Francaisdefrance's Blog

15/12/2011

Pakistan : Une chrétienne enceinte battue par la police !

Si si; ils ont osé… La barbarie n’a pas de limites, en islam.

Bande de lâches! Bande de demeurés !

FDF

Photo d’illustration

.

« Je les ai supplié d’arrêter en leur disant que j’étais enceinte de 5 mois mais elles ont continué pendant près de 3 heures. Elles ont essayé de me forcer à admettre que j’avais commis le vol, elles ont menacé de tuer mon bébé mais j’ai refusé de me déclarer coupable d’un crime que je n’ai pas commis. » Finalement, alors qu’elle était sur le point de mourir, Salma a été conduite à l’hôpital Benazir Shaheed où les médecins ont fait tout leur possible pour la sauver, elle et son bébé :

Rachid ajoute que les policiers ont essayé de lui faire renier sa foi : « Un policier m’a proposé d’abandonner l’accusation de vol si je reniais Jésus et devenais musulman. Je lui ai répondu : peu importe ce qui m’attend, je ne renierai jamais ma foi et je ne reconnaitrai jamais un vol que je n’ai pas commis. »

Aujourd’hui, faute de preuves, Salma et Rachid ont été relâchés mais ils ont perdu leur emploi. Salma devra comparaître devant la justice le 8 décembre.

Source: http://prophetie-biblique.com/

On n’a pas que de mauvaises nouvelles… Feu vert à l’encadrement militaire des mineurs délinquants !

Mais Cayenne reste toujours un échappatoire pour les « irrécupérables »… Ne nous plaignons pas; c’est un grand pas de franchi. Si les Droits de l’Enfant ne nous tombent pas sur la tronche.

Mais il va falloir, dans l’encadrement, choisir des « tueurs », comme aux Etats-Unis. La méthode a fait ses preuves.

Et pas des bisounours.

FDF

.

Le Parlement vient d’adopter l’instauration de l’encadrement militaire des mineurs délinquants. Étudiée à la demande du député UMP Éric Ciotti, cette loi sera applicable en février prochain.

« Une voie nouvelle entre la rue et la prison », c’est de cette façon que le député de droite Éric Ciotti a défendu son texte devant l’Assemblée Nationale aujourd’hui. Une proposition de loi élaborée par celui qui est chargée des questions des sécurités au sein de l’UMP et qui avait rédigé un rapport sur l’exécution des peines pénales pour le Président Sarkozy.

Alors que le Sénat avait rejeté le texte, le Parlement a décidé de l’adopter, le rendant ainsi définitif. Selon cette nouvelle loi, les mineurs de plus de 16 ans, s’ils l’acceptent, pourront faire un service « citoyen », d’une durée de 6 à 12 mois au sein d’un Etablissement public d’insertion de la Défense (Epide). Pour le garde des Sceaux, Michel Mercier, cette mesure va permettre « d’enrichir la palette des réponses à la délinquance des mineurs » et « renforcer les moyens de lutte contre la récidive ».

« Une énième loi d’affichage »

Dès février 2012, le dispositif sera déployé dans douze centres puis étendu à trois autres Epide d’ici juin. Le ministre de la Justice promet des moyens renforcés pour ces établissements qui accueillent déjà depuis 2005 des personnes majeures dans le cadre du plan « Défense deuxième chance ». Malgré les levers de bouclier au sein des militaires, Éric Ciotti a tenu à rassurer le Parlement : « La démarche a été construite avec les Epide et non contre les Epide comme la gauche a voulu le faire croire. Les Epide sont très motivés ».

Justement, à gauche, on continue à fustiger le texte, considéré comme « une énième loi d’affichage ». « Inutile » et « dangereux » pour l’opposition, le nouveau dispositif est jugé superflu par la députée PS Marietta Karamanli. Plusieurs syndicats du monde judiciaire (Syndicat de la Magistrature, le Syndicat des avocats de France, la CGT de la Protection judiciaire de la jeunesse, SNPES et FSU, l’Association française des magistrats…) ont également marqué leur mécontentement face à cette décision.

Mais le sujet de la délinquance des mineurs n’a pas fini de créer le débat au sein de l’Assemblée. En effet, cette dernière examinera début janvier un projet de loi sur l’exécution des peines créant 20 000 places de prison supplémentaires et comprenant des mesures relatives aux mineurs, à l’évaluation de la dangerosité et à la récidive.

Source: http://www.ladepeche.fr/

La pétition contre le droit de vote aux étrangers fait des progrès…

Comme il fallait s’y attendre…

Nous sommes en France. Ce sont les Français, les vrais, qui décident de leur sort. Et pas les « pièces rapportées »…

FDF

.

Chers amis,

Vous êtes plus de 12 000 à  avoir signé notre pétition contre le droit de vote

Cela prouve, s’il en était besoin, que la France n’est pas morte, malgré les coups que subissent sa souveraineté, son identité, sa culture et sa liberté d’expression.
Sachez aussi que le Comité contre le droit de vote des étrangers a fait beaucoup de choses en un mois de temps :
 il s’est créé 6 comités régionaux ou départementaux dont voici la liste et les coordonnées :

 Paris-Ile de France  idf.non.droitdevote@gmail.com 06 47 01 06 06  Christian Lescornec
 Normandie  comite.citoyen.normandie@gmail.com 06 34 37 15 28  Jean Lucat
 PACA  pacacontrevotedesetrangers@laposte.net 06 03 15 51 37  Jean-Louis Geiger
 Pays de la Loire  vote.tricolore.pdl@gmail.com 07 61 42 27 39  Gérard Benhaim
 Côte d’Or  nondroitdevote.comitecotedor@voila.fr 06 27 74 49 74  Martial Strauss
 Languedoc-Roussillon  LRcontrevotedesetrangers@yahoo.fr téléphone en attente  Jean-Claude Santerre

Sept autres sont en cours de création..

À la tête de ces comités : des volontaires, des citoyens qui ont, pour certains, une expérience politique (toutes les tendances de droite et du centre sont représentées) ; pour d’autres il s’agit de leur premier engagement.
Vous avez dû être contacté par chacun de ces responsables de comités, ou allez l’être très prochainement afin de vous rencontrer et de définir ensemble les actions à mener.
Pour sa part le Comité national a organisé un contre-sondage à celui de BVA (qui donnait 61% de Français favorables au vote des étrangers) auprès des 36 000 Maires de France le 6 décembre dernier, par un mail adressé à chacun des maires et leur demandant de répondre à la question « Êtes-vous favorable au droit de vote et d’éligibilité des étrangers non-Européens ? », répondez par OUI ou par NON.
10 000 maires ont ouvert ce message, environ 1 000 ont répondu de façon claire :

 Résultats  82 % NON  13% OUI  Nuls 5%

Voilà la réalité de la France profonde, la vraie, pas celle de bobos sondés par les instituts de sondage !

Par ailleurs, des centaines de nos amis signataires de la pétition ont organisé un véritable assaut téléphonique, dans les jours qui ont précédé le débat sur le texte de loi, auprès du groupe socialiste de l’Assemblée Nationale, du Sénat, auprès du PS, et des grandes radios et TV nationales.
Résultat :  tous les standards téléphoniques et les messageries saturés !! Bravo !! et le message est passé puisque le président de la République et le premier ministre, ainsi que la droite populaire et même Arno Klarsfeld, président de l’Office Français de l’Immigration,  ont pris position de façon très claire contre ce droit de vote.
Vous savez que malgré tout le texte a été voté par le Sénat à majorité de gauche.
Mais il ne passera pas à l’Assemblée Nationale, sauf s’il n’est soumis qu’après les prochaines législatives et que les Français font passer les socialistes à l’Assemblée.
Quant au  résultat de notre sondage auprès des maires, il  a été transmis à toute la presse, papier, radios et TV. Mais bien sûr ce résultat dérange la bien-pensence journalistique (encore des bobos…………)
Les réponses à ce sondage ne cessant d’affluer chaque jour,  je vous ferai un point actualisé dans 8 ou 10 jours, et alors j’espère que la presse daignera ouvrir les yeux sur la réalité…
Merci, pour les nouveaux qui n’auraient pas encore été contactés par leur comité régional, de prendre contact avec lui au plus tôt. Nous avons besoin de tous !!

A très bientôt et très amicalement

Catherine BLEIN
Porte-parole du Comité contre le droit de vote des étrangers
contredroitdevotedesetrangers@gmail.com

L’illuminé du jour est…

Liberté

Qui nous fait preuve, dans son commentaire, d’un véritable fanatisme/propagandisme digne d’un Goebbels… C’est de ce genre de cons que nous devons nous méfier…

Dis, « Liberté », as tu entendu parler de la Résistance? Celle qui te fera fermer ta g….. une bonne fois pour toutes…

FDF

.

Liberté commented on Salon du monde musulman au Bourget: ça commence à bien faire !

HIHIHIHIHIH!!!! Vous faites bien rire tous autant ke vous êtes, rien dans la cervelle!!! et oui l’islam se propage et encore mieux que le judaisme et le christianisme réunit! C’est votre communauté qui a délaisser la religion pour être Athée pas nous. Et maintenant vous vous plaignez! Bande de fachooo, quand il s’agit d’aller passer des vacances de l’autre côté de la méditéranne vous êtes les premier.
Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez jamais empêcher l’islam de grandir, au contraire vous la rendez-plus forte!
C les étrangers qui on construit la France et non les français de souche!
Bref, c’est un débat très quoi qu’il en soit, vous ne pouvez que être spectateur, de l’évolution du monde!
Bon courage, car il vous en faudra et pas qu’un peu!

 

More information about Liberté

IP: 194.133.14.61, gate12.mc2.net
Email: dupont@hotmail.fr
URL:
Whois: http://whois.arin.net/rest/ip/194.133.14.61

Hé, « Liberté », j’allais oublier:

Layla, musulmane homosexuelle brûlée vive !!!

Amour, paix et TOLERANCE, surtout…

Chapeau, les muzz! Vous avez de jolis rituels et d’excellents spécialistes du coran… Et vous voulez nous imposer votre merde de charia ? Ben venez; on va en causer…

Layla Hachichi a été brulée vive lors d’un rituel musulman par un spécialiste du coran. Son tort : préférer les filles aux garçons. Ca s’est passé à Anvers, l’an passé…

Ce qui m’exècre, c’est que les parents ont un avocat…

FDF

.

Délinquance: deux mineurs volent un fourgon pour une folle équipée.

Il y avait trois guillotines, au bagne. On en demande pas tant…

.

Il faut vite ré-ouvrir Cayenne. Ces deux là sont irrécupérables…
FDF

.

À peine sortis de garde à vue à Mazamet, deux mineurs échappés d’un foyer de l’Ariège ont semé le trouble mardi soir à Castres et surtout hier matin à Réalmont.

L’histoire de deux garçons de 15 et 17 ans, échappés d’un foyer ariégeois à bord d’une voiture volée tombée en panne lundi à Mazamet (lire notre précédente édition) a connu un spectaculaire rebondissement hier matin. A 8 h 40, le gérant de la station Total de Réalmont voit arriver un fourgon Master. Deux jeunes en sortent pour faire le plein de gasoil. « Ils s’y sont pris à trois fois pour remplir le réservoir, ils n’avaient pas l’habitude apparemment », raconte Yannick Michel. Mais le pompiste n’avait pas de raisons de se méfier. « Ils avaient une très bonne bouille. » Une impression vite effacée quand le commerçant voit ces jeunes clients remonter dans le Master sans payer les 100 euros de carburant. « Ils ont démarré comme des fous. Un camion arrivait sur l’avenue. Pour éviter la collision, ils se sont serrés sur le trottoir, percutant la voiture d’une dame en stationnement. » Un choc qui va laisser des traces. « On a retrouvé le bouclier avant du Master sur le trottoir et ils ont continué à rouler avec une roue en travers », poursuit M. Michel. Les deux auteurs de la grivèlerie n’iront pas bien loin. Un employé de la station les aperçoit cachés dans un champ. Il prévient la gendarmerie. Mais les fuyards ont réussi à redémarrer le fourgon, se faufilant dans les petites rues de Réalmont… un jour de marché. On imagine le drame qui aurait pu arriver avec ces jeunes sans permis au volant d’un fourgon accidenté. Aucun piéton ne se trouvera sur leur passage. Le Master, radiateur percé, va prendre feu. Les deux occupants l’abandonnent dans une ruelle et s’enfuient en direction de la route de Castres pour faire du stop. Le stop, définitif, ce sont les gendarmes d’Albi qui le leur adresseront. Mais cela aurait pu être, tout aussi bien, les policiers de Castres. Les fonctionnaires du commissariat les recherchaient activement depuis mardi soir. En effet, une fois levée leur garde à vue à Mazamet, les deux garçons avaient rejoint la ville sous-préfecture. À Castres, ils ont retrouvé les deux jeunes filles aperçues en leur compagnie, lundi matin sur la place Jalabert, à Mazamet.

Ils frappent le gardien et lui volent le fourgon

Hébergées à la maison d’enfants « La Landelle », ces filles ont essayé de les faire entrer de nuit dans ce foyer (une annexe d’un établissement basé à Revel) situé chemin de Verdun. Mais le gardien les a repérés. Les deux garçons ont frappé le surveillant, s’emparant des clés d’un véhicule… ce fourgon Master qui a fini calciné à Réalmont. Pour les fugueurs à la « bonne bouille », le clap de fin de ce road movie n’est pas encore venu. Une chose est sûre : la nuit dernière, ils sont restés bien sages. Normal, puisqu’ils ont dormi à la gendarmerie d’Albi. Gardés à vue.

Source: Zenri via http://www.ladepeche.fr/

Miss France contre les abattages rituels…

Noble cause. Delphine Wespiser (miss France 2012) ne perd pas son temps à ne faire que des visites, voyages et séances photos…

Bravo!

FDF

.

Interview donné à Novopress par Delphine Wespiser, Miss France 2012, le 8 décembre 2011:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Uu1669sQAak

.

Ca nous change de ça:

Miss Arabie saoudite élue sans dévoiler son visage

Publicité…

Excellente publicité…

Vous pouvez devez faire suivre…

FDF

.

http://youtu.be/tviti-18Lpo

Merci à JPD…

Vidéo empruntée aux « Guignols »…

.

Ca se passe comme ça, chez Mc Charia…

Beau p’tit reportage…

FDF

.

http://tinyurl.com/cj6zt5n

Joyeux Noël, les « jeunes » !!!

Deux niqabées arborent fièrement leurs condamnations… Ca se passe en France, bien sûr…

DE QUI PARLE -T -ON???
MEME A L’ETRANGER ON PARLE DE NOS BÂCHEES :  LE SUJET INQUIETE,  COMME INQUIETE LA MONTEE DE L’INTEGRISME MUSULMAN  EN EUROPE.
NE SONT-ELLES PAS MIGNONNES AVEC LEURS BÂCHES DIFFORMES,  COMME DES BELPHEGORS ARBORANT FIEREMENT LEURS CONDAMNATIONS?

ELLES VEULENT RIDICULISER  NOTRE REPUBLIQUE,
MAIS ELLES SE RIDICULISENT AUSSI,  les pauvres  – HORREUR!!!!!!!!  il y en a une qui ne porte pas de gants  : c’est un appel au viol ça!!!!!!!!
ET COMME LE DIT L’ARTICLE  ELLES VONT BIEN FINIR EN PRISON –

(NB :  pour la traduction:    GOOGLE TRADUCTION)

JC JC

.

Désolé; je n’ai pas eu le temps de traduire… Mais en est-il besoin?

Vous aurez compris qu’il s’agit de l’affaire de Meaux : http://tinyurl.com/3lq36vy

FDF

.

L’une des deux provocatrices.

.

.

French mother, 32, set to become first woman to be jailed for wearing banned Islamic veil

A 32-year-old mother from France is set to become the first woman ever to be sent to prison for wearing an Islamic veil.

Hind Ahmas refuses to accept the legitimacy of a Paris court which has ordered her to spend 15 days learning her civic duties.

She was sentenced by magistrates in Meaux, a Paris suburb, yesterday – after being arrested wearing an outlawed veil outside the Elysee Palace in the French capital on April 11.


Facing jail: Hind Ahmas, left, could be sentenced to two years in prison for wearing a banned Islamic head covering in France

That was shortly after Nicolas Sarkozy’s government introduced a ban on all forms of Islamic head coverings, including the niqab and the burka.

Ahmas was not allowed into the hearing at Meaux Criminal Court because she refused to remove her face covering.

But prosecutors made it clear to her lawyer, Gilles Devers, that Ahmas now faces two years in prison and a £27,000 fine.

‘There is no possibility of me removing the veil,’ Ahmas said.

‘I’m not taking it off. The judge needs citizenship lessons, not me.’

Ahmas, who has already refused to pay a fine of around £100 for wearing a veil on another occasion, intends to take her case to the European Court of Human Rights.

She has launched a pressure group, Do Not Touch My Constitution, along with Kenza Drider, another veil wearer who wants to run for president in the Spring.


New law: Ahmas, 32, pictured with would-be presidential candidate Kenza Drider, is taking her case to the European Court of Human Rights

If Ahmas does become the first woman in the world to go to prison for wearing a veil, then it will be seen as a huge propaganda coup for Islamic-rights campaigners.

Mr Sarkozy said the ban on head coverings was not aimed at persecuting Muslims, but merely to make France a more tolerant, inclusive society.

When it was introduced, he said the ban was aimed at stopping criminals – from terrorists to shoplifters – disguising their faces from security staff and CCTV.

But the sight of a young mother being led away to the cells merely because she refuses to take off her veil will cause outrage around the world.

Mr Devers said the veil ban was ‘unconstitutional’, while senior police officers have told judges that it is unenforceable without persecuting women.

France became the first country in Europe to outlaw the veil, while similar legislation has since been passed in Belgium and Holland.

One has been mooted in Britain by a number of politicians, including Conservative backbenchers, but there are no immediate plans to introduce one.

Source: http://www.dailymail.co.uk/

Palais de justice de Bruxelles: on a enlevé les décorations de Noël pour ne pas « heurter » les muzz !

Mais on va aller jusqu’où, là? On va les laisser nous em…… jusqu’à quand? Et qu’est-ce que c’est que tous ces Occidentaux qui se plient à leurs exigences?

Je crois que nous allons bientôt aller décorer les mosquées… Ben quoi, c’est Noël, non? Moments d’amour, de partage, de tolérance.

Des sapins bien verts, aux couleurs de l’islam. Des guirlandes vertes. Des boules vertes, aussi; enfin, couleur « kaki », plutôt…

Un bon conseil, amis musulmans: arrêtez de nous faire ch… !!! Votre arrogance a dépassé les  limites de notre tolérance.

FDF

De nouvelles décorations de Noël…

.


Ce qui s’est passé hier après midi, au palais de justice de Bruxelles, est tout simplement inimaginable. Doublement incroyable même. Mais qu’est-ce qui est le plus choquant ? Que cette année, les employés qui se trouvent à l’accueil derrière leur bureau ont été priés d’enlever les décorations de Noël qui s’y trouvaient ? Ou que ces mêmes employés ont été appelés d’urgence dans le bureau de leur direction suite à notre présence ? Suite à nos questions, disons plutôt.

Le sujet qui fâchait hier, au palais de justice, était donc Noël. Noël et ses guirlandes, Noël et ses boules, Noël et ses lumières… Comme chaque année, les deux bureaux situés dans l’entrée du palais avaient été soigneusement décorés. « C’était très beau et je tiens à le préciser, il n’y avait pas de crèche ou de croix de Jésus. Rien que des décorations de Noël », nous explique-t-on.

