Francaisdefrance's Blog

06/12/2009

Hortefeux va bientôt émigrer en Suisse…

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 21:45
Tags: , , ,

La construction de minarets «n’est pas une obligation religieuse», selon Brice Hortefeux

06.12.09
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 3 novembre 2009 à Versailles.
Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, le 3 novembre 2009 à Versailles.

La France est «une République laïque qui doit protéger l’ensemble des cultes», a rappelé dimanche sur Canal+ le ministre de l’Intérieur et des cultes, Brice Hortefeux, interrogé sur le référendum anti-minarets en Suisse – les Suisses ont approuvé le dimanche 29 novembre à 57,5% l’interdiction de la construction de minarets, lors d’un référendum tenu à l’appel de la droite populiste. Selon Hortefeux, la République française doit «condamner à la fois l’islamophobie et l’islamisme radical».

Le ministre a précisé qu’il existait en France 2.368 lieux de cultes musulmans recensés, allant de la simple salle de prière à la mosquée. Parmi ces lieux de cultes, on trouve 64 mosquées ayant des minarets dont sept ayant «des minarets élevés». La construction de minarets «n’est pas une obligation religieuse», a-t-il souligné, évoquant certaines mosquées qui en sont dépourvues en République islamique d’Iran.

>> Les minarets, qu’est-ce que c’est? Réponse ici

En France, la construction d’une mosquée relève des élus locaux mais le ministre a également souligné que les instances régionales du Conseil français du culte musulman (CFCM) étaient des «lieux qui permettent le débat entre les collectivités et les instances musulmanes» sur cette question.

Sur la question du débat lancé sur «l’identité nationale» par le gouvernement français, Hortefeux a estimé, alors que ce débat controversé tournait largement autour de l’immigration à quelques mois des régionales, que «le débat sur l’identité, ce n’est pas la question de l’immigration, même si l’immigration en fait partie». «Ce débat sur l’identité doit servir à renforcer la cohésion de notre société», a-t-il conclut.

D’après un billet de 20minutes.fr

Comme des champignons (vénéneux): Plusieurs nouveaux projets de mosquées dans les Yvelines!

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 21:39
Tags: , , ,

Avec ou sans minarets, les mosquées se multiplient en France et particulièrement en région parisienne sous l’effet de la pression migratoire et de la forte natalité musulmane.
Ainsi, plusieurs villes des Yvelines sont actuellement fortement sollicitées par des communautés musulmanes afin d’obtenir la construction de nouvelles mosquées.
C’est notamment le cas à Conflans-Sainte- Honorine, Poissy ou encore Carrières- sous-Poissy.
Les communautés musulmane sont confiantes quand à l’aboutissement de ces sollicitations car elles se sont prioritairement tournées vers des maires « de gauche » encore considérés comme « plus favorables à l’islam », et ce malgré tous les efforts des élus de la majorité pour séduire la communauté.
Afin que les projets aboutissent sans susciter trop de controverses ni de trop vives oppositions de la part des populations de souche, les promoteurs de ces projets ont décidés que les futures mosquées s’intégreront au code d’urbanisme local et n’ont donc pas réclamé de construction de minarets.

Une démarche qui montre bien que le débat sur les minarets est en fait l’arbre qui cache la forêt, de l’islamisation, manifestation la plus visible de l’immigration incontrôlée.

Source: info Novopress

Miss France : Un vote 100% public… C’est celàààààà, oui….

Filed under: dhimmitude,immigration — francaisdefrance @ 21:35
Tags: , ,

« Malika Ménard, 22 ans, a été élue Miss France 2010. Pour la première fois, Miss France a été choisie par un vote effectué intégralement par le public » (AFP)


On va encore croire celle-là…

FDF

Sur RTL ce matin :

« Je suis 100% Française »

« Je suis 100 % française, je suis surtout le symbole de la tolérance avec des parents qui trouvaient le prénom joli […] il n’y a pas d’origine, c’est un symbole d’ouverture d’esprit. »


Jacques Bompard, maire d’Orange et ex-Front National: « la démocratie en France, qui devrait exprimer la volonté populaire, est déniée ».

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 17:36
Tags: , , ,

lundi 07 décembre 2009

Jacques Bompard, maire d’Orange, tête de liste de la Ligue du Sud et candidat à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour les élections régionales de 2010, appelle à l’organisation en France d’un référendum sur la construction de minarets. Il répond aux 4 Vérités.

Les 4 V : Qu’avez-vous pensé du vote du peuple suisse concernant les minarets et de la manière dont les résultats de ce référendum ont été commentés en France ?

Jacques Bompard : Il y a deux niveaux de réflexion : d’abord, nous nous trouvons, en France, dans une situation où la Constitution française, qui spécifient que nous vivons en démocratie et que la démocratie en France exprime la volonté populaire, est déniée. Nous sommes confrontés à un coup d’Etat, comme en témoignent les commentaires que l’on a pu entendre sur la votation suisse, qui contestent en fin de compte aux Suisses le droit de s’autodéterminer. Les médias et des hommes politiques français se sont prononcés pour la dictature de minorités, et cette dérive dictatoriale est inquiétante.

Ma réflexion s’appuie en particulier sur les déclarations du ministre Eric Besson, qui déclare: « Je suis là pour être une machine à fabriquer des citoyens rationnels ». Une machine à fabriquer des citoyens rationnels, c’est le monde d’Orwell ! Ce n’est pas un idéal démocratique, c’est un idéal totalitaire. Nous opposons à cette conception la définition du général De Gaulle, qui disait d’une manière très claire : nous sommes avant tout un peuple européen, de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

Ma deuxième réflexion porte sur l’Islam. Cette religion n’est pas compatible avec la démocratie, ni avec la laïcité, parce que c’est une doctrine à la fois politique, économique et même civilisationnelle. C’est donc un absolu, non seulement religieux, mais global, comme le montre l’évolution de la communauté musulmane en France, avec le voile, le haïk, les drapeaux exhibés lors des mariages, les prénoms donnés aux enfants : Oussama ou Djihad, par référence à Ben Laden et à la guerre sainte… Baptiser son enfant « Guerre sainte » témoigne d’une conception tout à fait remarquable de l’intégration !

Or, la République française est une république d’intégration. Elle a montré sa compétence pour intégrer pratiquement tout le monde, mais elle bute sur l’intégration des musulmans parce que leur religion n’est pas intégrable, ni compatible avec l’Occident.

Il suffit de lire le Coran pour s’en convaincre : à côté de sourates souples et tolérantes, y figurent des sourates autoritaires, un Coran totalitaire avec une clé de lecture que les lecteurs ne connaissent généralement pas : quand deux sourates se contredisent, c’est celle qui a été écrite en dernier qui a autorité sur la précédente. Or toutes les sourates autoritaires ont été écrites après les sourates complaisantes… Voilà pourquoi l’Islam n’est pas intégrable.

Rappelons aussi qu’il est formellement interdit de construire des églises en terre d’Islam, que l’importation d’une Bible y est punissable de la peine de mort, et que lorsque nos soldats sont allés se battre contre l’Irak pour les Etats du Golfe, il a été interdit à la Croix-Rouge d’arborer son emblème… Moyennant quoi, nous devrions, quant à nous, tout tolérer !

Le premier ministre de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a dit : « les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les croyants nos soldats ». Même si l’on est tolérant, on comprend dès lors pourquoi il doit y avoir le moins possible de mosquées et pas du tout de minarets : nous n’avons pas besoin de baïonnettes. Quant aux croyants, il faudrait qu’ils croient un peu à autre chose pour pouvoir être intégrés.

Quand on n’intègre pas, on est désintégré, et c’est ce qui se passe en France. La désintégration de la société française est extrêmement marquée dans les quartiers où la population est en majorité musulmane, puisque dans ce sont les Européens qui s’y intègrent à l’Islam – nous recevons à la mairie des mères de famille, d’origine musulmane parfois, ou qui ont fait des mariages mixtes, et qui se plaignent des très fortes pressions qu’elles et leurs enfants subissent, du fait de l’intégrisme religieux.

Lorsqu’on se trouve devant des problèmes graves, ce qui est le cas, la loi de la Ve République prévoit que l’on saisisse par référendum les citoyens, qui ont le pouvoir en démocratie. L’Islam pose un vrai problème et nous demandons, comme en Suisse, l’organisation d’un référendum sur ces questions et tout particulièrement sur les minarets.

Source: http://www.les4verites.com

Du coté des « marianautes…

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 17:31
Tags: , , ,

Avec plus de 1200 commentaires sur les trois principaux articles sur le sujet, c’est la votation suisse sur les minarets qui a, cette semaine, fait débat chez les mariannautes.

(di_the_huntress-flickr-cc)

Près de 700 commentaires pour l’article de Bénédicte Charles, Interdiction des minarets en Suisse: la défaite des politiques. Mais la victoire de qui?

270 pour la chronique de Philippe Bilger, Après le vote suisse, des torrents de bonne conscience en France

269 pour le papier de Sylvain Lapoix, L’UMP contre les minarets, Kouchner contre les référendums.

La votation suisse sur la construction des minarets a plus qu’inspiré les mariannautes. Ils se sont déchaînés. Avec pareil sujet, on pouvait s’attendre à tous les débordements, toutes les crispations. Il y en a eu, bien sûr. Et beaucoup de commentaires se sont limités au pire à de l’invective, au mieux à des dialogues de sourds entre pro et anti-minarets, pro et anti-Islam… Mais de nombreux mariannautes ont aussi cherché à dépasser la simple émotion ressentie à l’annonce des résultats du vote suisse. La diversité, la responsabilité des politiques, les rapports entre l’Islam et la laïcité sont les trois thèmes que vous avez choisi d’aborder. Nous publions donc trois réactions, qui nous paraissent représentatives.

Sur la diversité, le commentaire d’Agathe

« La diversité s’impose, mais personne ne la décrète. Comme «on ne fabrique pas un Peuple sur mesure».
Que les suisses ne soient pas d’accord avec la construction de minarets chez eux n’est pas étonnant; ce qui est étonnant c’est tout le « bruit » médiatique que cela fait.
Moi non plus ça ne me plaît pas les minarets, comme d’autres constructions, qui ne s’adaptent pas au « paysage » français.
Autant je trouve que dans les pays comme ceux du Maghreb,(c’est un exemple) cela s’accorde bien avec l’architecture ambiante, autant en France, je trouve cela « déplacé » et moche. D’autant que si j’ai bien tout compris, les musulmans n’ont pas besoin pour pratiquer leur religion d’avoir des minarets. Et je ne désapprouve pas les Suisses »

Sur la responsabilité, le commentaire de Polémique Victor

« Et la Suisse n’est pas, comme la France, le premier pays musulman d’Europe! La trouille, non pas de l’islam, mais des fous d’Allah qu’on rencontre en France explique certainement la veulerie des politiques, surtout à gauche. Cette trahison, par peur, de notre Identité Nationale et de nos valeurs est complétée par l’électoralisme de cette gauche qui préfère liquider la laïcité en cédant aux salafistes, au risque de perdre son électorat laïque. Alors, un peu de courage, aussi modéré soit-il, ça aidera peut être les idiots utiles de l’islamophilie à revenir dans le camp de la laïcité et de la raison. »

Sur l’islam et la laïcité, le commentaire de Max Angel

« Les religions prétendument révélées nous empoisonnent l’existence depuis des siècles et des siècles.

La séparation de l’Eglise et de l’Etat, la laïcité, permettent à des religions qui ont à leur actif des milliers de morts et de torturés, de vivre à peu près en bonne intelligence.

La France leur garantit le droit de culte, de réunion. Ce qui bien sûr n’existe plus dans les pays d’islam depuis que salafisme, le wahabisme l’ont pollué jusqu’à le rendre odieux et à ceux qui ne sont point musulmans et à une partie des musulmans eux-mêmes.

Ce sont quand même eux, les musulmans, qui paient le prix le plus cher, à cause du dévoiement de leurs extrémistes et autres intégristes.

Le principe de la religion révélée consiste à avoir le culot d’annoncer que ce que l’on déclare, on le tient directement ou via un ange envoyé par Dieu. C’est la parole de Dieu. Du coup, plus de discussion possible. Qui oserait remettre en question la parole divine, l’Eternel, Celui qui est ce que l’Homme ne peut être : Eternel, omniscient, omnipotent, Créateur de toute chose, omniprésent.

Que des gens aient envie de croire, c’est leur problème. Qu’à partir de là, ils essaient de m’imposer leur croyance, c’est mon problème et là, je m’élève contre une telle prétention.

La question que je leur pose en toute fraternité humaniste est la suivante : comment peuvent-ils m’expliquer que les prophètes, les illuminés, les dieux faits hommes, sont des champions toutes catégories pour mettre en place des interdits et des tabous, mais qu’aucun d’entre eux, je dis bien aucun, n’a fait avancer d’un iota les connaissances scientifiques des hommes ?

Même Jésus, prétendu fils de dieu et dieu lui-même, qui a fréquenté l’école, qui est donc le Créateur, n’a pas bronché quand on lui a enseigné que la Terre était au centre de l’Univers et plate. Ou alors, il n’y avait pas d’enseignement de la géographie, ni de l’histoire, après Hérodote ?

Enfin, ne jamais oublier, qu’aucun de ces prophètes Moïshe, Abraham, Jeshua, Mohamed n’a écrit ce qu’on leur fait dire. Ce sont des écrivains, qui parfois n’ont même pas connu le prophète en question qui ont écrit les Livres soi disant saints après que plusieurs écrivains concurrents se soient entendus sur un texte définitif.

Tout est littérature !

Alors, les rites, les devoirs du croyant, les coutumes, la Thora, les évangiles, (il y en a bien plus que quatre), les sourates, les hadits et tout le toutim : inventions d’hommes de stylet, de calame ou de plume. Littérature. Mais sûrement pas vérités absolues, puisqu’inventions humaines, seulement humaines, merveilleusement humaines.

Quand cela débouche sur des vies généreuses, de fraternité, d’entraide, de compassion, bravo ! mais lorsque cela conduit à des massacres, des persécutions, quelle horreur !

Les religions, c’est comme la dynamite ou le curare, tout dépend de la manière dont on les utilise.

Il serait plus utile d’enseigner la philosophie que de multiplier les lieux de culte, quels qu’ils soient. D’autant que l’on m’a appris, jadis, que Dieu, pour ceux qui y croient, est partout. En conséquence, les lieux de cultes sont surtout des lieux de rassemblement où des prêtres, rabbins, imams peuvent exercer leur pouvoir sur les âmes, en tant qu’intercesseurs entre leur Dieu et ses fidèles. C’est eux qui mettent en place les tabous. Ce sont eux qui les lèvent.

Au nom du respect de la Vie, les religions du Livre ou plutôt des livres, rejettent l’onanisme, le préservatif, la contraception, le droit que les femmes pourraient avoir sur leur corps MAIS, on n’a pas supprimé les aumôniers militaires et on goupillonne à tout va les glorieux combattants de la cause pour qu’ils aillent trucider des innocents en gagnant le Paradis.

Farceurs ! Tristes, farceurs ! »

Source: http://www.marianne2.fr

La querelle de l’identité nationale: une mine anti-personnel…

Filed under: immigration,islamisation,mosquée,musulmans,racisme — francaisdefrance @ 17:23
Tags: ,

En décidant d’organiser un grand débat public sur la question de l’identité nationale, Nicolas Sarkozy n’imaginait sans doute pas à quel point il allait être entendu.

Les cortèges « enthousiastes » (voitures brûlées, vitrines fracassées, etc…) de jeunes beurs saluant la victoire de l’Algérie sur l’Égypte, agitant les drapeaux d’un pays où beaucoup n’ont jamais été, avaient déjà déclenché une polémique et confondu irrésistiblement le débat sur l’identité nationale avec celui sur l’immigration. La votation suisse, s’opposant à une nette majorité (57 %) à la construction de minarets, a provoqué aussitôt une salve de controverses. Des sondages ont donné le sentiment que si le même vote avait eu lieu en France, le résultat aurait été comparable. Le débat sur l’identité nationale s’est enflammé et s’est enchevêtré avec le débat sur l’immigration.
Avant-hier vendredi, le Premier ministre François Fillon a tenté de mettre de la mesure et de la clarté dans ce tohu-bohu idéologique et politicien. Une intervention de Nicolas Sarkozy à la télévision est envisagée pour les prochains jours (Encore ?).

La créature a échappé à son créateur…


Jusqu’ici, si l’on tente de regarder avec un peu de recul le premier bilan de ce débat, l’impression qui domine est que la créature a échappé à son créateur, que la discussion s’est emballée et qu’il sera bien difficile d’éviter que la question de l’identité nationale se concentre sur celle de l’immigration.
Il y a pourtant, de toute évidence, bien d’autres facteurs qui se mêlent au questionnement sur l’identité nationale. Celle-ci est un système complexe et instable de valeurs, de mémoires et de projets collectifs. Elle s’est constituée durant des siècles, certains historiens plongeant ses racines jusqu’à Clovis, d’autres en repérant les premiers signes à la fin de la guerre de Cent ans, d’autres encore la datant de la Révolution de 1789 dont tous admettent qu’elle a été, au minimum, le plus puissant accélérateur de l’identité nationale de l’Histoire.
Elle a aussi connu déjà bien des crises, à chaque grande épreuve nationale, guerre de religions, défaites militaires, occupations, démantèlement de l’empire. Elle a en revanche collectionné des épanouissements et des bouffées d’orgueil après chaque victoire, chaque prouesse, chaque réussite dans un domaine repérable et partagé.

Elle n’a jamais été autant à l’épreuve qu’aujourd’hui…

Elle n’a cependant sans doute jamais été mise à l’épreuve autant qu’aujourd’hui : la mondialisation irréversible lui impose des contraintes culturelles, technologiques, économiques donc sociales qui lui offrent des chances mais l’atteignent de plein fouet, comme c’est d’ailleurs le cas pour l’ensemble des nations.
L’édification de l’Europe, certes souhaitable et nécessaire, l’oblige elle aussi à de profondes modifications. Le modèle social français doit évoluer avec le développement d’une logique économique souvent dérangeante. La justice, la sécurité, les moeurs doivent intégrer, souvent d’ailleurs en bien, des exigences différentes de la tradition nationale. La crise économique actuelle a des répercussions durables sur la physionomie de l’identité nationale.
C’est cependant à propos de l’immigration que le débat sur l’identité s’emballe et parfois s’hystérise. Il interpelle d’ailleurs, à des degrés divers, toute l’Europe et se concentre mécaniquement sur la question de l’islam.
C’est vrai en France, ce l’est aussi en Suisse, on vient de le voir, en Flandre belge, en Hollande, en Italie du nord, au Danemark, à Hambourg et dans de nombreuses villes anglaises.

La désignation d’un bouc émissaire.

A chaque fois qu’une crise économique ou politique se produit, l’immigration la plus récente est désignée comme le bouc émissaire : c’est ce qui a eu lieu à la fin du XIXeme siècle, lorsque l’assassinat du président Sadi Carnot a provoqué de véritables pogroms contre de malheureux travailleurs d’origine italienne. De même, durant la crise des années trente, Polonais, réfugiés d’Europe centrale, Juifs ont-ils été l’objet d’accès violents de xénophobie dans notre pays. Après la guerre d’Algérie, il ne faisait pas bon être maghrébin en France et moins encore français en Algérie.
C’est bien pourquoi il n’était guère judicieux de lancer un grand débat sur l’identité nationale au beau milieu d’une crise économique redoutable et à quelques mois des élections régionales, donc en période de grandes manoeuvres politiciennes. Il était évident que la discussion sur l’identité ne pouvait que dégénérer en polémique sur l’immigration. Le calcul était évidemment d’embarrasser la gauche – ce qui n’a pas manqué, Martine Aubry récusant le débat avant de s’y engouffrer – et d’asphyxier l’extrême droite, ce qui reste à démontrer.
Autant un débat de fond, dans le cadre d’une grande commission de personnalités qualifiées, aurait pu à la fois approfondir et apaiser, autant une controverse préélectorale ne peut que caricaturer et diviser. La France a toujours été une terre d’immigration. L’intégration a toujours été lente, difficile mais finalement possible. Elle passe d’un côté par la lutte contre les discriminations, de l’autre par le respect intégral des lois de la République et pour tous par la volonté d’instaurer un islam européen, admettant par exemple l’égalité entre hommes et femmes. Le débat actuel ne nous en rapproche pas.

D’après un billet de A. Duhamel

La crispation autour de l’islam n’a jamais été aussi forte…

Filed under: immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 17:16
Tags: ,

Selon un sondage Ifop, 41 % des personnes interrogées s’opposent à l’édification de lieux de culte musulmans contre 22 % en 2001. Après la votation suisse sur les minarets, un sondage à été réalisé en France par l’IFOP. Selon ce sondage, 46 % des Français sont favorables à leur interdiction. Près de 40 % les acceptent et 14 % ne se prononcent pas.

Quand on voit cette image, on peut se permettre de réfléchir quant à la « religion » d’amour et de paix…

« Les Français sont partagés, mais la crispation autour de l’islam n’a jamais été aussi forte » note le responsable du sondage Jérôme Fourquet.


Mais derrière la question du minaret se profile celle de la mosquée. Seuls 19 % des Français acceptent qu’on en construise. Il s’agit de la proportion la plus faible de ces vingt dernières années.
S’ouvrir à l’islam ne signifie pas accepter tout et n’importe quoi au nom de l’islam. L’environnement et les règles d’urbanisme sont notamment à prendre en considération. Il est nécessaire de se défendre contre toute forme d’extrémisme et d’intolérance religieuse. Mais se défendre contre les formes sectaires et totalitaires de l’islam ne doit pas déboucher sur un rejet de la foi musulmane en tant que telle. Or, refuser la présence des mosquées sur notre sol revient à refuser la présence de la foi et de la prière musulmanes. Un tel refus ne peut que durcir les positions des uns et des autres, ne peut que favoriser les extrémismes de tous poils qui jouent sur la peur, l’ignorance et l’amalgame.

Au lieu de s’enfermer dans une position de victime et de jouer la confrontation, les musulmans et les non musulmans auraient au contraire intérêt à se tendre la main, à favoriser au maximum le dialogue et à collaborer à une cohabitation sereine et constructive. Tout le monde aurait à y gagner.

LETTRE OUVERTE A M. ERIC BESSON, Ministre de l’Immigration.

Filed under: immigration,islamisation,musulmans,racisme — francaisdefrance @ 13:00
Tags: , ,

Relais d’un courrier (faites suivre et/ou écrivez lui…) :


Monsieur le ministre,
S’il est une constante en laquelle on peut faire toute confiance chez nos hommes politiques, c’est
bien la façon systématique qu’ils ont de nous prendre pour des cons, la veille de chaque élection.
Hautement spécialisés dans le domaine du siphonage électoral, ils nous refont aujourd’hui le
coup de la présidentielle, avec cette fois-ci pour thème l’identité nationale.
Ainsi, Monsieur le ministre, vous avez en charge cette délicate opération, sous les huées d’une
opposition sans idées et sans âme … qui en eut fait tout autant s’il elle avait été à votre place.
En dehors de cette gymnastique politique plus ou moins malsaine, se pose fondamentalement
aujourd’hui rien de moins que la survie de notre pays, sous les aspects identitaire et sociétal, le second
étant la conséquence du premier, bien entendu.
En soi, et au premier degré, l’objectif recherché serait parfaitement honorable, s’il n’était entaché
en filigrane de visées purement tacticiennes inavouables. Cependant, ce symbole de l’identité nationale
est trop lourd de signification et trop chargé de gravité pour ne pas essayer de croire au sérieux de cette
entreprise.
En effet, la France d’aujourd’hui se trouve non seulement au bord d’un gouffre identitaire, mais
également en lisière d’une guerre civile qui ne dira jamais son nom.
Depuis plus de 30 ans, pour n’avoir su que se répandre en excuses, contritions, génuflexions et
« aplatventrismes » divers, en référence à son passé colonialiste, la France d’aujourd’hui, à force de dire
oui pour être incapable de dire non, n’est plus ni respectée, ni respectable, ce qui est beaucoup plus
grave. Pour ses citoyens, comme pour ses immigrés, comment peut- on être fier d’un pays…qui a
honte de lui-même ?
Désemparée, dépouillée, humiliée, violée au quotidien dans ses lois comme dans son territoire,
minée dans ses réserves comme dans ses espoirs, notre France actuelle s’offre en proie facile à tous ses
prédateurs, à tous ses charognards. Elle ne sait plus que reculer, approuver et subir sans réagir. Le
dernier coup de boutoir de ses ennemis consiste à vouloir lui faire admettre qu’elle n’est RIEN,
puisqu’elle n’a même pas d’identité nationale ! Le pays le plus visité au monde (70 millions de touristes
par an) qui possède une des plus flamboyantes histoires de l’humanité, au plan des arts, des lettres et des
droits de l’homme, ne serait RIEN, selon ses pires ennemis ou… ses pires imbéciles ! RIEN, tout juste
une mangeoire pour rapaces affamés !
Un destin tragique et irréversible forgé dans la lâcheté et la naïveté nous attend. Attend surtout
nos enfants.
Alors, Monsieur le ministre, sur la base d’imprécations romaines et de ces mots ronflants dont
les politiques ont le secret, allez-vous nous proposer une victoire de la Marne ? !
Il faudra alors vous souvenir que nos pires ennemis se trouvent nulle part ailleurs plus que dans
cette mouvance de l’ANTI-FRANCE en col blanc, celle qui souvent, se prélasse et se compasse jusque
sous les ors de nos palais comme dans les couloirs feutrés de nos cabinets, de nos temples de la morale et
de l’éducation … Toujours sermonneurs, toujours moralisateurs, contempteurs toujours équipés de leur
arme favorite, la culpabilisation de racisme et de tous ses avatars, ils mènent depuis des décennies
une guerre sournoise, sans répit ni merci contre notre pays, principalement sous le label de l’ANTIRACISME
!
Cette racaille, cette vermine dorée sur tranche fait souvent l’objet, et c’est un comble, d’un
profond respect de la part de leurs propres victimes, à savoir les électeurs et des légions de gogos.
C’est elle qui les conduit à force de matraquages par medias séides interposés, à croire que la France
doit accepter toute la misère du monde sans limites ni restrictions, au point, finalité suprême inavouée,
de disparaître à jamais dans une expiation de présumés « crimes » colonialistes.
Cette entreprise de démolition identitaire de tout un peuple prend toute sa saveur dès lors où l’on
constate que cette mortelle culpabilisation provient le plus souvent du monde arabo-musulman LE
PLUS RACISTE DU MONDE !! En effet, la traite négrière qu’il exerce depuis 13 siècles perdure
encore de nos jours grâce à la fin du colonialisme, qui lui-même y avait mis fin dès 1846 en Tunisie et
Algérie, en 1894 au Congo, et en 1920 au Maroc (lire le Génocide voilé, de Tidiane N’Diaye). Comme
quoi les couloirs de « l’antiracisme » sont trop souvent remplis d’ignares, de fausses vierges ou de vraies
putes de l’ANTI-FRANCE. Un antiracisme sélectif n’étant rien d’autre qu’un racisme avéré, j’aimerais
connaître par exemple, le nombre d’interventions de la LICRA, du MRAP, de SOS Racisme et des
Droits de l’Homme à l’occasion de crimes ou délits racistes anti-blancs (exemple, l’affaire du gendarme
Clin à Saint Martin le 12 février 2006).
Jusqu’ici, dans le domaine de la respectabilité identitaire, une certaine France aux mains de ses
tueurs imposteurs s’est montrée rien de moins qu’imbécile, lâche et suicidaire :
– en voulant être un exemple d’intégration, elle a créé sa propre désintégration,
– en voulant combattre le racisme par le multiculturalisme, elle a créé le multi-racisme,
– en promouvant le « droit à la différence » chez les autres, elle se l’est interdit à elle-même, ce
qui la conduit aujourd’hui à se demander qui elle est ! Toute affirmation identitaire française passant
immédiatement pour du racisme ! (Inquiétant pour l’intelligence du français moyen, victime d’un piège à
cons aussi grossier…) Enfin, ce droit à la différence a encouragé le communautarisme !!
– en prétendant intégrer toute la misère du monde, elle développe sur son sol des ghettos, des
quartiers de non-droits et bientôt des favelas explosives. Ce faisant, elle contribue à faire brûler vifs des
immigrés SDF dans des squats, à étendre et développer délinquance et criminalité, comme à créer de
vraies pépinières de Ben Laden, afin de faire profiter le monde entier de sa géniale capacité
d’intégration ! Bravo pour le pays des droits de l’homme qui s’offre en base arrière du terrorisme
international !!
– pendant qu’une véritable armée se constitue sous nos pieds, en attendant le jour J, elle n’a de
cesse que de vouloir toujours plus affaiblir ce qui nous reste de notre Défense Nationale.
– enfin, et pour faire bonne mesure, dans une lâcheté suicidaire multi-décennale, elle veut bien
palabrer sur tous ces effets désastreux, mais sans jamais à aucun moment s’attaquer à leur cause
profonde, à savoir, L’IMMIGRATION NON SEULEMENT INCONTRÔLÉE MAIS SURTOUT
ENCOURAGÉE !
– et là, encore, nous prenant pour des ignares, elle feint d’une main de pratiquer des expulsions,
pendant que de l’autre elle offre aux candidats à l’immigration cet aimant irrésistible en or massif que
représentent pas moins de 37 allocations diverses d’assistance ! Autant vouloir stopper les méfaits des
débordements d’une baignoire aux robinets grands ouverts en se contentant seulement d’éponger, sans
jamais fermer lesdits robinets.
Monsieur le ministre, en l’état actuel des choses, la France s’achemine vers une fin dont le fer de
lance aura été une immigration inassimilable et le poison, la culpabilisation de racisme. En guise
d’alternative, certains cerveaux éclairés nous proposent la prostitution identitaire immédiate et sans
conditions, via un métissage généralisé, sauf…pour nos conquérants bien sûr ! La lâcheté pour
étendard, le reniement de soi-même pour crédo, et le servage pour avenir, voilà ce que nous proposent
de « hauts responsables ».Les esclaves, eux au moins, avaient le mérite de n’avoir pas choisi leur sort !
Au secours, la situation est PIRE QU’À MUNICH EN 1939 ! ! Reste à faire croire à notre pays qu’il est
sans identité, véritable chien sans collier, perdu au milieu d’autres nations voraces et sans pitié qui, elles,
domineront le monde. Telle est la « solution finale » envisagée pour toutes les nations européennes…
Dans la révision ou plutôt dans la rédemption identitaire que vous vous proposez de conduire,
vous vous devrez de redonner à notre pays les couleurs, le caractère et la fierté qu’il n’aurait jamais dû
perdre.
Ces qualités qui ont toujours fait de lui une terre d’asile honorable et respectable pour le bonheur
de tous, doivent être retrouvées par la nécessaire victoire sur cette guerre reptilienne et larvée qu’on lui
livre depuis des décennies par de seuls mots ravageurs d’âmes et incendiaires de consciences, et dont le
pire de tous est : RACISTE !
La tâche qui vous attend est plus profonde qu’il n’y parait, mais elle est exaltante et prometteuse
d’un grand honneur qui vous reviendra, je l’espère, à son terme.
L’objectif fixé est noble et particulièrement respectable, reste à ceux qui l’ont promu de prouver
qu’ils le sont tout autant.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de mes sentiments respectueux et
l’assurance d’une certaine confiance.

Jacques C.

Monsieur Mufti…

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 12:48
Tags: , ,
Le « Grand Mufti » rendant visite à Hitler durant la seconde guerre mondiale…
Monsieur Mufti.

Après le référendum Suisse et les sondages confirmant que tous les pays d’Europe étaient devenus « racistes », après que le premier ministre Fillon nous ait expliqué qu’il fallait combattre l’intégrisme mais pas les musulmans (sans dire ce qu’il fallait faire avec les musulmans intégristes, ni comment les distinguer des modérés…) certains commencent à sentir le vent tourner.
Pour suivre le mouvement, ils tournent leurs vestes.
C’est le cas d’ARTE qui va diffuser un documentaire sur le grand Mufti de Jérusalem et les liens entre musulmans et nazis durant la seconde guerre mondiale.
Première diffusion le Mercredi, 9 décembre 2009 à 20:45
Rediffusions le Samedi 12 décembre 2009 à 14:00 et le Mardi 15 décembre 2009 à 09:55
Le mythe des musulmans (sous entendu : de l’islam) tous comme un seul homme dans le bon camp pour libérer la France et l’Europe, mythe que nous avait mis en scène le film « Indigènes », ce mythe va en prendre pour son grade quand des millions de Français vont apprendre, entre autres choses soigneusement occultées jusqu’à présent, que ce ne sont pas moins de 12.000 (douze mille) musulmans européens qui s’enrôlèrent dans les SS !
Hé oui, ces musulmans là, Bosniaques et Croates, avaient le choix, ce que leurs homologues des colonies… n’avaient pas.

http://cartomaton.wordpress.com/2009/12/06/arte-la-tentation-nazie-du-grand-mufti/

Ca va nous faire une nouvelle occasion d’entendre les musulmans couiner qu’on les stigmatise.

Miss « France »…

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation — francaisdefrance @ 12:44
Tags: , ,
Dans l’article:
http://www.ladepeche.fr/article/2009/11/27/724778-Genevieve-de-Fontenay-veut-une-Miss-France-beur.html
le journaleux de service nous expliquait que, je cite :
« Pour Geneviève de Fontenay, depuis quelques années, les Miss France n’ont pas forcément le teint de lait de la Normandie »

Et qui c’est qui a été élue Miss France, après que la Miss Coran ait rapidement été priée (ah ah ah !) d’aller voir à La Mecque si elle y était ?
C’est Miss… Normandie !
Dans l’article
http://jadorelespotins.canalblog.com/archives/2009/11/27/15951379.html
Miss de Fontenay confiait souhaiter « une belle claque pour les politiques ».

Hé bien la belle claque, finalement, c’est pour elle, PAF !

France, terre d’accueil: qui dit mieux ?

Filed under: immigration — francaisdefrance @ 12:38
Tags: , ,

Traverser illégalement la frontière Nord Coréenne = 12 ans de travaux forcés.

Traverser illégalement La frontière Iranienne = Détention perpétuelle.

Traverser illégalement La frontière Afghane = Exécution.

Traverser illégalement La frontière Saoudienne = on n’entendra plus jamais parler de vous…….

Traverser illégalement La frontière Vénézuélienne = Condamnation comme espion et votre avenir est scellé.

Traverser illégalement la frontière Cubaine = moisir indéfiniment dans ne politique pénitentiaire.

Traverser illégalement La frontière Française Permet d’Immédiatement Obtenir, ou presque:

– UN EMPLOI

– Un permis de conduire

– Une carte d’assurance sociale

– Le bien-être social

– Des cartes de crédit

– Logement subventionné de l’ONU

– Gratuite l’Éducation

– Des soins de santé gratuits

– Des médicaments gratuits

– ………

«Vive la France»!!!

Eh ben on l’a, notre miss Maghreb !!!

Elle doit être contente, la mère de Fontenay, qui prônait la diversité en souhaitant ardemment que miss France, cette année, ne soit pas « Française de souche »…


Malika Ménard (1,76 m), née le 17 juillet 1987 à Rennes, pratique le step, aime le cinéma, la lecture et ne cache pas un goût très prononcé pour les beaux voyages, notamment dans le bassin méditerranéen. La Martinique ne va pas trop lui déplaire, non plus…


Je reprends tel quel un commentaire qui me fait hérisser le poil:

« marbouh
06/12/2009 10:59
elle est tellement …………..belle.
elle est belle par sa bauté méditéranienne… arabofrançaise elle mérite miss ….monde. »
Désolant de nullité intellectuelle, ce marbouh, qui doit vivre dans un « quartier » et se palucher grave devant la photo de la nouvelle « miss France » en attendant de la coincer, ses potes et lui, dans une tournante…

Mme de Fontenay, il est temps de passer l’éponge et de comprendre la réalité de la décadence d’une France à préférence non-nationale… Changez votre nom et votre prénom, convertissez-vous à l’islam et partez au Maghreb. Votre blancheur de peau et vos convictions anti-France y seront appréciées, là-bas… Et qui sait? Vous emporterez peut-être un titre de miss momie???

FDF

Halal: La gélatine est fabriquée avec de la peau de porc !

Filed under: halal,islam,musulmans — francaisdefrance @ 00:17
Tags: , ,

Et Dieu sait si la gélatine est présente dans bon nombre d’aliments, même dits « halal »…  Bon app !

FDF

http://www.wat.tv/video/diffuser-largement-1xd7u_1let2_.html

Saint-Florentin (Yonne) : Et une nouvelle mosquée… une !

Filed under: dhimmitude,immigration,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 00:12
Tags: , ,

Saint-Florentin-les-deux-mosquées ?

Nous avons appris que le maire de Saint-Florentin dans l’Yonne, un certain Yves Delot (UMP), et Ahmed Marchoud, le président de l’association culturelle florentinoise, auraient signé une promesse de vente d’un terrain communal, pour la construction d’une mosquée.

Ainsi, on peut constater que depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité, les choses avancent à grands pas pour la communauté musulmane.  Et  le très contreversé maire de cette bourgade de nous expliquer : « On a bien une église pour les catholiques, je ne vois pas pourquoi les musulmans, qui représentent environ 20 % de la population florentinoise, n’auraient pas de lieu de culte. Je suis quelqu’un de très tolérant, je suis gaulliste ». Et Ahmed Marchoud, président de l’ACF, qui estime le nombre de fidèles à 300 lors des cérémonies de déclarer : « On est en manque d’espace. On a quasiment quatre classes d’arabe le week-end donc on utilise souvent la salle des femmes, en dehors des horaires de prière, comme salle de classe. Pendant les fêtes religieuses, cela nous est arrivé de mettre des tapis dehors, pour que les gens puissent prier. Cela ne se fait pas de refuser quelqu’un à la mosquée ».

Cette promesse de vente n’est qu’un début et même s’il reste à trouver les  « 800.000 euros » prévus pour le lieu de culte,  le président de l’ACF très optimiste, a indiqué  « Cela va être notre souci majeur. On va organiser des quêtes, et des dons. Mais la plupart des mosquées de France ont été construites. On n’a jamais vu un projet qui n’a pas abouti. Cela prendra un peu de temps, c’est clair. Mais cela aboutira, Inch’Allah ! »

Et voilà, une mosquée de plus sur le territoire de la France. la France,  fille aînée de l’Eglise.

Alors STOP ou ENCORE ? Les Français doivent maintenant  le dire et l’élection régionale de mars prochain devrait être l’occasion à saisir pour cous eux qui en ont assez de voir des minarets s’élever dans notre paysage.

Pour en savoir un peu plus sur le « gaulliste » Delot c’est ici

source : nationspresse