Francaisdefrance's Blog

31/05/2011

Harcèlement et incitation à la haine pour le belgo-marocain Fouad Belkacem !

Juste retour des choses. Il faut mettre des limites à leur arrogance, à tous ces fanatiques. Je souhaite que celui-ci « morfle » pour les autres qui sont restés impunis…

FDF

.

Fouad Belkacem poursuivi pour incitation à la haine en Belgique

Fouad Belkacem poursuivi pour incitation à la haine en Belgique

Le belgo-marocain, Fouad Belkacem, devrait comparaître le 17 juin prochain devant le tribunal correctionnel d’Anvers, en Belgique. Le leader de Sharia4Belgium est poursuivi pour harcèlement et incitation à la haine.

Le controversé salafiste qui aurait franchi les limites de la liberté d’expression tracées par la législation belge, avait tenu récemment des propos sur l’homosexualité, la suprématie des Musulmans et sur la mort d’une femme politique belge flamande, Marie-Rose Morel, dont le décès serait une punition divine selon lui. Le belgo-marocain aurait même appelé les enfants de la défunte à se convertir à l’Islam.

Le leader de Sharia4Belgium serait également poursuivi pour avoir diffusé une vidéo sur internet le 9 mai dernier, dans laquelle il condamne la mort du leader d’Al Qaïda devant ses enfants et le fait de jeter sa dépouille à la mer contrairement à la Chariâa (législation) islamique.

Les Témoins de Jéhovah auront leur ministre du culte dans les prisons…

Encore heureux.

Sachant que les détenus musulmans (et Dieu sait sil ils sont nombreux à être incarcérés…) ont droit à « un imam de service » pour qu’ils n’oublient pas de continuer à prodiguer leur « religion » de haine (pardon: d’amour, de paix et de tolérance…) et de faire des adeptes dans les milieux carcéraux. Mais il a quand-même fallu en passer par la cour administrative d’appel pour que les Témoins de Jéhova puissent avoir les mêmes droits que les muzz. En outre, contrairement aux musulmans, les Témoins de Jéhova en détention ne doivent pas être si nombreux…

FDF

.

La cour administrative d’appel de Paris a confirmé aujourd’hui le droit au Témoins de Jéhovah de bénéficier d’un ministre du culte en prison, selon l’un de leurs avocats, Me Philippe Goni.

Selon l’avocat joint par l’Associated Press, la cour administrative d’appel a rejeté les appels du ministère de la Justice qui refuse de délivrer le statut d’aumônier des prisons aux ministres du culte des Témoins de Jéhovah. Ces demandes avaient été faites dans trois directions interrégionales pénitentiaire.

Les Témoins de Jéhovah sont reconnus comme association cultuelle depuis une décision de 2000 rendue par le Conseil d’Etat, a précisé l’avocat. Me Goni se félicite de cette décision qui devra permettre aux Témoins de Jéhovah « d’avoir des aumôniers au même titre que les autres confessions ».

Dans un avis publié le 24 mars dernier, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, a estimé que l’administration devait se plier à la reconnaissance par le juge du caractère cultuel d’une personne morale. « Dès lors qu’une religion est regardée comme telle par le droit applicable, ses aumôniers doivent pouvoir disposer, comme tous les autres aumôniers, de prérogatives identiques et ne sauraient être cantonnés, par exemple dans les établissements pénitentiaires, à un statut de visiteur qui conduit à une ‘religion du parloir' », avait-il estimé.

« La cour n’a fait que valider cette analyse juridique, en jugeant que puisque les Témoins de Jéhovah disposent du statut d’association cultuelle, conformément à une jurisprudence bien établie, ils peuvent prétendre à l’agrément de leurs ministres du culte en tant qu’aumôniers », a déclaré Me Goni.

La cour a par ailleurs prorogé à une date ultérieure la demande concernant l’agrément d’un aumônier national de l’association cultuelle des Témoins de Jéhovah de France, a précisé Me Goni. Elle a également confirmé l’indemnisation de 3.000 euros reçue par un détenu à la prison de Muret (Haute-Garonne) qui n’avait pu pratiquer sa religion, a ajouté l’avocat.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Sanction: le padre Jullien de Pommerol nommé aux Antilles !

J’évoquais le cas du père de Pommerol dans un précédent post. Le Padre a osé dénoncer les pratiques quelque peu inavouables (déférence par rapport à l’islam) des hiérarchiques militaires français dans les zones de combat de notre armée, en Afghanistan, par exemple. La sanction n’a pas traîné…

FDF

.

Voir:

L’aumônier catholique publie une lettre ouverte au ministre de la Défense

Le padre Benoit Jullien de Pommerol partira finalement comme aumônier auprès des forces militaires aux Antilles à partir du 1er septembre. Sa nomination est effective depuis hier. Sauf si la nouvelle lettre ouverte qu’il publie dans Valeurs actuelles de cette semaine lui attire de nouveaux ennuis.

Le padre, qui avait dénoncé précédemment la « déférence » de l’armée française vis-à-vis de l’islam en Afghanistan, s’adresse cette fois-ci au ministre de la Défense. Dans une réponse à un parlementaire, Gérard Longuet conteste en effet l’exactitude des faits rapportés par le padre.

Voici des extraits de sa lettre ouverte :

« Mon honnêteté est maintenant mise en cause publiquement. Ce que je dénonce dans le rapport n’est en fait que le prolongement de ce qui se passait il y a vingt ans, lors de la guerre du Golfe. Déjà, la soumission à l’islam y est flagrante. (…) Doit-on aussi accepter sans s’indigner, Monsieur le Ministre, le fait que les forces françaises offrent aujourd’hui en Afghanistan des tapis de prière à la gloire de l’Arabie Saoudite ? Je tiens un exemplaire à votre disposition, envoyé par des soldats français lassés de tout cela.
Doit-on accepter sans s’indigner que les forces françaises offrent une mosquée au village de Landakhel, bâtiment construit grâce à l’argent du contribuable français ? Qu’il soit imposé à des militaires féminins de se couvrir la tête au nom de l’islam ? Qu’il soit décidé par un général que tous les soldats français de sa zone mangeraient halal, qu’on organise un repas de fin de ramadan au profit des Afghans ? « 

Politique: la « guerre des gangs » continue…

« Ils » ont eu Strauss Kahn. Il fallait s’attendre à une riposte. Celle-ci est meurtrière… Et nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises…

FDF

.

Wanted…

Vacances de Longuet en Tunisie: « On ne va pas passer la journée là-dessus »

Mis en cause pour un séjour gratuit en Tunisie en 2006 sous le règne du dirigeant déchu Zine ben Ali, le ministre de la Défense a exclu mardi toute démission tout en se disant prêt à rembourser.

Gérard Longuet est droit dans ses bottes, comme dirait son collègue Alain Juppé. Le ministre français de la Défense est mis en cause pour un séjour gratuit en Tunisie en 2006 sous le règne du dirigeant déchu Zine ben Ali mais ne voit pas bien ce qu’on lui reproche. 

L’information a été révélée par le magazine Les Inrockuptibles. Une affaire semblable avait entraîné la démission de la ministre des Affaires Michèle Alliot-Marie à la fin de l’année dernière. 

Prié par des journalistes de dire s’il envisageait une démission, Gérard Longuet a répondu en marge de la présentation du futur ministère français de la Défense: « Je ne connais pas la situation de Michèle Alliot-Marie, je connais la mienne, quand j’ai une facture je la paye. Votre question n’a pas de sens. » 

Gérard Longuet, alors élu au Sénat et conseiller de Nicolas Sarkozy à la direction de l’UMP, a expliqué qu’il s’était rendu en août 2006 avec un ami à bord d’un voilier dans un port tunisien, où il avait fourni son nom et avait été reconnu. 

Par la suite, il s’est rendu dans un hôtel pour y passer la nuit. Là, il dit avoir accepté l’invitation à déjeuner d’un responsable de l’office du tourisme tunisien qui voulait, selon le ministre français, parler de voile. Le reste résulterait d’un malentendu avec son ami français. 

« On était deux, l’autre a pensé que c’était moi qui avait payé, moi j’ai pensé que c’était lui. Si on m’envoie une facture, je la paye de bon coeur. Deux cents euros, je ne vais pas passer la journée là-dessus », a dit Gérard Longuet. 

Il a expliqué avoir passé deux nuits dans cet hôtel. Selon les Inrockuptibles, il s’agit d’un hôtel cinq étoiles de la banlieue de Tunis et l’ami mentionné par Gérard Longuet est le journaliste économique Jean-Marc Sylvestre, dont le séjour a également été pris en charge par les autorités tunisiennes

Après près d’un quart de siècle au pouvoir, Zine ben Ali a fui la Tunisie le 14 janvier, à la suite d’une révolte populaire. Ce mouvement a inspiré des mouvements de contestation analogues dans le monde arabe et ouvert un débat en France sur l’appui des partis de gouvernement à l’ancien régime tunisien. 

Source: http://www.lexpress.fr/

Le Hellfest véhicule la christianophobie avec l’argent public. Réagissez !

Par un simple clic ici, vous enverrez automatiquement un message aux collectivités locales (Mairie de Clisson, conseil général de la Loire-Atlantique, conseil régional des Pays de la Loire) demandant de ne pas accorder de financement public à la nouvelle installation du Hellfest et de mettre fin au financement public annuel de ce festival au contenu christianophobe, ainsi qu’un message à la société de brasseries Kronenbourg demandant de mettre fin à son partenariat avec le Hellfest comme l’a déjà fait Coca-Cola en 2009. 

Les collectivités locales vont-elles débourser 650.000 euros pour financer la christianophobie du Hellfest ?

 

Le Hellfest (festival de l’enfer) se déroulera les 17, 18 et 19 juin prochains.

Ce festival de musique « metal » relève-t-il du simple folklore ? Sur le site « radiometal », un post daté du 2 février 2011 résume bien ce qui suscite notre inquiétude. Interrogeant Jeff, responsable de la promotion et de la communication du Hellfest, à propos de la déprogrammation d’un groupe, le site « radiometal » écrit que « l’aspect sataniste et antichrétien » est « propre au black metal ».

Jusqu’à présent, le Hellfest se tenait sur le site du Val de Moine. Mais en 2012 ce site ne sera plus disponible, un nouveau lycée devant y être construit.

Ben Barbaud, le directeur du Hellfest, souhaite néanmoins rester à Clisson. Et envisage une installation future sur des terrains agricoles. Ce qu’il évalue à un coût de 650.000 euros. Qui, selon lui, devraient être déboursés par les collectivités.

Le conseil communautaire de la vallée de Clisson se prépare à accorder 50.000 euros.

Un même montant de 50.000 euros devrait être apporté par le conseil général.

La ville de Clisson, le conseil régional, ainsi que des partenaires privés, sont également sollicités.

Question : est-il admissible que de l’argent public serve à l’aménagement et à la promotion d’un festival musical au cours duquel se produisent des groupes à l’aspect sataniste et antichrétien ouvertement revendiqué ?

 Chrétiens, ne trinquez plus avec le diable !

 

Les 17-18-19 juin prochains, la commune de Clisson (en Loire-Atlantique) sera à nouveau le lieu du Hellfest, le « festival de l’enfer ».

Comme son nom l’indique, il ne s’agit pas simplement d’y faire la promotion du « rock metal » mais aussi de laisser libre cours à la propagation du satanisme qui s’accompagne de la haine du christianisme. Parmi les groupes musicaux qui s’y produisent, certains sont connus pour leurs appels au meurtre des chrétiens et aux destructions d’églises.

 

Nous constatons que  KRONENBOURG est, cette année encore, partenaire officiel du Hellfest. Pourtant, cette société de brasseries, filiale du groupe danois CARLSBERG, a été avertie de la véritable nature du Hellfest et des paroles de certaines chansons qu’on peut y entendre. KRONENBOURG ne peut donc plus prétendre ne pas savoir. Alors que, sur son site internet, KRONENBOURG affirme défendre le « mieux vivre ensemble », KRONENBOURG co-finance ici la christianophobie véhiculée par certains groupes musicaux satanistes.

 

Dès lors, soyons des consommateurs responsables et mettons KRONENBOURG sur liste noire.

Chrétiens, ne trinquez plus avec le diable ! 

 

L’institut Civitas a décidé de lancer une vaste campagne d’information visant directement tous ceux qui se rendent coupables de soutenir ces manifestations christianophobes.

 

Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas

 

Vous pouvez aussi écrire, téléphoner ou faxer

 

Le double discours de Tariq Ramadan…

Et dire qu’il y en a encore qui n’ont pas compris son « petit manège »…

FDF

.

Tariq Ramadan : Une prière à Allah pour qu’il frappe les ennemis de l’islam !

English version HERE

Après un discours en français intitulé Palestine – notre engagement, Tariq Ramadan conclut avec une prière en arabe. Palwatch.org a traduit la prière de l’arabe vers l’anglais.

Le discours et la prière ont été enregistrés sur un DVD vendu par les Éditions Tawhid basées à Lyon, France.

(La vidéo que l’on pouvait voir ICI

a été CENSUREE !)


Voici la transcription des sous-titres de l’anglais vers le français réalisée par Point de Bascule:

0:11
Allah, nous Vous demandons parce que vous êtes Allah.

0:16
Allah, raffermissez la foi de nos frères et sœurs en Palestine,

0:24
Allah, raffermissez leur foi dans la Palestine

0:30
Et faites-les triompher de leur ennemi, Votre ennemi, l’ennemi de la religion [l’islam]

0:36
Avec Votre miséricorde, ô Généreux.

0:40
Allah, raffermissez leur foi dans la Palestine,

0:46
En Tchétchénie, en Afghanistan, au Maroc, en Algérie, en Tunisie,

0:57
En Égypte, au Soudan, au Cachemire et sur tous les territoires et tous les champs de bataille.

1:08
Allah, frappez vos ennemis, Vos ennemis, les ennemis de la religion [l’islam].

Référence supplémentaire

LE JIHAD DE TARIQ RAMADAN EXPLIQUÉ PAR SES SAVANTS MUSULMANS


Source: http://www.pointdebasculecanada.ca/

Le 18 juin 2011 sera une date importante…

Un grand rendez-vous…

FDF

.

Pour en savoir un peu plus sur le 18 juin et sur ceux qui, comme Oskar Freysinger, seront avec nous… …

Comme nous vous le disions la semaine dernière, nous avons décidé de faire du 18 juin 2011 un jour dédié à la France que nous aimons, celle de nos origines, celle de notre histoire, qui est aussi bien  celle de Henri IV que celle de 1789 en passant par Clovis, Charlemagne,  Louis XIV, Molière, Voltaire, Napoléon, Louise Michel, Clémenceau, Jaurès, Combes, Blum, De Gaulle, Malraux, Beauvoir  et tant d’autres…

Un inventaire à la Prévert ? Certes, et à dessein, parce que la France, c’est cela et  plus encore:   des hommes, des femmes, des révolutions, des  écrits,  changements, un enrichissement de la nation, des traditions populaires, des éléments qui à première vue pourraient avoir l’air incompatibles, aussi impossibles à mélanger que l’eau et le feu. Et pourtant… pourtant chacun, à sa façon, depuis des siècles, ajoute les pierres nécessaires indispensables pour poursuivre la construction de l’édifice « France » et chacun a besoin des autres, qu’ils l’aient précédé ou qu’ils vivent à son époque,  pour exister. Oui, Beauvoir l’athée a besoin des œuvres de Louis XIV le dévot, oui De Gaulle a besoin de Blum, oui Malraux a besoin de Molière… Nous sommes dans une nation qui a une histoire et qui a réussi, au fil des luttes de son peuple, à construire un art de vivre, lié à notre doux pays.

Doux pays, parce que, malgré les anathèmes et les critiques de ceux qui s’obstinent néanmoins à vouloir y vivre (quel étrange paradoxe !), on y trouve la liberté de penser et d’agir, un humour et surtout un esprit typiquement français, l’amour de la convivialité, de l’amitié ou de l’amour, des femmes, de la gastronomie, du vin, de la liberté et de la révolte… bref du bien vivre qui caractérise depuis des générations notre pays.    

Alors, conformément au souci qui est le nôtre depuis des années, rassembler les Français et ceux qui aiment la France, indépendamment de leurs origines, de leurs choix politiques ou philosophiques, nous vous proposons de venir chanter la France avec nous, que ce soit des chansons populaires ou des textes d’auteur.

Reconnaissez-vous ces extraits ? Savez-vous qui les a chantés en premier ? Vous pourrez écouter le 18 juin (et chanter en même temps, nous l’espérons bien) l’intégralité de la chanson dont ils sont tirés :

 » Douce France, cher pays de mon enfance,

Bercé de tendre insouciance,

je t’ai gardé dans mon cœur » ;

 » Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? » ;

 » A Paris

Quand un amour fleurit

Ca fait pendant des s’maines

Deux coeurs qui se sourient

Tout ça parce qu’ils s’aiment » ;

 » Chevaliers de la Table Ronde
Goûtons voir si le vin est bon.

Goûtons voir, oui, oui, oui,
Goûtons voir, non, non, non,
Goûtons voir si le vin est bon.  » ;

 » Ma Liberté,
longtemps je t’ai gardée
comme une perle rare » ;

 » Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête ! » ;

« Des bateaux j’en ai pris beaucoup
Mais le seul qu’ait tenu le coup
Qui n’ai jamais viré de bord
Mais viré de bord
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s’app’lait les Copains d’abord
Les Copains d’abord » ;

Et bien d’autres, que nous évoquerons encore au cours des semaines à venir !

Il en est de même pour les intervenants qui clôturont le tour de chant pour dire leur amour de la France ; venus de tous bords, de toutes origines et même d’autres pays comme Oskar Freysinger qui nous fera l’amitié de passer la journée du 18 juin  avec nous, ils sauront rappeler pourquoi les Français doivent être fiers d’eux-mêmes et doivent rendre à la France ce qu’elle leur a donné.

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

Elle plaisante sur Nadine Morano et est licenciée pour faute grave…

« On ne plaisante pas avec Le Président », dit une publicité. Avec ses ministres non plus, semble t’il… Excellent pour la cote de popularité, tout ça… Et après, ils iront se plaindre…
FDF
.
Le site Rue89 affirme qu’une vendeuse du Printemps de Nancy a été licenciée après une plaisanterie sur Nadine Morano

« Elle plaisante sur Morano et est licenciée pour faute grave », écrit Rue 89.

La ministre de l’Apprentissage effectuait des courses avec sa fille dans une boutique de  vêtements Kookaï au Printemps de Nancy, accompagnée d’un garde du  corps.

Les versions divergent alors entre la ministre et la vendeuse. Citée par Rue 89, Albane, la salariée licenciée raconte: « En plaisantant, un de mes collègues a affirmé qu’il pourrait le  mettre en deux temps, trois mouvements par terre (le garde du corps). On arrivait alors devant la porte de service qui mène aux coursives du Printemps. J’ai répondu que pour se mesurer à lui, il fallait d’abord casser la gueule à Mme Morano. « 

Toujours selon le site d’information : « La ministre se trouvait juste derrière à ce moment-là. Albane et ses collègues restent interdits : « On ne l’avait pas vue, elle n’a entendu que la fin de la discussion. » Malgré les excuses de la vendeuse, Nadine Morano a alors demandé un responsable et aurait réclamé selon la vendeuse, « des suites à ce dossier ».

La salariée, qui a un enfant, a été licenciée le 27 avril. Selon Rue 89, ni le Printemps ni Kookaï n’ont voulu commenter l’affaire.

La version de Nadine Morano
Dans un communiqué, la ministre raconte qu’au moment de prendre sa pause,  la vendeuse aurait crié: « Il y a Nadine Morano dans le magasin, si quelqu’un veut aller lui casser la gueule ». « Profondément choquée par cette interpellation menaçante, insultante et  blessante », la ministre précise avoir « demandé des excuses à cette vendeuse en rappelant le droit au respect pour tout client, quel que soit son statut ». Selon elle, l’employée a « reconnu la gravité de ses propos déplacés en  présence de la directrice adjointe du Printemps et a fait part de ses excuses ».

« Les faits en sont restés là », insiste Mme Morano, en précisant que le licenciement de la vendeuse « relève de la seule appréciation et de la seule responsabilité de son employeur », avec lequel elle n’a eu « aucun contact ».

Mardi matin, sur France Info, la ministre a également dit qu’elle « se réservait le droit de poursuivre en diffamation » Rue 89.

Source: http://info.france2.fr/



Des nouvelles du bled: Oran (Algérie). On se croirait en France…

ORAN, UNE CITE INFRÉQUENTABLE


ORAN, UNE CITE INFRÉQUENTABLE

Les souvenirs m’assaillent en lisant, dans El Watan du 29 mai 2011, l’article de Mahroug Houari, décrivant, dans une longue succession de détails sordides et repoussants, la ville où je suis née et dont le nom persiste doux à mon oreille.

Cet Oran où, malgré une guerre sans nom, il faisait, encore, bon vivre… dans notre souvenir.

Dans notre souvenir, seulement. Celui que nous imposons à notre mémoire devenue  sélective. Parce que, en lisant sa condamnation sans appel d’Oran et des oranais d’aujourd’hui, ce journaliste exilé depuis l’âge de 18 ans, me renvoie à Oran de ma jeunesse d’où je suis partie, au même âge.

Cette ville où, le moindre coin sombre approché, prenait l’aspect d’un coupe-gorge dans la peur de voir surgir un arabe embusqué.

Celle où, dans le pâté de maisons devenu notre univers, nous étions consignés par crainte de rencontrer, une rue plus loin, l’arabe qui nous enlèverait, nous agresserait ou nous tuerait.

Celle, encore, où, dans le simple « trajet-travail »,  on affrontait un danger de mort permanent, selon qu’on devait approcher de M’dina Jdida ou des quartiers périphériques.

Ces craintes, ces angoisses des oranais d’aujourd’hui, soyons honnêtes, nous les avons vécues pendant des années. Seule, l’inconscience de notre jeune âge nous autorisait à rejeter obstinément la crainte de nous voir agressés ou même tués, non pas pour un portable mais parce que nous étions « blancs, français, roumis ».

Combien d’entre nous ont laissé leur vie en allant à l’école, au travail ou au marché ? Ils sont des milliers. Des milliers d’honnêtes gens innocents qui se sont, un jour, trouvé sur la  route de ces assassins.

Dans ce sens, Oran comme les autres villes d’Algérie de l’époque française, nous les avons connues, pareillement, infréquentables.

Et Oran, particulièrement. Oran dont les rues garderont, à jamais, l’empreinte du sang des milliers de victimes européennes assassinées par les mêmes qui, aujourd’hui, terrorisent sa population.

Contrairement à ce journaliste oranais, d’origine algérienne, né avec l’indépendance, cela fait cinquante ans que nous gardons, au fond de notre mémoire, la violence qui habitait ces oranais algériens. Et cela fait 50 ans que nous voyons (en photo) le pays tout entier se délabrer et les algériens s’entretuer.

La seule différence est que les bandes de délinquants ont remplacé les groupes d’activistes indépendantistes et que toute la ville a été envahie par la crasse et la vermine alors que, seuls les quartiers essentiellement arabes, l’étaient, à notre époque. Mais les us et coutumes des arabes oranais n’ont pas changé, eux. A quelques exceptions près, il faut le dire.

Comme tout exilé, comme nous aussi, il a dû entretenir dans son souvenir, les années qui virent son départ d’Oran, quand, encore, la saleté de ses rues n’avait pas atteint son paroxysme. Quand, encore jeune, il pouvait affronter les « loubards » de sa génération qui auraient menacé sa vie. Trente cinq ans plus tard, revenant sur les pas de son enfance, il est surpris de voir que ses congénères n’ont aucunement changé, sans éducation,  sans aucuns scrupules à voler ou à tuer pour un maigre butin.

Ne sait-il pas que, chez nous, en France, transportés par la grâce des regroupements, ils tuent pour un regard mal interprété, pour une cigarette refusée ?

Il n’y a rien de nouveau, pour nous, dans le regard qu’il porte à sa ville et ses habitants.

Mais cela ne nous empêche pas – et à lui et à nous – de regretter la splendeur passée de la ville d’Oran lorsqu’elle était, encore,  en  Algérie française.

Source: http://echodupays.kazeo.com/

En 2012, Farid votera Front National…

Le parti de Marine Le Pen voit peut-être sa diabolisation devenir enfin stérile. Il était temps… Sarkö ne récupérera pas des voix chez l’électorat FN, cette fois. Les dernières cantonales nous ont montré le contraire. Pas mal de nouveaux adhérents au FN viennent de……………………….. l’UMP…

FDF

.

Vont-ils voter Marine Le Pen ? Embarras, silence du charcutier… Puis, finalement, un « je pourrais ». Voter FN ne se crie pas encore sur les toits, encore moins sur la place du marché. A plus forte raison quand on a la peau basanée.

_
Sarko, il avait promis de karchériser les cités, il ne l’a pas fait. Au moins, le FN le fera.
Farid, 45 ans, vendeur de vêtements à Sevran
La gare RER de Sevran

C’est pourtant dans cette ville de 52 000 habitants (ndlr : Sevran) que l’extrême droite a fait 22,92 % au premier tour des cantonales, 32,48 % au second. Le meilleur score du FN en Seine-Saint-Denis. Parmi ses électeurs, une majorité de « Gaulois », des Français issus des immigrations portugaise et italienne, mais, aussi, fait nouveau, des beurs ou des Français d’origine africaine. Dans quelle proportion ? Impossible à dire. A ce jour, aucune étude n’a été publiée.

« Sarko, il avait promis de karchériser les cités, il ne l’a pas fait. Au moins, le FN le fera. » Farid, 45 ans, vendeur de vêtements d’origine algérienne, se dit de gauche – il a voté Ségolène Royal en 2007 – mais votera Marine Le Pen en 2012, »pour foutre le bordel ». Quand on évoque avec lui la politique anti-immigration du FN, le commerçant rétorque qu’il est français comme la plupart des gens sur le marché. »L’immigration, c’est le fonds de commerce du FN, mais il sera obligé de s’adapter à la réalité. Sans nous, il n’y a plus d’économie. L’argent n’a pas d’odeur… »

Sur le marché de Sevran, aujourd’hui, la viande est halal et les épices, exotiques. Il y a trente ans, on vendait de la morue, des gnocchis et du jambon. Le marché évolue avec sa clientèle, même si ce n’est pas du goût de tout le monde. Ainsi, Victor, 69 ans, ne vient plus au marché que « pour les légumes ». »Il n’y a plus qu’une charcuterie avec du porc. Et il y a trop de faune et de femmes voilées », confie-t-il. Mécanicien à la retraite, il vit à Sevran depuis quarante ans et vote FN depuis dix ans après avoir été communiste toute sa vie. Sur le marché, désormais, les derniers arrivants sont les Pakistanais, accusés de tous les maux par les autres.

Insécurité, peur de l’autre, mais aussi sentiment d’injustice. Yode, ancien commercial dans les produits cosmétiques, a perdu son boulot il y a deux ans. Français d’origine ivoirienne, il votera Marine Le Pen en 2012. »D’abord parce que j’ai vécu l’intervention de Sarko en Côte d’Ivoire comme un acte terroriste. Ensuite parce que je préfère l’original à la copie. ».

Source: http://www.defrancisation.com/

Pitoyable Parti Socialiste… S’abaisser à ce point…

Manquent pas d’air, les socss ! Ils ne comptent plus sur les voix des muzz? C’est une insulte aux électeurs du Front National !!!

FDF

.

Présidentielles : Le PS demande aux électeurs du FN et de l’UMP de choisir son candidat !

Eternel candide, je croyais que dans les partis de gauche, c’était les militants à jour de leurs cotisations qui élisaient leur candidat pour la présidentielle, et que c’était même LEUR privilège pour ne pas dire qu’il s’agit de leur seul rôle… J’avais donc compris que les primaires du Parti socialiste, comme en 2006, allaient opposer quelques candidats, et que ce serait donc, tout à fait logiquement, les militants qui allaient trancher pour 2012. Je m’amusais d’avance de savoir si, comme en 2008, la Fédération du Nord, soutenant Aubry, allait davantage tricher que la fédération des Bouches-du-Rhône, plutôt favorable à Royal, et qui allait oser soutenir Hollande. Bref, je riais d’avance des promesses que les féodaux locaux déguisés en responsables socialistes allaient arracher aux candidats : poste de premier ministre, ministères, embauches d’amis dans les régions, dans les conseils généraux, dans les conseils régionaux, le tout habillé, naturellement, par un alibi programmatique indispensable pour arriver aux grandes synthèses liées aux congrès du PS où on lit tout et son contraire !

Eh bien j’avais tout faux, preuve, sans doute, que je n’ai pas su évoluer. Ce sont les « fascistes » du Front national qui osent encore demander à leurs électeurs d’élire leur chef, et leur proposent de choisir entre Marine Le Pen ou Bruno Gollnisch. Ce sont les « réactionnaires » de l’UMP qui demanderont à leurs adhérents de choisir, entre Nicolas et Sarkozy sans doute, mais de choisir quand même …

Mais à gauche, on ne fait plus comme cela, on n’est plus sectaire, on est vraiment démocrate. Certes, en 2006, à l’occasion de la promotion de Ségolène Royal, le PS avait déjà franchi un premier pas, au nom de la modernitude, avec les adhésions à 20 euros, qui avaient permis à des dizaines de milliers de nouveaux adhérents PS – dont beaucoup n’y resteront que le temps de cette élection – d’avoir soudain plus d’importance que les militants historiques, qui payaient plus cher leur cotisation. A présent, il faut donc passer à une nouvelle étape, encore plus moderne que sous Ségolène ! C’est pourquoi le PS demande au peuple de France de voter pour le candidat de ses primaires, les 9 et 16 octobre. (1) Incrédule, je suis donc allé voir sur le site « Les primaires citoyennes », pour examiner comment cela allait se passer. Je n’en ai pas cru mes yeux. J’ai constaté de graves anomalies au regard de la politique et des batailles du Parti Socialiste de ces trente dernières années. Qu’on en juge :

D’abord, il faut être inscrit sur les listes électorales pour pouvoir voter. Mais c’est horriblement raciste, cela ! Quid de nos camarades clandestins, quid des musulmans étrangers contraints de prier sur les trottoirs ou sur la chaussée, quid de nos réfugiés tunisiens à qui Delanoé a payé l’hôtel ? Comment les maires socialistes de Paris et de Toulouse peuvent-ils organiser des votations citoyennes en faveur du droit de vote des étrangers (1% de votants à Toulouse), et ne pas appliquer cela pour leur parti ? Comment, le 15 février dernier, au Sénat, 26 maires, d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse peuvent-ils faire la même demande, et ne l’appliqueraient-ils pas lors de cette primaire interne ? (2) Comment la camarade première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, peut-elle refuser au maire de Lille, Aubry Martine, cette juste revendication ?
Je ne doute pas que les fidèles lecteurs de Riposte Laïque vont saisir immédiatement les associations anti-racistes, pour qu’elles entament auprès des tribunaux les démarches nécessaires !…

Suite et source: http://ripostelaique.com/presidentielles-le-ps-demande-aux-electeurs-du-fn-et-de-lump-de-choisir-son-candidat.html

Anne et Ségolène…

La gauche platine dans toute sa splendeur…

FDF

.

DSK__Madame__sa_fortune_et_notre_Sego

Lille, première ville islamique de France ?

Et ça ne fait qu’empirer. Merci Martine…
FDF

.

Vidéo:http://youtu.be/UoFz09lkobY

Source: VAR du 31 mai 2011

30/05/2011

Nos « Zones Urbaines Sensibles » vues par le Washinton Times début 2008…

Reçu par mail…
Encore une belle image de la France…
FDF
.
Cette description de nos banlieues livrées à la délinquance allogène, et la critique de la « politique de la ville » mise en oeuvre par nos politiques, n’émane pas  d’une « feuille de chou d’extrême-droite », ni bien entendu de nos media officiels: Elle est publiée par un quotidien US de tout premier rang!
Pour plus de détails (en anglais), copiez-collez la référence sur le bandeau http d’internet-explorer.
.

Sur les massacres commis par Ouatara (Jacques Vergès et Alain Tousssaint) vidéos.

Où l’on en apprend de belles sur le « pote à Sarkö »… De plus en plus souvent (et je ne dois pas  être le seul…), j’ai honte de mon pays.

FDF

.

Internationalnews

2801301.jpg

JACQUES VERGÈS dénonce un coup d’état piloté par la FRANCE !



Alain Tousssaint sur les crimes et massacres commis par les pro- OUATTARA (17 avril)

 

 http://www.internationalnews.fr/article-terview-de-72366326.html

Bonus: http://www.dailymotion.com/video/xi1smo_sarko-ouattara-nombreux-massacres-confirmes_news

Radovan Karadzic: « Je ne suis pas un criminel de guerre ».

Interview exceptionnelle de Radovan Karadzic reproduite dans le n° 135 de la revue Balkans-Info, revue de réinformation incontournable pour comprendre les enjeux du procès Karadzic. Premièrement, le journaliste Jean Visconti nous replonge dans le contexte de l’époque :

   » Je suis retournée en Bosnie le 27 mai 1996, après un voyage aventureux le long d’une route impraticable, dont notre conducteur craignait qu’elle nous conduise dans le corridor de Gorazde, car dans cette zone opéraient souvent des groupes armés de musulmans. Précisément ce matin-là, on avait retrouvé, à Milici, les restes torturés de trois Serbes. L’IFOR des Etats-Unis avait arrêté dix musulmans, trouvés porteurs d’armes, en violation des accords, non loin du lieu de la tuerie. Les hommes avaient été remis, selon l’usage, à la milicija de Pale. Les Serbes, après les avoir contrôlés et fichés, avaient été obligés de les relâcher, parce qu’il n’existait pas de preuves évidentes qu’ils fussent les auteurs du massacre. Un examen plus approfondi leur a appris que les dix appartenaient à un groupe terroriste musulman appelé « laste » (les hirondelles), et que huit d’entre eux figuraient parmi les « disparus dans les fosses communes de Srebrenica« , sur les listes de la Croix Rouge internationale déposées au Tribunal militaire de Zvornik. (note de l’Observatoire : on voit ainsi comment de faux morts ont été ajoutés  pour gonfler le montage du « génocide » de Srebrenica)

  Je suis arrivée à Pale vers les 11 h 30 du soir. Radovan Karadzic m’attendait dans la nouvelle présidence située en ville. C’était la première fois que j’entrais dans ce lieu. Un palais blanc, simple. Le bureau de Karadzic était vaste, sobrement meublé. Aux murs : les drapeaux aux aigles, ainsi que des symboles et icônes orthodoxes. Au fil des années, ces objets avaient progressivement augmenté par rapport à la première fois où je l’avais rencontré et où son bureau en était totalement privé. Cela pouvait signifier un retour à la religion et au mysticisme, ou simplement une concession à la raison d’Etat. Le Président avait l’air psychologiquement fatigué. Il devait avoir perdu vingt kilos. Il était vêtu de beige clair et paraissait encore plus grand qu’auparavant. Désormais, il était officiellement un criminel de guerre poursuivi. Pendant toute notre conversation , le ton de sa voix a oscillé entre fatigue, désillusion et douleur ». Lire  l’interview de Karadzic 

J.T.M.V. : Après les accords de Dayton, comment considérez-vous la situation actuelle ?

KARADZIC : La situation n’est pas bonne, parce que les musulmans n’adoptent pas une attitude claire par rapport à la paix. Leurs leaders continuent à déclarer publiquement qu’ils prendront la Bosnie toute entière. La lutte n’est pas finie. Le long des frontières entre leur territoire et celui de la République Srpska, les musulmans tentent d’entrer dans nos petites villes pour terroriser les populations. Ils le font pour que la peur et le malaise les poussent à partir. Il faudrait que quelqu’un les arrête. C’est écrit dans le Coran : « Pas de paix !« …

Suite et source: http://www.islamisation.fr/archive/2009/11/03/41517437e4b76c0e2dddceb43962723f.html

A ne pas manquer ce soir, à 22h25, sur vos écrans TV…

La Résistance européenne vue par Canal +

.

canal.jpg

VOIR la bande annonce– Diffusion ce soir à 22h25

Vu sur: http://www.islamisation.fr/

Marche contre le racisme à Paris-Barbès.

On se croirait là-bas… Sauf qu’il y a plus de bobos-gauchos dans le défilé que de personnes d’origine étrangère. On devrait les informer tous que le G8 vient de leur filer 41 milliards d’euros… C’est du racisme, ça?

FDF

.

Ici:

Blois : pour le journal local La Nouvelle République, « la viande halal c’est bon pour tout le monde » !

Pour avoir « trempé » dans le métier, je ne suis pas surpris de cette attitude journalistique qui consiste à écrire ce que les lecteurs veulent lire, aux dépens de toute objectivité…

FDF

.


_

Lors du sacrifice halal, la bête est immobilisée, retournée, tête orientée vers la Mecque. Un sacrificateur musulman lui tranche la gorge sans qu’il n’y ait davantage de souffrances.
La Nouvelle République

Le directeur du centre Leclerc de Blois estime que la grande distribution doit répondre à la demande religieuse.

Le marché de la viande halal est bien ancré, notamment à Blois. Pour les musulmans, mais bien au-delà. Reportage à la boucherie Mektouba à Blois. (…) La clientèle musulmane peut donc consommer les yeux fermés et les non musulmans, eux, essayer sans aucune crainte. « 50 % de notre clientèle n’est pas musulmane. Ils nous font confiance. Notre politique, c’est de proposer de la bonne viande à un prix accessible. De mars à août, notre rayon grillades attire bien au-delà des musulmans ! » Le gigot d’agneau est, par exemple, proposé à 12,90 € le kilo ; les merguez maison à 6,90 € le kilo.

Le secret de tels tarifs ? Faire du volume. Les clients achètent par kilos et les marges des bouchers se dégagent ainsi.
Pourtant, à la sortie de l’abattoir, la viande halal est un peu plus chère. Au prix normal s’ajoute la taxe pour la certification. (…)

En savoir plus

> Lors d’un abattage traditionnel, l’animal est sacrifié par un opérateur muni d’un matador, sorte de pistolet à aiguille qui provoque la destruction du cerveau.
> Lors du sacrifice halal, la bête est immobilisée, retournée, tête orientée vers la Mecque. Un sacrificateur musulman lui tranche la gorge sans qu’il n’y ait davantage de souffrances : la section des gros vaisseaux du cou provoque une chute brutale de la pression sanguine dans le cerveau. L’inconscience est instantanée. Un contrôle rigoureux est effectué par l’AVS, association de contrôle islamique.

Le chiffre

50 %
C’est la part d’activité halal des établissements Gourault, abattoirs blésois. Un marché de niche, devenu ces dernières années le premier débouché de l’entreprise qui expédie dans toute la région, mais aussi en Ile-de-France et dans le sud, les 135 tonnes de viande produites chaque semaine.

Le directeur du centre Leclerc de Blois estime que la grande distribution doit répondre à la demande religieuse, mais en étant irréprochable sur la traçabilité, comme pour la filière bio. Chacun à son rayon halal, chez Auchan cela représente 2 à 3 % du volume de viande. Chez Cora, l’offre est déjà bien développée depuis 3 ans, mais n’explose pas.

Source : La Nouvelle République, Merci à Fred

__________________________________________

La réalité de l’abattage halal filmé dans un abattoir de Belgique :
Attention, les images sont choquantes.

à voir sur http://www.defrancisation.com/la-viande-halal-cest-bon-pour-tout-le-monde-video/#more-25018

Les nouveaux kamikazes…

Encore un automobiliste désespéré par les nouvelles mesures « sécuritaires » sur les routes: il se jette sur un radar ! Un martyr…
FDF
.
Un radar fixe

Un radar fixe | MAXPPP

Dimanche matin,un automobiliste s’est encastré dans un radar fixe installé sur le bord de la nationale 13 au Pecq-sur-Seine dans les Yvelines.

Que s’est-il passé ?

Selon les constatations de la police, le conducteur se serait assoupi au volant. Il était 6h du matin !
Pas de bléssés graves, heureusement.
Il a été transporté,cependant, avec sa femme et son enfant présent dans le véhicule, pour des examens à l’hôpital.

Quant à lui, le radar qui flashait les automobilistes franchissant les 50 km/h sur cette portion de route très fréquentée, a été détruit sous la violence de l’impact rapporte TV5Monde

On ne sait pas à quelle vitesse il circulait …
Et encore moins si le radar, dans un ultime réflexe de survie, à transmis l’information, flash à l’appui !

Maintenant, est-ce que ce conducteur sera inculpé pour destruction de radar ?
On ne sait jamais !

Il va être convoqué prochainement au commissariat de Saint-Germain-en-Laye, chargé de l’enquête pour s’expliquer…

Source: Le Post via TV5.

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.