Francaisdefrance's Blog

26/12/2009

Chrétiens en terre d’islam : le temps des souffrances…


26 décembre 2009

Un article Valeurs Actuelles (extrait)
disponible en intégralité sur www.valeursactuelles.com

La situation des chrétiens se dégrade dans les pays musulmans. Ils n’ont souvent le choix qu’entre l’exil et la “dhimmitude”, qui fait d’eux des citoyens de second rang.

Célébrer Noël dans la discrétion. C’est ce que vient de demander l’évêque chaldéen de Bassorah à ses fidèles, et ce que s’apprêtent à faire tous les chrétiens d’Irak. Le 15 décembre, deux attentats perpétrés à Mossoul, dans le nord du pays,ont fait 4 morts et 40 blessés. Une voiture piégée a explosé devant une église syriaque orthodoxe. Quelques instants auparavant, trois bombes artisanales avaient éclaté devant l’église syriaque catholique de l’Annonciation. Le 26novembre, deux autres engins avaient endommagé les locaux du couvent Sainte-Thérèse,où vivent six religieuses, et détruit l’église chaldéenne Saint-Ephrem. En mars 2008, l’archevêque chaldéen de Mossoul, Mgr Rahho, avait payé de sa vie sa foi chrétienne. Les trois diacres qui l’accompagnaient ont eux aussi été assassinés.

Mossoul demeure un bastion islamiste d’Al-Qaïda. Mais les chrétiens ne meurent pas seulement en Irak. Au Pakistan, sept chrétiens ont été tués à Gojra, le 1er août, par des musulmans qui les accusaient d’avoir profané le Coran. Une église et quarante maisons ont été incendiées. Dans un pays très majoritairement musulman, la loi contre le blasphème, adoptée dans les années 1980, « fait de plus en plus de victimes », constate l’association Aide à l’Église en détresse (AED) dans son rapport sur « la liberté religieuse dans le monde » (2008) : les injures contre le Coran sont passibles de l’emprisonnement à vie, les délits envers le prophète Mahomet, de la peine de mort.

Au Soudan, si les habitants des régions du Nord sont soumis à la charia, ceux du Sud, chrétiens ou animistes, bénéficient en principe de la liberté religieuse. Mais ils subissent des persécutions dont le récit suscite la stupeur : « Le 13 août, des rebelles sont entrés dans l’église de ma paroisse pour prendre plusieurs fidèles en otages. Au cours de leur fuite dans la forêt, ils ont tué sept d’entre eux. Ils les ont crucifiés à des arbres », a raconté sur Radio Vatican Mgr Kussala, évêque du diocèse de Tombura Yambio. Certains de ces rebelles,qui reçoivent l’aide du gouvernement de Khartoum, « ont été formés par Al-Qaïda en Afghanistan. Ils sont contre notre Église, leur but est de terroriser les chrétiens », explique-t-il.

De nombreux crimes sont commis contre les chrétiens chaque année, presque partout dans le monde. Selon l’agence Fides, vingt missionnaires ont été assassinés en 2008 : un archevêque, seize prêtres, un religieux et deux volontaires laïcs. Cette année, le père Louis Blondel, 70 ans, a été tué le 7 décembre en Afrique du Sud (…) Lire la suite

Source: www.valeursactuelles.com

Via NOVOPRESS

La burqa et le cercle des idiots…

Filed under: coran,halal,immigration,islam,islamisation,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 19:16
Tags: , , ,

26.12.09
Le coran est en fait au distillé au goût de chacun (puisque les musulmanes n’ont pas droit de l’ouvrir). Ca arrange bien les « mâles » musulmans…
FDF

« La burqa se multiplie dans l’espace public français et européen. Elle a le don d’irriter et affecte même les libéraux du multiculturalisme anglo-saxon. Cette disparition de la face affole. Le critère d’une identité franche disparaît. Comment respecter l’intégrité du corps ? La conquête séculaire de l’habeas corpus n’exige-t-elle pas un visage et un corps visibles, reconnaissables par l’accord du nom et de la face pour que sans équivoque fonctionnent l’état civil et le pacte démocratique ?

L’éclipse de la face occulte la lumière du visage, où se reconnaît l’épiphanie divine qui a inspiré l’esprit et le coeur en islam. Les soufis voyaient le signe de Dieu dans le miracle de la face humaine, surtout lorsqu’elle se pare de beauté féminine. On remonte ainsi, de visage en visage, du visible à l’invisible, de l’humain au divin, selon la parole prophétique (reprise de la Bible) disant que l’homme a été façonné à l’image de Dieu. « Tout est périssable, ne perdure que la face de Ton seigneur » (Coran LV, 26-27) : ainsi la pérennité de la face divine en tant qu’absolu reflète sa trace sur le support que lui tend tout visage humain.

Le voilement du visage par un tissu aussi noir que la robe qui enveloppe la Kaba (robe appelée aussi burqa) dessaisit l’humain de la franchise qu’exigent le politique et l’esthétique comme l’éthique ou la métaphysique. C’est un masque qui annule le visage, dérobant les intensités de l’altérité qu’Emmanuel Levinas a saisies et dont nous recueillons les rudiments dans la millénaire tradition islamique, qui a médité le franc face-à-face avec le divin où s’éprouve la singularité humaine.

Le visage couvert est retiré de la circulation urbaine comme de la relation intersubjective ou mystique. Aboli le visage qui est, encore selon Levinas, « le lieu d’une ouverture infinie de l’éthique ». Le niqab ou la burqa, extension du hidjab, est un crime qui tue la face, barrant l’accès perpétuel à l’autre. C’est un tissu qui transforme les femmes en prison ou en cercueil mobile, exhibant au coeur de nos cités des fantômes obstruant l’entrée aux vérités invisibles du visible.

Le niqab vient d’être interdit dans les espaces scolaires et universitaires d’Al-Azhar au Caire, la plus haute institution sunnite. Son patron, M. Tantawi, a rappelé que le niqab n’est pas une obligation divine, une farîd’a, ni une disposition cultuelle, une ibâda, mais une âda, une coutume. Et le mufti d’Egypte, Ali Juma, confirme cette assertion : il s’agit d’une coutume arabique antéislamique que l’islam est en mesure de dissoudre.

Ces arguments islamiques peuvent être exploités si la commission parlementaire se décide pour une loi interdisant le port du voile intégral. Je n’évoquerai pas la difficulté de la mise en pratique d’une telle loi. Je voudrais seulement répondre aux objections de juristes quant à la liberté de l’individu et au respect de disposer de son corps comme il l’entend. C’est que les porteuses de burqa se réclament de ce principe tant en France qu’en Egypte. Il me paraît pertinent de ne pas céder sur ce point comme le font les juristes qui nous demandent d’abandonner ce principe et de se réfugier derrière la dignité et surtout l’égalité, également juridiquement opératoires.

Mais, pour la liberté, je voudrais reprendre la définition humoristique de la démocratie par l’Américain Marc Twain. La démocratie repose sur trois facteurs : « La liberté d’expression, la liberté de conscience et la prudence de ne jamais user de la première ni de la seconde. » J’interprète cette prudence avec Eric Voegelin comme la sagesse de ne pas user de ces droits sans conditions. Et je m’appuie, avec le même politologue germano-américain, sur la courtoisie nécessaire au fonctionnement de nos sociétés. « Quiconque a une idée fixe et cherche à l’imposer, c’est-à-dire quiconque interprète la liberté d’expression et la liberté de conscience en ce sens que la société doit se comporter de la manière qu’il juge bonne, n’a pas les qualités requises pour être citoyen d’une démocratie. » Un tel problème est déjà traité par Aristote autour de la statis (la crise qui provoque une discorde) : si je m’obstine à suivre mon opinion, une contre-statis peut être enclenchée, et le désordre s’instaure. Telle serait notre réponse sur la liberté individuelle réclamée par les porteuses de burqa.

Quant à la dignité de la femme et à son égalité, incontestablement la burqa les malmène. Celle-ci procède de la prescription du voile et la radicalise. Il n’y a pas de différence de nature mais de degré entre burqa et hidjab, lequel est déjà une atteinte à l’égalité et à la dignité partagées par les sexes. Les réformistes qui, en islam, ont prôné le dévoilement des femmes depuis la fin du XIXe siècle, organisent leur plaidoyer sur ces trois principes (liberté, égalité, dignité).

L’atteinte à l’égalité est manifeste dans le verset coranique constituant une des références scripturaires à l’origine du voile : le verset 31 (sourate XXIV) crée la dissymétrie au détriment des femmes pour ce qui a trait au désir et à la séduction propageant la sédition. Cette séquence appelle à la vertu, à la pudeur ; elle s’adresse aux « croyants et aux croyantes », à qui il est demandé au verset 30 de « baisser le regard » et de « préserver leur sexe ».

Cependant est ajouté un supplément de vigilance aux femmes (d’où la dissymétrie) que les jurisconsultes invoquent pour commander le voile. Alors que le verset peut être entendu autrement, la pudeur demandée aux femmes se limitant à couvrir leur buste. La lecture consensuelle des docteurs révèle l’état anthropologique patriarcal qui attribue aux femmes l’origine de la séduction alliée de la sédition.

Or rien, ni psychologiquement ni dans l’économie sexuelle, ne légitime l’attribution de ce supplément aux femmes, pas même la vérité de leur différence sexuelle attestée biologiquement et confirmée par la psychanalyse. Il s’agit là d’une vision phallocratique dépassée par l’évolution anthropologique des sociétés modernes encadrées par un droit confirmant l’égalité et la dignité que partagent les humains sans discrimination de sexe. »

1 | 2 | suivant
Source: lemonde.fr

Racaille et procavocation: Démantèlement d’un réseau de revente de voitures de luxe en Seine-Saint-Denis.

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 11:01
Tags: , , ,

J’évoquais ce « problème » récemment sur ce blog… On m’a pris pour un con…

FDF

70 fausses cartes grises…


Un réseau de revente de voitures de luxe volées a été démantelé début décembre en Seine-Saint-Denis, selon le parquet de Bobigny, confirmant une information de RTL.
Le parquet a confirmé l’arrestation de douze personnes, parmi lesquelles des fonctionnaires du service des cartes grises de la préfecture de Seine-Saint-Denis, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en mars 2009.

Complicité

Selon RTL, près de 70 fausses cartes grises ont été émises avec la complicité des agents de la préfecture.
Le parquet n’a pas souhaité communiquer davantage sur l’affaire toujours en cours d’investigation. (Tu penses…).

Source: 20minutes.fr

IL SERAIT GRAND TEMPS QUE L’ISLAM S’EXPLIQUE SUR LE CORAN !

Filed under: dhimmitude,immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans,ramadan — francaisdefrance @ 09:48
Tags: , ,

LA FACE CACHÉE DU CORAN

Les Occidentaux, en état de capitulation préventive face à l’Islam, aiment à se dire que le Coran n’est ni plus ni moins violent que la Bible… peut-être.
À la nuance prés que la Bible est une histoire  humaine et que bien peu de Chrétiens la prennent au pied de la lettre tandis que le Coran est mot pour mot un manuel des commandements d’Allah, figés pour l’éternité,  à prendre ou à laisser.
S’il existe des Musulmans plus ou moins modérés, en fait de plus ou moins bons Musulmans,  il n’y a qu’un Islam, et il est terrible.
Recep Tayip Erdogan a mis les points sur les I à Chicago le 21 aout 2007:
“Vous parlez “d’Islam modéré”? Cette expression est exécrable, elle est une offense et une insulte à notre religion. Il n’existe pas d’Islam modéré et d’Islam immodéré. L’Islam est l’Islam, un point c’est tout.”
Un Musulman modéré ne pourrait être qu’un Musulman qui ne reconnaît que le Coran pacifique, le Mecquois, et rejetterait définitivement le Coran exterminateur, le Médinois. Pareille attitude serait totalement hérétique parce qu’exactement contraire aux commandements d’Allah, Allah qui a bel et bien déclaré que les versets sanguinaires de Médine abrogeaient les versets tolérants de La Mecque.
Notons que pour embrouiller encore davantage l’Occidental, le Coran ne se présente pas dans l’ordre chronologique des révélations d’Allah, mais dans celui de la longueur décroissante des sourates. Dans ce qui suit l’ordre des sourates sera référencé tel que reconstitué par les « savants » de l’Islam.
Voyons voir !
La Mecque, en l’an 610, est déjà une ville sainte où les caravanes de pélerins polythéistes qui viennent adorer la Kaaba font les choux gras du commerce local. L’apparition d’un petit prophète qui prêche un monothéisme de son cru et vitupère les idolâtres est donc mal vue par les marchands qui craignent pour leurs affaires.
Le pauvre Mahomet ne peut donc que garder profil bas et se plier au précepte bédouin “Baise la main que tu ne peux pas encore couper”….
Ainsi ce verset invitant à boire un bon coup:
“Et des fruits du palmier et de la vigne vous tirez une boisson enivrante et une nourriture excellente. Il y a en cela une leçon pour des gens qui raisonnent.” [16:67-70eme]
Ou celui-ci qui prescrit la tolérance envers Juifs et Chrétiens :
“Ne discutez avec les gens des Écritures que de la manière la plus courtoise, à moins qu’il ne s’agisse de ceux d’entre eux qui sont injustes. Dites-leur : «Nous croyons en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a été révélé. Notre Dieu et le vôtre ne font qu’un Dieu Unique et nous Lui sommes totalement soumis.” [29:46-85eme]
Toutefois, suite à une chicaya avec son oncle Abû Lahab, boutiquier, Mahomet commande à Allah une sourate à son usage personnel qui en dit long :
“Que périssent les deux mains d’Abû Lahab et que lui-même périsse – Ses richesses et ses œuvres ne lui serviront à rien – Il sera brûlé dans le brasier de l’Enfer – de même que sa femme, la porteuse de bois – à son cou sera nouée une corde de fibres bien rugueuses.” [111-6eme révèlée]
En 622, chassé de la Mecque par les commerçants excédés, il s’établit à Médine, point de passage stratégique sur la piste qui  mène à La Mecque. L’endroit est idéal pour une reconversion en pilleur de caravane  et chef de bande. On se doute que les pacifique versets mecquois ne sont désormais plus la tasse de thé du Prophète. Il va donc demander à Allah de lui arranger lui ça. Aussitôt dit aussitôt fait et Allah déclare s’arroger le pouvoir de modifier le Coran à sa guise :
“Si nous abrogeons un verset ou si nous le jetons dans l’oubli, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est omnipotent?” [2:106-87eme révèlée]‘
“Dans l’oubli”  mais non aux oubliettes car les versets abrogés [mansûkh] ne sont pas retirés du Coran et seuls les Musulmans savent qu’ils sont en réalité annulés par les nouveaux versets [nâsikh] qui les contredisent. En conséquence, les versets tolérants du Coran de La Mecque, celui précisément que les Musulmans nous récitent à plaisir pour nous montrer à quel point l’Islam est pacifique, sont bel et bien nuls et non advenus, abrogés par ceux du Coran de Médine, le Coran totalitaire qui définit l’Islamisme, qui est simplement la doctrine politique, juridique et sociale de l’Islam!
…et n’est pas innocent le fait que l’An I de l’Islam soit daté de l’Hégire, l’émigration de Mahomet à Médine, faisant ainsi peu de cas de la période mecquoise.
Et changement il y va y avoir!
Finis les bons coups :
“Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard et les flèches divinatoires ne sont autre chose qu’une souillure de Satan. Fuyez-les ! Vous n’en serez que plus heureux.” [5:90-112eme]
Terminée la grande religion de tolérance et de paix :
“Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions” [47:4-95eme]
Fini l’amour, place au sadisme:
“Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! [4:56-92 eme]
Malheur aux ennemis d’Allah :
“La seule récompense de ceux qui font la guerre à Allah et à Son Prophète, et qui provoquent le désordre sur la Terre, est qu’ils soient mis à mort, crucifiés ou amputés d’une main et d’un pied par ordre croisé, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera une dégradation pour eux, dans ce monde, en plus du terrible châtiment qui les attend dans la vie future.” [5: 33-112 eme ]
“Mort aux Idolâtres” commande le Verset de l’Épée dans l’avant-dernière sourate du Coran, verset qui est censé abroger à lui seul 124 versets pacifiques de La Mecque:
“Et lorsque les mois sacrés sont passés, alors tuez les Idolâtres où que vous les trouviez, et capturez les et assiégez les, et tendez leurs des embuscades. Mais s’ils se repentent et accomplissent et donnent la Zakaah, alors laissez-leur la voie libre. Vraiment, Allah est Pardonneur, et le Plus Miséricordieux” [9:5-113 eme]
Mais il n’y a qu’un pas de la chasse aux Idolâtres à celle des Gens du Livre, Juifs et Chrétiens,! Ce pas est franchi dans le verset 29 de cette même 9eme sourate révèlée peu avant la mort de Prophète en 732. C’est le dernier ordre de Mahomet, son testament, celui qui lance les cavaliers d’Allah à l’assaut du monde civilisé :
“Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier , ceux qui ne s’interdisent pas ce qu’Allah et Son Prophète ont déclaré interdit, ceux qui parmi les Gens du Livre ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent la Jizyah avec pleine soumission, et se sentent humilié en toute humilité!” [9:29-113eme]
Quant à la derniere sourate elle se contente de décrire la conversion de l’humanité entière à l’Islam , l’avènement du Grand Califat:
“Quand viendra le secours d’Allah et la victoire … Que tu verras les gens rentrer en masse dans la religion …glorifie par la louange ton Seigneur et demande pardon …“
Et jusque là aucun répit n’est possible pour les combattants du djihad.
Cent ans plus tard l’invasion fut arrêtée à Poitiers…. donnant à l’Europe un répit d’une douzaine de siècles.
Je les entends déjà ceux qui vont dire “Oui mais dans l’immense majorité, le milliard et demi de Musulmans est constitué de braves hommes “.
N’en doutons pas.
Mais le SS Fritz était sans doute lui aussi un brave homme, mais un brave homme fanatisé au service d’une idéologie d’extermination.
Il serait donc grand temps pour nous-autres Occidentaux que les Musulmans explicitent leur position autrement qu’avec les raisonnements spécieux des Ramadan et des Alaoui.
On trouvera un exposé d’1h39 sur la réalité du Coran dans une video faite par d’ex-musulmans à l’adresse:
http://chantducoq.blogspot.com/2009/12/minarets-mosquees-et-islamisation.html
Merci de cet excellent billet et commentaire sur ce blog de: http://chantducoq.blogspot.com
FDF