Francaisdefrance's Blog

15/11/2010

Aïd: les dhimmi-partenaires…

On vous fait un dessin??? Les affûteurs de couteaux à égorger sont repérés… Minable…

FDF

« L’Aid dans la cité » : les partenaires institutionnels…

J’en tiens un beau, là…

Encore un commentaire poétique… C’est si beau que je ne saurais vous en faire profiter et vous le livrer en pâture. Avec une adresse internet non cachée, on fait des merveilles… Il va « transpirer », le mec et jeter son ordi par la fenêtre…

FDF

.

« Auteur : ayen (IP : 41.98.140.173 , 41.98.140.173)

E-mail   : ayendeneki@yahoo.fr

Adresse :

Whois    : http://ws.arin.net/cgi-bin/whois.pl?queryinput=41.98.140.173

Commentaire :

vive l’algerie algerienne qui vous a enculé et qui vous enculera encore…..si vous chercher a comprendre. bond de facho de merde »

Et comme d’hab, je m’empresse de lui répondre dans sa langue, pour qu’il comprenne:

En outre j’ai son IP, j’ai de bons potes, je porte plainte pour…….. ; je vais bien trouver. Il « tombe » sous le coup de plusieurs lois, ce con. Et c’est nous, français de souche, les racistes???

FDF

Ne relâchez pas ces cons; merci…

Comme si c’était un fait divers… C’est simplement l’aboutissement logique d’une affaire de ce genre. Mais nous en avons perdu l’habitude… Il semblerait que le ménage soit fait, de temps en tant… Il faudrait un bon nettoyage des écuries d’Augias, comme je le cite souvent…

J’ai des balais… Je ne les vends pas, je ne les prête pas. Je les donne… Mais j’en garde un pour moi.

FDF

.

Montberon. Les agresseurs d’un père de famille tabassé ont été écroués!

Deux garçons de 17 ans et d’une vingtaine d’années ont été mis en examen et écroués vendredi pour violence avec arme et en réunion et destruction par incendie. Ces deux mis en cause faisaient partis des neuf personnes interpellées, mercredi, par les gendarmes de la brigade de recherches de Toulouse Saint-Michel dans le cadre de l’enquête sur la violente agression subie par un père et son fils le 7 novembre, devant la salle des fêtes de Montberon. Ce jour-là, plusieurs individus tentent de s’inviter à une fête familiale dans la salle communale du village. Un père de famille s’interpose et veut protéger son fils. Il reçoit une déferlante de coups. Frappé à coups de casque au visage, l’homme est hospitalisé. Trois voitures sont incendiées et les murs extérieurs de la salle des fêtes sont eux aussi visés par des engins incendiaires. Trois jours plus tard, les gendarmes interpellent une bande de neuf personnes, très active dans le secteur de Montberon. Les deux principaux mis en cause ont reconnu les faits. Le mineur est soupçonné d’avoir fabriqué des cocktails-Molotov à l’origine des incendies de voitures.

Source: http://www.ladepeche.fr

Agressions de médecins: l’impensable ne l’est plus.

LA SOLUTION: les laisser crever dans leur coin. On ne touche pas au corps médical. Mais ça, les sous-merdes ne l’ont pas compris. C’est comme leur attitude envers la Police et les pompiers. Impardonnable! On pourrait armer les médecins? C’est interdit? Ah bon. C’est interdit de les agresser, aussi… Bon courage à vous, médecins. Vous avez prêté serment? Faites votre travail. On se charge d’en faire connaître les désagrément issus de toujours la même catégorie de « personnes »…

FDF

.

Agressions : malaise chez les médecins.

Après la séquestration d’une de leurs consœurs lors d’une intervention d’urgence, les médecins tirent la sonnette d’alarme. Le Conseil de l’Ordre départemental convoque, jeudi à Toulouse, une réunion de crise avec l’ensemble de la profession et les autorités locales compétentes.

De plus en plus victimes d’incivilités, de provocations, de vandalisme ou d’agressions, les médecins sont en état de choc. Envoyée en urgence chez une personne souffrant de troubles psychologiques, une praticienne a été dernièrement séquestrée pendant plusieurs heures. L’incident s’est produit dans l’appartement d’un patient qui avait appelé le 15 à Toulouse. À cela s’ajoutent des difficultés à exercer dans des quartiers difficiles. Lors de visites à domicile, des médecins sont obligés d’avoir recours à l’escorte des familles pour soigner les malades où à rebrousser chemin. Certains ne veulent plus se rendre dans des zones où ils ne sont plus en sécurité.

Le Conseil de l’Ordre se mobilise

« Cela fait un moment que les signalements d’agressions de médecins sont de plus en plus fréquents », constate le Dr Thévenot, président du Conseil départemental de l’Ordre des médecins. « J’ai demandé à chacun d’indiquer les difficultés qu’ils rencontrent en visite et en cabinet. Les réactions arrivent et marquent une évolution vers la sortie du mutisme. Bien souvent les médecins ne racontaient pas les problèmes qu’ils rencontraient, notamment, en visite où il n’y a aucun cadre sécurisé. Notre consœur qui a été séquestrée par un malade psychiatrique est choquée. Elle ne veut plus faire de garde. Les médecins ne veulent pas se lever en pleine nuit pour se faire agresser. Nous ne souhaitons pas montrer du doigt un endroit plus qu’un autre car notre consœur a eu ces problèmes dans un quartier qui n’est pas réputé pour sa violence. Nous souhaitons que les gens puissent être soignés partout. La féminisation de la profession nous pousse aussi à chercher des solutions pour que nos collègues femmes ne soient pas en situation de risque avec moins de ressources physiques pour se défendre. Faut-il envoyer des ambulances et conduire les malades dans des centres médicalisés ? Une réunion sur les problèmes d’insécurité des médecins a eu lieu en juin dernier à la préfecture et elle n’a débouché sur rien malgré les plaintes répétées ».

Le Dr Thévenot réunira donc, jeudi, ses collègues en invitant les représentants locaux de la police, de la mairie et de la préfecture à se joindre à eux.


Les syndicats veulent des moyens

« Personnellement, je ne me rendrai pas à la réunion de jeudi », indique le Dr Pozzobon, secrétaire départemental du syndicat de médecins MGFrance. « Nous avons déjà eu une réunion à la préfecture et personne ne veut mettre la main à la poche pour régler le problème. Nous demandons, soit de fournir un véhicule et un accompagnant au médecin pour les visites de nuit, soit le transfert du patient dans une maison médicale. Je vais envoyer un courrier au Dr Thévenot pour lui indiquer que je soutiens sa démarche et qu’il a raison d’insister même si je n’y crois pas. J’espère bien sûr me tromper ».


« Notre vigilance est accrue »

SOS Médecins qui intervient principalement en zone franche urbaine avoue être en « état de vigilance accrue et permanente ». Pour son président, le Dr Chaugne, le dilemme correspond à la volonté de « pouvoir soigner tout le monde, dans tous les quartiers, sans prise de risque pour les médecins ». « Dès qu’un collègue a un sentiment d’insécurité, il est en légitimité de partir, en ayant prévenu le patient et organisé sa prise en charge par les services publics. Bien souvent, nous pouvons intervenir grâce à l’aide des familles. Mais les problèmes rencontrés n’ont pas lieu que dans des zones sensibles. La nuit, la vigilance concerne tous les endroits. Nous sommes en alerte davantage par rapport aux circonstances qu’aux quartiers d’interventions. Ce qui est important aussi c’est que la structure qui envoie un médecin en intervention soit vigilante. Dès que nous ne parvenons plus à joindre un collègue, nous lançons un dispositif. Le meilleur service que l’on puisse nous rendre est la bonne indication des rues et des bâtiments afin de ne pas avoir à chercher. Le fait que les lieux soient bien éclairés est important aussi ».

Source: http://www.ladepeche.fr

Il se tranche lui-même la gorge: c’est un suicide… Ben voyons.

Pauvre gars. Il se suicide en se tranchant la gorge, annonce t’on au peuple. Ca passe mieux. Les médias ont fait leur boulot. L’étudiant était dépressif, etc… Emballé, c’est pesé! Affaire classée… C’est bien la première fois que j’entend parler d’un suicide de cette façon… Néanmoins, lisez bien l’article. Le journaliste s’est lamentablement planté:

« La victime a été retrouvée, hier, par son colocataire, peu après deux heures du matin, la gorge tranchée par un couteau de cuisine. »

« C’est son colocataire qui l’aurait surpris en train de se trancher la gorge« 

On nous prend pour des cons? Ben oui.

FDF

.

Un étudiant retrouvé la gorge tranchée chez lui !

Un jeune étudiant de 21 ans est mort dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile, dans un appartement situé route de Narbonne, à Toulouse. La victime a été retrouvée, hier, par son colocataire, peu après deux heures du matin, la gorge tranchée par un couteau de cuisine. Très vite l’alerte a été donnée. Une équipe de médecins du Samu s’est projetée sur les lieux mais il était malheureusement trop tard. Selon les premières constatations, la victime aurait mis fin à ses jours en se tranchant la carotide. C’est son colocataire qui l’aurait surpris en train de se trancher la gorge. La victime n’a pas laissé d’écrits mais souffrait de problèmes psychologiques. Une autopsie doit être pratiquée à la demande du parquet.

Source: http://tinyurl.com/2v7mt99

Mont Arafat: si il fallait frapper fort, ce serait là…

Ca, c’est du fanatisme !

Du fanatisme de cette ampleur, ça se voit rarement… Et si les américains veulent coincer Ben Laden, il y de fortes chances qu’il y soit, au mont Arafat… Vous pensez qu’ils oseraient? Hiroshima, c’est eux, non?

FDF

.

Deux millions de musulmans attendus sur le mont Arafat !

 

Plus de deux millions de musulmans ont commencé lundi à se rassembler sur le mont Arafat, moment fort du  dont les rites entamés la veille se poursuivaient sans incident. Les fidèles se sont dirigés par dizaines de milliers dès le lever du jour vers le mont Arafat, également appelé « Jebal al-Rahma » (mont de la Miséricorde), une colline d’où le prophète Mahomet a donné son dernier sermon il y a plus de 14 siècles. En bus ou à pied, les fidèles parcouraient lentement, par un temps clément, la dizaine de kilomètres séparant le mont Arafat de la vallée de Mina, où le pèlerinage a commencé samedi par une journée de prières et de recueillement.

Le ministre saoudien de l’Intérieur, le prince Nayef Ben Abdel Aziz, a annoncé que 1,8 million de pèlerins étaient arrivés de l’étranger, « un nombre record » selon lui, auxquels s’ajoutent quelque 200.000 permis de hajj accordés aux fidèles du royaume saoudien et des autres monarchies du Golfe. Mais des dizaines de milliers de pèlerins illégaux ont réussi à s’infiltrer à Mina malgré les barrages de police, établis autour de cette vallée pour parer à toute infiltration de personnes non autorisées à effecteur le hajj.

En milieu de journée, les fidèles participent à une prière collective dans la mosquée de Namera, bâtie sur le site où Mahomet avait prié en effectuant le pèlerinage. Les pèlerins passent ensuite le reste de la journée à prier et à implorer longuement le pardon de Dieu sur le mont Arafat, symbole de l’attente du jour du Jugement dernier. Au coucher du soleil, les fidèles commenceront à affluer vers la vallée de Mouzdalifah, à quelques kilomètres de là, pour y passer la nuit. Mardi, ils regagneront Mina pour immoler une bête, généralement un mouton, en souvenir du sacrifice que faillit accomplir Abraham en voulant tuer son fils sur ordre de Dieu. Ce rituel marque le début de la grande fête d’Al-Adha.

Source: http://tinyurl.com/34raus7

Pèlerinage à la Mecque: « ils » se baisent entre eux…

Il n’y a pas de raison que ce soient toujours les mêmes qui subissent les arnaques. Certains pèlerins de la Mecque en ont fait les frais. Le plus amusant est que les arnaques viennent de sociétés organisatrices du voyage, qui semblent être de même confession que les « fidèles »… C’est tous les ans pareils mais les muzz se font encore avoir. C’est du masochisme?

FDF

.

Arnaque pour les pèlerins de la Mecque !

Envol rocambolesque le 24 octobre dernier à l'aéroport de Toulouse-Blagnac. / Photo DDM, archives Michel Viala
Envol rocambolesque le 24 octobre dernier à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. / Photo DDM, archives Michel Viala

Alors que le pèlerinage annuel des Musulmans prend fin le 16 novembre, les pèlerins de la région ont une nouvelle fois été victimes des pratiques commerciales abusives d’agents de voyage.

Dimanche 24 octobre l’avion qui devait décoller à 7 heures avec 91 pèlerins en partance pour le pèlerinage à La Mecque n’est jamais arrivé. Dans leurs vêtements blancs, les futurs hadjs et hadjas prennent leur mal en patience. Mais leurs enfants venus les accompagner demandent des explications qu’un homme d’une cinquantaine d’années, dégoulinant de sueur tente laborieusement de leur fournir. Prénommé Habdelhamid, ce monsieur est le rabatteur de l’agence Amen International voyage qui est en charge des pèlerins du Lot-et-Garonne, du Tarn-et-Garonne, de l’Ariège et de la Haute-Garonne restés en rade dans le hall « D » de l’aéroport toulousain.

Officiellement il s’agirait d’un problème de visa délivré trop tard par le consulat d’Arabie Saoudite. Mais la veille, le décollage d’un premier avion de pèlerins a déjà été annulé et le vol reporté sine die. Et dans l’après-midi, 450 pèlerins qui s’apprêtaient à décoller ont été contraints de débarquer à la suite du contrôle de sécurité de l’appareil. « Depuis deux ou trois ans les retards au décollage des charters de pèlerins sont devenus monnaie courante, quand ce ne sont pas des problèmes liés aux escrocs qui leur vendent des billets fictifs », explique-t-on au service de renseignement de l’aéroport.

Chacun des 91 pèlerins qui ne finiront par décoller que le lendemain matin après une nuit passée dans l’aérogare a payé 3 800 € pour une vingtaine de jours en terre sainte, vol et hébergement compris. Mais aucun n’a traité directement avec l’agence qui organise le voyage. « Les pèlerinages sont vendus par des rabatteurs qui sollicitent les gens sur les marchés ou dans les mosquées. Ils distribuent parfois des flyers dans les lieux de prière, mais ces documents renvoient au rabatteur et ne mentionnent jamais le nom de l’agence », raconte le fils d’un pèlerin. De fait, contactée par téléphone, à partir du numéro fourni sur sa carte de visite, l’Agence Amen International voyage est injoignable.

Car s’il est bien réel, le numéro indiqué renvoie sur le rabatteur toulousain. Un rabatteur qui se charge de tout depuis la collecte des chèques et des passeports une quinzaine de jours avant le voyage, jusqu’au rendez-vous de départ fixé par téléphone 48 heures avant le décollage, et la restitution des documents visés par le consulat saoudien quelques minutes avant d’embarquer.

Ces pratiques commerciales de dernière minute ne sont que très rarement dénoncées par les pèlerins souvent âgés. Mais beaucoup de leurs enfants, souhaitent désormais « mettre ça sur la place publique pour que les instances concernées interviennent enfin pour faire cesser ce trafic. »

Source: http://tinyurl.com/2ub8ozg

Musulmans. Nos églises deviennent leurs « chiottes »…

Au rayon: mêmes causes (religion de merde), mêmes effets (merdiques) : pour rappel, ce que la racaille islamiste a fait de l’église de la nativité à Bethlehem.

FDF

.
http://www.dailymotion.com/video/xo1gn_chretiens-en-peril_news#from=embed&start=50
.

Ici comme là-bas, les zombies de l’islam, petits ou grands, sont capables des mêmes exactions. On se demande bien pourquoi, et d’où leur viennent de telles idées ?

Et oui, histoire d’éclairer un peu nos bonnes âmes sur les dernières profanations d’églises en France, à Carcassonne, ou à Avignon, commises par notre petite racaille islamiste, voici ce que la grosse racaille islamiste de Cisjordanie faisait en avril 2002 de l’église de la Nativité à Bethlehem.

« Terre sainte : Chrétiens en péril », 50 minutes, par Pierre Rehov (pour voir son site officiel et acheter ses documentaires, c’est ici)

Vous ne pensez tout de même pas que les zombis de l’islam, petits ou grands, vont respecter vos églises alors qu’ils transforment l’une des plus sacrées qui soit en WC d’Allah…

.

Merci à JLB pour l’info…

Islamisation: Londres déjà conquise ? (vidéo).

Et une petite vidéo prise sur le vif. L’islamisation rampante a déjà fait de sérieux ravages à Londres… Il faut nous réveiller, là! Les musulmans se croient en terrain conquis. Il faut dire que ces images en donnent une forte impression… Ca fait peur.

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/v/xdRfT76s7UQ?fs=1&hl=en_GB

Menaces de mort contre Geert Wilders aux Pays-Bas: son auteur acquitté !

Le célèbre pourfendeur de l’islamisme est menacé de mort: la Justice acquitte son auteur…

Oh!!!  La belle dhimmitude qui arrive à point nommé. Cette merde de rappeur a vu qu’en France (Limoges) on pouvait impunément vomir sur l’Occident; il s’en prend à Geert Wilders. Il profère des menaces de mort: Devant la Justice Néerlandaise, il est acquitté !!!

Dément.

FDF

.

Une decision très bizarre de la cour d’appel néerlandaise, acquittant un rappeur qui a menaçé de mort Geert Wilders. Lisez les paroles plus bas, vous constaterez que les menaces de mort sont pourtant incontestables.

LA HAYE, 11/11/10 – La cour d’appel de La Haye a acquitté hier un rappeur qui a menacé Geert Wilders, leader du Parti pour la liberté (PVV) estimant que le texte de sa chanson ne constituait pas une infraction.

.

Le rappeur, qui se fait appeler “Mosheb” (photo ci-dessus), était poursuivi pour les paroles de sa chanson intitulée ”Qui est le prochain?”, dont voici un extrait des paroles :

“Pim Fotuyn a parlé des musulmans,

Il a été abattu.

Theo van Gogh, a parlé des musulmans,

Il a été abattu.

Qui est le suivant …? (…)

je prépare une attaque contre Geert Wilders.

Et ceci avec des MOTS.

Je te  trouve affreux. Tu seras étranglé.

Tous ceux (…) qui parlent des musulmans se font tuer. “

Dans les paroles, le rappeur alterne constamment les menaces avec des mots qui les atténuent.

“Geert préfères-tu sauter du toit, ou préféres-tu recevoir des balles dans le corps?

Je suis pas un terroriste,  je suis un rappeur innocent.

Ceci est un avertissement !

Veux-tu rester en vie ?

Alors tu dois retirer ce que tu as dis (…)

Ecoute Geert, ce n’est pas une blague, la nuit dernière j’ai rêvé que je te coupais la tête. “

Wilders a lancé une procédure contre la chanson en 2007, après avoir entendu et vu le clip sur Internet.

Un tribunal de première instance avait condamné Mosheb, mais la cour d’appel a décidé l’acquittement hier.
Selon la cour d’appel, le texte ne constitue pas en soi une infraction punissable. Par contre la vidéo telle qu’elle pouvait être vue sur Youtube est une infraction. Car on pouvait y entendre également des coups de feu.
Les coups de feu ne pouvaient cependant pas être entendus sur la version originale du CD du rappeur.

La cour d’appel a conclu qu’il ne peut pas être établi si les coups de feu ont été ajoutés par le rappeur ou par quelqu’un d’autre.

Source : NIS News, via Tundra Tabloids traduction et source: Bivouac-id.

Islam: «Ceux qui se sentent offensés peuvent aller se faire foutre !» !

Offensés, outragés, offusqués, les musulmans intégristes ou non ont ajouté à leur langage déjà fort limité ces trois mots après les avoir testé lors de « profanations » de mosquées, par exemple… Mais ne parle t’on pas d’amour et de tolérance, dans ce torchon qu’est le coran? On ne comprends plus, là…

FDF

Pillé chez: http://www.bivouac-id.com/

Par Pat Condell:

« Je m’oppose à l’islam pour la simple raison que l’islam s’oppose à moi, et à tout ce je crois juste. Et je me fiche de ce qu’éprouvent les musulmans »

« La vérité, c’est qu’en Europe aujourd’hui, la gauche est bel et bien devenue la nouvelle extrême-droite.»

http://www.youtube.com/v/0iQHu8UsJDI?fs=1&hl=fr_FR

En Europe, le génie est sorti de la bouteille, et aucun fasciste de la diversité multiculturelle ne pourra l’y remettre.

Le multiculturalisme en Europe est mort, et bien mort ».

Extraits principaux :

« Le multiculturalisme en Europe est mort, et bien mort.

Des milliers de gens donnent déjà de la voix et se font entendre, pour s’opposer à l’incessante islamisation de la société.

Et ils seront bientôt des millions : des gens qui en ont assez du politiquement correct, qui en ont assez qu’on leur dise ce qu’ils ont le droit de dire ou de penser, et qu’on leur ordonne de respecter une religion qui ne respecte absolument personne.

Ces gens découvrent, lorsqu’ils s’expriment, qu’ils ne sont pas seuls, et qu’ils ne sont en rien des fascistes, des agitateurs haineux, ou des racistes, malgré ce que ne cesse de répéter une presse lâche et malhonnête.

Comme beaucoup de ces gens, moi, je m’oppose à l’islam. Pour la simple raison que l’islam s’oppose à moi, et à tout ce je crois juste. Et je me fiche de ce qu’éprouvent les musulmans, ou n’importe qui d’autre.

Je pense que le traitement infect des femmes dans l’islam est un crime contre l’humanité, et rien de moins. Il est totalement immoral. Il n ‘y a pas de zone intermédiaire. Il est injustifiable, impardonnable, et il empoisonne la terre entière.

Tous ceux qui se sentent offensés peuvent continuer à l’être et aller se faire foutre, avec tout le respect que je leur dois.

Qu’ils passent toutes les lois qu’ils veulent [contre la liberté d’expression] ! Ils peuvent en faire des guirlandes, ou les agiter comme autant d’étendards du haut des minarets de chaque mosquée.

Nous résisterons à ces lois, et nous les renverserons.

Car ce sont des lois de lâches, d’amadoueurs, dont les mensonges multiculturels frelatés ne seront bientôt plus qu’une embarrassante souillure de l’histoire.

Et le plus tôt sera le mieux. »

——————————-

«L’objectif [du procès Wilders et du procès autrichien] est de réduire au silence toute opposition. Et de montrer que vous serez, vous aussi, traité comme un criminel si vous osez exprimer une opinion négative sur la religion la plus arriérée, la plus violente et la plus intolérante de la planète. »

——————————-

Texte intégral :

L’Europe d’aujourd’hui est pour le monde entier l’exemple éclatant de comment “l’on pisse dans sa propre eau potable”.

Partout sur ce continent, des lois sont votées pour étouffer la liberté d’expression, et les gens sont traînés devant la justice pour avoir exprimé leur opinion.

En Autriche, bientôt, Elisabeth Sabaditsch-Wolff passera au tribunal : elle est accusée d’avoir dénigré une religion, une accusation toute droit sortie de l’Inquisition. Son crime ? Avoir pointé du doigt les passages du Coran qui autorisent un homme à battre sa femme. Elle encourt pour cela une peine de trois ans de prison.

Voilà la nouvelle justice, style Eurabia.

Pendant ce temps, des politiciens hollandais s’inquiètent de la réputation de leur pays dans le monde car le Parti de la Liberté (Wilders) est aujourd’hui impliqué dans le gouvernement. lls ont tort de s’inquiéter. La réputation de leur pays ne pourrait être plus mauvaise qu’elle l’est maintenant, et ce grâce à eux.

Grâce aussi à une loi scélérate qui autorise à traîner l’homme politique le plus populaire du pays devant la justice pour avoir dit la vérité, et y être jugé par une commission de juges clairement partisans qui n’ont même pas été capables de tenir correctement leur rôle dans ce procès médiatique truqué, car ils n’ont eu ni la sagesse, ni la rigueur nécessaire pour garder secrète leur partialité.

Au moment même où le monde entier avait les yeux tournés vers la justice hollandaise, les juges véreux d’Amsterdam se sont montrés à la hauteur : il ont donné une telle démonstration d’incompétence et de partialité que le procès a dû être stoppé.

Plus soucieux d’idéologie que de justice, ils se sont révélés incapables de présider ne serait-ce qu’un concours du plus beau bébé. L’un d’entre eux à même eu le culot d’accuser Wilders de saper la justice ! Ils n’ont guère besoin de lui pour cela : ils le font très bien eux-mêmes. Ils sapent non seulement le système judiciaire hollandais, mais les fondations mêmes de la civilisation occidentale.

Le ministère public souhaite abandonner les poursuites, car il n’y a pas d’infraction caractérisée. Mais les juges veulent continuer, et faire un nouveau procès, car ils sont bien décidés à faire tomber Wilders.

L’objectif visé dans cette affaire, de même qu’en Autriche, n’a jamais été de faire un procès équitable. L’objectif est de réduire au silence toute opposition, en faisant des “exemples”. De montrer que vous serez, vous aussi, traité comme un criminel de droit commun si vous osez exprimer une opinion négative sur la religion la plus arriérée, la plus violente et la plus intolérante de la planète.

Voilà où nous en sommes en Europe aujourd’hui, comme au beau temps de l’Union Soviétique. Je suis surpris qu’ils n’aient pas encore essayé d’interner Wilders en hôpital psychiatrique. Ca viendra peut-être.

Pour rendre les choses encore pires, bien pires, il faut composer non seulement avec des juges véreux et des législateurs veules, mais aussi avec des journalistes paresseux et sectaires, qui tordent les mots pour mieux masquer la vérité, et accusent quiconque se lève pour défendre les valeurs occidentales d’extrême-droitisme, de fascisme, d’incitation à la haine, de racisme (c’est le sens du mot extrême-droite).

La vérité, c’est qu’en Europe aujourd’hui, la gauche est bel et bien devenue la nouvelle extrême-droite.

Cela se manifeste très crûment, en Grande-Bretagne, par cet étrange assortiment de gens qui se haïssent eux-mêmes, d’anti-démocrates, de relativistes, d’étudiants boutonneux, d’islamistes, d’antisémites et de fascistes d’extrême-gauche, qui composent l’organisation ironiquement dénommée “Unis contre le fascisme”.

Son mode d’action principal est d’attaquer violemment les manifestations pacifiques avec lesquelles ils sont en désaccord, comme le feraient des casseurs et des gros bras nazis Ils craignent la liberté d’expression, car ils savent qu’ils défendent l’indéfendable. “Unis contre le fascisme”, mais pas contre le fascisme religieux… Cela pourrait offenser les fascistes. Il ne faut pas y songer !

Ne vous inquiétez pas… Inutile de vous sentir coupable (comme si c’était possible) Nous le faisons à votre place, et nous payons, avec intérêts…

Et tout ça se passe partout en Europe.

Quiconque organise une manifestation pacifique pour défendre la démocratie ou les valeurs européennes doit s’attendre à être physiquement agressé par des bandes de bigots et de tarés belliqueux, qui doivent leur propre liberté à d’autres qui la défendent, et dont le maigre horizon se limite à la censure de contestations légitimes. Quelle avancée !

Ces gens ne sont bien sûr en rien “anti-fascistes”. Ils sont contre la liberté, contre la libre pensée, contre la libre parole anti toute liberté, sauf bien sur celle de recevoir des subsides de l’état. Les gauchistes et les islamistes partagent ce profond désir d’être reconnu par une société qu’ils font semblant de mépriser.

Et ils sont unis dans l’hypocrisie, l’intolérance, l’ignorance, la stupidité, et la haine. Le multiculturalisme en Europe est mort, et bien mort. comme l’ont montrées toutes les élections récentes.

Même les hommes politiques l’admettent aujourd’hui.

Certains s’accrochent encore à cette illusion, comme les Soviets s’accrochaient au communisme. Mais c’est terminé. Ces procès médiatiques et ces violentes attaques de manifs sont les symptômes de son agonie.

Ce sont les actes désespérés de gens aux abois, prêts à tout, et totalement égarés.

Criminaliser les opinions revient à admettre ouvertement que le législateur a perdu le contrôle. Il a créé une situation qu’il ne peut plus gérer. C’est ce qui arrive quand jamais on ne demande leur opinion aux gens, ou quand cette opinion est ignorée quand ils l’expriment.

Désormais, on ne peut plus l’ignorer, et cette opinion ne sera pas ignorée. Quoi qu’il arrive lors de ces deux procès, ce n’est que le début.

En Europe, le génie est sorti de la bouteille, et aucun fasciste de la diversité multiculturelle ne pourra l’y remettre. Des milliers de gens donnent déjà de la voix et se font entendre, pour s’opposer à l’incessante islamisation de la société.

Et ils seront bientôt des millions : des gens qui en ont assez du politiquement correct, qui en ont assez qu’on leur dise ce qu’ils ont le droit de dire ou de penser, et qu’on leur ordonne de respecter une religion qui ne respecte absolument personne.

Ces gens découvrent, lorsqu’ils s’expriment, qu’ils ne sont pas seuls, et qu’ils ne sont en rien des fascistes, des agitateurs haineux, ou des racistes, malgré ce que ne cesse de répéter une presse lâche et malhonnête. Comme beaucoup de ces gens, moi, je m’oppose à l’islam.

Pour la simple raison que l’islam s’oppose à moi, et à tout ce je crois juste. Et je me fiche de ce qu’éprouvent les musulmans, ou n’importe qui d’autre. Et personne ne devrait me dire que j’ai à m’en soucier.

Je pense que le traitement infect des femmes dans l’islam est un crime contre l’humanité, et rien de moins. Il est totalement immoral. Il n ‘y a pas de zone intermédiaire. Il est injustifiable, impardonnable, et empoisonne la terre entière. Il n’est pas différent, ou à relativiser. Il est arriéré et inhumain. Rien ne peut l’excuser, et rien ne peut excuser qu’on le défende.

Voila ce que je pense, et je le pense très, très fortement. Vous pouvez ne pas être d’accord. C’est votre droit. Comme j’ai le droit de le dire. Et j’INSISTE sur ce droit à le dire aussi ouvertement, aussi souvent, et aussi fort que je le veux.

Et tous ceux qui se sentent offensés peuvent continuer à l’être  et aller se faire foutre, avec tout le respect que je leur dois. Tout particulièrement en République islamique d’Autriche.

Limiter la liberté d’expression, c’est comme mettre un impôt sur l’air. Personne n’en a le droit, qui qu’ils soient, ou qui qu’ils pensent être, quel que soit le badge à la mode qu’ils portent, et quel que soit le livre sacré qu’ils tiennent dans leurs mains malpropres.

Qu’ils passent toutes les lois qu’ils veulent ! Ils peuvent en faire des guirlandes, ou les agiter comme autant d’étendards du haut des minarets de chaque mosquée. Nous résisterons à ces lois, et nous les renverserons. Car ce sont des lois de lâches, d’amadoueurs, dont les mensonges multiculturels frelatés ne seront bientôt plus qu’une embarrassante souillure de l’histoire.

Et le plus tôt sera le mieux, si vous me permettez. Paix. Ça, oui.

Abattages rituels: le détournement des règles, pour le business…

Des sauvages, des barbares? Mais non…

FDF

.

Mangez-vous de la viande halal sans le savoir ?

Polémique autour de la multiplication des abattages rituels sans étourdissement préalable du bétail pour éviter qu’il souffre…

 Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités, désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par les mosquées de Paris, Lyon et Évry pour le rite musulman.  photo AFP   

Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités, désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par les mosquées de Paris, Lyon et Évry pour le rite musulman. photo AFP

.

L’abattage rituel utilisé pour produire la viande halal et casher est actuellement au cœur d’une polémique. Plusieurs associations de protection des animaux sont entrées en campagne pour dénoncer la généralisation d’une pratique qui, selon la loi, devrait rester exceptionnelle.

Dans les abattoirs, les animaux sont étourdis avant d’être abattus pour éviter qu’ils souffrent. C’est la règle européenne. Mais à la demande de la France, des dérogations sont accordées pour respecter les rites religieux. Dans ce cas, l’animal doit être saigné en étant pleinement conscient. Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par la Grande Mosquée de Paris et les mosquées de Lyon et Évry pour le rite musulman.

//

Détournement des règles

Mais ce qui relevait jusque-là du domaine de l’exceptionnel serait en train de se généraliser. « Les populations de religions juive et musulmane représentent moins de 10 % des Français, remarque Frédéric Freund, directeur de l’OABA (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs). Or, selon notre enquête, plus de 50 % des ovins sont aujourd’hui abattus sans être étourdis. On est en train de détourner toutes les règles de protection des animaux. »

Cette flambée des abattages rituels serait en partie liée à la forte demande commerciale. Selon Solis, cabinet spécialisé dans les études marketing ethniques, en 2010 le marché du halal réalisera un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros et 1 milliard sera dépensé dans le circuit de la restauration rapide.

Mais ce n’est pas la seule explication. « Il y a aussi les habitudes de consommation, estime Frédéric Freund. Les juifs ne conservent pas les arrières de l’animal et les musulmans sont de gros demandeurs d’abats. Toute la viande qui n’est pas utilisée est remise sur le marché classique. Nous mangeons tous du halal ou du casher sans le savoir. »

C’est pour enrayer cette dérive que le sénateur Nicolas About, président du groupe Union centriste, a déposé un projet de loi qui vise notamment à rendre obligatoire un étiquetage indiquant le type d’abattage. « Le consommateur a le droit de savoir dans quelles conditions a été tué l’animal qu’il consomme, dit-il. Il pourra ainsi se déterminer en fonction de sa philosophie et de sa religion. Mais il faudrait sans doute aller plus loin en matière de contrôle. On se demande pourquoi un certain nombre de bêtes doivent souffrir pendant plusieurs minutes. Je trouve que ce n’est pas tout à fait digne dans un pays comme le nôtre. »

Accrochés conscients

D’autant que selon les associations, les dérives se multiplient. « L’abattage rituel est plus long, explique Frédéric Freund. Pour perdre moins de temps, dans certains abattoirs, on n’hésite pas à accrocher les animaux sur la chaîne alors qu’ils sont encore conscients. Il n’y a pas forcément volonté de détourner le règlement, mais il y a bien celle de faire du business. »…

Suite et source: http://tinyurl.com/3ystv6b

La définition du Niktamère, édition 2010…

Une petite remise à niveau de nos connaissances s’imposait. C’est fait. Car on les connait mieux de jour en jour. Ce n’est pas une évolution de l’espèce (c’est impossible) mais leurs faits et gestes se précisent. Regardez bien autour de vous. Facilement repérables. Le Niktamère peut s’appeler également « sous-merde »; C’est selon…

FDF

.

LE NIKTAMERE.  « PRESENTATION »

Le NIKTAMERE est un animal en voie de disparition dans ses pays d’origine, le Maghreb.

Par contre, il se reproduit rapidement en milieu urbain européen.

La femelle peut mettre bas entre 10 à 15 NIKTAMERES dans sa vie.

En général ils se regroupent dans des réserves naturelles (banlieues, zones industrielles) et à proximité des distributeurs de billets de banque ( C.A.F, CPAM, ASSEDIC, Services sociaux municipaux, etc.…)

Le jeune NIKTAMERE ne sort que la nuit et se déplace généralement par petit troupeaux de 5 ou 6 spécimens appelés « branleurs ».

Le NIKTAMERE isolé est un animal peureux et craintif. Il fuit devant tout être humain de bonne constitution, toutefois il s’attaque aux femmes seules et aux personnes âgées, ainsi qu’aux enfants à la sortie des écoles.

Les plus vieux NIKETAMERES, appelés CHIBANI, s’agglutinent durant la journée aux points de survie (cafés, bancs publics, parcs et marchés).

Le NIKTAMERE ne chante pas la Marseillaise: il la siffle. Il se fait enterrer en Afrique mais personne ne sait qui paie.

Il exige qu’on le respecte mais ne respecte rien.

Il veille jalousement à la virginité de ses sœurs mais cherche à baiser toutes les filles qu’il croise, d’où conflit de ses valeurs existentielles.

Ses occupations favorites sont l’incendie de voitures ainsi que le caillassage des ambulances et des voitures de pompiers et de police.

Le NIKTAMERE protège jalousement son territoire où il pratique le »bizness ». Tout intrus en est violemment chassé.. Si les intrus, généralement vêtus de bleu ou de noir, sont trop nombreux il appelle cela de la provocation et en appelle à de célèbres vedettes du showbiz.

Le NIKTAMERE est armé d’un couteau qu’il utilise pour égorger les moutons mais pas seulement…

Il répond habituellement au nom de Mohamed, Mouloud, Kader, Rachid ou Mourad.

Ses cris sont: « Nique ta mère! », « Nique la police! », « Nique la France! »

Grégaire, caractériel et indomptable, le NIKETAMERE est aux sociétés policées ce que le zèbre est aux arts équestres.

MOYENS DE TRANSPORT

Le NIKTAMERE voyage en autobus, en métro et en RER (sans ticket).

Il frappe violemment tout contrôleur qui ose lui demander son titre de transport.

Dés sa tendre enfance, il s’est entraîné à frapper principalement sa maîtresse d’école.

Pour se déplacer, le NIKTAMERE utilise également les voitures volées, les mobylettes à petit guidon (plus facile pour conduire avec des menottes) et les fourgons de police avec escorte (ceci en tout dernier recours).

Il affectionne tout particulièrement les mini-motos à échappement libre qu’il fait vrombir jusque tard dans la nuit sous les fenêtres des travailleurs *souchiens (*Le souchien – ou sous-chien – désigne, en sabir, les natifs encore appelés « Français de souche »).

IDENTIFICATION ET MODE DE VIE

Le NIKTAMERE est aisément identifiable :

1. Très bon sprinter,le NIKTAMERE peut courir très vite.

2. Très bon magicien : les objets les plus divers sautent dans ses poches lorsqu’il passe devant les étalages, ceci sans même qu’il en prenne conscience. D’où sa surprise lorsqu’il se fait attraper ; « Ji rian fait  M’sieu », « Ci pô moi, j’ti jur’».

3.  Les pattes avant sont cagneuses. Le teint est mat. La chevelure dense et noire.

4. Il porte des survêtements blancs trop larges et une casquette de base-ball posée de travers.

5. Il parle une sorte de patois, le SABIR.

Espèce protégée par diverses associations (MRAP, SOS RACISME, etc.…) subventionnées par l’Etat, le NIKTAMERE fait l’objet d’une interdiction de chasse, d’où un risque de prolifération dangereux pour l’équilibre de notre système judéo-chrétien.

Dernier point: le NIKTAMERE crache à tes pieds quand il te croise en chemin. C’est sa façon de te saluer…

Grenoble: voitures incendiées après le pompier blessé…

Il y a quelqu’un qui pourrait m’expliquer pourquoi?

FDF

.

Neuf véhicules ont été incendiés après la blessure par balle d’un pompier en service à Grenoble.

Des incendies après un coup de feu visant un pompier  

AFP/Archives/Jean-Pierre Clatot

Des membres du GIPN et du Raid arrivent dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, théâtre de violences urbaines, le 4 août 2010

Neuf véhicules ont été incendiés ce dimanche matin dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, à l’endroit même où un pompier a reçu une balle dans le bras vendredi soir lors d’une intervention, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Vers sept heures du matin, une voiture a pris feu dufait d’un acte « probablement volontaire » avant que l’incendie, « attisé par un fort vent », ne se propage à huit autres véhicules, a précisé la préfecture.

Les pompiers accompagnés d’un équipage de police ont quitté les lieux en début de matinée sans incident, a-t-on précisé de même source.

Vendredi, un pompier de 24 ans avait été légèrement blessé par une balle alors qu’il était en intervention pour des feux de véhicules dans le quartier de la Villeneuve, théâtre de violences urbaines cet été.

La voiture de police, qui accompagne systématiquement les pompiers en intervention dans ce quartier sensible, avait également essuyé « deux impacts » de balles, sur la calandre et le capot.

Après cet « acte totalement isolé et imprévisible », selon les autorités, le quartier fait « l’objet d’une vigilance renforcée » ont assuré ces dernières.

Source: http://www.lexpress.fr/

France: le pays d’Europe où l’intégration des musulmans se passe le moins mal.

Pillé chez: http://puteaux-libre.over-blog.com/

.

La France montre une défiance croissante à l’égard de l’islam du journal La Croix.

L’islamophobie aurait en partie supplanté un racisme « ordinaire » visant les Maghrébins

Mahi porte la barbe, une barbe qui marque son attachement à l’islam. Lorsqu’il prend les transports en commun, à Marseille, cet éducateur spécialisé lit régulièrement dans les yeux des autres passagers une forme de défiance, voire de crainte. « Beaucoup hésitent à s’asseoir à côté de moi, quand ils ne changent pas carrément de wagon », déplore-t-il.

(Rien ne l’oblige à vivre cela ! Il peut vivre comme tout le monde et non de démontrer d’une manière ostentatoire son option religieuse. Il récolte ce qu’il sème. A ce niveau de réflexion, c’est de l’hypocrisie)

De tels comportements, constate-t-il, sont plus ou moins fréquents, selon les soubresauts de l’actualité. « Qu’Al-Qaida revendique un attentat quelque part dans le monde, et la suspicion reprend le dessus », note cet homme de 36 ans, qui dit aussi avoir vécu douloureusement « en tant que citoyen et musulman » le récent débat autour du voile intégral. « Quel signal la représentation nationale donne-t-elle à la population quand elle vote une loi en faisant fi de l’avis défavorable du Conseil d’État ? » s’interroge-t-il.

(Le conseil d’état ne peut donner qu’un avis. Nous connaissons tous sa composition qui est surtout de gauche. Clairement, le pouvoir reste aux parlements.)

Ce qui est sûr, veut croire Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, c’est que « l’on est passé d’un racisme “ordinaire”, anti-maghrébin, anti-arabe, à une hostilité, voire une haine visant l’islam ». Ce phénomène se traduit, affirme-t-il, par une multiplication, ces dernières années, des dégradations de mosquées ou de sépultures. « De même, de plus en plus de femmes portant le voile sont insultées ou agressées. » (Mohamed Mouassaoui est l’homme qui est intervenu auprès de Bernard Accoyer Président de l’Assemblée nationale pour interdire une réunion politique sur « l’islam et l’immigration » dans les locaux de l’Assemblée. En conséquence en terme de leçons, il est plutôt mal placé. D’autant qu’il n’est pas encore naturalisé français).

Islamophobie ? «terme imposé par des islamistes»

Pour Mohammed Moussaoui, il n’est pas question d’empêcher la critique des fondements de l’islam, (ce qu’il a fait ) « pleinement recevable quand elle s’inscrit dans une logique de connaissance et de dialogue », mais de condamner les manifestations violentes qui visent les institutions et les personnes.

Cela étant, la loi sur le voile intégral a elle aussi favorisé les amalgames entre une pratique marginale, qui ne constitue en rien une obligation coranique, et l’ensemble des musulmans de France. « Beaucoup parmi nous reprochent à cette frange radicale apparue récemment et qui voudrait imposer aux femmes le port du voile intégral d’avoir provoqué une stigmatisation générale. Mais en même temps, la généralisation a contribué à créer des solidarités… »

Faut-il pour autant parler d’« islamophobie » ? Dominique Sopo s’y refuse. Le président de SOS Racisme rejette en tout cas ce terme qui a été « imposé par des islamistes désireux d’introduire une confusion entre critique de la religion et racisme ».(Pour une fois qu’il est cohérent)

«Une tendance à “islamiser” de façon abusive des questions sociales»

Il n’empêche. Dominique Sopo constate lui aussi la montée d’une haine anti-musulmans liée au reflux d’un racisme fondé sur la biologie ou les origines. « La figure du musulman a, dans le débat public, remplacé celle du beur ou de l’Arabe. On enferme les 4 à 5 millions de Français d’origine arabo-musulmane dans une identité religieuse alors qu’ils sont, dans leur immense majorité, sécularisés, ou qu’ils considèrent le Ramadan comme un repère essentiellement culturel », analyse-t-il.
(Sopo est dans son délire habituel lorsqu’il rejette les demandes concernant les salles de prières dans les entreprises, les restaurants halal séparés des non-croyants, le halal dans les restaurants, etc. La situation a empiré en 10 ans et ce n’est pas par hasard La réaction des français est naturelle face à l’exigence et au toujours plus islamisant).
« Les élites n’acceptent pas que des populations qui, il y a trente ou cinquante ans, rasaient les murs et baissaient la tête, manifestent tranquillement (Il ne manque pas d’air compte tenue des occupations des rues de interdictions de manifestations anti occupations de ces rues comme des réunions de type saucissons-pinard) leurs pratiques culturelles et religieuses. Aujourd’hui être antiraciste, c’est reconnaître l’égalité entre toutes les personnes, à condition qu’elles se conforment aux lois de la République », soutient Dominique Sopo.(Mais alors pourquoi ne porte-t’il pas plainte contre les rapeurs qui appellent à tuer des « faces de craie » et des policiers)

Présent depuis une quinzaine d’années, le thème de l’islam fait souvent l’objet d’une instrumentalisation.(Là le gros mot est lâché. Contester l’islam devient dans le journal La Croix une instrumentalisation! Chapeau le chrétien)

«Apéro saucisson et pinard»

« Il existe une tendance à “islamiser” de façon abusive des questions sociales, économiques ou culturelles, sans que cela se traduise forcément par des phénomènes de rejet ou de discrimination, analyse Vincent Geisser, chercheur au CNRS et auteur en 2003 d’un ouvrage intitulé La Nouvelle Islamophobie (La Découverte). Beaucoup s’engouffrent dans le débat sur l’islam pour exprimer, de façon assez fédératrice, des craintes assez ordinaires: chez les féministes, ce sera le recul de la condition de la femme; chez les enseignants, la perte des acquis de l’école publique ; chez les laïcs, une remise en cause de la laïcité, etc. » (Car bien entendu l’islam est une voie pour la liberté de la femme. L’enseignement de la shoah est libre dans les écoles de la République)

C’est effectivement le discours que tient sur un mode très radical, voire provocateur (Ben voyons) , le site ripostelaique.com, qui revendique 30 000 abonnés à sa lettre d’information hebdomadaire. Comme lorsqu’en juin dernier, il appelle, avec le Bloc identitaire (extrême droite), à tenir en plein Barbès un « apéro saucisson et pinard ».
Son rédacteur en chef, Pierre Cassen, qui se présente comme étant « de gauche, laïque et républicain », reproche à son propre camp (?) de « sous-estimer, au nom d’un certain relativisme, d’une mauvaise conscience, voire d’une culpabilité post-coloniale, l’offensive islamisante, principal danger pour nos valeurs et notre civilisation ».

«Le pays d’Europe où l’intégration des musulmans se passe le moins mal»

À entendre cet ex-trotskiste, (Si on ne l’avait pas compris qu’il était un ancien communiste là c’est fait. Comme si on ne pouvait pas évoluer et comprendre. On voit bien un journaliste du journal la Croix faire de « l’islamisation correct« ) et à force d’accommodements « prétendument raisonnables », les musulmans les plus militants demanderaient à la République de s’adapter à leurs dogmes. « Sans aller jusque-là, nombre de Français, constatant que le cours du capitalisme ne leur laisse plus de prise sur l’avenir, se sont recentrés sur des conceptions républicaines très rigoristes », constate Stéphane Rozès, président de CAP (Conseils, analyses, perspectives). Une argumentation à côté de la plaque qui ne ressemble à rien.
Pour autant, souligne le politologue, la France reste « le pays d’Europe où l’intégration des musulmans se passe le moins mal ». À preuve, dit-il, dès la deuxième génération, une bonne partie d’entre eux font leur vie avec un conjoint non musulman. (Et on termine sur la petite note classique de l’intégration réussit par le mariage sans même tenir compte des mariage blanc ou arrangés) Pitoyable.

Denis PEIRON

Les musulmans attisent les braises des guerres de religion?

Avec tout ce qui se passe (pardon: que l’on veut bien nous dire) à l’ encontre de tout ce qui est catholique en France, nous sommes en droit de nous poser la question…

FDF

.

Du racisme anti-catholique chez les musulmans français ?

Les actes anti-catholiques, commis par des« jeunes » de culture musulmane, se multiplient en France malgré l’attitude particulièrement conciliante de l’Église française. Doit-on voir dans ces agressions et profanations une forme de racisme anti-catholique de la part de la communauté musulmane ?

La France a longtemps été un modèle de cohabitation entre les cultures et les religions. Mieux, un exemple de vivre-ensemble entre les trois religions du Livre. Les actes de dégradation commises régulièrement (et en constante hausse) contre des lieux de culte catholiques remettent en cause cette situation.

La communauté musulmane française dans son ensemble n’est pas hostile aux Catholiques et a parfaitement conscience que l’Islam est une religion importée en Europe, qui peut tout à fait y être implanté à condition d’accepter les règles de laïcité qui s’imposent à tous.

Pourtant un certain nombre de jeunes musulmans s’attaquent aux Catholiques. Pour la plupart ces mêmes racailles et sauvageons qui gangrènent nos banlieues et utilisent l’Islam comme alibi pour s’opposer à la société et aux valeurs du pays qui les a vu naître et grandir.

Églises profanées, taguées. Paroissiens caillassés. Menaces incessantes à l’égard des paroisses et des paroissiens quand il ne s’agit pas d’insultes proférées en pleine messe. Des religieuses harcelées pendant le Ramadan dans le sud de la France. Les exemples pullulent de ces genres de comportements qui sont autant de provocations.

Des provocations qui sont le fruit d’une infime minorité certes, mais qui ne doivent pas rester impunies. Or à l’heure actuelle, c’est pire que de l’impunité, c’est la plus invraisemblable indifférence dont sont victimes les Catholiques français.

Monseigneur Cattenoz, l’archevêque du diocèse d’Avignon, où une église a failli être incendiée la semaine dernière, ne dit pas autre chose. « Je constate que lorsqu’on tague une mosquée, le président de la République se déplace… Ici je trouve qu’on réagit… mollement ».

Si les vrais Musulmans, pratiquants et sincères, n’ont évidemment rien à voir dans ces attaques inter-religieuses, il n’en demeure pas moins que ce sont leurs fils et leurs neveux qui les commettent. Les dignitaires religieux et les notables des communautés musulmanes ont le devoir de gérer l’agressivité de leurs progénitures. Au risque de voir la situation dérape beaucoup plus loin encore…

Les musulmans français n’ont rien à gagner à lancer une guerre de religion contre les Catholiques. Les deux religions peuvent et doivent vivre en bonne intelligence. Mais comme le disait le Pape cette semaine, les Catholiques sont aussi en droit d’attendre une certaine « réciprocité » de la part de leurs frères musulmans.

Source: http://tinyurl.com/2erp65u

On peut toujours attendre… On ne résiste pas à une invasion; on riposte… La loi du Talion. Encore et toujours…

FDF

L’Algérie, voie de recours pour financer la mosquée de Châtellerault !

Ah ben nous, les promesses, on connait…
Dans le cas présent, la personne interviewée donne à fond dans la stigmatisation. En outre, celui qui lit ça et qui n’est au courant de l’islamisation rampante dont nous faisons l’objet est prêt à ouvrir son porte-monnaie… Sortez vos mouchoirs.
FDF
.
La rénovation de la mosquée se fait attendre. Mais le déblocage de fonds d’Algérie pourrait relancer le dossier. L’imam parle d’une  » promesse ».

Châtellerault 

La communauté musulmane de Châtellerault (3500 personnes) pourrait recevoir prochainement jusqu’à 800.000 € de l’Algérie (au titre cultuel) et 5.000 € (au titre culturel) de la municipalité de Châtellerault. C’est ce que révèlent Mohammed Djeghloul, l’imam de la mosquée Essalam (« paix », en arabe) de Châtellerault, proche de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris (FGMP), soutenue par l’Algérie (1), et, Abdelkader Henni, président de l’association de la mosquée de Châtellerault.

Où en êtes-vous avec le projet de rénovation de la mosquée de Châtellerault, avenue Paul-Painlevé ?
« Nous attendons toujours les financements de la part de… la providence. On compte sur les dons des fidèles mais aussi sur une participation de l’Etat d’Algérie. Ce qui fait obstacle, c’est l’origine des fonds un peu douteuse mais comme dans notre cas, le pays est identifié, il n’y a pas de problèmes. »

Dans quelle mesure l’Algérie pourrait participer à la rénovation de la mosquée ?
« Nous avons eu une promesse de l’Algérie. Nous avons remis un dossier au ministre chargé de la communauté des Algériens à l’étranger. On a demandé la somme de 800.000 €. »

Combien d’argent vous faut-il pour rénover la mosquée ?
« On table sur un budget de 800 à 900.000 €. Il s’agit bien d’une rénovation et non pas d’une construction. Nous sommes propriétaires des murs. La salle de prière est grande mais il fait froid l’hiver, il n’y a pas d’isolation, par exemple. Il y a tout à faire à l’intérieur. »

Avez-vous fait une demande de subventions à la municipalité de Châtellerault ?
« Non car ça ne servirait à rien. On sait très bien qu’en France, il y a la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Si le maire nous accorde une subvention et que le préfet l’annule ensuite… »

Et vous ne pouvez pas emprunter de l’argent…
« Effectivement, l’Islam (NDLR, la religion catholique aussi, théoriquement) interdit la pratique du crédit, de l’usure. On suggère l’idée d’avoir des crédits à taux zéro et que le taux soit pris en charge par les collectivités par exemple… »

Mais avez-vous sollicité une subvention au titre non pas cultuel mais culturel ?
« La mosquée, ce n’est pas qu’une salle de prière. C’est aussi des salles de cours d’arabe, de conférence… Nous avons donc, au début du mois, demandé une aide de 5.000 € à la municipalité pour l’aspect culturel, pour l’achat de livres, pour les cours d’arabe qui sont du reste ouverts à tout le monde. »

(1) La Mosquée de Paris (proche de l’Algérie), l’UOIF (Union des organisations islamiques de France, réputée proche des Frères musulmans) et la FNMF (Fédération nationale des Musulmans de France, proche du Maroc) forment les trois principaux courants musulmans en France.

Source : lanouvellerepublique.fr