Francaisdefrance's Blog

06/03/2012

François Hollande, la gauche et l’extrême gauche mettent notre nationalité en danger.

Seconde passe… Pour les clicks et accès, c’est ici: http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/

FDF

.


 
Acceptez-vous de les laisser faire sans réagir ?

Une lettre de Catherine Blein, présidente de l’association Citoyenneté, Nationalité, Identité


 

Chères et chers compatriotes,

Quand en octobre dernier j’ai entendu à la télévision un hiérarque socialiste expliquer qu’une des premières mesures que le Sénat passé à gauche allait voter était l’octroi du droit de vote aux étrangers, mon sang n’a fait qu’un tour. J’en suis certaine, vous avez réagi comme moi.

Pourquoi les socialistes veulent-ils donner le droit de vote aux étrangers ?
Pour assurer à long terme la main-mise de la gauche et de l’extrême-gauche, la patronne du PS applique à la lettre le précepte du stalinien Bertold Brecht : « Si le peuple ne vous convient pas, changez le peuple ». Comment comptent-ils s’y prendre ? En octroyant le droit de vote aux étrangers, première étape avant une régularisation massive des clandestins, prélude à des naturalisations à la va-vite. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?
Si nous ne faisons rien, cette machination politicienne misérable condamne la France à disparaître dans les vingt à trente ans. Si cette catastrophe se produit, soyez-en sûrs, les socialistes ne verseront pas une larme. Au contraire. Martine Aubry fait déjà l’éloge de la « nation métissée ».

 

La France c’est une réalité, pas des papiers
Vous et moi sommes d’accord. Non, la France ce n’est pas « un idéal auquel on adhère » comme le disait Jacques Delors. La France est un vrai peuple, réunissant des êtres de chair et de sang, partageant une synthèse entre la culture antique et le catholicisme.
Sur ce terreau, une histoire riche a fait de nous ce que nous sommes. La France est l’héritage accumulé par des générations de Français, pas un jouet entre les mains de la gauche.
Non, M. Hollande. Je ne veux pas changer d’identité, de civilisation. Je veux être une Française et une Européenne comme l’ont été mes parents avant moi. Et je veux surtout que mes enfants et mes petits-enfants soient des Français comme moi.

 Inscrivez vous aux assises
« La France en danger »
 

Une pétition qui a permis à notre voix de Français ordinaires de se faire entendre

Révoltée par cette obsession de dégrader cette France que vous et moi avons reçue en héritage de nos parents, j’ai mis en ligne une pétition pour protester contre ce projet suicidaire d’accorder le droit de vote aux étrangers non européens.
Nos concitoyens ont été nombreux à répondre positivement à mon message. Des personnes comme vous et moi, ont créé des comités pour agir localement. Très rapidement, en Normandie, en Ile-de-France, en Provence, à Nice, à Angers, en Bretagne… Bref, un peu partout en France, les énergies se sont mobilisées pour conjurer la menace.

La création de l’association Nationalité, Citoyenneté, Identité
Pour monter en puissance et grâce aux conseils et à l’aide pratique de pétitionnaires, nous avons déposé les statuts de l’association « Nationalité, Citoyenneté, Identité » (NCI). Cette structure nous permet de poursuivre et de développer l’élan auquel tant de Français ont contribué voici quelques semaines en signant notre pétition. Nous nous ferons entendre afin d’interdire à la gauche et à la droite de brader notre citoyenneté. Ces réponses des Français sont un encouragement à poursuivre nos actions. Après avoir beaucoup réfléchi, il nous semble vital d’obliger les présidentiables de droite à apporter des réponses nettes à la question de la nationalité qui met en jeu notre avenir. Comment alors interpeller ces candidats et les forcer à prendre position contre les lubies de la gauche ? Les conseils de professionnels de la communication, de journalistes connus qui nous appuient discrètement, nous ont convaincus qu’il fallait programmer un « Grenelle de la nationalité ».

Signez la pétition contre le droit de vote aux étrangers: (http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/)
 

Avec votre aide : nous allons infléchir le cours des présidentielles
Pour réussir, nous avons organisé des assises nationales : « la France en danger » qui vont avoir lieu le samedi 10 mars à Paris. Depuis, c’est la course contre la montre. Des bénévoles ont passé Paris et sa région au peigne fin pour dénicher une salle en mesure d’accueillir mille personnes en toute sécurité. De mon côté, je me suis attelée à la recherche des hommes et des femmes acceptant de parler de la réalité du fait national et de l’importance vitale de sa préservation. Toutefois, ce grand rendez-vous qui concrétise les espérances de millions de Français ne peut réussir sans votre aide, nous devons être les plus nombreux possible à l’Espace Charenton pour que les candidats, les médias et tous les Français entendent nos propositions pour sauver notre citoyenneté et notre identité.

