Francaisdefrance's Blog

29/03/2012

Dernière saillie de Hollande le fossoyeur de la France: « Je vais vous donner des papiers, et vous serez aussi Français que les Français de souche de ce pays. »

Article emprunté à l’excellent site Le Gaulois

jeudi 29 mars 2012

– POLITIQUE –

Le 5 mars 2012, à 15h à EVRY, sous les acclamations délirantes d’un public arabo-français de 6000 personnes … François Hollande s’exprime :

« Ici, c’est la nouvelle France, celle qui émerge, celle qui s’engage, celle du futur … Vous les habitants des cités, islamiques ou pas, vous êtes l’avenir de la France, vous êtes la génération montante, celle qui sauvera ce pays de la ruine, vous affrontez durement la réalité, je n’ignore rien de la difficulté d’accéder au logement , au travail (…) Je sais aussi que l’insécurité n’est pas ce que dit l’opposition », a-t-il lancé.
«Je veux m’appuyer sur ses quartiers populaires (…) J’aime cette France et j’aime ces Français, je n’oppose personne, je ne stigmatise personne, je ne considère pas qu’il y aurait une anti-France, bien au contraire », a poursuivi le candidat PS. « Moi, je ne veux pas installer la peur, je veux au contraire faire émerger l’espoir » et « je veux rassembler les Français »
«Est-il normal que ce soient toujours les mêmes jeunes qui se fassent interpeller, suspecter ? »… « Est-il normal que des milliers de personnes attendent des jours dans la nuit, dans le froid, pour attendre tout simplement des papiers français ? Et bien moi, je dis non ! Je vais vous donner des papiers, et vous serez aussi Français que les Français de souche de ce pays … »
(Merci à Robert)

Coup d’oeil dans le rétroviseur de la résistance depuis 2003 jusqu’à nos jours

Pierre Cassen à son meilleur dans ce journal des résistants du 28 mars 2012,  une verve et un humour ravageurs. C’est jubilatoire!

 

Plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme : un totalitarisme poisseux

Le : 28 Mars 2012

démarchetotalitaire racisme pland’action antisémitisme libertéd’expression

Les tueries (islamistes) de Toulouse et Montauban ont débouché sur un festival de bobards et d’intoxication « antiraciste », dans l’esprit de ce qui s’était passé à la suite des attentats contre la synagogue de la rue Copernic et de la rue des Rosiers : un phénomène sans surprise, quelques jours après la publication par le gouvernement de son plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

Pierre Milloz analyse ce plan pour Polémia.

_____________________________________________________________

Le gouvernement vient de publier son Plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

Comme on pouvait s’y attendre, il expose l’idéologie dominante, celle dans laquelle baignent les médias de l’oligarchie, celle des gouvernements et de la plupart des partis politiques.

Limiter la liberté d’expression au nom de l’antiracisme

Alors que l’opinion publique conteste de plus en plus la passivité des gouvernements face à un courant migratoire qui menace de submerger la nation, le Plan a pour objet de combattre cette contestation en invoquant les principes universalistes et en la qualifiant de « raciste ». Pour autant, il prétend en l’espèce n’avoir nulle intention de limiter la liberté d’expression. Il fait seulement valoir que celle-ci n’est garantie par la loi de 1881 que dans le respect de l’ordre public. Or, dit-il (page 9), l’extériorisation du racisme est attentatoire à l’ordre public, donc la liberté d’expression n’est pas menacée. (Il suffisait d’y penser.) Merci Orwell !

Orienter la répression vers la population majoritaire

Le Plan porte donc évidemment un jugement extrêmement favorable sur cette immigration : « L’apport des populations étrangères a constitué une chance pour la France », dit-il (p. 91), et, comme dans tous les régimes totalitaires à pensée unique, il entend en persuader les enfants : « Les programmes d’histoire doivent permettre aux enfants de le comprendre. » Cette chance pour la France se manifeste de diverses manières.

D’abord, les immigrés ne sont pas racistes (ce qui implicitement oriente la répression vers ce que le Plan appelle la population majoritaire – 76% du total) : « Il faut noter l’émergence récente de quelques cas de racisme dirigés contre des Blancs, mais cela reste pour l’instant relativement rare » (p. 53). Apparemment le ministre de l’Intérieur n’a pas eu connaissance de cet incident que son collègue chargé de l’immigration dénonçait en mars 2011 : « Quand, après le match de football Algérie-Egypte où la France n’est même pas concernée, 20.000 jeunes Marseillais, étrangers, français d’origine étrangère vont sur la Canebière brûler les drapeaux français, n’est-ce pas l’indice d’une difficulté ? » Mais le ministre de l’Intérieur est pardonnable, tant il est vrai que cet incident est passé relativement inaperçu, les médias n’ayant pas jugé bon de s’appesantir sur lui. Mais rien n’interdit d’imaginer le retentissement qu’aurait eu un incident au cours duquel 20.000 jeunes Français, d’origine française, seraient allés sur les Champs-Elysées brûler les drapeaux algériens…

Promouvoir la diversité à l’école : une démarche totalitaire ?

Echappant donc au reproche éventuel de racisme, les immigrés confirment qu’ils sont une chance culturelle pour la France. Cet atout offert à notre pays résulte aussi de leur effort incessant et inlassable pour la France : « les artistes, les écrivains, mais aussi les citoyens venus d’ailleurs ne cessent d’enrichir le patrimoine culturel de la France » (p. 99). N’est-il pas indiqué dès lors que l’on se tourne à nouveau vers les enfants pour les en persuader et seuls les esprits pervers feront à nouveau le rapprochement avec la propagande des régimes totalitaires dans les établissements scolaires : « la diversité à l’école » figure au programme national de pilotage qui « permettra de mieux prendre en compte la diversité » (p. 28).

Aider les étrangers même en situation irrégulière

En conséquence, les immigrés doivent être accueillis et aidés et, indépendamment des mesures nationales en leur faveur, on peut noter que le Plan rappelle (p. 85) que les étrangers même en situation irrégulière ont un droit à l’hébergement, qu’apparemment ils peuvent faire valoir en saisissant une commission de médiation (mais dans ce cas on distingue mal les conséquences sur leur présence en France. Peut-être l’obtention d’un hébergement vaut-elle titre de séjour ?).

La « diversité » contre l’assimilation

Les notations qui précèdent ont présenté l’attitude générale de bienveillance du ministre de l’Intérieur dans ce Plan. Cette attitude conduit à un paradoxe évident : d’une part, conformément à la doctrine officielle, le document insiste sur l’unicité du peuple français et le refus des communautés intermédiaires et, d’autre part, ne préconisant pas l’assimilation des étrangers, il entend « promouvoir la diversité ». Et de fait la défense et la promotion des diversités au sein de la nation française forment le leitmotiv du Plan, en réponse aux contempteurs de celles-ci, accusés de racisme.

Les caractéristiques de la population autochtone n’intéressent personne

En contrepoint on ne trouvera pas dans tout le document les mots : traditions françaises, population française, ethnie française, Français d’origine ou de souche. Bien sûr, on peut objecter que là n’est pas le sujet du Plan : pourtant, puisqu’il s’agit de populations étrangères dont il faut protéger les caractéristiques, ne serait-il pas normal que le document se préoccupât en même temps des caractéristiques des populations autochtones, celles qui reçoivent ? Il n’en fait rien, bien sûr.

Le défenseur des droits : des pouvoirs accrus par rapport à la HALDE

Telle est la tonalité du Plan. Si on en vient maintenant aux mesures, on notera que le document fait un rappel de toutes les décisions déjà prises dans le passé et propose pour les trois années à venir diverses mesures nouvelles dont la principale est la nomination d’un défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire aura la charge d’ensemble du dossier et sera donc appelé, d’une part, à revigorer certaines des mesures existantes et, d’autre part, à mettre en œuvre quelques autres, qui intéressent surtout les domaines de l’interdiction et de la répression, sujets auxquels on va venir maintenant.

En la matière, les pouvoirs publics s’autorisent toutes sortes de facilités et d’approximations, dont la description suscitera nombre d’observations critiques.

La Constitution en son article 1 est invoquée à l’appui de l’idée selon laquelle les habitants du territoire français ne peuvent faire l’objet que d’un traitement uniforme. C’est à tort : il est exact que la Constitution « assure l’égalité devant la loi sans distinction d’origine, de race ou de religion », mais elle réserve cette prescription aux seuls citoyens, c’est-à-dire aux nationaux, et, contrairement à ce que prétend abusivement le Plan (p. 7), elle n’interdit nullement un traitement différencié des étrangers. Elle l’autorise même par sa rédaction.

Les pouvoirs exorbitants et liberticides du… défenseur des droits

Des pouvoirs exorbitants sont conférés à une nouvelle institution : le défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire peut procéder à des vérifications sur place (le document ne prononce pas le mot de perquisition…) et à des visites inopinées, sous le contrôle du juge des libertés, il est vrai (p. 32). Il a le pouvoir d’enjoindre à une administration ou à « l’organisme en cause » (sa compétence s’étend donc au-delà de la sphère publique, tout comme celle d’un service de police) de réformer une décision (mais aucun service de police ne dispose d’un tel pouvoir !) (p. 33).

Si le cas dont le défenseur des droits saisit « l’organisme en cause » est de nature à justifier des poursuites disciplinaires et si celles-ci ne sont pas engagées, ledit organisme doit justifier son abstention auprès du défenseur. Là encore on rencontre une disposition extraordinaire qui limite de fait la liberté d’une autorité privée d’exercer ou de ne pas exercer son pouvoir disciplinaire (p. 33).

Une nouvelle dialectique de la preuve : à l’innocent de prouver qu’il l’est !

D’autres règles juridiques habituelles sont « adaptées » à la matière. Sauf en matière pénale, lorsque des faits laissent supposer qu’un acte discriminatoire (et pas seulement de nature raciste) a été commis, l’autorité qui s’en inquiète n’a pas à faire la preuve de l’infraction : c’est au suspect qu’il appartient de prouver son innocence ! Le Plan qualifie pudiquement cette innovation de « nouvelle dialectique de la preuve » (p. 8) !!!

La répression de ce genre de délit mérite une attention toute spéciale. Elle doit s’exercer dans la presse, les films, les objets et insignes. Les préfets doivent renforcer leur collaboration avec les « associations engagées », avec les directeurs d’école (« pour prévenir et sanctionner dans les établissements et leurs abords »). Des magistrats « référents » en la matière sont institués au sein du parquet, comme une centaine de « référents sûreté » sont formés au sein de la police et de la gendarmerie.

Favoriser la dénonciation : « La République récompense les dénonciateurs » (1793)

Le Plan, en effet, regrette la « difficulté récurrente de faire émerger des plaintes » et en conséquence il consacre un paragraphe entier (4.2.2) à « Favoriser l’émergence des plaintes ». Dans cet esprit, des conventions ont été passées (on n’en connaît pas le coût) avec des associations comme la LICRA et SOS-Racisme dont le rôle est notamment de « contribuer à la dénonciation des faits les plus graves ». Par ailleurs, « des cellules de veille ont été mises en place destinées à trouver les moyens de permettre aux victimes de discrimination de porter plainte ». Autrement dit, la dénonciation devient l’un des moteurs de la répression et l’appel aux associations engagées et à la délation pourrait ouvrir une période la plus sombre de notre histoire.

LICRA, SOS-Racisme : un soutien financier justifié

De façon générale, la contribution des associations « justifie », selon le Plan, « le soutien financier qui leur est apporté par l’Etat et les collectivités territoriales ». Le contribuable, toujours inquiet, aimerait connaître le coût de ce soutien, et il est d’autant plus inquiet que le Plan parle du « foisonnement des initiatives associatives »… (p. 36). Mais on ne le lui dira point.

Il s’inquiétera aussi, mais cette fois en tant que citoyen, de voir ces associations, de droit purement privé, chargées de mission de service public qu’à première vue on verrait plutôt assurées par l’administration. Il n’est pas normal, par exemple, que la LICRA soit chargée de contribuer à la formation des gendarmes et des policiers (!) (p. 38) ou qu’un établissement public comme l’ACSE (Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) « soutienne les services juridiques des associations LICRA, SOS-Racisme, MRAP, LDH » (p. 35) dont le plan donne une liste impressionnante des activités, y incluse la « capitalisation » (?).

La lutte dite « antiraciste » n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires

La lutte dite antiraciste n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires. Y participent, pour le seul échelon central, sept comités, un haut conseil, un défenseur des droits, deux délégués interministériels, un délégué ministériel, un secrétariat général, une agence, deux offices et quatre observatoires. Cette énumération à la Prévert pourrait passer pour bouffonne. Pourtant elle ne fait que récapituler l’effort du gouvernement pour résoudre ce qu’il semble considérer comme le problème majeur de la France dans la compétition internationale actuelle : dans un tel cas, pour lui l’argent ne compte pas.

Il faut ajouter à l’énumération ci-dessus un nombre indéterminé d’observatoires régionaux de la jeunesse et des sports et les COPEC. Les COPEC sont des commissions départementales pour la promotion de l’égalité des chances et la citoyenneté. Elles bénéficient de soins particuliers puisqu’elles ont non pas un mais trois présidents : le préfet, l’inspecteur d’académie et le procureur. Dans chaque département elles coordonnent l’action de la lutte antiraciste. Il convient aussi de mentionner que l’un des offices cités plus haut dispose de 29 directions territoriales et de 12 délégations (p. 25).

Les statistiques sur le racisme mobilisent 800 policiers

Enfin, il n’est pas possible de passer sous silence l’effort financier qu’a consenti l’administration de la police pour avoir une connaissance statistique précise des discriminations. Il est apparu en effet que dans de nombreuses affaires pénales le motif raciste pouvait exister et n’avoir pas été pris en compte. Aussi a-t-il paru nécessaire de reprendre toutes ces procédures une à une par un traitement manuel, pour mieux qualifier les faits : à cette tâche, ce sont « environ 800 fonctionnaires de police qui ont été formés dans les services statistiques de terrain » (p. 40). Il y aura comme toujours (mais comment l’éviter ?) des malveillants pour avancer que tous ces policiers auraient mieux été utilisés pour le maintien de l’ordre dans certaines banlieues.

Toutes ces notations auront à plusieurs reprises inquiété le lecteur, curieux de connaître le coût de toutes les opérations dont le présent compte rendu n’évoque que les parties les plus caractéristiques. Sa curiosité malheureusement ne sera pas satisfaite car, arrivé à la dernière page du Plan, il apprend – hélas ! – que « l’Etat ne dispose pas des outils lui permettant d’évaluer l’ampleur de son engagement financier dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ».

Une vision totalitaire

C’est là une constatation extrêmement regrettable dans les circonstances actuelles. Pourtant, l’impression générale qu’on tire de la lecture du document conduit à une conclusion encore plus regrettable : celle qu’on a affaire à une vision totalitaire : une vision où la surveillance de la population par une multitude d’organes et l’érection de la délation comme un moyen de gouvernement sont caractéristiques d’un totalitarisme poisseux.

Pierre Milloz
24/03/2012

L’intégralité du Plan en PDF

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/ministere/plan-national-d-action-contre-racisme (renseigner la boîte de recherche avec plan national d’action contre le racisme et sur la page obtenue apparait le lien cherché. D’accord c’est un véritable jeu de piste. A croire que le gouvernement ne doit pas tenir à ce qu’ l’on lise ce plan d’action

vu sur http://www.polemia.com/article.php?id=4720

A voir, revoir et transmettre tous azimuts : Je suis patriote donc je ne voterai pas pour…

Nous republierons régulièrement cet article jusqu’aux élections présidentielles. Il est impensable que les Français votent pour cet internationaliste sans la moindre expérience politique, adepte forcené du vote des étrangers . Envoyez ce article à tous vos amis, connaissances, voisins, collègues de travail qui seraient tentés de voter pour le moins pire de tous les pires fossoyeurs de la France. Vous pouvez vous contenter de transmettre uniquement l’URL de cet article:http://ripostesita.wordpress.com/2012/03/07/je-suis-patriote-donc-je-ne-voterai-pas-pour/

Une liste non exhaustive d’élus PS avec quelques PCF, PRG et autres EELV mis en examen ou condamnés:

http://pierre.parrillo.over-blog.fr/article-liste-des-elus-ps-et-de-gauche-condamnes-98170356.html

Je ne voterai pas pour François Hollande parce qu’on ne voit pas comment un élu qui gère depuis 4 ans de manière si catastrophique un département:  la Corrèze pourrait diriger la France et ses plus de 90 départements autrement qu’en l’entraînant vers la ruine et  le chaos. Il est bien évidemment totalement discrédité.

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

Je ne voterai pas pour François Hollande qui, élu président, n’aura cesse d’aller à Canossa Alger pour abaisser un peu plus la France dans des repentances à sens unique pour la période où la France a donné un nom à cette terre l’Algérie et y a apporté routes, voies ferrées, hôpitaux, agriculture, pétrole etc… Hollande c’est l’anti-France, la haine de la France. L’immense majorité des Pieds Noirs n’étaient pas de richissimes propriétaires terriens.

Cliquer sur l’image pour agrandir et lire le texte ou aller le lire à cette page:

https://francaisdefrance.wordpress.com/2012/03/06/saint-francois-hollande-lapotre-de-la-repentance/. Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande  qui à peine élu n’aura cesse grâce au Sénat désormais sous majorité de gauche (encore une brillante réussite de Sarkozy) de donner le droit de vote aux étrangers avec toutes les conséquences désastreuses que l’on peut imaginer en provenance du lobby islamique. Décidément Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande

car il ne se cache pas d’être internationaliste donc ennemi de concept de nation. N’a-t-il pas déclaré dans cette vidéo que sa préoccupation première en tant que président ne sera pas de s’occuper de ses concitoyens. http://youtu.be/lSd_qoHcYSI à partir de 5:51

Plus anti-France que Hollande il n’y a pas.

http://ripostelaique.com/hollande-et-les-siens-naiment-pas-la-france.html

http://ripostelaique.com/christine-tasin-pourquoi-je-pense-que-le-pire-serait-larrivee-de-la-gauche-au-pouvoir-video-11.html

http://www.siel-souverainete.fr/umps/4-umps/18-francois-hollande-a-escroque-son-chauffeur-mohamed-belaid.html

François Hollande “dézingué” par Christine Tasin: http://youtu.be/lSd_qoHcYSI

Les amours hollando-mélenchonesques  façon “je t’aime moi non plus”.  La malhonnêteté de François Hollande dénoncée par Mélanchon ou les coulisses peu ragoûtantes du fonctionnement interne du PS: http://24heuresactu.com/2012/03/14/ps-melenchon-avoue-avoir-magouille-avec-hollande-video/

Comment les “éléphants” du PS piétinent allègrement Hollande par des propos assassins: http://www.dreuz.info/2012/03/les-leaders-socialistes-ne-veulent-toujours-pas-de-francois-hollande/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

flanby collabo

flanby collabo

Il y en a d’autres pour lesquels je ne voterai pas. Affaire à suivre prochainement  sur ripostesita.

Au pays du « vivre ensemble » : Retour sur la politique écolo-socialo-bobo de la ville rose

La suite est « empruntée » au blog de Gérard Brazon que je ne saurais trop vous recommander de lire régulièrement http://puteaux-libre.over-blog.com et de mettre dans vos favoris.

Cet article de Jérôme Cortier « Les musulmans toulousains sont écolos et végétariens  » est un peu ancien puisqu’il date du 11 avril 2011, mais il est parfaitement d’actualité.

Vote de Pierre Cohen pour le second tour des elections municipales a ToulouseA Toulouse, on peut poignarder son prochain en pleine rue (1), violer une femme sous les yeux de son amant (2), tirer sur des pavillons (3), exécuter froidement un adolescent pour une sombre affaire de drogue (4), sans que la municipalité ne remette en cause sa politique sécuritaire. Pierre Cohen, maire PS de la ville rose et ses acolytes Verts, se grattent encore la tête pour savoir si la vidéo surveillance n’est pas une atteinte aux droits de l’Homme (5). L’extrême gauche, quand à elle, se dit hostile à l’installation de nouvelles caméras et parle d’État policier.En revanche, ces prochaines années, les toulousains devraient voir sortir de terre 5 jolies mosquées. Pierre Cohen n’a sur cette question aucune hésitation. Il se dit même prêt à accompagner le mouvement. Sans surprise les verts approuvent, eux qui en 2009 se félicitaient de partager la rupture du jeûne avec les musulmans de la mosquée Tabar (6). Une visite amicale et communautariste qui, sous la plume de l’islamo-écolo-bobo Danielle Charles, prend des allures de conte de milles et une nuits.

Un extrait pour vous délecter de la mièvrerie exaltée dont est capable la prêtresse islamophile du Capitole. Elle parle ici de la rénovation de la mosquée Tabar, ancien château du XVI siècle :

– « La brique sera au rendez vous. Les minarets guère plus haut que les pigeonniers. Penser la mosquée comme la rencontre de la tradition et de la modernité : architecturale, environnementale. Penser à l’Alhambra, merveille du monde, issue des cultures partagées par les gens du livre : modernité de l’époque où l’eau arrive à l’intérieur du palais par gravitation naturelle des montagnes neigeuses. L’idée n’a jamais effleuré Louis XIV le bâtisseur. L’eau, source de vie, est par tradition une préoccupation musulmane. Alors une récupération des eaux de pluie sera faite par les toits. » (7).

Vous ricanez ? Je vous comprend. La comparaison entre les minarets et les pigeonniers est audacieuse. Après vérification, « muezzin » n’est pas une traduction approximative du mot « pigeon » en arabe. En langage écolo en revanche ce sont les « contribuables » qui se confondent avec les « pigeons », les crétins, les abrutis ou les benêts. Y a le choix…
Mais faisons fi de l’humour involontaire de Danielle Charles et regardons ce que sous entend l’élue verte de la ville rose : pour elle les musulmans de l’Espagne conquise étaient bien plus écolos que ce gros couillon de Louis XIV, parce qu’ils avaient une maîtrise intelligente de l’eau, élément considéré par la tradition musulmane comme source de vie. Elle ne fume pas que du foin la jument verte ! Elle serait persuadée que l’écologie prend sa source dans le coran que ça ne m’étonnerait pas.

C’est peut-être pour satisfaire les préoccupations écologiques de la communauté musulmane, que l’association isla-mao-gauchiste « Génération spontanée » vient d’organiser un rassemblement au pied des immeubles de la Reynerie, pour demander au maire de Toulouse l’instauration de repas végétariens dans toutes les cantines des écoles de la ville. En parallèle, cette association fait circuler une pétition inspirée d’un texte de Dounia Bouzar. La pétition se sert d’un argument sanitaire pour faire passer ses revendications religieuses :

– « Nous sommes des parents d’élèves soucieux de la santé de nos enfants et pour se faire nous voulons attirer votre attention sur le problème des familles dont les enfants ne peuvent consommer de viande à la cantine et ce, pour diverses raisons…..
c’est très récemment que la mairie de Toulouse a pris la peine d’intégrer des plats de substitution pour le porc elle ne l’a pas fait pour les autres viandes, ne tenant pas compte de la consommation de viande non halal pour les enfants musulmans, et il arrive que des parents soient obligés de récupérer leurs enfants à midi vu le contenu du menu (viande en entrée et plat principal)..
Il est normal de payer un service et d’en être satisfait ce qui n’est pas toujours le cas , sous couvert de laïcité. Il faut savoir que souvent on demande aux enfants d’enfreindre les règles et que manger des viandes non halal ce n’est pas grave profitant de leur crédulité!! » (http://www.generations-spontanees.org/petitions/index.php?petition=3)

Dans un reportage de propagande réalisé par la télévision brejnévienne TV BRUITS (9), l’une des représentantes de l’association Génération spontanée, proche des Indigènes de la République, affirme que Pierre Cohen ne voit pas d’un mauvais œil cette proposition et qu’elle bénéficie du soutien de l’adjoint au maire chargé des cultes, l’écologiste Régis Godec.

Cette pression communautaire exercée par des islamistes et des associations gauchistes est monnaie courante. Les élus s’y sont habitués. Plus aucun ne semble se soucier de l’intérêt général et se dit prêt à répondre favorablement aux revendications particulières d’une minorité. Cette alliance entre une association gauchiste, dont on retrouve des militants au sein des organisations pro-palestiniennes les plus manichéennes, et des islamistes conquérants, devrait alerter nos élus sur la nécessité de renouer avec les citoyens de ce pays en organisant, par exemple, de véritables référendums d’initiatives populaires… (pas comme cette mascarade soutenue par la mairie de Toulouse en faveur du droit de vote des étrangers: http://ripostelaique.com/la-votation-toulousaine-ou-la.html)

Et en ce qui concerne les repas végétariens, notre position a été rappelée par Christine Tasin à l’occasion de la Conférence de presse du 4 avril 2011, à propos du débat sur « laïcité et islam » :

– « Il ne faut pas créer de menus alternatifs végétariens dans les cantines. Celles-ci sont un service rendu à l’usager, qui a la possibilité de déjeuner chez lui ou de se trouver un autre lieu pour déjeuner si le contenu du menu ne lui plaît pas, d’autant plus que les musulmans ont tout à fait le droit, prévu dans le coran, de ne pas manger halal quand ce n’est pas possible. Accéder à leur demande de repas spécial, et ce dès les cantines scolaires, c’est contribuer à forger, chez les enfants eux-mêmes, un réflexe identitaire qui les isole et les amène, peu à peu, à vivre en ghetto, entre « purs », et à refuser l’intégration et encore plus l’assimilation. Tout cela finissant par créer des situations de guerre civile ou d’émeutes. Chacun a toujours la possibilité, comme le font les végétariens depuis toujours, sans avoir jamais fait de demandes de reconnaissance officielle, de ne pas manger la viande proposée. »

Ne nous faisons pas d’illusion, les collabo-cocos de l’islamisation en ont encore sous le coude. Dans leurs rangs la muflerie n’a pas de répit. Mais que Monsieur Cohen s’occupe en priorité de l’explosion des actes de violence au sein de la ville dont il a la charge…il viendra nous faire des leçons d’écolo-islamo-compatibilité plus tard.

Jérôme Cortier (Prêchi-Prêcha)

VV&D s’invite à la manifestation de SOS racisme

Jeudi 29 mars 2012429/03/Mars/201201:23
On rappelle que VV&D est l’association Vérité Valeurs et Démocratie dont un combat essentiel est de lutter pour faire capoter le projet du maire de Paris de subventionner l’Institut des Cultures d’Islam (ICI) à hauteur d’une trentaine de millions d’euros tout en affirmant que la ville de dépensera pas un euro dans ce projet.

La Licra et SOS-racisme accompagnées de diverses formations généralement proches de la gauche tentent de dissoudre l’acte de guerre jihadiste de Mohamed Merah dans un amalgame de racisme, d’anti sémitisme et de terrorisme.

Pour cela elles ont organisé une manifestation silencieuse et « unitaire » de solidarité avec les victimes du tueur islamique de Toulouse.

La grande majorité des organisation juives de France a appelé à boycotter cette tentative de manipulation qui ne vise, une fois de plus, qu’à éviter que les Français se posent les bonnes questions sur les motivations de Mohamed Merah.

D’où vient la motivation des actes criminels de ce fanatique ?

La doctrine islamique contient-elle vraiment des incitations à la violence contre les non-musulmans ?

Y a-t-il une partie des enseignements de l’islam qui puisse transformer un citoyen de la République en ennemi de la France ?

Le fait de prétexter la solidarité avec les victimes d’un jihadiste pour encore une fois protéger l’islam du regard critique et de l’examen du contenu criminogène de la charia est preuve d’un cynisme glacial. Les citoyens qui se déplacent pour participer à un hommage aux victimes se trouvent ainsi utilisées à protéger la cause du drame qu’ils sont venus dénoncer :

La charia et les prêcheurs de haine qui la diffusent tel l’UOIF.

Ceux qui ont vu clair dans la manoeuvre des « anti racistes » n’étant pas venus en ce Dimanche de mars, la rue allait appartenir aux dissimulateurs et sembler cautionner le mensonge.

C’est pour cela que VV&D est venu dire, en plein milieu d’une tentative de tromperie, ce que les organisateurs de la manifestation ne voulaient pas dire :

Non à la charia !

Elle contient l’incitation au jihad et à la violence contre les non-musulmans.

et

Non aux prêcheurs de haine

comme Al Qaradawi qui, avec la complicité active de l’UOIF, diffuse des incitations au jihad contre les non-musulmans et tout particulièrement contre les juifs.

Il est à noter qu’aucun journaliste présent sur cette manifestation, à part une équipe de télévision canadienne, n’a voulu nous interroger et que ceux que nous avons contacté sur place n’ont pas voulu enregistrer ce que nous avions à dire (M6, i télé, etc…)

Nous avons même constaté que lors de notre passage certaines caméras s’écartaient ou se baissaient pour ne pas nous filmer !

Dans le cortège nous avons rencontré Michel Ciardi de l’UFJ (Union des français juifs), venu lui aussi protester et qui s’est joint à nous en toute simplicité. C’est donc ensemble que nous sommes allés jusqu’à la place de la Nation où nous l’avons interrogé sur les motifs de sa présence.

Aidez-nous à agir, soutenez nos action,

N’oubliez pas de signer d’un commentaire notre initiative concernant un audit parlementaire des valeurs politiques de l’islam

28/03/2012

Marine Le Pen sur LCP….Ca décoiffe!

Qui d’autre que Marine parle vrai dans notre pays?

http://www.frontnational.com/videos/marine-le-pen-sur-lcp/

Communiqué du Bloc Identitaire

Communiqués

mohamed-merah.info : le site de ceux qui n'aiment pas Mohamed Merah

mohamed-merah.info : le site de ceux qui n’aiment pas Mohamed Merah

Mercredi 28.03.2012

Dans le cadre de sa campagne « Mohamed Merah, une chance pour la France ? », le Bloc Identitaire vient de mettre en ligne un site internet entièrement dédié au terroriste de Toulouse et de Montauban.

Mohamed-merah.info sera l’écho de l’actualité post-mortem de ce jeune délinquant à la double nationalité, racaille condamnée 18 fois, fils d’un père algérien, trafiquant de drogue, qui, aujourd’hui, à l’abri dans son repaire d’outre-Méditerrannée, annonce qu’il veut porter plainte contre la France.

Mohamed-merah.info se veut aussi le point de ralliement de tous ceux qui ne supportent plus les amalgames développés par les grands médias. Non, Mohamed Merah n’était pas un « jeune comme les autres ». Les jeunes Français ne tuent pas des militaires et n’assassinent pas des enfants.

Mohamed Merah n’était pas non plus un « Français d’origine algérienne ». Il était un Algérien de coeur et de nationalité car il possédait deux cartes d’identité, française et algérienne, et c’est d’ailleurs en Algérie que son père veut l’enterrer.

Bref, si Mohamed Merah est Raid mort, le combat contre le terrorisme islamique continue sur www.mohamed-merah.info !


Parce que les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire, soutenez les Identitaires et la campagne « Mohamed Merah, chance pour la France ? »

Pour commander les autocollants :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/21/mohamed-merah-chance-france-autocollants

Pour commander les affiches :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/20/aff2012

mohamed merah racaille

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
: http://twitter.com/blocidentitaire

La Tunisie, bientôt un paradis por touristes islamiques

Filed under: Haine de l'Occident,intégrisme,islam — francaisdefrance @ 21:47

La poussée         islamiste aux législatives en Tunisie a provoqué l’inquiétude notamment         après les déclarations des salafistes appelant à imposer le foulard aux         touristes étrangères, leur interdire d’aller à la plage en maillot de         bain, ou encore l’interdiction de l’alcool dans les stations         touristiques. Après plus de quatre         mois de l’arrivée du gouvernement islamiste du Premier Ministre tunisien         Hamadi Jebali, l’industrie touristique est en pleine transformation. La         Tunisie se tourne désormais vers le tourisme islamique. Le gouvernement         a convié récemment une cinquantaine de responsables d’associations         musulmanes françaises afin de leur présenter la nouvelle stratégie         touristique du pays : hôtels plus respectueux de la morale islamique,         piscines non mixtes, forfaits sans alcool. Le gouvernement         d’Ennahdha planifie une reconversion forcée des hôtels, une manière de         les mettre devant le fait accompli en prenant à témoin une opinion         publique musulmane à priori favorable à ce type de         transformations. En effet, la mode « Tourisme Halal », née à Dubaï         et dans les pays du Golfe, a commencé à avoir le vent en poupe         immédiatement après la révolution tunisienne. Une reconversion qui         n’est pas du tout du goût de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie,         une institution importante, chargée notamment du contrôle de la qualité         de service, dans un pays où le tourisme compte pour près de 10% du PNB,         assure près d’un tiers des rentrées en devises, et emploie plus de 12%         de la population active. Les partisans du « tourisme islamique »         ont multiplié les initiatives et plans marketing, les conférences         régionales et les inaugurations d’ « hôtels conformes à la Sharia »,         selon leurs propres termes. Un homme d’affaires saoudien du nom de Abdel         Aziz Ibrahim est attendu en Tunisie pour planifier un mode de         financement de ce nouveau concept de tourisme, respectant les préceptes         islamiques.
> > Les « transformations islamiques »         consistent à aménager des plages pour femmes, des chambres d’hôtels avec         tapis de prière et Coran à disposition. Ces hôtels bannissent alcool et         boîtes de nuit, prévoient des piscines uniquement pour femmes mais aussi         des « Women Floor » – étages uniquement pour         femmes.
> > L’Hotel Russelior, situé à         Hammamet est un hôtel 5 étoiles de luxe. Il est en passe de devenir le         premier hôtel pour touristes islamiques. Il a été inauguré dans le cadre         de ces hôtels alternatifs qui vont se multiplier et seront au nombre         d’une trentaine en septembre prochain. Et c’est justement le succès         d’un tel phénomène que craignent les présidents des fédérations         professionnelles, qui estiment que la propagation de ce genre de         tourisme à caractère islamique va atténuer le flux de touristes         occidentaux. La Tunisie a toujours été une des destinations privilégiées         des Européens.
> > Parallèlement, le         ministère du Tourisme poursuit ses campagnes de promotion et de         publicité, par médias français interposés. La chaîne francophone TV 5         passe des publicités et des publi-reportages pour le nouveau tourisme         tunisien. Un plan d’action a été lancé en vue d’intensifier ces         campagnes publicitaires sur les chaînes européennes, moyennant des         enveloppes supplémentaires conséquentes. Ces opérations serviront à         renforcer les campagnes de communication institutionnelles et les         opérations de publicité conjointe avec les principaux tour-opérateurs         européens, qui sont effrayés par l’islamisation du         tourisme.
> > Alors, cet été, Djerba la douce avec les barbus, ou         Hammamet avec burqa pour madame ?
> > Reproduction         autorisée et vivement encouragée, avec le lien ci-dessous : © Ftouh         Souhail pour http://www.Dreuz.info

Ménard interview un membre de l’UOIF ou la takia dans toute sa splendeur

Quand un pieux musulman est coincé alors il ment, il falsifie, il dissimule cela s’appelle la takia=mensonge autorisé voire conseillé aux musulmans qui s’adressent aux non-musulmans (Koufars) s’il s’agit de développer l’islam. Voici un cas d’école de takia dans cette vidéo:

http://www.itele.fr/emissions/chronique/menard-sans-interdit

Une « colle » pour les spécialistes de l’islam. A quoi reconnait-on que l’invité de M Ménard, Bachir Boukhzer vice-président de l’UOIF, est un pieux musulman? Les gagnants auront droit à un coran de Muhamad Hamidullah. Ah les veinards!

27/03/2012

Faux anti-racistes, journalistes, gauche et droite : coupables !

Posted on 26 mars 2012 by Cyrano – Article du nº 244 de Riposte Laïque

Depuis que nos lecteurs connaissent le verdict de la 17e chambre correctionnelle, nous croulons sous les courriers et les coups de téléphone. C’est bien évidemment l’indignation générale, souvent l’incompréhension et la colère. Nous remercions du fond du coeur tous ceux qui, fort nombreux, nous ont écrit, ou envoyé un don, à hauteur de leurs moyens, durant le week-end. Nous avons été touchés par les appels à nous soutenir financièrement de personnalités qui ne partagent pas l’ensemble de notre ligne éditoriale, mais sont attachés à la liberté d’expression qu’incarne, à leurs yeux, Riposte Laïque. Nous avons été sensibles au soutien que nous ont manifesté, en relayant l’information, ou en appelant à la solidarité, de nombreux sites amis.

Nous ignorons si la décision des juges a été prise avant les drames de Toulouse ou de Montauban, ou après. Nul ne comprend que Pierre et Pascal, à qui les événements de Toulouse donnent raison, puissent avoir été condamnés, et aussi sévèrement. Que nos amis aient, durant dix heures, expliqué inlassablement au tribunal qu’ils attaquaient un dogme, l’islam, et pas des individus, a-t-il servi à quelque chose ? Pourquoi le fait que Pierre ait systématiquement fait la différence entre musulman et islamiste n’a-t-il pas été entendu ? Pourquoi n’a-t-on pas tenu compte de la force des témoignages de René Marchand et des six autres témoins ? Ce verdict est-il politique ? Les choses étaient-elles jouées d’avance ?

Pourquoi des associations qui, par dogmatisme, ont, toute la semaine dernière, refusé d’envisager la piste islamiste, voient-elles Pierre et Pascal payer leurs frais de justice, alors qu’elles sont déjà largement subventionnées ? Quel est ce pays qui condamne à une amende Pascal Hilout, né Mohamed, qui, en s’émancipant de la tutelle de l’islam, au risque de sa vie, n’a eu de cesse d’alerter nos compatriotes de la réalité de ce dogme liberticide, et de tous les Mohamed Merah qu’il ne pouvait qu’engendrer ? Quel est ce pays où Pierre et Pascal sont plus lourdement condamnés que l’islamiste qui a menacé de mort Christine Tasin ? Quel est ce pays où un procureur instruit de telles plaintes, et demande de la prison avec sursis contre nos amis, quand on classe sans suite une plainte de Christine Tasin contre les menaces de morts et injures graves d’un Cortex ? La justice y est-elle vraiment rendue au nom du peuple français, quand, outre Pierre ou Pascal, on condamne à une amende un maire qui a giflé un voyou qui l’insultait publiquement ? Certes, on ne doit pas commenter une décision de justice, mais nous espérons qu’on a encore le droit de s’interroger quand elles sont aussi surprenantes…

Au lendemain de la tuerie d’Oslo, qui, rappelons-le, n’a fait aucune victime musulmane, les associations dites anti-racistes et les journalistes politiciens comme Joffrin avaient, d’une seule voix, accusé la présumée « extrême droite », les sites Internet comme Fdesouche ou Riposte Laïque, d’avoir »armé le bras de l’assassin », rien de moins. Pendant 48 heures, les mêmes, auxquels se sont joints des candidats à la présidentielle comme Mélenchon et Bayrou, ont entonné le même refrain, malgré les avertissements de Gilles-William Goldnadel, rappelant les précédents de la rue des Rosiers, de la rue Copernic ou du cimetière de Carpentras. Les pleureuses compassionnelles se sont jointes à Tariq Ramadan, pour estimer que le pauvre Mohamed Merah était une victime de la France, rien de moins ! Ne serait-ce plutôt pas la France qui est victime, depuis trente ans, des Mohamed Merah qui rêvent de lui imposer sa loi ?

Les vraies victimes, outre notre pays, ce sont les septs personnes froidement assassinées par l’islamiste Merah. Ne serait-il pas temps de demander des comptes à ceux qui n’ont rien fait pour éviter un tel drame sur notre territoire ? Nous accusons :

Les associations dites anti-racistes d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Par leurs actions judiciaires incessantes depuis plusieurs années, elles ont favorisé le développement de l’islam radical, en France, en traînant devant les tribunaux quiconque – et nous en savons quelque chose – osait essayer d’alerter nos compatriotes sur la réalité de ce fascisme. Certaines d’entre elles ont osé porter plainte contre Michel Houellebecq, liant leur voix à celle des islamistes qui demandaient l’interdiction de toute critique de l’islam, amalgamée à du racisme. D’autres, parfois les mêmes, ont osé défendre, à Vesoul, un imam antisémite, au nom d’une liberté d’expression refusée à Pierre, Pascal et combien d’autres ? Elles font régner un véritable terrorisme judiciaire dans notre pays, et donnent raison à Alain Finkielkraut, qui voyait dans l’anti-racisme le communisme du 21e siècle. Elles ne déposent jamais plainte contre le racisme anti-blanc d’une Houria Bouteldja, pour la bonne raison que pour un Sopo, il ne peut exister. Elles encouragent au quotidien les islamistes à saper l’édifice laïque de la société, et se retrouvent systématiquement dans leur camp, quand la France veut protéger l’école du voile, ou la rue de la burqa. Elles sont systématiquement, comme récemment à Clermont-Ferrand, du côté des voyous, souvent islamisés (se souvenir du cri Allah akbar poussé par 500 d’entre eux devant la préfecture de Clermont-Ferrand), contre la République et sa police. Elles militent ouvertement pour un projet politique, la société multiculturelle, qu’elles veulent imposer en instrumentalisant l’anti-racisme. Elles n’ont pas dit un mot contre la présence annoncée de l’antisémite Qaradawi au congrès de l’UOIF ! Les faits prouvent qu’elles se comportent, depuis plus de vingt ans, en alliés objectifs des islamistes, voire, pour certaines d’entre elles, en compagnons de route. Coupables !

LES NOUVEAUX FRERES RAPETOUT

La majorité de la presse bien-pensante, et nombre de ses journalistes, d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Par leur travail de désinformation quotidien, par les mensonges véhiculés sur la religion d’amour, de tolérance et de paix, par les infamies colportées contre les organisateurs de l’apéro saucisson-pinard et des Assises sur l’islamisation, contre les sites patriotes et résistants, contre les courants politiques qui refusent l’islamisation de leur pays, ils ont favorisé le développement, sur notre territoire, d’un véritable fascisme vert, dont un Merah était un petit soldat. Celui-ci, aujourd’hui, menace l’intégrité physique de tous nos compatriotes et les valeurs sur lesquelles se sont construites la République. Le choix des invités, sur les plateaux télévisés, dès qu’un débat sur l’islam est programmé, est révélateur : que des islamophiles du type Kepel ou Chebel, et jamais des René Marchand ou Hamid Zanaz ! La manière de traiter le procès de Riposte Laïque a été révélatrice. Le 3 février, malgré la présence d’Oskar Freysinger, aucun d’entre eux ne devait être présent, puisqu’il n’y a eu aucun article… Mais par contre, avec quelle délectation ont-ils repris le communiqué de l’AFP (nombre de journalistes considèrent que leur métier consiste à reprendre aveuglément les communiqués souvent très partiaux de cette agence), liant bien évidemment Riposte Laïque à l’incitation à la haine contre les musulmans. Dès samedi soir, la page wikipédia qui nous était consacrée était enrichie de notre condamnation, ne tenant pas compte de notre appel. La palme reviendra à l’Humanité qui, dès le lundi, accusait Christine Tasin d’avoir rompu la « trêve de Toulouse », en disant simplement, de manière prémonitoire, que si le tueur était un islamiste, la presse changerait alors de ton, et que nous aurions droit au « Surtout pas d’amalgame ! ». La désinformation bat son plein. Le nommé Boniface Murutampunzi, de l’AFP, couvre une manifestation dénonçant la qatarisation de la France, qui ne dérange apparemment aucun parti de gauche ou de droite, et pas davantage les associations dites laïques. Celle-ci est attaquée par 50 gauchistes casqués et armés. Le plumitif de l’AFP y voit une bagarre des organisateurs avec des badauds. Le journaliste du Nouvel Observateur, Nicolas Chapuis se dit « dégoûté » que le tueur ne soit pas un néo-nazi. Un journaliste de Front de gauche, proche de Mélenchon, sévissant parfois dans Le Nouvel Observateur, Nathanael Uhl, menace ouvertement de mort Louis Aliot. Askolovitch compare notre rédacteur Alain Dubos, qui, médecin, tente d’alerter les autorités sur les risques sanitaires de l’abattage halal, aux antisémites qui accusaient les juifs d’empoisonner les puits. Ce sont tous ces brillants journalistes qui, derrière BHL et Fourest, de concert avec toute la gôche, se sont mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude sur les fameux printemps arabes, incapables de comprendre, comme Hamdane Ammar, qu’aucune révolution n’était possible sans remettre en cause l’islam. Cette presse aux ordres, manipulatrice, ne supporte plus le contre-pouvoir que constitue internet, d’où sa jubilation, égale à celle des sites islamistes, quand RL est condamné à cause des cerbères de l’anti-racisme, ou que Fdesouche est persécuté par la justice. Fait accablant, aucun journaliste de la presse écrite n’a dit un mot contre la présence annoncée de l’antisémite Qaradawi au congrès de l’UOIF, dénoncée par le site islamisation.fr ! Coupables !

L’ensemble de la gauche, du Parti socialiste à NPA, en passant par Mélenchon et les Verts d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Ce sont eux qui, au nom de la défense d’une société multiculturelle, ont désarmé notre pays de ses défenses laïques et républicaines, le sommant de s’adapter à une religion nouvelle et à une nouvelle population. Ce sont eux qui, depuis l’affaire de Creil, en 1989, n’ont eu de cesse de militer pour des accommodements raisonnables avec l’islam. Ce sont eux qui ne cessent, en pratiquant un terrorisme intellectuel digne des disciples de Staline, de qualifier, à l’instar des sinistres duettistes Corbière-Mélenchon, de raciste et de fasciste quiconque rappelle que nos anciens n’ont pas libéré la société française de la tutelle des curés pour accepter, aujourd’hui, celle des imams. Ce sont certains d’entre eux qui agressent physiquement les rassemblement politiques qui ont le tort de ne pas leur convenir, montrant qui sont les vrais fascistes dans ce pays. Ce sont eux qui véhiculent le poison mortel de la repentance et de la culture de l’excuse, sommant notre pays de baisser la tête et de s’humilier toujours davantage. Ce sont eux qui racontent depuis plus de trente ans que l’immigration est une chance pour la France. Ce sont eux qui colportent que l’islam est une religion d’amour et de paix, et se préparent à réintroduire le délit de blasphème, sous la pression des islamistes et des faussaires de l’anti-racisme. Ce sont eux qui ont osé autoriser le voile à l’école, en 1989. Ce sont eux qui se préparent à donner le droit de vote à des salafistes, et qui trouvent normal qu’un Mohamed Merah puisse être français. Ce sont eux qui veulent nous imposer une nouvelle civilisation, avec bien évidemment une nouvelle population, reprenant les souhaits de la finance internationale et du Medef qui, par la voix d’Attali, demande pendant 30 ans 300.000 nouveaux immigrés par an. Ce sont eux qui, par la bouche du cabinet conseil Terra Nova (subventionné par de grands groupes financiers) militent ouvertement pour un remplacement de population. Ce sont eux qui ont cautionné les prières musulmanes dans les rues de France, et insulté ceux qui les dénonçaient. Ce sont eux qui introduisent les pratiques cultuelles comme le ramadan dans nos mairies. Ce sont eux qui ont osé combattre la loi sur le voile intégral dans nos rues. Ce sont eux qui braderont la loi de 1905, si Hollande était élu. Ce sont eux enfin qui, depuis trente ans, nous inventent un imaginaire péril fasciste, et laissent se développer la véritable extrême droite, l’islam radical. Coupables !

La droite, qu’elle ait le visage de Bayrou ou de l’UMP d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. C’est Sarkozy qui a totalement capitulé devant le discours islamo-collabo de la gauche. C’est lui qui nous a raconté que le métissage était obligatoire, en 2008. C’est lui qui a aboli la double peine. C’est le président de la République en personne qui, à Alger, a osé renvoyer dos-à-dos l’antisémitisme et l’islamophobie. C’est sous le gouvernement de Sarkozy que l’immigration, majoritairement musulmane, a atteint des records. Yves-Marie Laulan, aux Assises « La France en danger » donnait ces chiffres ahurissants : en tenant compte de l’Outre-mer, la France a accueilli, depuis 5 ans, 1,2 millions de nouveaux arrivants, en pleine crise économique, en période de chômage de masse et de montée du communautarisme ! C’est Nicolas Sarkozy qui laisse le Qatar, petit-à-petit, acheter des pans vitaux de la France, alors qu’il ne peut ignorer que ce sont les Qataris, alliés de l’Arabie saoudite, qui financent les islamistes libyens, tunisiens, marocains et tentent de déstabiliser le gouvernement syrien. C’est toujours notre président qui a installé le CFCM, permettant à l’UOIF d’y faire de plus en plus la loi. C’est encore Sarkozy qui s’apprêtait à donner un visa au cheikh antisémite Qaradawi, invité par le congrés de l’UOIF. Il ne lui posait aucun problème qu’un homme qui appelle les croyants (comprenez les musulmans) à finir le travail d’Hitler puisse fouler le sol de notre pays. Il n’envisage absolument pas de dissoudre l’UOIF qui, par une telle invitation, a montré son vrai visage : celui de l’islam radical, et de sa haine contre l’occident, les infidèles et les juifs. C’est encore ce président et ce gouvernement qui ont milité contre l’étiquetage obligatoire de la viande, défendu mordicus la filière halal et ses juteuses retombées, et méprisant l’information de nos compatriotes, se moquant de la dîme religieuse, des souffrances animales et de la colonisation de nos abattoirs. C’est Sarkozy qui se dit, dans une conversation privée avec Villiers, convaincu que l’islamisation de la France est inéluctable. Coupables !

Chacun à sa façon, par candeur ou calcul politique, associations anti-racistes, journalistes, gauche et droite ont créé, depuis plus de trente ans, les conditions pour qu’arrivent les drames de Toulouse et Montauban. Ces tueries lâches et barbares ne sont, hélas, que les premiers symptômes d’un jihad auxquels rêvent des milliers de musulmans, de nationalité française ou pas, dont ils ont favorisé la venue sur notre territoire. N’en déplaise aux candides, Merah n’est pas un soldat perdu, c’est un militant politico-religieux d’extrême droite qui est considéré comme un héros par nombre des siens. Il suffit de lire « Kiffe la France », de Jean-François Chemain, pour savoir que nombre de jeunes élèves islamisés, dans nos écoles, ont deux modèles : Hitler et Ben Laden.

Les irresponsables qui nous dirigent ont mis le pied à l’étrier à la seule extrême droite qui nous menace, l’islam radical. Mais pour sauver leur petit pouvoir associatif, médiatique ou politique, et les privilèges qui vont avec, ils vont persévérer. Nous nous attendons à des attaques de plus en plus violentes des fossoyeurs de la liberté d’expression et des dictateurs du politiquement correct, contre ceux qui veulent tirer des leçons politiques de ces drames, et surtout tout faire pour limiter autant que possible les dégâts. Nous savons que nous devrons répondre de plus en plus souvent, comme nous l’avions fait au journal « L’Humanité« , à tous ceux qui nous qualifient d’extrême droite pour résister à l’islamisation de la France.

Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, disait Camus. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire, disait Jaurès. Le sinistre Tubiana, celui grâce à qui nous devons notre procès, a expliqué à l’AFP (qui ne nous a pas appelés) qu’il allait continuer à éplucher de près Riposte Laïque. Qu’il le fasse, il ne nous intimidera pas, il ne nous fera pas taire, nous persistons et nous signons. Nous expliquons, dans le JR de Christine Tasin, ce soir, les raisons des choix politiques de nos dirigeants, en nous appuyant sur les travaux de Bat Ye’Or, auteur d’Eurabia. Nous réaffirmons qu’il y a des milliers de Mohamed Merah en puissance en France. Nous confirmons les propos de Hamdane Ammar : le tueur n’a fait qu’appliquer le Coran. Nous persévérons: il faut arrêter immédiatement l’immigration. Il ne faut plus qu’on devienne français automatiquement, sous prétexte qu’on serait né en France. Il faut enquêter sur l’islam, le Coran, et ce qu’on enseigne dans les mosquées. Il faut arrêter d’en construire de nouvelles. Il faut renvoyer de notre pays des dizaines de milliers d’islamistes qui se disent davantage musulmans que Français, et militent ouvertement pour que la charia remplace les lois de la République. Il faut, dès aujourd’hui, mettre la reconquête patriotique au cœur d’un nouveau projet de société. Pour cela, il faut sortir de l’Union européenne, au plus vite, et cesser de donner de l’argent à des associations qui contribuent à islamiser la société française.

Il en va tout simplement de la survie de la France et des Français.

PS : Faute de temps, et suite à quelques ennuis techniques, nous n’avons pas eu le temps de travailler sur le courrier des lecteurs, qui était le plus abondant que nous n’ayons jamais reçu. Merci de votre compréhension.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage :
http://www.saucisson-pinard.com
Ainsi que la page Facebook :
http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

AGENDA RIPOSTE LAIQUE

Samedi 24 mars, à Lausanne, à 15 h 15. Pierre Cassen, invité par le Mouvement Suisse contre l’Islamisation (Mosci), tiendra, à la fin de l’assemblée générale, une conférence sur le thème : Place et rôle de l’islam dans la présidentielle française

Lundi 26 mars 2012, de 10 h 45 à 11 h 45 : Sur Radio Courtoisie, avec l’ambassadeur Albert Salon : « Multilinguisme et multiculturalisme en France ? » avec Mme Christine TASIN, professeur agrégé de lettres classiques, Présidente de Résistance républicaine et rédactrice à Riposte laïque, et M. David MASCRE ; chargé de cours dans des établissements d’enseignement supérieur, Délégué national aux études et aux argumentaires du Front National .

rediffusions lundi 26 mars à 14h, mardi 27 mars à 6h, samedi 31 mars à 10h45.

Vendredi 30 mars, à Vendôme, 20 h 30, à l’invitation du Comité Vendomois de Défense de la Laïcité (CVDL). Conférence-Débat d’Anne Zelensky : Féminisme et Laïcité, des enjeux essentiels pour la présidentielle.

Le Minotaure, 8 rue César de Vendôme, 41 – Vendôme

FDF continue…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 23:36

Tellement de choses à vous dire…Par quoi commencer?

L’état de santé de notre ami FDF s’étant subitement aggravé il a du être hospitalisé et vous serez donc privés de ses commentaires acerbes et de ses réflexions frappées au coin du bon sens pendant quelque temps. Plutôt que de laisser le blog en sommeil pendant son absence il a préféré me laisser les clés pour que je continue à le faire vivre ce que j’ai déjà fait une ou deux fois lors d’hospitalisations précédentes.

J’ai lu tous ces commentaires de soutien qui vont lui faire chaud au coeur. Voici un extrait du N°33

Triste nouvelle…
Ce blog, sans vous et votre verve, ne sera plus pareil. Bien entendu, je vais continuer à le consulter régulièrement mais ce sera différent

Bien sûr ce sera différent car je n’ai pas le talent de FDF et puis aussi je ne peux ni ne veux consacrer mon temps qu’à cela . Le blog c’était sa grande passion, li l’a créé et il y consacrait tout son temps. mais quelle réussite! La fréquentation journalière est actuellement d’à peu près 6000 visites/jour. Chapeau l’artiste.

Donc ce sera différent c’est clair aussi je vous précise comment je vois les choses.

Règle générale: je ferai très peu de commentaires par manque de temps.

L’essentiel ce sont les informations et je ne vois pas l’intérêt de copier/coller Sur FDF des articles « empruntés » aux grands sites résistants. Donc visitez régulièrement FDS (Fdesouche= le plus grand site résistant (100 000 visites/j), RL (Riposte Laïque) Le Gaulois, RR (Résistance Républicaine) et je vous garantis que vous serez au courant de tout ce que la presse aux ordres se garde bien de publier. Quant à ceux qui ne sont pas uniquement attirés par l’information et qui voudraient aller au delà et agir qu’ils participent aux actions proposées par la galaxie SITA sur ses blogs comme http://sitamnesty.wordpress.com ,http://sitasecure.wordpress.com ou http://susauxcollabos.wordpress.com

En fait je publierai principalement, mais pas uniquement, des articles que j’obtiens par des voies « transversales » hors des sites cités précédemment.

Voilà le programme des réjouissances. Bien sûr la verve de FDF vous manquera mais j’espère que vous resterez fidèles à ce blog en attendant le retour de l’ami FDF.

On croise tous les doigts pour qu’il sorte vainqueur de cette dure épreuve.

Signé FDFbis

25/03/2012

Dernières cartouches pour FDF…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 22:44
Tags: ,

Mes chèr(es)s ami(e)s.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins.

J’ai une mauvaise nouvelle… Pour moi.

J’ai appris ce jour que mon état de santé (que je savais peu florissant) s’était sérieusement et brusquement aggravé.

Une hospitalisation urgente est prévue  et ça ne m’amuse pas du tout. Car je ne suis pas sûr de m’en sortir.

Je suis néanmoins heureux de m’être fait une foule d’amis patriotes sur ce blog et je comptais bien continuer comme ça. Ben non.

La médecine va faire ce qu’elle pourra; et je vous ferai donner des nouvelles par « FDF » bis à qui je vais remettre les clefs de ce blog rapidement.

Au cas où ça se passe mal pour moi, je vais vous faire un cadeau. Beaucoup d’entre vous vous se demandent qui est FDF, ce Croisé un peu fou des temps modernes.

Et bien, FDF, c’est lui:

.

58 ans et toutes ses dents (sauf une) !

.

Bon, je ne perds pas tout espoir mais il est probable, à moins d’un petit miracle, que vous ne me lisiez plus un de ces jours…

Mais nous aurons passé de bons moments ensemble. Et ça, je l’emporterai avec moi…

Merci de m’avoir suivi avec tant d’enthousiasme et je vous passe aussi le relais. Chacune et chacun d’entre vous saura comment continuer la résistance.

A bientôt, j’espère…

FDF

24/03/2012

Mohammed Merah: « tueur non-fou » d’Al Qaida…

Et encore une couche sur l’affaire Mohammed Merah. Et là, ce n’est pas moi qui m’insurge. Je pense que l’on va parler longtemps de cette ignoble affaire…

FDF

.

Tuerie d’un non-fou, qui voulait mettre la France genou à terre

Non il n’est pas fou ! Non ce n’est pas un déséquilibré comme le chantent à tue-tête nos services de police et autres magistrats, dès qu’en plus à l’illicite, se mêle l’horreur !

L’horreur de nos soldats abattus comme de véritables « rien du tout », eux nos frères d’armes qui un jour dans leur propre pays, à proximité de leurs casernes se verront ôter leurs vies… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils étaient justement soldats français !

Bon sang ! Ces 2 gamins et leur père prof, ainsi que cette petite fille âgée de 7 ans, foudroyés sous le seul prétexte de leur confession israélite !

Mais non, depuis cette abomination nous n’entendons plus dans les médias que les juifs et les musulmans son super potes, les grands de l’islam prêchent que ce n’est pas cela leur religion et fustigent à qui mieux mieux Mohammed Merah,  de qui ils se désolidarisent à juste titre d’ailleurs, ce qui est honorable certes, mais…

Bien évidemment que nous ne pouvons pas faire l’amalgame entre ces crimes odieux inqualifiables et lâches, avec la communauté musulmane, mais j’observe de façon factuelle la façon de faire de ces grands pontes de l’islam, qui d’un seul coup d’un seul deviennent les amis de tous, même des juifs, ceux-là mêmes qu’ils détestent le plus au monde ! Hypocrisie détestable et démagogie induite par une peur évidente, car oui, l’assassin est bel et bien un musulman, salafiste qui plus est, et non une pseudo extrême droite téléguidée par le FN ! Oui, le voleur de vie d’enfants et de soldats est bien musulman…

Mohammed Merah ce « tueur non-fou » se revendiquant d’al-Qaida, que ses amis décrivent pourtant comme un jeune homme respectueux qui n’a jamais porté la barbe et n’a jamais tenu de propos antisémites, voulait quand même mettre la France à genoux… (Si ma mémoire ne me fait pas défaut, Mohammed Atta, lui aussi  n’était pas « barbu », et pourtant il était le responsable opérationnel des attentats du World Trade Center !)
Le plus effrayant est que ce garçon était dans le collimateur de la DCRI, mais on croit rêver ! Effectivement, déjà suivi par les autorités françaises,  Mohammed Merah était surveillé depuis plusieurs années par la Direction centrale du renseignement intérieur, en raison de son appartenance à un mouvement salafiste (qui se veut de l’islam le plus radical, celui du prophète)… Pfffff !

Nos services de renseignements intérieurs disent connaîtrent ce radicaliste et « le suivre », mais alors une question s’impose à moi, pourquoi ne pas « tenir véritablement à l’œil » ce genre de personne à l’idéologie criminogène, afin d’anticiper leurs crimes, leurs attentats ? Ces islamistes sont dangereux, « leurs crimes ne sont plus à prouver ils sont factuels », c’est d’une évidence autant que « le nez puisse se voir au milieu d’un visage ». Que nos dirigeants cessent de nous prendre encore et toujours pour de véritables imbéciles…

Et dans les médias que nous montre-t’ont ? Un Dalil Boubakeur donnant le bras au grand Rabin de France Gilles Bernheim, les deux criant à la non-stigmatisation des musulmans que pourrait induire ces faits ignobles que nous venons de connaître en France, dans notre pays, mais tout cela n’est que blabla…

Il y a bien longtemps que le conflit israélo-palestinien est ramené du proche orient et offert aux musulmans de France,  via ces espèces de cinglés d’Allah que sont ces soi-disant imams xénophobes, n’ayant que haine des juifs et des croisés que nous sommes, alors arrêtons de se voiler la face, que nos politiques arrêtent d’agir de la façon la plus fourbe qu’il soit, la plus irrespectueuse pour nous certes, mais par respect de tous ces gens assassinés !
Tout ces discours bidonnés des uns et des autres, tenant loin la vérité factuelle d’une xénophobie de tant de musulmans radicaux, car ils existent, ces islamistes sont bien présent sur notre territoire, ce n’est pas du cinéma, mais bien la triste et véritable réalité de multiples constats. L’islamisme radical des fous d’Allah et ses bras armés vivent à nos côtés au quotidien !
Mais non ! Laissons faire afin de ne pas blesser nos bobos et nos bien pensants, finalement nous sommes tous frères et puis ne stigmatisons rien, ni personne, ni aucune idéologie si tant est qu’elle soit l’école de la pensée dogmatique du mal, doctrine meurtrière et  guerrière…

Le savoir-vivre ensemble, c’est également le fait d’accepter sans moufter de se faire voler sa vie dans son pays, et fermer sa bouche !

Eh bien personnellement, cela je ne le veux pas et ne l’accepte pas ! Que suis-je alors ? Un vilain extrémiste ? Un sale xénophobe ? Un anti ceci ou cela ? Non ! Je ne suis qu’un homme qui désire vivre au sein de son pays dans l’intelligence de tous, dans la vérité de ce qui est et non pas de ce que veulent nous chanter et nous imposer les médias et autres bien pensants… Non, je ne suis pas d’accord que ceux que j’aime ou moi-même devenions les prochains moutons qu’un fou de Dieu assassinera, sous l’unique prétexte de son idéologie à l’odeur pestilentielle de la haine de l’autre !

Lorsque je vois des êtres abjects tels que cet irrespirable et haïssable Mélanchon, de ce détestable Hollande, de ce bizarroïde Bayrou entre autres, bref, de la quasi-totalité de ces candidats-dhimmis qui vont puiser l’eau des signatures auprès de nos amis musulmans… Je n’ai qu’une envie, c’est de vomir !  Que ces abominations de politicards aillent se cacher et honte sur eux !
Ils sont les responsables de ce drame innommable et de tant d’autres !

Jean-Mi

Source: http://www.sos-francophobie.fr/

Les « deux poids, deux mesures » de notre justice…

Image d’illustration…

.

La chasse aux sorcières continue; pendant qu’un « jeune » « français » islamiste intégriste tue des enfants sur notre territoire…

Et tout ça à la demande de la LDH, la Licra, au Mrap, à Sos Racisme et au CCIF. Ecoutez Pierre Cassen; il a le bon réflexe de tourner ça en dérision.

En France, on préfère stigmatiser un fou d’Allah assassin et tenter de réduire au silence des résistants dont la mission est d’informer le peuple de France sur les dangers qui le guette… Lamentable.

FDF

.

Malgré Toulouse, Pierre Cassen et Pascal Hilout ont été condamnés à 12.200 euros d’amende et de dommages et intérêts !

Voici le détail du verdict de la 17e chambre correctionnelle de Paris, la réaction et les premiers commentaires de Pierre Cassen, sur cette vidéo de 5 minutes.

 http://ripostelaique.com/malgre-toulouse-pierre-et-pascal-condamnes-a-12-200-euros-damende-et-de-dommages-et-interets.html

Source: http://ripostelaique.com/

Merci à DG…

23/03/2012

Des inscriptions antisémites et glorifiant le tueur au scooter Mohamed Merah trouvées à Sartrouville !

J’ai l’impression que ce n’est que le commencement, avec cette affaire. Tenons nous prêts à subir l’onde de choc et à riposter (du moins à demander à nos dirigeants de le faire). On ne doit pas laisser passer de telles choses!

FDF

.

Des inscriptions antisémites et glorifiant le tueur au scooter Mohamed Merah ont été découvertes en fin de matinée à Sartrouville (Yvelines) , a-t-on appris de source policière.

Ces tags à l’encre noire ont été découverts sur un muret extérieur, sur lequel on pouvait notamment lire « Vive Merah« , « Vengeance« , « Nique la kippa » et des inscriptions insultantes à l’encontre de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen.

.

Le tueur au scooter Mohamed Merah a abattu lundi trois enfants et un enseignant juifs devant une école juive de Toulouse, après avoir tué trois militaires dans les jours précédents à Toulouse et Montauban. Le jeune homme de 23 ans est mort jeudi sous les balles du Raid après plus de 32 heures de siège de son appartement.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Une professeure d’anglais d’un lycée de Rouen a dépeint Mohamed Merah comme « une victime » !

Quand je parlais d’un martyre que l’on allait faire de ce fou d’Allah, je n’étais pas loin… Ce n’est pas le conseil de discipline que mérite cette « enseignante », c’est le Pôle Emploi!

FDF

.

Selon ses élèves, cette professeure d’anglais d’un lycée de Rouen a dépeint Mohamed Merah comme « une victime ». Selon le syndicat enseignant SGEN-CFDT de Haute-Normandie cette enseignante était « suivie psychologiquement ». 

Le malaise a été tel que la majorité des élèves a quitté la classe. Ce vendredi, une professeure d’anglais du lycée Gustave-Flaubert de Rouen a demandé à des élèves de terminale S, peu après 8h, d’observer une minute de silence à la mémoire de Mohamed Merah, le terroriste tué par le Raid jeudi à Toulouse. 

Seize lycéens sur vingt ont quitté la classe en signe de mécontentement, a révélé le site Internet du journal Paris Normandie

Le lien entre Merah et Al-Qaïda « inventé »

L’enseignante aurait notamment déclaré à ses élèves que le lien entre Mohamed Merah et Al-Qaïda avait été « inventé par les médias et Sarko », comme l’explique une lettre des délégués de classe envoyée au chef d’établissement. « Il est tout d’abord inapproprié de parler de cette affaire en cours d’anglais et de plus elle a soutenu des propos qui nous ont tous outré voir choqué », expliquent les élèves. Leur professeure « a clairement dit que Mohamed Merah était une victime« . 

Selon le témoignage d’un lycéen à Paris Normandie, l’enseignante se serait excusée à la fin de la conversation. « Elle a dit qu’elle n’allait pas bien et qu’elle allait peut-être prendre des congés », a-t-il ajouté. 

Tenue par son devoir de réserve, la direction de l’établissement du lycée Flaubert s’est refusée à tout commentaire

Conseil de discipline

Pour le ministre de l’Education Luc Chatel, l’initiative prise par la professeure est « inqualifiable ». Peu après avoir demandé sa suspension, l’enseignante âgée de 56 ans a été reçue par la rectrice de Haute-Normandie Florence Robine. « A l’issue de cette entrevue, il a été décidé de la suspendre à titre conservatoire« , explique le directeur de cabinet de la rectrice, Mario de Mazière, interrogé par L’Express. 

Un conseil de discipline composé de membres du rectorat se réunira pour proposer une sanction au ministère de l’Education nationale qui décidera de la valider ou non, et le cas échéant, de proposer une autre sanction. Selon Mario de Mazière, l’enseignante risque jusqu’à une interdiction d’enseigner définitive. 

Une femme « fragile »

Mario de Mazière n’a pas connaissance de précédentes plaintes à l’encontre de cette femme, professeure depuis 32 ans et en poste au lycée Flaubert depuis 2007.  

De son côté, le syndicat enseignant SGEN-CFDT de Haute-Normandie assure que son propos n’est « pas un acte politique d’une extrémiste » et qu’elle était « suivie psychologiquement ». Il s’agit « d’une collègue qui a des soucis de santé, qui est fragile », a expliqué à l’AFP le secrétaire du syndicat, Pascal Bossuyt. « Elle a eu une phrase malheureuse dans un contexte particulier et elle a immédiatement regretté ce qu’elle avait dit », a-t-il ajouté. 

Selon lui, l’enseignante n’aurait pas formellement demandé de minute de silence, mais en aurait évoqué la possibilité dans le cadre d’un cours sur les minorités. 

« Acte isolé »

Dans un communiqué, le ministère de l’Education a dit son « indignation ». « Le ministre tient à rappeler que cet acte isolé ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l’institution scolaire dans son ensemble tout au long de la semaine: en honorant la mémoire des victimes du tueur de Toulouse, elle a su réaffirmer les valeurs qui fondent notre République et que les professeurs ont pour mission de transmettre à leurs élèves ». 

Mardi, au lendemain de l’assassinat de trois enfants et un enseignant juifs devant une école juive à Toulouse, une minute de silence avait été observée en leur mémoire dans les établissements scolaires du pays, à la demande de Nicolas Sarkozy. 

Source: http://www.lexpress.fr/

Evitons d’autres Mohamed Merah…

Autant faut il le vouloir et tout mettre en oeuvre pour cette ignominie ne se reproduise plus…

Mais les cartes ne sont pas entre nos mains; dommage.

FDF

.

Ils veulent tuer les Juifs : le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012…

Personne n’est à l’abri d’une erreur. Mais là, il ne s’agit plus d’une erreur: c’est une provocation. Un fou d’Allah vient de commettre un véritable massacre. On laisse venir ses « maîtres » en France… Ou est la logique, dans tout ça?

FDF

.

Après le massacre de Toulouse, la France peut-elle autoriser la venue de l’antisémite Qaradawi ?


 
Avant même de connaitre l’identité du coupable,  Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Eva Joly, ou encore François Hollande, ont accusé « ceux qui tiennent des discours de haine » d’être co-responsables des drames de Toulouse et de Montauban.

Leur objectif était de détourner le regard des électeurs des sujets qui fâchent et de diaboliser leurs concurrents politiques.

Or, le coupable est un islamiste. Et pas un affreux neo-nazi que l’on aurait pu, à l’aide d’une grande acrobatie dialectique, associer à Marine Le Pen. Un islamiste qui a sans doute goûté à la verve antisémite des prédicateurs qui participeront, le 6 avril prochain, au rassemblement de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans en charge d’ un grand nombre de mosquées françaises.
En effet,  Claude Guéant vient de délivrer des visas au  Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et à l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri, ce qui leur donne l’autorisation de fouler le sol français. Un choix qui paraissait inconcevable il y a un mois, mais qui après la tuerie que nous venons de connaitre, apparaît comme scandaleux et infecte. Car comme le souligne Joachim Véliocas, sur son excellent site  l’Observatoire de l’Islamisation, « en délivrant des visas pour ces fous dangereux, le ministère de l’Intérieur  laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. »
Qui sont ces  islamistes, faiseurs de guerre,  dont les média ne vous parle jamais ? Joachim Véliocas vous les présente :
– Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles

La lâcheté du ministère de l’Intérieur laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France.

Présentation des conférenciers étrangers en tête d’affiche du Rassemblement annuel de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice… parmi plus de 400 lieux de prières.

– Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

    Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

Autre conférencier (parmi tant d’autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri :

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : « Comme le dit le dicton : « L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi. » Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[…]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[…]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[…]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites ! « 

Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d’un cynisme inoui sur Al-Nas TV

     » Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d’un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l’égard du Juif- si petite soit-elle – et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l’islam. Alors il alla vers lui et demanda: « Ne ressentez-vous pas une attirance pour l’islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman » Le Juif dit:« La seule chose qui m’empêche de devenir musulman, c’est que j’aime boire de l’alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m’empêche, c’est que je suis un alcoolique ».
 »

     Le musulman a conçu un plan, il lui a dit:  » Deviens un musulman, et continue à boire. » Le Juif dit « Très bien » et proclama : »je proclame qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, et Muhammad est le Messager d’Allah  » le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l’alcool, nous allons t’infliger la punition pour bu d’alcool, et si tu renonces à l’islam, nous te tuerons. « Donc l’homme est resté musulman et n’a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman. »

Lors d’une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l’UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu’il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans…

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d’Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français…mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s’étonner que des soldats de l’islam mettent en musique ce qu’ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas

http://www.islamisation.fr/

Merci à JC…

Mohamed Merah n’a fait qu’appliquer le coran…

Et oui; comme je laissé entendre dans un précédent post, ce meurtrier cynique n’a fait que suivre à la lettre les enseignements du « saint » coran…

Si vous voulez des sourates qui le prouvent, il n’y a qu’à demander…

FDF

.

Etudiants salafistes: la haine…

.

Pourquoi ne pas dire aux Français que l’islamiste Mohamed Merah n’a fait qu’appliquer le Coran ?

.
« Ces versets coraniques, n’appellent-ils pas au meurtre ouvertement et à la guerre sainte? »
« Alors, il est temps en France et ailleurs dans le monde que l’on enseigne un nouveau islam débarrassé de tous les textes qui appellent au meurtre, à la guerre, à la haine, car il y va de l’avenir du vivre ensemble… »

« La balle est dans le camp des théologiens musulmans et surtout ceux de France et leur devoir moral est de condamner sans détour l’islam salafiste, car faire la politique de l’autruche ne fera qu’évoluer dangereusement la situation… Auront-ils le courage d’agir ? »

« Comme ils sont habités par la takkya, le doute est permis mais ne pas dénoncer le fondamentalisme islamique abject, c’est criminel… »

« Et Mahomet, n’avait-il pas dit, avant le massacre de la tribu juive de Banu Qurayza: » tuez les juifs où vous les trouverez. »? »

Posted on 22 mars 2012 by Hamdane Ammar – Article du nº 243

Je suis vraiment surpris par les commentaires faits ici et là sur les divers mass-médias concernant les tueries de Toulouse et de Montauban. Les spécialistes de l’islam n’osent pas dire la vérité aux téléspectateurs, ils cachent l’essentiel… ils font de l’enfumage. Ils oublient de dire que le djihad est considéré comme le sixième dogme (pilier) de l’islam. Ils ne rendent pas service à l’immense majorité des musulmans de France qui tiennent à connaître la vérité.

Avouer que le présumé meurtrier a agi seul, c’est grotesque, c’est criminel… Monsieur Mohamed Merah est un salafiste qui est engagé dans le djihad pour instaurer le gouvernement d’Allah sur la terre entière. Il est loin d’être un loup solitaire. D’ailleurs les membres de sa propre famille sont aussi des djihadistes…
Le salafisme est le retour aux sources, c’est suivre pas à pas le beau modèle de Médine, c’est s’inspirer de la vie des premiers musulmans de Yathrib.

M. Mohamed Merah a dû sans doute recevoir les enseignements d’un imam engagé dans le djihad, car on ne devient pas du jour au lendemain un combattant d’Allah sans lire le coran, et encore les hadiths de Mahomet. Sinon, comment expliquer que tout son entourage est imprégné par la doctrine de l’islam rigoriste. Pour comprendre sa construction mentale, il faut lire et relire attentivement le coran et connaître son histoire depuis Yathrib en 622. Dans le cas contraire, on est loin de la vérité, on est dans l’agitation stérile.

Il est écrit dans la sourate 4 verset 84: » Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que toi même, et incite les croyants (au djihad), Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force est plus sévère en punition. »
Dans la sourate 61 verset 4, il est écrit: » Allah aime ceux qui font la guerre pour sa cause. »

Dans la sourate 2 verset 216: » Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »

M Mohamed Merah est un salafiste, un combattant d’Allah qui est engagé dans le djihad sous l’emprise des enseignements de l’imam Ibn Taymiya ( 1263-1326) qui fut un disciple de l’imam Ahmad Ibn Hanbal ( 780-855)fondateur de l’une des quatre écoles du sunnisme qui est la plus rigoriste de l’islam. Il était conte l’innovation ( la bidâa) et tenait à suivre le comportement du prophète et les quatre califes bien guidés à savoir Abou Bakr, Omar, Ottmane, et Ali. Il était entré en guerre ouverte contre le calife de Bagdad de son époque. Il avait interdit la culture et les arts…

Et l’imam Ibn Taymiya avait influencé à son tour, l’imam Mohamed Ibn Abdelwahb ( 1703-1792) qui accoucha du wahabisme qui est un islam intégriste, sectaire, radical et raciste dont l’Arabie saoudite en a fait sa doctrine officielle et c’est pour cette raison que ce pays finance sa propagation à travers le monde à coup de milliards de pétrodollars.

Quand un individu est sous l’emprise de cette doctrine djihadiste, il est dans la surenchère permanente. Il n’y a plus de limite dans le djihad. Il doit mourir sur la voie d’Allah pour accéder au Paradis comme martyr où il aura à sa disposition soixante douze houris et des éphèbes comme récompense de son acte, ( versets coraniques)

Dans la sourate 47 verset 4: » Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui sont infidèles frappez-les au cou. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. »
Dans le coran, il est demandé aux croyants de combattre les juifs, les chrétiens et surtout les apostats.

Dans la sourate 66 verset 9, il est écrit: » Ô Prophète! Mène la lutte contre les mécréants, les infidèles et les hypocrites et sois rude à leur égard. Leur refuge sera l’ Enfer et quelle mauvaise destination. »

Dans la sourate 33 verset 26: » Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus ( les coalisés), et Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs; un groupe d’entre eux, vous tuez, et un groupe vous faites prisonnier. » Dans ce verset Allah parle des juifs de Banu Qurayza à Yathrib en 627.
Dans la sourate 4 verset 89, il est écrit: « S’ils sombrent de nouveau dans la mécréance, saisissez-les et tuez-les partout où vous les rencontrerez. Ne prenez ni protecteur ni défenseur parmi eux. »

Ces versets coraniques, n’appellent-ils pas au meurtre ouvertement et à la guerre sainte?

Et Mahomet, n’avait-il pas dit, avant le massacre de la tribu juive de Banu Qurayza: » tuez les juifs où vous les trouverez. »?

En 627, il fit massacre plus de 800 juifs de Banu Quarayza et décréta la purification ethnique en chassant les juifs de Médine?
La haine du juif est inscrite dans le coran et dans les hadiths.

Alors, il est temps en France et ailleurs dans le monde que l’on enseigne un nouveau islam débarrassé de tous les textes qui appellent au meurtre, à la guerre, à la haine, car il y va de l’avenir du vivre ensemble…

La balle est dans le camp des théologiens musulmans et surtout ceux de France et leur devoir moral est de condamner sans détour l’islam salafiste, car faire la politique de l’autruche ne fera qu’évoluer dangereusement la situation… Auront-ils le courage d’agir ?

Comme ils sont habités par la takkya, le doute est permis mais ne pas dénoncer le fondamentalisme islamique abject, c’est criminel…

Hamdane Ammar

SOURCE :  http://ripostelaique.com

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.