Francaisdefrance's Blog

17/03/2012

Version 2: Je suis patriote donc je ne voterai pas pour…

Version « améliorée » de ce billet publié récemment…

FDF

.

Une liste non exhaustive d’élus PS avec quelques PCF, PRG et autres EELV mis en examen ou condamnés:

http://pierre.parrillo.over-blog.fr/article-liste-des-elus-ps-et-de-gauche-condamnes-98170356.html

Je ne voterai pas pour François Hollande parce qu’on ne voit pas comment un élu qui gère depuis 4 ans de manière si catastrophique un département: la Corrèze pourrait diriger la France et ses plus de 90 départements autrement qu’en l’entraînant vers la ruine et le chaos. Il est bien évidemment totalement discrédité.

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

Je ne voterai pas pour François Hollande qui, élu président, n’aura cesse d’aller à Canossa Alger pour abaisser un peu plus la France dans des repentances à sens unique pour la période où la France a donné un nom à cette terre l’Algérie et y a apporté routes, voies ferrées, hôpitaux, agriculture, pétrole etc… Hollande c’est l’anti-France, la haine de la France. L’immense majorité des Pieds Noirs n’étaient pas de richissimes propriétaires terriens.

Cliquer sur l’image pour agrandir et lire le texte ou aller le lire à cette page:

https://francaisdefrance.wordpress.com/2012/03/06/saint-francois-hollande-lapotre-de-la-repentance/. Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande qui à peine élu n’aura cesse grâce au Sénat désormais sous majorité de gauche (encore une brillante réussite de Sarkozy) de donner le droit de vote aux étrangers avec toutes les conséquences désastreuses que l’on peut imaginer en provenance du lobby islamique. Décidément Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande

car il ne se cache pas d’être internationaliste donc ennemi de concept de nation. N’a-t-il pas déclaré dans cette vidéo que sa préoccupation première en tant que président ne sera pas de s’occuper de ses concitoyens. http://youtu.be/lSd_qoHcYSI à partir de 5:51

Plus anti-France que Hollande il n’y a pas.

http://ripostelaique.com/hollande-et-les-siens-naiment-pas-la-france.html

http://ripostelaique.com/christine-tasin-pourquoi-je-pense-que-le-pire-serait-larrivee-de-la-gauche-au-pouvoir-video-11.html

http://www.siel-souverainete.fr/umps/4-umps/18-francois-hollande-a-escroque-son-chauffeur-mohamed-belaid.html

François Hollande “dézingué” par Christine Tasin: http://youtu.be/lSd_qoHcYSI

Les amours hollando-mélenchonesques façon “je t’aime moi non plus”. La malhonnêteté de François Hollande dénoncée par Mélanchon ou les coulisses peu ragoûtantes du fonctionnement interne du PS: http://24heuresactu.com/2012/03/14/ps-melenchon-avoue-avoir-magouille-avec-hollande-video/

Comment les “éléphants” du PS piétinent allègrement Hollande par des propos assassins: http://www.dreuz.info/2012/03/les-leaders-socialistes-ne-veulent-toujours-pas-de-francois-hollande/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

flanby collabo

flanby collabo

Il y en a d’autres pour lesquels je ne voterai pas. Affaire à suivre prochainement sur ripostesita.

01/03/2012

HOLLANDE ( l’inculture ) et l’ ALGERIE…

Soumission, repentance, pardon; François Hollande s’y met aussi concernant le « problème » Algérien… C’est dément où ça mène, la chasse aux voix, pour accéder à la présidence de la France.  On y sacrifierait même des Français, des vrais…

Ci après un courrier reçu par mail… Qui devrait faire réfléchir son destinataire, en principe. Mais faut pas rêver. Quand le ver est dans le fruit…

FDF

.

Honteux !! Un peu d’Histoire que diable !

La France devrait, selon vos dires, Monsieur Hollande, demander pardon… vous rigolez ou quoi….!!!
Monsieur Hollande, la  France devrait, selon vos dires « … / / commencer d’abord par reconnaitre et faire repentance pour ces crimes et enfumages qu’elle a perpétrés en Algérie » ! ! !

Connaissez-vous vraiment le sujet ?
Votre propos ressemble, à s’y méprendre, à ceux tenus par un « fruit des urnes » des primaires socialistes, selon lequel il serait temps, je le cite : « que la France présente ses excuses pour les 132 ans de colonialisme en Algérie ! ! ! »

Ce monsieur, pur produit formaté dans l’une des fermes modèles de la fonction publique, qui avoue ne jamais lire un livre…. et donc à fortiori un livre d’histoire, …… n’aura rien de plus urgent à faire après son hypothétique accession à la présidence de la République Française, que d’aller humilier notre pays en allant s’agenouiller devant un homme, que Pierre Messmer accusa d’avoir planifié en 1962 le massacre des harkis, et… pour lui demander pardon ! ……

PARDON DE QUOI ?

Pardon d’avoir débarqué en 1830 à Sidi-Ferruch pourchasser le colonisateur ottoman qui affamait depuis plusieurs siècles les ancêtres du mafieux président algérien devant lequel il envisage de se prosterner, pillant leurs maigres biens, les réduisant à la famine et à la maladie ?Pardon d’avoir libéré les esclaves chrétiens européens, ravis sur les bateaux croisant en Méditerranée, entassés dans des bouges pour satisfaire les bas plaisirs des potentats locaux ?


Pardon d’avoir défriché, drainé, asséché et fertilisé un sol à l’abandon depuis des siècles et d’avoir perdu à l’époque 106 « colons » sur 450, morts de maladie en Mitidja ?
Pardon d’avoir construit des villes modernes là où il n’y avait rien ? Pardon d’avoir créé une agriculture prospère et exportatrice, alors qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer des produits de la terre ?
Pardon d’avoir créé une industrie métallurgique là où il ne se trouvait que des cailloux ?
Pardon d’avoir construit 12 grands barrages ?
Pardon d’avoir implanté un immense réseau de postes et de télécommunication ? , d’avoir développé l’hôtellerie et le tourisme ? , d’avoir créé une industrie chimique, développé le gaz et l’électricité ?
Pardon d’avoir installé un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes) ? Pardon d’avoir construit 23 ports, 34 phares, 23 aéroports ?
Pardon d’avoir livré des gisements de gaz et de pétrole, installations d’exploitation comprises, à un pays qui ne s’était jusque là jamais intéressé au Sahara ?
Pardon d’avoir apporté aussi la médecine, les nombreux dispensaires et hôpitaux et d’avoir permis à 2 millions d’autochtones qu’ils étaient en 1872 d’avoir 9 millions de descendants en 1962 ?, d’avoir éradiqué la peste, le choléra, la variole, le typhus et bien d’autres joyeusetés du même acabit ?
Pardon d’avoir apporté l’enseignement ? … ce qui fit dire à Belkacem Ibazizen, fils d’un instituteur kabyle ( rien à voir avec les arabes) « La scolarisation française a fait faire aux Arabes un bon de mille ans ! » ?

ET PUIS QUOI ENCORE?

Sur un million de Pieds Noirs, 20000 seulement étaient des « colons » dont 40% exploitaient moins de 10 hectares. Les 12000 autres (45000 en comptant leurs familles) ne représentaient que 4,5% du total de la population Pied Noir ! …… Les 95,5% restants étaient des ouvriers, des employés, des techniciens, des fonctionnaires, des commerçants, souvent bien moins payés qu’en métropole !
Si le prétendant socialiste à la magistrature suprême lisait autre chose que des fiches résumées, …… comme par exemple les livres de l’écrivain algérien Boualem Sansal, il pourrait, tout comme vous, découvrir qu’il a écrit :
« En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi, … Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »

C’est également lui qui écrivait déjà avec lucidité :
« Trente ans après l’indépendance, nous voilà ruinés, avec plus de nostalgiques que le pays comptait d’habitants et plus de rapetoux qu’il n’abritait de colons. Beaucoup d’Algériens regrettent le départ des Pieds Noirs. S’ils étaient restés, nous aurions peut-être évité cette tragédie. »
Il rejoint en cela la journaliste Malika Boussouf qui écrit également :
« Si les Pieds Noirs n’étaient pas partis en masse, l’Algérie ne serait peut-être pas dans l’état désastreux dans lequel elle se trouve. »
Dans les fiches résumées du prétendant, lui en a-t-on seulement glissé une qui lui aurait permis d’apprendre par exemple, au hasard, que :
Ferhat Abbas, président de la république algérienne, du temps du G.P.R.A., avait reconnu :
« La France n’a pas colonisé l’Algérie. ELLE L’A FONDÉE. »
C’est le 14 octobre 1839, et par décision du ministre de la guerre, que le nom ‘’Algérie‘’ fut attribué pour la première fois à cette partie de l’Afrique du Nord. Il n’y a jamais eu auparavant dans l’Histoire de pays ainsi nommé !
Et pour en terminer après cela, qui a dit, cher monsieur Egomis :
« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures. »
Vous donnez votre langue au chat monsieur Egomis ? …… c’est l’aïeul spirituel du prétendant :… Jules Ferry au cours d’un discours tenu devant les députés le 28 juillet 1885, discours transcrit au Journal Officiel.
Quels furent les apôtres de l’extension aux « peuples inférieurs » des bienfaits civilisateurs de la France républicaine? Réponse: Victor Hugo, Gambetta, Jaurès.
Alors, monsieur Egomis, je vous repose la question : …… PARDON DE QUOI ?
Ah oui ! …… des crimes !
Là encore, êtes-vous bien sûr de savoir de quoi vous parlez ?
Vous souvient-il de la façon dont débuta la « guerre d’Algérie » le 1er novembre 1954 ? … par l’assassinat d’un instituteur, Guy Monnerot, dans les gorges de Tighanimine dans les Aurès. C’est glorieux n’est-ce pas ?Ceux qui prirent la décision de déclencher ce conflit prirent alors TROIS INITIATIVES :
Le choix du moment …un jour de fête religieuse chrétienne,Le choix du théâtre d’action : l’ensemble du territoire des trois DÉPARTEMENTS de notre province algérienne.Le choix des MOYENS ! … LE TERRORISME, l’ÉGORGEMENT, LES ATTENTATS AVEUGLES, LE PLASTICAGE LÂCHE, LE CRIME GRATUIT, L’ÉMASCULATION, L’ÉNUCLÉATION, etc……… ( méthodes pérennes depuis l’hégire… !)
Ils n’épargnèrent d’ailleurs pas les peuplades musulmanes fidèles à la France. Elles constituaient d’ailleurs LA MAJORITÉ DES AUTOCHTONES !En février 1956, qui choisit finalement la voie de la recherche d’une victoire militaire en Algérie ? Réponse …le président du conseil socialiste Guy Mollet.
Qui donna les pleins pouvoirs au général Massu en janvier 1957, pour mener et gagner la bataille d’Alger ?Rép:le gouverneur général socialiste Robert Lacoste.
Nous les avons combattus, en leur empruntant parfois leurs propres méthodes [seul moyen de se faire respecter par cette eux], …MAIS SANS JAMAIS LES ÉGALER ! …… Ils furent néanmoins militairement vaincus sur le terrain.
Si l’On n’avait pas été aussi pressé de jeter l’Algérie aux orties en l’abandonnant aux assassins sans foi ni loi du FLN, dépourvus de toute légitimité ainsi que de toute éthique politique et morale, l’indépendance aurait pu s’envisager sous de meilleurs auspices. Beaucoup d’officiers français préparaient les conditions d’un transfert de souveraineté plus serein et plus acceptable pour tout le monde, …… SURTOUT POUR LES ALGÉRIENS ET POUR LES PIEDS NOIRS !……
On sait ce qu’il en fut !
Le FLN ne respecta pas les accords d’Évian.Il «génocida » les harkis, les moghaznis, les tirailleurs ainsi que bon nombre d’Européens qui eurent la faiblesse de croire en leur humanité.
Alors que l’ensemble de la classe politique française cesse de se balader avec sa repentance ridicule en bandoulière, avec des états d’âne [*] qui n’ont pas lieu d’être !


LA FRANCE N’A ABSOLUMENT RIEN A SE FAIRE PARDONNER ! …… RIEN !

[*] non, ce n’est pas une faute d’orthographe…

14/02/2012

Toulouse : le pont Bayard rebaptisé « Pont du 19-Mars 1962 » !

On baptise un pont du nom d’un massacre… En France, oui…
FDF

.

A l’approche de la présidentielle et de la « probable » victoire de François Hollande au scrutin, la gauche se sent toute puissante. Ainsi, à Toulouse, le député-maire socialiste Pierre Cohen a pris la décision de rebaptiser le pont Bayard en « Pont du 19 mars 1962 ». Cette date marque, selon les porteurs de valises, la fin de la guerre d’Algérie au lendemain de la signature des accords d’Evian (18 mars). Pourtant de nombreux harkis et Pieds-noirs furent sauvagement assassinés par le FLN après ce « cessez-le-feu » non respecté de mars 1962. Les traîtres communistes de la FNACA se réjouissent du changement de nom du pont, voir ici: http://tinyurl.com/7ebe2mm

Source:  http://www.contre-info.com/

Merci à DG…

06/01/2012

Ode à une France maltraitée…

Pas mal, ces quelques vers…

FDF

.

Jadis j’ai dû m’enfuir de mon pays
Quand la France décida de lâcher l’Algérie
Et si avec le temps les plaies se sont fermées
Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.
Aussi pour mes enfants, je demande au Messie
Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.

Pourtant, lorsque je vois ces hordes de Magrébins
Envahir notre sol par n’importe quel moyen
Pour venir y chercher toute cette assistance
Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,
Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité
Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années

Je me pose une question qui me met mal à l’aise,
Combien de temps encore la France sera Française ?
Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers
Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,
Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos
Où ils pillent les commerces et brulent les autos.

Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda
Et notre canebière le souk d’une casbah.
La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée
Partout règne le racket et l’insécurité.
Les seuls européens qui s’obstinent à rester
Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.
Des cités toutes entières leurs sont abandonnées
Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.

Lorsque notre président, en quête de bulletins
Va leur rendre visite, la veille des scrutins
Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume
Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.
Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié
Et brandissent les drapeaux du pays invité.

Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités
Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts
Pour les allocations, ce sont de vrais français,
Pour les obligations ils restent des étrangers.
Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes
Et suivent assidument la mode des intégristes,

Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze
Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes
Depuis quelques années ils sembleraient vouloir
Que la France se décide à réécrire l’histoire.
On enseigne pour se faire à notre descendance
Que les pieds-noirs étaient des colons de la France

Qu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdin
Pour payer les salaires de chaque Magrébin.
Aujourd’hui les médias demandent à nos élus
Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus
Pour voir si notre armée a commis des bavures
Et condamner ceux qui pratiquaient la torture

Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer
La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.
Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins
C’est en sorte approuver les crimes et les larcins
Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents
Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.

Somme-nous tous amnésiques pour avoir oublié
Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?
Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?
Qui ont été commis par ces vils fellaghas
Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’état
Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !

La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar
Et ces assassinats empreints d’actes barbares
Ces femmes étripées aux ventres empierrés
Tout près de leur fœtus qui était empalé.
Ces milliers de Harkis qui furent assassinés
Sur la place publique sans le moindre procès

Trahis et délaissés par le chef de la France.
Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.
Ils furent même désarmés avant l’indépendance
Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance
Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients
De pouvoir leur donner le suprême châtiment.

Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962
Et les massacres commis après le cessez le feu ?
Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés
Devant l’armée française restée les bras croisés !
En France, dans nos écoles, aucun livre d’histoire
Relate ces évènements vécus par les pieds noirs

On transforme le passé à la gloire des vainqueurs
Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs
Oublier notre passé ou même le transformer
Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter
Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance
Si nous ne voulons pas connaitre un jour en France

Une prochaine débâcle vers d’autres horizons
Ou vouloir accepter de changer de religion.
Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger
« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».
Hélas cette latitude est maintenant dépassée
Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !

A moins d’un revirement rapide et énergique
La France deviendra vite république islamique
Par le nombre des naissances ils auront l’avantage
Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages
Ainsi sera mis fin à notre démocraties
Et la France à son tour deviendra colonie.

Alors sera troqué l’angélus des clochers
Par l’appel des imams en haut des minarets
Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,
Nous aurons à choisir = la valise ou l’cercueil
Les exemples sont nombreux et faciles à citer
Sur toute la planète, nombreux sont les foyers

Où des familles entières furent exterminées
Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé
D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques
Qui instaurent par la force la charia islamique.
Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés
Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter
Devenez l’électeur d’un second Charles Martel
Qui renverra chez eux, au fond de leur djebel

Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France
En réclamant sans cesse encore plus d’assistance
Afin que vos enfants ne subissent jamais
La débâcle vécue par les pieds noirs Français
Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire
Est restée gravée dans ma mémoire.

Un Français déraciné

09/12/2011

Voter François Hollande, c’est voter la préférence non nationale et la soumission!

Voter Sarkö, c’est pas mieux, mais bon…

La France devrait faire des excuses à l’Algérie… Il est vrai que cette guerre n’est pas finie: il y a encore plein de prisonniers, en France. Mais ils sont en totale liberté…


FDF

.

Reçu par mail:

Quelle honte pour les Pieds Noirs !

Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier çà..

Il baisse son froc devant les arabes pour se faire élire,

Il a besoin de leurs votes.

Voilà l’exemple du PS en France :

les arabes d’abord… les Français après…

Le type qui est capable de ça est-il capable 

d’avoir un programme pour la France ?

de prendre en main un pays envahi, sali, où 

les Français sont de moins en moins respectés ?

JC JC…

23/11/2011

Le génocide des Pieds Noirs…

Guerre d’Algérie: remise des pendules à l’heure…
FDF
.
Voir: http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualit%C3%A9/dossier-d039actualit%C3%A9/guerre-d%E2%80%99alg%C3%A9rie-derniers-secrets20111103.html
Apparemment  Jean  Jacques  Jordi    a  eu   accès  a  certaines  archives  tenues  jusque là secrètes  et  ce 
qu’il  révèle avec  preuves  a  l’Appui  prouve  sans  aucun  doute  possible  que  les  Pieds  Noirs  ont  subi  un  véritable génocide 
…(  que  cela  plaise  ou  pas  a nos politiques  et   intellectuels  de  Gauche  comme de  Droite..)
N’est  pas  Mr  Bernard Henri  Levy ??? N’est ce  pas  Mr  Benjamin  Stora???
Qui accordaient plus  d’importance  a  vos  amis Lybiens et  Tunisiens  qu’a vos  propres  coreligionnaires  Pieds  Noirs  sur  qui  vous 
jetez  l’anathème depuis   des Années  et  des  Années… Les  Associations  Pieds  Noirs  doivent se  regrouper  et   au nom  de notre  peuple  porter    plainte pour crimes  contre l’Humanité…
Valeurs actuelles et  Jean- Jacques  Jordi  viennent de publier une  bombe..
Pourquoi  ne  pas  jeter  tout  cela  a la face  de La  France pour  qu’enfin  soit  reconnue  la  Culpabilité  du soi-disant plus  grand  des  Français…
…………………………………
OUI, l’ouvrage de JJ Jordi commenté élogieusement par Valeurs actuelles est une bombe, et l’inertie du camp national est surprenante, Pieds-Noirs en tête.
La communauté rapatriée, si prompte à s’indigner lorsqu’une décision administrative imbécile interdit Le Chant des Africains lors d’un dépôt de gerbe devant une stèle, reste inerte (à quelques rares exceptions près) lorsqu’un historien mandaté pour dépouiller les archives officielles de la guerre d’Algérie en tire des conclusions qui rejoignent nos positions sur les évènements de 1962, en désaccord total avec la position officielle de tous les gouvernements qui se sont succédé depuis!
Il s’agit donc, en fait, d’une REHABILITATION des partisans de l’Algérie française et de leur combat, exprimée par un historien non engagé et reprise par un hebdomadaire de grand tirage. Que nous faut-il de plus? Ne sommes-nous capables de réagir que négativement, lorsqu’on nous crache dessus?
Ce silence est pain béni pour nos adversaires. Le livre risque de passer à la trappe. Que nos porte-voix veuillent bien se réveiller  et secouer l’opinion, à la veille d’une élection majeure et du cinquantenaire des funestes accords d’Evian!
RS

26/10/2011

L’avenir et l’espoir pour des millions de Français…

Les « gars de la Marine » sont clairs pour 2012. Certains candidats le sont beaucoup moins…

FDF

.

A L’ERE DU GRAND NETTOYAGE…

 

« La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J’y suis né, j’ai bu aux sources de sa culture. J’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux ». Marc Bloch, « l’Étrange défaite », septembre 1940.

 

L’élection présidentielle de 2012 se dessine mieux dès aujourd’hui

 

Les candidats socialistes se sont éliminés de la manière la plus démocratique qui soit. Ils ont, pour cela, appelé les français à voter en adhérant à la charte de fidélité aux idées de la gauche. Ils ont totalisé fièrement 2.100.000 de votants, dimanche, sur les 43 350 204 inscrits en France, ça ne fait pas lourd compte tenu des seuls 232 511 adhérents que ce parti revendique. Mais puisqu’ils s’en contentent, tant mieux pour eux.

 

– Les communistes n’ont plus qu’un guignol à chapeau qui braille dans ses meetings  pour rameuter moins de 3% des Français qui restent fidèles à leur couleur, leur utopie et leur chimère…

 

– Les Verts. Ah ! Les verts. Ils se sont étripés avant, même, les socialistes. Ils ont copié leurs primaires en les réduisant au strict minimum. Ne venez pas trop nombreux, on sait qui on veut. En choisissant une immigrée européenne qui n’a pas réussi à percer dans son pays et qui a un contentieux avec la magistrature française (qui ne l’a pas épargnée quelques années plus tôt), ils ont délibérément exclu les vrais Français de leur parti. Les Verts ont, donc, décidé qu’il n’y avait, chez-eux, aucun Français digne de ce nom pour les représenter… Dans le fond et dans la forme, ils font moins bien que l’islamiste en burqa qui s’est déclarée candidate à la présidentielle. Au moins, elle, affiche la couleur de « la France de ses rêves ».

 

– La droite  de « l’Union pour la Majorité Présidentielle» n’a pas, non plus,  lésiné sur les coups bas pour écarter les prétendants au trône. Elle a même balayé au « Centre » pour faire un boulevard au président sortant. Exit les Villepin, Borloo, Morin, Bayrou… circulez, y a rien à voir. Nous avons un Napoléon-bis, nous voulons le garder, avec ou sans valises.

 

– Le Bloc identitaire d’Arnaud Gouillon a jeté l’éponge, faute de moyens financiers pour s’engager dans cette campagne. Forcément, il est tout jeune en politique, ce petit, il n’a pas eu le temps d’amasser de fortune. C’est un « sang neuf » à qui il reste maintenant à acquérir la sagesse et ne pas prêter l’oreille aux sirènes de la division. La droite nationale a besoin de tous ses patriotes pour combattre l’ennemi commun. Ce qui rassemble est plus important que ce qui divise… 

 

Le Parti de la France de Karl Lang aurait tendance à se distinguer par ses attaques contre le Front National. Pour des nationalistes de droite, ça la fiche plutôt mal ! Leur problème réside dans le fait que bon nombre de leurs dirigeants ont quitté le FN, soit par mésentente, déconvenue ou éviction… et qu’ils vouent une rancune tenace à Marine Le Pen. Certains prétendent que c’est uniquement par « vengeance » qu’ils présenteraient un candidat en spéculant sur un score qui serait à même de priver Marine de second tour … Froid calcul ! Si c’était vraiment le cas, le machiavélisme en politique ne serait pas l’apanage de la seule gauche !…

En tout cas, un Parti de la France qui entrerait en lice, uniquement pour glisser une peau de banane à la seule candidate de la résistance nationale qui fédère aussi bien à droite qu’à gauche ne serait ni élégant, ni honnête, ni respectable, ni patriotique. Aux « Petits Echos », nous refusons d’accréditer cette hypothèse et gageons que Karl Lang saura choisir la voie de la raison et de l’honneur.

 

La lutte sera, sans nul doute, assez prévisible au premier tour. Le second (tour) a toutes les chances de nous présenter un remake de 2002 à l’envers… Sauf que, nombreux sont les français qui rejettent, avec force, le président sortant et sa politique assassine comme ils rejettent celui qui défendra la politique gauchiste, par trop multiculturelle, de la France et qui ne s’en cache pas.

 

Dans tout ça, que devient « le vote Pied Noir » ?

 

            Les Français d’AlgérieHarkis compris – bernés, spoliés, méprisés par les politiciens de gauche et de droite durant un demi-siècle, auront leur mot à dire, à ce moment-là… Bien sûr, il en est qui roulent, encore, pour l’UMP et leurs cousins germains gaullistes. D’autres, moins glorieux (aux relents « progressistes »), sont favorables à une repentance de la France envers l’Algérie et, en ce sens, soutiennent la gauche socialo-communiste pour une hypothétique « paix des mémoires »… Et puis, il y a ceux qui, sous couvert d’une  « reconnaissance réclamée depuis cinquante ans », œuvrent d’arrache-pied en espérant détourner les voix des Français d’Algérie en faveur de leur Mouvement.

            Pour toutes ces raisons, « Les Petits Echos », toujours à la pointe du combat patriotique, s’engagent à soutenir la seule candidate capable de redonner aux Français, l’espoir qu’ils ont perdu au fil des législatures…

… Celle qui stoppera l’islamisation programmée de la France et lui inculquera les valeurs qui ont fait, jadis, sa grandeur, sa gloire et son renom.

… Celle qui a promis d’accorder aux Réfugiés Français d’Algérie, la reconnaissance qui leur est due en réhabilitant leur mémoire, en dénonçant les crimes « contre l’humanité » que représentent les milliers de disparus, les génocides d’El-Halia, de Melouza, de la rue d’Isly à Alger, du 5 juillet 1962 à Oran et des massacres de milliers de harkis et Musulmans fidèles à la France.

… Celle qui veut empêcher –en dépit de la dictature des associations « droits de l’hommiste »- que la situation criminelle qu’ils ont vécue, « là-bas », se reproduise un jour, ici, en combattant l’insécurité et l’immigration maghrébine incontrôlée, synonyme de libanisation de la France vers laquelle nous mènent inéluctablement les protagonistes de l’UMPS.

 

NOUS SERONS « LES GARS DE LA MARINE » !

 

En prenant cette position, « Les Petits Echos » savent qu’ils risquent de perdre quelques-uns de leurs lecteurs qui, engoncés dans leur autosatisfaction béate « d’apolitisme », n’ont toujours pas compris que c’est, précisément, la politique qui les a menés là où ils sont aujourd’hui…

Mais nous n’avons plus le droit de tergiverser ni de préserver les susceptibilités de chacun. Le temps fait son œuvre et nos rangs s’amenuisent… Nos petits enfants n’auront peut-être pas la chance, demain, de vivre dans cette France que nos pères ont si vaillamment défendue, celle que nous avons aimée et chérie au-delà de la raison…

Nous expliquerons notre choix à ceux de nos compatriotes et à nos amis juifs de France et d’Israël qui, nombreux, nous lisent et nourrissent encore quelque appréhension envers Marine…

Ainsi, pressurés qu’ils sont par ces partis traditionnels qui la vouent à une diabolisation perpétuelle en n’ayant de cesse d’agiter à son endroit l’épouvantail par trop éculé du fascisme, du racisme et de l’antisémitisme, ils ignorent que c’est, en premier lieu, le propre intérêt électoral de ces derniers qu’ils défendent… dénigrant par là même 30% (baromètre politique réalisé par l’institut Opinionway pour Metro paru le 17 octobre 2011) du corps électoral. « Donnez-moi une phrase de n’importe qui, et je me charge de le faire pendre ! », prétendait Fouquier-Tinville.

            Nous leur rappelons que les antisémites français et les défenseurs de la repentance se sont déclarés, déjà, dans les partis de gauche, en choisissant définitivement leur camp en faveur de la Palestine (Martine Aubry), de la repentance envers l’Algérie (François Hollande), du FLN (Montebourg, petit fils de « djounnoun » qui combattit l’armée française). Ils le démontrent régulièrement en organisant des manifestations afro-maghrébines avec leurs associations satellites : MRAP, SOS racisme, LICRA, PIR, LDH… en se recueillant par « devoir de mémoire ( !) » sur les victimes fellouzes du 17 octobre 1961 à Paris sans la moindre pensée pour les 120 policiers parisiens assassinés par ces mêmes fellouzes, ni pour ces innombrables autres victimes françaises qui arrosaient chaque jour de leur sang la terre d’Algérie. Si Lamartine était toujours de ce monde, il aurait fustigé le sieur Hollande en lui criant : « Honte à qui peut chanter pendant que Rome brûle, s’il n’a l’âme et le cœur et la voix de Néron ! »

 

Nous soutiendrons Marine le Pen dans sa course à l’élection présidentielle, parce qu’elle représente l’Avenir et qu’elle incarne l’espoir pour des millions de Français.

Allez Marine, courage ! Le petit peuple, celui qui souffre et qui t’aime, est derrière toi !

 

                                  José CASTANO


 

 

 « Je voudrais n’être pas Français, pour pouvoir dire

   Que je te choisis, France, et que, dans ton martyre

   Je te proclame, toi que ronge le vautour,

   Ma patrie et ma gloire, et mon unique amour »

 (Victor Hugo)

20/10/2011

Et encore une lettre ouverte à Sarkö.

Je ne sais pas si il ouvre son courrier, ni si il répond, mais entre le temps qu’il passe à l’Etranger à sauver le monde et la naissance de la princesse…

J’ai fait une tentative de lui écrire, une fois, il y a peu de temps. Cela concernait les « méfaits » de l’immigration, chiffres à l’appui. Je n’ai JAMAIS eu de réponse.

« Je serai à l’écoute de tous les Français »; c’est de lui, non?

Je relaye votre courrier, amis « Pieds Noirs »; et c’est avec grand plaisir. Néanmoins, je ne suis pas certain que l’on vous réponde. Ceci dit…

Il peut encore nous surprendre, à quelques mois des présidentielles, le président… Il rapatrie bien soudainement quelques soldats d’Afghanistan; à quelques mois des présidentielles, aussi…

FDF

.

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

HERISSON__toile

Monsieur le Président de la République

Palais de l’Elysée

55, rue du faubourg Saint-Honoré

75008  Paris

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE 

          Permettez-moi de me présenter: Je suis l’un des 3.000.000 de repliés en France, au moment ou notre pays après s’être dégagé de l’Indochine et de ses protectorats, s’est débarrassé dans la foulée de la Tunisie et du Maroc et de ses départements Français d’Algérie. 

          Avec le respect dû à votre haute fonction et à votre personne, je me permets de rappeler succinctement les engagements pris envers nous le 19 Mars 1962 à Evian, engagements qu’en partie, vous avez fait vôtres lors de votre campagne présidentielle de 2007.       

          Ces accords prévoyaient entres autres, une juste indemnisation (envers des Français d’Algérie),en compensation d’un scandaleux et ignoble marché passé sur leur dos entre le pouvoir Français du moment et ses ennemis du FLN, la main mise sur leurs modestes avoirs après leur expulsion ( manu militari) de leur pays natal représenté par trois de nos départements Français. Votre serviteur âgé de 29 ans était de ceux-là. 

          Historiquement et pour mémoire, nous (Pieds-noirs) n’avons jamais conquis ce pays par la force des armes, mais uniquement par notre travail acharné, à la sueur de nos fronts,   notre persévérance, nos mains calleuses et sans penser un seul instant aux maladies endémiques qui étaient notre lot de ce risque assumé. 

          Le général de Gaulle s’appuyant sur le décret n° 60-1299 du 8 décembre 1960 et son  référendum national du 8 Janvier 1961 sur l’autodétermination en Algérie (hors consultation des principaux intéressés), donnait lui-même le signal de l’hallali et de la chasse aux Français de là-bas. Ces derniers réagirent tout à fait normalement à la « Jean Moulin » avec l’énergie du désespoir tout  comme avait réagi la France occupée face aux hordes germaniques en 1940 en se voyant occupée et contrainte à l’exode en France encore libre. 

          Confrontés aux résultats de ce referendum, après le marché de dupes du 19.03.62 à Evian et aux ambiguïtés  préméditées et calculées des  « Je vous ai compris, il n’y a ici que des Français à part entière, Vive l’Algérie Française et plan de Constantine», nous avions violemment réagi. 

          Ces « journées des dupes » nous livrèrent pieds et poings liés  aux balles et couteaux des assassins de la rue d’Isly à Alger et du 5 Juillet à Oran. Ceux qui eurent le temps de choisir « la valise » le firent. Les autres, malheureusement, reposent (si l’on peut dire) pour quelques-uns dans des fosses communes à  Alger, pour les autres  au fond du Petit Lac à Oran. Tous ceux-là, n’eurent que le choix du « cercueil ». Certains rescapés de ces derniers  furent envoyés dans des galeries minières durant des années jusqu’à la fin de leur vie, les jeunes femmes et les fillettes dans des bordels de campagne. 

          Entre cette date fatidique et le 2 Juillet 1962, plus d’un million des nôtres, arriva en Métropole sous l’indifférence et la réprobation de la majorité de la population qui ne voulait pas de  Français « colonialistes » venus en perturbateurs en pleine période des congés payés. Même un certain édile Marseillais aurait voulu nous voir repartir d’où nous venions et  que l’on saborda au large, les bateaux du retour. A l’exception de la « Croix Rouge » aucune O.N.G (genre LICRA, LDH ou similaires) ne se pencha sur notre sort et il n’existait pas encore pour nous, hélas, des Coluche, des Abbés Pierre ou des sœurs Emmanuelle. 

          Nos avoirs en Algérie furent très vite considérés comme biens vacants, saisis, volés, et spoliés impunément et injustement par un état parjure sous le regard éteint, impavide et  gêné de ce qu’était l’autorité Française encore en place. 

          En compensation, une série de mesurettes (prêts de réinstallation) fut prise et  25 ans plus tard, le Président  Mitterrand (P.S) nous faisait verser un acompte  sur indemnisations étalé sur 10 ans à l’origine et négociable auprès des banques. Ce  délai fut ramené par la suite à 5 ans. La presque totalité des banques (sauf une, représentée par un gentil écureuil) fit une ristourne d’intérêts, cette dernière, vraie usurière  refusa tout net, sous prétexte que les intérêts convenus ne l’étaient pas en fonction de la durée de remboursement mais en fonction des sommes gagées. Votre serviteur  est une des victimes de la Caisse d’épargne d’avignon. 

          Rien ne nous aura été épargné pour nous mettre en difficultés. Notre manque de fonds propres, en est la cause. Notre position de créanciers privilégiés (juridiques et humains), n’ayant aucun effet protecteur sur l’Algérie et sur la France avaliste passive de ces accords. 

          Finalement, notre désarroi attira tout de même  l’attention des pouvoirs publics qui créèrent des commissions de désendettement des Rapatriés réinstallés dans une profession non salariée: la CONAIR, sous couvert de la M.I.R, (remède pire que le mal comme nous le constaterons plus tard à nos dépens). Cette initiative eut pour effet provisoire pour ceux qui en bénéficièrent de faire stopper  les poursuites judiciaires contre nous. 

          La bouffée d’oxygène insufflée par l’arrêt des poursuites, nous laissait supposer   qu’une décision d’indemnisation interviendrait dans un avenir proche, ce qui eut pour effet de faire patienter nos créanciers. Ces derniers étaient en droit de penser eux aussi qu’au  pire des cas, l’Etat se subrogerait aux Rapatriés endettés, jusqu’à paiement de leurs indemnisations, auxquelles s’était engagé le 19 Mars 1962, notre Mère Patrie, à Evian face à des bergers de troupeaux de moutons. 

          Non seulement rien ne fut fait en ce domaine par la CNAIR quelques dix ans plus tard, mais au contraire, la Cour de cassation de Paris, dans un arrêt du 7 Avril 2006, restreignait la portée de l’article 100 relatif à l’arrêt des poursuites, créant ainsi une brèche dans laquelle s’engouffrèrent avec avidité et cupidité nos créanciers. Du coup, nous étions redevenus les cibles privilégiées des huissiers et d’officines marginales de recouvrement. 

          Il serait temps que les pouvoirs publics dépendant de votre autorité et qui se penchent sur tout ce qui bouge hors frontières, (notamment et à juste titre en matière de prises d’otages de ressortissants Français ), se rendent compte qu’il existe encore chez nous, en France, une autre catégorie d’otages venus de trois départements Français et victimes du « vent de l’histoire » et d’une politique désastreuse dont les cartes étaient truquées et les dés pipés d’avance. 

          Ainsi au 31 Décembre 2011, cela fera 18.173 jours que des milliers de Français d’Algérie ont été enlevés dans l’indifférence générale sans que les « bonnes consciences » de ce monde qui détournent pudiquement leur regard, n’élèvent la moindre protestation pour nous défendre et nous soutenir. Nous ne les oublierons pas elles aussi.       

          Nous apprécierions aussi, qu’en France, quelqu’un réalise enfin que depuis 49 ans que  notre communauté est en métropole, nous n’avons jamais fait parler de nous en brulant des voitures, en caillassant les forces de l’ordre, en sifflant notre hymne national, en brulant ou en se torchant avec notre drapeau, comme récemment sur la place du Capitole à Toulouse. 

          Bon nombre des nôtres (parmi les plus âgés) disparaissons journellement, notre compte à rebours ayant commencé. Mais fort heureusement nous avons  réussi à bien instruire et éduquer nos enfants et petits enfants qui marchent déjà sur la trace de nos pas. 

          Nous savons qu’en 1962, vous n’étiez âgé que de sept ans et comme beaucoup de nos enfants, nés  la même année, vous ne pouvez pas comprendre (si ce n’est par la version déformée d’historiens de mauvaise foi) le drame qu’a été le nôtre, la diaspora préméditée et ce chaos dans lequel nous sommes plongés depuis bientôt 1/2 siècle. 

          Nous savons aussi que par honnêteté intellectuelle vous ne resterez pas insensible à notre appel. Peut-être n’est-il pas encore trop tard pour nous démontrer que les engagements pris par votre personne, pour  mieux nous convaincre de votre détermination lors de votre campagne présidentielle  n’étaient pas  qu’un argument électoral. 

          Obéissant à une logique qui s’imposait d’elle-même suivant vos promesses  qui  nous avaient insufflé un immense espoir, vous avez bénéficié de  la majorité de nos  voix  soit un potentiel non négligeable vous permettant de  creuser l’écart entre votre concurrente et vous, Nous refusons de penser que vous ne tiendrez pas votre promesse.

          Depuis 49 ans, nous attendons toujours que justice nous soit rendue et nous ne vivons plus  que dans l’espoir du respect et de l’application des dispositions solennelles prises déjà lors des accords d’Evian, en faveur des Français d’Algérie. 

          Mais nous sommes surpris et inquiets, depuis que vous aviez remanié votre gouvernement en Novembre 2010 et juste avant, nous avions l’espoir que vous alliez probablement créer  un ministère ou un secrétariat d’état des droits (et devoirs) des  rapatriés. 

          Le Mardi 16 Novembre 2010, nous avions été  très attentifs à vos déclarations durant l’interview que vous aviez accordé à Madame Claire Chazal et Messieurs David Pujedas et Michel Denizot. Vous aviez provoqué, avec un art consommé, beaucoup de questions intéressantes auxquelles vous aviez apporté des réponses claires et convaincantes, mais à aucun moment ni vous ni ces interviewers aviez abordé la question primordiale relative aux  rapatriés d’Algérie. 

          Auriez-vous un problème récurrent envers nous? Si oui, nous ne voyons pas ni pourquoi ni comment. 

          En 2012, auront lieu les élections Présidentielles et, coïncidence étrange, le 14 Juillet (à quelques jours prés) marquera aussi le cinquantenaire de notre diaspora. Nous prévoyons d’ailleurs d’organiser de belles et pacifiques manifestations commémoratives nationales d’une grande ampleur, de ce tragique anniversaire, dans les principales villes de France. 

          Nous rêvons d’un geste très fort de votre part avant la fin ou le renouvellement de votre mandat, ce qui nous apporterait l’apaisement et marquerait la fin de cette discrimination exercée contre des Français…à part entière, par leur sang « versé », par leur amour immodéré de la  France, de son drapeau tricolore et de sa Marseillaise. 

          Merci de bien vouloir pardonner la  hardiesse de certains de mes propos  et dans cette perspective, Monsieur le Président, je vous présente mes plus profonds et plus respectueux sentiments.

 

Octobre 2011

Source: http://popodoran.canalblog.com/

05/10/2011

A voir…

Rien que ne serait-ce pour le devoir de mémoire…
FDF

.

Pauvres harkis, pauvres pied-noirs et pauvres de nous ! Cliquez-moi!
 
http://www.filmlavaliseoulecercueil.com/
 
.
 
Merci à Henri pour l’info…

02/09/2011

Une statue de De Gaulle à Alger ?

Il n’y aurait à ça rien d’étonnant…

Reçu par mail. Le « grand Charles » doit se retourner dans sa tombe…

FDF

.

« Messieurs les députés Copé et Aboud Messieurs, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un délibéré du parlement algérien portant sur le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie:  » A la demande expresse de son Président Monsieur Abdelaziz Bouteflicka,

le parlement Algérien vient d’examiner la possibilité d’ériger sur la Place des Martyrs à Alger,
une statue du général De Gaule en reconnaissance de sa contribution à l’Indépendance de notre pays. Cette statue occupera l’emplacement de la statue du Duc d’Orléans
dont le socle souterrain est toujours en place. Elle sera inaugurée lors des cérémonies du cinquantième anniversaire de l’Indépendance le 5 juillet 2012.
Une enveloppe budgétaire sera votée et la France par l’intermédiaire de son Ministère de la Coopération a demandé à participer (certainement Henry de Raincourt ?)
cette ouvre du souvenir. Les dix mois restants seront justes nécessaires à la réalisation de ce monument, le sculpteur reste à choisir et sera peut être européen, certains ministres
ont demandé que le Général soit représenté debout les bras en forme de V, comme ce jour resté en mémoire du 4 juin 1958, cette recommandation n’étant
pas encore définitive. Après avoir débattu, le Conseil des Ministres a poursuivi ses travaux par l’examen de cette proposition et approuvé le projet. Extraits du conseil des ministres du 3 aout 2011. avec tout ce qui circule sur le net, on est en droit de se poser la question !!!!! Pouvez vous m’apporter trés rapidement un démenti, désinformation volontaire ou une affirmation de ce texte. Si nul ne répond, cela confirmera l’aspect positif de cette annonce alors une transmission à toutes les associations Pieds Noirs sera envoyée
 et constiteura une action de non retour avec la communauté Pied Noir.

Nul doute que cela sera interprété comme une offense faite à tous les pieds Noirs, De gaulle étant considéré comme le complice du FLN dans
les tueries de la rue d’Isly et d’Oran, preuves à l’appui. »

Bonus: We’ll never Forget

Et: De Gaulle

Au sujet des pays « amis de la France »…

Trois citations qui en disent bien long sur notre soudaine amitié avec certains pays du Maghreb… Marine Le Pen est la seule parmi les politiques à y voir clair, semble t’il…

FDF

.

« Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie. » (Président Boumediene, mars 1974).

Cette même année 1974, à la tribune de l’ONU, le président de la République Algérienne, Houari Boumediene, avait également déclaré : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

« Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman » (Mouammar Kadhafi, ex-Président Libyen dans Le Figaro du 19 décembre 2006).

Le 27 août, à Port Barcarès, dans une salle comble, Marine le Pen a subjugué son auditoire – Cliquez sur : <http://www.nationspresse.info/?p=141726> .

Source: José CASTANO

01/09/2011

Notre civilisation est toujours vivace; elle mourra lorsque nous aurons renoncé à la défendre…

C’est extrait d’une « lettre à un ami Pied-Noir »; émouvant et réaliste. Et qui redonne l’envie de résister à l’envahisseur (pour ceux qui l’ont perdue).

FDF

.

« L’avenir, il n’est pas nécessaire de le prévoir ; il s’agit de le permettre » (Antoine de Saint Exupéry) Plus de soixante ouvrages et des articles innombrables, en grande majorité élogieux, furent consacrés en 2008-09 à la «chienlit » de mai 1968, alors que les media presque unanimes ont tiré un voile pudique sur le cinquantenaire des évènements de mai 1958 et sur la forfaiture qui suivit. La communauté pied-noir en conserve le souvenir douloureux, que nous sommes nombreux à partager avec elle. Il est certes important, sur un sujet aussi dramatique, de ne rien oublier, de ne rien renier et de ne rien pardonner, mais… Un nouveau drame se dessine, qui pourrait bien, celui-là, être définitif, car il porte sur la substance même de notre peuple, que menace la démission de nos dirigeants face à la déferlante migratoire. A cet égard, l’avenir de la France se présente sous des auspices bien sombres. Pour n’en considérer que l’aspect démographique, si la tendance se poursuit, la population française de souche européenne ou DOM-TOM sera minoritaire sur son propre sol vers le milieu du présent siècle, face à une immigration allogène très majoritairement arabo-africaine et musulmane qui a entrepris de s’imposer chez nous, avec la complicité active ou passive de nos « élites ». Je n’ai pas besoin, à ce sujet, de vous rappeler les propos de Houari Boumediene et ceux de Mouamar Kadhafi, nous prédisant le triomphe prochain de l’Eurabia et la dhimmification de notre peuple. Le processus est engagé. Si nous laissons faire, le Liban et le Kosovo préfigurent ce qui nous attend. Les Pieds-noirs devraient jouer un rôle essentiel dans la prise de conscience et dans l’organisation de la résistance face à ce péril d’une ampleur sans précédent. Leur poids politique serait considérable s’ils étaient unis, mais force est de constater le formidable émiettement de cette communauté (des centaines d’associations) et son repli sur les aspects mémoriels et commémoratifs, fondés sur le souvenir de « là-bas »… Votre expérience d’un passé douloureux devrait vous inciter à lutter à nos côtés pour prévenir un nouveau désastre, dont vos enfants comme les nôtres seraient victimes. Au rythme actuel de la substitution de population, dans une ou deux décennies, la Françarabie sera devenue réalité. Nos compatriotes n’ont pas voulu de l’Algérie française, ils auront la France algérienne (et marocaine, sénégalaise, malienne, turque) s’ils ne réagissent pas, comme l’a prédit le seul politicien d’envergure nationale dont l’engagement aux cotés des PN n’a jamais failli. Les Français – rapatriés compris – l’ont abandonné lors des élections de 2007, cédant aux promesses sarkoziennes, aussitôt violées. Depuis, la place n’étant plus défendue, vos stèles sont démantelées, les « rue du 19 mars 1962 » prolifèrent et on a même vu un préfet de la République interdire le Chant des Africains lors d’une cérémonie patriotique ! La « mémoire », pour être constructive, doit préparer l’avenir en tirant les leçons du passé. Si elle n’est que nostalgie, elle se transformera en renoncement et s’éteindra avec ses derniers détenteurs. Or nos cheveux blanchissent… Beaucoup de Français haussent les épaules ou détournent le regard pour ne pas affronter une réalité dérangeante : la France est malade, peut-être en voie d’extinction. Les PN versent bien une larme de temps en temps, déposent une gerbe, mais sur le fond, je le crains et j’espère me tromper, beaucoup d’entre eux (à l’exception notable de quelques associations clairvoyantes) adoptent la même attitude résignée : la cause est perdue, on n’y peut rien, les Français décadents n’ont que ce qu’ils méritent ! Or notre civilisation est toujours vivace. Elle n’est pas morte en Algérie. Elle mourra lorsque nous aurons renoncé à la défendre. Il n’est pas trop tard pour la sauver, mais l’urgence est grande. Pieds-noirs, Français de conviction, anciens combattants que le Pouvoir voudrait reléguer à un rôle passif de gardiens de la mémoire, ne baissons pas les bras !

Robert SCHILLING

02/08/2011

22 août: départ de la longue marche des harkis.

Il y va fort, le Joseph. Mais il a raison. Combien de promesses électorales le « roi de France » n’a t’il pas tenues? On ne les compte plus.

FDF

.

LA LONGUE MARCHE DES HARKIS…

 

 « Si je suis élu Président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des Harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois »  (Nicolas Sarkozy, candidat à la Présidence de la République, 31 Mars 2007)

 

            C’est parce que cet engagement n’a jamais été tenu, que les harkis et leurs enfants ont décidé de symboliser par une longue marche pédestre qui les conduira de Montpellier à Paris, une tragique histoire occultée depuis un demi siècle. Ce mouvement qui a pris naissance devant le Palais Bourbon, le 5 mai 2009, ne s’est jamais essoufflé ; bien au contraire, il continue sur sa lancée depuis les villes du sud de la France jusqu’à Paris. Dans les prochaines semaines, il va s’amplifier à travers tous les départements et toutes les régions de France dans le but de dénoncer le honteux abandon –comme jadis en Algérie- de cette communauté et rappeler ses souffrances. Faute de locaux, les marcheurs passeront la nuit en campant devant les mairies coupables de non assistance à personnes en détresse.

Hamid et Zohra qui ont passé deux ans devant l’Assemblée Nationale en campant sur le trottoir par tous les temps sont, une nouvelle fois, les instigateurs et le fer de lance de cette mobilisation. Ils crient leur désespoir : « Nous avons passé deux années devant le Palais Bourbon ; nous avons dormi sur le trottoir face l’Assemblée Nationale ; nous avons souffert du froid, de la neige, du verglas, du vent, de la pluie et de la chaleur. Les femmes et hommes politiques nous ont discriminés, nous avons subi les pires humiliations des deux partis politiques UMP et PS et avons été tabassés par la police Sarkozienne. Il est hors de question d’accepter une soumission ou bien de courber l’échine. Cette reconnaissance l’Etat français nous la doit. Nous sommes prêts à dormir dehors sur les trottoirs devant toutes les mairies qui refusent de nous accueillir. La Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkis avec les pieds-Noirs qui la rejoindront, mèneront ensemble une action sur le terrain pendant 34 jours à travers tous les départements pour démontrer que le Président de la République avec son Gouvernement sont des voyous de la République et des délinquants constitutionnels. »Puis, avec une pointe d’amertume dans la voix : « Nous considérons que nous ne sommes plus chez nous, on préfère dérouler le tapis rouge à des criminels de la guerre d’Algérie, ceux qui salissent la France, ceux qui l’insultent au lieu de servir les honnêtes citoyens et aider nos compatriotes dans la détresse. Cela devient inacceptable ! …  Il faut honorer la mémoire de nos anciens, celle de nos parents, celle de nos familles qui étaient innocents. Ils ont payé très cher leur engagement au service de la France. Leur destin est aussi le nôtre. Nous souffrons encore de ces blessures que le clan gaulliste nous a infligées pour punir notre fidélité et notre amour du drapeau tricolore. Nous nous battrons jusqu’au bout pour dire non à Nicolas SARKOZY ! … Cette reconnaissance il nous la doit. Nous sommes dans la dernière ligne droite du cinquantenaire de notre exode ; il faut nous unir fraternellement  –harkis et Pieds-Noirs – pour faire trembler ce Gouvernement qui fait honte à la France… Le moment est venu pour descendre dans la rue ; plus rien ne nous arrêtera ! C’est l’honneur de nos pères que nous défendons ! C’étaient des hommes valeureux et courageux ; ils ont pris les armes pour défendre une terre qu’ils voulaient française jusqu’à l’ultime sacrifice. La France nous l’aimons ; c’est notre patrie, il faut la défendre avant qu’il ne soit trop tard ! »
           

Le départ de cette longue marche se fera le lundi 22 août devant la Préfecture de Montpellier. Les marcheurs arriveront entre 17h00 et 18h00 devant la Mairie de LUNEL. Il est à noter que le Maire ayant refusé de mettre à leur disposition une infrastructure permettant de les abriter et d’accéder aux toilettes, c’est sur le trottoir que les harkis passeront leur première nuit. D’autres Maires ont refusé leur aide : Ceux de Nîmes, Castillon du Gard et Saint-Vallier sur Drôme. Nous appelons nos compatriotes de toutes origines et de toutes confessions à apporter un soutien massif à ces hommes et ces femmes en les accueillant à chacune de leur arrivée. Dans la PJ n° 2, sont indiquées toutes les villes étapes et, en rouge, les municipalités qui ont refusé leur aide. Nous comptons sur votre solidarité et votre fraternité.

                                                                                                                                                                                                        José CASTANO

                                                                                                                                                                                             e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

Documents:

Etapes avec n° routes

Inscription longue marche recto et verso – MODIF

Tract recto et verso

 

Pour contacter Hamid et Zohra – Tel : 06.24.84.65.18 – e-mail : resistance-harkie430@live.fr

Secrétariat : francis.hamilton@orange.fr (envoi par email des documents souhaités)

Pour tout Savoir sur la tragédie des harkis Cliquez sur ce titre : – LE  MASSACRE  DES  HARKIS –

25/07/2011

Petit poème sympa…

Que j’ai reçu par mail. Je le trouve bien au goût du jour…

FDF

.

Lire ici: La plaie se referme la cicatrice reste

Merci à CH…

Coup de gueule: « y’en a marre des cons ! »

Reçu par mail…

Je décline toute responsabilité quant aux propos qui suivent et au PDF joint. Mais…

Il nous faudra un jour oublier cette guerre. Mais pas quand ce sont le Algériens présents sur NOTRE territoire de France qui nous la foutent dans la tronche; trop facile.

FDF

.





« Qui est Henri Pouillot ? Un énergumène qui part en croisade contre l’OAS, les Pieds Noirs, les militaires et la torture qui à produit un site http://www.henri-pouillot.fr/ et qui ne raconte que des salades, me sentant attaqué au plus profond de mes racines je me suis permis de recadrer cet ignoble « porteur de valise par intérim »
D’aprés lui, le massacre de la rue d’isly serait du à « des pieds noirs qui auraient tiré sur les manifestants pieds Noirs« .
L’année prochaine sera une année difficile pour tous les pieds Noirs ayant subit l’exode, les 50 ans de l’abandon de l’Algérie Française, l’abandon de tous nos morts, on entendra beaucoup de ces socialo communistes nuisibles à la société, ou ces gaullistes comptemplateur d’un lâche, traitre et assassin en passant par les français d’origine indéterminée qui ne sont français que pour les avantages sociaux.
Mes réponses sont faites pour que l’on n’oublie pas notre action en Algérie, nous n’avons pas à avoir honte de ce qui a été accompli, à chaque fois qu’un français fait son plein d’essence qu’il pense que c’est de Gaulle et eux mêmes qui en sont responsables. »
.
Bonus: M. Pouillot

21/07/2011

Un puits de savoir et d’Histoire…

On m’a fait parvenir ce lien. Le parcourir va vous faire oublier bien des idées reçues… Et enfin savoir les véritables faits et méfaits de la guerre d’Algérie. En outre, ça remettre à leur place les Algériens de descendance (ignorants de ce qui s’est réellement passé en Algérie) qui polluent mon site avec leurs stigmatisations débiles, faites pour se défouler et cracher sur la France qui désormais les abrite. Car l’Algérie ne veut plus d’eux. Quoi que nous non plus…

FDF

.

http://www.pn-vigilance.fr/page_acces.html

18/03/2011

Un blog à visiter… Celui-ci est du « light », à côté…


Accrochez-vous; ça décoiffe… En vérité, le titre de ce blog n’est ni plus ni moins que ce que les Algériens avaient dit aux harkis à la fin de la guerre d’Algérie. Retour de bâton.

FDF

.

Lire: http://la-valise-ou-le-cercueil.over-blog.com/

Et puis, entre résistants, dès dimanche 20 mars:


04/01/2011

Les voeux de Joseph Castano.

Je relaie…

FDF

.

Chers amis frontistes,

En cette nouvelle année capitale qui s’annonce pour nous et pour la France notre objectif sera double :

– Réaliser l’union sacrée entre toutes les sensibilités de notre mouvement

– Convaincre nos compatriotes chloroformés  du bien fondé de notre combat.


Du résultat de notre action menée en 2011 dépendra celui du scrutin de 2012…


Quand je suis rentré d’Algérie en 1962 et qu’à 15 ans je croisais le regard de mes compatriotes métropolitains, ce que je haïssais férocement dans ce que je voyais c’était l’indifférence et l’égoïsme qu’ils affichaient pour la tragédie qui frappait, à ce moment, plus d’un million d’êtres humains. Et c’était mon malheur et c’était le chagrin qui sourdait de mon cœur qui les indisposait. Je détestais le bonheur qu’ils paraissaient afficher parce qu’il n’était que le pus suintant de leur indifférence acharnée. Ils détestaient mon malheur parce qu’il leur renvoyait en pleine figure la démonstration de leur lâcheté et de leur vilennie. De leur sérénité imbécile.

C’est la raison pour laquelle, dès 1965, j’accompagnais mon père, ancien de l’Armée victorieuse d’Afrique -fraîchement libéré des geôles gaulliennes- dans les meetings de Tixier-Vignancourt où JMLP excellait par ses discours enflammés… Depuis, ma fidélité à son endroit ne s’est jamais démentie.

Les vœux sont utiles pour rappeler aux amis une mémoire oubliée. Si ce rappel sert à leur réapprendre à ouvrir leurs mains, leur cœur et leur porte, alors la partie est gagnée et mes compatriotes Pieds-Noirs qui se distinguaient jadis par la marque supérieure de l’hospitalité, laquelle leur permettait de s’extraire du vaste lot du peuple cruel et inhospitalier qui les avait reçus de force, se feraient remarquer aux yeux de tous par les valeurs profondes de la civilisation qui naissent quasiment toujours des douleurs, des larmes et des drames victorieusement surmontés. C’est aussi le combat que je mènerai auprès d’eux en 2011.

Le grand colonisateur Kipling résume tout cela en concluant pour son fils qu’alors il sera un homme.

Puissions-nous, avec ou sans santé, avec ou sans bonheur, devenir ces hommes que furent nos pères et qu’aimeraient admirer nos fils.

Bonne et heureuse année à vous tous

Bien amicalement

José CASTANO (FN 34)

30/11/2010

Mais que pensent les algériens ?

Morceaux choisis…

FDF

.

24/11/2010

Le coup de gueule du jour.

Reçu par mail…

FDF

Mes cher amis,

J’ai de plus en plus de mal à voir notre « communauté » être éclaboussée
par le déshonneur.

Alors que la France cherche par tous les moyens à favoriser une Algérie
FLN, des associations de pieds noirs se rattachent à nos assassins pour
en retirer des profits honteux.
Faites circuler ce lien, s’il vous plait !
Nous ne devons en aucun cas, laisser ces gens nous salir !

Boycotter toutes ces associations et leurs projets de « grande fête » sera le
premier pas que nous ferons pour affirmer notre combat contre ceux du
pouvoir qui nous ont lésés depuis 50 ans et qui verra, pour eux, les prochaines
élections compromises.

http://echodupays.kazeo.com/COUPS-DE-GUEULE/QUE-LA-HONTE-SOIT-SUR-EUX-A-TOUT-JAMAIS,a2074822.html

Source: http://echodupays.kazeo.com

Page suivante »