Francaisdefrance's Blog

05/11/2010

Mosquée de Draguignan : un Maire exemplaire, à féliciter chaudement!


Bravo, Mr le Maire si seulement vous pouviez servir d’exemple…. Vous grossissez la liste de « ceux qui ont compris »…
FDF


.

Max PISELLI maire de Draguignan refuse de se laisser intimider par l’association culturelle musulmane de la Dracénie qui utilise des moyens peu élégants pour forcer la main au conseil municipal et à son maire au sujet de leur projet de mosquée comme l’atteste l’article suivant de Var Matin:

Max Piselli a pris connaissance « avec surprise » de notre article sur l’éventuelle construction d ‘une mosquée à Draguignan et apporte des éléments de réponse… très réservés

Dans notre édition du 6 mai, l’association culturelle musulmane de la Dracénie et le conseil régional du culte musulman réclamaient un lieu de culte et culturel digne de ce nom à Draguignan. Selon les dirigeants, dont le président Slimane Hamdaoui, le terrain pourrait être fourni par la mairie et le bâtiment financé par la communauté musulmane.

Seul bémol, si le maire a prêté la MSJ pour la rencontre, il affirme désormais ne pas avoir été tenu au courant du projet de mosquée et dénonce les moyens de pression

Il affirme :

« Je déplore et condamne la pression dont la ville de Draguignan, la seule du Var dans ce cas, fait subitement l’objet de la part de l’  Association Culturelle des Musulmans de la Dracénie et de son président.

Son attitude et ses méthodes ne plaident certainement pas en faveur de la cause qu’il défend.

Par ailleurs, je tiens à préciser que contrairement a ce qui est insinué, je n’ai jamais accordé un rendez-vous le 30 mai, à M. Abderrahmane Ghoul (président du Conseil Régional du Culte Musulman PACA) que je ne connais pas et n’ai jamais rencontré. Je rappelle en outre que la ville n’est nullement responsable de la situation actuelle dans laquelle se trouve le culte musulman.

Ses pratiquants se réunissaient jusqu’alors dans un immeuble de la rue Jean Boyer dont le propriétaire n’a pas souhaité renouveler le bail. Je ne vois donc pas pourquoi on rendrait aujourd’hui la mairie responsable de l’absence d’un lieu de culte musulman et surtout pourquoi on la mettrait en demeure de régler ce problème.

Je tiens en conséquence à préciser et éclaircir plusieurs points pour les Dracénois :

1 – La Ville ne dispose pas aujourd’hui d’un terrain de 3 000 m2 à mettre à disposition de quelque culte que ce soit.

Les seuls terrains disponibles sont aujourd’hui destinés à accueillir des équipements publics, d’intérêt général , qu’il n’est pas question de remettre en cause.

2 – Même si la Ville disposait d’un tel terrain, elle ne saurait prendre la décision de l’affecter à un culte sans avoir auparavant procédé à une large consultation de tous les Dracénois.
3 – La loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État précise clairement dans son article 2 « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des Départements et des Communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. » Dans son Titre IV, article 19, dernier alinéa, il est clairement précisé concernant les associations pour l’exercice des cultes, qu’elles « ne pourront, sous quelque forme que ce soit, recevoir des subventions de l’État, des Départements ou des Communes. » La pratique religieuse relève, depuis plus d’un siècle maintenant, de la seule conscience privée de chaque individu. La collectivité n’a donc aucune obligation vis-à-vis des confessions religieuses. Ce principe fondamental de laïcité est profondément ancré dans la société française et assure la cohésion de notre pacte républicain. 4 – Il est tout à fait possible à l’Association Culturelle des Musulmans de la Dracénie de rechercher des solutions dans le secteur privé plutôt que de vouloir forcer la main à la Collectivité publique. 5 – La perspective des élections au sein du Conseil Français du Culte Musulman semble conduire les responsables locaux des différents courants à des surenchères dont le but «électoraliste » n’échappe à personne. Je pense pour ma part que la question des lieux de cultes pour la pratique de l’Islam doit être abordée avec sérénité et franchise mais pas dans la précipitation et l’intimidation. Elle doit relever d’une politique générale définie par le ministère de l’Intérieur, chargé des Cultes, et non d’initiatives locales dispersées. Je voudrais ainsi dire au président de l’association, que s’il veut que les Dracénois «n’aient pas peur de l’Islam » comme il le dit, la meilleure façon d’y parvenir n’est sansdoute pas de les menacer de manifestations dans la rue, fussent-elles des prières, de nature à troubler l’ordre public « En Démocratie, si l’on veut être respecté en tant que citoyen d’une minorité, il faut d’abord soi-même faire preuve de respect pour la majorité de ses concitoyens, dans leurs convictions, leurs croyances et leurs lois. C’est pourquoi, je ne céderai à aucun chantage, mais serai toujours vigilant à faire respecter les lois de la République « .

Source : Var Matin

Et si comme moi, vous souhaitez encourager et féliciter Monsieur le maire, rendez-vous sur le site de la ville de Draguignan: http://www.ville-draguignan.fr/

FDF


Après la libre circulation des personnes, voici les déchets nucléaires…

Aucun lien de cause à effet, mais bon… Après l’invasion islamiste, les Roms, et l’état lamentable de notre pays, nous ne sommes plus à une catastrophe près… Fallait bien que je la place, celle-là…

FDF

.

Un convoi de déchets nucléaires bloqué à Caen !

Le parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La HagueLe parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La Hague DR/Sortir du nucléaire 

Le transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu en France est parti de La Hague à 14 heures. Le parcours est jalonné de manifestations…

Les associations anti-nucléaires sont sur les dents. Le convoi de déchets nucléaires allemands s’est élancé de la gare de Valognes, près de la centrale nucléaire de La Hague (Manche) vendredi 5 novembre vers 14 heures, pour rejoindre Gorleben en Allemagne samedi 6 novembre. Moins de deux heures après son départ, il se retrouve déjà bloqué par des manifestants, à la hauteur de Caen, selon nos informations. Le Ganva, groupe d’actions non-violentes anti-nucléaires, a indiqué dans un communiqué avoir « stoppé et bloqué ce train dangereux à Caen à 15 h 40. Une banderole a été déployée où il est écrit en allemand : « Notre résistance ne connaît pas de frontière. Castor 2010, premier acte. »

Le parcours risque d’être être jalonné de manifestations antinucléaires, notamment à l’arrivée où 30.000 personnes sont attendues. Le train traversera plusieurs départements français d’ouest en est, avant de marquer une pause de 3 heures à la frontière allemande cette nuit, le temps d’effectuer les formalités.

Très mobilisées, les associations françaises antinucléaires affirment qu’il s’agit du transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu. «Onze conteneurs, également appelés CASTOR, transporteront des déchets de très haute activité retraités à l’usine Areva de la Hague. Ce transport concentre au moins deux fois plus de radioactivité que le total des pollutions radioactives émises par la catastrophe de Tchernobyl!» affirme le réseau Sortir du nucléaire.

Source: http://tinyurl.com/2asxtxg

Casse d’une bijouterie de Grenoble : un « jeune grenoblois » écroué…

Abdelkrim El Malla, qu’il se nomme, le « jeune grenoblois »… Sont gentils, les journalistes… Ils auraient pu écrire « une chance pour la France »…

FDF



Abdelkrim El Malla comparaissait hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Grenoble dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

Ce jeune Grenoblois de 23 ans avait été interpellé mardi matin après le casse d’une bijouterie du centre commercial Grand’Place, à Grenoble.

Ce jour-là, deux hommes avaient fait irruption dans la galerie marchande et s’étaient dirigés vers la bijouterie “Histoire d’or”. Ils avaient brisé les vitrines du commerce à l’aide d’une masse et s’étaient emparés des bijoux exposés. Durant leur fuite, les deux malfaiteurs s’étaient retrouvés face aux agents de sécurité du centre commercial. L’un des deux hommes avait été maîtrisé, non sans essayer de donner des coups de masses aux agents de sécurité. Le second malfaiteur avait tenté de venir en aide à son compère en faisant usage d’une bombe lacrymogène avant de prendre la fuite.

« J’avais besoin d’argent et peur des représailles ».

Durant sa garde à vue, Abdelkrim El Malla avait refusé de donner le nom de son complice, toujours en fuite. Il a observé le même mutisme, hier, à la barre du tribunal correctionnel. Tout juste a-t-il expliqué devoir de l’argent à « quelqu’un ». « Quelqu’un qui m’a dit que je devais des sous. Je suis allé faire ce que j’avais à faire », a ajouté le prévenu. Et de préciser : « J’avais besoin d’argent et peur des représailles ». « Et vous n’avez pas peur de la police », lui demandait la présidente. « J’ai plus peur des représailles », répondait, laconiquement, Abdelkrim El Malla. Plus tard, le prévenu concédait : « Je n’aurais pas eu cette dette, je n’aurais pas fait cette connerie ». « S’il veut se taire, s’il ne veut rien dire, et bien qu’il assume », a affirmé la représentante du ministère public avant de requérir la peine plancher de quatre ans d’emprisonnement et de demander que soit délivré un mandat de dépôt à l’encontre d’Abdelkrim El Malla.
Un « braquage », pour M e Girault

Mais pour M e Girault, l’avocat du prévenu, « ce dossier justifie l’ouverture d’une information judiciaire ». « Je voudrais qu’on respecte les règles et qu’on s’intéresse à sa personnalité », a ajouté M e Girault. L’avocat, qualifiant les faits de « braquage », expliquait également que « cette affaire relève du criminel ». Le tribunal a donné raison à la défense et a renvoyé le parquet à “mieux se pourvoir”. Un juge d’instruction devrait être saisi et une information judiciaire ouverte. En attendant, Abdelkrim El Malla a été placé sous mandat de dépôt et écroué.

Source : Le Dauphiné

Le programme de la 4ème journée de Synthèse Nationale.


JEUDI 11 NOVEMBRE 2010

Forum de Grenelle 5, rue de la Croix-Nivert 75015 Paris (Métro Cambronne)

Résistons à la colonisation de l’Europe !

Contre les diktats de Bruxelles : faisons sécession !

Invité d’honneur : Mario Borghezio, député européen de la Lega Nord,

ancien vice-ministre de la Justice italienne

11 h 00 : Ouverture des portes… Entrée : 10,00 €

(toute la journée : stands d’associations, de publications, de mouvements, de libraires d’éditeurs,

bar et restauration rapide… liste des stands ci-dessous)

11 h 30 – 12 h 15 : Première table ronde :

Où en sont les mouvements nationalistes et identitaires en Europe ?

Avec :

– Hilde de Lobel, représentante du Vlaams Belang flamand

– Alberto Torresano, représentant de la revue espagnole Identidad

– Olivier Grimaldi, Président du Cercle Franco-hispanique

– Robert Vesterlund, fondateur du Salemfonden (Suède)

– Lionel Baland, spécialiste des mouvements nationalistes en Europe

De nombreux représentants et militants de mouvements européens seront présents lors de cette journée

(Ukraine, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Italie, etc…)

13 h 45 – 14 h 30 : Deuxième table ronde :

Comment combattre l’invasion ?

Avec :

– Jean Alcader, écrivain (Le vrai visage de l’islam)

– Anne Kling, écrivain (La France Licratisée)

– Arnaud Raffard de Brienne, écrivain (La désinformation autour de l’immigration)

– Marc Rousset, écrivain (La Nouvelle Europe, Paris-Berlin-Moscou)

– Franck Abed, écrivain (La réconciliation impossible)

– Philippe Randa, éditeur et chroniqueur politique

– Christian Perez, président du Parti Populiste

15 h 00 – 15 h 45 : Troisième table ronde :

La nécessaire dimension sociale du nationalisme

Avec :

– Francis Bergeron, écrivain (biographies de Béraud, Daudet, Montfreid…),

nous parlera de sa bio de Saint-Loup et de son prochain livre consacré à Tintin et Hergé.

– Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, évoquera l’avenir du camp national.

– Jean-Claude Rolinat, écrivain, sera interrogé sur sa bio d’Evita Peron.

Question : le justicialisme est-il un fascisme sud-américain ?

– Serge Ayoub, dirigeant de Troisième Voie : la nécessité d’un syndicalisme nationaliste et solidariste.

– André Gandillon, directeur de Militant : le nationalisme à la pointe du combat social.

– Luc Pecharman : l’exemple de la Vlaams Huis, la Maison flamande de Lille, qui mêle de façon

remarquable engagement social, festif et politique.

Nous évoquerons aussi le remarquable projet communautaire de la Desouchière, dans la Nièvre,

plusieurs animateurs du projet seront présents.

