivi de près par plusieurs autres individus, les participants de la fête d’anniversaire. Le banc de la salle d’attente ne résiste pas bien longtemps. Une scène digne de Rio bravo, le western de Howard Hawks. A l’image de Nathan Burdette, riche propriétaire terrien fermement résolu à délivrer son frère, Jœ, avec l’appui de ses sbires, Abdel Bouzeriba ne semble pas se résoudre à laisser son benjamin croupir en garde à vue. Le parallèle s’arrête là.
Pourtant, pour repousser leurs assaillants, les policiers devront faire usage du flashball. Un tir unique sera nécessaire pour faire fuire la bande de jeunes. Les gardiens de la paix réussiront tant bien que mal à interpeller le grand frère, lui aussi placé en garde à vue à quelques mètres à peine de Samir.
4 h 00, dimanche : Ultime épisode d’un feuilleton à rebondissements. Deux hommes se présentent de nouveau à l’accueil du commissariat. Surprise du planton et de ses collègues qui reconnaissent deux de leurs assaillants.
Sid Ahmed Ghezzali et Ahmed Slah veulent déposer plainte contre les policiers à l’origine de la première interpellation. Agissant en flagrant délit, les gardiens de la paix procèdent à l’arrestation des deux hommes.
Remis en liberté, le caillasseur fera l’objet d’une convocation ultérieure devant la Justice. S’agissant de son frère et de ses deux amis, ils ont fait l’objet d’une procédure de comparution immédiate hier après-midi.
De son côté, le commissaire Ollier assure que l’enquête se poursuit toujours pour identifier les autres fauteurs de troubles. L’officier tient à saluer « le sang-froid et le travail remarquable des policiers châlonnais dans ce dossier ».
Corinne LANGE

Source: http://tinyurl.com/3xugayy

Nicolas Sarközy confirme sa politique contre la France et ses valeurs…

REMANIEMENT MINISTÉRIEL : LA JEUNESSE FRANÇAISE MARTYR DU COMMUNAUTARISME ET DE L’IMMIGRATIONNISME !!!

 

.

Communiqué de presse de Grégory Gennaro, membre de la Coordination nationale du FNJ et Secrétaire régional du FNJ PACA

Le nouveau remaniement ministériel du gouvernement Sarkozy devait amorcer un retour aux fondamentaux de droite. Cette gesticulation politicienne accélère en réalité la dislocation de la nation française et l’émiettement de la République.

La première victime de cette tartuferie n’est personne d’autre que la jeunesse française.

Avec l’arrivée de Jeannette Bougrab comme secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative, REMANIEMENT MINISTÉRIEL : LA JEUNESSE FRANÇAISE MARTYR DU COMMUNAUTARISME ET DE L’IMMIGRATIONNISME
16/11/2010

Communiqué de presse de Grégory Gennaro, membre de la Coordination nationale du FNJ et Secrétaire régional du FNJ PACA

Le nouveau remaniement ministériel du gouvernement Sarkozy devait amorcer un retour aux fondamentaux de droite. Cette gesticulation politicienne accélère en réalité la dislocation de la nation française et l’émiettement de la République.

La première victime de cette tartuferie n’est personne d’autre que la jeunesse française.

Avec l’arrivée de Jeannette Bougrab comme secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative, Nicolas Sarkozy confirme sa politique contre la France et ses valeurs.

»»» Lire la suite

 

 

Source: www.gregorygennaro.fr

Moines de Tibéhirine: un témoin clé accuse l’armée algérienne !

Mercredi matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic entendra à Amsterdam un ex-agent algérien. Le magistrat veut savoir si les moines ont été victimes d’une opération militaire.

La recherche de la vérité ignore les frontières. Ce matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic s’envole vers Amsterdam. Où un protocole spécial a été établi en secret avec les autorités néerlandaises. L’objectif : entendre enfin l’ex-militaire algérien Abdelkader Tigha. Un témoin clé dans une enquête longtemps muselée par la raison d’Etat. Plus d’une centaine de questions ont été préalablement envoyées aux Pays-Bas. Le juge Trévidic les posera au témoin. C’est un magistrat néerlandais qui fera office de traducteur. « Si Tigha parle et confirme en détail ce qu’il dit savoir, avoir vu et entendu, alors ce sera un élément crucial vers la piste d’une implication directe des autorités algériennes », explique Me Patrick Beaudoin, avocat des parties civiles, qui n’a eu de cesse de multiplier les demandes officielles d’audition depuis l’ouverture de l’enquête.

Tant à Paris qu’à Alger, les péripéties de l’enquête sont observées avec inquiétude. Car si le juge a déjà mis à mal la version officielle d’un acte de barbarie imputable aux seuls islamistes des GIA, il a également souligné, dans son instruction, d’évidentes contradictions laissant à penser que la diplomatie française a voulu « enterrer » le dossier et faire obstacle à la manifestation d’une vérité qu’il est bien décidé à établir, près de quinze ans après l’assassinat des sept moines du monastère de Tibéhirine.

Source: http://notrejournal.info/Moines-de-Tibehirine-Un-temoin-cle

Des musulmans reçoivent des œufs et des insultes pendant la prière dans la rue en Grèce.

C’est pas bien de jouer avec la nourriture, d’abord! Il faut vite alerter la Halde, SOS Racailles et autres nuisibles de la République!!! Ne serait-ce pas de la haine, ça? Ah zut. C’est en Grèce… Ils n’ont pas de sangsues de ce genre, la-bas… Et puis en Grèce, faut pas rester trop longtemps en position de prière (d’après ce qu’on raconte)… Ca, ils ne le savent pas, les muzz. En tout cas, bravo à nos amis grecs! Fallait oser… En France, ce genre d’action est qualifiée de terroriste…

FDF

.

 

Plusieurs dizaines de militants d’extrême droite et d’habitants du quartier ont lancé mardi des œufs et raillé des centaines d’immigrés musulmans réunis pour une séance de prières sur une place du centre d’Athènes, à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Adha.

Alors que les musulmans, protégés par un cordon de policiers anti-émeutes, priaient, des habitants ont hurlé des injures du haut de leurs balcons et brandi des drapeaux grecs. Des tracts comportant des dessins de porcs – animal jugé impur par l’islam – ont été répandus sur la place.

20minutes.fr

Source:  http://www.fdesouche.com/151312-grece-des-musulmans-recoivent-des-oeufs-et-des-insultes-pendant-la-priere-dans-la-rue

 

Une manipulation pitoyable : quand Azouz Begag dénigre les harkis à Alger…

Et dire que ce type était au Gouvernement. On voit ce que ça a donné. Chassez le naturel…

FDF

.

Azouz Begag, ancien ministre de l’Egalité des chances dans le gouvernement Villepin, a déclaré dans une interview, réalisée à Alger, au quotidien arabophone « Ech-Chourouk » (30 octobre 2010) : « Sarkozy  a adopté le discours d’extrême droite, s’est allié aux harkis et autres mouvements sionistes (…) ».

L’association Harkis et Droits de l’Homme s’élève contre ces propos  teintés d’une affirmation sous-entendue qui fleure bon l’amalgame et les propos de bistrot (« les harkis sont tous de droite, voire d’extrême droite ») ; ils sont prononcés dans un environnement qui permet à son auteur de  brosser ses interlocuteurs dans le sens du poil : il s’agit là soit d’ignorance, soit de complaisance,  soit de flagornerie, soit tout cela à la fois. On avait connu Azouz Begag mieux inspiré dans ses œuvres littéraires.

Cet homme, qui selon l’article paru dans mediarabe.info (lire en ligne), invite à voter Villepin, a, semble –t-il, oublié les propos de l’ancien premier ministre prononcés  le 19 juin 2010 (lire en ligne).

Accessoirement, si on peut dire,  le lendemain, dans le quotidien algérien « El-Khabar », Azouz Begag estime nécessaire de « former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie ! ». Dans le registre du discours communautaire et dans la définition du rôle d’un député, il est difficile de faire pire.

Source: http://www.harki.net/article.php?id=517

Limoges: SOS Francophobie en première ligne !

Je commençais à trouver bizarre que personne parmi les sites et blogs « résistants » aucun n’ait encore réagi à l’affaire du prédicateur fou de Limoges et de ses acolytes…

Souvenez-vous: http://www.youtube.com/v/OJviivbNJTw?fs=1&hl=fr_FR

Eh bien si: SOS Francophobie a sauté le pas! Merci à eux. Et souhaitons que les autres emboîtent le pas…

FDF

.


Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que l’association SOS Francophobie réagisse à cette manifestation d’islamistes anti-Républicains.

Vous vous souvenez très probablement de la manifestation de ces fous d’Allah s’étant tenue à Limoges le 17 septembre courant ?

Mais si voyons…
Des fous du Prophète Mahommet et de son Père Allah, bafouant aux pieds le code civil de la République !

Suite à cet évènement on ne peut plus haïssable mettant en (ob)scène des intégristes musulmans bafouant ouvertement la République qui les nourrit depuis le berceau, événement cautionné par le silence éloquent à la fois de la préfecture de la Haute-Vienne mais aussi par celui, non moins éloquent de la maire de Limoges, en la personne du Maire, lâche parmi les lâches, M. Alain Rodet, l’association SOS Francophobie réagissait au quart de tour devant ce « danger imédiat » par un dépôt de plainte effectué le 22 septembre.

Incitation à la haine raciale, propos racistes, actes anti-républicains, SOS Francophobie n’a rien laissé au hasard.

Sous la direction de son président, un homme réactif et au fait des dernières nouvelles avant nombre de ces concitoyens, SOS Francophobie mettait effectivement le Parquet devant sa responsabilité : poursuivre les intégristes en justice pour un retour à la « paix sociale » et afin que cessent ces actions croissantes autant que prosélytes !

Sans préjuger des suites que donnera le parquet, SOS Francophobie a également envoyé un courrier à la présidence de la République en date du 27 septembre, interpellant Nicolas Sarkozy sur la médiocrité de son bilan en terme de VRAIE justrice, de VRAIE égalité, de VRAIE liberté et de VRAIE fraternité entre les Français, mettant l’accent sur l’impunité dont semblent jouir les prosélytes « issus de la diversité ».

La balle est à présent dans le camp de la Justice mais comme l’explique le Président de SOS Francophobie :

« Nous n’allons pas attendre que le Procureur se manifeste. Si dans les 6 mois à venir nous n’avons pas de nouvelles, nous prendrons les devants et irons demander des comptes au Procureur saisi du dossier.

Il ne sera pas dit que nous allons laisser des fous d’Allah faire la loi, LEUR LOI, au cœur même de nos cités ! Sinon, ce sont tous nos principes, ceux-là même qui ont fondé notre démocratie, qui se verront menacés…, et par extension tous les Français de cœur, Patriotes qu’importe leur couleur, qui risquent de se voir spoliés de la Démocratie ! »

Le ton est donné par SOS Francophobie. Et l’affaire, bien entendu, à suivre.


Le comité belge de Riposte Laïque dénonce un rapport sur l’interculturalité qui trahit les valeurs du pays!

Laïques de tous les pays unissons-nous !

Un Comité belge de Riposte Laïque belge vient de voir le jour. Excédés par la montée du communautarisme, et la pression de l’islam sur l’ensemble de la classe politique, un lecteur de notre journal, Michel Alexis, et plusieurs de ses amis, nous ont demandé de pouvoir créer cette structure dans le plat pays.



ASSISES DE L’INTERCULTURALITE EN BELGIQUE : UN RAPPORT PROVOCATEUR, REDIGE PAR DES COMPAGNONS DE ROUTE DE L’ISLAM RIGORISTE

Le Comité belge de Riposte laïque a analysé le rapport des Assises de l’Interculturalité qui ont formulé, à la demande du gouvernement belge, des « propositions pour une société ouverte ». L’organisation de ces Assises était prévue dans la déclaration politique (du 18 mars 2008) de l’actuel gouvernement belge démissionnaire.

Le Comité juge ce rapport consternant et provocateur. Il a été rédigé par une poignée de religieux et d’ « experts » non-représentatifs de la société belge.

Riposte laïque dénonce le noyautage du Comité de pilotage des Assises par les compagnons de route de l’islam rigoriste. Pour Riposte laïque, si ces propositions étaient appliquées, la Belgique vivrait une régression sans précédent de la laïcité.. Les progressistes autoproclamés qui les ont formulées ont profondément choqué la grande majorité des citoyens de ce pays, qui refusent toute dictature des minorités religieuses, quelle qu’elles soient. Leur attitude est irresponsable et fait le jeu des extrémismes.

Pour Riposte laïque, les démocrates, de droite comme de gauche, doivent s’unir pour exiger que ces propositions rétrogrades terminent au fond d’un tiroir.

Les propositions formulées, ce 8 novembre 2010, par les Assises de l’Interculturalité, suscitent un large rejet dans la société belge. Parmi ces propositions consternantes, voire provocatrices, citons-en dix :

1. L’autorisation du port du voile islamique dans toute la fonction publique, sauf pour les juges, policiers et militaires.

2. L’autorisation du port du port du voile islamique dans toutes les écoles, dès l’âge de 15 ans. Actuellement, en l’absence d’une loi, plus de 90% des écoles interdisent le voile.

3. La modification du calendrier des jours fériés légaux. Les congés de la Toussaint, de l’Ascension, de la Pentecôte et du 15 août, seraient supprimés et remplacés par des jours fériés « flottants », en fonction de la religion. Le but étant d’avoir un calendrier de congés ouvert aux fêtes musulmanes.

4.La modification du nom des lieux publics (rues, places…) qui pourraient « choquer » les personnes venant des pays ex-colonisés : par exemple, le Boulevard Léopold II, à Bruxelles, du nom de l’ancien roi des Belges, pourrait être débaptisé.

5. L’installation de caméras dans les véhicules de police, pour surveiller…les policiers. Le rapport accuse ceux-ci de « comportements discriminatoires », un comble au moment où les agressions contre les forces de l’ordre se multiplient, de la part de bandes urbaines de plus en plus violentes.

6. L’enseignement, dans les écoles, de la langue du pays d’origine, au même titre que les autres langues (l’arabe ou l’albanais serait mis sur le même pied que l’anglais ou le néerlandais !).

7. La suppression de la référence au génocide commis par les nazis, dans la loi réprimant le négationnisme. Officiellement, pour étendre la loi aux génocides rwandais et arménien. En fait, certains activistes musulmans rêvent de déposer plainte contre Israël, accusé de « génocide » ( !) dans son conflit avec les Palestiniens.

8. L’autorisation d’ « aménagements raisonnables », au profit, notamment de minorités religieuses. Ces « aménagements »aboutiraient, notamment, à accorder des droits particuliers aux musulmans rigoristes (prières sur les lieux de travail, piscines non-mixtes…).

9. « L’interculturalisation » des soins de santé, lesquels devraient « respecter l’intégrité religieuse » des patients. Par exemple, tout musulman rigoriste refusant que sa femme soit examinée par un médecin homme devrait, sauf urgence, obtenir satisfaction.

10. L’obligation de repentance pour la Belgique, sommée d’exprimer « sa responsabilité et ses regrets » pour son histoire coloniale : le roi Léopold II est mis en cause dans le rapport.

Depuis une semaine, ces propositions provoquent des réactions indignées de très nombreux démocrates, de droite comme de gauche, s’exprimant sur internet, dans les forums de discussion des journaux, via des cartes blanches, etc…

Mais qui a formulé ces propositions qui, si elles étaient appliquées, ouvriraient la voie au communautarisme et à l’extrémisme religieux ? Une vingtaine de religieux et de prétendus « experts », non- représentatifs de la société belge, et regroupés dans un « comité de pilotage ». Le Comité belge de Riposte Laïque met en évidence la composition non pluraliste de ce comité de pilotage. Notons les points suivants, sur lesquels les promoteurs des Assises jettent un voile pudique (sans mauvais jeu de mots !) :

1. Le noyautage du comité de pilotage. Les débats du comité de pilotage ont été « modérés » par Nadia Fadil et Henri Goldman. La première est une sociologue radicale, qui a signé la pétition demandant le retrait du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes. Le discours de Nadia Fadil est proche de la rhétorique des Frères Musulmans. Le second se présente comme un journaliste « indépendant ». Cet ex-trotskyste, reconverti en penseur écolo, est très contesté chez les Verts, tant il se comporte en compagnon de route des cléricaux musulmans.

2. Des démissions en série : seulement 7 experts francophones (sur 14) ont approuvé le rapport (un huitième l’a signé partiellement). Parmi les huit experts étiquetés laïques, quatre ont démissionné du comité de pilotage : les professeurs Guy Haarscher et Andrea Rea (ULB), le directeur du Centre d’études de l’ethnicité, Marco Martiniello (ULg) et la présidente du Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ), Michèle Szwarcburt.

3. Le Comité de pilotage : un syndicat des minorités. La moitié des membres du Comité de pilotage sont d’origines arabo-musulmanes ou originaires d’Afrique subsaharienne. Il ne s’agit pas d’une critique mais d’un constat : le comité s’apparente davantage à un syndicat de défense de certaines minorités qu’à un panel représentatif de la société belge.

4. La marginalisation des musulmans laïques. A deux exceptions près, les membres du comité de pilotage d’origine arabo-musulmane, sont connus pour leur défense des thèses musulmanes rigoristes, à l’instar de Farid El Machaoud, président de l’Union des Mosquées, et de Naïma Charkaoui, coordinatrice du Forum des minorités.

5. Le rôle-clé joué par un personnage sulfureux, Radouane Bouhlal. Ce dernier a présidé l’une des cinq commissions du Comité de pilotage. Radouane Bouhlal est le très controversé président du Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (MRAX). Il met régulièrement en cause ceux qu’il appelle les « visages pâles » ou les « Belges blancs », qu’il a progressivement écarté de la direction du MRAX (dans toutes les instances du MRAX, les « visages pâles » ne sont plus qu’une minorité et ne sont tolérés que dans la mesure où ils se comportent en compagnons de route de la majorité arabo-musulmane). Bouhlal est proche de Nordine Saïdi, administrateur du MRAX, et admirateur de « l’humoriste » raciste Dieudonné. Nordine Saïdi est le leader du parti islamo-gauchiste « Egalité » et dit « comprendre sans nécessairement les justifier les attentats terroristes ». Ajoutons que Boulhal est personnellement impliqué dans le juteux business de la certification halal.

6. La surreprésentation d’une certaine gauche. La plupart des signataires du rapport des Assises font partie de la gauche dite « différentialiste ». Dès l’introduction du rapport, on peut lire cette phrase stupéfiante : « Les principes d’égalité entre citoyens, de lutte contre le racisme et la xénophobie et d’égalité de l’homme et de la femme ne sont pas absolus, ils coexistent avec d’autres principes, ce qui parfois entraîne la nécessité d’une mise en balance ». L’universalisme historique de la gauche est enterré au profit d’un relativisme culturel archaïque. En clair, les signataires du rapport proposent de donner une prime aux bigots de l’islam, qui exigent des traitements de faveur pour leur religion.

7. Un comité partiel et partial. Il est évident, au vu de sa composition, qu’un tel Comité ne pouvait accoucher que de propositions, au mieux folkloriques, au pire, provocatrices. Le pire n’a, hélas, pu être évité. Rappelons qu’aucun syndicaliste, aucun représentant des employeurs, aucun travailleur de terrain (dans le domaine de l’enseignement, de la santé…), aucun intellectuel de renom et véritablement indépendant, aucun artiste… ne faisait partie de ce Comité de pilotage. Seulement quelques religieux (respectables mais évidemment tentés de plaider le retour du fait religieux, au détriment de la séparation de l’Eglise et de l’Etat), quelques partisans de l’islam piétiste et quelques compagnons de route des bigots, que ne défendent même pas la majorité des musulmans de ce pays, qui veulent vivre paisiblement leur foi, dans la sphère privée. *** Pour Riposte laïque, si ces propositions étaient appliquées, la Belgique vivrait une régression sans précédent de la laïcité. Les progressistes autoproclamés qui les ont formulées ont profondément choqué la grande majorité des citoyens de ce pays, qui refusent toute dictature des minorités religieuses, quelle qu’elles soient. Leur attitude est irresponsable et fait le jeu des extrémismes.

Pour Riposte laïque, les démocrates, de droite comme de gauche, doivent s’unir pour exiger que ces propositions rétrogrades terminent au fond d’un tiroir.

Pour le Comité belge de Riposte Laïque

lundi 15 novembre 2010, par Michel Alexis Porte Parole

Source: www.ripostelaique.com

Signez, diffusez. Nous entrons en période pré-électorale et Sarkozy a besoin de nos voix. Il faudra qu’il les paie très cher, nous ne faisons plus crédit!

Sarközy et les autres. Car question promesses, avec Sarkö Ier, on a vu ce cela a donné…
FDF

.

Relais:

.

Chers amis,

vous êtes désormais près de 12 000 signataires (dont 3 643 de la version papier) à réclamer la tenue d’un référendum contre l’immigration en 2012.
C’est une petite flamme d’espérance qui ne demande qu’à se propager partout pour que les Français commencent à y croire de nouveau… Nous savons que si la question leur était posée, ils répondraient dans leur intérêt et dans celui de la France, « STOP » à l’immigration.
C’est pour cela que notre combat se situe en amont : obtenir de nos gouvernants (mais surtout des candidats à la présidentielle de 2012) l’engagement d’organiser un référendum sur cette question de moins en moins taboue.
Pour cela, je vous demande à chacun de poster aujourd’hui et demain en commentaire sur les articles de grands sites d’information l’adresse de notre site de campagne et un résumé de notre action : « pour un référendum sur l’immigration »« parce que l’immigration, ça commence à suffire », etc.
Je sais que beaucoup d’entre vous ont déjà énormément fait pour le succès de cette entreprise et vous remercie de tout coeur pour votre aide.
Bien amicalement,
Jeanne Dumesne

Assises internationales sur l’islamisation samedi 18 décembre 2010 à Paris.


Défendre la laïcité, défendre les valeurs de notre civilisation
Le 18 juin 2010, 70 ans après l’appel du Général de Gaulle, 25 associations avaient décidé d’organiser un apéro saucisson-pinard, dans le quartier de la Goutte d’Or.
Cette initiative trans-courant avait permis de rompre le silence autour des prières musulmanes illégales, qui, depuis des années, bloquent des rues parisiennes plusieurs heures tous les vendredis, cela grâce à la complicité bienveillante des autorités politiques.
Le rassemblement apéro saucisson-pinard avait ainsi contribué à la libération de la parole sur l’offensive de l’Islam en France.

Six mois plus tard, le 18 décembre 2010, un nouvel événement d’ampleur internationale se tiendra en France. Les principaux initiateurs de l’apéro saucisson-pinard organisent des « Assises internationales » sur l’islamisation de nos pays, rassemblant, à Paris, de nombreuses personnalités, intellectuels, hommes politiques, journalistes, pour échanger sur la réalité des différents pays européens, dont la France.

Parmi les invités, Oskar Freysinger, artisan de la votation citoyenne contre les minarets en Suisse, prendra la parole pour la première fois en France.

La votation suisse contre les minarets, en 2009, a montré l’ampleur de l’inquiétude des électeurs. La progression de Geert Wilders aux Pays-Bas, celle de la Ligue du Nord en Italie et le succès du livre de Thilo Sarrazin, en Allemagne, montrent que les Français ne sont pas les seuls à s’inquiéter de la progression d’une idéologie politico-religieuse de plus en plus agressive.

Nous avons vu, en France, le 29 septembre dernier, le président de Conseil Français du Culte Musulman, Mohammed Moussaoui, sommer le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, d’interdire une réunion politique dont le thème lui déplaisait, à l’Assemblée nationale… Et ce dernier d’obtempérer !

Aujourd’hui, le bilan est sans appel. Dans différents pays européens, nous constatons une progression de revendications religieuses communautaristes, montrant que dès que le rapport
de forces leur est favorable, les fondamentalistes musulmans cherchent à imposer la charia, la loi islamique, au détriment des lois du pays.

Face à l’offensive de l’islam qui demeure profondément incompatible avec les valeurs de notre civilisation, les orateurs de l’événement du 18 décembre 2010 apporteront des pistes pour engager la résistance !

Bientôt plus d’informations.

Restez à l’écoute, restez connectés.

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

email-petit : info@bloc-identitaire.com
telephone-petit : Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
telephone-petit : Service Communication : 06 78 79 31 81
internet-petit : www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013
Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire