Francaisdefrance's Blog

30/04/2009

La communauté Tamoul à Paris.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:30
Tags: ,

Comme à ceux qui avaient manifesté en France

lors des combats à Gaza: "vous voulez que tout celà cesse? Allez vous battre sur place;

d'une part, ça fera baisser le taux de chômage en France

 pendant votre absence et les vrais Français

 pourront enfin profiter de leurs propres acquis..."

France Télévisions : Hervé Bourges présidera le comité sur la diversité.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:46
On va racheter des télés en noir et blanc…

France Télévisions mettra en place le 3 juin « un comité permanent de la diversité » destiné à promouvoir la représentation de la diversité à l’écran comme au sein de l’entreprise et qui sera présidé par Hervé Bourges, a annoncé le groupe public jeudi dans un communiqué.

Ce comité permanent, dont la création avait été annoncée en décembre 2008, sera composé « à parité d’experts, de personnalités issues de la société civile et de collaborateurs de France Télévisions », précise France Télévisions.

Il sera présidé par Hervé Bourges, 75 ans, personnage clé du paysage audiovisuel français. Il fut notamment à la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), de TF1, de France 2 et de France 3.

Les noms des membres composant le comité seront annoncés le jour de son installation, le 3 juin.

Ils seront chargés de « mettre en place des indicateurs de suivi de la présence de la diversité au sein de France Télévisions et de ses programmes et d’aider le groupe à promouvoir cette représentation de la diversité tant à l’écran que dans l’entreprise », précise le groupe.

Un rapport annuel devra être présenté au Conseil d’administration en vue du « rapport que France Télévisions devra présenter chaque année au CSA ».


La « diversité » en action : il frappe la vieille dame en récitant le Coran.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:28
stop-islamering
EVRY (NOVOpress)

Souleymane, 26 ans, est accusé de s’être attaqué quatre fois au domicile d’une veille dame à Palaiseau, de l’avoir séquestrée et battue. Après une première tentative trois jours plus tôt, l’homme parvient à forcer le domicile de la retraitée de 82 ans. Pendant de longues heures, Souleymane va la frapper tout en récitant des passages du Coran.

Après avoir mis la main sur une centaine d’euros et quelques bijoux, l’agresseur balance la vieille dame dans son escalier et la laisse pour morte. Hospitalisée, l’octogénaire souffre d’un traumatisme crânien et de deux fractures à la clavicule et au poignet. De retour chez elle, la victime devra faire face à deux nouvelles tentatives de cambriolage. En perquisitionnant chez Souleymane à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), la police a retrouvé une bonne partie des objets dérobés à la vieille dame. Souleymane était déjà connu de la police pour plusieurs vols. Cette fois, sa lecture du Coran a failli être fatale à une Française…

Saloperie! Désolé, la douleur m’égare…

Barnier : candidat ump en Ile de France s’exprime…Extraits…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:23

Michel Barnier, candidat UMP en Ile de France aux côtés de Rachida Dati a donné une interview au Bondy Blog. Le candidat a donné dans tous les registres. Extraits amères…

Les indignations feintes:
…Depuis 40 ans, le débat européen est déconnecté du débat national et c’est ça que je trouve démocratiquement anormal. Le parlement européen vote des lois qui pour 60%, sont des lois qui vont concerner et encadrer la vie nationale. Donc, on n’est pas à coté, nous avons choisi depuis 50 ans d’être dans cet ensemble européen non pas pour fusionner mais pour mutualiser, pour coordonner, pour décider, se protéger et agir ensemble. Les hommes politiques de gauche et de droite ont toujours trouvé cette situation très commode….

Le mea culpa opportuniste
Bien sûr, je peux comprendre. Depuis 40 ans, on a construit l’Europe pour les citoyens mais sans les citoyens. S’il n’y a pas d’efforts pour assumer les choix, pour expliquer, pour rendre compte, vous avez effectivement cette distance. Et depuis 15 ans, qu’est-ce qu’on a fait ? Je prends ma part de responsabilité par rapport à cette divergence entre les citoyens et le projet européen.

La volte face idéologique
“…On ne fait pas de nation européenne, on ne fait pas un peuple européen, ça n’existe pas, ce n’est pas notre idée, on est en train de mutualiser.”
Pour poursuivre pour prouver le contraire: “ C’est un autre exemple concret que le fait de pouvoir utiliser le même ticket pour être dans le métro d’Amsterdam ou le train entre Bruxelles et Paris ou le RER et le métro ici.

Le turcophile devient turco sceptique
“Il s’est passé un évènement qui a été déterminant pour me faire évoluer dans mon opinion [Ndlr: il était favorable à l’adhésion]: c’est le référendum en 2005. Les français ont eu l’impression que l’Europe n’avait pas de frontières, pas de limites et bien sûr la question de l’adhésion de la Turquie s’est invitée dans ce débat.”

lle jésuite à propos de l’islam
“Ce n’est à aucun moment mon sentiment, d’ailleurs je me permets de rappeler qu’il y aura dans l’UE des pays musulmans comme l’Albanie, la Bosnie qui sont clairement en Europe. Ces pays, dont la majorité des citoyens sont de confession musulmane, vont entrer un jour dans l’UE. Les yeux dans les yeux, je vous dis que ce n’est pas la religion le problème.”

Le démago sur les jeunes issus de l’immigration
Ces jeunes issus de l’immigration sont français, donc voilà pourquoi je les encourage à soutenir Nicolas Sarkozy, car il est le premier chef d’Etat français à avoir proposé pour la Méditerranée un vrai projet et qu’il y tient beaucoup. Le projet d’Union pour la Méditerranée constitue un espace commun de projets et de destins avec l’ensemble des peuples de la méditerranée d’où sont originaires beaucoup de parents de ces jeunes dont vous parlez.”

source : altermedia.info

Le football amateur à l’épreuve de la « diversité » : le match termine en pugilat près d’Angoulême

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:18

Chances pour la France !

ANGOULÊME (NOVOpress)

Le football amateur confronté à la « diversité ». Un match entre Saulgond et Ma Campagne près d’Angoulême (Charente) a terminé en bataille rangée. Les footballeurs de Ma Campagne près d’Angoulême, « pour la plupart d’origine maghrébine », selon le quotidien La Charente Libre du 28 avril, « ont fini par sortir les poings ». Le parquet d’Angoulême, qui a instruit l’affaire a retenu les coups et blessures infligés à 4 joueurs de Saulgond.

Pour sa part, la commission de discipline du District de football de la Charente a suspendu deux joueurs de Ma Campagne pour 3 ans. Ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel d’Angoulême le 16 juin pour coups et blessures. De plus, l’équipe perd 21 points dans son championnat de 5e division. Plus 200 euros d’amende et la menace de la mise hors compétition du club si celui-ci ne présente pas sous un mois des mesures visant à « ce que de tels incidents ne se reproduisent pas ».

La commission évoque des actes de violence avec arme. Jean-Pierre Danglade, le président de la commission de discipline du District, déclare : « Nous nous sommes basés sur des faits. Ce qui est établi. C’est-à-dire sur l’enquête de la gendarmerie ». Le président de Saulgond, Patrick Chargy, estime qu’il s’agit « d’une très bonne décision ». «C’est mérité. On a des joueurs qui ont donné des coups de poing mais c’était pour se défendre. Je ne dis pas qu’on n’a pas eu de propos racistes mais eux, ils sont pires que nous quand ils se mettent à parler dans leur langue et qu’on ne comprend rien»

29/04/2009

Bientôt au gouvernement? Bernard Tapie, l’escroc, intéressé par le Club Méditerranée.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:20

L’ancien homme d’affaires controversé et touche-à-tout Bernard Tapie s’intéresse au Club Méditerranée, dont le titre s’envolait lundi matin à la Bourse de Paris.

Ce dossier « m’intéresse (…) mais il y en a 11, 12 qui m’intéressent! », a déclaré à l’AFP l’ex-dirigeant du club de football de l’Olympique de Marseille, qui devrait toucher 285 millions d’euros au terme d’un vieux litige lié à l’affaire Adidas, dont il a été le patron.

Le dossier Club Med « n’est pas en pôle position », a-t-il précisé, en réagissant à des informations de presse ce week-end selon lesquelles il avait l’intention de racheter le groupe.

« Cette information est prématurée, très exagérée », a estimé l’ex-homme d’affaires de 66 ans, qui a aussi été aussi ministre, chanteur et acteur. Il a jugé que la flambée de l’action relevait de « la manipulation ».

Bernard Tapie, gouailleur et charismatique, a fait fortune en rachetant des entreprises en difficulté et incarné un certain type de réussite sociale dans les années 1980, avant de connaître la ruine et la prison pour des pratiques frauduleuses.

A la suite du règlement du litige qui l’a opposé pendant de nombreuses années au Crédit Lyonnais, il devrait toucher 285 millions d’euros. Une fois ses dettes réglées, il devrait empocher « entre 20 et 40 millions d’euros », selon ses propres estimations.

« Ce n’est pas l’apport d’argent qui justifie le fait qu’il y a des fonds et des institutions qui me proposent des affaires. C’est qu’on me reconnaît un certain savoir-faire », a-t-il affirmé.

« Au-delà des fonds dont je disposerai, c’est plus mon envie et ma liberté de refaire des opérations qui justifie mon retour », a ajouté M. Tapie.

Dans l’hebdomadaire Le Point, Bernard Tapie confie qu’il projette également de lancer une « école de spectacle à l’américaine » destinée à former quarante acteurs et danseurs, avec des shows « dans de très grandes salles, avec des effets spéciaux inouïs ».

A la Bourse de Paris lundi en milieu de journée, l’action du Club Méditerranée montait de 6%…

ISLAMISATION DES CANTINES SCOLAIRES

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:17

tour-effeil-muzz

[VDEO]:
http://www.dailymotion.com/video/x946p2_islamisation-des-cantines-scolaires_news

Youssouf Fofana:  » Allah vaincra! »

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:25

PROCÈS DU GANG DES BARBARES – Les provocations de Youssouf Fofana

AFP

Les provocations de Youssouf Fofana

Photo non datée d’Ilan Halimi, vendeur de portables de 23 ans torturé et assassiné fin 2006

Le procès des ravisseurs et tortionnaires présumés d’Ilan Halimi, 23 ans, dont l’assassinat a pris une dimension nationale, en 2006, à la révélation de sa connotation antisémite, s’est ouvert mercredi peu après 11 heures devant les assises pour mineurs de Paris, qui devraient siéger à huis clos. Devant un public venu nombreux, Youssouf Fofana, assassin présumé, collier de barbe et crâne rasé, vêtu d’un sweat-shirt blanc, a été le premier accusé à entrer dans le box une vingtaine de minutes auparavant.

À son arrivée, il a levé un poing vers le ciel, lâchant « Allah vaincra ». À l’appel des accusés par la présidente Nadia Ajjan, il a continué la provocation. En guise de date de naissance, il a répondu : « le 13 février 2006, à Sainte-Geneviève-des-Bois », donnant ainsi la date et le lieu de la découverte du corps d’Ilan Halimi. En guise de nom, il a déclaré « africaine barbare armée révolte salafiste ». La présidente s’est contentée de lui signaler que ce n’était pas ce qui figurait sur ses documents. En face, sur le banc des parties civiles, la mère d’Ilan, assise à côté de ses deux filles, n’a rien dit. Elle est restée concentrée, semblant prier en se balançant imperceptiblement d’avant en arrière.

Avant la désignation des jurés, la cour doit notamment débattre des demandes de levée du huis clos présentées par la mère d’Ilan Halimi et Youssouf Fofana. Le huis clos est un principe de droit pour toute audience devant une cour d’assises des mineurs, deux des accusés n’ayant pas 18 ans au moment des faits.

Fofana, mégalomane et pervers

Chef du « gang des barbares », implanté dans une cité HLM des Hauts-de-Seine, Youssouf Fofana, 28 ans, d’origine ivoirienne, comparaît avec 26 personnes mises en cause à des degrés divers dans l’enlèvement d’Ilan Halimi, puis dans sa séquestration ponctuée d’actes de torture pendant trois semaines. Le jeune Parisien, de confession juive, a été retrouvé agonisant le 13 février 2006, au bord d’une voie ferrée, dans l’Essonne. Nu, bâillonné, le corps recouvert de brûlures, il est mort pendant son transfert à l’hôpital.

Pour l’accusation, c’est Youssouf Fofana, décrit comme « mégalomane » et « pervers », qui a porté les coups fatals. Le rapt n’a été révélé aux médias qu’à la découverte du corps, provoquant une polémique qui rebondit aujourd’hui entre la mère de la victime et les enquêteurs, qu’elle accuse notamment d’avoir sous-estimé, au départ, le caractère antisémite du crime. La justice a retenu en définitive cette circonstance aggravante (visant finalement deux accusés, dont Youssouf Fofana) le 20 février 2006, certains des premiers suspects interpellés expliquant que les guets-apens – orchestrés, selon eux, par Youssouf Fofana – devaient cibler des juifs « parce qu’ils sont bourrés de thunes ».