16 h 30 – 18 h 00 : MEETING UNITAIRE de la Résistance Nationale et Européenne.

– Markus Wiener, secrétaire général de Pro-Bewegung, conseiller municipal de Cologne (Allemagne)

– Mario Borghezio, ancien vice-ministre italien de la justice, député européen de la Lega Nord

– Pierre Vial, président de Terre et peuple

– Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France (PDF)

– Annick Martin, secrétaire générale du MNR

– Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire (NDP)

– Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, conclura la journée.

Un apéritif sera offert aux participants à 18 h 00.

La liste des stands : L’Alliance pour la résistance nationale, le Cercle Franco-hispanique, le Club français du livre, Diffusion du Lore, Fier de l’être, Flash, Fraternité franco-serbe, le Front comtois, Laissez les vivre, La Librairie du Savoir, La Licorne bleue, Le Local (qui s’occupera du bar), la Nouvelle Droite Populaire, la NDP Alsace (qui assurera la restauration rapide), le Parti de la France, la librairie Primatice, les éditions SEMIS, Rivarol, Terre et peuple, Troisième voie, le Vlaams belang, Alternative’s, Patriote Production, les éditions Le Retour aux sources, Méridien zéro… et bien sûr le stand de Synthèse nationale sur lequel vous retrouverez de nombreux écrivains collaborateurs de la revue et aussi où vous pourrez vous abonner.

www.synthesenationale.com

Venez nombreux !

Une vidéo entretien de Franck Abed avec Roland Hélie :

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2010/11/01/cette-semaine-un-entretien-entre-franck-abed-et-roland-helie.html

Méthodes de journalistes…

Appel à témoins:

Un journaliste désirant rester anonyme, lance un poignant appel sur le web pour retrouver un article égaré par inadvertance.

Date de parution :

26 octobre 2008

Titre :

Mosquée de Poitiers: le minaret prévu est-il trop haut ?

Adresse url de l’article :

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/pdf/20081026/16586512_JD_86N.pdf .

Auteur:

Anonyme

Découvrir l’avancement des travaux de la mosquée de Poitiers :

Tous nos remerciements aux participants pour leur solidarité

Agressions, violences gratuites, etc… Y’en a marre !!!

 

Qui sème le vent…

Vous n’en n’avez pas marre de toute cette racaille islamisée à souhait qui met à feu et à sang notre Patrie? Ben moi si…

Alors, je vous invite à regarder la vidéo jointe. Ca ne pourra que renforcer votre sentiment de résistance…

FDF

.

Lire:

http://videos.tf1.fr/appels-urgence/agressions-violence-gratuite-guerre-des-bandes-enquete-sur-6114691.html
Merci à C.H. pour sa patience…

Des chrétiens caillassés pendant la messe à Carcassonne !

L’impensable est arrivé. Les sous-merdes (des « nord-africains » selon les sources…) ont maintenant officiellement déclaré la guerre sainte. La riposte arrive. Que PERSONNE ne vienne plus pleurnicher si une mosquée est « profanée ». PERSONNE ! On ne plaisante plus, maintenant. Cette infâmie est à prendre très au sérieux.
Alors les « chances pour la France », les « jeunes issus de l’immigration » , il va falloir vous planquer. C’est un conseil… Et à tous ceux qui les protègent, il va falloir la mettre en veilleuse et utiliser votre énergie plus intelligemment. La « préférence non-nationale » vient de s’éteindre…

FDF
L'église Saint-Jacques est située au cœur du quartier populaire du Viguier. / Photo DDM Jean-Luc Bibal
L’église Saint-Jacques est située au cœur du quartier populaire du Viguier. / Photo DDM Jean-Luc Bibal

Mardi, tandis que l’abbé Garrouste célébrait la messe dite des «défunts», vers 18 h 30, deux garçons sont entrés dans l’église Saint-Jacques du Viguier et ont jeté des pierres et des pommes de pin en direction des fidèles. Une statue de la vierge Marie a été brisée.

L’abbé Bruno Garrouste n’aurait, sincèrement, jamais cru vivre une chose pareille. Mardi soir, vers 18 h 30, alors qu’il célébrait la messe en mémoire des défunts de l’année, son homélie a été interrompue par le bruit d’une vitre cassée, provenant de la sacristie extérieure de l’église. Immédiatement après, la porte s’est ouverte, et deux jeunes hommes ont fait irruption. « L’un d’eux a visé une statue de la vierge Marie et a lancé un caillou, la brisant en partie. Ensuite, les deux se sont mis à lancer des pierres et des pommes de pins en direction des fidèles, en atteignant certains », raconte le curé. Selon lui, près d’une centaine de personnes assistait à cet office particulier, à l’occasion duquel tous les proches des disparus de l’année sont invités. Une seule personne a été, très légèrement, blessée. Selon le témoignage de Bruno Garrouste, aucune parole n’a été prononcée par les agresseurs à l’intérieur de l’église. « Un fidèle, touché par une pomme de pin s’est levé et les a mis en fuite. Il les a poursuivis jusque sur le terrain vague qui jouxte l’église. Là, il a été copieusement insulté », raconte-t-il. Mais encore une fois, aucune référence à une religion, quelle qu’elle soit. Dont acte. Le curé refuse d’analyser ces actes qui l’ont choqué. « Je ne me permettrai pas de faire un lien avec quoi que ce soit. Je ne sais rien, je ne connais pas la motivation de ces personnes et je ne dispose d’aucun élément à l’heure actuelle », souligne-t-il.


Hier matin, l’abbé a déposé plainte au commissariat pour « jet de pierres dans un lieu de culte », « bris de vitre et d’une statue » et « insulte aux fidèles ». Et dans la foulée, il a célébré la messe de 11 heures, comme d’habitude, mais en présence de techniciens de l’identification judiciaire de la police nationale. Face à ces actes concernant lesquels « il y a mille lectures possibles », Bruno Garrouste se dit atterré, et blessé. Il considère que c’est « une véritable profanation » qui intervient dans un contexte d’entente quasi cordiale au sein du quartier du Viguier, où toutes les communautés religieuses cohabitent bien. Il est donc choqué et, comme tout le monde, il espère que l’enquête révélera qu’il s’agit d’actes « imbéciles » et non à caractère anti-chrétiens. Les « anciens » du quartier qui se réunissent chaque après-midi près de l’entrée de l’église allaient plutôt, hier, dans le sens d’un geste idiot plutôt que d’un acte religieux prémédité. L’enquête de police fera toute la lumière et ce, au plus vite, à la demande du procureur de la République (lire ci-contre).


