Francaisdefrance's Blog

30/06/2012

Laurent Blanc quitte son poste de sélectionneur

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:01

C’est l’occasion pour nous de remettre à la une du blog l’article suivant où les courriers bien sûr ne doivent plus être envoyés à Laurent Blanc mais aux dirigeants, Noël le Graet en tête, pour leur faire savoir le genre d’équipe que les Français de France appellent de leurs voeux et leur demander d’arrêter de faire le jeu de la politique mondialiste, prodiversité, prométissage. Ras le bol.


VIVA ESPANA

Quel bonheur de voir la déroute de cette équipe si peu de France et tellement d’ailleurs qui est chargée de nous  “vendre”  le football nouvel opium du peuple, vecteur de la diversité, du métissage, de la société multiculturelle, du vivre ensemble dont nous constatons tous les jours les bienfaits dans notre société. Ils n’étaient même pas dignes d’être en quart  de finale.

Quelle claque à tous ces dirigeants des instances footballistiques FFF, FIFA idéologues du mondialisme apatride; fossoyeurs des nations et des identités.

Comme nous avions raison en prévoyant cette Bérézina en mettant un carton jaune puis un rouge à Laurent Blanc qui s’est compromis avec le système car si ces choix scandaleux de réintégrer les mutins Ribery, Evra et d’exclure le porc des buffets pour les joueurs lui étaient imposés il avait toujours le choix de refuser le poste ou de démissionner.

Ecrivez, contactez les instances de la FFF en suivant les consignes de l’action SITA. Toutes les indications figurent à cette page: :http://sitasecure.wordpress.com/2012/02/06/sita-a-voir-ou-a-revoir-carton-rouge-a-laurent-blanc/

Champagne ou bonne bouteille s’impose

Nous espérons que les vrais Français de l’équipe comprendrons notre satisfaction de voir l’équipe éliminée. Nous entendons bien sûr par vrais Français les Français de coeur, qui aiment le pays et ses valeurs quelles que soient leur couleur de peau et leur religion (islam excepté qui usurpe le statut de religion en tant que  spiritualité qui vise à améliorer l’homme )

Voici cet article au format PDF prêt à être imprimer que vous pouvez envoyer aux dirigeants de la FFF: http://prin.tt/MQPMdf

A qui envoyer les courriers?

A Laurent Blanc et aux cadres de l’équipe de France dont on trouvera les noms et fonctions à cette page: http://www.fff.fr/bleus/staffbleus/527309.shtml

Les courriers devant être envoyés à cette adresse:

Fédération Française de Foot

87 Boulevard Grenelle, 75015 Paris.

Aux dernières nouvelles ( 30/06/2012)Laurent Blanc quitte son poste de sélectionneur.

Nous avions raison de dénoncer les instances FIFA, UEFA, FFF qui loin de se cantonner dans leur rôle de promotion du foot font de la politique en se faisant les apôtres de la diversité ce qui revient à nier le sens profond d’une équipe nationale. Une contradiction monumentale.

Voilà un extrait de ce que l’on peut lire à cette page: http://fr.novopress.info/115348/la-campagne-de-luefa-en-faveur-dun-football-europeen-sans-identite/

La même initiative avait eu lieu dès les demi-finales. Le 27 juin, d’une voix mécanique, Iker Casillas a dû affirmer, micro à la main : « Nous devons notre succès à notre esprit d’équipe et à la diversité de nos origines ». Ajoutant : « Nous sommes contre toute forme de discrimination et sommes fiers de soutenir le message de Respect de la diversité de l’UEFA ». Le lendemain, les deux capitaines de l’Allemagne et de l’Italie ont relayé un discours identique avant le coup d’envoi de la seconde demi-finale au stade National de Varsovie.

Cette action fait partie de la thématique Respect de la diversité pour l’UEFA Euro 2012et s’inscrit dans la « lutte contre le racisme »Une campagne où « des observateurs vont relever d’éventuels chants racistes, des slogans d’extrême droite ou d’autres signes de discrimination »tandis qu’un numéro spécial permet de dénoncer « les incidents racistes et discriminatoires ». « Respect », « racisme », « diversité », « discriminations »… Une vraie confusion des genres, savamment orchestrée par une propagande bien huilée de l’UEFA en faveur d’un football sans racines. Car le refus du racisme est tout à fait conciliable avec le respect et la promotion de l’identité des peuples.

raclure, pardon, raclage de fonds de tiroirs suite

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:16

Ces très «chères» associations : 34 milliards d’euros de subventions par an

Publié le 30 juin 2012 par

 

34 milliards d’euros de subventions sont accordées chaque année par l’État et les collectivités locales à 250.000 associations. Action sociale des administrations, festivals culturels, clubs sportifs, défense des minorités… À l’heure des restrictions budgétaires, enquête sur l’étonnante opacité qui entoure le financement public des associations.

Il existe en France un curieux document. Certains, fiers de connaître son existence, entourent son nom d’une pointe de mystère ; d’autres, mieux initiés, chuchotent qu’il est plein d’erreurs… Quelques esprits chagrins osent même le déclarer inutilisable! Ce document, c’est le jaune budgétaire, un pavé en trois volumes de 500 pages chacun dressant la liste de toutes les subventions accordées par l’État à quelque 10.000 associations. Une somme publiée par Bercy tous les deux ans seulement.Piochant dans le cru 2012, correspondant aux subventions versées en 2010, on découvre au hasard: «L’Association sociale nationale des Tsiganes évangélistes: 144.500 euros ; l’Association de coordination technique agricole: 4.967.439 euros ; l’Académie de billard de Palavas-les-Flots: 2000 euros ; l’Association de pétanque livradaise: 95 euros accordés par les services du Premier ministre.» […]

Le Figaro

vu sur http://www.fdesouche.com/310229-ces-tres-cheres-associations-34-milliards-deuros-de-subventions-par

raclure, pardon, raclage de fonds de tiroirs

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:31

La redevance pourrait s’étendre aux PC

Avec Reuters Mis à jour le 30/06/2012 à 16:27 | publié le 30/06/2012 à 15:16
 

Aurélie Filippetti a annoncé aujourd’hui que le gouvernement examinerait en 2013 une possible extension de la redevance audiovisuelle aux écrans d’ordinateur afin de sécuriser les moyens alloués à l’audiovisuel public. Cette taxe ne s’appliquerait qu’aux foyers n’ayant pas de télévision et ne viendrait pas s’ajouter à la redevance déjà existante, a précisé sur RTL la nouvelle ministre de la Culture.

la suite sur  http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/06/30/97002-20120630FILWWW00370-la-redevance-pourrait-s-etendre-aux-pc.php

Mise au point sur la manipulation de Toulouse

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:43

Communiqué de presse du 30 juin 2012

Le 30 mars dernier une bagarre violente opposait des marginaux dans le centre de Toulouse. Victime d’un coup de pied au torse, un étudiant chilien de 37 ans tombait au sol. Sa tête frappant un trottoir, l’homme faisait alors un coma. Il serait aujourd’hui hémiplégique.

L’affaire est tristement banale et relève des faits-divers. Elle est pourtant aujourd’hui politique de par la volonté de l’Etat PS et du maire de Toulouse.

Car nous sommes à Toulouse, ville de gauche dont le maire, Pierre Cohen a déclaré voici quelques mois qu’il fallait éradiquer le Bloc Identitaire, par le rapport de force physique au besoin. Toulouse, place forte de l’extrême-gauche qui, depuis plusieurs mois, harcèle le mouvement identitaire à grands coups de manifestations, d’attaques de nuit et de dénonciations injurieuses. Toulouse où la racaille islamiste a également menacé à plusieurs reprises des militants identitaires. Toulouse où les accointances entre le milieu interlope gauchiste et la police politique sont notoires. Toulouse, enfin, où la vaine perquisition du local identitaire s’est faite à l’aube mais sous le feu de caméras et de photographes de presse qui passaient là par hasard, bien sûr.

Jamais, dans aucune ville où il a ouvert des locaux, le mouvement identitaire n’a connu un tel acharnement, autant de manipulations, de haine et de répression.

En trois mois, l’enquête pour identifier l’agresseur de l’étudiant chilien n’avait pas progressé. La victime disait ne se souvenir de rien. Les témoins étaient dans l’incapacité de désigner un agresseur. Cette absence absolue de faits et d’indices, n’a pas empêché la police d’interpeler ce mercredi 13 personnes dont le responsable local du mouvement identitaire. Pour ce faire, l’Etat a envoyé le GIPN ! Cet Etat impuissant face à la racaille, cet Etat qui rampe à la porte des cités interdites, n’a pas hésité à envoyer l’élite de la police pour une enquête de fait-divers qu’il faut à tout prix transformer en affaire politique.

Après 48 heures de garde à vue, tous les interpelés ont été relâchés. Tous ? Non, l’un d’entre-eux a été incarcéré à titre préventif.

A-t-il avoué quoi que ce soit ? Non.

Quelles sont les preuves recueillies contre lui ? Des témoignages confus, contradictoires et peu fiables, de personnes n’appartenant pas au mouvement identitaire.

Mais cette incarcération – annoncée par la police depuis plusieurs jours à divers témoins – est destinée à faire pression sur ce militant. La méthode est digne d’un Etat policier du tiers-monde. Avouez et on vous libèrera…

Face à ces méthodes immondes, le mouvement identitaire dit ici sa totale solidarité avec ce militant incarcéré. Il prévient le maire de Toulouse, le procureur de la république, le ministre de la justice, Christiane Taubira, et l’ensemble des forces de répression de l’Etat socialiste : aucune persécution, aucune injustice, aucun procès n’empêchera notre combat politique.

Bien entendu, toutes les démarches judiciaires possibles seront entreprises dès lundi afin d’obtenir la libération rapide de ce militant et mettre fin à une incarcération aussi politique qu’arbitraire.

PS : l’autre personne mise en examen dans cette affaire et placée sous contrôle judiciaire n’appartient pas au mouvement identitaire contrairement à ce qui a été indiqué par la presse.

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: http://www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013
Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

ACTION

Soutenons concrètement ce militant avec une méthode d’action à la portée de tous, où que l’on soit dans le monde, et qui a fait ses preuves : le tractage postal de type “Amnesty International” :
– Imprimer le présent communiqué de presse en PDF impeccablement mis en page en une feuille recto généré sur le site http://printfriendly.com en choisissant les paramètres “taille du texte : small” et en cochant l’option “suppression des images”.
– Mettre ce communiqué dans une enveloppe, timbrer et l’envoyer par la poste au choix à l’un des destinataires indiqués au bas du communiqué (adresses données ci-dessous).
Chaque lettre qui arrivera sur le bureau d’un des destinataires sera la goutte qui remplira le vase et, forcément, à un moment, une lettre (peut-être la vôtre) fera déborder le vase.
Un petit dessin valant mieux qu’un long discours, si vous souhaitez éventuellement indiquer aux destinataires n’avoir pas encore oublié que c’est Toulouse qui a produit le premier terroriste jihadiste français (ceci expliquant peut-être cela…), alors vous pouvez rajouter au verso de votre tract le dessin suivant :
http://bergolix.files.wordpress.com/2007/09/in-justice_islam_jihad_coran_bergolix.pdf
Voici les pages internet où figurent les adresses postales des destinataires :
Maire de Toulouse, Pierre Cohen : au bas de la page http://www.toulouse.fr/contact
Ministre de la justice, Christiane Taubira : http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/contacter-les-services-du-ministere-de-la-justice-12359/
Procureur de la République, Michel Valet : http://lannuaire.service-public.fr/services_locaux/midi-pyrenees/haute-garonne/tgi-31555-01.html
Forces de répression de l’Etat socialiste : http://dismoiou.fr/p/fra/toulouse/R24JOU/commissariat-de-toulouse-central
Imprimer, timbrer, poster : Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça de soutenir concrètement un militant.

 

Mort d’Olivier Ferrand, boîte à idées du PS

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 12:35

NDLR: En voilà un que l’on ne regrettera pas. C’est un des êtres les plus malfaisants  pour la France. C’est lui qui constatant que les ouvriers et employés avaient quitté en masse le PS avait imaginé cette idée suicidaire pour notre pays de remplacer cet électorat par les musulmans idée qui a permis à Hollande d’être élu grâce au vote communautariste musulman.

Olivier Ferrand, député des Bouches-du-Rhône et président-fondateur du think tank de gauche Terra Nova, est décédé, samedi matin, selon plusieurs sources. Agé de 42 ans, il a succombé à une rupture d’anévrisme, après une séance de jogging. Il venait d’être élu à l’Assemblée nationale après une âpre bataille d’abord à gauche pour obtenir sa candidature. Puis contre la droite et le Front national.

Olivier Ferrand, député socialiste des Bouches-du-Rhône, est décédé à la suite d’une rupture d’anévrisme, après une séance de jogging, selon plusieurs sources officielles. Né en 1969 à Marseille, il a débuté dans la politique en tant que haut-fonctionnaire. Diplômé d’HEC, de Sciences Po et de l’ENA, il a intégré en 1997 la direction du Trésor. Puis il est devenu conseiller du Premier ministre Lionel Jospin, de Pierre Moscovici, puis de Dominique Strauss-Kahn. Il est rapidement devenu un proche de ce dernier.

Agé de 42 ans, il avait obtenu le 17 juin son premier mandat de parlementaire, dans sa région de naissance. Il avait dû s’imposer dans son camp, puis face à la droite et au Front national. Il avait subi un échec en 2007, dans les Pyrénées-Orientales, pour sa première campagne. Notamment maire-adjoint du 3e arrondissement de Paris entre 2001 et 2007, il a surtout marqué l’histoire récente du Parti socialiste avec Terra Nova, qui fédère plus de mille experts. Le think tank a notamment fait la promotion des primaires en France. Plus récemment, il a fait l’objet de nombreuses critiques en conseillant au PS de se détourner des classes populaires pour viser un électorat plus jeune, plus diplômé et plus urbain.

Cet homme chaleureux est également devenu une figure à gauche par ses nombreuses tribunes et participations dans les médias. Visage familier des débats télévisés, notamment sur LCI, il était chroniqueur à France Info.

Cécile Amar et Bruno Jeudy – Le Journal du Dimanche

samedi 30 juin 2012

Olivier Ferrand Olivier Ferrand est mort samedi matin d’une rupture d’anévrisme. (Maxppp)

Français, méditez, pestez, hurlez… Mais surtout continuez de payer !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:35

Si vous êtes salarié, RMIste, chômeur ou retraité ce n’est pas la peine d’aller défiler pour avoir un meilleur salaire, allocation, tout le monde s’en fiche Ce n’est pas vous qui brulez les voitures donc vous n’effrayez personne !

 

Etabli par les enquêteurs du SRPJ de TOULOUSE et confirmé par la DCRI :

Nous n’avons pas eu le droit de le dire !
Le père du tueur de Toulouse et de Montauban a passé quatre années en prison, avant de repartir dans son pays natal, l’Algérie.
> > > > >
> > > > > Mohamed Benalel Merah, le père du tueur n’était plus proche de son fils depuis 1994, ce qui ne l’empêche pas de vouloir porter plainte contre la France «pour avoir tué son fils».
Âgé de plus de 60 ans, il est retourné vivre en Algérie, après avoir été condamné à deux peines de prison ferme à Toulouse.En 1999, cinq ans après la séparation avec sa première femme (son plus jeune fils, Mohamed, n’a que six ans), il est arrêté par la police en possession de plusieurs kilos de cannabis dans le quartier des Izards à Toulouse.Mohamed Benalel Merah est incarcéré, puis condamné en juin 2000 à cinq ans de prison ferme.
En 2001, il est encore condamné, cette fois pour subornation de témoins, et écope de neuf mois supplémentaires. Il fut détenu à la prison de Seysses près de Toulouse, là où son fils Mohamed fut incarcéré quelques années plus tard.
Il sort après quatre années de détention et se rend par la suite de plus en plus souvent en Algérie, où il finit par s’installer définitivement. Il passe désormais son temps entre la région de Tiaret (340 km à l’ouest d’Alger) – où il gère une société de matériaux de construction – et a sa résidence à Mouzaïa (60 km au sud-ouest d’Alger). Quid de l’argent me direz vous? cf ce qui suit…
Il avait revu son fils Mohamed en 2010 lors d’une de ses visites en Algérie, mais il n’entretenait pas de «solides relations» avec ses enfants depuis son divorce, a témoigné son oncle maternel Djamel Aziri. Mohamed ( le tueur ) «était vraiment perdu, sans vrai tuteur, il s’est fait son éducation quasiment seul», a raconté l’oncle au quotidien algérien El Watan.
Mais Mohamed père quand il vivait en France avait honnêtement déclaré à la Préfecture son statut : musulman, 2 femmes 16 enfants..
La Préfecture a accepté, grâce a la loi sur le regroupement familial, que sa premiere femme, la légitime au regard du droit Francais, le rejoigne en France avec ses  8 enfants sans leur délivrer de carte de résidence.
Mais il a aussi avec une deuxieme femme ( la concubine ) de nationalité algérienne et avec elle 8 autres enfants tous nés en France, ils sont donc Français. Du coup, bien que n’ayant pas de papiers, elle ne peut pas être expulsée…
 A) ETUDE DE LA SITUATION DE LA 1ère ÉPOUSE (la légitime):
        1) 978,08 euros d’allocations familiales tous les mois
        2) 2 allocations pour jeune enfant : 323,32 euros
        3) allocation logement : 300 euros
        4) le RMI pour un couple :   (626,82 euros) + 8 enfants (1337,20 euros) soit 1 964,02 euros
        5) allocation de rentrée scolaire pour 4 enfants : 85,87euros/mois.
  Au total Mr et Mme n°1 touchaient : 3641,29 €
B) ETUDE DE LA SITUATION DE LA 2ème ÉPOUSE (concubine) :
  Cette deuxième femme n’etant de fait pas une épouse en droit Français elle est considérée par la C.A.F comme un « parent isolé »
Elle touche donc :
1) l’API qui s’élève à 707,19 euros pour un parent seul avec 1 enfant auquel on ajoute 176,80 euros par enfant supplémentaire (7 x 176,80 euros en plus). Soit un total de 1944.79 euros.
2) Toujours pour ses 8 enfants elle touche chaque mois en plus : 978,08 euros d’allocations familiales.
3) Comme elle a 2 enfants de moins de trois ans, elle a donc droit à l’A.P.J.E : 161,66 euros x 2 soit 323,32 euros.
4) Comme parent isolé : allocation logement, à la louche plus ou moins 300 Euros.
5) Avec 8 enfants, elle n’a pas le temps de travailler, d’autant plus que son mari pense qu’il ne faut pas qu’elle travaille avec des hommes, parce qu’elle pourrait être tentée par l’adultère… Donc elle touche le RMI soit pour une personne seule 417,88 euros + 167,15 euros / enfant. Soit  1755,08 euros.
6) Elle a 4 enfants en âge d’être scolarisés : Allocation de rentrée scolaire soit un montant mensuel de 85,87 euros.
Ce qui nous fait au total, rien que pour Madame n°2, la somme mensuelle de : 5387,14 €
AINSI AU TOTAL TOUS LES MOIS, IL EST VERSE SUR LE COMPTE DE CE PAUVRE M. MOHAMED, QUI NE TRAVAILLAIT PLUS DEPUIS LONGTEMPS, LA MODESTE SOMME DE     9038,43 €
Et Monsieur MOHAMED, bien sûr, ne payait pas d’impôts puisqu’il n’a AUCUN REVENU… ne payait pas le loyer de son HLM puisqu’avec 16 enfants (parmi lesquels l’assassin de 7 personnes !!!) il ne pouvait être expulsé, ni payer la cantine scolaire, ni les colonies de vacances, ni ni ni…
Français, méditez, pestez, hurlez… Mais surtout continuez de payer !
Si vous êtes salarié, RMIste, chômeur ou retraité ce n’est pas la peine d’aller défiler pour avoir un meilleur salaire, allocation, tout le monde s’en fiche Ce n’est pas vous qui brulez les voitures donc vous n’effrayez personne !

FRANCE 24 L’Entretien : 25/06/2012 L’ENTRETIEN tout est dit sur l’islam par un spécialiste

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:25

Une courte vidéo de 12 minutes par un spécialiste de l’islam Henri Boulad jésuite, ancien recteur du collège des jésuites au Caire qui connait l’islam de l’intérieur puisqu’il vit en Egypte.

Politique générale : pas de vote du Sénat car Jean-Marc Ayrault n’est pas sûr d’y obtenir la majorité

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:05

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a choisi de ne pas demander aux sénateurs d’approuver sa déclaration de politique générale, la semaine prochaine, car il n’est pas sûr d’obtenir la majorité de la Haute assemblée.

Vingt-quatre heures après l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement s’exprimera mercredi 4 juillet devant le Sénat en application de l’article 50-1 de la Constitution, disposition instaurée par la réforme constitutionnelle de 2008, qui donne la possibilité à l’exécutif de faire une déclaration sans vote.

Cette décision illustre la fragilité de la majorité présidentielle dans la deuxième chambre du Parlement. La gauche sénatoriale n’est majoritaire que de 6 voix et cette majorité est pour l’instant amputée des 3 voix des sénateurs nommés ministres.
Leurs remplaçants n’entrent en effet en fonction que dans un délai d’un mois après leur nomination.

Le groupe communiste (21 membres), qui n’est pas tenu par une solidarité gouvernementale, entend ne pas transiger sur ses positions politiques. « Nous ne savons pas encore ce que contiendra la déclaration de politique générale mais ce qui se passe actuellement au plan européen ou avec une hausse insuffisante du Smic ne vont pas dans le bon sens », a averti mercredi 27 juin la présidente du groupe, Nicole Borvo Cohen-Seat, interrogée par l’AFP.

Son homologue de l’Assemblée, André Chassaigne, avait déjà menacé mercredi : « Si les orientations qui sont en train d’être prises se confirment, je doute que nous puissions avoir un vote favorable ».

La commission des Finances du Sénat sera très vite confrontée au problème, la gauche n’y étant majoritaire que d’une seule voix et trois sénateurs communistes y siégeant.
Le nouveau rapporteur, François Marc (PS), aura la difficile tâche de convaincre les communistes de se rallier au collectif budgétaire pour 2012, qui doit acter les premières mesures fiscales de François Hollande.

Jusqu’à présent, le Sénat ayant toujours été dirigé par la droite, les Premiers ministres de droite demandaient traditionnellement l’approbation de leur déclaration de politique générale par la Haute assemblée, en vertu du dernier alinéa de l’article 49 de la Constitution.
Cet alinéa indique que « le Premier ministre a la faculté de demander au Sénat l’approbation d’une déclaration de politique générale ». Les chefs de gouvernement de gauche, comme Lionel Jospin, n’avaient évidemment pas utilisé cette procédure avec un Sénat de droite.

Présage d’autres brimades pour le Sénat – Le président du groupe UMP, Jean-Claude Gaudin, a accusé jeudi dans un communiqué le gouvernement « d’utiliser un artifice de procédure (…) pour masquer les divisions internes de sa majorité sénatoriale ».
« Nous avons droit à une simple déclaration sans vote ni enjeu » et « ce premier revers pour le gouvernement incapable d’imposer ses choix à sa majorité présage d’autres brimades pour le Sénat », a-t-il ajouté.

Ce vote n’a cependant qu’une valeur symbolique, le Sénat n’ayant pas la faculté, contrairement à l’Assemblée, de renverser le gouvernement.

29/06/2012

Exclusif : nouveau communiqué du groupe Maison Commune

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 23:12

NDLR : n’oubliez pas de signer la pétition en fin de communiqué !

 

Produire chez nous, c’est urgent !

urgent

Pendant que nos politiciens cherchent à sauver l’euro, la crise économique profonde que nous subissons empire de semaine en semaine et la plupart des économistes anticipent une récession brutale pour les mois à venir. Cette crise, la plus forte et la plus profonde que nous ayons eue à subir, est susceptible de provoquer des cataclysmes sociaux en chaîne par la seule interdépendance des entreprises, des Etats et de notre incapacité à satisfaire par nous-mêmes nos propres besoins.

Sur les produits de première nécessité, notre degré de dépendance est tel qu’une accélération brutale de la crise pourrait entraîner de lourdes conséquences : famines, épidémies, violences, guerre civile et ce dans des pays déjà minés par les divisions.

Comment ne pas anticiper les conséquences catastrophiques qui pourraient advenir lorsque l’on sait, pour ne prendre que cet exemple, que près de 80% du fourrage utilisé pour alimenter le bétail français est importé de l’extérieur du continent européen ?

Les signataires de ce texte affirment donc l’urgente nécessité de consacrer dès aujourd’hui des efforts sans précédent afin de promouvoir l’économie qui nous assurera un degré d’autosuffisance le plus élevé possible dans les domaines énergétique, sanitaire et alimentaire et demandent donc qu’une part importante des efforts des exécutifs soient consacrés à relocaliser l’économie de subsistance.

Seule notre capacité à satisfaire nos besoins vitaux pourra conjurer les explosions de violences qui ne manqueront pas d’arriver si la situation devait continuer à se dégrader.

Aidez nous à faire entendre ce message de bon sens !

Notre intérêt est de produire autour de nous ce dont nous avons besoin en priorité !

Signez et faites signer cet appel !

Pour signer: http://www.petitionbuzz.com/petitions/crise
Dans le cadre “Sign the petition” en haut à gauche de cette page, entrez votre nom (name), votre code postal (location) votre e-mail.
Attention: Un “like” facebook ou un tweet de cette pétition ne comptent pas comme signature!

Pétition initiée par Maison Commune, le mouvement localiste français diffusions via Facebook like et twitter autorisées contactez-nous en écrivant à karine.lehmann@maisoncommune.eu

voir les autres communiqués du groupe Maison Commune sur http://maisoncommune.tumblr.com/

niche fiscale : la nouvelle tête de turc du gouvernement ?

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:41

Fraude fiscale de 8,5 M E : un gérant du BTP d’origine turque incarcéré

 
juin
29
Rédacteur : Damien le 29 juin 2012 à 20:26 Fil Info

C’est à un travail de longue haleine que se sont prêté les gendarmes de la brigade de recherches de Blois, dans le domaine de la délinquance financière. Qui a permis, au terme de deux ans d’enquête, de mener un vaste de coup de filet régional, mardi dernier. Tout est parti du tribunal de commerce de Blois qui, à partir de 2008, observe des faits étranges dans le domaine du BTP. Les entreprises qui se retrouvent en insuffisance d’actifs et donc liquidées sont reprises par des gérants qui semblent être des gérants de paille.

Les gendarmes ont pu remonter la filière jusqu’à une société de domiciliation basée à Mer, la société ACS (Agence de conseil et de service), au sein de laquelle une personne établissait des comptes sans être comptable. Elle avait mis au point une combine : utiliser un vivier de prête-noms pour faire vivre des sociétés défaillantes qui ne payaient pas leurs impôts, pas plus que l’Urssaf. Tout en assurant leur business. Le gérant, un Français de 39 ans domicilié à Mer, turc d’origine, s’est appuyé sur la communauté turque de toute la région et jusqu’en Ardèche. Des personnes pour la plupart illettrées qui ont permis à 107 entreprises de construire un véritable réseau. Le préjudice est énorme : il atteindrait les 8,5 millions d’euros, essentiellement au détriment du fisc et de l’Urssaf, plus quelques sociétés qui n’ont jamais été payées.

Suite et source : La Nouvelle République,

 

 vu sur  www.defrancisation.com/fraude-fiscale-de-85-m-e-un-gerant-du-btp-dorigine-turque-incarcere/

Nord : couple âgé agressé, le cambriolage vire à la scène de guerre, kalachnikov vs fusil de chasse

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 21:40

Rififi dans le Nord

Rafales de kalachnikov et d’armes de poing de gros calibre, riposte au fusil de chasse et deux hommes sérieusement blessés… c’est, en résumé, la scène vécue le 22 juin, vers 4h30, par un couple âgé d’une soixantaine d’années domicilié à Raismes, à quelques kilomètres de Valenciennes (Nord). Le jour des faits, trois hommes, encagoulés et vêtus de combinaisons noires, tirent avec un fusil-mitrailleur dans la porte d’entrée d’une maison.

Les malfrats se retrouvent face à la propriétaire des lieux, qu’ils menacent avec une arme de poing. Son mari est frappé à coups de crosse de kalachnikov au visage et à la tête, avant d’être contraint d’indiquer l’emplacement de son coffre-fort. Après s’être emparés d’armes à feu, entreposées dans ce coffre, les trois inconnus prennent la fuite. Malgré ses blessures, l’époux s’empare d’un fusil de chasse avant de monter à l’étage de son pavillon. « Le mari a alors tiré, à deux reprises en direction de ses agresseurs, confie une source proche de l’enquête. Il est chasseur. Il a réussi à en toucher un au niveau des jambes. Un des malfaiteurs a alors riposté en lui tirant dessus en rafale avec son kalachnikov. » Protégé derrière les murs de sa maison, l’époux recharge son arme avec des cartouches destinées à la chasse aux sangliers avant de faire feu, à trois autres reprises, sur ses cambrioleurs. « Un deuxième agresseur a reçu une balle dans l’abdomen avant de s’écrouler au sol, poursuit la même source. Un de ses complices s’est alors emparé d’un bidon d’essence avant de le projeter sur la voiture et le pavillon des victimes, tout en tirant dessus, pour le faire exploser. Une véritable scène de guerre… »

Une soixantaine d’impacts de balles relevés

« J’ai cru que ma maison allait s’écrouler! souffle une voisine des victimes. Je n’ai même pas osé regarder par la fenêtre tellement le bruit était impressionnant. » Preuves de l’extrême violence de cette agression : une trentaine de douilles de calibre 7,62 mm et 11,43 ont été ramassées et une soixantaine d’impacts de balles ont été relevés sur la façade de la maison des victimes par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille (Nord), en charge des investigations. Les trois voleurs parviennent à monter dans une Audi A4, immatriculée en Belgique, avant de s’enfuir. Alertés, les policiers déploient un vaste dispositif de recherches, en collaboration avec leurs homologues belges. Très rapidement, les enquêteurs apprennent que trois hommes viennent d’être admis dans deux hôpitaux outre-Quiévrain.

« Ils ont expliqué qu’ils venaient d’être victimes d’un braquage pour justifier leurs blessures, relate un proche de l’affaire. Le plus sérieusement blessé a été atteint d’une balle dans le foie. Il est dans un état stationnaire. » Les trois auteurs des faits, âgés de 26, 28 et 33 ans, et déjà connus des services de police, font l’objet d’un mandat d’arrêt européen et devraient bientôt être extradés vers la France.

Stéphane Sellami
http://www.leparisien.fr

Communautarisme : trois jours fériés chrétiens supprimés au nom de la diversité !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:50

Pour faire plaisir à qui, à votre avis?

Posté par  le 29 juin 2012

Selon Europe 1, l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) va prochainement proposer au ministre du Travail d’échanger trois jours fériés correspondant à des fêtes chrétiennes contre trois jours de congés à poser librement.

L’ANDRH propose de conserver Noël, le lundi de Pâques et le jour de la Toussaint, mais de permettre plus de flexibilité avec le jeudi de l’Ascension, le lundi de Pentecôte et l’Assomption (15 août), afin que les salariés musulmans ou juifs puissent poser ces jours fériés lors des fêtes liées à leur religion.

L’ANDRH préconise une expérimentation, dans un premier temps, pour quelques entreprises volontaires.

Une expérimentation qui, à n’en pas douter, se transformera rapidement en application et favorisera encore un peu plus le communautarisme.  » La République ne reconnaît aucune communauté « . C’est le principe que le Front National souhaite voir instaurer au nom de la laïcité. On en est loin malheureusement.

Source

Une belle leçon de courage !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 17:59

L’exploit du sergent-chef Truchet

29 juin 2012 – 8:58

En mai 2010, le destin du sergent-chef Jocelyn Truchet, du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA), bascule : le jeune sous-officier est gravement blessé par l’explosion d’un engin explosif improvisé à la sortie du village où venait de se tenir, quelques instants plus tôt, une assemblée de notables en Kapisa (Afghanistan). Seul membre de son groupe a être touché, il est évacué vers l’hôpital américain de Bagram. Et la perte d’une de ses jambes est irrémédiable.

Mais le sergent-chef Truchet est à la fois un « battant » et un passionné par la montagne et le sport. Très vite, il a voulu reprendre les activités qu’il faisait avant sa blessure. Et il se lance un défi : grimper jusqu’au sommet du Mont Blanc.

Pour cela, il a reçu le soutien de la promotion « Général Bigeard » des élèves officiers de l’Ecole militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr-Coëtquidan. Et huit d’entre eux, pour la plupart issus des Troupes de Montagne, se sont engagés auprès de lui pour l’aider à relever son défi.

Au début de cette semaine, tout était prêt pour l’ascension du Mont Blanc. Seulement, comme rien ne se passe jamais comme on l’imagine, le sergent-chef Truchet et ses camarades de l’EMIA ont été contraints de revoir leurs plans à la dernière minute à causes des conditions météorologiques, et surtout de la hausse de la température qui a rendu la neige trop instable.

« La voie initialement prévue par les 3 Monts se révèle trop dangereuse à cause de conditions défavorables et nous ne souhaitons pas prendre de risques inconsidérés. Qu’à cela ne tienne le détachement reste fidèle à ses ambitions, et accomplira son ascension » a-t-on pu lire sur la page Facebook « Un blessé de l’Armée de Terre au sommet du Mont Blanc« , créée pour permettre de suivre ce projet.

Finalement, le départ a été fixé le 27 juin, à 6 heures 30 du matin, avec pour objectif d’atteindre l’arête des Cosmiques, dont l’ascension est tout aussi exigeante que celle du Mont Blanc. Et, au bout d’une course de 7 heures, l’objectif a été atteint : le sergent-chef Truchet s’est retrouvé à plus de 3.840 mètres d’altitude, sur la terrasse de l’Aiguille du Midi, avec ses compagnons de cordée. Et après avoir repris des forces, le sergent-chef Truchet est ensuite descendu avec un parapente biplace.

Maintenant, le sous-officier pense à la suite. Cet hiver, il a repris le ski, avec, a-t-il confié au Dauphiné, l’objectif de participer au Jeux Para-olympiques de 2018 en Corée du Sud. En tout cas, il nous donne une belle leçon de vie et de courage.

vu sur http://www.opex360.com/2012/06/29/lexploit-du-sergent-chef-truchet/

Chroniques du 4ème Reich

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:57

29 juin 2012

Sommet européen : les banques encore gagnantes

La zone euro veut mettre en place d’ici à fin 2012 un mécanisme qui permettra de recapitaliser les banques directement via son fonds de secours, sous certaines conditions, a indiqué le président de l’Union européenne Herman Van Rompuy.  Il a également indiqué que la zone euro veut se donner les moyens de rassurer les marchés en permettant au fonds de secours d’acheter directement des titres de dette des pays membres qui en feraient la demande.

Et après on s’étonne de trouver des traders fous au sein des banques. Mais s’ils sont certains que leurs pertes seront recapitalisées, ils pourront continuer à prendre tous les risques.

vu sur http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/06/sommet-europ%C3%A9en-les-banques-encore-gagnantes.html

lubrique, pardon, rubrique pipeule

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:48

Anne Sinclair a quitté Dominique Strauss-Kahn

Publié le 29 juin 2012 par

15Share
 

Elle y a cru jusqu’au bout, mais aujourd’hui, tout est terminé entre eux.  Depuis près d’un mois, Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn font appartements et vies séparés. Et c’est la journaliste qui a exigé qu’il parte…

Vivement critiquée pour son indéfectible soutien à son mari volage, Anne Sinclair vient de claquer le clapet de tous ses détracteurs en se séparant de DSK. Ils auraient fêté leurs 21 ans mariage le 26 novembre prochain, mais la directrice éditoriale du site français du « Huffington Post » n’a plus le cœur à faire semblant. Elle a tout fait pour défendre son mari, coûte que coûte et avait même demandé qu’on ne juge pas son couple. Anne Sinclair s’est engagée corps et âme pour s’ériger en rempart face aux accusations qui n’ont cessé de pleuvoir depuis l’arrestation de l’ancien patron du FMI le 14 mai 2011 à New York. Mais désormais, tout cela est derrière elle, fini. Anne Sinclair a tourné la page de son mariage avec Dominique Strauss-Kahn.

« Dom », comme elle l’appelait affectueusement, a quitté le domicile conjugal de la place des Vosges. C’est certainement une situation qu’il n’avait jamais envisagée. Dominique Strauss-Kahn s’est donc installé dans un appartement parisien et est depuis « démoli , déprimé », comme l’a confié l’un de ses proches à « Paris Match ». Alors qu’il se morfond, Anne Sinclair renoue avec son ancienne vie trépidante de journaliste. Entourée d’une équipe très soudée, elle se régénère, vit pleinement -enfin !- pour elle seule, après avoir été, durant treize mois, un soutien sans faille pour son mari.

Si Anne Sinclair était à l’anniversaire parisien de Patrick Bruel au moment de l’arrestation de DSK aux Etats-Unis, elle l’avait aussitôt rejoint pour ne plus le quitter. Comme le 25 mai, lorsque le juge a assigné à résidence Dominique Strauss-Kahn, c’est elle qui avait loué la maison de TriBeCa. Elle n’avait pas non plus raté une seule audience, jusqu’à ce que le juge abandonne les poursuites pénales pour agression sexuelle.

Le couple est rentré à Paris le 4 septembre dernier, mais le 16 octobre, le nom de DSK a soudain été cité dans l’affaire du Carlton de Lille. Depuis le 27 mars, DSK, toujours présumé innocent, est mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » dans  cette affaire actuellement en instruction. Par ailleurs, une enquête préliminaire a été ouverte pour « viol en réunion » à la suite des révélations d’une escort-girl belge, Anne-Marie S. Pour autant, le 28 avril, c’est toujours ensemble que Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair sont arrivés à la soirée d’anniversaire de Julien Dray. Mais le 5 juin, la journaliste est allée seule à l’avant-première du documentaire de Bernard-Henri Lévy. Et pour cause : le couple avait rompu.

Closer

vu sur http://www.fdesouche.com/309998-anne-sinclair-quitte-dominique-strauss-kahn

Ruth Elkrief vs Marine Le Pen (BFMTV)

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:23

 

Publié sur FDS

Publié le 28 juin 2012 par

 

extrait du face à face 28/06/2012

http://www.fdesouche.com/309939-ruth-elkrief-vs-marine-le-pen-bfmtv

 

Robert Ménard, un vrai journaliste

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 13:16

Qui fait une critique sans concession du monde des médias français

http://dai.ly/LTjWgd

28/06/2012

ça mérite réflexion

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 21:17

Tout ça pour ça ! par Benoît DOERR

Publié parlegaulois.info
 
Alors que le pays et l’Europe s’’enfoncent dans la crise, le chômage, la perspective de l’implosion du système monétaire européen, les délocalisations meurtrières pour notre industrie, la perte de notre identité nationale au travers d’une immigration incontrôlée et incontrôlable, les déficits abyssaux et une crise morale politique sans précédent, tous les ingrédients étaient réunis pour faire enfin triompher les idées d’un retour à une France souveraine et maîtresse de son destin sur le plan économique, financier, monétaire, judiciaire et législatif.
Oui, nous avions tous les éléments en notre faveur pour réussir ! Nous sommes rendus à l’heure où nous devons dresser sans complexe notre examen de conscience, non point pour en faire une critique négative mais au contraire pour ne pas réitérer les erreurs fatales qui ont été commises afin de mieux rebondir pour les prochaines échéances électorales.
 
Mais qu’en avons-nous fait, nous qui prétendons représenter le peuple, loin des manipulations et manigances d’un système éhonté qui n’a que trop duré ? La vérité est hélas bien peu reluisante : le score réalisé par Marine Le Pen au premier tour des présidentielles a été en demi-teinte et celui des législatives est loin de correspondre aux attentes de ce peuple qui se sent bafoué, spolié et à qui l’on enlève pan par pan toutes ses prérogatives en matière sociale et économique mais également en terme de libertés individuelles…
 
Comme je l’avais déjà souligné lors d’une précédente analyse, l’inflexion chevènementiste du Front National, qui a eu pour corolaire de désorienter l’électeur de base, a été confirmée par le journaliste Eric Zemmour  lors d’un débat qu’il a eu avec Louis Aliot sur M6. De même, la politique de dédiabolisation du FN n’a pas connu sa pleine et entière réussite. Et de loin, à en juger par le trop faible nombre d’élus de droite disposés à vouloir négocier en partenaires égaux et républicains avec les représentants locaux du FN car la stigmatisation ambiante est toujours de mise dans les rangs et l’état-major de l’UMP. Mais pourquoi tout ceci ? La réponse est à la fois simple et complexe et tient de causes internes au fonctionnement de ce parti mais également de facteurs externes. Où sont passés alors les vœux pieux de Marine Le Pen qui voulait octroyer un tiers des 577 circonscriptions à des candidats d’ouverture mais partageant un minimum de valeurs communes sur la souveraineté et l’indépendance nationale mises à mal par tant d’années de dictature de la pensée unique euro-mondialiste ? La vérité est somme toute bien peu glorieuse si l’on analyse les faits d’une manière objective et sans parti-pris.
 
On a assisté, d’abord pour les présidentielles et concomitamment pour les législatives, à une véritable guerre des chefs au sein des mouvements gaullo-nationaux-souverainistes, avec en premier lieu un affrontement entre gaullistes, chacun d’entre eux se voulant l’héritier et le fils spirituel du fondateur de la 5ème République, chacun prétendant détenir la vérité universelle, sa vérité universelle… Et tous les coups ont été permis pour dézinguer celui qui viendrait se mettre en travers de la route du prétendant supposé afin d’être le seul et unique interlocuteur du Front National. Or, ce dernier parti n’avait pas besoin d’un seul et grand allié pour défendre la cause commune, mais au contraire de plusieurs partenaires qui auraient beaucoup mieux contribués à une dédiabolisation tant souhaitée et appelée de ses vœux par Louis Aliot qui avait compris le piège dans lequel il ne fallait pas sombrer. En effet, il est beaucoup plus crédible vis-à-vis des médias et de la classe politique adverse, de pouvoir présenter d’autres alliances que de se cantonner dans une seule. Hélas, mille fois hélas, le clan de Nicolas Dupont-Aignant, lors des présidentielles tout d’abord, par égo personnel et ambition démesurée a joué contre le seul parti qu’il convenait de défendre, à savoir celui de la France ! Toutes ces attaques en règle, tous ces coups bas ont fait la délectation et la réussite des partis institutionnels qui, flairant le bon coup en vieux renards de la politique, ont réussi à remettre le combat idéologique sur un affrontement traditionnel d’un autre âge, celui gauche/droite alors que le débat devait reposer essentiellement sur une opposition euro-mondialisme/souverainisme-défense de l’intérêt national compte-tenu du changement sociétal qui est en train de s’opérer au détriment du peuple. Dans ces conditions il ne faut point s’étonner d’avoir assisté à un antédiluvien et sempiternel affrontement entre les tenants du pouvoir que sont le PS et l’UMP depuis 50 ans mais qui partagent peu ou prou la même philosophie et doctrine économique.
 
Mais croyez-vous que nous nous sommes arrêtés à ce seul combat fratricide ? Que nenni ! Nous avons assisté impuissants à d’autres duels pour les élections législatives cette fois. Et des multiples alliances appelées de ses vœux par le vice-président du FN pour parvenir à obtenir le sésame de l’honorabilité et de la « fréquentabilité », nous n’avons eu en tout et pour tout qu’un seul et unique allié, le SIEL et son quarteron de candidats bien esseulés auxquels nous pouvons lui adjoindre la petite dizaine de candidats indépendants, y compris le très médiatique Gilbert Collard. Au total nous avons eu moins d’une cinquantaine de candidats d’ouverture, soit moins du quart de ce qui était officiellement promis au départ… Force est de constater que la politique de dédiabolisation a fait un flop retentissant, sa légitimité démocratique ne pouvant reposer sur les frêles épaules d’un seul allié qui fait plus figure de succursale à but électoraliste. Nous avons pu également constater que le clan des défenseurs de la patrie, le plus bête du monde, n’avançait pas de concert dans la même direction, l’intérêt supérieur de la Nation étant mis de côté pour de simples querelles de chapelles… A cet effet nous avons pu constater que dans bon nombre de circonscriptions des candidats souveraino-gaullistes en sont arrivés au point de se présenter l’un contre l’autre ou contre des candidats FN dans plusieurs circonscriptions, plutôt que de privilégier une marche commune et une alliance globale, affaiblissant notre propre camp au travers de différents partis que sont le MPF, le MNR, le Parti de la France, le RPF, sans oublier les aficionados de DLR prolongeant le combat des présidentielles de Nicolas Dupont-Aignant. Il en a résulté que dans plusieurs circonscriptions le représentant le mieux placé pour défendre les intérêts de la France s’est retrouvé évincé du deuxième tour par cette concurrence interne qui a grappillé quelques fractions de pourcentage fatales compte-tenu de la modification de la loi électorale scélérate visant à ne maintenir au deuxième tour que les candidats ayant réussi à obtenir 12,5 pourcent des électeurs inscrits… Or, le taux d’abstention très élevé (42,77% au premier tour) a donc relevé mécaniquement le seuil de passage moyen à des niveaux jamais atteints, mais qui reste variable selon les circonscriptions, pour atteindre le chiffre incroyable de 21.84 % des votants ! Tout ceci a bien entendu un semblant d’explication qui n’est que purement vénal et qui tient au financement des partis politiques : tout parti dûment déclaré en préfecture comme parti de référence qui arrive à faire atteindre à 50 de ses candidats le seuil de 1% lors du premier tour des législatives peut prétendre au financement par l’État de son parti pour la prochaine législature, à savoir 5 ans. L’on comprend donc mieux l’empressement de certains à présenter des listes afin d’obtenir le sésame, sésame évidemment préjudiciable pour l’intérêt national derrière une cause commune.
 
Observons également les causes internes liées à ce résultat en demi-teinte. Il existe au sein du FN des rivalités de courant qui ne sont pas que de façade et qui hypothèquent gravement le fonctionnement et l’avenir du parti. Derrière une unité apparente derrière Marine Le Pen se cache une véritable guerre de clans, de chefs et de petits sous-chefs et ce dans de nombreux départements. Il est évident que le clan mariniste fraîchement arrivé au pouvoir n’a pas eu le temps de mettre de l’ordre dans la boutique et cela s’est nettement ressenti en régions. Les presses locales se sont fait également état de ces guerres des chefs allant jusqu’à mettre de côté les cadres du parti pour installer des novices en politique mais de son propre clan ! Les pressions ont été telles au niveau local que les candidats d’ouverture n’ont pas été considérés en régions, alors qu’ils l’étaient au niveau national, comme un appoint en termes de force commune, mais comme de vulgaires concurrents qu’il fallait par tous moyens éliminer… Ainsi, les candidats d’ouverture se voyaient systématiquement renvoyés bien souvent dans des circonscriptions qui n’étaient pas les leurs ou faisaient office de bouche-trous. Se pose bien entendu la question de savoir si l’état-major contrôle encore effectivement ses troupes et a une autorité sur elles par une stratégie qui doit être définie par le haut et non par de petites querelles locales. Ce n’est de toute évidence pas de cette façon-là que l’on peut concevoir un partenariat électoral avec des alliés surtout lorsque l’on est en recherche de légitimité. Il y a des questions de crédibilité qui ont largement été sous-estimées ce qui a été préjudiciable non seulement pour le FN mais également pour tous ceux qui défendent l’intérêt national. Ainsi, en raison de ces querelles intestines, nous avons vu courir le risque grandissant de candidats peu crédibles être investis hypothéquant les chances du FN de réaliser un bon score ou d’avoir des élus.
 
À cet effet il y a lieu d’analyser de façon totalement rationnelle et non subjective les résultats obtenus par les candidats aux élections législatives et ce, de façon purement statistique pour éviter toute polémique. Nous savons qu’il existe, du moins pour le Front National, une érosion en terme de résultats électoraux entre le score réalisé par le ou la candidat(e) aux élections présidentielles et celui réalisé par l’ensemble des candidats aux législatives que l’on peut considérer et définir comme étant un écart-type. Le but du jeu étant bien entendu de se rapprocher au maximum du score réalisé par le candidat aux présidentielles, ou mieux à le dépasser. Les candidats qui n’ont perdu que 1 ou 2 points (ou mieux, d’avoir réalisé un score supérieur) peuvent se prévaloir d’avoir rempli leur mission. Au-delà de 3 points d’écart, les choses vont dans le sens d’une dégradation de l’écart-type et lorsque cet écart est supérieur à 4 pourcent nous pouvons considérer qu’il y a sous-performance de l’écart-type de façon notable et préjudiciable pour le mouvement ! Mais pour cela, il convient d’examiner plusieurs cas de figure.
 
Dans un premier temps, essayons de voir ce que la situation a pu engendrer lors de parachutages électoraux. Force est de constater que ce système tant décrié qui consiste à mettre en place un cadre national dans une circonscription qui n’est pas la sienne d’origine ou tout du moins où il n’a jamais vécu et dont il ne connaît assurément pas le tissu économique et social est une erreur majeure ! Si ce système a connu ses heures de gloire par le passé avec les partis institutionnels, il y a lieu de considérer que ce phénomène a vécu et que les citoyens sont devenus majeurs et n’en veulent désormais plus ! Il est vrai que les législatives sont des élections certes nationales mais qui envoient leurs représentants locaux à l’Assemblée Nationale défendre leurs intérêts spécifiques régionaux (ex : langues régionales, culture, savoir-faire, traditions, mais aussi tissu industriel local). Une méconnaissance totale de la région et à plus forte raison de la circonscription peut vous emmener droit dans le mur surtout que les adversaires politiques ne manqueront pas de vous le retourner et de vous l’opposer à chaque fois que vous ouvrirez la bouche… Et si vous n’êtes pas convaincus, regardez un peu ce qui s’est passé avec les partis institutionnels ; exit Ségolène Royal à La Rochelle, sortie de route pour Mélenchon parachuté à Hénin-Beaumont dès le premier tour, éviction de Jack Lang dans les Vosges où il n’a jamais mis la semelle et retour prématuré dans ses pénates de Claude Guéant dans les Hauts-de-Seine ! Mais ce qui prévaut pour les adversaires politiques est également valable pour les candidats du FN ou pour ses alliés. A plus forte raison même, un parti qui se veut fréquentable et défenseur de l’intérêt de ses citoyens doit avant toute autre chose donner l’exemple et ouvrir la voie aux autres en inaugurant de nouvelles méthodes démocratiques plébiscitées par le peuple. Ainsi, d’un point de vue purement statistique les parachutés ont largement sous-performé les résultats de Marine Le Pen tendant ainsi à accroître l’écart entre présidentielles et législatives. Il en a été ainsi pour l’emblématique Florian Philippot, parachuté en Moselle, tout juste promu et dont les résultats ont été en demi-teinte. Que dire aussi du principal allié du Front National, Paul-Marie Coûteaux, parachuté en Haute-Marne, qui sous-performe largement le score de Marine Le Pen et s’est trouvé éliminé dès le premier tour alors que la circonscription était pourtant plutôt favorable au départ ! Mais ce ne sont que des exemples car il y en a eu bien d’autres, hélas.
 
Maintenant examinons le cas de candidats novices ou très jeunes et qui ont été investis avec le bénéfice d’un changement de loi du 5 mars 2011 visant à abaisser le seuil d’éligibilité pour la députation de 23 à 18 ans. Est-il raisonnablement crédible de vouloir investir des candidats à la députation alors qu’ils n’ont qu’à peine 19-20 ans ou guère plus et n’ont aucune expérience à la fois professionnelle et de la vie ? Comment pouvoir prétendre envoyer à l’Assemblée Nationale des personnes qui n’ont jamais travaillé de leur vie, n’ont pas été confrontées au problème du chômage et de la recherche d’emploi ni même aux contraintes et vicissitudes d’un emploi avec tous les liens de subordination que cela implique, pour aller voter des lois économiques et sociales ? Tout cela tient d’un ridicule absolu et nous avons beau jeu de critiquer la politique italienne, mais ce pays a au moins la sagesse d’envoyer représenter le peuple des personnes ayant 25 ans révolus et qui peuvent se targuer d’avoir un minimum d’expérience professionnelle. Même la presse étrangère fait ses gorges chaudes de cet état de fait, quand bien même le Front National peut se réjouir d’envoyer la petite-fille du fondateur du mouvement au Palais Bourbon. À ce titre, et selon Europe 1, pour le Huffington Post, c’est même l’un des événements de cette élection législative. « A ce si jeune âge, Marion Le Pen est devenue la plus jeune personnalité politique élue au niveau national et les analystes s’arrachent les cheveux pour trouver un autre député élu aussi jeune dans d’autres pays », s’amuse le journal américain en ligne. De plus cela donne de l’eau au moulin aux opposants politiques sur le népotisme qui peut régner au sein du Front National, une journaliste de France 2, Elise Lucet, allant même jusqu’à interpeller Jean-Marie Le Pen sur la création d’une dynastie lors de la soirée électorale des législatives. En se faisant l’avocat du diable l’on ne peut raisonnablement faire de procès en bonne et due forme à Nicolas Sarkozy avec son fils Jean dans l’affaire de l’EPAD sans faire son propre examen de conscience. Cela se passe de tout commentaire !
 
Mais si nous analysons la situation d’un point de vue purement comptable, la déroute des très jeunes candidats frontistes a été patente puisque la sous-performance par rapport à Marine Le Pen atteint 4, 6, 8, 10 points voire même plus ! Peut-on alors parler de réussite que d’envoyer des novices en politique, incapables de s’exprimer autrement que par des textes appris par cœur et n’ayant à opposer que leurs convictions profondes ? Certes non, vouloir aborder les élections sur des thématiques sociétales et méconnaître les rouages de notre société et encore plus les fondamentaux économiques s’apparente à du suicide politique ou de l’inconscience. En effet, même si les questions de société sont importantes, elles n’apparaissent pourtant pas au premier chef des préoccupations des français pour lesquels il ressort que l’emploi, le pouvoir d’achat, les délocalisations et l’avenir de leurs enfants sont largement prioritaires. Alors vouloir investir de tous jeunes candidats parfaitement incultes en matière économique, c’est d’une part décrédibilisant pour le parti mais aussi aller se faire massacrer par les adversaires politiques plus aguerris en la matière, surtout lorsque l’on prône un changement radical de fonctionnement économique et qu’il faille savoir l’expliquer ! Les jeunes candidats frontistes n’ont hélas prospérés que sur le seul nom et l’image du Front National et non sur leur aura personnelle…A cet effet, il est indéniable que c’est bel et bien la notoriété et la popularité du Front National au sens étymologique du mot,  qui drainent l’électeur et non le candidat, sauf notoriété locale. Nous ne sommes plus à l’époque de Jeanne d’Arc qui avait 19 ans quand elle se singularisa par ses actions… Autres temps, autre mode de vie, autres mœurs, mais il faut dire qu’à l’époque médiévale l’espérance de vie moyenne n’était que d’environ 25 ans à comparer aux près de 80 actuellement ! Toute comparaison avec cette époque est donc inutile au débat. De plus, cette génération de jeunes candidats a également la fâcheuse propension, en raison de leurs inexpériences, à s’épancher trop facilement sur les réseaux sociaux et à faire des déclarations à l’emporte-pièce sans même mesurer les conséquences fâcheuses que cela engendre et qui sont habilement exploitées à la fois par la presse mais également par les adversaires politiques. Non, définitivement non, tout ceci n’est pas sérieux ni crédible et l’électorat ne s’y trompe pas dans ses choix, préférant de loin l’expérience et la renommée locale. À bon entendeur…
 
Mais que dire également de certains candidats qui traînent derrière eux de véritables casseroles en raison de leurs passés politiques sulfureux ou d’autres se démarquant par des prises de position allant à contre-sens de la bonne marche, pour ne pas dire se singularisant par des déclarations illuminées ? Alors là, non seulement le mouvement y perd en crédibilité mais aussi en termes de suffrages exprimés en faveur du parti… Il suffit juste de regarder la presse dont par exemple Rue89, http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/05/25/legislatives-les-candidats-gratines-du-rassemblement-bleu-marine-232444 , s’est fait écho avec toutes les répercussions que cela implique en retombées électorales négatives ! Le choix des candidats doit absolument être déterminant afin de faire baisser l’écart-type qu’il peut y avoir entre les présidentielles et les législatives. Pis encore, cela a des incidences non négligeables sur le financement du parti car chaque voix manquante au premier tour des législatives est une perte sèche en monnaie sonnante et trébuchante. Preuve en est, les candidats expérimentés et ayant une implantation locale ainsi qu’une certaine notoriété dans leur circonscription sont arrivés à surperformer les résultats de Marine Le Pen au premier tour. Le meilleur exemple à ce titre est celui du souverainiste de la Ligue du Sud, Jacques Bompard, qui a certes réalisé un moins bon score que Marine Le Pen au premier tour, mais à sa décharge il avait un candidat FN en opposition dans sa circonscription, et qui a littéralement explosé le score final en étant très brillamment élu avec 58,77% des voix. Mais il faut dire aussi, et nous devons lui rendre hommage pour cela, Jacques Bompard a fait un travail de fond dans sa circonscription et sa notoriété n’est plus à faire. Il y aurait exemple à prendre sur sa méthode ! Ceci est sans doute la meilleure preuve que l’on ne part pas en guerre avec une armée de type sudiste désorganisée et mal formée mais au contraire avec des gens aguerris au combat politique. Cette analyse n’est en aucun cas un réquisitoire contre la jeunesse, mais cette dernière doit d’abord faire ses preuves, mûrir intellectuellement parlant et s’affirmer dans ses opinions auprès de personnes expérimentées avant de prendre une relève naturelle. Et bien entendu, la mise à l’écart définitif de ceux qui sèment le trouble et apparaissent comme de véritables boulets en raison de leur passé pour le moins agité devrait être de mise. Mais tous ces évènements en demi-teinte ne seraient sûrement pas arrivés si une alliance des meilleures compétences au niveau national et une main beaucoup plus tendue avait eu lieu. D’autres choix ont été faits et il convient d’en tirer les enseignements pour la prochaine fois. Et ils peuvent se résumer en ceci : tout ça pour ça ! Eh oui, les résultats finaux confirment le fait que le Front National ne soit autre chose qu’une force de nuisance pouvant s’implanter durablement et de façon représentative en termes d’élus dans le paysage politique et il serait hasardeux de ne vouloir spéculer que sur un effondrement de la droite classique pour prospérer alors que les fondations de la maison ne sont elles-mêmes pas en proie à un effondrement interne. En effet, même si le mode de scrutin ne nous est pas favorable, les résultats finaux sont loin d’atteindre ceux qui étaient espérés, l’échec relatif de Marine Le Pen à Hénin Beaumont n’étant que révélateur en substance. Mais je le répète, il ne s’agit pas là de faire un procès et un réquisitoire, loin de là, mais de tirer toutes les conclusions positives pour un redressement nécessaire. La victoire qui nous était promise ne pourra s’obtenir qu’en définissant une stratégie de l’union des défenseurs de la Nation, le respect de chacun des partenaires au sein de l’alliance, une crédibilité des acteurs en question ayant une parfaite maîtrise de leurs dossiers notamment socio-économiques et surtout une moralité au-dessus de celle de nos adversaires politiques qui n’auront rien à nous opposer tant nous sommes attendus au coin de la rue pour toute dérive ou erreur, en un mot être irréprochable et plus que parfaits !
 
Il règne comme une sorte de frustration dans ce peuple que nous devons défendre mais qui a été la victime des trahisons et des machinations dont le pays se serait bien passé, au nom de l’intérêt supérieur de la Nation. Mais d’ores et déjà nous ne pouvons que regretter, que dis-je, déplorer qu’une invitée de marque n’ait pas été plus présente à l’esprit des protagonistes de l’affaire lors des choix et des querelles alors que nous partageons les mêmes valeurs : la France !
 

Les musulmans tchétchènes de Rennes sont solidaires de Souleymane le meurtrier

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:11

28 juin 2012 | Posté par: 

Le jeune Kilian, 13 ans, a été battu et étranglé à mort en pleine cour de récréation le 22 juin dernier par Souleymane 16 ans, un violent musulman tchétchène qui a déjà été arrêté par la police. Motif de l’assassinat ? Kilian a osé refuser de baisser les yeux en croisant le regard du raciste musulman.

Le Monde a rebaptisé Souleymane en Vladimir pour nous faire oublier que la barbarie et la violence originent toujours des musulmans.

Les autres médias ont tenté de faire croire que le lieu du crime, Cleunay, est un « quartier calme » de Rennes, alors qu’il s’agit d’une des 750 zones de haute violence (2) où la police a ordre de ne pas pénétrer pour éviter un soulèvement.

Les jeunes membres de la communauté musulmane tchétchène de Rennes (combien sont-ils ? Depuis quand sont-ils là ? Que font-ils ? Que veulent-ils ?) se sont rassemblés devant le tribunal de Rennes où Souleymane était entendu par la justice.

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes ont déclaré être là « par solidarité pour notre ami ».

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes ont donc des amis criminels.

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes déclarent qu’une fois que leur ami a tué, il reste leur ami.

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes se déclarent solidaires du tueur, et solidaires de son geste.

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes considèrent-ils qu’un blanc doit baisser les yeux en croisant le regard d’un musulman tchétchène ?

Les jeunes musulmans tchétchènes de Rennes approuvent-ils le crime de Souleymane ?

Souleymane le musulman tchétchène est-il devenu le héros des musulmans tchétchènes de Rennes comme Mohamed Merah est devenu le héros des jeunes arabes de Toulouse ?

La tchétchénophobie est-elle la nouvelle islamophobie, ou faut-il faire l’amalgame par souci de simplification ?

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.dreuz.info/2012/06/encore-une-semaine-datrocites-musulmanes-en-france/
(2) http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS/fichiers/zus188.pdf

Chasse aux Français à Marseille

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 14:05
Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.