Neuf cibles manquées avant Ilan Halimi

De dramatique fait divers de banlieue, survenant peu après les émeutes de novembre-décembre 2005, le meurtre d’Ilan Halimi a viré à l’affaire politique. Le président Jacques Chirac a joint ses parents pour leur promettre que « toute la lumière » serait faite. Le 26 février, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France contre l’antisémitisme. Ce drame est d’abord un acte « crapuleux », mais « le préjugé antisémite » est venu le « structurer », a souligné le sociologue Michel Wieviorka dans un entretien. Plusieurs avocats, de la défense ou des parties civiles, restent très affirmatifs sur la motivation antisémite. « Vu les déclarations de Youssouf Fofana et d’autres accusés au fil des auditions, il n’y a pas de doute possible », a déclaré Me Muriel Ouaknine-Melki, conseil d’un père et d’un fils visés par une tentative de rapt en janvier 2006.

D’après l’accusation, avant Ilan Halimi, le gang avait visé neuf cibles au total, toutes manquées. À chaque fois, une jeune fille était chargée d’aguicher la cible dans un lieu public, puis de l’attirer à l’écart, si possible de nuit, là où les ravisseurs attendaient en embuscade. Neuf femmes siégeront parmi les accusés, dont Emma, qui a reconnu au cours de l’enquête avoir jeté son dévolu sur Ilan Halimi dans le magasin de téléphonie où il travaillait, boulevard Voltaire, à Paris. Emma est l’une des deux prévenues qui n’avaient pas 18 ans à l’époque, ce qui explique que l’affaire soit jugée en cour d’assises des mineurs.

Hormis Youssouf Fofana, meurtrier présumé, qui encourt la prison à vie, une quinzaine d’accusés doivent répondre de leur participation au rapt ou à la séquestration d’Ilan Halimi. D’autres comparaîtront libres pour les seuls chefs d’association de malfaiteurs ou de non-dénonciation de crime. Le procès doit durer dix semaines.

Une balle, une seule, suffira… Nul besoin d’attendre 10 semaines d’un procès qui coûtera trop cher à la France…

Youssouf Fofana: chance pour la France, meurtier, tortionaire: tu ne t’en « tireras » pas…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:09
28.04.09
Manifestation à la mémoire d'Ilan Halimi, le 26 février 2006 à Paris
Manifestation à la mémoire d’Ilan Halimi, le 26 février 2006 à Paris/Pascal Pavani AFP/Archives

JUSTICE – Le procès des ravisseurs et tortionnaires présumés d’Ilan Halimi s’ouvre à Paris ce mercredi matin…

Ilan Halimi avait 23 ans et gagnait 1.200 euros par mois comme vendeur dans une boutique parisienne de téléphonie. Le 20 janvier 2006, il est enlevé et une rançon de 450 000 € est réclamée à ses parents. Pourquoi? Car il est juif et «les juifs sont solidaires entre eux et ils payent», aurait indiqué Youssouf Fofana, chef présumé des geôliers, à une de ses complices. Le 13 février, après trois semaines de séquestration et de tortures, son cadavre est découvert au bord d’une voie ferrée dans l’Essonne. Un corps nu, bâillonné, menotté, poignardé, et incendié à l’alcool à brûler.

Ce mercredi matin s’ouvre devant la cour d’assises des mineurs de Paris, le procès de ceux que les médias ont surnommé «le gang des barbares». Vingt-sept personnes. Les ravisseurs et tortionnaires présumés d’Ilan Halimi. Des hommes et femmes âgés, à l’époque, de 17 à 32 ans, gravitant autour de la cité de la Pierre-Plate et de l’allée Prunier-Hardy, à Bagneux (Hauts-de-Seine). «Un melting-pot du crime, de bêtise et de haine», selon des policiers.

«Nous avons visé la communauté juive car pour, nous, c’est une communauté qui a de l’argent et qui est soudée»

Etudiants, livreurs de pizzas, intérimaires ou petits dealers de shit, ils se sont, pendant trois semaines, transformés en appâts, ravisseurs, geôliers ou négociateurs. Sous l’influence de Youssouf Fofana, multirécidiviste de 25 ans surnommé «le boss» ou «Oussama», ils avaient accepté de participer à un «plan thunes»: enlever des hommes, si possible de confession juive, contre rançon. Le stratagème aurait été échafaudé à la fin 2005 par Fofana et Jean-Christophe Sombou, un de ses coaccusés, alors que les deux hommes étaient écroués à la prison de Nanterre.

«Nous avons décidé de faire des enlèvements, nous avons visé la communauté juive car, pour nous, c’est une communauté qui a de l’argent et qui est soudée. Les gens de cette diaspora sont en mesure de réunir de grosses sommes», expliquera Fofana, le 23 février 2006, aux policiers français et ivoiriens après son arrestation à Abidjan.

Neuf tentatives d’enlèvement avant Ilan Halimi

Avant Ilan Halimi, «les barbares» avaient tenté d’enlever neuf autres hommes, juifs ou prétendus tel selon le gang. A chaque fois, le même mode opératoire: une jeune femme aguiche la cible dans un lieu public (boîte de nuit, magasin…) puis tente de l’attirer dans un guet-apens où l’attendent les ravisseurs.

A chaque fois, le plan avait échoué, jusqu’à Ilan Halimi. Un temps nié par la police et la justice, la dimension antisémite de ce crime crapuleux avait fait de cet assassinat une affaire politique. Jacques Chirac avait exprimé son émotion à la famille Halimi, et le 26 février 2006, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté dans tout le pays contre l’antisémitisme.

Et dire qu’en France, ON nous menace et on nous puni pour de fausses incitations à la haine raciale quand on se rebiffe contre l’islamisation de notre Pays… Le fameux Fofana, il va s’en tirer, car la France n’aura pas su lui donner sa chance… Encore un pauvre jeune des banlieues… Fofana, s’il s’en sort et c’est plausible connaissant la justice de notre pays, devra raser les murs; mais de près; de TRES près…

28/04/2009

Le nouveau planning familial…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:26
« Jeunes de banlieue » et « planning familial »

[VIDEO]
http://www.dailymotion.com/video/x946f5_nouvelle-france-nouveau-planning-fa_news

Chelles: L’UMP favorable à l’école islamique?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:47
L’UMP favorable à l’école islamique?

Nous l’avions promis à Jean-Paul PLANCHOU en Conseil Municipal le 27 mars dernier, le voici : le nouveau tract distribué à Chelles depuis samedi.

Son but : informer les citoyens des réelles motivations du PS dans cette affaire mais aussi souligner la complicité de l’UMP.

Sans oublier les méthodes de la majorité qui, en Conseil Municipal, invoque le respect de la démocratie pour ne pas répondre aux questions posées par les 6.000 signataires de la pétition.

Un tract que je vous invite à imprimer et à distribuer autour de chez vous.


Vous pouvez aussi recommander la pétition à vos amis par internet en cliquant ici.

Bienvenue à Montpellier, en France, chez NOUS, quoi…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:42

168


[VIDEO]
http://www.youtube.com/watch?v=9_w_bXMmvOA&eurl=http%3A%2F%2Fwww%2Enationspresse%2Einfo%2F&feature=player_embedded

2e congrès nationaliste le 24 mai en région parisienne.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:18
http://www.congresnationaliste.fr/

Dernières nouvelles en vrac :– Ouverture des portes à 10h.
– Présence cette année de stands régionaux.
– Il sera possible de dormir sur place, sous la tente, dès le samedi soir.
– Prix d’entrée : 5 €.
– Un banquet se déroulera le midi : 7 € par personne seulement ! Payable d’avance (vous pouvez régler l’accès et le repas par chèque à l’ordre de RF, à envoyer à ASMA, BP 80308, 75723 PARIS CEDEX 15)
– Le Congrès se déroulera comme l’année dernière à Villepreux. Des navettes seront organisées de la gare voisine (reliée à Paris – St Lazare) jusqu’au lieu de rasemblement.
– Délégations étrangères actuellement annoncées : Allemagne, Grèce, Italie, Russie.



les policiers rentrent dans l’appartement trop vite, les dealers repartent illico.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:15

A les voir débarquer dans le box des comparutions immédiates, vendredi après-midi, ces deux là donnent l’impression de s’être trompés de porte. D’ailleurs, ils n’ont pas tardé à ressortir, remis en liberté après un mois de détention préventive, la procédure annulée. La raison ? Une bourde de procédure opportunément soulevée par deux jeunes avocats, Flavien Barioz et Jean-François Barre. Le 24 mars dernier, six policiers de la Sécurité publique débarquent au domicile de Youcef K. dans l’aggomération lyonnaise. Ils agissent en vertu d’un « ordre de recherche ». L’homme a été condamné, notamment pour séjour irrégulier. Emportés par leur élan, les policiers rentrent dans l’appartement, sans vraiment demander l’autorisation. Ils trouvent 20 kg de haschich. D’où une procédure pour « détention de stupéfiants ». Seulement voilà, le cadre d’un « ordre de recherche » n’est pas celui d’un mandat d’arrêt ou d’un mandat d’ammener délivrés par un magistrat, ni celui d’une enquête de flagrance. Il suppose « l’accord express » d’une personne pour rentrer dans son domicile. Or cette autorisation ne figure nulle part dans les procès verbaux. Et, sur question de son avocat, le prévenu se fait un plaisir de confirmer la manière dont lespoliciers « se sont engouffrés » dans les lieux. Son ami, présent ce jour là, se souvient avec plus de virulence du « Taser jaune » en guise de présentations. « C’est une violation gravissime du code de procédure, on ne peut pas valider un tel comportement » insiste Me Barioz, égrennant les articles du Dalloz de la procédure pénale. La procureure de la République a tenté de sauver la mise, estimant que les policiers avaient remarqué un comportement suspect, d’où une légitime palpation et la découverte de la drogue. Une fois le hasch découvert, la police avait régulièrement avisé les magistrats. Mais le coup était donné, leur entrée trop rapide. C’est ce qu’a confirmé le tribunal. Annulation d’autant plus cinglante pour police et parquet que les deux hommes, âgés de 50 ans tout rond, affichaient un volumineux casier judiciaire. Neuf condamnations depuis 1981 pour Youcef K, profil anguleux, tout chauve, petite moustache, qui disposait d’un faux passeport issu d’un lot de documents vierges volés. Et qui n’a pas convaincu les magistrats en disant qu’il se contentait de garder la drogue pour rembourser une dette. Dix-huit mentions pour Larbi K., plus grand, tout aussi chauve, joues creuses, accent stéphanois prononcé, qui s’apprêtait à repartir de chez son comparse avec deux kilos dans son sac à dos. « Des vieux braqueurs qui se reconvertissent dans le trafic de drogue » a résumé la procureure. Le réquisitoire était à la hauteur de ce portrait peu flatteur : quatre ans de prison ferme. Le dossier est parti en fumée. Comme le hasch, saisi et détruit.

Source : Le Progrès

Citation de NicÖlas SarkÖzy, président des FRANCAIS !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:12
248
« Je n’oublie pas que pour tous les musulmans l’Arabie Saoudite c’est une terre sacrée où le Prophète a recueilli la parole de Dieu pour l’enseigner aux hommes. Tous les musulmans à travers le monde pensent cela de l’Arabie Saoudite. D’ici partit il y a 14 siècles le grand élan de piété, de ferveur, de foi qui allait tout emporter sur son passage, qui allait convertir tant de peuples et faire naître l’une des plus grandes, des plus belles civilisations que le monde ait connu”

“Une politique de civilisation, c’est une politique de la diversité. Mes chers amis saoudiens, la diversité ce n’est pas seulement une valeur occidentale. C’est une valeur qui doit être commune à toutes les civilisations (…) C’est une valeur que j’ai voulu faire respecter en France en créant le Conseil du Culte Musulman. C’est la valeur qui m’inspire quand je veux faciliter la construction de mosquées en France.”

Nicolas Sarkozy
Riyad – lundi 14 janvier 2008

Source: novopress

Les clandestins de KFC: mais foutez-moi ça dehors !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:06
[VIDEO]
http://www.dailymotion.com/video/x93zme_les-sans-papiers-de-kfc_news
1921

27/04/2009

Chances pour la France: Le meurtrier présumé de Sophie Gravaud serait aussi un violeur…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:07
27.04.09
Portrait de Sophie Gravaud
Portrait de Sophie Gravaud/ AFP

Le procès de Ramiz Iseni a débuté ce lundi…

Le parallèle n’a échappé à personne. Au premier jour du procès de Ramiz Iseni, de troublantes similitudes ont été relevées ce lundi entre la mort de Sophie Gravaud en avril 2007 et le viol d’une adolescente de 17 ans en 2004, pour lequel le père de famille bosniaque comparaît également devant la cour d’assises de Loire-Atlantique.

L’adolescente, prénommée Sophie elle aussi, aurait également été abusée dans une voiture, celle de l’intéressé, à Saint-Brévin. Ce dernier aurait aussi tenté de l’étrangler selon une «technique très particulière», d’après les enquêteurs. Enfin, Ramiz Iseni était parti vivre, juste après les faits, un an à Mulhouse (Haut-Rhin). Or, après la mort de Sophie Gravaud, il avait été interpellé à Bourgoin-Jallieu (Isère), en partance pour l’Italie.

Personnalité tourmentée

Des détails qui s’ajoutent au descriptif guère flatteur de la personnalité de l’accusé. Arrivé en France en 1991, il ne s’y est jamais vraiment intégré.

Même au sein de la communauté bosniaque, où on le présente comme un «ours» asocial. «Magouilleur», «manipulateur» et «égocentrique», Ramiz Iseni est également décrit comme un «mari violent et tout-puissant» envers sa femme Bukurija, «soumise et effacée». L’homme est enfin «difficilement réadaptable», selon un psychiatre. Verdict jeudi.

Verdict normal: la guillotine… Au moins on sera sûr qu’il n’y aura pas récidive. Car, il va être certainement « interné », ne purgera pas complètement sa peine ou s’évadera un jour; il recommencera…

Sexagénaire français décapité à Lyon : un Algérien avoue le meurtre.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:46

LYON (NOVOpress)

allah-akbar

Un Algérien d’une trentaine d’année a reconnu avoir dans la nuit de vendredi à samedi assassiné son voisin français avant de le décapiter et de jeter la tête par le vide ordure. Il a été placé en garde à vue ainsi que son jeune frère.

Youcef Djellouli, 29 ans a a déclaré aux enquêteurs qu’il aurait été pris « d’une colère pour un motif d’ordre privé » et d’une « subite envie » de donner la mort. Il est monté à l’appartement de la victime et lui a donné plusieurs coups de couteau à la gorge, puis l’a décapité. Âgée de 62 ans, cette dernière, Raymond Arveuf, à été découverte sans tête dans son appartement, dans le 9è arrondissement de Lyon. Il aurait jeté la tête dans le vide-ordures, mais celle-ci n’a pas été retrouvée.

Comme il est de coutume en pareil cas, la presse parle de « comportement perturbé » de l’assassin. « Sympa, discret, humain, très gentil », tels sont les termes qui reviennent dans les témoignages attristés des collègues et voisins de Raymond Arveuf. Dans sa famille, c’est la douleur, l’incompréhension : « Tout le monde l’aimait ». Sauf son voisin maghrébin, visiblement. Et, bien sûr, vu les origines respectives de l’assassin et de la victime, personne n’a parlé de racisme…

Démocratie: Hadopi, pourquoi un texte rejeté revient ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:29

Le 9 avril dernier, les députés ont rejeté le texte élaboré par le commission mixte paritaire sur le projet de loi « protection de la création sur internet », plus connu sous le pseudonyme de « loi hadopi ». Cette semaine, ce texte revient devant les députés, ce qui suscite un certain étonnement : comment peut-on reproposer un texte qui a été rejeté ?

Il faut reprendre du début. Un texte de loi est adopté quand il a été voté dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale et le Sénat. Lors de la première lecture, chaque assemblée examine l’ensemble du texte. Si au terme de la première lecture, des dispositions sont votées « conforme » (c’est à dire dans les mêmes termes), elle sont définitivement adoptées, on n’y reviendra plus.

Normalement, mais c’est de moins en moins souvent le cas, le texte revient en deuxième lecture dans la première assemblée à l’avoir examiné. Si c’est l’Assemblée qui a examiné le texte en premier, cela permet aux députés de se prononcer sur les modifications apportées par les sénateurs. Soit ils les acceptent, et les votent conforme (elles sont alors définitivement adoptées), soit ils souhaitent à nouveau les modifier. Le texte va alors en deuxième lecture au Sénat, où il ne reste plus que les modifications que le Sénat a apporté en première lecture et dont les députés n’ont pas voulu. Le Sénat choisi soit de s’incliner et d’accepter finalement, vu la résistance des députés, d’abandonner ce qu’ils avaient décidé en première lecture. Ou alors, ils maintiennent leurs positions.

Au terme de la deuxième lecture, il ne reste plus que les dispositions posant problème. Le gouvernement peut alors décider de réunir une commission mixte paritaire (CMP), avec 7 députés et 7 sénateurs. Cette commission va négocier un compromis qui débouche sur ce que l’on appelle le texte de la CMP. Il est alors demandé aux deux assemblées de se prononcer sur ce compromis. En général, surtout quand les deux assemblées sont du même bord politique, le compromis est trouvé et ratifié.

Ca, c’est la procédure habituelle. Voyons maintenant ce qui s’est passé pour Hadopi.

Du fait de la déclaration d’urgence, la commission mixte paritaire a été convoquée à la fin de la première lecture à l’Assemblée nationale. C’est possible, et depuis 2007, c’est presque devenue la règle, alors que cela devrait être l’exception (mais c’est un autre débat). La CMP a eu beaucoup de travail, car il restait beaucoup de dispositions n’ayant pas fait l’objet d’un vote conforme des deux assemblées. Sur ce texte, les députés et les sénateurs ont eu des positions assez différentes. Cela n’est pas en soi un problème quand il y a une deuxième lecture pour « lisser » le texte et trouver des compromis.

Ce travail de lissage et de recherche de compromis a été effectué par la Commission mixte paritaire, qui sur certains sujet, a coupé la poire en deux. Sur certains points, on a pris la version du Sénat, sur d’autres, celle de l’Assemblée nationale.

Ce compromis été proposé à la ratification des deux assemblées. Le Sénat a ratifié sans problème, par contre, les députés ont refusé de ratifier le compromis proposé par la CMP. Ce « rejet du texte Hadopi » tel que l’on présenté les médias, ce n’est pas le rejet du projet de loi, mais le rejet du compromis élaboré par la CMP.

Les députés ayant rejeté le compromis, on reprend la procédure là où on l’avait laissée. L’Assemblée nationale va donc à nouveau être saisie du texte tel qu’il était à la fin de la première lecture. En cas de rejet du texte de la CMP, la règle veut que les débats reprennent sur la base du texte tel qu’il est sorti de l’Assemblée nationale, mais un peu modifié, car toutes les dispositions qui ont été votées conforme en première lecture sont définitivement adoptées. On repart donc dans l’esprit d’une seconde lecture, où ne restent en discussion que les dispositions où députés et sénateurs ne sont pas d’accord.

Les députés vont donc examiner d’abord le texte, éventuellement l’amender. Puis il sera transmis au Sénat. Si le Sénat n’adopte aucun amendement, l’ensemble du texte sera voté conforme et ce sera la fin du processus. Si jamais les sénateurs veulent apporter des modifications, tout ce qui n’aura pas été voté conforme reviendra à l’Assemblée nationale qui se prononcera en dernier ressort. Nous sommes donc dans un dispositif où les députés sont en position de force car c’est eux qui auront le dernier mot.

Les racailles du 9-3 exportent leur violence à Creil.

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:25


zone-a-risk-60Règlements de comptes à Creil dans l’Oise, hier soir. Le Plateau-Rouher de la ville de Creil (quartier de la Martinique et boulevard Jean-Biondi, une zone regroupant quelque 12 000 habitants et ayant la particularité d’avoir une mosquée toute neuve de type marocain ainsi qu’une synagogue), bien connu pour ses riantes zones de non droit, a été hier soir, à partir de 21 h 30, le théâtre d’affrontements d’une rare violence entre les racailles et habitants locaux et une bande de délinquants venue de Seine-Saint-Denis, selon une source locale.

Il s’agirait d’une expédition punitive qui a mobilisé un bonne centaine d’individus pendant plusieurs heures, obligeant les forces de l’ordre à intervenir en nombre. Selon nos informations, plusieurs « jeunes » auraient été interpellés par des policiers du commissariat de Creil.

Preuve de l’incapacité des pouvoirs publics à gérer les affaires de sécurité publique : un escadron de la gendarmerie mobile (le 25/9) a longtemps été encaserné sur le Plateau Rouher, mais il a été récemment dissous… Le Plateau Rouher est officiellement reconnu comme faisant partie des vingt premières zones à risque les plus dangereuses de France dans le palmarès de la délinquance urbaine.

Vers minuit, le Plateau Rouher était toujours sous haute surveillance…

Rappelons que de très graves incidents du même ordre avaient éclaté samedi 4 avril, en fin d’après-midi, entre policiers et « jeunes » habitants du Plateau, suite à un banal contrôle de routine. Un individu recherché aurait tenté de fuir la police, avant de se réfugier dans un bar de la rue Henri-Dunant, puis être au final interpellé. En sortant de l’établissement, les policiers creillois auraient ensuite été « caillassés » par des « jeunes » du quartier à l’aide de divers objets, avant de rapidement quitter les lieux. Aucune interpellation ne semble avoir alors été faite.

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.