Le procureur de la République, Francis Battut a, évidemment, été avisé de cette affaire. il la prend « très au sérieux ». Selon lui, les fidèles présents à cette messe vont être auditionnés et un fichier photographique leur sera présenté pour retrouver, au plus vite, les auteurs de ces actes d’agression. « Les premiers éléments de description des suspects révèlent qu’il s’agit d’adolescents d’origine nord africaine ». En revanche, il est plus que prématuré de donner un caractère religieux à ces faits. D’autant plus qu’aucun propos n’a été tenu en ce sens. 


Les personnes qui assistaient à cette messe étaient présents car ils ont été touchés, dans l’année, par la disparition d’un proche et dont les obsèques ont été célébrés à Saint-Jacques. 

« Il faut que l’apaisement revienne très vite et que les parents de ceux qui ont commis cet acte se resaisissent très vite. Il est inadmissible que l’on perturbe un office. Il y a des coups de pied qui se perdent.» Jean-Claude Pérez, député-maire de Carcassonne.

Ce ne sont pas des coups de pied qui se perdent, Monsieur le maire… C’est autre chose. Et croyez moi, ce ne sera pas perdu pour tout le monde. S’il faut (et il faudra) une chasse ouverte à la racaille, il n’y aura pas de période d’ouverture… Il est grand temps de réagir de manière forte!

FDF

Source: http://tinyurl.com/2akrzcs

Leçon de courage. Sakineh : Sarkozy aurait directement menacé l’Iran !

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour une petite poussée dans les sondages… Lui qui fricote avec l’islam de France et Dalil Boubakeur… Et qui se battait pour une Union Méditéranéenne. On ne suit plus très bien, là… Faut nous expliquer. Le peuple est en droit de savoir… Nous, on a compris, mais la « France d’en bas », comme elle est nommée, elle réalise ?

FDF

.

L’exécution de l’Iranienne n’a pas eu lieu mercredi, comme le craignaient ses soutiens. Le président français aurait personnellement appelé Téhéran, qui dénonce des pressions.

Alors que la mobilisation internationale ne faiblit pas, le sort de la jeune Iranienne reste toujours incertain. Selon plusieurs de ses comités de soutien – dont le Comité international contre la lapidation – l’Iranienne de 43 ans pourrait être exécutée «à tout moment». D’après eux, la décision d’un tribunal aurait en effet été envoyée pour en donner l’ordre à la prison de Tabriz, où elle est détenue.

L’exécution n’a pas eu lieu mercredi matin, comme le craignaient mardi les associations. D’après le Comité international contre la lapidation, la communauté internationale a joué un rôle dans le fait que cette mère de famille de 43 ans ait encore la vie sauve. «Certains pays comme la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Union européenne via sa représentante Catherine Ashton et les Etats-Unis ont très bien réagi mardi» en s’inquiétant publiquement d’une exécution imminente, a-t-il assuré. «Très préoccupée», la chef de la diplomatie européenne a en effet fermement demandé mardi soir à l’Iran de «commuer la condamnation» de l’Iranienne. Le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, a de son côté également condamné «dans les termes les plus forts» une possible exécution.

«Une affaire personnelle» pour Sarkozy

«Certains de ces pays ont été en contact avec des représentants du gouvernement iranien. Il est sûr que toute cette attention apportée a eu un rôle. Mais l’exécution n’est que repoussée, elle n’est pas levée», a assuré le Comité international contre la lapidation. Selon Bernard-Henri Lévy, soutien actif de l’Iranienne, Nicolas Sarkozy aurait ainsi personnellement appelé Téhéran mardi. «Il a fait savoir aux autorités iraniennes qu’il faisait de l’affaire Sakineh une affaire personnelle. Et que si l’on touchait – ce sont ses mots dans la conversation que nous avons eue hier soir – à un cheveu de Sakineh, cela interromprait ipso facto tous les dialogues aujourd’hui en cours. Ce message est passé directement et il semblerait qu’il ait été entendu», a expliqué le philosophe sur RMC. Bernard Kouchner a également indiqué avoir téléphoné dans la matinée aux autorités iraniennes pour leur faire part de sa «consternation».

Le message de la France ne semble pas avoir été apprécié, à en croire les déclarations du ministère iranien des Affaires étrangères, qui dénonce des pressions. Les Occidentaux «sont si insolents qu’ils ont transformé le cas de Sakineh Mohammadi Ashtiani, qui a commis des crimes et qui a trahi (son mari, ndlr), en une affaire de droits de l’Homme», a ainsi estimé mercredi son porte-parole.

Un jugement a condamné Sakineh Mohammadi-Ashtiani à la pendaison en 2006 pour son implication dans le meurtre de son mari et un autre à la lapidation pour adultère. La première condamnation a été commuée en appel en une peine de dix ans de prison. Mais la condamnation à la lapidation a été confirmée en 2007 par la Cour suprême. Face à la vague d’indignation qu’avait suscitée cette condamnation, révélée cet été par le fils de Sakineh, la justice iranienne avait décidé de suspendre l’exécution de la peine.

Source: http://tinyurl.com/335e5my

Cholet: la LDH a le maire en ligne de mire… Pour des vérités, en outre…

« Il a dit la vérité; il sera châtié »… Tenez bon, Monsieur Bourdouleix !!! Vous avez notre soutien. Et si vous avez besoin d’aide, nous serons là.

FDF

.

Poursuivi pour provocation à la haine raciale, le maire de Cholet contre-attaque.

Il est fort probable que la Halde, SOS connards et autres sangsues emboîtent le pas…

Le député-maire (UMP) de Cholet, Gilles Bourdouleix, confie au Post qu’il est « parfaitement serein » malgré la plainte de la Ligue des Droits de l’Homme à son encontre pour provocation à la haine raciale et à la violence. 

La procureure de la République d’Angers indique mercredi avoir ouvert une enquête suite à cette plainte.

Que reproche la LDH à Gilles Bourdouleix ?

Des propos concernant les gens du voyage que le maire de Cholet aurait tenus en septembre dernier lors d’une réunion de quartier et qui ont été rapportés par Ouest France. Les voici tels qu’ils ont été retranscrits par le quotidien :

« On a la trouille de ces gens-là, ils ont tous les droits. Je suis prêt à prendre un camion plein de m… pour le déverser au milieu de leurs caravanes. Ces gens, c’est beaucoup d’emmerdes. S’ils choisissent de vivre comme ça, en caravanes et qu’on fait un effort pour les accueillir, au moins qu’ils aient un peu de respect. Les caravanes qu’ils ont, avec les Mercedes et les camions pour les tracter, on ne pourrait pas se les payer. Mais eux, ils en ont les moyens puisqu’ils n’ont pas de revenus et ne paient pas d’impôts ! Ces caravanes, elles sont équipées de toilettes, mais ils ne les utilisent pas. »

Des propos « déformés »

Contacté par Le Post, député-maire de Cholet nous livre sa version des faits.

Si Gilles Bourdouleix maintient en partie ses propos, il dénonce une « déformation » de la part de Ouest France et de la LDH qui les reprend. « Les propos qui sont repris par la Ligue des Droits de l’Homme sont ceux d’un article qui déforme largement ce que j’ai dit », se plaint l’élu.

Qu’a-t-il voulu dire ?

« Nous avons accueilli un groupe de gens de voyage de façon conjoncturelle, suite à un décès dans une des familles, explique au Post Gilles Bourdouleix. Donc nous leur avons ouvert un terrain qui n’est pas réservé en théorie aux gens du voyage et nous avons mis des toilettes chimiques à disposition. Et dans cette réunion de quartier, les riverains proches de ce terrain se sont plaints car il y a eu des excréments devant leurs habitations. J’ai seulement répondu à l’assistance que la prochaine fois que ce groupe de gens du voyage viendrait, je ne pense pas qu’ils seraient contents si on leur déversait un camion d’excréments au milieu de leur caravane. »

Le maire de Cholet nous précise qu’il y a « souvent des ennuis avec ce groupe-là, que nous connaissons ». Mais, il ne s’agit pas « des gens du voyage en général », se défend Gilles Bourdouleix.

Une plainte pour « dénonciation calomieuse » contre la LDH

Et le député s’insurge en dénoncant les « méthodes de la LDH ». « Quand on sort du contexte deux ou trois phrases en les mettant l’une à côté de l’autre, ça change beaucoup le sens des propos ».

Gilles Bourdouleix annonce au Post qu’il va porter plainte pour « dénonciation calomieuse » à l’encontre de la Ligue des Droits de l’Homme dès qu’il aura été entendu par les enquêteurs. » La LDH n’a pas de leçon à me donner. S’ils font du militantisme de gauche, c’est leur problème. En tout cas, ils abusent et c’est pour cette raison que je porte plainte. Il y a une volonté de nuire », estime l’élu.

Il s’étonne par ailleurs de l’intitulé de la plainte. « Je ne comprends pourquoi on parle de haine raciale. C’est scandaleux et honteux que la LDH estime que les gens du voyage constituent une race à part ».

Gilles Bourdouleix doit être entendu par la police à la fin du mois.

Sources : Le Post, Ouest France

Après le massacre des Chrétiens de Bagdad, Al-Qaida réitère ses menaces.

C’est la montée en puissance de la haine anti Chrétienne, en Irak. Et ça se propage dans tout le monde musulman, semble t’il… Et bien tout cela ne va servir qu’à renforcer la riposte et gonfler la Résistance. Un bon conseil aux muzz: calmez vos « intégristes fanatiques et meurtriers ». Sinon, c’est l’Occident qui le fera. Et cela ne se passera pas « sans haine ni violence », croyez-moi…

FDF

.

Trois jours après l’attentat meurtrier de Bagdad, la branche locale d’Al-Qaida a déclaré mercredi 3 novembre que tous les chrétiens étaient des « cibles légitimes »

La violence se déchaîne à nouveau en Irak. Au moins 63 personnes ont péri et 285 ont été blessées mardi 2 novembre dans onze attentats à la voiture piégée coordonnés dans plusieurs quartiers chiites de Bagdad.

Dimanche 31 octobre, un commando d’Al-Qaida avait attaqué la cathédrale syriaque catholique de Bagdad faisant 53 morts, dont 46 fidèles. En revendiquant l’attaque, l’État islamique d’Irak, branche locale d’Al-Qaida, avait donné un ultimatum de 48 heures à l’Église copte d’Égypte pour « libérer » deux chrétiennes égyptiennes qui se seraient converties à l’islam et seraient « emprisonnées dans des monastères ».

Camilia Chehata et Wafa Constantine sont deux épouses de prêtres coptes, dont la conversion supposée à l’islam avait provoqué des remous dans leur propre pays.

« L’ultimatum a expiré »

Mercredi 3 novembre, Al-Qaida en Irak a lancé de nouvelles menaces. « L’ultimatum a expiré. Par conséquent, tous les centres, organisations, institutions, dirigeants et fidèles chrétiens sont des cibles légitimes pour les moudjahidins, là où ils peuvent les atteindre », affirme un communiqué de l’organisation terroriste, répertorié par le centre américain de surveillance des sites islamistes.

En Égypte, les Frères musulmans, principal groupe d’opposition dans le pays, ont appelé l’État à protéger les lieux de culte chrétiens après ces menaces.

« Les Frères musulmans avertissent tout le monde – et en premier lieu les musulmans – que la protection des lieux de culte de tous les enfants des religions monothéistes est la mission de la majorité musulmane », affirme la confrérie sur son site Internet en condamnant l’attentat commis en Irak.

« L’islam garantit la liberté de culte »… (permettez-moi d’en douter… FDF).

De son côté, le ministre égyptien des affaires étrangères a lui aussi condamné les attaques à Bagdad et les menaces contre les coptes d’Égypte.

Le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed Al Tayyeb, qui se trouve actuellement en France pour une opération du cœur, a également déploré l’attaque sanglante de la cathédrale Sayidat Al Najat et condamné ses auteurs.

Principale autorité religieuse de son pays, il « a reçu avec une extrême tristesse (…) la nouvelle de l’agression criminelle d’hommes armés contre l’un des lieux de culte des frères chrétiens en Irak », a affirmé son porte-parole, Mohammed Refaa Al Tahtaoui, cité par l’agence Mena.

« L’islam garantit la liberté de culte et interdit les agressions contre les églises », a-t-il ajouté. « L’islam et les musulmans sont innocents de ce genre d’actes qui portent atteinte aux musulmans et vont à l’encontre des préceptes de la charia », a-t-il assuré.

Source: http://tinyurl.com/2g4wdjv

A Bagnolet, on va bientot créér des milices contre la racaille…

Ce qui devait arriver va arriver. On va assister à une prolifération de « Papy Galinier »… La faute à qui? Et là, pour les gardes à vues et emprisonnements de ceux qui veulent se défendre, il va falloir trouver de la place…

FDF

.

Insécurité : le ras-le-bol des commerçants de Bagnolet

Cinq agressions violentes en quelques semaines : pour les commerçants, la situation ne fait qu’empirer. Ils dénoncent la passivité de la mairie.

 

Les commerçants de Bagnolet sont inquiets. « En l’espace de quelques semaines, cinq d’entre nous ont été victimes d’actes de violence », explique leur porte-parole, attaqué dans sa boutique aux Malassis le 18 octobre — ses agresseurs ont depuis été arrêtés.
Sur le plateau des Malassis, en centre-ville, devant la mairie, rue Gambetta, la plupart disent se sentir en grande insécurité face à une violence qui ne fait qu’augmenter.

Pour trouver des réponses à leur problème, certains viennent de se fédérer en association et veulent alerter le préfet.

Tous dénoncent le « laxisme des élus » envers ces bandes qui errent près de la mairie, de l’église et sur le plateau et se montrent agressifs envers les riverains.

« La succession d’agressions subies par nos collègues, les rassemblements bruyants contre lesquels rien n’est fait et le nettoyage des rues qui laisse le plus souvent à désirer, tout contribue à créer un climat anxiogène », explique un pharmacien.

« Les agressions habituellement circonscrites au quartier des Malassis atteignent des zones jusque-là plus épargnées comme la rue Gambetta », commente le porte-parole des commerçants. « L’insécurité ne fait qu’empirer. Le maire laisse la situation se dégrader. La mairie ne s’intéresse pas à nous », s’emporte un restaurateur, dont la compagne a été victime d’un vol avec violence. La jeune femme conduisait quand une pierre a brisé la vitre côté passager. Son agresseur s’est ensuite emparé de son sac avant de s’enfuir. « J’avais tous mes papiers à l’intérieur, mes clefs et le montant de ma caisse équivalant à deux jours de travail. On a dû changer la porte du magasin. Depuis, je vis dans la peur. Je suis sûre que mes agresseurs m’avaient repérée », confie-t-elle. « Si la mairie ne fait rien, je vais finir par faire justice moi-même », prévient un autre commerçant.

Bagnolet n’a pas de police municipale. « C’est à la police nationale de veiller à la sécurité publique », insiste l’adjoint (PC) à la sécurité, Laurent Jamet. « Nous n’avons de cesse depuis des mois de demander au moins vingt agents supplémentaires pour le commissariat des Lilas (NDLR : dont dépend Bagnolet) », explique l’élu, qui souligne que le commissariat obtient des résultats ces derniers temps, avec plusieurs interpellations.

« Nous concentrons dans la ville des questions propres à une station balnéaire : un grand centre commercial, une gare routière internationale, un métro… La ville ne peut pas gérer seule la question de la sécurité publique », poursuit-il. Pour lui, « une police municipale ne pourrait pas tout faire. Quant à la vidéosurveillance, cela demanderait des moyens humains et financiers et la question n’est pas tranchée de savoir qui visionnerait les films : la police nationale ou les agents communaux ».

L’adjoint s’est cependant dit prêt à écouter les commerçants. Une réunion est prévue le 15 novembre.

Source: http://tinyurl.com/266ngfh

Les chrétiens d’Orient rasent les murs… Ben ça va changer…

« Barrez-vous, cassez-vous, retournez donc chez vous »…

.

Oui; tout cela doit et va changer. Ce sont les musulmans d’Occident qui à leur tour devront raser les murs. Ou repartir garder des chèvres au bled. Mais je pense qu’on ne leur laissera pas le choix…

FDF

.

 

Les chrétiens d’Orient broyés par l’histoire

Le carnage perpétré dimanche à Bagdad dans l’église Notre-Dame du Perpétuel Secours n’est pas un incident isolé. Il s’inscrit dans un processus qui semble inexorable : l’éradication progressive de la présence chrétienne entre Nil et Euphrate. Les pressions exercées contre les chrétiens revêtent rarement un tel degré de bestiale violence. Il s’agit, le plus souvent, de tracasseries administratives, de mesures insidieuses, de réglementations tatillonnes sur la pratique religieuse ou les lieux de culte. Mais le résultat est le même : quand ils le peuvent, les chrétiens quittent leurs terres ancestrales pour aller en Occident, où leur intégration ne pose généralement pas de problème. Il existe cependant des communautés chrétiennes difficiles à réduire, car elles sont encore protégées par leur nombre, comme en Égypte, par les institutions, comme au Liban, ou par l’idéologie du régime, comme en Syrie.


Globalement, la situation des chrétiens d’Orient est néanmoins catastrophique. En Palestine, ils sont menacés par la montée en puissance du Hamas. En Israël, les Arabes israéliens de confession chrétienne sont doublement minoritaires par rapport à la société israélienne : en tant qu’Arabes et en tant que chrétiens. Au Liban, le Hezbollah chiite tient le haut du pavé, et les chrétiens ont vu leurs prérogatives diminuées, notamment au profit des sunnites. En Irak – terre d’Abraham en qui se reconnaissent les trois religions monothéistes -, le nombre de chrétiens se réduit comme peau de chagrin. En Algérie, la poignée de musulmans convertis au christianisme et accusés d’apostasie risquent leur vie. En Arabie saoudite, les choses sont plus simples : seul l’islam a droit de cité. Il n’existe aucune église sur le territoire saoudien. Argument : « L’Arabie est une terre sacrée, vous imaginez une mosquée au Vatican ? »

Les gouvernements de la plupart des pays musulmans veulent surtout éviter les vagues : ils recommandent à leurs chrétiens d’être discrets, de raser les murs.

Le nationalisme arabe, laïc, les protège

Il n’en a pas toujours été ainsi. Au XXe siècle, le nationalisme arabe se voulait laïc et refusait de s’identifier à l’islam. Il constituait un avatar du mouvement des nationalités et s’inspirait des idéologies européennes, marxistes ou nationalistes, et avait été influencé par l’expérience en Turquie de Kemal Atatürk. Ainsi naquit, entre autres, le Baas (Parti de la renaissance arabe) sous l’égide notamment du chrétien Michel Aflak qui prit le pouvoir en Syrie et en Irak. Mais un autre courant de pensée était apparu sur les bords du Nil : la confrérie des Frères musulmans. Celle-ci voyait dans le Coran l’alpha et l’oméga de la politique et préconisait de rétablir le califat.

Dans cette bataille idéologique, c’est finalement le nationalisme arabe laïc qui a été défait. Pour le plus grand malheur des chrétiens...

Source : Le Point  Article de Pierre Beylau publié le 2 novembre 2010

C’est vraiment pas de bol: Le frère de Rachida Dati écroué en Belgique pour « importation de drogue »!

Récidiviste, le frangin… Toujours pas compris…

Rachida et ses frères. Pour l’ex-garde des sceaux, la « pilule » doit être dure à avaler… C’est comme pour Fadéla Amara: la famille, c’est pas trop ça… « C’est pas moi, m’sieur » !

FDF

.

Jamal Dati, un frère de l’eurodéputée et ancienne garde des Sceaux française Rachida Dati, a été écroué à Liège après avoir été interpellé par la police belge au retour des Pays-Bas en possession d’héroïne et de marijuana, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Il a été interpellé mercredi à 15 heures alors qu’il rentrait en voiture de Maastricht aux Pays-bas. Quelque 30 grammes d’héroïne et 5 grammes de marijuana ont été saisis, a-t-on précisé de même source.

Jamal Dati, 38 ans, a été déféré jeudi au parquet de Liège puis placé sous mandat d’arrêt et écroué pour « importation de drogue ». Le cadet de l’ex-garde des Sceaux avait déjà été condamné en août 2007 à 12 mois de prison par la cour d’appel de Nancy (est de la France) pour trafic de stupéfiants dans la région. Il avait publié l’an dernier un livre d’entretiens, « A l’ombre de Rachida », dans lequel il racontait ses relations difficiles avec sa sœur, à qui il reprochait de ne plus lui adresser « directement la parole ».

Un autre frère de Mme Dati, Omar Dati, avait été condamné en décembre 2007 à 8 mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants en récidive, et en 2001 à 4 mois avec sursis pour trafic d’héroïne. Mme Dati, membre du parti UMP du président français Nicolas Sarkozy, est aussi aujourd’hui maire du 7e arrondissement de Paris.

L’un des frères de Rachida Dati, Jamal Dati, a été écroué à Liège après avoir été interpellé, mercredi 3 novembre, par la police belge. En provenance des Pays-Bas, il avait en sa possession de l’héroïne et de la marijuana, selon des sources judiciaires.

Une des sources: http://tinyurl.com/33rknzn

Ribéry: y’avait longtemps…

Allez; ce n’est par ce que l’on n’entend plus parler de lui qu’il faut l’oublier, l’ Bilal… Et puis le pauvre, toujours blessé, il doit trouver le temps long. Ben on va le distraire en lui montrant qu’il est toujours dans nos pensées…

FDF

.

Putain! On t’avais dit de ne pas sourire, pour la photo !

Selon le coran, les chrétiens sont-ils des “cibles légitimes” ou pas ?

Action SITA ou comment approfondir votre connaissance du contenu du Coran grâce à :

La semaine de rencontres islamo-chrétiennes qui se tient à la GRANDE MOSQUEE DE PARIS le 4 DECEMBRE 2010.

10e édition de la Semaine de Rencontres Islamo chrétiennes – SERIC

En partenariat avec la Grande Mosquée de Paris, l’ISTR de l’Institut

Catholique de Paris et le Groupe d’Amitié Islamo-chrétienne (GAIC)

Les chrétiens sont désormais des “cibles légitimes 

Un groupe islamiste a affirmé que les chrétiens étaient désormais des “cibles légitimes” après l’expiration de l’ultimatum à l’église copte d’Egypte …

Source: centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).
Lire :
Les chrétiens sont des “cibles légitimes” !
Vous exprimez un doute sur cette affirmation qui trouve sa source dans les versets du Coran et vous désirez de plus amples informations sur le sujet ?
Rien de plus simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir http://tinyurl.com/6r4fsu ) 

Et c’est très efficace (voir http://tinyurl.com/273xwg2 )

 

Quoi mettre dans l’enveloppe ?
– Imprimer la version abrégée de la présente page qui se trouve sur ce lien :  http://sitavirus.files.wordpress.com/2010/11/rencontres_islamo_chretiennes.pdf
Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Qui sont les destinataires ?
1) L’Institut Catholique de Paris On peut trouver l’adresse postale de l’Institut sur la page suivante: http://www.icp.fr/fr/Pratique/Mentions-legales

2) Le Groupe d’Amitié Islamo-chrétienne (GAIC) . On peut trouver l’adresse postale du GAIC sur la page suivante:  http://www.legaic.org/contact.php3

 

3) Le Recteur la Grande Mosquée de Paris Dalil BOUBAKEUR. On peut trouver l’adresse postale du recteur sur la page suivante:  http://tinyurl.com/362f7mv

 

4) L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) On peut trouver l’adresse postale de l’UOIF sur la page suivante:  http://www.uoif-online.com/v2/spip.php?article230

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ? 

Alors vous avez le……… P O U V O I R …… de demander, et c’est formidable,  des précisions sur le contenu du Coran !

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.
Supplément gratuit:

IX.29-30 : « Combattez : ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour Dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son Prophète ont déclaré illicite ; ceux, qui parmi les gens du livre, ne pratiquent pas la vraie religion Combattez-les jusque-là ce qu’ils payent directement le tribut après s’être humiliés. Les juifs ont dit : Uzaïr est fils de Dieu !les chrétiens ont dit : le Messie est fils de Dieu ! Telle est la parole qui sort de leur bouche ; ils répètent ce que les incrédules disaient avant eux. Que Dieu les anéantisse ! Ils sont tellement stupides ! »

« Ô vous qui croyez ! Ne prenez point les juifs et les chrétiens comme « amis ». Ils sont « amis » les uns avec les autres. » CORAN, sourate 5, verset 56 Conférences et débats: selon le Coran, les chrétiens sont-ils des “cibles légitimes” ou pas ?

70 cochons lyonnais envahissent le Quick Halal de Villeurbanne !!!

Rebeyne! VS Quick halal II : 130000 vues et la Une de Progrès. Ce n’est pas d’aujourd’hui mais c’est à renouveler…


Un troupeau de 70 cochons mécontents a envahi le Quick Halal de Villeurbanne ce Dimanche matin. Ils entendaient protester contre la décision de supprimer les hamburgers au bacon et contre la nouvelle offre de Quick qui ne propose désormais que du halal à sa clientèle. En effet, il est inacceptable qu’une chaîne de “restaurants” qui appartient en grande partie à la Caisse des Dépôts et Consignations, c’est à dire à l’État français, participe à l’exclusion et à la ségrégation des Français dans leur propre pays.

Un État qui contribue donc au développement sur notre territoire du rite d’abattage musulman qui, rappelons-le, interdit d’étourdir les bêtes lors de leur égorgement provoquant ainsi une souffrance inadmissible et inutile chez l’animal. D’autant plus que, pour ce faire, Quick paie la taxe islamique sur la certification des produits Halal dont, il est notoire qu’elle sert à financer le prosélytisme islamique. Et tout cela alors qu’on ne sert plus de porc dans un nombre croissant de cantines scolaires et qu’on interdit à l’association Solidarité des Français de distribuer de la soupe au cochon à des nécessiteux…

Le troupeau a ensuite quitté l’établissement en chanson et n’hésitera pas à revenir manifester son mécontentement porcin si Quick ne renonce pas à l’islamisation gastronomique de notre pays.

(lire la vidéo)http://www.dailymotion.com/video/xcjdya_rebeyne-vs-quick-halal_news#from=embed

source ; blogospère

Rendez-vous le 18 décembre 2010 !

Le 18 juin 2010
l'apéro -saucisson pinard- est organisé pour célébrer le 70ème anniversaire de l'appel du Général de Gaulle et dénoncer l'occupation de certaines rues parisiennes pour les prières musulmanes
l'apéro -saucisson pinard- est organisé pour célébrer le 70ème anniversaire de l'appel du Général de Gaulle et dénoncer l'occupation de certaines rues parisiennes pour les prières musulmanes
Cette initiative trans-courant, qui rassemble des Français de gauche et de droite, permet de libérer la parole sur l'offensive de l'Islam en France.
6 mois plus tard, le 18 décembre 2010, un autre évènement d'ampleur internationale se tiendra à Paris.

Le 18 juin 2010 l’apéro « saucisson pinard » est organisé pour célébrer le 70ème anniversaire de l’appel du Général de Gaulle et dénoncer l’occupation de certaines rues parisiennes pour les prières musulmanes. Cette initiative trans-courant, qui rassemble des Français de gauche et de droite, permet de libérer la parole sur l’offensive de l’islam en France. Six mois plus tard, le 18 décembre 2010, un autre évènement d’ampleur internationale se tiendra à Paris.

(Lire la suite…)

Attaque à la machette pour récupérer son dû…

La délinquance diminue… Si si.

En outre, j’avais une vague idée sur l’origine ethnique du maniaque de la machette. Quel con je suis! C’est écrit. Il est vrai que peu de gens se baladent en France avec une machette. Dans la brousse, oui, mais pas en France. Ben si. Va falloir s’y faire. Mais je ne pense pas qu’on y arrivera, à s’y faire…

FDF

.

À la barre du tribunal correctionnel de Rodez hier, L.C., 37 ans, et E.M., 45 ans. Les deux hommes, anciens associés d’une SARL dans le secteur du bâtiment, comparaissent pour tentative d’extorsion par violence, menace ou contrainte de fonds. En l’espèce, ils auraient, en février 2010, à Villefranche-de-Rouergue, tenté d’obtenir de l’argent (2 500 €) que leur devait un client en le menaçant et en le violentant à son domicile.

Tout avait commencé quelques mois plus tôt lorsque L.C. a accepté de faire des travaux de restauration dans la maison que venait d’acheter son ex-compagne, L.T., en concubinage avec S.B. Le couple, qui rencontrait des difficultés financières, tardait à payer ses factures. Jusqu’au jour où la moutarde est montée au nez d’E.M. qui, avec L.C., leur a rendu une petite visite pour réclamer son dû. « Beaucoup d’amis et collègues artisans ont plié ces dernières années à cause d’impayés et bien souvent c’est le client qui a gain de cause », a déclaré le prévenu à la barre. Sauf que lors de cette visite au domicile de son client, le ton est monté et E.M. aurait dégainé la machette qu’il avait cachée dans son dos. Il se serait alors avancé vers S.B. pour l’intimider, ce dernier aurait trébuché.

Pour la suite de l’histoire, les versions divergent. E.M. dit être tombé sur sa victime et l’avoir tapé avec le plat de la lame de sa machette. S.B., lui, affirme avoir été tabassé jusqu’au sang. Pour preuve son ITT (Incapacité totale de travail) de 30 jours. Le médecin légiste, qui a relevé un muscle et un tendon sectionnés, des plaies et des bleus, affirme que les blessures sont dues au tranchant d’une arme blanche. « Il nous avait menacés en disant qu’il ferait appel à sa bande de copain de Mauriac ; c’est pour ça que j’ai pris ma machette. Et puis je suis originaire de la Martinique et je reproduis le schéma de mon père », se défend E.M. « Il a fait un geste avec sa main du côté droit. J’ai agi par peur, stupidité et panique ».

Des arguments que Me Aoust, avocat de la victime, démonte en révélant qu’E.M. a passé 12 ans dans les corps spéciaux de l’armée comme légionnaire, para et instructeur : « Cette réaction est contraire à votre formation. Reconnaissez cette expédition punitive, cette tentative d’extorsion de fonds ». Le substitut du procureur Deboos a souligné les « méthodes mafieuses » des deux prévenus qui ont voulu « se faire justice par des moyens violents » et demandé 30 mois de prison dont 24 avec sursis pour L.C. et 4 ans de prison dont 3 avec sursis pour E.M. L’avocate de ce dernier, Me Gosset, a, elle, mit l’accent sur l’état douteux de S.B., sous l’emprise de stupéfiants comme l’ont révélé les test, et émis l’hypothèse qu’il ait pu lui-même se blesser avec la machette tant il se débattait. « Son pantalon n’avait pas une goutte de sang parce que les cocaïnomanes ça fait des hémorragies, il n’a saigné qu’après ». Le tribunal donnera son délibéré le 1er décembre à 14 heures.

Source: http://tinyurl.com/3xf627k