Mais pour la nouvelle responsable des huissiers qui est en fonction depuis un an, c’était déjà trop. « On nous a demandé de tout enlever pour ne pas choquer une partie de la population qui entre dans le palais. On devait rester neutre pour les musulmans. » Il reste juste un minuscule sapin…

Bien évidemment, nous avons voulu en savoir plus. Nous nous sommes rendus au palais. Nous ne nous attendions pas à un tel accueil. Panique est le seul mot à utiliser. « On ne peut pas vous parler de ça. Nous risquons notre place. »

Gentiment, on nous a fait comprendre que nous devions nous rendre chez la greffière en chef. La visite fut courte. Entre deux portes, la responsable nous signifie qu’elle n’a rien à nous dire et qu’elle n’a pas à justifier cette réaction. Retour à la case départ, l’accueil. Sitôt en bas, le téléphone des employés sonne : la sanction est tombée. Leur chef voulait les voir illico presto. La sanction redoutée était devenue réalité !

« En tant qu’avocat, je suis profondément choqué lorsque j’ai appris le motif de l’enlèvement des décorations de Noël »; nous dit Bernard Tieleman, qui les avait vues la veille. « Mais où va-t-on, si on tolère ça ? C’est tout simplement un scandale. On ne peut pas ne pas réagir. Il y a des limites. Va-t-on enlever le sapin de la Grand-Place ? »

Au parquet, dans le bâtiment situé en face du palais, c’est aussi la stupeur. « Quoi, pas de sapin ? M’enfin, ici c’est moi qui l’ai décoré », nous explique l’employé à l’accueil, Atif, qui précise lui-même qu’il est marocain…

Source: http://www.dhnet.be/

Merci à JC JC…

En Algérie, les futures jeunes mariées sont de plus en plus nombreuses à se faire recoudre l’hymen…

Mentir; cacher, faire croire que, etc… Ils ne vivent qu’avec ça. C’est écrit dans le coran. Celà se nomme la Takkya:

« (La takkya ou « dissimulation » c’est le fait qu’un musulman est encouragé à tromper le non-musulman sur ses pensées réelles si c’est dans l’intérêt de sa secte : par exemple, « l’islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance« , c’est de la takkya.
A la mort de Mahomet, la succession se traita par des guerres et des assassinats. Ali, un petit fils de Mahomet, conquit le pouvoir, le garda deux ans, et le perdit. Ses partisans formèrent les Chiites (chiite vient d’un mot arabe qui signifie partisan). Les adversaires formèrent les Sunnites (leur nom vient d’un mot qui signifie le chemin, celui que doivent suivre les musulmans). Comment résoudre ce schisme ? Mahomet avait montré la voie, en appliquant la solution finale d’abord aux Juifs de Médine, puis à ceux qui abandonnaient l’islam, puis aux ‘polythéistes’. Les Sunnites tentèrent donc d’éliminer tous les Chiites.
Ceux-ci choisirent en masse l’abjuration. Pour éviter de perdre tous leurs fidèles, les dirigeants du chiisme inventèrent la takkya : c’est l’obligation religieuse faite aux Chiites de mentir pour sauver leur vie, en faisant une abjuration publique, sans pourtant changer de religion.

La takkya s’est ensuite généralisée, et aujourd’hui elle est devenue l’obligation religieuse, qui s’impose à tout musulman, de mentir chaque fois que le mensonge est utile à l’islam.
C’est au titre de la takkya que les musulmans d’Occident citent souvent les versets de la tolérance, sans dire que ce sont des mansukhs abrogés.) »


Dans ce cas, osons parler de « tromperie sur la marchandise« . La virginité pour toutes les « bourses »

FDF

.

Les Algériennes se refont une virginité

Un business juteux pour les médecins mais aussi les escrocs du secteur.

Des klaxons ininterrompus trouent le silence relatif d’une ville déjà en vacances. Non, ce n’est pas un classique problème d’embouteillage dû à l’infernale circulation d’Alger, ville étriquée autant géographiquement —car bâtie sur un escarpement— que moralement —car construite sur de la fausse pudeur.

Une caméra surgit du toit d’une des voitures, et des youyous, cris féminins qui marquent la joie autant que le deuil, fusent des autres véhicules. C’est l’un des nombreux cortèges de mariage qui passent, réveillant la ville endormie par la chaleur. Dans la voiture de tête, une femme, émue et paralysée par l’émotion est voilée de blanc et attend son sort; c’est la jeune mariée. Elle se dirige vers la salle des fêtes, où le mariage aura lieu, très méditerranéen, avec foule d’invités, gâteaux, méchouis et parades avec diverses tenues vestimentaires. La suite est connue: nuit de noces, puis réveil dans un nouveau statut, celui de femme mariée.

Tout est réglé jusqu’au moindre détail, et pourtant, ce n’est pas aussi simple. Depuis quelques années, les hommes sont de plus en plus nombreux à exiger la virginité de leur épouse. Quand ils ne le font pas, ce sont leurs parents qui demandent un certificat de virginité à leur future belle-fille, étant dans l’impossibilité de vérifier par eux-mêmes. «On est plus modernes, explique en souriant un jeune marié, avant, on devait sortir les vêtements tâchés de sang de la femme sitôt l’acte accompli.»

Cette pratique a disparu mais les blocages restent tenaces. Heureusement, la médecine est là, pour soulager la souffrance des femmes.

Haute-couture ou prêt-à-porter

L’hyménoplastie, acte chirurgical qui consiste à recoudre l’hymen avec les muqueuses vaginales est une pratique secrète mais courante. Plusieurs forums sur Internet en parlent ouvertement et les nombreux cabinets de chirurgie plastique qui ont éclos à Alger le font souvent. Certains hôpitaux publics pratiquent aussi l’hyménoplastie et il suffit généralement de connaître un médecin et de le convaincre que c’est une question de vie ou de mort —ce qui est d’ailleurs parfois réellement le cas.

L’opération, qui dure moins d’une heure, coûte entre 100 et 500 euros, et, selon la qualité de l’intervention, la membrane reconstituée ne tient pas longtemps; quelques heures voire quelques jours avant la pénétration. Le docteur Osmane*, l’un des pionniers de la chirurgie plastique à Alger avertit les femmes des risques et complications liés à cette opération souvent faite par des amateurs ou des rebouteux dans la clandestinité.

«En général», explique-t-il, l’opération mal faite «consiste à faire des points de catgut sur les reliquats hyménaux pour recoudre l’hymen la veille de la nuit de noces Cette technique «ne répond pas aux principes de la chirurgie», ajoute le plasticien, «et elle est souvent vouée à l’échec».

Même son de cloche chez cet autre professionnel:

«L’hyménoplastie, ici comme dans le monde entier», explique le docteur Sadji, chirurgien plastique qui reçoit des dizaines de clientes désespérées chaque semaine en ce moment, «est une véritable opération de chirurgie qui doit être effectuée par un chirurgien qualifié, dans des conditions spécifiques d’hygiène et de sécurité, dans un bloc chirurgical.»

En dehors du risque médical pur (infection ou hémorragie), les complications sont souvent liées la membrane qui se déchire sur un simple faux mouvement ou pire, à ces fils qui ne se résorbent pas assez vite et qui sautent aux yeux du jeune marié trop regardant. La complication n’est plus médicale mais devient juridique. En général, l’affaire se termine en divorce sur le délit de «tromperie sur la marchandise».

La virginité pour toutes les « bourses »…

Tout le monde ne connaît pas de médecin et chacune n’a pas forcément les moyens de se payer ce genre d’opération. Souvent aussi, par pudeur, les femmes préfèrent ne pas recourir à cette manœuvre «humiliante», là où un faux acte de virginité peut suffire.

Pour 50-100 euros, on peut s’en procurer un auprès des nombreux faussaires installés dans le secteur dès l’approche de l’été, ou directement chez certains gynécologues, tolérants et compréhensifs, ou simplement attirés par l’appât du gain facile. La pratique est devenue tellement courante que d’après le quotidien Echorouk, une enquête vient d’ailleurs d’être ouverte par les services de sécurité sur le sujet, liée aux cas de plus en plus nombreux de demandes de divorce sur constat de non virginité (avec faux certificat).

Pour les plus pauvres des pauvres et celles qui n’ont aucunement l’envie de passer par un médecin ou un faussaire, heureusement, la nature est bien faite et les hymens ne sont pas les mêmes. Fins, solides, saignants ou bien cuits, il y a autant d’hymens que de femmes et les hommes savent que tout n’est pas standardisé dans l’anatomie féminine.

«On s’entaille l’anus avec une lame», explique Sarah, une jeune femme qui a eu recours à ce procédé. «Avec la pression de la pénétration, ça saigne et l’homme n’y voit rien, il préfère d’ailleurs ne pas trop voir cette partie de notre corps.»

Mariée depuis quelques mois, elle explique que l’on «peut aussi se couper le doigt et se toucher au bon moment». Les risques sont différents, «il faut être discrète et aimante, ou alors paniquée et incohérente». Il y a bien sûr d’autres méthodes non chirurgicales et non bureaucratiques, la plus courante étant d’attendre le moment de ses règles pour convenir du premier rapport sur le mode «non chéri, je ne suis pas encore prête». Là aussi, il faut avoir affaire à un homme inexpérimenté.

L’hymen est-il sacré? Pas vraiment, mais il faut faire semblant, explique encore Sarah:

«Il y a ce plaisir d’offrir mais aussi le fait qu’il n’est pas simplement question de virginité, donc de passé, mais aussi de futur. Une femme qui n’est pas vierge au mariage peut être potentiellement tentée par d’autres aventures après le mariage.»

L’hymen est donc une garantie de mariage heureux. Qu’en pensent les femmes? Toutes ne sont pas évidemment pas d’accord avec cette exigence d’un autre âge. «Si mon fiancé me demande ça», explique une future mariée, je le quitte.» Et s’il ne demande pas? Elle sourit, «je lui ferais quand même croire qu’il est le premier, même si ça ne se voit pas. L’amour est aveugle.»

Source: http://www.slateafrique.com/

Nanterre: les muzz veulent IMPOSER leur lieu de culte !

Et pis quoi, encore?

Bon, là, les muzz, il va falloir vous calmer. Vous agissez en toute illégalité et en plus, vous vous permettez de vouloir nous imposer votre idéologie malsaine ? Mais on rêve, là!

En France, on se soumet aux lois Françaises; et ceci dans TOUS les domaines…

Vous n’avez rien à revendiquer ni à nous imposer! Surtout pas des conneries de ce genre ! C’est NOTRE République; c’est NOTRE Constitution. Ce n’est pas la charia, ici !!!

Attention! A force de trop tirer sur la ficelle…

FDF

.


C’est une action « coup de poing » que quelque 400 musulmans, pour la plupart venus de Puteaux, ont réalisé le 9 décembre dans le but d’obtenir la légalisation de leur mosquée chapiteau. Selon eux, le maire se doit de légaliser un lieu de culte installé temporairement près des tours du quartier d’affaires de la Défense.

Un chapiteau qui fait office de mosquée a été installé début octobre par la mairie de Puteaux (dont le maire n’est autre que l’UMP Joëlle Ceccaldi-Reynaud), ville voisine, sur un terrain qui lui appartient mais est situé sur le territoire de Nanterre, au pied de la tour de la Société générale à La Défense. Mais il y a nécessité d’un permis de construire pour légaliser l’installation de la tente et ainsi obtenir du chauffage. Patrick Jarry, le maire communiste de Nanterre (Gauche citoyenne) s’y refuse, ce qui horripile Hassan Ben M’Barek, responsable du Front des banlieues indépendant (FBI), un groupuscule activiste à l’origine de la prière de rue, et Abdellah Mouhine, porte-parole de l’association Solidarité islamique de Puteaux.

Au final, il est fort possible que ce soit le représentant de l’Etat, le préfet des Hauts-de-Seine et non le maire de Nanterre, qui délivre le permis de construire parce que le chapiteau se situe dans le périmètre de la Défense-Seine-Arche. Le maire de Nanterre estime que le permis de construire demandé par la mairie de Puteaux n’est pas conforme au Plan local d’urbanisme.

En attendant, nul n’a osé empêcher le déroulement cette manifestation « religieuse », ni n’a songé à demander aux quelques centaines de musulmans venus s’imposer sur la voie publique de retirer du parvis de la mairie, leurs tapis colorés brandis comme des banderoles revendicatives.

Source

Vu sur: http://www.nationspresse.info/