Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Et soudain, les Identitaires devinrent fascistes…

C’est la dernière lubie des « anti-fa »-bobos-gauchiottes qui décidément ne savent plus qui emmerder. Pour ces révolutionnaires des bacs à sable, les Identitaires seraient des fascistes… On devrait leur envoyer des skins pour leur expliquer comme il faut…

Et en outre, cette manifestation s’est passée à Toulouse. Vous savez, cette ville où l’on abat froidement des enfants de confession juive… Mais ça, ça ne doit pas les intéresser, les anti-fa…

FDF

.

L’anti-fa par exellence…

.

Les militants antifascistes mobilisent contre les identitaires…

300 manifestants ont affirmé leur colère à l'égard des Identitaires toulousains./Photo DDM, Frédéric Charmeux.
300 manifestants ont affirmé leur colère à l’égard des Identitaires toulousains./Photo DDM, Frédéric Charmeux.

La manifestation antifasciste a réuni plus de 300 personnes hier à Toulouse. Un cortège bruyant, très encadré, qui ne s’est autorisé aucun excès ou dégradation. Les associations de l’ultra-gauche, (CNT, No Pasara, Al, UAT, Libertat sud, etc) ont largement mobilisé hier après-midi à Toulouse. La manifestation visait à s’opposer à la création de « L’Oustal », un local associatif maison « de l’identité toulousaine », selon ses créateurs. « Une succursale du Bloc identitaire », affirment au contraire les organisateurs du rassemblement, très remontés contre cette « organisation » qu’ils jugent « puante, ouvertement raciste, xénophobe et homophobe ! »

Parti de la place Arnaud-Bernard, escorté par un service d’ordre important mais discret (policiers en civil), le cortège a progressé jusqu’au boulevard Armand-Duportal aux sons de slogans assez classiques : « Pas de fascistes dans nos quartiers », « Non au local des identitaires, « Toulouse restera toujours une ville antifasciste » « Toulouse mixité et populaire »…

Une fois arrivé sur les allées de Barcelone, où se trouve le local « L’Oustal », la tension est montée d’un cran. Pas à cause de l’imposant barrage mis en place par les CRS pour empêcher l’accès à l’adresse de toutes les colères. Mais très vite, les manifestants ont remarqué la présence de Matthieu Clique, qui filmait la manifestation depuis un balcon. Cet étudiant de 23 ans est le responsable du local des jeunesses identitaires. Sa présence, tous sourires, caméra à la main, a provoqué la colère de nombreux participants au rassemblement. Les gestes injurieux, les insultes, les provocations ont volé bas sous le regard stoïque des forces de l’ordre. Puis le cortège a repris sa route sans pouvoir emprunter la rue Lejeune, elle aussi barré, cette fois par un cordon de gendarmes mobiles.

Un dernier tour sur les allées de Barcelone, à l’angle du boulevard Leclerc pour raviver les slogans antifascistes et le cortège a repris la direction de Compas Caffarelli via la place Heracles dans le calme. Les manifestants ont même observé un silence total et respectueux lorsqu’ils ont croisé sur le chemin pompiers et équipe du SMUR 31 en train d’essayer de sauver un motard blessé dans un accident de la route.

La manifestation qui, c’est une première, avait fait l’objet d’une déclaration en préfecture et avait son propre service d’ordre, s’est ensuite disloquée sans incident. Il est probable que les rencontres entre les deux camps vont se poursuivre dans les prochaines semaines. Loin de regards et des services d’ordre et pas seulement pour échanger des idées…

Source: http://www.ladepeche.fr/

21/01/2012

Paris: la CPAM du 11e envahie par 150 sans papiers !!! Mais pas le Pôle Emploi…

Nous les avons trop habitués à ce que tout leur tombe « tout cuit » dans la g….. Au détriment des Français qui « font » les resto du coeur et autres associations d’aide. Ces mêmes Français qui crèvent dans la rue; de faim, de froid ou faute de soins. Mais les sans-papiers n’en n’ont que faire.

Maintenant, on touche à leurs « droits », ils se révoltent… Ils détestent la France, mais pas ses « commodités »… Et si on leur parlait de leurs devoirs? Car eux aussi, en ont. Mais là, ils font la sourde oreille.

FDF

.

LA FRANCE PAYS DES DROITS DE L’HOMME (et de la femme) –  NOTRE PAYS EST pourtant DETESTé  et décrié  par nos immigrés :   LE SEUL PAYS OU,  MÊME SI ON EST SANS PAPIERS,  ON PEUT MANIFESTER EN TOUTE IMPUNITé
ALLEZ FAIRE CELA   EN ARABIE SAOUDITE…………  et plus personne n’entendra parler de vous.

CE QUI EST SURPRENANT C’EST QU’ILS NE MANIFESTENT PAS DEVANT LE POLE EMPLOI...

JC JC…

Les manifestants protestaient contre les nouvelles modalités d’attribution de l’aide médicale d’Etat. (LA FAMEUSE A.M.E.)

Le rideau de fer est resté baissé tout l’après-midi hier à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la rue de la Pierre-Levée. Peu avant 14 heures, environ 150 personnes ont envahi cette antenne toute proche de la place de la République (XIe).

Elles voulaient protester contre la règlementation à leur égard. Lorsque la police et les CRS sont arrivés sur les lieux, ils sont sortis calmement sans opposer de résistance ni d’actes de vandalisme. Ils souhaitaient, disent-ils, faire parler d’eux et de leur désespérance.

Source: http://www.leparisien.fr

17/01/2012

L’islamisation de Clermont Ferrand.

La stigmatisation, la rebellion, la provocation… C’est la « recette de l’islamisation par la racaillisation »… A Clermont-Ferrand, nouvelle démonstration…

Dommage pour ce « jeune » qui est mort. Mais pour eux, les « indignés », c’est automatiquement la faute aux policiers. Alors, on manifeste… Et on a raison de manifester; car en face, il n’y a personne… Et si on peut brûler quelques voitures et casser une ou deux vitrines, pas très loin, profitant que la police est occupée… Mais ça, on n’en parle pas.

FDF

.

Ils étaient un millier devant la place de la Préfecture…

Les natios se sont vu refuser l’autorisation de manifester par la Préfecture: le Bloc Identitaire Auvergne conteste l’interdiction de sa manifestation par la Préfecture.
http://www.bloc-identitaire.com/actualite/2256/bloc-identitaire-auvergne-conteste-interdiction-manifestation-par-prefecture

 

http://youtu.be/rBlQG1of7eM

Près d’un millier de manifestants se réunit sur les marches de la préfecture, symbole de l’État, à la suite de la mort de Wissam El-Yamni
Aux premiers rangs,la famille du jeune homme décédé après une interpellation avec rébellion
et traces de consommation d’ alcool,cannabis et cocaïne (selon les information de l’ enquête en cours) .

Merci à JC JC…

09/01/2012

Courage, Marine; ça vient de si bas…

Ce n’est pas ça qui va l’arrêter, Marine Le Pen. Elle en a vu d’autres et son père aussi.

Pas besoin de réfléchir longtemps pour imaginer quel genre de paumés étaient parmi « les centaines de manifestants » qui composaient la horde. Quels individus ont pour habitude de cracher sur les sous-chiens ? Les mêmes qui lancent des projectiles sur les forces de l’ordre.

Et qui étaient les meneurs? Toujours les mêmes. Ils sont cités plus bas…

Il y aura de la « monnaie à rendre »…

FDF

.

Saint-Denis: manifestation contre la venue de Marine Le Pen

La candidate du FN à la présidentielle 2012 s’est rendue ce dimanche après-midi à Saint-Denis, au nord de Paris. Une visite dénoncée par des centaines de manifestants qui l’ont invitée à « dégager ». 

Des centaines de personnes ont manifesté contre Marine Le Pen ce dimanche après-midi à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. La préfecture de police a dénombré 350 manifestants, les organisateurs faisant état de 500 personnes réunies pour protester contre la venue de la candidate du Front national à la présidentielle 2012. 

Certains partisans du FN ont essuyé des crachats et des insultes, d’autres ont dû rebrousser chemin et emprunter une autre entrée, leur route étant barrée par les anti-FN. En outre, des projectiles ont été lancés par les manifestants en direction des forces de l’ordre et une journaliste reporter d’images a été légèrement blessée à cette occasion. 

Marine Le Pen avait prévu de tirer les rois avec les militants du Front national à partir de 15h30 dans une salle située aux Docks de Paris, au sud de cette commune populaire de la banlieue parisienne. Ce meeting a été légèrement retardé, débutant peu après la dispersion de la manifestation dans le calme vers 15h45. 

« Le FN n’a pas sa place ici »

Cette venue de Marine Le Pen « est une véritable provocation » estiment les organisateurs de la manifestation, le collectif dionysien contre le Front National et l’extrême-droite, qui regroupe des partis politiques (PS, PCF, NPA…), des associations (Ras l’front, MRAP…) et des syndicats (Snuipp, CGT…). 

« Les valeurs portées par le FN ne sont pas celles portées par la ville, qui sont des valeurs de solidarité, de mélange. Le FN n’a pas sa place ici », a dit Bally Bagayoko, adjoint au maire de Saint-Denis en charge de la jeunesse, présent en tête de cortège. 

« On estime que le FN n’est pas un parti comme les autres. Il y a une banalisation des idées de Marine Le Pen, qui attirent de plus en plus de voix, y compris dans nos quartiers populaires. Notre objectif est aussi de mieux faire connaître le FN pour déconstruire son programme », a renchéri Agnès Cluzel, membre du collectif et militante du PCF. 

Le cortège s’est ébranlé peu après 12h dans le centre de Saint-Denis, derrière une banderole proclamant « Pas de fachos dans nos quartiers », aux cris de « Marine Le Pen, dégage, Saint-Denis n’est pas à toi » ou de « F comme fasciste et N comme nazi ». Protégés par un important dispositif policier, les manifestants ont tendu une banderole « FN dégage ». 

Source: http://www.lexpress.fr/


15/12/2011

Nanterre: les muzz veulent IMPOSER leur lieu de culte !

Et pis quoi, encore?

Bon, là, les muzz, il va falloir vous calmer. Vous agissez en toute illégalité et en plus, vous vous permettez de vouloir nous imposer votre idéologie malsaine ? Mais on rêve, là!

En France, on se soumet aux lois Françaises; et ceci dans TOUS les domaines…

Vous n’avez rien à revendiquer ni à nous imposer! Surtout pas des conneries de ce genre ! C’est NOTRE République; c’est NOTRE Constitution. Ce n’est pas la charia, ici !!!

Attention! A force de trop tirer sur la ficelle…

FDF

.


C’est une action « coup de poing » que quelque 400 musulmans, pour la plupart venus de Puteaux, ont réalisé le 9 décembre dans le but d’obtenir la légalisation de leur mosquée chapiteau. Selon eux, le maire se doit de légaliser un lieu de culte installé temporairement près des tours du quartier d’affaires de la Défense.

Un chapiteau qui fait office de mosquée a été installé début octobre par la mairie de Puteaux (dont le maire n’est autre que l’UMP Joëlle Ceccaldi-Reynaud), ville voisine, sur un terrain qui lui appartient mais est situé sur le territoire de Nanterre, au pied de la tour de la Société générale à La Défense. Mais il y a nécessité d’un permis de construire pour légaliser l’installation de la tente et ainsi obtenir du chauffage. Patrick Jarry, le maire communiste de Nanterre (Gauche citoyenne) s’y refuse, ce qui horripile Hassan Ben M’Barek, responsable du Front des banlieues indépendant (FBI), un groupuscule activiste à l’origine de la prière de rue, et Abdellah Mouhine, porte-parole de l’association Solidarité islamique de Puteaux.

Au final, il est fort possible que ce soit le représentant de l’Etat, le préfet des Hauts-de-Seine et non le maire de Nanterre, qui délivre le permis de construire parce que le chapiteau se situe dans le périmètre de la Défense-Seine-Arche. Le maire de Nanterre estime que le permis de construire demandé par la mairie de Puteaux n’est pas conforme au Plan local d’urbanisme.

En attendant, nul n’a osé empêcher le déroulement cette manifestation « religieuse », ni n’a songé à demander aux quelques centaines de musulmans venus s’imposer sur la voie publique de retirer du parvis de la mairie, leurs tapis colorés brandis comme des banderoles revendicatives.

Source

Vu sur: http://www.nationspresse.info/

07/12/2011

Il y a des jours où l’on aimerait que la France ressemble à la Russie…

Je suis écoeuré par cette nouvelle. Marine Le Pen à nouveau avec des bâtons dans les roues… Il s’agirait d’un débat UMP, Front de Gauche ou PS que PERSONNE e serait venu entraver la liberté d’expression. Reste à savoir par qui ont été envoyés ces semeurs de m…. Et bien entendu, les autorités n’ont pas bougé.

On en viendrait presque à envier la politique de Poutine en ce domaine: pas de quartiers dans les manifs d’opposition !.

NB: Sos Racisme y a mis son grain de « fiel »…

FDF

Ces cons de gauche ne savent pas à qui ils ont à faire…

.

Marine Le Pen privée de débat à Paris-Dauphine par des manifestants anti-FN

Une centaine de manifestants anti-FN et d’étudiants ont empêché mardi la venue de Marine Le Pen à l’université Paris-Dauphine. La leader frontiste a dénoncé des « milices de gauche » et a demandé à toute la classe politique de condamner ces « procédures inadmissibles ».

C’est la première fois que la présidente du Front National est obligée d’annuler un événement de campagne à la dernière minute à cause de manifestations hostiles. Elle était l’invitée de l’association étudiante Dauphine Discussion Débat (DDD) qui a prévu de recevoir tous les candidats à la présidentielle. La leader frontiste n’était pas encore arivée à l’université que plus d’une centaine de jeunes militants avaient envahi l’amphithéâtre, après une importante bousculade. Aux cris de « Marine à Dauphine, pas question », ou de « F comme fasciste et N comme nazi« , ils ont bruyamment occupé les lieux jusqu’à ce que le débat soit annulé. Grégoire de Rugy, le président de DDD, a indiqué qu’un étudiant avait reçu un « coup de poing dans la figure », mais que « la blessure n’était pas grave ». Il a également fait état « d’insultes » et de « matériel audiovisuel cassé ». Plusieurs manifestants auraient jeté du matériel à terre dès leur arrivée dans l’amphithéâtre.

« Pas affranchie de l’idéologie de son père »

Furieuse, Marine Le Pen a convoqué la presse à son QG parisien. Elle a demandé à « toute la classe politique », et notamment à François Hollande, de condamner fermement et solennellement ces « procédés inadmissibles » et « violents ». « Est-ce que le pouvoir va laisser ces milices de gauche faire la loi dans notre pays? (…) Va-t-on, oui ou non, me laisser faire campagne ? », a-t-elle fulminé, répétant plusieurs fois le terme de « milices ».

L’appel à prostester émanait de l’UEJF (étudiants juifs de France), l’Unef (syndicat étudiant proche du PS), SOS Racisme, NPA et des jeunes socialistes (MJS). Avant la manifestation, Jonathan Hayoun, le président de l’UEJF, avait déploré la place d’honneur faite à Marine Le Pen dans une université française ». Selon lui, la leader frontiste « ne s’est pas affranchie de l’idéologie de son parti ni de son père Jean-Marie Le Pen qu’elle a nommé président d’honneur du Front national. On veut marquer notre hostilité à la banalisation de l’extrême droite à travers ce type d’événement ». Pour Alexandre Campos-Oriola, membre du bureau national de l’Unef, l’université « est un lieu de diffusion du savoir, c’est contraire à l’idée même du Front national. On lui offre une tribune gratuite, on ne peut pas le tolérer ».

Dans un tract commun, l’UEJF, SOS Racisme et la Confédération étudiante dénonçaient notamment la présence de Frédéric Chatillon aux côtés de Marine Le Pen. Pour ces organisations, il est un « fervent admirateur de Mussolini » et un « ancien leader du GUD », organisation étudiante d’extrême droite. Dans un communiqué, le MJS a assuré qu’à « l’inverse des pratiques répandues chez les militants d’extrême droite, les Jeunes Socialistes font résolument le choix d’actions non-violentes ».

Source: http://www.ladepeche.fr/

Droit de vote aux étrangers: ça bouge de tous cotés !

En plus des pétitions, une manif CONTRE le droit de vote aux étrangers. Dans ce pays démocratique ( http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie ) qu’est la France, avec tous ces appels venant du peuple, le Sénat va t’il en tenir compte?  Rien de moins sur… C’est la Gauche qui décide; et la gauche « aime » les étrangers, surtout en vue des présidentielles. Vu qu’ils ne leur reste que ça comme électorat…

Prions en attendant le 8 décembre (pour ceux qui ne pourront manifester).

FDF

.

Jeudi 8 décembre, Résistance républicaine appelle ses adhérents et sympathisants à aller manifester, à partir de 12h30, contre le droit de vote des étrangers, rue de Tournon, Paris 6, devant le

Notre association défend les fondamentaux de la République et, à ce titre, considère que le droit de vote ne peut être accordé qu’aux citoyens de nationalité française, conformément à l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 26 août 1789 :  » – Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

En effet, ne peuvent avoir de droits politiques que les individus attachés à la Nation par la nationalité, celle-ci donnant à la fois des droits et des devoirs concernant les autres citoyens. Puisque les citoyens français sont dépositaires de l’intérêt national, à ce titre ils doivent pouvoir voter pour choisir la « respublica ».

Il ne suffit pas de travailler et de payer ses impôts en France pour avoir le droit de décider de sa politique. En effet, que se passerait si les étrangers non européens avaient le droit de vote ?

Ce serait la fin de la notion de citoyenneté de notre pays, chacun de ceux qui y vit y aurait les mêmes droits sans avoir pour autant les mêmes devoirs. Si les étrangers veulent voter comme les Français, il leur appartient de prouver qu’ils aiment la France, reconnaissent ses valeurs, sont prêts à la défendre en demandant leur naturalisation.

Ce serait comme si vous hébergiez un ami pour lui rendre service pendant quelques mois, et que, au motif qu’il participe aux frais, il prenait le droit d’imposer sa vision de la décoration, de choisir vos amis et les vêtements de votre femme et vous interdisait la nourriture qui ne vous convient pas.

Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre de peser sur l’élection du maire et des conseillers municipaux qui sont les électeurs des sénateurs. C’est donc leur permettre de participer, de fait, aux élections nationales réservées aux citoyens français et de choisir à leur place leurs lois voire leur constitution.


Accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers c’est leur permettre d’imposer, de fait, des traditions contraires aux nôtres, c’est leur permettre de faire voter des subventions sur des critères non pas d’intérêt commun mais sur des critères qui pourraient être communautaristes ou religieux, c’est leur permettre d’imposer peu à peu des salles et des piscines où hommes et femmes seraient séparés et c’est leur permettre d’imposer dans les cantines scolaires des revendications alimentaires pour en chasser le porc et y introduire le halal, qui contrevient avec la loi du 9 décembre 1905, puisque tout achat de halal finance une mosquée.

Pour toutes ces raisons, Résistance républicaine sera présente jeudi 8 décembre pour demander aux sénateurs de ne pas voter la proposition de loi qui va leur être présentée, au nom de la République, au nom de la France.

Christine Tasin

Présidente de Resistance republicaine

29/11/2011

Le 11 décembre, grande manifestation à Paris contre Golgota Picnic.

Les muzz ne font que nous abasourdir de « profanations » pour un oui pour un non. Le monde chrétien a le droit aussi de s’indigner; surtout sur ses terres.

FDF

.

Le 11 décembre, grande manifestation à Paris contre Golgota Picnic

Après la mobilisation contre le spectacle de Castellucci, il s’agit maintenant d’organiser la riposte contre « Golgota Picnic ».

Quelle est donc la nature de ce « Golgota Picnic » ? Ce spectacle de Rodrigo Garcia est une injure au Christ. Les mots et les gestes y sont blasphématoires et quasi pornographiques, les scènes et les dialogues y sont viscéralement antichrétiens, sordides, pervers et humiliants. Les Evangiles y sont moqués de façon ordurière et profanatoire, avec une violence abjecte et glauque qui relève d’un fanatisme anticlérical et d’un fondamentalisme laïcard que nous combattrons avec fermeté.

Du 8 au 17 décembre, pas une représentation de Golgota Picnic à Paris ne se fera sans une mobilisation des chrétiens devant les portes du Théâtre du Rond Point.

Nous viendrons chaque jour faire acte de protestation et de réparation publiques.

Pour ce faire, notez déjà que Civitas a déclaré à la Préfecture une manifestation chaque soir de représentation, manifestation qui se tiendra avenue Franklin Roosevelt, face au théâtre.

Notez également que le dimanche 11 décembre sera l’occasion d’une nouvelle grande manifestation nationale contre la christianophobie. Elle partira à 14h de la place de l’Alma pour se diriger vers l’avenue Franklin Roosevelt. Ce 11 décembre doit être le point d’orgue de notre mobilisation. Organisez-vous dès à présent de toutes les provinces de France. Des cars sont prévus de Suisse et de Belgique. Qu’il en soit ainsi de toute la France.

Tous présents pour défendre l’honneur du Christ !

Alain Escada,

secrétaire général de l’Institut Civitas

+++++++

Escada (Civitas) invité chez Zemmour – La vidéo du débat : http://www.civitas-institut.com/content/view/725/1/

La vidéo de la manifestation contre la christianophobie à Toulouse : http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2011/11/22/les-indignes-catholiques-a-toulouse.html

18/11/2011

Christianophobie: si nos élus s’y mettent aussi…

C’est ainsi que l’on voit que la christianophobie prend de l’ampleur; et une ampleur inquiétante. C’est déjà un phénomène qui nous cause bien des soucis quand ça vient des islamistes; mais maintenant que nos élus s’y mettent… Est-ce que Benoît XVI est au courant???

FDF

.

Des manifestants chrétiens traités de « hordes fascisantes » !

C’est du fascisme que de manifester contre des pièce blasphématoire ?
C’est du moins le point de vue du Conseil de Paris … Lu sur Nouvelles de France, signalé par Les Amis de Jésus Un vœu communiste dénonçant les rassemblements de jeunes chrétiens protestant contre la pièce « Sur le concept du visage du fils de Dieu » de Romeo Castellucci devant le Théâtre de la Ville et les qualifiant de « hordes fascisantes » a été adopté par le Conseil de Paris mardi après-midi. Les groupes « Communiste et élus du parti de gauche », « Europe Écologie – Les Verts et apparentés », « Socialiste, radical de gauche et apparentés » et « Union pour une Majorité de Progrès à Paris et apparentés » se sont prononcés pour. Les élus UMP se sont notamment déclarés solidaires des condamnations du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.

Le groupe « Centre et Indépendants » s’est quant à lui abstenu, certains de ses membres jugeant les termes employés par les communistes « disproportionnés ». Seule l’élue centriste du XVIe arrondissement Valérie Sachs a voté pour.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

28/10/2011

La vaste fumisterie du FLN sur le « massacre » des Algériens à Paris le 17 octobre 1961…

Reçu par mail.

Je n’y étais pas. Mais cette réflexion est tout à fait plausible et les faits relatés n’étonneront personne. La stigmatisation n’a rien perdu de sa verve…

FDF

.

Comment le pouvoir peut il ainsi laisser salir sa police et laisser se développer une telle propagande qui sert ces collabos d’un nouveau genre qui rèvent d’une France islamisée et envoyée à l’obscurantisme et à l’intolérence envers tous les autres sans exception  ! 

Le prétendu « massacre » des algériens à Paris, le 17 octobre 1961

Un énorme montage de la propagande du FLN !

Quarante ans plus tard, le 17 octobre 2001, le maire de Paris avait inauguré une plaque en souvenir de ce « massacre », exprimant le repentir de la France et mettant gravement en cause la responsabilité de la police parisienne (gardiens de la paix, gendarmes mobiles, CRS et forces de police auxiliaires composée de Harkis).

C’était le début d’une intense campagne de propagande insufflée d’Alger, qui devait être suivie de beaucoup d’autres épisodes de calomnies ininterrompues, jusqu’à aujourd’hui…

Cette nuit là, donc, l’ensemble des forces de l’ordre aurait massacré près de 300 Algériens et fait plus de 2.000 blessés dans les rangs de ces derniers. Il s’agissait, pourtant, d’une manifestation pacifique, pour appuyer les négociations débutantes que De Gaulle avait entreprises avec le FLN de Tunis.

La vérité fut rétablie par le Colonel Raymond Montaner, commandant de la Force Auxiliaire des Harkis de Paris dont il avait pris le commandement en 1959.

Cette unité était destinée à protéger les Algériens de la capitale et des banlieues voisines contre la vaste entreprise de racket du FLN pour lever « l’impôt révolutionnaire ».

Tout récalcitrant s’exposait aux couteaux des égorgeurs dont le grand chef, Salah Louanchi, responsable de la fédération FLN de France, avait longtemps échappé à la police grâce à la complicité d’un réseau de chrétiens progressistes groupés autour d’André Mandouze.

Sa longue expérience à la tête de SAS en milieu rural, mais aussi et surtout, en milieu urbain au Clos Salembier à Alger, avait préparé le lieutenant colonel Montaner à faire face, très efficacement, au terrorisme perpétré par les agents du FLN dans la région parisienne.

Lors de la fameuse nuit du 17 octobre 1961, Montaner se trouvait à pied d’œuvre, avec ses Harkis parisiens et ses deux principaux adjoints, le capitaine de Roujoux et le lieutenant Champsavin. Dans la revue « l’Afrique réelle » de l’automne 2001 (N° 33), il expose ainsi les faits :

1. « Il ne s’agissait pas d’une manifestation pacifique, mais d’une double action minutieusement montée par le FLN. Tandis que des groupes armés devaient saboter et incendier des installations vulnérables dont le port pétrolier de Gennevilliers et le complexe pétrolier de Melun, d’autres manifestants, mobilisés souvent de force, sous la menace, devaient envahir le centre de Paris, principalement vers la place de l’Opéra, de la République, et converger vers les Champs Elysées pour y déployer le drapeau FLN. A cette époque, toute manifestation de ce type était interdite dans la capitale ».

2. « La police parisienne semble avoir été surprise par ces manifestations. Environ 1.300 hommes répartis en petits groupes de 25 policiers étaient disséminés dans les zones sensibles, sans grande coordination. Un premier affrontement eu lieu, dès 19h30, au pont de Neuilly, une quinzaine de policiers se retrouvèrent opposés à plusieurs centaines de manifestants. Cependant, aucun coup de feu ne fut tiré. Les forces de l’ordre se replièrent vers d’autres points d’appui. Rapidement, la police reprit la situation en main.

3. « On découvrit alors un fait étonnant : l’extrême rapidité avec laquelle, devant le regroupement des policiers qui avaient reçu des renforts, les manifestants se débandèrent, ou se laissèrent appréhender. Conduits au Palais des Sports et au stade de Coubertin, l’immense majorité des Algériens arrêtés avouèrent qu’ils avaient été mobilisés sous la menace de mort par les agents recruteurs du FLN, ou menacés de représailles sur leurs familles pour ceux qui auraient refusé de se joindre à ce « rassemblement patriotique ». La plupart furent renvoyés chez eux, après vérification d’identité…

4. « Le vrai bilan, entre le 17 et le 21 octobre 1961, s’établissait à 7 morts, dont 2 seulement attribués directement à la police : Achour Belkacem et Amar Malek, tous deux agents du FLN. 5 autres morts seront décomptés, dont un Français, Guy Chevalier, et 4 Algériens, vraisemblablement victimes de règlement de compte. ».

L’agitation politico-médiatique, à la suite de ces manifestations, fut sans lendemain : il fallut bien reconnaître l’échec total du FLN dans son intention de soulever les Algériens de la région parisienne et de saboter les installations pétrolières visées.

Ce n’est qu’en 1986, 24 ans plus tard, qu’un ancien responsable de la fédération du FLN en métropole, Ali Haroun, publia un livre écrit « à la gloire du FLN en France » : « La Wilaya VII ou la guerre du FLN en France –(1954/1962). Le roman noir débutait, mais c’est seulement en 1991 qu’il acquit sa notoriété avec le livre du marxiste Jean-Luc Einaudi directement inspiré de celui d’Ali Haroun, commenté et amplifié : « La bataille de Paris – Octobre 1961).

L’auteur relaie directement la propagande d’Alger et accuse la police française d’avoir assassiné, en cette nuit du 17 octobre 1961, 300 Algériens, tandis que 2.300 d’entre eux étaient blessés. C’est à partir de ce livre que des sympathisants français, appelés aujourd’hui « Les frères des frères » par le FLN, organisent, chaque année, une cérémonie à la mémoire des « martyrs algériens du 17 octobre », lesquels n’ont jamais existé que dans l’imagination de leurs créateurs, comme le souligne Bernard Lugan, auteur de la revue « L’Afrique réelle ».

En l’an 2000, année, ou début, de la grande offensive de calomnie contre la France, à la suite du premier voyage retentissant de Bouteflika en France (reçu avec solennité à l’Assemblée Nationale à majorité socialo-communiste) est créée l’association « 17 octobre 1961 contre l’oubli » dont le Président, Olivier Lecour Grandmaison, est bientôt appuyé par Pierre Vidal-Naquet, Maspéro, Marcel Péju, et toute l’équipe marxiste du Paris intellectuel.

Les preuves apportées par le Colonel Montaner pour dissiper cette légende sont nombreuses et accablantes. Tout d’abord, pourquoi le FLN et ses complices parisiens ont-ils attendu près de trente ans avant de lancer leurs accusations ?

Les chiffres extravagants, par ailleurs, ne peuvent nous troubler quand on connaît la fable du « million cinq cents mille morts » dans les rangs du FLN, pendant la guerre d’indépendance, celle des « quarante cinq mille morts » de Sétif le 8 mai 1945, etc., etc. Nous sommes habitués à cette exagération des chiffres qui, d’ailleurs, révèle bien leurs origines. Ensuite, l’auteur s’est livré à une enquête sur place.

1. Alors que se déroulait, en plein cœur de la capitale, un soi-disant massacre d’Algériens, aucune intervention des pompiers, ni de police secours, ni de la Croix Rouge, ni d’aucun service d’ambulance anormal, lors de cette nuit, ou des jours suivants, n’ont laissé de traces.

2. Aucun des services hospitaliers d’urgence de Paris, ou de la banlieue parisienne, n’a vu un afflux anormal de blessés : pourtant, 2.300 blessés en une nuit, cela laisse des traces… Où sont passés ces blessés ? Se sont-ils évaporés ?

3. A l’objection de la propagande FLN selon laquelle tous les corps (morts et blessés) auraient été « jetés dans la Seine », l’auteur répond en signalant que rien n’a été retrouvé de tous ces corps dans les barrages sur la Seine en aval de Paris. Près de 2.500 corps en une seule nuit dans un fleuve et aucune trace les jours suivants ? Où sont-ils passés ? Se sont-ils dissous ?

Toutes ces invraisemblances accumulées ne nous choquent plus depuis longtemps de la part du FLN qui nous a habitués à de telles fabulations. En revanche, ce qui nous afflige, c’est le fait qu’elles aient trouvé des échos dans les milieux d’extrême-gauche qui leur ont redonné vie et risquent de les pérenniser dans cette vaste entreprise de culpabilisation de l’opinion publique française.

Cette propagande a aussi pour but de nous faire oublier une terrible réalité : depuis janvier 1955 jusqu’à juillet 1962, les groupes armés du FLN ont assassiné, en France, plus de 6.000 Algériens, tués par balles, strangulation, égorgement, après tortures. Il faut compter aussi 9.000 cas de mutilations (ablation du nez, des oreilles, des lèvres) soit une moyenne de 5 tués ou blessés par jour, pendant 7 ans !

Ceci prouve aussi combien la masse de ces Algériens en métropole était hostile au FLN, dans la même proportion où elle se situait, en Algérie même. Pendant toute la guerre d’Algérie, il y eu, en outre, en métropole, 120 gardiens de la paix et 150 civils français assassinés.

L’action des Harkis de Paris fut très efficace pour dépister les caches d’armes et démanteler les réseaux de racketteurs du FLN. Ces Algériens là, fidèles à la France, eurent 10% de tués et 20% de blessés graves. Leur nom figura longtemps sur les plaques commémoratives apposées dans la cour de la Préfecture de Police de Paris. De tous ceux-là, aujourd’hui, on ne célèbre plus la mémoire puisqu’il est de bon ton de ne rendre hommage qu’aux criminels du FLN et à leurs porteurs de valises !

16/10/2011

Tunisie: les salafistes se sentent « heurtés » suite au film Persepolis ! Et créent des violences.

Ils continuent de nous em…… avec leurs « principes » éculés rétrogrades… Et ça se dit religion de paix et de tolérance…

FDF

.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi pour dénoncer la représentation de Dieu sous les traits d’un vieillard barbu. Dans la soirée, le domicile du PDG de la chaîne qui a diffusé le film a été attaqué.

C’est une séquence du film franco-iranien Persepolis qui a mis le feu aux poudres en Tunisie. On y voit Dieu représenté sous les traits d’un vieillard barbu ; or l’islam proscrit en principe toute représentation d’Allah. À l’appel de salafistes, des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Tunis pour dénoncer la diffusion du dessin animé sur la chaîne de télévision privée Nessma.La manifestation a réuni plus de 10.000 personnes, ce qui en fait la plus importante du camp islamiste à ce jour dans la capitale. Commencée dans le calme, elle a été dispersée par des tirs de gaz lacrymogènes et s’est terminée par des affrontements entre les forces anti-émeutes et quelques centaines de jeunes gens. Dans la soirée, une centaine de manifestants s’en sont pris au domicile du PDG de la chaîne Nessma, dont des salafistes ont réclamé la fermeture après la diffusion du film.Selon des journalistes de la chaîne, une vingtaine d’hommes sont parvenus à entrer dans la maison, où se trouvaient la femme et les enfants de Nabil Karoui. Ce dernier n’était pas chez lui lors de l’attaque. «La famille a pu sortir par derrière et est en sécurité. Les assaillants ont saccagé la maison et ont mis le feu», a précisé Sofiane Ben Hmida, l’un des journalistes vedettes de la chaîne. «La chaîne Nessma TV dénonce l’attaque de la maison de son PDG Nabil Karoui par un groupe d’une centaine d’hommes qui ont jeté des cocktails Molotov», a déclaré la présentatrice du journal de la chaîne.

Nessma pointe du doigt «certains imams»

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Hichem Meddeb, a confirmé l’attaque mais en a livré une version légèrement différente. «Une centaine de personnes se sont présentées devant la maison de M. Karoui à La Soukra (banlieue de Tunis). Ils ont forcé la porte extérieure, cassé des vitres et arraché deux tuyaux de gaz», a-t-il dit, précisant ignorer si la famille se trouvait dans la maison à ce moment-là. «Cinq personnes ont été arrêtées», a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

De son côté, la chaîne Nessma a directement mis en cause les islamistes. À l’antenne, une journaliste a dénoncé «l’incitation de quelques imams à commettre des crimes à l’encontre des employés de la chaîne», notamment à l’occasion des prêches de vendredi, jour de prière. «Certains imams se sont comportés comme des militants politiques, c’est cela le double discours qu’on voit à l’oeuvre», a lancé Sofiane Ben Hmida.

Cette flambée de violences inquiète à une semaine des élections prévues dans le pays, les premières depuis la chute du président Zine Ben Ali en janvier dernier. Les Tunisiens sont appelés aux urnes le 23 octobre pour élire une Assemblée constituante. Mais le scrutin risque d’être relégué au second plan par les tensions grandissantes entre les islamistes et le camp laïque. Donné favori du scrutin, le parti islamiste Ennadha a tenté de calmer les esprits samedi en appelant ses partisans à éviter toute violence. «Nous condamnons la violence. Nous avons toujours appelé à la défense de nos idées dans le cadre d’un débat pacifique et respectueux. Nous sommes totalement étrangers à ces actes de violence», a déclaré Ali Larayedh, membre du bureau exécutif d’Ennadha.

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/10/2011

Copiez et diffusez cette vidéo; avant que la censure ne sévisse…

Merci à BC de m’avoir prévenu de suite. On ne voit pas ça tous les jours. Et pourtant, c’est la triste réalité…

Ils appellent à la haine, à la violence… Les pouvoirs publics vont’ils enfin agir? Leur faut il des preuves de plus? SOS Racisme et autres associations anti-racisme feront ils quelque chose? J’en doute. 

Si cette vidéo reste sur la Toile, on tient le bon bout. Mais ça, rien n’est sûr…

FDF

Ahurissant !
Elle ne va pas rester longtemps celle la; dépêchez vous de regarder jusqu’à la fin ! Nous sommes en France ! Pays de la tolérance et de la liberté; c’est a tomber par terre; quel gâchis…

Le patrimoine provençal défiguré par une mosquée ?

« Ils » ne respectent plus rien; la Provence n’est pas une terre d’islam (et ne le sera jamais). Le Bloc Identitaire vous propose de venir manifester demain.

FDF

.

Non au projet de mosquée et de centre Islamique de Tourrettes-Fayence

Non au projet de mosquée et de centre Islamique de Tourrettes-Fayence !

.

Le Bloc Identitaire Provence mène campagne contre ce projet disproportionné qui remet en cause le caractère provençal d’un village typique. Prévu sur la commune de Tourrettes, à quelques mètres d’un quartier résidentiel de Fayence, le projet de l’Association Rahma des musulmans du pays de Fayence prévoit la construction d’un ensemble de 800m2 comprenant une mosquée, une salle de réunion, une école coranique et même une crèche.

Alors qu’une partie de la population immigrée locale ne parle pas ou peu le français, ce sont des cours d’arabe qui y seront pourtant donnés !
Exemple frappant de « repli communautaire ». Mal située, aux portes d’un quartier résidentiel, avec des accès inadaptés, cette mosquée est de nature à créer de sérieux troubles du voisinage.
C’est avec la distribution d’un tract du Bloc Identitaire Provence amplement recopié et rediffusé par la population elle-même, que les habitants du canton, et semble-t-il une partie des autorités, ont appris l’existence du projet. La pétition lancée par le Bloc Identitaire recueille déjà plus de 400 signatures d’opposants.

Le Bloc Identitaire Provence organise une manifestation le samedi 15 octobre à 14h30 devant la Mairie de Tourrettes pour dire son opposition et celle de la population à l’islamisation de notre pays et à ce projet en particulier.

Source: http://www.bloc-identitaire.com/

06/09/2011

L’English Defense Ligue nous a montré la voie !

Je vous déjà montré les photos de la manifestation anti-islamisation de English Defense Ligue à Londres récemment. Ces braves d’entre les braves ont fait fi de l’interdiction de manifester contre l’islamisation de leur pays. Une belle réussite! Bravo à eux et suivons cet exemple !!!

FDF

.

La vidéo: http://youtu.be/HVBNVEAAC8Q

Merci à JC JC... http://www.fluctuat.net/3215-Hymne-de-l-Angleterre 

04/09/2011

La courageuse manifestation de l’English Defence League (EDL) dans le quartier le plus islamisé de Londres…

Quand trouverons nous le courage de suivre cet exemple, en France? Certains d’entre nous ont déjà tenté de la faire mais ce qui a été autorisé l’a été fait sous l’oeil inquisiteur de la « bien-pensance »…

Nous vivons dans une démocratie, paraît il. Ah bon? Il n’y pas longtemps, alors; ça se saurait.

En tout cas, bravo à l’English Defence League !

FDF

.

QUAND EST  CE QUE NOS POLITIQUES COMPRENDRONT QUE NOUS NE VOULONS NI DE L’ISLAM DES TÉNÈBRES NI DE LA SHARIA,    liberticide  et moyen-ageuse,   qui va avec.
Une pancarte dit « QU’ILS NE VEULENT PAS DE LA SHARIA MEDIEVALE »
c ‘est pareil pour nous.

BRAVO à L’EDL (ENGLISH DEFENCE LEAGUE)   qui a bravé l’interdiction de manifester.  DANS UNE VÉRITABLE DEMOCRATIE C’EST LE PEUPLE QUI DÉCIDE POUR LE PEUPLE.

UNE  AUTRE PHOTO  MONTRE UNE PANCARTE  « ENGLISH LOVE IT OR LEAVE IT »  
c est pareil chez nous  « LA FRANCE TU L’AIMES OU TU LA QUITTES »

UNE AUTRE DIT  « NO TO SHARIA LAW, NO MORE MOSQUEES »      –   c’est EXACTEMENT PAREIL CHEZ NOUS EN FRANCE:  PAS DE SHARIA  ET STOP LES MOSQUEES .

C’est pourtant simple  non?????
_________________________________________________________________________________________________________________

VOUS REMARQUEREZ AUSSI, LE SILENCE  DES GRANDS MÉDIAS !!!!!!!!!   étonnant non?

 Les 10 raisons de la manifestation :

1. Pour défendre la liberté d’expression
2. Parce que l’Angleterre ne devrait pas avoir de zones de non-droit
3. Parce que l’Angleterre ne devrait certainement pas avoir de zones régies par la charia.
4. Pour protester contre la vague de violence et de discrimination qui touche Tower Hamlets.
5.  Pour nous opposer à l’islam radical
6. Pour montrer combien l’islam radical est bien enraciné à Tower Hamlets
7. Pour tenir notre engagement de protester pacifiquement
8. Pour combattre et faire connaître le caractère erroné de la représentation de nos buts
9. Pour montrer les défauts des initiatives du gouvernement contre l’extrémisme
10. Parce que nous le devons à tous ceux qui ont souffert entre les mains de l’islam radical,

ainsi qu’à ceux qui ont vu leur libertés restreintes pour avoir émis des critiques auxquelles les membres de la classe politiques n’ont pas voulu répondre.


Nous vous avions proposé récemment une plongée sous forme de reportage photo dans Hamlet Towers, le district le plus islamisé  de Londres (revoir le billet).

L’English Defence League y a organisé ce samedi un rassemblement statique (leur marche de manifestation y ayant été interdite par le gouvernement britannique) pour protester contre la mise sous coupe réglée du district londonien par les barbus.

 Les 10 raisons de la manifestation :

1. Pour défendre la liberté d’expression
2. Parce que l’Angleterre ne devrait pas avoir de zones de non-droit
3. Parce que l’Angleterre ne devrait certainement pas avoir de zones régies par la charia.
4. Pour protester contre la vague de violence et de discrimination qui touche Tower Hamlets.
5.  Pour nous opposer à l’islam radical
6. Pour montrer combien l’islam radical est bien enraciné à Tower Hamlets
7. Pour tenir notre engagement de protester pacifiquement
8. Pour combattre et faire connaître le caractère erroné de la représentation de nos buts
9. Pour montrer les défauts des initiatives du gouvernement contre l’extrémisme
10. Parce que nous le devons à tous ceux qui ont souffert entre les mains de l’islam radical, ainsi qu’à ceux qui ont vu leur libertés restreintes pour avoir émis des critiques auxquelles les membres de la classe politiques n’ont pas voulu répondre.

EDL à tower hamlets

Source: http://www.bivouac-id.com/

08/08/2011

Manifestation musulmane à Aulnay: « Mais tuez-moi! Je vous dis. Je veux rejoindre Dieu » !

Stigmatisation exacerbée à Aulnay. Ces gens là sont venus pour bafouer NOTRE République. Ils se veulent « Français » pour les avantages (financiers: allocs, aides, etc…), mais pas pour nos lois. Ils veulent nous imposer leur saleté de charia et leurs coutumes venues des temps révolus. Leur instinct barbare est toujours présent. Et ça, si on continue à les laisser faire, nous allons le payer. Ca commence déjà, d’ailleurs…

FDF

.

Les faits, à la « sauce piquante »: http://tinyurl.com/3c94y6z

.

Une centaine de musulmans se sont rassemblés sans autorisation préfectorale devant la gare d’Aulnay. Ils protestaient contre la loi qui interdit le port du voile, allant jusqu’à mettre le feu à un Code civil. Les policiers qui veillaient à ce qu’il n’y ait aucun débordement ont tenté de vérifier l’identité de deux femmes voilées mais ont été violemment pris à partie par les manifestants.

« Mais tuez-moi! Je vous dis. Je veux rejoindre Dieu », a hurlé l’un d’entre eux à l’intention des fonctionnaires, qui ne se sont cependant à aucun moment départis de leur calme.

Source: http://www.leparisien.fr/

23/05/2011

Ca se réveille; ça se réveille…

Et maintenant en Suède. La foule des « anti mosquées » grandit tous les jours. Ce qui m’étonne, c’est que les musulmans n’ont toujours pas compris (ou ne veulent pas comprendre…). Pleurs et lamentations sur une manifestation à  Göteborg…

FDF

.

Lu sur http://www.trouvetamosquee.fr/ :

Manifestation contre une mosquée à Göteborg en Suède

manifestation mosquee suede Manifestation contre une mosquée à Göteborg en Suède

« L’approche de l’été fait chauffer le caillou des islamophobes. Hier nous vous parlions de l’unique mosquée à Sofia qui a été la cible des islamophobes Bulgare. D’ailleurs nous avons appris aujourd’hui  que lors de la manifestation un leader ultranationiste avait agressé un député musulman.

Toujours en Europe, mais cette fois-ci en Suède où dans le sud-ouest du pays une manifestions islamophobe a eu lieu hier.

La raison, une nouvelle mosquée se construit actuellement à Göteborg. Un groupe d’extrême droite a organisé une manifestation qui a réuni une centaine de personnes. On pouvait lire sur les tracts anti-islam « Attention ! La Suède est occupée par une puissance étrangère! », « gangs de violeurs » et « vols de retraités ».

Face à eux, une autre manifestation s’était organisée au même moment par l’extrême gauche. Un groupe qui revendique son soutien à la communauté musulmane et la construction de la mosquée. De nombreux policiers ont encadrés le manifestation, ce qui n’a pas évité une quarantaine d’arrestations.

La communauté musulmane de Göterborg prévoit l’inauguration de la seconde mosquée de la ville pour juin-juillet avant le mois sacré du Ramadan 2011.

Bien que l’Islam soit la seconde religion de la Suède, la liberté de culte n’est pas chose acquise pour les musulmans. »

17/05/2011

Manifestation de soutien à DSK.

Humour. Faut bien aussi en rire… (Désolé: pas eu le temps de peaufiner le montage photo…)

FDF

.

Une manifestation de soutien à Dominique Strauss-Khan, organisée conjointement par de jeunes socialistes et d’anciens fans de Bill Clinton, aurait lieu en ce moment même à New York. 

Merci à DG…

17/04/2011

Première Marche des Cochons le 14 mai à Lyon.

Riposte façon humour. Venez nombreux…

FDF

.

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestati…on sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine. Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

www.marchedescochons.com

12/04/2011

Jusqu’à Londres, « ils » nous provoquent !!!

« Ils » nous ont déclaré la guerre, cette fois… A nous de ne pas nous laisser faire…


FDF

.

Manifestation d’islamistes radicaux contre la loi anti-voile intégral devant l’ambassade de France à Londres !

Un groupe d’islamistes radicaux, Muslims Against Crusades (Musulmans contre les croisades) s’est rassemblé le 11 avril 2011 devant l’ambassade de France à Londres pour protester contre la loi interdisant le port du voile dans les espaces publics en France. 

Entrée en vigueur le jour-même, cette loi punit la dissimulation du visage dans les lieux publics d’une amende de 150 euros ou d’un stage de citoyenneté.

Page suivante »