Francaisdefrance's Blog

19/12/2009

La « véritable » histoire du coran… Un juif ébionite en serait l’auteur…

Filed under: coran,immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 09:26
Tags: , ,

L’auteur du CORAN : un juif ébionite

Les travaux de « Hannah Zakarias » (G. Théry) , repris par Joseph Bertuel dans son livre « L’Islam : ses véritables origines », sont résumés ici :

Dans sa thèse de licence, en 1874, Adolph von Harnack, après un travail systématique, en vint à conclure que « le mahométisme n’est qu’une lointaine dérivation de la gnose judéo-chrétienne, et non une religion nouvelle ».

Les récents travaux de Hanna Zakarias (décédé en 1959), fin critique, fondateur des Archives doctrinales et littéraires du Moyen Age, fondateur de l’Institut Sainte-Sabine à Rome, membre de la section historique de la Sacrée Congrégation des Rites, à la suite de trente années de travail minutieux, nous révèle que MAHMET (Mohamed) ne peut être l’auteur du Livre sacré de l’lslam : L’auteur est un religieux, moine judéo-chrétien, appartenant à une communauté ébionite.

Saint IRÉNÉE nous avait déjà expliqué au 2ème siècle que les juifs ébionites niaient la Divinité de JÉSUS, reprochant aux chrétiens de la gentilité (Rome) leur abandon de la Loi (Torah) de Moïse.

Ce rabbin ébionite se réfère, fréquemment, dans les sourates (de l’hébreu  » SIRAH  » : ensemble de versets bibliques) au livre sacré de l’Islam (appelé plus tard le coran), et à l’Ancien Testament duquel il s’inspire tout le temps, ainsi qu’aux littératures rabbiniques et gnostiques, mais il cite peu le Nouveau Testament. Le CHRIST, dans la vision ébionite, n’est guère plus qu’un successeur de Moïse. Il croit à JÉSUS, comme prophète et messie, mais non pas en sa Divinité.

Comme tout scribe ébionite, il puise ses proclamations dans « les ouvrages … apocryphes » rejetés par les apôtres et leurs successeurs (« apo » signifie « de côté » et « crypto » signifie « pour les cacher » : ce sont des livres mis à l’index).

Ce sont des pseudépigraphes, ouvrages non signés, et mis sous le compte d’un personnage célèbre pour lui donner du poids, du prestige, selon une méthode efficacement utilisée par les néoplatoniciens gnostiques.
Il s’agit de :

  • l’Évangile de l’Enfance (écrit en syriaque),
  • le Protévangile de Jacques le mineur,
  • l’Évangile du pseudo Matthieu (rédigé d’abord en hébreu),
  • l’Évangile de Thomas,
  • L’Apocryphe du Livre des Jubilés (dont le rabbin tire l’histoire de Satan, le lapidé et les remontrances d’Abraham à son père : cf. Siderski : Légendes musulmanes du coran)

Environ 25 % des sourates du livre coranique sont des recopiages littéraux des textes de ces livres. Leur but ? Ruiner la foi dans la Divinité de JÉSUS. Le CHRIST y est rattaché directement à Moïse. Malgré les 1500 ans qui les séparent, le coran en fait un neveu de Moïse, la Vierge MARIE (appelé MYRIAM dans le coran) étant soeur d’Aaron et de Moïse ! ! !

(l’Islam se caractérise par le mépris de toute vérité fondée historiquement)

