Francaisdefrance's Blog

16/12/2009

Quoi? Les marins de Lorient privés de bar suite aux agressions des bandes ethniques!

Filed under: immigration,racaille — francaisdefrance @ 18:55
Tags: ,

La racaille ethnique prive de bar les marins français? Ca ne passera jamais… J’rigole, mais le plus grave est que NOS autorités vont sanctionner (devinez qui?) les marins… Pas beau, ça?


FDF


16 décembre 2009

Lorient interdit aux marins

16/12/09
LORIENT (NOVOpress)

Voilà encore de quoi nourrir le débat sur « l’identité nationale ».
Les 3000 marins de Lorient (Morbihan) se sont vus purement et simplement interdire la fréquentation à pied d’une partie du centre-ville, qui compte de nombreux bars et une discothèque.

Raison de cette décision ? Depuis un an, des militaires ont fait l’objet, en ville, de nombreuses agressions nocturnes qui ont donné lieu à de graves blessures.

Cette note de service s’appuie sur l’article L4121-5 du code de la défense qui dit que « lorsque les circonstances l’exigent, la liberté de circulation des militaires peut être restreinte» . Il est en général utilisé en situation de guerre.

Selon des témoignages, des jeunes présentés comme « plutôt HLM à capuches» auraient décidé de « se payer des militaires» , reprochant notamment aux marins, outre leur condition de soldats français, un certain succès auprès des femmes.

Face à cette situation, la police s’est montrée extrêmement discrète et la hiérarchie militaire a préféré sanctionner ses hommes en limitant leur liberté plutôt que de chercher à lutter efficacement contre la racaille qui, une fois encore, impose sa loi.

Les autorités militaires ont même annoncé de lourdes sanctions si les marins, refusant d’être des victimes passives, étaient pris en faute, au cours d’une bagarre nocturne.

Le monde à l’envers…

Source: Novopress.info

Les menaces de Yazid Sabeg envers la France…

Filed under: immigration,invasion,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 18:15
Tags: , , ,

Identité nationale: Yazid Sabeg met en garde

contre une stigmatisation des musulmans !

16.12.2009

Le commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances Yazid Sabeg a mis en garde mercredi contre le « vrai risque » du débat sur l’identité nationale, c’est-à-dire « traiter les musulmans comme (…) une ethnie à part ».

« Le risque de traiter les musulmans comme une catégorie, une ethnie à part est un vrai risque dans ce débat », a-t-il observé sur RTL, estimant cependant que ce débat est « nécessaire » et « pertinent ».

Selon lui, « ce débat peut être l’occasion de traiter de vrais sujets, la question de la transformation de son peuplement, la question du rapport de la société française à l’islam ». Yazid Sabeg a précisé que « l’identité de la France ne peut pas se construire contre l’islam, elle doit se construire avec l’islam ».

« Ce que j’entends dans la bouche de certains élus de la République, ce que je lis, ce que je vois sur Internet, me fait frissonner, me fait peur, comme musulman », a-t-il confié. « Je vois du racisme, une stigmatisation (…) Je sais que ce n’est certainement pas le voeu du président de la République ».

« Ce débat peut échapper à tout contrôle, c’est un risque avéré », a poursuivi le commissaire. Interrogé sur un arrêt du débat, il a répondu qu’il « faut le poursuivre, mais le recadrer ».

Source: AP

Soyons réalistes: Sabeg n’a RIEN A FAIRE dans les rouages de l’Etat Français !!!

FDF

Blois: l’évêque, le consul, le maire et le minaret…


Première pierre de la Grande mosquée de Blois

Lu dans la Nouvelle République du 12.12.2009 :

« Aucun élu ou représentant de l’État n’aurait voulu manquer ce moment qualifié d’historique pour la ville et notamment ses quartiers nord. De même bien évidemment pour les musulmans, et notamment l’association Vivre ensemble qui porte et finance le projet.

Hier l’heure était au rassemblement. Marocains, Algériens, Turcs, Africains (ndlr: qui parle d’islam de France?) : tous étaient réunis pour découvrir ce projet ambitieux (lire notre édition du 24 novembre). Liés par une même religion, mais aussi par le fait religieux. Car à leurs côtés, on comptait également l’évêque de Blois et le pasteur. Tout un symbole. Car comme l’a souligné le secrétaire général de la préfecture, la France doit donner sa juste place aux musulmans »

Le consul du Maroc était aussi invité.

La mosquée sera, comme d’habitude, séprarée entre une partie « cultuelle » et un « centre culturel » où des cours d’arabe seront donnés aux colons. La partie culturelle pourrait recevoir des subventions publiques.

Elle comportera un minaret, comble de la provocation après les sondages montrant des français largement hostile à cet édifice étranger.


vu sur http://www.islamisation.fr/archive/2009/12/16/blois-l-eveque-le-consul-le-maire-et-le-minaret.html

9 Afghans ont été expulsés vers Kaboul… Ils reviennent pour Noël ???

Filed under: immigration,invasion,islam,musulmans — francaisdefrance @ 15:30
Tags: , ,

IMMIGRATION CLANDESTINE

Éric Besson : « 9 Afghans ont été expulsés vers Kaboul« 

Éric Besson :

Un avion de la compagnie aérienne britannique BMI, entouré de cars de police, a été vu sur les pistes de l’aéroport de Roissy mardi soir

Neuf immigrés afghans ont été expulsés vers Kaboul mardi soir. Une information confirmée par le ministre de l’Immigration, Éric Besson, mercredi matin. Plus tôt dans la matinée, le responsable d’une ONG allemande chargée de les accueillir à Kaboul corroborait l’information.

Mardi soir, un avion de la compagnie aérienne britannique BMI, entouré de cars de police, a été vu par des journalistes sur les pistes de l’aéroport de Roissy, sans que l’on sache s’il s’agissait de l’avion utilisé pour cette expulsion annoncée. Peu avant 23 heures, l’avion n’était plus sur la piste. Une source policière avait auparavant indiqué que des policiers français étaient « mobilisables » mardi soir en vue d’une possible expulsion à bord d’un avion venant de Londres. Et, selon la Cimade, seule association habilitée à intervenir dans les centres de rétention, huit Afghans ont été transférés de Coquelles, dans le Nord, à Paris, mardi, vers 18 heures. Un autre avait été transféré plus tôt de Lyon, ajoute l’association.

La date du mardi 15 décembre pour la reconduite aux frontières a par ailleurs été mentionnée par le ministère de l’Immigration, dans une lettre envoyée à la justice lui demandant la prolongation de la rétention d’un des Afghans avant son expulsion. Lundi, le ministre de l’Immigration Éric Besson a précisé qu’il s’expliquerait sur une telle reconduite « lorsqu’il y aura un vol avéré ».

Sarkozy soutient son ministre…

Dans la soirée de mardi, des manifestations ont eu lieu à l’aéroport de Lille-Lesquin et à l’aérogare 3 de l’aéroport de Roissy pour protester contre ces expulsions programmées. À Lille, une centaine de personnes se sont rassemblées devant l’aérogare, avant de se diriger vers un centre de rétention situé à quelques centaines de mètres. À Roissy, une vingtaine de personnes ont protesté, sans avoir la certitude que c’était là que devaient embarquer les Afghans. « Besson et Sarkozy sont en train de fournir de la chair à canon pour les talibans », s’est insurgée Solange Odiot, militante à SOS-Soutien aux sans-papiers. En dépit des protestations soulevées par ce projet d’expulsion, le gouvernement a refusé de céder. Éric Besson a reçu le soutien de François Fillon et de Nicolas Sarkozy.

Source: AFP

Ce n’eeeeeeest qu’un « au revoir », mes frères, ce n’eeeeeeest qu’un « au revoir!

FDF

Drapeaux Français brûlés et souillés: les anciens combattants ne veulent plus de ça et ils ont raison !

COLÈRE ET CONSTERNATION DES ANCIENS COMBATTANTS


Suite aux évènements qui se sont déroulés sur la place du Capitole de Toulouse à l’issue du match de football Algérie – Égypte.
Le Comité d’Entente des Combattants de Haute-Garonne, de tous les conflits, Victimes de guerre et Anciens Militaires, son Président conforté par les Présidents des 44 associations adhérentes, représentant plus de 12.000 adhérents, ne peut laisser passer sous silence, ni tolérer, ni admettre que le drapeau français soit décroché d’un bâtiment de la République Française, en l’occurrence la mairie de Toulouse, pour être brûlé ou souillé et être remplacé par un drapeau étranger.

Outré, le Comité d’Entente se doit de rappeler la symbolique d’un tel geste pour les Anciens Combattants : c’est une prise de possession du vaincu par le vainqueur.

Aussi ne pouvant se contenter d’explications faisant référence à un geste gratuit dans un moment festif ou de liesse populaire, il estime que cette action ne peut rester impunie car elle touche à ce que la République a de plus sacré, son emblème pour lequel nombreux sont ceux qui ont donné leur vie et la donnent encore en Afghanistan ou sur d’autres théâtres d’opérations.

Aussi, le Comité d’Entente des Combattants demande les suites réservées à cet acte afin que de telles actions soient sanctionnées d’une manière exemplaire pour que cela ne se reproduise plus.

Ils commencent sérieusement à nous les casser: Islam-de nouvelles revendications en entreprise

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 12:15
Tags: , ,

Mais foutez-nous donc la paix et retournez dans vos caves. On a déjà assez de musulmans dans NOS prisons (80%, parait’il…) Rappel: Nous sommes en FRANCE, ici, et pas au Maghreb!!!


FDF

15/12/2009

À l'hôpital,on compte quatre à cinq incidents par semainedans les services d'obstétrique car les maris de femmes voilées ne veulent pas qu'elles soient vues par un médecin homme.
À l’hôpital,on compte quatre à cinq incidents par semainedans les services d’obstétrique car les maris de femmes voilées ne veulent pas qu’elles soient vues par un médecin homme.

De nouvelles exigences « religieuses » en entreprise et dans les hôpitaux irritent ou inquiètent.

Au gré des auditions, les députés ont découvert de nouvelles exigences religieuses ou communautaristes. Consultant en ressources humaines, notamment pour des sociétés du CAC 40, Carl Pincemin a raconté comment des salariés ayant obtenu des menus confessionnels, refusent désormais que «la viande halal soit proposée à côté de plats contenant de la viande “normale” jugée impure». En clair, ils désirent des cantines séparées et ne veulent plus «s’asseoir à côté de personnes qui mangent du porc !», tempête Jacques Myard, député UMP de la mission. D’autres ont constitué l’équivalent d’un «syndicat confessionnel». Ils réclament la reconnaissance de jours fériés musulmans, demandent des lieux de culte dans l’entreprise et prétendent que les femmes de service chargées de servir les plats à la cantine doivent se présenter «les bras couverts».

«Des pratiques intolérables»

Ces revendications, de la plus simple aux plus extravagantes posées au nom de l’islam, embarrassent les responsables des entreprises. «Ils perdent leur bon sens», estime l’anthropologue Dounia Bouzar, auteur d’un livre intitulé Allah a-t-il sa place dans l’entreprise ? (Albin Michel, 2009). «Certains craignent d’être traités d’islamophobes s’ils refusent. Et cèdent à des pratiques intolérables.» Jusqu’à accepter que des salariés ne passent plus l’entretien d’évaluation avec leur chef de service si c’est une femme. Tandis que d’autres, à l’inverse, «répriment toute manifestation de foi, même si elle ne perturbe pas le bon fonctionnement du service». Pour Cathy Kopp, l’ex-DRH d’Accor chargée de mission au Medef, «l’entreprise est demandeuse de règles plus claires en matière de revendications religieuses».

L’hôpital aussi, si l’on en croit André Gerin (PCF), le président de la mission parlementaire sur le voile intégral. Les députés ont visité à Lyon la maternité Mère-Enfant. «Le personnel se sent abandonné.» On compte «quatre à cinq incidents par semaine» dans les services d’obstétrique, affirme André Gerin. «Un homme sage-femme appelé à la rescousse lors d’un accouchement difficile s’est fait casser la gueule en octobre par un mari», a raconté le responsable hospitalier. Les pompiers ont dû le réanimer pour qu’il achève l’accouchement. Un traumatisme pour tout le service, qui «n’en peut plus» de devoir slalomer entre les exigences religieuses et déminer l’agressivité de certains. «Les maris insistent pour que leurs femmes soient vues par des médecins femmes. Beaucoup refusent une anesthésie par crainte qu’un homme apparaisse», a relaté le personnel. Comme en 2004, lorsque pour la première fois, plusieurs chefs de service d’obstétrique avaient dénoncé ces pressions devant la commission Stasi. Depuis, une charte rappelle qu’on ne peut choisir son médecin dans le service public. «Mais les personnels restent seuls à gérer les conflits», regrette André Gérin.

Sur le terrain, les maires de banlieue réunis dans l’association Ville et Banlieue s’inquiètent d’une montée en puissance des exigences religieuses. Après les repas sans porc à l’école, les requêtes portent sur des menus sans viande ou halal. Tandis que la demande pour des créneaux horaires réservés aux femmes s’accroît dans les piscines et les gymnases.

Source: lefigaro.fr

Ils exigent, ils exigent… A nous d’exiger que c’est à eux de s’adapter et pas à nous !!!

FDF

Interdiction de la burqa en tous lieux: la loi indispensable !

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans,Uncategorized — francaisdefrance @ 12:08
Tags: , , , ,

Les députés UMP veulent interdire totalement la burqa. Et ils ont raison !

16/12/2009

Deux mille femmes portent le voile en France.
Deux mille (chiffres issus de sondages, donc, on peut multiplier par X…) femmes portent le voile en France.

Pour le gouvernement, la loi devrait se limiter à bannir le voile intégral des services publics.

L’épilogue est proche. Les trois ministres qui s’expriment ce mercredi dans l’après-midi devant la mission parlementaire sur le voile intégral devraient appuyer une loi pour proscrire la burqa des services publics. À l’issue de plusieurs réunions, les ministres se sont rangés derrière la formule de Xavier Darcos, «la République à visage découvert». Une ligne «prudente» qui limite l’interdiction aux mairies, préfectures, bureaux de poste, à la Sécurité sociale… Sans statuer sur l’université, ni sur les transports. Elle n’intervient pas sur le port de la burqa dans la rue, objet de controverses juridiques intenses. «Une interdiction globale serait difficile à défendre devant la Cour européenne des droits de l’homme», avance un conseiller. Seul Éric Besson, le ministre de l’Immigration, semble encore décidé à bannir totalement ce vêtement, au nom de la dignité de la femme.

Symboliquement, les ministres souhaiteraient que le voile intégral soit désormais un obstacle à la naturalisation. Pour celle qui le revêt comme pour son époux. Car elle «manifeste un défaut d’assimilation aux valeurs françaises». Le gouvernement entend généraliser une jurisprudence établie par le Conseil d’État en 2008. Les Sages avaient estimé qu’une femme marocaine, mariée à un Français et portant le voile intégral, avait «adopté une pratique radicale de sa religion, incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française, et notamment avec le principe d’égalité des sexes».

C’est au nom de ces valeurs que les députés du groupe UMP proposent, eux, une interdiction totale du voile intégral dans l’espace public. «La réalité, c’est que personne en France ne souhaite raisonnablement que cette pratique s’installe sur notre territoire. Les représentants des musulmans de France ont une position très claire, qui rejoint celle de la très grande majorité de nos concitoyens, pour qui le port de la burqa n’est pas compatible avec la vie en société, avec les valeurs de la République», explique Jean-François Copé .

Interdiction dans les services publics et dans la rue

Le groupe va donc plaider pour bannir la burqa des services publics et bâtiments accueillant du public, mais également de la rue. «Car la visibilité du visage est une des conditions du vivre ensemble», tranche François Baroin, qui copréside la mission burqa formée au sein du groupe UMP. Hors période de carnaval, «chacun doit aller à visage découvert». Autrement, une infraction sera commise, passible d’une amende allant de 1.500 euros à 3.000 euros en cas de récidive.

Pour l’instant, le groupe entend «apporter sa contribution» à la mission parlementaire, qui termine ses auditions aujourd’hui. Mais les députés UMP sont prêts, quoi qu’il arrive, à déposer une proposition de loi pour bannir le voile intégral de l’espace public, au nom de la sécurité et de la dignité de la personne.

Dès jeudi, ils organisent un colloque sur le voile intégral, dans une campagne de communication qui n’a pas échappé aux trente-deux députés de la mission parlementaire.

Censés rendre leurs conclusions fin janvier, ils se voient contraints d’annoncer des pistes dès à présent. Le président de cette mission, le communiste André Gerin, souhaiterait lui aussi une «grande loi» pour interdire de circuler masqué en France, telle que l’a suggéré le professeur de droit Guy Carcassonne lors de son audition. «Il ne s’agit pas de stigmatiser ces femmes. Mais de faire reculer une idéologie moyenâgeuse.» André Gerin espère déposer une proposition de loi soutenue par la mission mais se méfie du «contexte politique, avec la tenue prochaine des élections régionales». Les socialistes pourraient être gênés. Le député PS Jean Glavany, ardent partisan d’une interdiction du voile intégral, pourrait se heurter à une consigne de parti. Martine Aubry semblait préférer «la prévention» à la loi. Tout comme François Hollande, récemment interrogé.

Pour asseoir son projet de texte, la mission va revoir les maires de l’association Ville et banlieue, concernés au premier chef. Ainsi que les responsables du Conseil français du culte musulman. Les députés espèrent obtenir leur clair soutien. «Car une minorité extrémiste fait du tort à tous les musulmans.»

En attendant cet improbable consensus, la mission va suggérer d’autres voies d’action. Elle propose une résolution, sorte de déclaration d’intention du Parlement. Celle-ci permettrait d’exprimer l’importance de l’égalité homme-femme et «la lutte contre la barbarie et les idéologies rétrogrades», explique André Gerin. Enfin, si la loi d’interdiction générale venait à être écartée, la mission demanderait à chaque ministère d’interdire formellement, par circulaire, le voile intégral à l’hôpital, à l’université, mais aussi dans les préfectures et tous les services publics et lieux accueillant du public, au nom du respect d’autrui.

Six mois après le lancement de ce débat passionnel, le principe d’une loi semble acquis. Ses contours en revanche restent à déterminer, entre contraintes juridiques et difficultés d’application. Les sceptiques restent d’ailleurs nombreux. Au sein de la mission parlementaire, l’UMP Pierre Cardo craint «un texte inutile qui va nourrir les provocations». Tandis qu’André Gerin martèle :

«Nous ne pouvons admettre que des territoires vivent sous la loi de la charia.»

Source: lefigaro.fr

Petites annonces: mosquée cherche imams…

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 12:00
Tags: , ,

15.12.2009

Ahhhhhh, le chômage, la précarité, etc… Même les muzz sont en quête d’imams; et il mettent des annonces…

FDF

« Appartement à louer. Salon, chambre, salle de bain et WC, cuisine équipée. L’annonce, rédigée à main levée sur une simple feuille blanche, passerait inaperçue si elle n’était placardée, force de larges bandes de scotch orange, sur la façade de la mosquée marocaine, place Gambetta à Denain. N’y aurait-il donc pas suffisamment d’imams pour conduire les prières ? Inspiré par le dieu cathodique et ses messies de l’immobilier, on aurait passé une petite annonce façon Stéphane Plaza de M6. Non, rien à voir. Celle-ci porte en fait sur un bien situé rue Jean-Jaurès. Avec cinq prières par jour et le monde que cela draine, le propriétaire n’est pourtant pas loin d’avoir eu une illumination…

Source: lavoixdunord.fr

Une personne en garde à vue après la profanation de la mosquée de « Castres ». Qu’on le « castre »! Au nom de la charia!

C’est un Skin, un gars du FN, un national-socialiste, un raciste, un nazi!  Ou bien tout simplement un……Français, qui aime son Pays…
FDF
15.12.2009

Une personne a été placée en garde à vue mardi dans l’affaire de la profanation de la mosquée de Castres (Tarn), a-t-on appris auprès du procureur de la République de Castres, Pascal Bouvier. « En l’état, il n’existe aucune charge précise contre elle, aucune preuve de sa culpabilité », a-t-il précisé à l’Associated Press.

« C’est dans le cadre de l’enquête de flagrance menée par le commissariat de Castres que cette personne est interrogée », a précisé le procureur.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des inconnus avaient profané la mosquée de Castres, la recouvrant d’inscriptions à caractère raciste. Après avoir escaladé un portail de deux mètres, ces personnes avaient dessiné sur la porte principale de la mosquée une croix gammée à la peinture noire et écrit sur les murs extérieurs du bâtiment le slogan nazi « Sieg Heil », « La France aux Français » et « White power ».

Des pieds et des oreilles de cochon avaient été accrochés à la poignée du portail et sur la porte de l’édifice religieux et des affiches, sur lesquelles étaient dessinés des drapeaux français, avaient également été placardées.

Source: AP

Lyon : Ni minaret, ni mosquée !

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 11:47
Tags: , , , ,

Le tribunal administratif de Lyon a décidé l’annulation du permis de construire que la municipalité avait accordé à l’association turque « Milli Gorus » pour la construction d’une mosquée rue des Frères Amadéo à Parilly. Vu la démesure du projet que nous avions dénoncé lors des dernières élections municipales, il ne faut pas s’étonner aujourd’hui d’un tel rejet motivé par l’insuffisance de places de stationnement, 65 pour un lieu qui est bâti pour recevoir 1.500 personnes dans deux salles de prières. La justice a condamné dans des termes sévères la légèreté avec laquelle l’ancien maire a traité ce dossier, condamnant au passage notre commune au paiement d’une amende de 800 euros. Mais il faut rappeler que M. Gerin, engagé alors dans une course à l’échalote électoraliste, avait encouragé et soutenu le projet ainsi que celui de l’extension de la mosquée El Forqane aux Minguettes à côté de l’URSSAF. D’un côté il feint de s’inquiéter de problèmes annexes comme celui de la Burqua – 367 cas en France selon une note de la Direction centrale du Renseignement intérieure (DCRI) dépendant du Ministère de l’Intérieur et, de l’autre, avec une totale skyzophrénie, il laisse et encourage l’implantation de l’islamisme à Vénissieux, notre ville battant tous les records en France du nombre de mosquées et de lieux de culte musulman. C’est lui qui a soutenu et encouragé ce projet de mosquée turque contre toutes les lois d’urbanisme. Il revendiquait cela dans le Progrès du 3 juillet 2006 : « A cet égard, je continue de considérer qu’il faut une grande mosquée dans la ville. La municipalité est prête à céder pour un euro symbolique le terrain nécessaire à une telle réalisation. » Revendication réitérée dans son livre, Les Ghettos de la République, en février 2008 : « Nous sommes donc attelés aujourd’hui au projet de grande mosquée. Nous le menons sous l’égide du Conseil régional du culte musulman et attendons désormais que soient désignés les musulmans de Vénissieux qui devront en suivre la réalisation. La ville donnera le terrain (…) » Et cela contre la loi française de 1905 qui édicte la séparation des cultes et de l’Etat. Aujourd’hui c’est Mme Picard, l’héritière de M. Gérin qui hérite de la patate chaude. Là voilà obligée de défendre un projet qui va à l’encontre d’un de ses engagements de combattre pour l’égalité Homme-Femme, la mosquée comportant deux salles de prières bien distinctes, une pour les hommes et une autre pour les femmes.

Madame le Maire déclare de plus dans le journal Le Progrès du 8 décembre qu’elle veut « trouver une solution technique à un problème technique » en précisant qu’elle veut « y travailler tous ensembles, avec la communauté urbaine ». Ces déclarations vont me conduire à poser deux questions, complétées par des remarques, lors du conseil municipal de ce soir :

En premier lieu, nous ne sommes pas en présence de problèmes techniques. Le problème n’est pas une virgule ou un point mal placé dans le permis de construire. Le problème est que l’association turque, toute concentrée dans son projet architecturale monumentale a négligé les impératifs de stationnement. Et Mme le Maire veut leur trouver une solution alors qu’elle ne peut pas, au risque d’un détournement de la loi instituant la séparation de l’Etat et des diverses confessions cultuelles, interférer dans des questions qui relèvent des intérêts associatifs privés. Je pose donc la question suivante : Comment va-t-elle résoudre ce problème sans enfreindre la loi sur la séparation des cultes et de l’Etat ?

Elle déclare aussi que « cette association était basée à Saint-Fons, dans un local de la Courly dont elle a été chassée ». Comment se fait-il alors que le terrain sur lequel a été bâti cette mosquée a été échangé avec un vieux garage sur Vénissieux ? Quand l’association en question a-t-elle achetée ce bien et à quel prix ? Et à combien peut-on estimer le prix d’un terrain de 4000 m2 à Parilly en face d’une entreprise de renommée internationale comme Renault Trucks et que la communauté urbaine a mis à disposition de cette association ?

En attendant toutes ces réponses nous analysons avec nos conseils la possibilité de diligenter un juge judiciaire afin de demander la destruction de cet édifice gigantesque qui est aujourd’hui hors la loi.

Source: Front national du Rhône

Pour un référendum d’initiative populaire sur la construction de mosquées en France.

Voir les signatairesSigner cette pétition Participer au forum Réagir à cette pétition Voir les signataires Voir la liste des signataires

Date de création : 29/11/2009
Date de cloture : 01/01/2011

A l’attention de : L’Assemblée nationale Française

A diffuser le plus largement possible :

Les citoyens suisses viennent tout juste d’approuver l’initiative proposant d’interdire la construction de minarets,

La modification constitutionelle française du 23 juillet 2008 prévoit l’introduction de référendum d’initiative populaire.
La loi devant définitivement permettre ce type de référendum doit intervenir sous l’actuelle session parlementaire.

Pour qu’un tel référendum puisse avoir lieu, une loi doit être présentée par voie parlementaire puis soutenue par un cinquième des parlementaires (184 parlementaires), et par un dixième des électeurs (4,4 millions de Français).

Cette pétition a pour but de sensibiliser les parlementaires, pour un référendum d’initiative populaire sur la construction de mosquées en France.

Donner la voix au peuple et plus seulement à ses représentants sur des points si sensibles est une réelle avancée démocratique, montrons que le peuple se sent réellement concerné par ses nouveaux pouvoirs !

Lien vers le texte : http://pourunevotationcitoyenneenfrance.hautetfort.com/

Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici

pour signer allez sur http://www.mesopinions.com/Pour-Referundum-d-initiative-populaire-sur-la-construction-de-mosquees-en-France-petition-petitions-c4392948a9567665c9c5ec6babbd5249.html

Paris: la rue Myrha, encore et encore…

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,mosquée,musulmans — francaisdefrance @ 10:17
Tags: , , , ,

Voir:

http://paturage.wordpress.com/2009/12/15/des-integristes-musulmans-agressent-un-journaliste-dans-rue-myrha-la-laicite-remise-en-cause/

Quick halal (bis)… Dhimmitude exarcérbée…

Filed under: halal,immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 10:04
Tags: , , , ,
Islamisation culinaire : Quick se met au halal

BUCHELAY
Après la sous-culture, l’industrie du fast-food s’intéresse à l’islam. La chaîne Quick propose des hamburgers halal dans huit villes de l’Hexagone : Toulouse, Marseille (deux enseignes), Roubaix, Villeurbanne (près de Lyon), Argenteuil, Garges-lès-Gonesse, Buchelay (région parisienne). Une foultitude de petits restaurants imposaient déjà leurs produits confectionnés avec de la viande certifiée consommable par les musulmans. Désormais, il s’agit d’un groupe international, le numéro un de la « restauration rapide » en Belgique, Luxembourg et numéro deux en France, qui s’étend aussi en Algérie, Russie, Catalogne, etc.

L’initiative de Quick, observée de près par son concurrent américain, McDonald’s, renforce le communautarisme et l’islam en Europe. Elle suscite aussi de nombreuses protestations des défenseurs des animaux. Car pour que la viande convienne aux musulmans, il faut que le boeuf soit égorgé vif, la tête tournée vers La Mecque par un sacrificateur agréé. L’un de nos lecteurs vient d’écrire à Valérie Raynal, responsable de la communication corporate Quick (valerie.raynal@quick.fr). « Au nom d’une religion (mais qu’est ce donc que cette religion qui impose la souffrance des animaux pour les consommer ?) nous connaissons un retour à la barbarie », déplore-t-il, en ajoutant dans son courriel : « La souffrance inutile des animaux de boucherie, c’est le retour à la barbarie ». Mais que pèse la souffrance des animaux face au business du marché halal ?

Valérie Raynal a déjà fait savoir que ceux qui ne voulaient pas manger halal n’avaient qu’à aller se restaurer… ailleurs. Dans un courriel adressé à WLS, la Webtélévision souverainiste, la « responsable communication corporate » assène : « Vous écrivez que “Quick impose à ses clients des menus halal“. Depuis le 30 novembre, nous avons en effet pris la décision de tester la vente d’une gamme de produits à base de viande halal dans un restaurant franchisé de Villeurbanne ; ce qui ne constitue en rien une obligation pour nos clients car parallèlement, nous disposons de 10 restaurants Quick dans l’agglomération de Lyon, 33 en région Rhône Alpes, proposant des menus classiques. » Elle ajoute : « Enfin, une dernière précision, les viandes halal dans les menus de ce restaurant test sont certifiées par différentes mosquées selon la région où se trouve l’abattoir. » Des mosquées, mais cela elle ne le précise pas, qui se font rétribuer pour cela. Ou quand « Quick corporate » nourrit le budget d’« Allah corporate ».

Dernière précision : Quick n’est pas une simple entreprise privée. Ainsi que le révèle Minute http://www.minute-hebdo.fr à paraître demain, Quick, société belge à l’origine, a été acquis en 2007 par CDC Capital Investissement. « Une filiale… de la Caisse des dépôts et consignations, supposée assurer, pour le compte de l’Etat français, des missions d’intérêt général. » Elle est placée sous le contrôle du Parlement et a pour devise : « Foi publique ».

Novopress

Pour nous, les Souchiens…

Filed under: halal,immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 09:57
Tags: , , , ,

sansporc et avec porc

voir: http://www.youtube.com/watch?v=NJE5xQPipw0
Allez donc commander une choucroute dans un boui-boui du Maghreb…
FDF

Mode? «Le voile intégral est une création moderne, pas un archaïsme»…

Filed under: immigration,invasion,islam,islamisation,musulmans — francaisdefrance @ 09:50
Tags: , , ,
16.12.09

INTERVIEW – Dounia Bouzar, anthropologue spécialiste de l’islam, est auditionnée par la mission d’enquête…

Dans votre ouvrage*, vous comparez les «femmes portant la burqa à des adeptes d’une secte»…
Dounia Bouzar: Oui, car contrairement aux idées reçues, le voile intégral n’est pas un phénomène archaïque. L’islam existe depuis quatorze siècles. Mais la burqa (pour reprendre le terme du débat public) n’a été revendiquée qu’il y a quatre-vingts ans par des extrémistes. C’est une production moderne d’une religion qui existait bien avant.

En quoi cela en fait-il un mouvement sectaire?
Ses adeptes pensent qu’ils sont les meilleurs musulmans. Que les autres n’ont rien compris. Notamment que le Coran ne parle pas de voile, mais bien d’un drap cachant tout le corps. Si un groupe chrétien disait en France : « Vous n’avez rien compris à la Bible, il faut mettre un drap vert sur la tête », on ne le laisserait pas faire !

Le débat actuel est donc dû à l’ignorance des pouvoirs publics?
C’est pire que ça. On est sans cesse dans l’amalgame entre musulmans et intégristes. Ça donne du pouvoir aux prédicateurs qui imposent le voile intégral, car cela valide le fait que ce sont des musulmans. Et puis, on ne voit que la partie féminine du problème! Or, c’est un souci masculin. Et les hommes favorables au voile intégral sont bien plus nombreux que les femmes pointées du doigt.

Mais les responsables musulmans ne le dénoncent pas…
Parce qu’ils sont pris à leur propre piège. Dénoncer le voile intégral revient à critiquer l’islam. Et ils ne veulent pas être dans cette critique.

Faut-il une loi pour autant?
Oui, mais pas une loi qui parle de religion ou de laïcité. Juste une loi qui explique que le visage doit être visible. Sans burqa, sans cagoule, sans casserole…

*La République ou la burqa (Albin Michel, à paraître le 7 janvier).

Source: 20minutes.fr