Francaisdefrance's Blog

18/12/2009

Noël en société multiethnique…

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 19:24
Tags: , ,

Vive la société multiethnique !!!
FDF
18 décembre 2009


SARTROUVILLE

Pour les deux prochains week-end et le réveillon du nouvel an, Sartrouville (Yvelines) semble se préparer à l’arrivée d’un ouragan ou d’un conflit imminent. A l’arrivée des fêtes, tous les établissements publics devront être fermés à double tour. Les alarmes branchées et les effectifs de police renforcés.
La mairie et la préfecture sont sur les dents, craignant les habituelles émeutes multiraciales des fêtes de fin d’année. Le ramassage des ordures ménagères est chamboulé. Afin d’éviter les caillassages des camions et les feux de poubelles, les « techniciens de surface » interviendront désormais le matin. Les habitants ont pour consigne de ramasser les conteneurs immédiatement après leur passage. Encombrants et épaves automobiles, également, ne doivent pas stagner dans la rue. Ils pourraient servir d’armes ou de barricades lors d’émeutes. Des tournées spéciales vont faire place nette sur la voie publique.

Quant aux chantiers de travaux publics, des vigiles seront employés pour les surveiller et éviter ainsi les pillages et le vol d’objets transformés en projectiles. L’utilisation de pétards est interdite. Par ailleurs, un arrêté préfectoral va prochainement interdire la vente d’essence en jerrycans, histoire de ne pas mettre le feu à cette commune multiethnique. La diversité, une chance pour la France ?

vu sur http://fr.novopress.info/42852/noel-en-societe-multiethnique-sartrouville-en-etat-de-siege/

« des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe ». André Malraux

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 19:18
Tags: , ,

Il y a 53 ans… André Malraux nous prévenait déjà du danger…

FDF


1956 : Conversation sur l’Islam avec André Malraux

« La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera. »

« C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles.

A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat.

Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe.

Quand je dis « musulmane », je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu’en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard !

Les « misérables » ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution ».

André Malraux, le 3 juin 1956

Source : Valeurs Actuelles n° 3395 paru le 21 Décembre 2001- Dossier : Un siècle religieux

Le dhimmi du jour: Benjamin Stora.

Filed under: dhimmitude,immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 17:37
Tags: , , , ,

Benjamin Stora : « l’islam, c’est aussi la France »

jeudi 17 décembre 2009

De la colonisation à la quête identitaire issue de l’immigration, dans un entretien publié dans Le Nouvel Observateur, l’historien explique la naissance d’une conscience musulmane.

Historien spécialiste de l’Algérie, Benjamin Stora enseigne à l’université Paris-XIII et à l’Inalco. Viennent de paraître : Le Mystère de Gaulle. Son choix pour l’Algérie, aux Editions Robert Laffont et Les Immigrés algériens en France, une histoire politique, en poche, chez Hachette Littératures.


« L’islam, c’est aussi la France »

Entretien avec Benjamin Stora
Le Nouvel Observateur Nº2354, 17 décembre 2009


  • Dans ses discours, le gouvernement tend à parler de l’islam comme d’une religion nouvellement implantée en France. Quelle est la réalité des faits ?

Soyons sérieux, l’islam a été la deuxième religion de France dès que l’Algérie est devenue française en 1830 ! Ensuite, la présence importante des musulmans en France date tout de même de 1920. La Grande Mosquée de Paris est édifiée en 1926, l’hôpital franco-musulman de Bobigny en 1935, le premier carré musulman en 1937. Ils étaient alors 100 000 sur le territoire, principalement des immigrés. Mais on ne les appelait pas des Algériens ni des musulmans, d’ailleurs on ne les appelait pas. Ils n’étaient ni français, ni immigrés, ni étrangers, ni sujets, parce que l’Algérie, c’était la France et que les « indigènes musulmans » n’avaient pas le droit de vote. Le problème de la non-visibilité de l’islam en France, c’est aussi le drame de la non-nomination des personnes. La première fois qu’on a utilisé le mot « algérien » dans l’espace public français date seulement de 1961. Malgré l’ancienneté de son histoire, on a d’abord considéré pendant très longtemps cette présence sous l’angle social. C’est-à-dire qu’on parlait de l’immigration, principalement maghrébine (Algérie et Maroc), comme d’une immigration de travail, qu’on examinait sous l’angle de la main-d’oeuvre, de la reconstruction de la France et du logement. Cette façon de l’envisager impliquait bien sûr un retour. Le mythe du retour était du reste porté par tous, par la société française, mais aussi par les Algériens eux-mêmes, qui revendiquaient l’indépendance. A l’époque, l’islam n’était donc pas perçu comme une menace puisqu’il était en tendu pour tout le monde que les immigrés ne resteraient pas. Et au fond personne n’y a prêté attention, durant presque soixante ans.

  • Comment vivaient-ils leur rapport à la religion ?

Beaucoup de ces Algériens, des années 1920 aux années 1960, étaient des ouvriers affiliés à la CGT ou au PCF, et avaient des pratiques religieuses très détachées de l’orthodoxie traditionnelle. Certains vivaient même en ménage avec des Françaises. Chacun était donc libre de pratiquer la religion comme il l’entendait. Cela se durcira pendant la guerre d’Algérie, où l’islam sera instrumentalisé par les nationalistes. Même si ceux qui militaient en Algérie se méfiaient des nationalistes émigrés, qu’ils suspectaient d’être européanisés et trop laïcisés.

  • Quand passe-t-on de la précarité à l’installation définitive ?

Dans les années 1960 et 1970. Le second âge est celui de l’insertion dans la société française par les enfants, qui naissent ici. Le retour n’est désormais plus envisageable. Il s’agit de se faire admettre, de se taire peut- être aussi. C’est l’assimilation, qui signifie alors de se conformer au modèle dominant, de l’accepter tout en essayant de conserver dans la sphère intime ses pratiques religieuses, ses croyances, ses convictions politiques et l’attachement au pays natal. D’une certaine manière, cela représentait déjà une forme de progrès pour les anciens, qui avaient vécu très durement dans une ghettoïsation spatiale et sociale totale. Ce qui interpelle aujourd’hui, c’est l’effet de cette installation définitive, que l’on avait refusé d’imaginer.

  • Parce que les revendications portées par les jeunes vont tout à coup les rendre visibles…

Effectivement, à partir de 1980 commence une troisième phase, qui n’est pas encore une phase de reconnaissance religieuse mais de reconnaissance politique. Les enfants de cette immigration et ses petits-enfants disent : c’est fini, nous ne repartirons pas, et nous sommes français. Ils sont devenus militants et mènent un combat citoyen pour l’égalité des droits, à travers la « marche des beurs » de 1983 ou des mouvements antiracistes. Cette bataille-là dure depuis une vingtaine d’années. Et ce n’est seulement que maintenant que la question qui se pose est celle de l’islam en France et de sa visibilité. Parce que les jeunes de cette nouvelle génération se considèrent français de manière évidente, banale, certaine, et qu’à partir de là ils se posent la question de leurs origines. Ils sont en quête de leur histoire, de leur généalogie personnelle familiale et collective. Or cette recherche vient se heurter, et même se fracasser, à la fois sur l’histoire coloniale, et donc sur l’histoire conflictuelle avec la France, la ségrégation et le racisme subis par leurs grands-parents et arrière-grands-parents, et à la fois sur l’islam. Car le rapport à l’origine passe aussi par la connaissance et la reconnaissance de pratiques cultuelles, sans quoi ce seront les courants religieux intégristes qui s’empareront du vide qu’on aura laissé.

Ce sont les conditions d’organisation de ce débat qui me posent problème. Parce que cette discussion sur l’identité nationale a été décidée par le haut et non par la société, et que, dès que l’Etat veut se mêler d’écrire l’histoire à la place des historiens, il faut se méfier. En revanche, comme Jean Daniel, je suis favorable à l’ouverture d’un débat sur l’histoire de France, sur ses lumières comme sur ses ombres, afin d’intégrer dans un même récit national toutes les mémoires, y compris les mémoires blessées. Aux antipodes de la recherche de boucs émissaires.

A vomir…

L’envahisseur du jour: une boutique en ligne…

Filed under: halal,immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 17:29
Tags: , , , ,

Invasion par les mosquées, les écoles coraniques, les produits halal et maintenant par la vente en ligne… Personne ne se bouge???

FDF


Islam : une boutique en ligne regroupant les produits de l’Islam pour apprendre les « bases de la religion musulmane ».


Un nouveau venu dans la catégorie boutique musulmane en ligne ‘Muslimarket.com‘, présenter au large public, pour apprendre les base de la religion musulmane, et aussi pour approfondir les connaissances islamique, en parcourant le site différentes rubriques sont a votre disposition :

1- Librairie musulamne (bravo l’orthographe!) : Pour mieux connaître la religion Islam, vous trouverez une librairie islamique à savoir le coran, hadith sonna du prophète et cela afin d’approfondir vos connaissances islamique et de bien et pratiquer les 5 PILIERS de L’ ISLAM (La Chahada, la prière, l’aumône, le jeûne et le pèlerinage) constituant le fondement du mode de vie islamique.

Saint Coran : – Saint coran avec traduction en langue française et la prononciation.

– Saint coran en arabe.

– Livre islam :- livre musulman pour pratiquer les 5 piliers de l’islam (Zakat, Hajj, Salat, Sawm,

pèlerinage).

– L’islam et les autres religions.

– Une description complète et fidèle des nobles caractéristiques du prophète Mohamed.

– livre cuisine : – Pâtisserie marocaine.

– Plats occidental.

– Spécial Printemps.

– Livre enfant : – L’histoire du Prophète Mohammed.

– Livre divers : – Apprendre l’arabe par soi même.

2- DVD islam : Notre boutique islamique des CD Islam ou bien DVD islam met a votre disposition :

– Coran : – Coran, lecture de Mahmoud Khalil Hossari.

– Lecture de ABD EL BASSIT

– Film islamique : – Salah dine ayoubi.

– Ibrahim

– Dessin animé éducatif.

– Anashid : – Samy Youssouf Asmaa allah alhosna

– Conference : – Ahdath Nihaya.

– Amradh al ouma.

– Enfant : – Le petit musulman.

3 – Produit multimédia :

Produit multimédia éducatives pour enfant pour les familiariser au pratique de la religion, Prière, Corant les souarat les plus courtes facile a apprendre.

– Apprendre l’arabe pour enfant.

– Encyclopédie histoire du prophète.

– Magazine Islamique.

Source: http://www.communique-de-presse-gratuit.com

L’intox à fond… En cherchant bien, je ne serais pas étonné qu’ils vendent des « kalas »…

FDF

Heureusement que les minarets deviennent un problème épineux…

18.12.2009

On n’aurait pas du trop en parler, du référendum suisse sur les minarets; car, là, les muzz, en France,  ils s’en donnent à coeur joie, niveau provoc…


FDF

Canteleu (76) : bientôt un minaret et six classes islamiques

Canteleu, petite bourgade de 15 000 habitant en Seine-Maritime était connue pour son église Saint-Martin dont le clocher est inscrit aux monuments historiques, tout comme son couvent Sainte-Barbe ainsi que le château …

Le quotidien Paris-Normandie du 17 décembre nous apprend qu’un nouveau monument va bientôt prendre place aux côtés de ce patrimoine :

« Entièrement financée par l’association cultuelle (???) qui collecte sur toute l’agglomération, les dons des fidèles, la mosquée (1M €) comprendra deux salles de prière. L’une pour les hommes d’une capacité de 1 610 personnes. L’autre réservée aux femmes, d’une capacité de 504 personnes. Il y a aura aussi une salle d’activités et des annexes, avec une bibliothèque, une salle de réunion, six classes scolaires.
Et puis, adossé au bâtiment, un minaret. En général, les minarets s’élèvent autour de 15 m. A
Canteleu, cet élément architectural qui défraye la chronique – la Suisse par referendum vient d’en interdire la construction sur son territoire – aura une hauteur de 12,15 m »

« Six classes scolaires » ! Qu’en pense l’Education nationale, le ministère de l’Intérieur ? La Charia va être enseignée à des petits « normands » qui iront ensuite alimenter des rapports Obin sur l’islamisation de l’école , dont l’enseignement non-islamique est pourtant de plus en plus contesté.


vu sur http://www.islamisation.fr/archive/2009/12/18/canteleu-76-bientot-un-minaret-et-six-classes-islamiques.html

Burqa=Belphégor…

Qui a dit: «La burqa, ça fait un peu Belphégor, ça fait peur aux gens»?

18.12.09

INDICE: Elle n’aime pas que les jeunes musulmans parlent le verlan et portent des casquettes à l’envers…


C’est Nadine Morano. La secrétaire d’Etat à la Famille répondait ce jeudi sur la chaîne Public Sénat à des questions d’actualité.

A propos du débat sur l’instauration d’une loi interdisant la burqa, elle a répondu qu’elle était pour,  le port de ce vêtement faisant «un peu Belphégor» et «peur aux gens». Selon Nadine Morano, la burqa ne fait pas partie de l’Islam et n’a «rien à faire» sur le territoire français.

La secrétaire d’Etat à la Famille est revenue brièvement sur le débat sur l’identité nationale qu’elle trouve «passionnant», assumant une nouvelle fois ses propos qui font polémique depuis plusieurs jours.

Source: http://tinyurl.com/yz644nq

Dhimmitude et trahison: « C’est plus facile pour nous, les convertis ».

Filed under: dhimmitude,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 10:14
Tags: , , ,

Il s’est converti, le mec, mais il se cache…

FDF

17.12.2009

Nicolas Legiemble, 33 ans, cadre commercial à Paris, converti à l’islam depuis 3 ans. Il raconte son expérience.

« J’ai été élevé par ma mère dans le catholicisme. A Rouen, nous allions à la messe chaque dimanche, nous partions en vacances dans des foyers de charité chrétiens, je faisais du scoutisme, j’allais à l’école privée, et j’ai même ressenti durant un moment une vocation pour la prêtrise. Et puis comme beaucoup d’adolescent rattrapé par ses hormones, à 12 ans, je me suis découvert des aspirations incompatibles avec le dogme catholique. J’ai ensuite vécu ma vie de jeune homme sans freins ni retenue, mais toujours très curieux des spiritualités.

La vingtaine passée, j’ai définitivement réfuté le catholicisme, qui ne me convenait pas à cause de son refus du mariage pour les prêtres et de l’idée de trinité qui heurtait ma raison. Mais ma croyance en un créateur à l’origine de l’univers ne me quittait pas. Durant mes études en HEC, je me suis lié d’amitié avec des marocains et des algériens de mon école. Eux ne pratiquaient pas, mais quand je me retrouvais dans leurs familles pour les fêtes musulmanes, je me sentais attiré par leur culture. J’ai commencé à faire quelques recherches sur l’islam, à lire le Coran, et cette religion m’est apparue séduisante, plus cohérente que le judaïsme ou le christianisme qu’elle parachevait à mes yeux.

Il y a trois ans, j’ai finalement prononcé la shaada pour ma conversion devant un imam de la Mosquée de Paris, puis j’ai suivi des cours pour approfondir mes connaissances et apprendre l’arabe. Ma famille a accepté mon choix, même si je ne doute pas que le téléphone a dû sonner dans mon dos et mes oreilles siffler. C’est qu’il ne fait pas tellement bon être musulman en France en ce moment… Aujourd’hui, j’ai épousé une franco-marocaine, qui ne se voile pas, je fais mes 5 prières par jour, le soir, avec elle, en rentrant du travail, je vais à la mosquée le vendredi quand mon emploi du temps me le permet, je ne bois pas d’alcool et je fais le ramadan. Je ne me cache pas d’être musulman, mais je ne le crie pas non plus sur les toits, je respecte les autres.

Evidemment, c’est plus facile pour nous les convertis, parce que nous sommes fondus dans la masse, invisibles. Rien ne m’empêche réellement de pratiquer ma foi en France, et ce qui me dérange, je m’en accommode, mais je suis choquée par les débats actuels. On est en train d’inventer un délit de religion. L’identité française, c’est la devise « liberté égalité fraternité ». Seulement la France n’est pas à la hauteur de sa prétention de tolérance. Pourquoi autorise-t-elle un cursus de finance islamique, directement issue de la charia, et refuse-t-elle ses musulmans ? Je ne comprends pas ce « eux » contre ce « nous » dans le discours de Nicolas Sarkozy. C’est discriminant. Et si je suis acculé à choisir, je choisirais le « eux ». »

Source: NOUVELOBS.COM

Akhenaton: «J’ai beaucoup de mal à projeter l’avenir de mes enfants en France». Eh bien, va au bled !!!

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 09:50
Tags: , , ,

Philippe Fragione, au modeste surnom d’Akhenaton (http://fr.wikipedia.org/wiki/Akh%C3%A9naton), également connu sous le nom arabe de Abd el-Hakim, membre du groupe marseillais de rap IAM qui s’est converti à l’islam au début des années 1990, exprime son exaspération née du débat sur l’identité nationale et son amertume face à l’idée que les Français se font des musulmans.

Dégoûté, ce français né à Marseille d’origine napolitaine qui professe que “la France est un pays de passage”, dit songer à quitter le pays.


Pour un Français de souche » qui a choisi de dénigrer son pays, il ferait mieux de la boucler de faire de même avec ses valises…

FDF

L’islamiquement correct : “un virus d’auto-destruction et d’auto-flagellation”.

Extrait d’une réflexion du géopolitologue Alexandre Del Valle, auteur de plusieurs ouvrages, dont «le totalitarisme islamiste» et le «dilemme Turc».

L’affaire des Minarets suisses, comme avant elle les désormais célèbres “affaires du voile”, ou affaires des “caricatures de Mahomet”, sans oublier le discours du Pape à Ratisbonne en 2006, ont toutes en commun de relever de l’islamiquement correct, version la plus radicale et la plus nettement anti-occidentale du Politiquement correct.

On peut définir cette idéologie moderne invalidante comme un “système d’autodénigrement et de culpabilisation de masse”, un “virus collectif d’auto-destruction et d’auto-flagellation” qui a comme caractéristique, comme tous les virus, de prospérer sur un terrain favori. Ce terrain est en l’occurrence celui de la civilisation judéo-chrétienne, dont la plus belle des qualités – la propension à pratiquer l’autocritique, à reconnaître ses fautes collectives et individuelles, et à pratiquer l’introspection et l’altruisme – est devenue sa principale faiblesse, peut être même sa maladie mortelle, depuis que ce sentiment de faute judéo-chrétien a été subverti et retourné contre l’Europe et l’Occident “impérialiste”, coupables de tous les maux de la terre, dans le but de détruire son système de défense immunitaire et de provoquer une forme de suicide collectif expiatoire. En termes plus simples, si l’homme a par l’instinct de survie collective plutôt tendance à défendre son propre camp (Kipling disait: “my country right or wrong”), l’idéologie du politically et de l’islamically correctness, qui trouve cela obscène, renverse totalement ce principe de Kipling au profit du suivant: “notre camp a tort quoi qu’il fasse”, pour la bonne raison que l’Occident est mauvais par nature et coupable par essence, et qu’il doit répondre de ses fautes passées et présentes, dont les autres sont tous les victimes.

L’objectif du Politically correctness est en fait la destruction, ou plutôt l’auto-destruction du camp judéo-Chrétien-Euro-occidental dans toutes ses variantes (nations européennes, Amérique, Alliance Atlantique, Israël, Sionisme, etc), assimilé au Mal, et devant donc disparaître tôt ou tard dans une sorte d’expiation cathartique collective ou rédemption lugubre. Cette idéologie d’autodestruction et de haine de Soi (la haine de soi n’est pas plus louable que celle envers l’Autre) vise en fait à réprimer l’identité euro-occidentale-judéo-chrétienne – et elle seule – au nom de la lutte contre les “racismes”, contre “l’islamophobie” et contre toutes les intolérances, dont la faute n’incomberait de toutes façons qu’au peuple euro-occidental. D’où le fait que l’on parle des minarets suisses interdits mais jamais des lieux de cultes chrétiens ou hindouistes totalement interdits en Arabie saoudite ou au Pakistan. D’où le fait que lorsque la Turquie néo-islamiste et négationniste donne des leçons de morale au “club chrétien européen à propos du discours du Pape Benoit XVI, des caricatures ou des Minarets suisses interdits par référendum, aucun leader européen n’ose rappeler au Premier ministre Recep Taiyyp Erdogan que, dans son pays, non seulement de nombreuses églises orthodoxes, protestantes ou catholiques sont interdites, fermées ou transformées en mosquées, mais on tue régulièrement des Chrétiens, dont des prêtres et des pasteurs, puis on continue à nier le premier génocide du XXème siècle, celui des Chrétiens arméniens et assyro-chaldéens…

source : actu-chretienne

Burqa : « La France était en Algérie, aujourd’hui l’Algérie est en France… »

Filed under: immigration,invasion,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 09:22
Tags: , ,

… le problème n’est pas tellement différent. »

Audition de Bertrand Louvel, président de la chambre de cassation, devant la mission burqa (16/12/09).

Le dialogue présenté ci-dessous (1′30″) a lieu à la toute fin d’une session de plus d’une heure et demie. (vidéo intégrale ici)

(extrait)http://www.youtube.com/watch?v=fY_KCs5R-M8&feature=player_embedded#

• Bertrand Louvel : « Nous avons là deux cultures. [Pause] Deux cultures qui ont cohabité sous le drapeau français très longtemps à une époque qui n’est pas si ancienne […]  La France était en Algérie, aujourd’hui l’Algérie est en France. Le problème n’est pas tellement différent. »
———————–
• Note 0 : B. Louvel fait le clair constat de deux cultures différentes. Le terme « cohabiter » est très significatif par ses implications.
• Note 1 : Concernant ces «deux cultures qui ont cohabité sous le drapeau français», on sait comment l’histoire se termine et le succès de cette cohabitation.
• Note 2 :
La « France en Algérie » est, 50 ans plus tard, toujours critiquée pour ses velleités colonisatrices passées. Selon B. Louvel, “l’Algérie est en France aujourd’hui”, et ce n’est “pas tellement différent”. Est-ce à dire qu’il voit dans le comportement des Algériens en France la même intention colonisatrice ? [Malika Sorel dénonce clairement à ce sujet une « importation de valeurs » – Ré-écouter]
• Note 3 : Dans la vidéo complète de l’intervention, comme la plupart des intervenants dans les débats sur l’immigration, le voile, l’intégration etc…, B. Louvel fait malgré lui — et d’office — la distinction entre “les Français, les Françaises” (qui ne portent pas le voile, ou sont d’origine européenne) et les personnes d’origine immigrée, qui sont toujours renvoyées à leurs origines (“les Maliens, les Marocains, les Algériens…”). C’est une constante de tous les débats que nous examinons. Les plus ardents partisans du “vivre-ensemble” et de la “diversité” sont souvent les premiers à faire cette distinction instinctive, sans s’en rendre compte.

Rappel 1. Le 15 aout 2008, Jean-Pierre Chevènement déclarait sur France-Culture :

« La France au fond n’avait rien à faire en Algérie. Elle n’a jamais su ce qu’elle y faisait. Elle n’a pas fait véritablement une grande colonie de peuplement. (…) Il aurait fallu distinguer le sort de la France et de l’Algérie, parce que, je le pense, ces deux peuples n’étaient pas miscibles.» [miscible : qui peut se mélanger de façon homogène] Réécouter

Rappel 2. En 2005, Alain Besançon, historien, membre de l’institut, rappelait :

«L’histoire est quand même formelle : les populations musulmanes ne se fondent pas dans la population alentour. C’est un fait, un simple fait. Le 20e siècle a vu une purgation des zones mixtes. (…) La mixité est une chose extraordinairement difficile à réaliser. Historiquement, ça n’a jamais duré longtemps.»Réécouter


source : fdesouche

Mosquée turque à Vénissieux: rassemblement !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 09:20

Au moins, force est de constater qu’il y en a qui bougent… Ce n’est pas politiquement gratuit, mais bon; ça a le mérite d’être fait.

FDF

André Gérin: «Le voile intégral, ce n’est pas qu’un signe religieux, c’est un étendard politique»!

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 09:17
Tags: , ,

Je dirais même mieux: « c’est un oriflamme de guerre, à défaut d’être une armure de combat » !!!


FDF
17.12.09
André Gerin (au centre) préside la mission d'information sur le port du voile.
André Gerin (au centre) préside la mission d’information sur le port du voile.

Le député communiste est président de la mission d’information parlementaire sur le port du voile intégral. Cette dernière a terminé mercredi soir ses travaux d’audition…

L’interdiction du port du voile va-t-elle être par une loi, une résolution parlementaire ou une simple circulaire?
« Nous avons plusieurs propositions, plusieurs préconisations, mais rien n’est sûr aujourd’hui. Nous pensons aussi bien à une loi qu’à une résolution parlementaire. Mais si nous faisions au final la proposition d’un projet de loi, notre objectif est d’éviter absolument une loi stigmatisante pour cette partie de la population.

Quel est votre objectif?

Notre volonté, c’est de toucher les notions d’ordre public, et de dignité de la femme. L’essentiel est de savoir si, du point de vue du droit il est possible d’avancer dans le sens de la législation déjà en vigueur en ce qui concerne ces notions. C’est un défi de civilisation. Nous voulons faire en sorte que l’Islam soit «républiquement» compatible. Nous souhaitons aussi caractériser de façon précise l’idéologie qu’il y a derrière tout ça. Car le voile intégral, ce n’est pas qu’un signe religieux, c’est un étendard politique.

Quel est votre calendrier maintenant que les auditions sont finies?
Nous devons rendre nos préconisations au président de l’Assemblée Nationale fin janvier, amis avant cela nous souhaitons revoir les responsables du Conseil français du culte musulman (CFCM) et d’autres associations pour les associer à nos décisions, ce qui est important pour être bien compris du public. »

Source: 20minutes.fr

L’islam en France analysé par nos amis Suisses.

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 09:12
Tags: , , ,

« […] Est-ce que ces gens sortent, est-ce qu’ils vont voir comment cela se passe ? Quand vous avez des quartiers entiers de Paris qui sont paralysés par des milliers de personnes qui font leurs prières… »

Oskar Freysinger, conseiller national de l’Union démocratique du centre (UDC)

(lire la vidéo)http://www.youtube.com/watch?v=Ln1KOqF51iA&feature=player_embedded