 Inscrivez vous aux assises « La France en danger »
 

Aujourd’hui, je vous demande de nous donner le coup de pouce qui va nous permettre de transformer l’essai en vous inscrivant aux assisses et en signant notre pétition.

Pour vous inscrire, cliquez ici:( http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/)
Deux gestes simples grâce auxquels nous serons en mesure de mettre les candidats se réclamant des valeurs de la France au pied du mur afin que celui qui sera élu dans quelques semaines tienne les promesses qu’il aura faites aux Français. D’avance, merci !
 
Catherine Blein
Présidente de l’association Citoyenneté, Nationalité, Identité
BP 10432
22200 Guingamp
06-40-57-03-31
nationalite.nci@gmail.com

N.B. : pour marquer l’événement, nous avons produit un livre exceptionnel qui réunit des textes de chacun des orateurs présents.
Pour toute contribution d’un montant supérieur à 30 euros, nous serons heureux de vous adresser à titre de remerciement cet ouvrage de collection qui marque un grand moment de la renaissance française face aux dangers qui nous guettent.
Cette fois, avec votre don le plus généreux, c’est vous qui changez l’histoire de notre pays.
L’avenir s’écrira avec nous.
Pour nous aider financièrement et recevoir votre livre événement, cliquez ici: http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/

07/12/2011

Droit de vote aux étrangers: ça bouge de tous cotés !

En plus des pétitions, une manif CONTRE le droit de vote aux étrangers. Dans ce pays démocratique ( http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie ) qu’est la France, avec tous ces appels venant du peuple, le Sénat va t’il en tenir compte?  Rien de moins sur… C’est la Gauche qui décide; et la gauche « aime » les étrangers, surtout en vue des présidentielles. Vu qu’ils ne leur reste que ça comme électorat…

Prions en attendant le 8 décembre (pour ceux qui ne pourront manifester).

FDF

.

Jeudi 8 décembre, Résistance républicaine appelle ses adhérents et sympathisants à aller manifester, à partir de 12h30, contre le droit de vote des étrangers, rue de Tournon, Paris 6, devant le

Notre association défend les fondamentaux de la République et, à ce titre, considère que le droit de vote ne peut être accordé qu’aux citoyens de nationalité française, conformément à l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 26 août 1789 :  » – Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

En effet, ne peuvent avoir de droits politiques que les individus attachés à la Nation par la nationalité, celle-ci donnant à la fois des droits et des devoirs concernant les autres citoyens. Puisque les citoyens français sont dépositaires de l’intérêt national, à ce titre ils doivent pouvoir voter pour choisir la « respublica ».

Il ne suffit pas de travailler et de payer ses impôts en France pour avoir le droit de décider de sa politique. En effet, que se passerait si les étrangers non européens avaient le droit de vote ?

Ce serait la fin de la notion de citoyenneté de notre pays, chacun de ceux qui y vit y aurait les mêmes droits sans avoir pour autant les mêmes devoirs. Si les étrangers veulent voter comme les Français, il leur appartient de prouver qu’ils aiment la France, reconnaissent ses valeurs, sont prêts à la défendre en demandant leur naturalisation.

Ce serait comme si vous hébergiez un ami pour lui rendre service pendant quelques mois, et que, au motif qu’il participe aux frais, il prenait le droit d’imposer sa vision de la décoration, de choisir vos amis et les vêtements de votre femme et vous interdisait la nourriture qui ne vous convient pas.

Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre de peser sur l’élection du maire et des conseillers municipaux qui sont les électeurs des sénateurs. C’est donc leur permettre de participer, de fait, aux élections nationales réservées aux citoyens français et de choisir à leur place leurs lois voire leur constitution.


Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre d’imposer, de fait, des traditions contraires aux nôtres, c’est leur permettre de faire voter des subventions sur des critères non pas d’intérêt commun mais sur des critères qui pourraient être communautaristes ou religieux, c’est leur permettre d’imposer peu à peu des salles et des piscines où hommes et femmes seraient séparés et c’est leur permettre d’imposer dans les cantines scolaires des revendications alimentaires pour en chasser le porc et y introduire le halal, qui contrevient avec la loi du 9 décembre 1905, puisque tout achat de halal finance une mosquée.

Pour toutes ces raisons, Résistance républicaine sera présente jeudi 8 décembre pour demander aux sénateurs de ne pas voter la proposition de loi qui va leur être présentée, au nom de la République, au nom de la France.

Christine Tasin

Présidente de Resistance republicaine

29/10/2011

Contre le droit de vote des étrangers: on attend votre signature…

En aparté: n’oubliez pas ce soir (ou cette nuit, d’avancer vos montres, pendules, horloges, etc, d’ UNE HEURE! Je sais; ça ne sert plus à rien mais faut faire avec… Mais le bon côté est que vous dormirez une heure de plus cette nuit…). C’est dit !

****************************************************************************

Si les étrangers s’immiscent dans nos affaires locales, dans moins de 10 ans, nous n’aurons plus aucune liberté. Ce n’est pas de la voyance, c’est du réalisme. Je soutiens et j’adhère.

FDF

.

Pétition contre le droit de vote des étrangers

Chers amis pétitionnaires,
>

Un grand merci pour avoir signé notre pétition contre le droit de vote des étrangers hors Union européenne dans les élections en France. Dans quelques heures nous serons six mille citoyens à dire NON !

Tout comme nous, vous considérez que cette mesure, que les socialistes veulent faire adopter s’ils arrivent au pouvoir en 2012, est incompatible avec la (philosophie républicaine) conception la plus élémentaire de la nationalité et une menace pour l’avenir de notre pays.

Nous avons raison d’alerter nos compatriotes car faute de pouvoir distribuer des largesses budgétaires, crise financière oblige, le Parti socialiste choisira pour satisfaire son électorat de futures lois relevant de la manipulation sociale.

Parmi les mesures envisagées, celle d’accorder le droit de vote aux étrangers non Européens est probablement la plus dangereuse, celle qui aura des conséquences incalculables pour l’avenir de notre nation.

Comme l’écrit le journaliste Éric Branca, « donner le droit de vote aux étrangers, ce serait non seulement ruiner l’idée de communauté nationale (fondée, comme dit Renan, sur le « souvenir des grandes choses faites ensemble » et la volonté de « partager de nouveaux sacrifices ») mais aussi offrir à la gauche un puissant réservoir de voix pour se maintenir au pouvoir ».

Le récent vote massif des Tunisiens « de France » en faveur du parti islamiste montre l’échec de l’assimilation et la persistance de repères identitaires différents des nôtres. Beaucoup de nos concitoyens en déduisent donc qu’une grande partie de ces populations se comporte en expatriés. Un expatrié vote dans son pays d’origine, pas dans son pays d’accueil provisoire !

Pour aller plus loin, cela pose le problème général de la réforme de l’acquisition automatique de la nationalité française.

En dépit du cri d’alarme d’intellectuels, de responsables associatifs et de chercheurs, la détermination de la gauche est sans faille. Elle ne voit que son intérêt électoral. Puisque le peuple français ne vote plus pour elle, la gauche a décidé de changer le peuple.

Je vous cite un seul exemple. François Rebsamen, le maire de Dijon qui refuse de prendre des mesures contre le racisme anti-blancs qui fait des victimes dans sa ville, n’a qu’une idée en tête sous sa casquette de nouveau président du groupe socialiste au Sénat : donner au plus vite le droit de vote aux étrangers.

Or, malheureusement, nous ne pouvons pas faire confiance à la droite pour nous défendre.
>Certes, la Droite populaire vient de manifester son hostilité à ce projet de la gauche la plus antinationale, mais quel est le poids de cette minorité au sein de l’UMP face à la volonté d’un Nicolas Sarkozy ?

Vous souvenez-vous qu’avant d’être élu à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy a écrit en 2001 qu’il n’était pas outrageusement choqué par la perspective de voir des étrangers, y compris non communautaires, voter pour les scrutins cantonaux et municipaux ?

Vous souvenez-vous que le même homme a déclaré au Monde le 24 octobre 2005 « Je ne trouve pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter lors des élections municipales. J’ouvre un débat en faveur d’une mesure que je pense juste ».

 

Oui, nous avons raison de protester.

Face à une gauche qui veut nous déposséder de notre droit à déterminer notre avenir et face à une droite prête à toutes les compromissions, nous avons besoin d’une mobilisation citoyenne.

Or pour réussir à mobiliser les Français, nous avons besoin de vous. Quand le navire « France » aborde la tempête, nous avons besoin de tout le monde sur le pont.

Voilà pourquoi je vous invite à rejoindre le Comité de citoyens contre le droit de vote aux étrangers.

C’est pour vous le moyen de faire quelque chose d’important pour votre pays.

Rejoindre le Comité est un moyen de sécuriser l’avenir de vos enfants et de vos petits enfants.

Venir avec nous, c’est défendre la France que vous et moi aimons plus que tout.

Rejoindre le Comité pour quoi faire ?

Au sein du Comité, toutes les sensibilités sont réunies par l’amour de la France. Nous mettons toutes nos compétences au service d’une grande cause, préserver notre pays, notre civilisation européenne.

Chacun selon ses capacités, selon sa formation, selon son expérience, apporte sa pierre à l’édifice.

Actif ou retraité, prenez contact avec le Comité en écrivant à l’adresse électronique ci-dessous.

Contreledroitdevotedesetrangers@gmail.com

Important: merci de préciser dans votre courriel :

Nom, prénom,

Adresse de contact

Téléphones de contact

Expérience professionnelle ou niveau d’études (s’il y a lieu)

Disponibilité

Catherine Blein

Coordinatrice du Comité de citoyens

06 40 57 03 31

20/10/2011

Et encore une contre le droit de vote des étrangers !

Les Français établis à l’étranger ne sont généralement pas conviés aux élections du pays concerné. C’est même le contraire… Alors , pourquoi le réciprocité n’est elle pas de mise sur notre territoire? Pour ne pas heurter les étrangers? Pour ne pas qu’ils se sentent stigmatisés? Par pure récupération de voix?

Si je suis Français, je participe aux scrutins de mon pays. Si je le suis pas, je la boucle… Et je me fais oublier. CQFD.

FDF

PS: au fait, j’ai signé celle-là aussi…




Le droit de vote est la manifestation politique la plus importante de l’appartenance d’une personne à sa collectivité nationale.

Comme citoyens français, nous pouvons voter aux élections locales, régionales et nationales.

Comme citoyens européens, depuis le traité de Maastricht de 1992, nous pouvons voter aux élections locales et aux élections au parlement européen quel que soit notre pays de résidence.

Par ces gestes citoyens nous donnons une réalité à notre triple espace d’appartenance, la région, le pays et l’Europe.

Autoriser les étrangers à prendre part aux élections en arguant qu’il ne s’agit que des élections locales est un piège dans lequel veut nous faire tomber la gauche xénophile.

La gauche sait que son destin électoral à long terme se joue par le droit de vote des étrangers non Européens. Le Parti socialiste veut faire la même chose que le Labour au Royaume-Uni, ouvrir 

en grand les portes à l’immigration du Tiers-monde pour changer durablement la donne électorale en sa faveur.

Animée par une haine de soi aux conséquences tragiques pour nous tous, la gauche se moque de la destruction de notre identité qu’entraîneraient une poursuite et une aggravation de l’immigration de peuplement.

Forte de sa victoire aux sénatoriales, la gauche pense avoir toutes ses chances de l’emporter aux présidentielles et aux législatives de 2012.

Nous devons nous mobiliser d’urgence pour éviter que la Gauche, avec l’aide de centristes, régularise massivement les clandestins et les pseudo-réfugiés, et fasse adopter le droit de vote aux étrangers comme préambule au grand remplacement dont rêvent les idéologues du Parti socialiste ou leurs alliés de SOS Racisme : comme le peuple ne vote plus à gauche, changeons le peuple.

Ce ne sont pas des mots en l’air, Martine Aubry a déclaré publiquement que c’était un objectif prioritaire du Parti socialiste si la gauche reprend le pouvoir en 2012.

Signons cette pétition pour que les politiciens irresponsables prennent conscience du refus par les Français du droit de vote aux étrangers extra-européens.

Signons cette pétition pour que les politiciens opportunistes, prêts à toutes les compromissions avec la gauche, comprennent les conséquences de leurs actes. 

Signons cette pétition pour démontrer qu’au-delà des appartenances partisanes et des divergences idéologiques, il existe bien un front commun des Français de France ! De ce peuple historique de notre nation qui ne veut pas se voir diluer dans un magma multiculturel ou la nationalité française ne serait plus qu’une qualité administrative lorsque l’on voyage, ou un titre honorifique.

Contre le droit de vote des étrangers : défendons notre identité – défendons notre nationalité !

Signez avec moi en cliquant ici


Catherine Blein
Porte-parole du collectif « Citoyens contre le droit de vote aux
étrangers »

Ancien membre du Conseil national du RPR
Ancienne chargée de mission au RPR pour les questions d’Enseignement,
Ancienne secrétaire générale de Femmes liberté
Ancienne secrétaire générale de Femme avenir