  1. Pour ruiner la foi chrétienne des arabes, le coran affirme que JÉSUS n’est pas le FILS DE DIEU.  » Les chrétiens disent ‘Dieu a un fils’ … parle pour sa Gloire ! Non, Jésus est aux yeux de Dieu ce qu’est Adam … le formant de la poussière … Dieu lui dit « sois » et il fut.  » Donc, le VERBE, déposé en la Vierge MARIE, est créé et non pas engendré (contraire au credo )
  2. Détruire la foi de la TRINITÉ DANS L’UNITÉ : Les arabes chrétiens croyaient à la Sainte Trinité et usaient du mot TAKTELIT pour la désigner. Ils distinguaient aussi les trois Personnes par le mot OUKNOU d’origine syriaque. L’auteur ébionite s’élève avec force contre ce dogme :  » Vous qui avez reçu les Écritures, ne dites point « Il y a Trinité », cessez de le faire ! cela vous sera plus avantageux car Dieu est unique, gloire à Lui « .
  3.  » A quiconque donne des « associés » à Dieu [ foi dans l'incarnation du Fils en Jésus ], Dieu interdit le Jardin ( le paradis) et celui-là aura le feu ( l’enfer ) comme refuge …  »
  4. JÉSUS n’est pas mort sur la croix (thèse gnostique pour renverser la foi en la rédemption) On retrouve cette thèse :
    • dans « le Pseudo Barnabé » : Judas eut « l’apparence de JÉSUS et fut crucifié à sa place »
    • dans « Basilide », gnostique des premiers siècles, on substitua à JÉSUS, Simon de Cyrène !
    • les manichéens du 3ème siècle affirmaient également que « JÉSUS n’était mort qu’en apparence ». affirmation hérétique du docétisme (mot qui vient du grec dokein – sembler, paraître). Autant de formules reprises mot à mot dans les textes écrits arabes de l’Islam coranique.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le président Sadate, au Caire, a du donner satisfaction aux fondamentalistes islamiques, en interdisant la deuxième partie du film de Zeffirelli où JÉSUS meurt sur la croix… puisque, expliquaient-ils, « c’est une insulte à la révélation divine, rejetée par le Coran, l’envoyé du ciel n’ayant pu subir un supplice d’esclave« .

LE CORAN N’EST PAS UNE RÉVÉLATION SURNATURELLE

Depuis 1950, le Père BERTUEL approfondit les travaux de ZAKARIAS et les confirme, relisant les versets du coran, mot après mot, phrase après phrase.

Avant lui d’ailleurs, aucun islamologue sérieux, de P. LAMMENS à R. BLACHERE, ne cache que les textes de l’Islam n’ont jamais fait l’objet de recherches méthodiques sur la genèse de sa composition, son développement interne. Il est interdit au musulman arabe de se poser des questions de les scruter, ni même de traduire littéralement le texte. Toute investigation, quant aux origines de cette religion est pour eux un grave péché. Il faut l’apprendre par coeur … et faire confiance à l’interprétation donnée par les imams, les marabouts ou les théologiens musulmans…

Un peu comme si les chrétiens ne pouvaient connaître la Bible qu’en l’apprenant par coeur, en latin, ou en grec, sans pouvoir jouir de sa signification exacte directement.

Alors, d’où viennent ces textes ? Des travaux récents permettent d’y voir clair.

Un rabbin, juif et ébionite, chassé d’Edesse, à la suite de la conquête de la ville par Héraclius, en 628, vint avec ses compagnons juifs d’exil à Médine, chez les enfants d’Ismaël. Ils cherchèrent leur aide, en leur expliquant qu’ils étaient parents selon la Bible, mais ne purent convaincre la masse du peuple, parce que leur culte était trop différent.

« En ce temps-là, un ismaélite nommé MAHMET, un négociant, se présenta à eux comme un prédicateur et leur enseigna, sous la volonté de Dieu, le chemin de la vérité, le Dieu d’Abraham, car il était très bien informé et à l’aise avec l’histoire de Moïse » (Chronique arménienne de 660, premier document historique indiquant l’existence de Mohamed, écrit par SEBÉOS, à partir de témoins oculaires prisonniers des arabes).

Or, MAHMET qui ne sait ni lire, ni écrire (les musulmans y tiennent beaucoup) reçoit donc ce rabbin et se propose de transmettre l’enseignement du maître juif, qui l’informe et le fait répéter mot à mot la prédication à ses compagnons de Thakif (La Mecque).

Quelques liens sur les Ebionites :

http://en.wikipedia.org/wiki/Ebionites

http://en.wikipedia.org/wiki/Gospel_of_the_Ebionites

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89bionisme

http://fr.wikipedia.org/wiki/Symmaque_l’%C3%89bionite

MOHAMED ET LES SOURATES

Il reste à noter que le coran, récité par nos frères musulmans, ne contient aucun trace du nom du prophète Mahmet, ni aucune mention de l’ange Gabriel, pas plus que d’un quelconque récit d’une apparition divine à un arabe ! Ne retenons ici que ce qui concerne MOHAMED.

Les croyants récitent les textes anciens et croient entendre :

MHMD a reçu de Dieu sur la montagne la révélation.

Mais, ce terme MHMD est un participe passé signifiant le bien-aimé (de Dieu sous-entendu).

Ils voient encore leur fondateur aux passages où l’on trouve AHMAD (sourate 61,6) qui veut dire Précieux. Or, la traduction littérale montre que LE PRÉCIEUX n’est autre que MOÏSE qui, en effet, a reçu de Dieu la Révélation de la Loi, directement, sur la montagne (SINAÏ).

Le Précieux est précisément le surnom que les midrash talmudiques donnent à Moïse.

Tout ceci est irréfutable… Il est possible d’approfondir ces faits avec les analyses plus précises éditées dans l’ouvrage de J. BERTUEL (tome 2- pages 118 à 121).

LA RÉDACTION DU CORAN ACTUEL

Le coran est composé de 114 sourates, divisées en 6226 versets, qui furent mises par écrit et ordonnées, par ordre décroissant de longueur, par le troisième calife après Mohamed, vers 650, plus de vingt ans après la mort de l’apôtre de la THORA, en Arabie. (Torah en hébreu : Loi récitée … traduction en araméen : quaryan et puis en arabe : coran).

Ainsi, les sourates auraient été retenues oralement, pendant trente ans, par quatre compagnons du prédicateur habitant Médine (Yathrib).

Ces « illuminations » furent donc mises par écrit par OTMAN, qui est devenu le chef politique et religieux des croyants. Afin d’accaparer pour son compte personnel les paroles d’Allah, il prit soin de faire détruire toutes les copies des textes antérieurs à sa propre composition, ordonna tous les feuillets rédigés de sa main, dans un carambolage tel que le chapitre le plus long fut placé en premier, et les autres à la suite selon leur longueur décroissante (ce qui a pour effet de rendre incompréhensible à sa lecture, la genèse et le développement de la prédication islamique). Il fit enfin détruire toutes les archives pouvant trahir ce que voulait cacher cette fabrication, notamment à Alexandrie (incendie de la plus grande bibliothèque de textes anciens de l’époque).

L’oubli des origines fut remplacé par l’imagination et l’on vit peu à peu une foule de détails apparaître sur la vie d’un nommé Mohammed, de sa naissance en 570 à sa mort en 632. On obtient tout à coup ses moindres paroles, qui vont former le Hadith, jusqu’à at-Tabari qui ajoutera encore d’autres soi-disant renseignements. en 923 ! La réalité est pourtant que l’on ne sait quasiment strictement rien sur le nommé Mohamed. Et pourtant tout le monde va prendre et continue de prendre les légendes nées après, avec forces dates, comme argent comptant, et ce qui n’est que légende est devenu réalité pour la plupart des gens! Qui plus est, une réalité qu’il est interdit de discuter !

De sorte que le coran intégral et oral de Mahomet (qui n’a jamais été écrit) est bel et bien perdu ! On y aurait reconnu trop ouvertement que celui qui parlait du ciel n’était pas l ‘ANGE GABRIEL, mais le maître juif qui soutenait Mahomet dans sa prédication… Or, même les sourates échappées au massacre révèlent l’existence de ce fait, qui se dévoile grâce à la traduction littérale et réordonnée des chapitres.

Les promoteurs du proto-islam avaient laissé derrière eux divers textes dépourvus de points diacritiques, d’où l’importance d’une mémoire orale jusqu’à OTMAN, et, après lui, la nécessité apparut de détenir un texte présentable au titre de révélation nouvelle.

Voilà pourquoi on empila ces divers textes en un livre, qui fût lu (donc, vocalisé) selon les exigences de la légende en formation ( l’ANGE GABRIEL révélant le livre du coran à Mahomet au ciel). Mettre sur le compte d’une révélation angélique, un livre récemment écrit est un procédé oriental qui avait déjà été employé par ELCH0ZAI vers l’an 100 et par MANI au 3ème siècle.

l’imposture de la « prétendue révélation du Coran » et les travaux de Joseph Bertuel sont aussi expliqués de manière claire et complète dans cette page, dûe à un historien d’origine hindoue:
voir aussi sur le même site : « Pourquoi j’ai quitté l’Islam » par ali sina (2001) à l’url suivant :
un dossier encore plus complet retraçant les travaux scientifiques de Théry et Bertuel

et encore ceci, une étude très documentée et argumentée, qui fout par terre l’Islam et ses billevesées

Through serious and genuine scientific enquiry, the validity of the Hadith and Sira of Islamic tradition has been eliminated. It can be shown that neither Mecca nor Badr existed at the time, and thus all the stories of Muhammed’s prophetship and battle victories are just so much invention. It can be demonstrated, indeed, that there never was such a man at all. By systematically translating the Qur’an. even the meaning of the name, Islam, can be shown to have been corrupted. and the historical and theological background that made the Qur’an possible demonstrated. The importance of the Jewish community in this development has set researchers on tracing the path to the true identity of the Quranic author, a man who was clearly of exceptional talent, energy and insight. In fact, Br. Bruno’s work is spurring research which is showing that Islam is a fact, because the Islam of the Qur’an is a fact; but it is now becoming increasingly evident that the Islam of today is an illusion in the sense that all that it truly holds in common with the outstanding genius of the Quranic author is the name of the religion and a mutilated understanding of his powerful book. This is the contradiction become the paradox mentioned at the beginning of this article.

Mais alors comment expliquer l’antisémitisme du Coran ?

C’est une objection qui vient naturellement à l’esprit : si le Coran est d’origine juive, comment expliquer qu’il soit devenu une machine de guerre contre les juifs (et contre les chrétiens, mais ça c’est tout à fait compréhensible : il a été fait en partie dans ce but) ?

en fait c’est très simple à comprendre, et d’ailleurs les Evangiles aussi ont été écrits par des juifs, et pourtant, au fil du temps, le christianisme a pu dégénérer en opposition au judaîsme, puis en haine antijuive.

Les deux religions ne se sont pas séparées nettement partout, ni en quelques années ou siècles : et dans la période historique qui nous occupe, plutôt qu’une opposition tranchée entre juifs et chrétiens, c’est plutôt entre tenants de la Loi religieuse (mosaïque) et partisans de l’affranchissement vis à vis de cette Loi, que s’est peu à peu creusé un fossé qui est devenu un gouffre!

Et notre position à nous, partisans de l’autonomie de la conscience, est claire : la Loi doit être abandonnée. C’est la voie inverse que suivent les Ebionites, et donc le Coran et l’Islam.

Celui ou ceux qui ont rédigé le « Proto-Coran » , qui étaient donc des juifs ébionites, se sont inspirés en partie des Prophètes de l’Ancien Testament, qui avaient pour habitude de vitupérer et blâmer le peuple d’Israel , « à la nuque raide et prompt à la désobéissance », pour son attitude rebelle et sa promptitude à revenir à l’ancienne idolâtrie. Mais il n’ était évidemment pas question, dans l’esprit de ces prophètes ni de celui des rdacteurs du « Proto-Coran », de haine antisémite , puisqu’ils étaient eux mêmes hébreux, ou juifs : il s’agissait seulement d’administrer aux « enfants d’Israel » de sévères admonestations, pour les encourager à revenir à la « voie droite »

Par contre, dans la suite de l’Histoire, et notamment suite à la « normalisation » opérée par le calife Othman, les véritables « rédacteurs » initiaux furent « oubliés », et l’esprit et le sens de ces tirades furentt complètement modifiés, dans le sens de la haine tribale et religieuse, de la haine antisémite donc…

car entre temps la séparation s’était produite à Médine, entre juifs et musulmans ! en effet, ce « nouveau monothéisme » pour les arabes qu’était l’Islam, créé de toutes pièces par un ou des rabbins ébionistes, était entaché d’un malentendu fondamental : les rabbins n’ont jamais voulu mettre fin au peuple juif en le forçant à se fondre dans la nouvelle religion, par voie de mariages mixtes entre juifs et femmes arabes musulmanes ou juives et hommes arabes musulmans,  alors que les arabes nouvellement islamisés croyaient, un peu naïvement sans doute, que ce serait le cas !

Source

10 commentaires »

  1. Ce serait juste de dire que l’auteur de ce texte est un nocive dans l’histoire des religions. Il ne rend pas service à l’histoire de par ses affirmations gratuites en évoquant l’Ebionisme comme source unique du Coran. Je recommande à cet auteur de s’instruire d’abord avant de s’aviser par la suite d’enseigner aux autres. Faites gaffe!

    Commentaire par jean perrot — 05/12/2011 @ 17:59 | Répondre

    • novice !

      Commentaire par syharath — 10/07/2013 @ 13:36 | Répondre

  2. merci de cet article
    on le trouvait déjà sur le site de son auteur le père Nathan en l’an 2000
    http://catholiquedu.net rubrique : autres cultes
    c’est bien de diffuser ces verités très elementaires
    Il faudrait approfondir les deux tomes du P Joseph Bertuel pour être encore plus … convaincus et apporter la traduction originale et originelle du Coran à leurs fidèles, qui ont droit à l’accès à cette traduction littérale du Coran sans les rajouts donnés par ce 3ème Calife après MHMD
    et non sa falsification avec points diacritiques par Uthman : avis aux amateurs

    Commentaire par patrick vergeron — 21/12/2011 @ 17:33 | Répondre

  3. vraiment que des conneries

    Commentaire par julie — 13/12/2012 @ 17:11 | Répondre

  4. quote « Il reste à noter que le coran, récité par nos frères musulmans, ne contient aucun trace du nom du prophète Mahmet, ni aucune mention de l’ange Gabriel, pas plus que d’un quelconque récit d’une apparition divine à un arabe ! Ne retenons ici que ce qui concerne MOHAMED. »

    les coalisés :40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes(11), mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

    la vache : 97. Dis: «Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c’est lui qui, avec la permission d’Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d’heureuse annonce»
    98. [Dis:] «Quiconque est ennemi d’Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël… [Allah sera son ennemi] car Allah est l’ennemi des infidèles».

    il fallait que tu sache bien ce que tu étais en train d’écrire pour ne pas faire des gaffes comme celle-ci LOL

    Commentaire par rejeb — 09/04/2013 @ 10:31 | Répondre

    • si comme vous dite,il ne savait pas ce qu’il ecrivait,pourquoi reagissez vous comme si il avait touché un point sensible?donc ce qu’il ecrit est juste n’est ce pas ? de toute facon aujourd’hui la plus part savent !Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

      Commentaire par syharath — 10/07/2013 @ 13:30 | Répondre

  5. C’est incroyable à quel point ce qui est dit dans cet article est faux ! je prends pour exemple cette phrase qui m’aura bien fait rire:

    « Avant lui d’ailleurs, aucun islamologue sérieux, de P. LAMMENS à R. BLACHERE, ne cache que les textes de l’Islam n’ont jamais fait l’objet de recherches méthodiques sur la genèse de sa composition, son développement interne. Il est interdit au musulman arabe de se poser des questions de les scruter, ni même de traduire littéralement le texte. Toute investigation, quant aux origines de cette religion est pour eux un grave péché. Il faut l’apprendre par coeur … et faire confiance à l’interprétation donnée par les imams, les marabouts ou les théologiens musulmans…

    Un peu comme si les chrétiens ne pouvaient connaître la Bible qu’en l’apprenant par coeur, en latin, ou en grec, sans pouvoir jouir de sa signification exacte directement. »

    Belle tentative mais ce site manque cruellement de crédibilité avec l’écriture « cosmic sans ms » de MSN…

    Commentaire par Muslim — 21/07/2013 @ 15:07 | Répondre

  6. l’auteur de livre fesait partit d’une mouvance  »l’ordres des precheurs » idolatrant augustin d’hippone et fervant défenseur de la trinité

    .a savoir que la trinité a été sujet a de multiple conflit entre chretiens catholique défenseur de la trinité et chrétien suivant la mouvance d’arius ou bien d’autres factions plus anciennes comme il a cité plus haut elkesaites ebionismes ce raprochant de l’islam.

    Ces 3 personnes (thery,bertuel et l’auteur du sujet) nous en font une belle de TRINITE (thery dans le role de dieu,bertuel dans le role de Jésus et l’auteur dans le role du Saint esprit). Comment rendre crédible leur bétise quand ont voit finalement l’interet que ces trois personnes cherche leur profits dans ce livre.

    thery et bertuel ont utilise les elkaisaite et ébionite ou l’arionisme pour discridité l’islam ….c’est vraiment la cerise sur le gateau .
    et un pauvre imbécile utilisé leur dire pour craché son venin.

    .
    ca me fait clairement rire, qu’un type utilise du travail de deux pauvres prete catholiques utilisant des sujet qu’il ne maitrise pas pour discridité une religion plutot que la leur…..quand ont voient qu’il n’y aucune argumentation approfondit … pitoyable….

    Commentaire par Muslim 71 — 13/08/2013 @ 01:08 | Répondre

  7. Je veux bien croire que mahomet était juif. En « fondant » cette « nouvelle » religion qu’on appellera islam, il a voulu rétablir le judaïsme des origines. Ce qui explique pourquoi les musulmans ont les mêmes interdits que les juifs, et que la charia ressemble, à quelques détails près, aux ordonnances données aux Israëlites par « Yahvé ». Ce ne peut être le fait du hasard.

    Commentaire par Pivoine — 26/06/2014 @ 17:48 | Répondre


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 423 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :