Francaisdefrance's Blog

20/02/2010

Val-de-Marne: l’écolier qui avait menacé ses camarades laissé libre!

Et bien voilà qui revient, le laxisme…  C’est vraiment du n’importe quoi.. Qui va donner des idées à d’autres très jeunes délinquants qui, suite à cette décision de justice, vont voir leur sentiment d’impunité aller en augmentant. Ne laissez plus vos enfants à l’école, ils y sont en danger permanent!

FDF

20/02/2010

L’enfant de 12 ans qui avait menacé six camarades avec un couteau dans une école primaire s’est rendu au commissariat mais a été jugé irresponsable de ses actes en raison de son âge.

L’écolier de 12 ans qui avait menacé six camarades avec un couteau dans une école primaire de Chennevières (Val-de-Marne) jeudi, a été laissé libre vendredi après avoir été entendu au commissariat de Chennevières, a-t-on appris samedi de source policière.

L’écolier de 12 ans qui avait menacé six camarades avec un couteau dans une école primaire de Chennevières (Val-de-Marne) jeudi, a été laissé libre vendredi après avoir été entendu au commissariat de Chennevières.

L’enfant, déclaré civilement irresponsable en raison de son âge, est reparti avec son père et la procédure a été transmise au tribunal en vue d’une requête pénale.

Au moins trois parents d’élèves ont porté plainte pour agression à l’arme blanche, avait indiqué une autre source policière vendredi.

Six élèves menacés:

Jeudi vers 13h30, pendant la récréation, un surveillant de l’école des Hauts-de-Chennevières intervient rapidement quand il voit un élève de 12 ans placer la lame d’un couteau suisse sous la gorge d’un de ses camarades, âgé de 11 ans.

Dans la confusion qui s’ensuit, l’écolier de 12 ans, décrit comme « un enfant difficile », s’enfuit de l’école et se réfugie chez un membre de la famille à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), avant de se présenter vendredi au commissariat de Chennevières, accompagné de son père.

La directrice de l’école a indiqué que cinq autres élèves avaient été menacés par le même enfant qui n’était pas en mesure de préciser si toutes les agressions avaient eu lieu jeudi.


Tu peux recommencer, mon petit, la loi est de ton côté… Et parles-en à tes copains; c’est toi qui commandes à l’école, maintenant.

FDF

Source: lexpress.fr

Laissez un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :