Francaisdefrance's Blog

20/03/2012

Passage à tabac pour non-respect du ramadan à Lyon: prison ferme pour les « justiciers » d’Allah !

Et pan dans la tronche, les fanas de l’idéologie d’amour, de paix et de tolérance! J’espère qu’en prison on leur servira du non-halal sans leur dire; tout de suite, du moins…

FDF

.

Dessin: Dilem

.

Deux hommes de 24 et 25 ans ont été condamnés hier à des peines de cinq et trois ans de prison pour avoir passé à tabac un quadragénaire d’origine sénégalaise sous prétexte qu’il ne respectait pas le ramadan.

« Vous avez détruit la vie » d’Amarra Diarra, a lancé le substitut du procureur de la République de Lyon réclamant devant le tribunal correctionnel 6 ans de prison à l’encontre d’Idriss Zamor et Abderrezak Khakled. Tous deux étaient poursuivis pour « violences volontaires en réunion ayant entraîné une ITT de plus de 8 jours », « avec la circonstance aggravante de l’appartenance supposée à une religion ». Un troisième prévenu, mineur au moment des faits, sera jugé ultérieument.

L’après-midi du 13 août 2010 à Lyon, Amarra Diarra buvait un café à la terrasse d’un snack dans un quartier populaire de Lyon lorsqu’il a été violemment pris à parti par trois « jeunes » lui reprochant de fumer une cigarette pendant le ramadan.

Resté plusieurs semaines entre la vie et la mort, Amarra Diarra avait subi une « ablation du crâne » (?) pendant dix mois pour réduire l’hématome, « l’obligeant à porter un casque en permanence », et souffre toujours d’»importantes séquelles physiques et neurologiques ».

Source: http://www.estrepublicain.fr/

05/03/2012

Les « boulets » des Socialistes…

Les bienfaits de la diversité et de l’immigration. On monte d’un cran, cette fois. Et ce n’est pas fini…

Juste avant les présidentielles, ça ne peut faire que du bien…

FDF

.

Cenon : Une ex-conseillère municipale socialiste condamnée à de la prison ferme !

Cenon : Une ex-conseillère municipale socialiste condamnée à de la prison ferme !

Les juges de la quatrième chambre du tribunal correctionnel de Bordeaux, spécialisés dans les délits financiers, ont condamné hier l’ancienne conseillère municipale de Cenon (Gironde), Samira Guerra, à trois ans de prison (dont un an ferme) pour faux et escroqueries.

L’ancienne « Directrice du pôle de coordination des dispositifs contractuels à la Ville de Cenon » avait escroqué 41 000 euros à deux associations : L’Association de création et réalisation d’idées par les jeunes (Acri), et l’association Pass’port. Très engagée dans le milieu associatif de gauche, Samira Guerra déclarait en 2005 à la Fédération Léo Lagrange (proche du PS) : « Nous ne cherchons pas à avoir des Cenonnais formatés, mais des Cenonnais qui acceptent la différence et contribuent à l’enrichissement de la dynamique sociale » !

Cenon, comme de nombreuses villes dirigées par la gauche, pratique une politique de subventions très généreuse, dont a su profiter largement Samira Guerra. Mais ce n’est pas la première affaire touchant la ville de Cenon dirigée par le socialiste Alain David.

En 2011, Laïla Merjoui, 1ère adjointe socialiste de la mairie de Cenon, était condamnée à trois mois de prison avec sursis par la Cour d’appel de Bordeaux, dans une affaire de « violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans ».

Source d’origine [http://fr.novopress.info/]

14/02/2011

Délinquance: au moins 30 000 personnes condamnées à l’emprisonnement restent en liberté…

Justice à la française. De quoi se convertir en délinquant. En outre, en ces temps qui courent, tout le monde est un délinquant: toi, le « sous-chien » qui a oublié de mettre ta ceinture au volant, tu es un criminel. Toi aussi, le citoyen français qui a traité de « sale bougnoule » (et « on » t’a entendu…) un « jeune défavorisé issu de l’immigration » qui est passé sciemment au volant de sa BM flambant neuve à un feu rouge à 100 kmh et que tu as su éviter car tu as pensé à tes mômes assis à l’arrière de ta voiture. Toi, le terroriste qui t’es fait flasher à 56 kmh et que l’on menace de tous les maux si tu ne payes pas ton PV dans les 15 jours (mais tu payeras, tu es solvable, toi; tu payes des impôts)…

Comme dit un pote à moi: « 

Quand je dis souvent qu’il faudrait ré-ouvrir Cayenne.
La pelle et la pioche et un coup de gourdin dans la gueule quand ça se rebiffe. »

Pauvre France.

FDF

.

Des milliers de peines de prison non exécutées !

Exemple: en Loire-Atlantique, plus de 1 600 personnes attendent l’exécution de leur peine.

Le ministre de la Justice doit rendre, aujourd’hui, les conclusions de l’inspection ordonnée dans le cadre de l’affaire Laëtitia. Elle dira si se sont effectivement produits les « dysfonctionnements » dont le président de la République a accusé les magistrats nantais.

En matière de « dysfonctionnement », il y en a un que personne ne conteste : celui des peines non exécutées. Lors de son intervention télévisée, jeudi, Nicolas Sarkozy a reconnu, a minima, que 30 000 personnes, condamnées à de la prison ferme, n’ont pas purgé leurs peines. D’autres sources, et un rapport de 2009, donnent un nombre trois fois plus important…

Manque de places dans les prisons.

Selon une source judiciaire, le nombre des peines à exécuter s’élevait, à la fin 2010, à 1 500 à Aix-en-Provence ; 1 700 à Marseille ; 2 000 à Bordeaux et 1 600 à Nantes. « Des gens qui, dans 98 % des cas, doivent purger moins de deux ans de prison, précise cette source. Sachant que, pour être condamné à six mois ferme, il faut déjà en avoir fait beaucoup… Pourquoi ces jugements ne sont-ils pas mis à exécution ? Faute de place dans les prisons, par exemple. » À Nantes, la maison d’arrêt d’une capacité de 300 places compte déjà plus de 400 détenus.

Les juges d’applications (trois à Nantes pour quatre postes) manquent aussi de ressources pour mettre en place les aménagements de peine prévus par la loi pénitentiaire de 2009, qui pourraient permettre aux condamnés à moins de deux ans d’effectuer leur peine en dehors des prisons bondées.

Une priorité pour le ministre.

Lorsque des « fiches de recherche » sont émises, les forces de l’ordre ( police et gendarmerie ) ne disposent pas de services dédiés pour rechercher les personnes visées. Dans ces conditions, il ne reste plus qu’à espérer un faux pas du condamné : un feu rouge grillé, un flagrant délit. « Aux audiences de comparution immédiate, on juge souvent des gens qui ont commis un délit alors qu’ils faisaient l’objet d’une fiche de recherche pour une peine à exécuter », se désole un magistrat.

Comment expliquer à une victime que son agresseur, condamné à deux ans de prison, reste en liberté ? Pour le condamné aussi, les conséquences peuvent être lourdes : « Dites aujourd’hui à un homme, condamné en 2006, qu’il doit exécuter ses six mois de prison, illustre un magistrat. Il vous répondra que, depuis, il s’est marié, qu’il a des enfants et un boulot… »

« Cette situation n’est pas acceptable, elle fait perdre son sens et sa crédibilité à la décision de justice, tant pour les condamnés que pour les victimes », reconnaît le garde des Sceaux, Michel Mercier, qui promet d’en faire une priorité. Des moyens devraient être attribués pour « ramener le stock à des niveaux raisonnables », selon la formule d’une note interne. Ce qui finira par se heurter aux murs des prisons, déjà pleines.

Source: http://www.ouest-france.fr/

30/11/2010

Koweït: un an de prison et 3.500 dollars d’amende pour les femmes en maillot de bain sur les plages.

De plus en plus tarés, ces islamistes. Ils vivent vraiment à une autre époque.

FDF

.

Koweït: un an de prison pour les femmes en maillot de bain(afp)

Cinq députés islamistes koweïtiens ont présenté lundi une proposition prévoyant un an de prison et une amende de 3.500 dollars pour les femmes se présentant en maillot de bain sur les plages.  

Ils suggèrent d’amender le code pénal pour infliger les mêmes peines aux femmes qui portent des décolletés et à celles qui se comportent d’une manière « indécente » sur les plages, les îles ou dans les piscines, selon la proposition des députés dont l’AFP a obtenu une copie.

Pour être effective, cette proposition doit être approuvée en commissions parlementaires, puis par la Chambre et enfin par le chef de l’Etat.

Les auteurs de cette proposition ont fait état de scènes « indécentes » sur les plages et les îles koweïtiennes, fréquentées majoritairement par des hommes. Les rares femmes qui s’y baignent portent vêtements et voile.

Dans les piscines ou plages privées, les femmes portent plus volontiers des maillots de bain.

La députée libérale Acil al-Awadhi a dénoncé la proposition comme « une violation de la Constitution » et une mesure discriminatoire, se demandant pourquoi elle ne s’appliquerait pas aux hommes en maillot de bain.

Le Koweït est un pays islamique conservateur mais, contrairement à son voisin saoudien, n’impose aucune restriction vestimentaire aux femmes.

Source: http://www.ladepeche.fr

28/09/2010

Jugé pour provocation à la haine à Toulouse… Deux poids, deux mesures.

Trop facile. Beaucoup trop facile, la liberté d’expression à deux vitesses. Ce type est jugé comme un criminel, voire un terroriste. Je n’approuve pas son attitude, loin de là. Mais force est de constater l’acharnement de la Justice envers ce journaliste qui n’a, en fait, que « prononcé » tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Et c’est lui qui trinque… Les associations bobos citées plus bas ont fait leur travail « gestapiste » et doivent en jouir. Lisez en outre la prose du journaliste qui relate cette affaire: honteux…

Ce qui me fout en rogne, c’est la sur-médiatisation de cette affaire alors que l’ on n’entend plus parler de cet énergumène musulman qui a vomi sa haine en place publique à Limoges dernièrement. La vidéo, témoin de cette VRAIE incitation à la haine a, dans un premier temps bizarrement disparu. Il semblerait qu’en France, « ON » préfère l’intégrisme au patriotisme. Cette préférence non-nationale m’écoeure… Mais on trouve tout, sur le net et je vous la présente à nouveau, cette vidéo témoin de la haine, de la vraie haine.

FDF

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=OJviivbNJTw

.

28.09.10

Il s’était attaqué aux musulmans de Muret dans un article.

Il comparaît à 14 h devant la cour d’appel de Toulouse. Rodolphe Crevelle, 55 ans, journaliste et directeur de la publication de Sud Journal, va devoir répondre de « provocation à la discrimination, à la haine et à la violence ». En première instance, il avait écopé de trois mois de prison ferme.
Ce « militant nationaliste révolutionnaire et délinquant de droit commun » comme l’indique sa fiche de recherche des renseignements généraux, a rédigé, sous un pseudonyme, un article sur les musulmans de Muret intitulé « Mon voisin est une mosquée ». Haineux, cet écrit publié en octobre 2006 dans Sud Journal a immédiatement fait bondir les associations Stop Racisme, la Ligue des droits de l’Homme, la Licra et le MRAP, qui ont porté plainte en janvier 2007.

Un habitué de la diffamation
Établi dans l’Aude, Rodolphe Crevelle va successivement être interrogé par la police et par le juge d’instruction. Insultant, menaçant, ou se drapant dans la liberté d’expression, notre homme est finalement jugé par défaut le 3 novembre 2008. Il s’oppose au jugement. Il est donc reconvoqué en mars 2009. Une fois de plus invisible à la barre, il laisse néanmoins une lettre à l’attention du président du tribunal qu’il compare à « un tribunal islamique ». Condamné à trois mois de prison ferme, il a fait aussitôt appel. Tout comme le parquet de Toulouse qui réclamait une peine plus lourde.
Depuis janvier 2009, Rodolphe Crevelle a été jugé deux fois pour diffamations, portant à onze le nombre de ses condamnations pour ce même motif.

Source: http://tinyurl.com/26lbsch