Francaisdefrance's Blog

07/12/2011

Droit de vote aux étrangers: ça bouge de tous cotés !

En plus des pétitions, une manif CONTRE le droit de vote aux étrangers. Dans ce pays démocratique ( http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie ) qu’est la France, avec tous ces appels venant du peuple, le Sénat va t’il en tenir compte?  Rien de moins sur… C’est la Gauche qui décide; et la gauche « aime » les étrangers, surtout en vue des présidentielles. Vu qu’ils ne leur reste que ça comme électorat…

Prions en attendant le 8 décembre (pour ceux qui ne pourront manifester).

FDF

.

Jeudi 8 décembre, Résistance républicaine appelle ses adhérents et sympathisants à aller manifester, à partir de 12h30, contre le droit de vote des étrangers, rue de Tournon, Paris 6, devant le

Notre association défend les fondamentaux de la République et, à ce titre, considère que le droit de vote ne peut être accordé qu’aux citoyens de nationalité française, conformément à l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 26 août 1789 :  » – Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

En effet, ne peuvent avoir de droits politiques que les individus attachés à la Nation par la nationalité, celle-ci donnant à la fois des droits et des devoirs concernant les autres citoyens. Puisque les citoyens français sont dépositaires de l’intérêt national, à ce titre ils doivent pouvoir voter pour choisir la « respublica ».

Il ne suffit pas de travailler et de payer ses impôts en France pour avoir le droit de décider de sa politique. En effet, que se passerait si les étrangers non européens avaient le droit de vote ?

Ce serait la fin de la notion de citoyenneté de notre pays, chacun de ceux qui y vit y aurait les mêmes droits sans avoir pour autant les mêmes devoirs. Si les étrangers veulent voter comme les Français, il leur appartient de prouver qu’ils aiment la France, reconnaissent ses valeurs, sont prêts à la défendre en demandant leur naturalisation.

Ce serait comme si vous hébergiez un ami pour lui rendre service pendant quelques mois, et que, au motif qu’il participe aux frais, il prenait le droit d’imposer sa vision de la décoration, de choisir vos amis et les vêtements de votre femme et vous interdisait la nourriture qui ne vous convient pas.

Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre de peser sur l’élection du maire et des conseillers municipaux qui sont les électeurs des sénateurs. C’est donc leur permettre de participer, de fait, aux élections nationales réservées aux citoyens français et de choisir à leur place leurs lois voire leur constitution.


Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre d’imposer, de fait, des traditions contraires aux nôtres, c’est leur permettre de faire voter des subventions sur des critères non pas d’intérêt commun mais sur des critères qui pourraient être communautaristes ou religieux, c’est leur permettre d’imposer peu à peu des salles et des piscines où hommes et femmes seraient séparés et c’est leur permettre d’imposer dans les cantines scolaires des revendications alimentaires pour en chasser le porc et y introduire le halal, qui contrevient avec la loi du 9 décembre 1905, puisque tout achat de halal finance une mosquée.

Pour toutes ces raisons, Résistance républicaine sera présente jeudi 8 décembre pour demander aux sénateurs de ne pas voter la proposition de loi qui va leur être présentée, au nom de la République, au nom de la France.

Christine Tasin

Présidente de Resistance republicaine

3 commentaires »

  1. Qui a dit ces phrases historiques :

    « Les cohortes impies des émissaires étrangers se recrutent chaque jour ; la France en est inondée » ?
    « La loi qui exclut les étrangers est favorable au droit des gens : l’extinction de la souche régnante allumerait toute l’Europe » ?

    – Décret de la Convention nationale :

    – Article premier : qui exclut tout individu né en pays étranger du droit de représenter le peuple français.
    – Article trois : la Convention réclame à son comité de salut public d’exclure tout individu né en pays étranger de toutes fonctions publiques et le charge de faire un prompte rapport sur cet objet

    Commentaire par Sylvie — 07/12/2011 @ 13:59 | Réponse

  2. Il s’agit du décret du 5 nivôse an II et les deux phrases du haut sont des contemporains de la Révolution… Malheureusement pour eux, on les a coupés en deux… Morts en 1794.
    Ils étaient originaires du Nord de la France…

    Commentaire par Sylvie — 07/12/2011 @ 14:01 | Réponse

  3. On est complètement à côté de la plaque ! Il n’y a pas très longtemps, les étrangers nés sur le sol français ne voulaient pas de la nationalité (les hommes) parce qu’ils auraient dû faire le service militaire. Aujourd’hui, être étranger facilite bien les choses : pas de problème pour toutes les aides.
    Maintenant, alors que les étrangers réguliers peuvent demander la nationalité et qu’il ne le font pas, on veut leur donner le droit de régenter notre pays. D’ici peu, alors que nous avons beaucoup d’étrangers des pays d’Afrique, nous aurons la charia comme loi et il ne faudra pas s’en plaindre puisqu’on est incapable de voir que notre civilisation où nous nous effaçons pour faire la place à ceux que nous accueillons ne correspond pas à la civilisation des pays d’Afrique.

    Commentaire par cilette — 09/12/2011 @ 18:52 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :