Francaisdefrance's Blog

25/11/2010

Gangs/Pays-Bas : « Quand il n’y a pas d’unité dans votre race, il faut essayer de la construire »!

Chez eux, ce sont des hyènes. Nous on a des chimpanzés (Cortex, par exemple, « petit joueur » dans le domaine)…

Je comprends le combat de notre ami Geert Wilders… Non non, je ne mélange pas tout. Geert combat l’islamisation. Ces sous-merdes là ne fréquentent certainement pas les églises. Si, pour y mettre le feu… Regardez ce qu’il y a sur la visière de la casquette du type à la séquence 3;31. C’est pas du hollandais…

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=hPYZrz04jeM&feature=player_embedded

Merci à jlb…

Et encore une mosquée de fermée; une !

Mosquées dans la tourmente.

Mauvaise nouvelle… Entre les projets et constructions de mosquées qui n’avancent plus et celles qui ferment, on va bientôt être au chômage, nous, les résistants… Non, j’rigole.

FDF

.

La mosquée d’Épinay-sur-Seine fermée

L’ancien imam fait de la résistance

Rien ne va plus à la mosquée d’Épinay-sur-Seine. La mosquée est fermée depuis jeudi 18 novembre par décision de la Grande Mosquée de Paris qui gère le lieu de culte depuis octobre dernier. Sommés par la Mosquée de Paris et la mairie de partir, l’ancien imam, qui était présent tous les vendredis depuis plus de 15 ans, et ses partisans, n’entendent pas céder leur place. Ces derniers avaient réussi à faire partir IMS, l’ancienne association gestionnaire de la mosquée, en septembre.

Hervé Chevreau, maire d'Épinay-sur-Seine, et Hamid Boushaki, président d’Intégration musulmane spinassienne (IMS), lors de la pose de la première pierre de la mosquée, en octobre 2007. 

Hervé Chevreau, maire d’Épinay-sur-Seine, et Hamid Boushaki, président d’Intégration musulmane spinassienne (IMS), lors de la pose de la première pierre de la mosquée, en octobre 2007.
L’Aïd el-Kébir célèbre le partage, la solidarité, le pardon. Ce ne fut pas vraiment le cas cette année à la mosquée d’Épinay-sur-Seine, dans la tourmente depuis plusieurs mois. 

Chahuté, le maire Hervé Chevreau (MoDem), venu délivrer un discours aux musulmans spinaciens après la prière de l’Aïd mardi 16 novembre, n’a pu rester très longtemps dans le centre et la Grande Mosquée de Paris, qui devra gérer ce lieu aux termes de la convention signée le 20 octobre dernier avec la mairie, n’avait toujours pas pu imposer son imam. Décrits comme des « pertubateurs », l’imam Mustapha et ses soutiens sont mis en cause par ces derniers.

Conséquence : la Grande Mosquée de Paris (GMP) a décidé, deux jours plus tard, de fermer provisoirement la mosquée en attendant de trouver une solution.

« La volonté du maire est que les fidèles puissent exercer leur culte dans une totale sérénité, raison pour laquelle on a été sollicité, en tant que conciliateur, par la mairie pour reprendre la gestion du lieu de culte » en octobre dernier, après que le président d’IMS (Intégration musulmane spinacienne) Hamid Boushaki a jeté l’éponge, nous affirme le chargé de communication de la GMP, qui a souhaité gardé l’anonymat.

L’imam au cœur des tensions

« Si le maire a jugé bon de confier la gestion de la mosquée à la Grande Mosquée de Paris, c’est qu’il avait des raisons profondes et pertinentes. C’est tout de même le premier magistrat de la ville. De plus, le local appartient entièrement à la mairie d’Épinay, aucun argent n’a été demandé aux musulmans », poursuit-il. Le financement du centre islamique, à savoir les 2 millions d’euros, a en effet été totalement pris en charge par le maire, sans aucune participation des musulmans de sa ville. 

Contacté par Saphirnews, M. Chevreau donne sa version des faits. « Certains individus, qui perturbaient le fonctionnement de la mosquée, ont mis la pression sur M. Boushaki, qui a souhaité ne plus conserver que la gestion de la partie culturelle du centre. J’ai alors eu besoin d’une nouvelle association pour faire fonctionner le lieu de culte. Je me suis rapproché de la GMP, qui me paraît une institution solide pour la gestion de lieux de culte. Mais ces individus, qui ont réussi à faire partir M. Boushaki, mettent la pression sur la GMP. Elle a donc décidé fermer le lieu pour, j’espère, le moins de temps possible parce que cela pénalise toute la communauté musulmane », nous explique-t-il.

Qu’entend le maire par certains individus ? Pour lui, il s’agit de « cinq ou six personnes », qui sont à l’origine de l’Union des associations musulmanes d’Épinay (UAME), celle là même qui dénonce la convention donnant la gestion du lieu de culte de la ville à la GMP et qui souhaite que ce soit elle qui s’en charge. Elle estime que ce « parachutage » de la mairie a d’ailleurs pour but de faire partir l’imam Mustapha, qu’elle soutient sans faille, arguant qu’il assure les offices du vendredi à Épinay depuis 17 ans.

« L’imam qu’on souhaite dépêcher pour la mosquée d’Épinay est capable d’assurer sa présence pour les cinq prières quotidiennes, de faire le prêche du vendredi et de rendre des avis religieux alors que le précédent imam (Mustapha) ne vient que les vendredis. Il n’a jamais été attitré, même avec l’ancienne association, il n’a aucun diplôme en théologie à présenter. Il n’a pas à s’autoproclamer imam même s’il est là depuis longtemps. Nous avons une convention en bonne et due forme qui nous permet de choisir un imam compétent », estime le responsable de la Grande Mosquée.

« C’est à la Mosquée de Paris de gérer le problème »

Du côté de la mairie, même son de cloche. Quand bien même elle ne peut juger de la qualité des offices de l’imam, il est hors de question de confier la gestion du lieu à l’UAME. « C’est une association qui a mis une telle pression à M. Boushaki qu’il a été obligé de démissionner, alors qu’il gérait bien la mosquée. Ce que ces gens veulent, c’est la possession du lieu et rien d’autre. On ne peut pas travailler avec des gens de cette manière. Je ne veux pas résilier la convention avec la GMP, qui est pour moi la meilleure chose pour Épinay », martèle M. Chevreau.

« On a quelqu’un (l’imam Mustapha, ndlr) qui ne reconnaît pas le droit, pas la nécessité pour les fidèles d’avoir un vrai imam et qui se pose en victime, alors que les principales victimes sont les fidèles de la mosquée qui ne demandent qu’à prier en toute sérénité. On souhaite que l’imam fasse preuve de raison, qu’il laisse notre imam intervenir sereinement et que les perturbateurs arrêtent de déranger », affirme le chargé de communication de la GMP, qui assure que son imam a fait l’objet d’agressions physiques, verbaux et de menaces de mort.

Mais, pour le moment, l’imam n’est pas prêt à céder sa place et ses soutiens sont nombreux. M. Chevreau estime que c’est à la GMP de gérer le problème. Alors, s’il reste à tout prix, la Mosquée de Paris serait-elle prête à le poursuivre ? « On ne souhaite pas engager de poursuites judiciaires. On veut que tout se règle dans le consensus. Mais nous sommes dans un pays de droit et quand il y a des agressions physiques et des menaces de mort, il existe des réponses judiciaires », fait-elle savoir. Les musulmans de la ville ne sont pas prêts de voir les portes de la mosquée ouvertes.

Source: http://tinyurl.com/29335dx

Racaille. Un collégien agressé par trois autres: il y laisse la rate !

On ne parle plus de « jeunes », maintenant. Ce sont des « collégiens »… Bon. Le problème n’est pas là. La violence scolaire atteint des sommets. A trois contre un, ces cons. Et le gosse agressé doit subir l’ablation de la rate. Infernal! On croit rêver! J’ose espérer qu’ils auront au moins droit au conseil de discipline, ces coquins… Et que l’on va punir le corps enseignant, aussi. Ca se pratique; si si.

FDF

.

Trois collégiens de 15 ans ont été placés en garde à vue mercredi à Orléans après l’agression violente d’un autre élève, qui a subi une ablation de la rate, selon une source judiciaire. D’après la principale-adjointe de ce collège, cette agression a suivi légère altercation avec un élève difficile de sa classe.
«Le démarrage, c’est un échange verbal un peu difficile dans une classe lundi, c’était vraiment quelque chose de tout petit», entre Vivien, délégué de classe, et un autre élève, a expliqué Sylvie Méry. Ce dernier, apparemment vexé, a appelé à l’aide un camarade et un début de bagarre a éclaté le lendemain dans l’enceinte de l’établissement entre Vivien et l’autre garçon, un élève difficile. «C’était un gamin qu’on suivait depuis longtemps, un élève ascolaire, très compliqué à mettre dans un cours», a expliqué la principale-adjointe de cet établissement calme de 550 élèves, situé dans un quartier populaire

Suite et source: http://tinyurl.com/3699jqr

Violences urbaines: une caserne de pompiers attaquée à Chanteloup-les-Vignes !

Révoltant!


On sait qui ils sont, où ils se planquent et on est au courant de leurs trafics en tous genres. Alors, qu’est-ce qu’on attend?

Mais on va les laisser faire leur loi jusqu’à quand, ces sous-merdes? Jusqu’à qu’il soit trop tard? Il faut frapper un grand coup, maintenant. Cela n’a été que trop loin. On s’attaque à des casernes de pompiers; à quand va t’on s’attaquer aux ambulances et autres véhicules de secours aux personnes? Si on ne se bouge pas le c.. très vite, nous n’en sommes pas loin… »Faites donner la Légion » !

FDF

.

Ils sont de plus en plus pris pour cibles lors de violences urbaines qui suscitent leur indignation. La police se dit solidaire.

Trop c’est trop! Les pompiers n’en peuvent plus d’être pris pour cibles par les bandes. Et ils entendent le dire avec force jeudi, à l’occasion d’une opération de communication orchestrée par leurs représentants syndicaux au niveau national. L’événement qui a mis le feu aux poudres est l’attaque de la caserne de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Un fait divers «occulté», à leurs yeux, et qui traduit, disent-ils, une dégradation significative du climat dans les quartiers sensibles.

«Jusqu’alors, alerte un pompier local, nous étions visés par des jets de projectiles lors de nos interventions au pied des barres, mais à Chanteloup, ce n’est plus un simple caillassage. C’est un assaut en règle que nous avons subi, le premier du genre, mené par une horde d’individus ivres de haine.» Ces débordements seraient consécutifs à une opération de police réalisée, ce soir-là, contre le trafic de drogue, dans la cité toute proche du quartier de La Noé. Une action de représailles de la pègre locale, en somme. «D’autant plus inadmissible qu’elle était dirigée contre des pompiers au seul motif qu’ils portent un uniforme», s’indigne Thierry Gerber, expert en sécurité auprès de la CGT…

Suite et source: http://tinyurl.com/28eojdj

On tire à boulets rouges sur DRZZ…

Je relaie…

FDF

.

L’Equipe DRZZ sous le feu des hackers

Vendredi dernier, l’Equipe de DRZZ, dont j’assume la rédaction en chef, décide de  sauter le pas, de quitter drzz.info (donc over-blog, un hébergeur français) et de s’installer sur drzz.fr (chez wordpress, avec un hébergeur américain).
L’Equipe de DRZZ décide de  sauter le pas vendredi dernier, entre autres nombreuses raisons, suite à des menaces juridiques sérieuses, provenant d’une mairie française qui se sent humiliée que nous l’ayons dénoncée sur un point bien précis.
Samedi matin, drzz.fr ouvre officiellement.
Dimanche matin, drzz.fr fait distribuer un tract devant le musée d’art moderne de Paris (à l’occasion d’une honteuse et anachronique exposition photo sur la bande de Gaza), drzz.fr, écrivais-je, fait distribuer un tract devant le musée d’art moderne de Paris pour montrer au public qu’il existe une autre facette de la vie à Gaza, facette que les médias cachent sytématiquement en dépit des innombrables photos et vidéos publiées sur Internet. La conservatrice du musée décide alors de fermer l’exposition pour huit jours.
Lundi, des sites pro-palestiniens diffusent en boucle des informations mensongères au sujet de cette distribution de tracts et le blog drzz.fr (sur le site Internet du journal « catholique » la Croix) est clairement identifié comme l’auteur de la distribution de tracts devant le musée.
Mardi midi, wordpress, l’hébergeur de drzz.fr, subit un trafic absolument pharaonique – le genre des grosses attaques en force des hackers – et se voit obligé, pour protéger les autres sites Internet hébergés au même endroit, de fermer notre site (pour combien de temps ?).
En résumé et en conclusion :
continuez de nous lire sur http://drzz.info/
et sur http://monde-info.blogspot.com/ .
Michel Garroté
Post Scriptum : l’historienne Bat Ye’or, membre de l’Equipe DRZZ, a vu sa récente conférence de presse en France, interdite, au dernier moment. Liberté, égalité, fraternité.
Source: http://monde-info.blogspot.com/

Situation de crise…

Après le scandale du coût de l’avion de Sarkozy, voici celui du coût de son entretien.
Carla One ou Sarko One ne va pas en effet coûter cher seulement à l’acquisition (malgré toutes les précautions pour cacher son prix en le faisant passer notamment sur le budget de la défense) mais aussi en entretien.
Jean-Claude Viollet, député PS chargé de l’examen du budget de l’armée, a demandé à voir Carla Sarko One pour « vérifier » les dépenses.
Cela lui a été refusé :-))
Le député du peuple Viollet a donc du se contenter d’en examiné le coût:
176 millions d’euros dont 91,5 millions pour l’aménagemen et la déco.
25 millions pour qu’ Air Sarko One » ait un dispositif d’écoutes et de brouillages.
Attention au reste ! L’entretien de l’avion de Sarkozy va coûter au contribuable 49 millions d’euros par an pendant 3 ans.
Ensuite ce sera 10 millions par an pour 700 heures de vol prévues.

A noter que l’ Airbus précédent coûtait 4,1 millions pour 1400 heures de vol …..

Source: http://www.impots-utiles.com/

Avions du gouvernement : le coût des vols


Le coût des vols pour 2009 :

  • Elysée : 12,4 millions € .

  • Matignon : 6,31 millions €.

  • Affaires étrangères : 1,32 million €.

  • Défense : 1,13 million €.

  • Coopération : 1,05 millions €.

  • Intérieur : 0,9 million  €.

  • Ecologie : 0,6 million € (Les 5 ministères les plus dépensiers).

L’ ETEC (Escadron de transport, d’entraînement et de calibration) basé à Villacoublay (Yvelines),  compterait ” environ ” 170 personnes.

Cette unité assure également le transport du personnel du Ministère de la Défense ainsi que de délégations étrangères, et effectue des évacuations sanitaires de militaires ou de civils.

Voir aussi 116 500 euros pour l’aller-retour de Joyandet en jet

Source: http://www.observatoiredessubventions.com

Suppression des notes en primaire: « ce sont nos enfants qu’ils assassinent ».




Christine Tasin

Christine Tasin

.

Dans la série, « on a tout cassé mais ça ne suffit pas », une vingtaine d’hurluberlus irresponsables, qui n’ont pas fait le deuil de leur jeunesse soixante-huitarde, avides de casser les moules au profit du vide au plutôt au profit des élites venues de Chine, ou d’Inde, là où on enseigne encore, là où on forme encore intellectuellement les jeunes, ont décidé de lancer une grande pétition menée par l’Afev (officine dont le Président, depuis 1991, Christophe Paris, milite activement au Parti socialiste de Conflans…), pour la suppression des notes au primaire.

Petite explication de texte… profitez-en, la technique en est en voie de disparition, puisqu’elle nécessite vocabulaire, entraînement intellectuel et… évaluations régulières afin de se rendre compte des progrès faits et des efforts à faire pour parvenir  à un niveau acceptable.

D’abord la phrase d’accroche utilise trois mots connotés et visant à susciter une réaction de rejet spontanée du lecteur gauchiste ou gauchisant lambda : « Culture », « institution » et « sélection » pour qualifier l’école française. Ainsi d’emblée est désigné à la vindicte ce qui incarne l’ordre et la tradition « institution », puis ce qui est associé à la bourgeoisie captatrice d’un savoir et de traditions qui excluraient ceux qui ne sont pas nés dans des familles où on tète Molière avec le lait de la nourrice, la « culture » et, ultima sed non minima, ce qui renvoie à l’idée d’élitisme et donc d’inégalité sociale « la sélection ».

Bref, les messages subliminaux envoyés d’emblée sont clairs : l’école – »française » n’est pas spécifié au hasard – serait un outil au service des élites bourgeoises de notre pays.

Ensuite arrivent des paragraphes de méta-langage opposant un système « dépassé » « élitiste » qui n’aurait pas eu souci de l’élévation du niveau d’étude et un système actuel qui démocratiserait les études supérieures. Là encore on note les oppositions sournoises entre « élite » et démocratisation », comme s’il allait de soi que favoriser l’émergence des élites (c’était pourtant un objectif clair de  Jules Ferry)   était contraire à la formation de tous !

C’est là le noeud de l’arnaque que nous proposent  nos apprenti-sorciers :   ils transposent dans l’école une lutte des classes qui n’a pas lieu d’y être et, par haine des élites, du savoir, de la connaissance et de la France et ses traditions, nivèlent pas le bas, découragent et noient les enfants des classes moyennes ou ouvrières par haine des enfants des bourgeois auxquels ils croient barrer la route… les imbéciles ! En effet, il paraît paradoxal, pour le moins, que soit jeté aux orties un système qui a fait ses preuves pendant des décennies et qui a permis à des générations d’enfants d’ouvriers de profiter de l’ascenseur social et de devenir instituteur, pharmacien ou notaire… On remarque que, depuis que les pédagogistes, les Meirieu  et Dubet tiennent les haut du pavé et sont écoutés, l’école n’a jamais si mal marché, n’a jamais laissé sortir autant d’illettrés du système et n’a jamais formé autant de gens qui, arrivés en fac, ont besoin d’une année zéro pour être capables de suivre les cours et d’en tirer parti. Le système est effroyable.

Or, non contents de nous avoir saboté notre école, les fossoyeurs de celle-ci voudraient nous jouer un dernier tour ou plutôt nous achever en supprimant les notes !

Les paragraphes concernant ce point sont tout aussi manipulateurs et pleins de sous-entendus staliniens liant deux éléments qui n’ont rien à voir, la note et « l’obsession du classement ». Ces Jean-Foutre ne savent pas qu’évaluer avec une note permet de savoir où on en est par rapport un objectif à atteindre et non pas de classer les élèves les uns par rapport aux autres !

Mais, bien entendu, avoir un objectif, voir les évolutions, la progression et le résultat de ses efforts devient chez nos psychologues à la petite semaine de la « stigmatisation » (rebelote, le mot est à la mode…) qui amènerait la perte de confiance de soi.   Billevesées que tout ceci bien entendu, puisqu’en supprimant les notes on ferait disparaître tous les repères, tous les guides qui permettent à l’élève de suivre une route et un guide d’emploi pour ne plus fonctionner qu’avec la dernière invention toxique de nos pédagogistes (et on ne remercie pas le gouvernement Fillon….) qui ont inventé, par exemple au collège, de remplacer les évaluations par des bilans de compétences (et non des évaluations de savoir, on le note bien) transdisciplinaires,  rendant vain et impropre à toute évaluation un enseignement qui serait riche de connaissances et de savoirs faire.

Quoi d’étonnant ? Avez-vous lu la liste des malfaiteurs ? En tout premier le roi des compromissions et des abandons, j’ai nommé Rocard (qui fut maire de Conflans,  où habite le président de l’Afev…), fervent défenseur de l’entrée de la Turquie en Europe, partisan de l’Europe libérale actuelle qui favorise les spéculateurs aux dépens des travailleurs,  apôtre du désarmement nucléaire mondial dont on sait bien qu’il laisserait la place belle aux Etats-voyous, refusant que l’on puisse déchoir de la nationalité tel délinquant d’origine étrangère, et tellement narcissique qu’il a essayé de convaincre Royal de se désister en sa faveur pour les présidentielles de 2007 !

Quant aux autres, on y retrouve les inévitables Dubet, Pennac, Rufo, Cyrulnik, Morin etc. qui sévissent depuis des lustres dans les hauts-lieux à la mode de la pédagogie, sociologie et autres  IUFM. Comme le chantait Boris Vian, ce sont « de beaux apôtres » qui nous engagent à tuer tout encadrement, tout effort, toute perception de l’échec/réussite et nous entraînent à faire de nos enfants des petits monstres egocentriques, sans limites, croyant qu’il n’y a que le plaisir immédiat qui coûte et que tout se vaut, la sortie pour ramasser une feuille morte et l’apprentissage des tables de multiplication… Grâce à ces inventeurs du vide sidéral la prochaine génération, sera parfaitement formatée pour dire béni-oui-oui à toutes les élites mondialisées qui voudront leur faire croire que le bonheur c’est la pub de TF1 et le dernier écran plat.

Ce sont nos enfants qu’ils assassinent, c’est la culture qu’ils assassinent, ce sont nos racines qu’ils assassinent, c’est la France qu’ils assassinent.

Gageons néanmoins que leur pétition fera un beau flop et que leurs propositions criminelles ne seront pas prises au sérieux par les Français… à moins qu’un gouvernement où siège l’ineffable Juppé, capable de parler sans rire d’un islam républicain ou laïque  ne s’empare du projet, propre à casser un peu plus l’école publique, à moins que, encore, la gôche ne soit vainqueur en 2012 (mes cheveux se hérissent en y pensant) auquel cas elle sauterait forcément à pieds joints sur l’idée, ravie d’apprendre à vivre aux fils de privilégiés désireux d’apprendre et de penser par eux-mêmes.

PS. On saluera au passage le syndicat enseignant SNUDI-FO qui s’oppose à cette suppression, même s’il le fait  seulement après avoir entonné l’antienne des moyens nécessaires….

Source: http://tinyurl.com/2de5ja4

Les « Super U » font de la résistance…

Je ne vois pas où est le problème… Difficultés de compréhension, ce jour. Ben oui; ça arrive.

FDF

.

« Voici deux photos que Moradj, lecteur d’Al-Kanz, a pris dans un magasin Hyper U, en Ardèche, plus précisément à Alissas. On y voit des saucissons prétendument halal de la marque Medina Halal dans un rayon classique, entendre par-là sans référence au halal, mais encore et surtout avec une signalétique comment dire… peu courante : « Viandes animaux » 

Le halal, c'est pour les animaux Le halal, c'est pour les animauxCes deux photos appellent deux remarques :

1- C’est de toute évidence une boulette ou un acte malveillant. Difficile de penser que les responsables de l’Hyper U d’Alissas ont volontairement placé cette signalétique précisément pour indiquer la présence de produits halal. De même, il est invraisemblable que ces saucissons aient été placés là parce qu’ils sont halal. Il serait bon toutefois de rectifier rapidement le tir.

2- Au-delà de cette boulette (ou de cette provocation), la place de ce genre de produits est vraiment là. En France, comme dans d’autres pays, la charcuterie industrielle, c’est souvent un ramassis de matières premières agglomérées et maquillées comme une voiture volée pour faire croire aux consommateurs qu’ils mangent de la viande. Le pompon revient à ce que nul, hormis les professionnels qui en font leur beurre, n’oserait appeler de la viande et qui porte le joli nom de « viande séparée mécaniquement », la fameuse VSM. D’ailleurs, la loi française interdit que l’on appelle « viande » la VSM. Un fabricant ne peut absolument pas, sous peine de lourdes sanctions financières, indiquer sur ses produits contenant de la VSM l’appellation « viande ». Il doit obligatoirement préciser qu’il s’agit bien de viande séparée mécaniquement. A l’origine, la viande séparée mécaniquement était utilisée pour fabriquer de la petfood, la nourriture destinée aux animaux. On pourrait donc dans une certaine mesure considérer que ces saucissons ont toute leur place dans ce rayon.

Si vous voulez du mal à quelqu’un, offrez-lui un saucisson… »

Source: http://www.al-kanz.org/

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours…

.

Retraites…

Voir: Mieux_vaut_un_bon_dessin__MZ

L’eau de zamzam. Vous connaissez?

Et moi qui ne connaissais que le couscous, le Sidi Brahim et les merguez… Quel ignare je suis. Lisez cette savante étude: ça vaut son pesant de cacahuètes… Et……………………… méfiez-vous des contrefaçons!

FDF

.

Arnaque à l’eau de zamzam : fraude et danger pour la santé

L’eau zamzam est une eau sacrée. Offerte à Hajar (as), épouse du prophète Ibrahim (as), alors qu’elle se trouvait dans une vallée désertique avec son fils Ismaïl (as), cette eau a un statut particulier en islam. De nombreux hadiths font état de ses vertus, ce qui explique que l’eau de zamzam soit aussi prisée et bue depuis des siècles par des centaines de millions de musulmans à travers le monde. Malheureusement, l’eau de zamzam n’est pas épargnée par la cupidité de quelques malandrins qui, une fois n’est pas coutume, ont décidé de profiter de la candeur des musulmans. Disons-le tout de suite : une gigantesque fraude à l’eau de zamzam existe depuis des années en France et à l’étranger. Il est ainsi très probable que ce que vous pensiez être une bouteille contenant cette eau bénie n’était qu’une vulgaire eau du robinet, voire une eau non potable, et donc potentiellement dangereuse. 

L’eau de zamzam, interdite d’exportation

Sid-Ali, qui tient la librairie musulmane en ligne Hanut-ul-Muslim, leva le lièvre en 2009 dans un billet qu’il rédigea pour feu son blog. Alerté par ce qu’il avait lu dans la presse britannique des mises en garde contre la commercialisation d’eau de zamzam non seulement fausse, mais surtout dangereuse pour la santé (voir Batch of fake holy water seized et UK Muslims warned: don’t drink poisonous ‘holy’ water), il s’empressa de demander aux libraires de la région parisienne, chez qui l’on trouve aujourd’hui encore de l’eau de zamzam, s’ils avaient entendu parler de l’eau soit disant contaminée et ce qu’ils en pensaient. D’aucuns lui répondirent que ce problème ne concerne que l’eau de zamzam vendue dans des bouteilles en forme de jarre de couleur ocre.

Arnaque zamzamD’autres affirmèrent qu’il s’agissait d’un complot médiatique pour les salir. Pourtant dès 2005, le Muslim Council of Britain alertait les musulmans de la présence sur le marché d’une fausse eau de zamzam :

Arnaque zamzam
Muslim Council BritainPourtant, le site officiel du ministère saoudien des Douanes est sans appel.

arnaque à l'eau de zamzam
Capture d’écran du site ministériel des Douanes saoudiennesIl est clairement écrit que l’eau de zamzam est interdite à l’export : “Export of Zamzam water is banned”. Conclusion : de deux choses l’une, soit l’eau de zamzam que l’on trouve en vente dans les commerces musulmans est importée illégalement d’Arabie saoudite, soit cette eau n’est pas de l’eau de zamzam. Il ne faut pas écarter la première éventualité : démarché par un commercial voulant lui vendre de cette eau, un commerçant musulman, qui nous a contacté en juillet dernier, s’est vu dire, après qu’il a indiqué que l’Arabie saoudite en interdit l’expor,t qu’il y avait des exceptions à la règle (pour des associations humanitaires) et qu’une certaine quantité d’eau finissait par se trouver en vente. Ces explications tortueuses finirent de convaincre le commerçant de décliner cette offre.

Fraude et danger pour la santé

Cette année, quelques jours avant le début du mois de ramadan, comme depuis au moins 2005, la Food Standards Agency publia un communiqué pour mettre en garde les musulmans contre de l’eau de zamzam non seulement fausse, mais encore contenant de l’arsenic, dont le taux élevé peut accroître les risques de cancer.

arnaque à l'eau de zamzam
Capture d’écran du Food Standards AgencyLa France n’est malheureusement pas épargnée, comme en témoigne les analyses réalisées par l’association AVS. Dans un communiqué publié jeudi soir, AVS révèle que sur trois marques d’eau de zamzam deux sont fausses et l’une des deux est non potable. Des photographies ont été postées sur le site avec légende à l’appui. La bouteille Z1 contient de la véritable eau de zamzam. Z2, Z3 et Z4 sont les bouteilles analysées.

Fausse zamzam Fausse zamzam Fausse zamzamIncroyable, n’est-ce pas ? La Z4 est, d’après les analyses, fausse et surtout non potable ; ce qui fait écho aux mises en garde de la Food Standards Agency.

Fausse zamzamReste la question de la bouteille Z2 qui est authentique. Si comme l’indique le site du ministère saoudien des Douanes l’eau de zamzam est interdite à l’export – seuls les pèlerins rentrant du hajj ou de la omra peuvent prendre avec eux quelques litres -, comment est-il possible que l’on en trouve dans des commerces en France ? C’est là une question qui mérite réponse.

Certains n’apprendront rien, d’autres vont être effarés. Et puis peut-être qu’il y aura une troisième catégorie de personnes qui appliqueront les principes qui les guident quand ils sont chez Quick, KFC ou lorsqu’ils mangent du Fleury Michon ou du Zakia Halal. Ces personnes diront, tout en buvant une fausse eau de zamzam non potable et potentiellement dangereuse pour la santé : « moi, le vendeur m’a dit que c’est de l’eau de zamzam. Si ce n’est pas vrai, ce n’est pas mon problème. C’est ‘ala raqabtu – c’est pour sa pomme. » Ces mêmes personnes expliquent à qui veut les écouter que, s’agissant de la viande, il suffit de dire bismi-Llah pour que ça devienne halal. Ca doit être identique pour l’eau zamzam. Bismi-Llah !

Source : Arnaque à l’eau de zamzam : fraude et danger pour la santé by null

.

Piqué chez Al-Kanz…

En terre d’islam, être chrétien c’est mériter la mort…

Et chez nous, en Occident, ils réclament et OBTIENNENT des mosquées pour y propager la haine de « l’infidèle »… Ca ne vous fait pas réfléchir, ça?

FDF

.

Cette année encore, l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), qui regroupe 57 pays à forte population musulmane, pèsera de tout son poids à l’assemblée générale de l’ONU… Depuis plusieurs années elle tente de justifier et faire avancer une résolution sur la diffamation des religions. C’est au nom de cette même notion de « diffamation » que des chrétiens dans la pratique de leur foi, de leur simple existence de chrétiens, sont condamnés à mort, pillés, massacrés… En de nombreux pays, « terre d’Islam », être chrétien, c’est déjà diffamer et mériter la mort… Une guerre qui cache son nom et dont nous ne voulons pas entendre les cris…

Pillé chez : http://www.lesmanantsduroi.com/

Islam über allem… (l’islam au dessus de tout).

Pillé chez: http://extremecentre.org/
FDF
.
De la couardise occidentale : la liberté d’expression à l’épreuve de l’islam ou plutôt de notre peur des islamistes (islam über allem)


« islam et menaces sur la liberté d’expression », un reportage CBN sous-titré en français.

Egypte. Des chrétiens dans la rue pour la défense de leur église: un mort…

Et la victime est bien évidemment un chrétien…

FDF

.

Un chrétien copte a été tué mercredi matin dans des heurts avec la police égyptienne au Caire. Les manifestants protestaient contre le refus des autorités de les laisser achever la construction d’une nouvelle église.

La personne tuée est un jeune homme âgé de vingt ans environ, a indiqué une source au sein de ces services, sans donner plus de détails sur les circonstances de sa mort. Selon des témoins, il a été tué par balle.

Une quinzaine de manifestants ont été blessés ainsi que vingt policiers et douze conscrits, toujours selon les services de sécurité. D’après l’agence officielle Mena, les manifestants étaient au nombre de 3000 et 93 personnes ont été arrêtées lors de ces heurts à Talibiya, quartier du sud-ouest du Caire non loin des pyramides de Guizeh. Certains manifestants quittaient la zone des affrontements le visage couvert de sang.

Les manifestants criaient des slogans comme «avec notre sang, avec notre âme, nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour la croix». Ils ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur les policiers, qui ont répondu par des tirs de grenades lacrymogènes.

Ces heurts surviennent à quelques jours du premier tour des élections législatives le 28 novembre. «Les gens du quartier se sentent discriminés. Pourquoi nous empêchent-ils de bâtir une église? Chaque rue a sa mosquée, et il y a une mosquée à côté de chaque église», a lancé l’un des manifestants, Samih Rachid.

Les coptes constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Ils représentent 6 à 10% de la population égyptienne, dans sa grande majorité de confession musulmane sunnite. Ils se plaignent fréquemment de discriminations et d’une sous-représentation dans la fonction publique et les institutions.

Eglise source de tensions

Les permis de construire une église sont souvent la source de tensions, les Coptes déclarant ne pas jouir d’une liberté d’ériger des lieux de culte aussi grande que les musulmans.

Le 16 novembre, des musulmans ont mis le feu à des habitations appartenant à la famille d’un copte après des rumeurs de flirt avec une musulmane. Au début du mois, la communauté copte a été menacée par un groupe irakien lié à Al-Qaïda, au motif que deux chrétiennes converties à l’islam seraient séquestrées dans des monastères.

Et en janvier, six Coptes ont été tués par des hommes armés à la sortie d’une messe en Haute-Egypte.

Source: http://www.tdg.ch/

La charia enseignée au Royaume Uni: c’est pas du pipo…

Et c’est grave…


FDF

.

Merci à Denis Bloud…

Matthieu 7:13 – A Mediter…

Sans commentaires…
FDF

.

« Entrez par la porte étroite ; car large est la porte, et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par elle ; car étroite est la porte, et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui le trouvent » (Mat. 7:13-14).

Bloc Identitaire: « maîtres chez nous » !

Ca aussi, ça a le mérite d’être clair; et légitime.

FDF

.

A Béziers Philippe Vardon revendique l'autonomie, l'autogestion, l'autodéfense

A Béziers Philippe Vardon revendique l’autonomie, l’autogestion, l’autodéfense.

Extrait de son discours à Béziers le 20 novembre 2010

A Béziers Philippe Vardon revendique l'autonomie, l'autogestion, l'autodéfense

Nous sommes ici aujourd’hui, dans ces rues de Béziers – mais aussi à travers toutes nos actions, nos prises de paroles, nos confrontations, dans les rues de nos villes, de nos régions, de France et même d’Europe à travers ce vent qui souffle sur notre continent et qui s’appelle Ligue du Nord en Italie, Vlaams Belang en Flandre, FPO en Autriche… nous sommes la voix du peuple ! Et nous sommes aux côtés de notre peuple qui souffre, tout comme nous avons été et sommes aux côtés de René Galinier !

Quand le peuple souffre de la violence des racailles et de l’insécurité, nous sommes à ses côtés ; quand le peuple souffre de la violence des actionnaires sans racines et des patrons-voyous, nous sommes à ses côtés ; quand notre peuple souffre de sa classe politique coupable de haute trahison et de cette République qui ne sait plus être que métissée et cosmopolite, nous sommes à ses côtés ; quand notre peuple souffre d’un Etat qui l’écrase sous le poids de son totalitarisme et l’abandonne à tous les prédateurs, nous sommes à ses côtés !

Nous, Identitaires, devons être le bouclier de notre peuple face aux agressions et aux injustices qui lui sont faites ! Nous, Identitaires, sommes le syndicat du peuple, le syndicat des petits blancs que plus personne ne défend !

Ne vous y trompez pas, chacun des actes que nous posons, chacun de nos rassemblements, chacune de nos manifestations ou de nos actions, est important. Les altermondialistes parlent pour leurs manifestations de TAZ, zones d’autonomie temporaires. Et c’est bien cela que nous créons – ne l’avez-vous pas senti pendant que nous marchions dans les rues de Béziers ? Nous étions des hommes et des femmes libres ! Nous avons libéré ses rues, nous avons libéré nos cœurs. Et mieux encore, à travers nos maisons de l’identité que l’on voit éclore à travers toutes nos régions, ce sont des zones d’autonomie durables que nous créons !

Nous redonnons un sens à ce slogan : maîtres chez nous ! Parce qu’ici c’est notre terre, celle de nos ancêtres et celle de nos descendants et nous ne laisserons personne nous la confisquer. Ni la racaille, ni le pouvoir jacobin !

Oui nous voulons l’autonomie, parce que là où certains croient encore que la solution sera nationale et étatique, là où certains fantasment sur l’Etat fort… nous, nous savons que la solution est en nous ! Dans notre peuple, et c’est notre peuple que nous voulons voir fort !

Alors plutôt que les lois écrasantes de l’Assemblée parisienne, nous voulons la démocratie directe, locale, participative. Plutôt que la force d’un Etat qui ne sait s’imposer que sur les honnêtes citoyens – petits commerçants et artisans, salariés, jeunes précarisés d’une génération sacrifiée –, plutôt que cet Etat qui nous ponctionne et nous colle au trou pour un excès de vitesse ou parce que nous avons voulu défendre notre peau face à la racaille qu’il laisse prospérer, nous voulons l’autonomie de nos villes, de nos régions, de nos petites patries. Nous voulons retrouver nos libertés locales, nos libertés publiques, les franchises de nos vieux peuples fédérés… nous voulons redevenir maîtres chez nous !

L’autonomie, et pourquoi pas même, j’ose le mot, l’autogestion, parce que nous voulons prendre notre destin en main partout où nous le pouvons… dans nos quartiers, dans nos entreprises, dans nos villes. Il faut en finir avec cette classe dirigeante qui paralyse et enferme le peuple.

Autonomie, autogestion… et comment ne pas le dire aussi aujourd’hui : autodéfense !

Parce que nous savons trop bien que nous ne sommes plus protégés, et c’est bien parce que l’Etat a abandonné sa première mission qui est d’assurer la sécurité des citoyens que nous ne lui reconnaissons plus aucun droit sur nos vies.

Si l’Etat ne nous défend plus, nous allons nous défendre nous-mêmes ! De quel droit peut-il nous en empêcher ? Lui qui chaque jour durcit les lois sur la détention d’armes pour les citoyens, tireurs sportifs, chasseurs, et laisse prospérer dans les cités le trafic d’armes à feu. Nous savons qu’un citoyen désarmé, ce n’est plus qu’un contribuable et nous refusons ce funeste sort – nous voulons être des citoyens à part entière et des citoyens actifs ! Nous voulons le droit de défendre nos foyers et nos familles, nous voulons le droit de nous protéger, et nous refusons de nous retrouver à poil face à des voyous de plus en plus haineux et armés !

Il y a quelques années de cela, un ministre de l’Intérieur répondait à une femme à sa fenêtre dans une zone occupée de la banlieue parisienne. Ce ministre lui disait : « Vous en avez assez de cette bande de racailles, on va vous en débarrasser. » Il est depuis devenu président de la République et la racaille prospère plus que jamais.

Eh bien mes amis, moi je vous en fais le serment : si demain les Identitaires sont aux commandes, nous débarrasserons Béziers, les Pays d’Oc et tout ce fichu hexagone de la racaille ! Et non seulement de la racaille en survêt-casquette, mais aussi de la racaille en costard-cravate des assemblées !

Reprenons notre destin en main ! Autonomie, Autogestion, Autodéfense ! Maîtres chez nous ! Maîtres chez nous !

Source: http://www.bloc-identitaire.com/

Armaguedon – Quelles nations combattront Israel ?

Un excellent site à visiter…

FDF

.

Lire: http://prophetie-biblique.com/forum-religion/propheties-fin-des-temps/bilan-les-pieces-puzzle-prophetique-t700.html