Francaisdefrance's Blog

09/02/2010

Piqûre de rappel-France: l’islam s’ancre dans les prisons !!!

février 2010

Islamisation de la France : l’islam s’ancre dans les prisons

L’islam est chez lui en prison

En près d’un dixième de la population serait constituée de musulmans. Or, dans les françaises, la proportion de musulmans dépasse largement les 50%, d’après les statistiques officielles. Ainsi, plus de la moitié de la population carcérale française (estimée à plus de 63 000 ) est constituée par des musulmans pratiquants.
D’après une enquête publiée le 29 avril 2008 par le quotidien américain The Washington Post sous le titre “En , les sont pleines de musulmans”, les de confession musulmane constitueraient même entre 60 et 70% de la population carcérale française, voire 80% dans les de la banlieue parisienne.

Les françaises accueillent de plus en plus d’imams

A tous ces , l’Etat offre gracieusement une assistance cultuelle régulière par le biais d’imams qui sont désormais familiers des . C’est ainsi que les institutions carcérales françaises emploient 147 imams assurant la fonction d’, tous encadrés par le CFCM qui entend ainsi exercer son contrôle sur les prêches adressés aux prisonniers.

L’exemple de la prison de Sequedin

lsDans le nord de la , la maison d’arrêt de Lille-Sequedin, ouverte depuis le 4 avril 2005, a une capacité d’accueil de 638 places réparties dans 4 bâtiments de détention organisés comme suit : deux quartiers hommes majeurs (respectivement de 180 et 240 places), un quartier mineurs (40 places) et un quartier femmes (150 places).

Cette prison a dû s’adapter aux convictions religieuses de ses pensionnaires qui sont, à l’instar des autres établissements pénitentiaires français, majoritairement musulmans. Elle leur ainsi offre les services réguliers d’un musulman en la personne de Moulay El-Hassan El-Alaoui Talibi. De crainte de voir les se radicaliser, la prison a recruté cet imam en qualité d’ sensé guider ses ouailles vers des horizons plus modérés. En favorisant la pratique du culte musulman en prison, l’administration espère canaliser les tensions et atténuer les conflits. L’ qui officie ainsi à la prison de Sequedin assure chaque vendredi le prêche hebdomadaire avant de guider les fidèles au cours de la grande prière communautaire.

Le rôle de l’imam- est donc d’éviter que les soient livrés à un prosélytisme islamiste incontrôlé. Encore faut-il que cet soit lui-même au-dessus de tout soupçon et que ce ne soit justement pas lui qui les incite à la radicalisation! On est en droit de se demander si le fait de favoriser la pratique cultuelle est vraiment le moyen idoine pour canaliser les tensions et les conflits.

Pas assez d’imams

Le gouvernement souhaiterait introduire plus d’imams dans les 200 françaises qui sont gérées, rappelons-le, par l’administration pénitentiaire elle-même dépendante du Ministère de la Justice.

Pour l’imam Moulay El-Hassan El-Alaoui Talibi, le nombre de 147 aumôniers musulmans est insuffisant si on le compare au nombre total d’aumôniers qui s’élève à 1160, toutes confessions confondues. Surtout, dit-il, « si l’on considère que l’écrasante majorité des de est constituée de musulmans. » Ce qui fait dire à l’imam qu’il comprend dès lors «pourquoi le gouvernement français a fait preuve d’une volonté politique de mettre en place des imams dans la majorité des ”.

Conjoints et collègues

spL’ musulman de la maison d’arrêt Lille-Sequedin est devenu le premier général des en 2005. Il est en charge de la désignation régionale et locale des imams et s’occupe aussi de la médiation entre les imams et les responsables de l’administration pénitentiaire.

Il travaille de concert avec sa femme, Samia El-Alaoui Talibi, qui a reçu une formation religieuse pour devenir elle aussi aumônière islamique. C’est d’ailleurs elle qui a en charge les détenues musulmanes du quartier des femmes à la prison de Sequedin.

Vidéo: l’imam- de la prison de Sequedin

Flash Video: Cacher le lecteur

Sources : Medi1sat, Ministère de la justice, YouTube.


L’enseignement de l’arabe en primaire bientôt obligatoire ?

LA MADELEINE

Cette circulaire – on devrait plutôt dire ce tract – a été distribuée aux parents d’élèves d’une école primaire de La Madeleine, dans le Nord, une commune située entre Lille et Marcq-en-Barœul. Sont visés : les enfants du cours préparatoire (CP) au CM2. A partir de six ans donc.

Par rapport à la circulaire diffusée aux parents d’une école d’Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, révélée le 24 janvier par Novopress, cette note visée par le rectorat de l’académie de Lille comporte deux différences de taille :

1. Au cas où les papas et les mamans des chérubins ne comprennent pas très bien le français, elle est aussi rédigée en arabe ! Curieuse conception de l’intégration, au moment même où Eric Besson, le ministre de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité nationale propose d’aider les familles immigrées dans l’apprentissage du français ;

2. Les parents ont obligation de répondre pour dire s’ils souhaitent, ou pas, que leur progéniture apprenne l’arabe ! En  barrant la mention inutile sur un questionnaire à retourner « obligatoirement » à l’école. S’ils omettent de répondre, que se passe-t-il ?

Dans cette région historique de la Flandre romane, aucun cours de flamand n’est en revanche proposé.

Novopress.info, 2010

« Chances pour la France »: 29 « bandes » recensées rien qu’à Paris…

Et que l’on n’aille pas me dire que ces fameuses bandes sont composée de Français pur souche…

FDF

Sécurité : 29 bandes violentes à Paris

09-02-2010

Le service d’investigation transversale de la préfecture de police a recensé cinquante-deux groupes sensibles et vingt-neuf bandes violentes à Paris et en petite couronne, ces dernières ayant donné lieu à 49 affrontements dans la capitale l’an dernier.

C’est lors des manifestation anti-CPE du printemps 2006 que les policiers parisiens se sont aperçus, qu’au-delà des lycéens qui manifestaient, des bandes venaient pour agresser des gens, comme ce fut le cas sur l’esplanade des Invalides.

Pour identifier ces groupes et leurs agissements, la préfecture de police a alors créé un groupe unique en France dans le traitement de ces violences : le service d’investigation transversale (SIT), dont le chef, Maurice Signolet, a exposé les résultats à un journaliste de l’AFP.

Depuis, trois policiers spécialisés ont inventorié les différentes bandes ou groupes sensibles et cartographié leurs localisations où lieux de rencontres.

Premier enseignement, les bandes sont aussi bien originaires de banlieue que de quartiers sensibles de Paris. Leurs membres ont souvent recours, dans leurs démêlés, à des armes en tout genre: bâton, batte de base ball, marteaux brise-vitres, béquilles, armes blanches et parfois armes à feux.

A côté des bandes proprement dites, des rivalités liées à la maîtrise d’un territoire ou des trafics locaux s’expriment par des groupes issus de quartiers ou d’arrondissements parisiens contigus, voire de communes limitrophes. Ces conflits entre groupes peuvent aussi avoir des origines beaucoup plus futiles comme une humiliation ressentie par le vaincu d’une bagarre ou des histoires de filles.

Le SIT a ainsi répertorié 52 groupes sensibles et 29 bandes violentes à Paris, dont six bandes de filles, un phénomène plus récent. Ils ont identifié leurs lieux d’affrontements comme la Gare du Nord ou le Forum des Halles mais aussi des endroits de forte affluence comme les Champs-Elysées, la place Pigalle ou au moment de la fête, la Foire du Trône.

Si les bandes ont des effectifs très fluctuants, pouvant aller d’une quinzaine à deux à trois cents, selon un policier spécialisé, les groupes sensibles eux sont souvent constitués de 10 à 15 jeunes.

Le concept de bande renvoie à un groupement souvent peu structuré et polymorphe dans sa conception comme dans ses agissements. La bande se distingue d’abord par la peur qu’elle exerce et l’efficacité dont elle fait preuve dans la conduite d’une action violente en réunion, même de brève durée, vis-à-vis de cibles choisies et dans un environnement donné.

Source: lefigaro.fr/flash-actu

Humour: le « coup du jambon »…

Piqué à FDS: http://www.youtube.com/watch?v=sUXrUVHiWy0

Y’en a qui vont pas aimer. C’est fait pour…

FDF

Identité nationale: les « mesurettes » à Besson…

Celà avait mis en émoi la France politique… Résultat, à la veille des régionales, on tombe dans la « démesurette »…

FDF

Accès à la nationalité française
Nécessité de signer la Charte des droits et devoirs
09.02.2010
//
Agenda
février 2010
l m m j v s d
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28

Les étrangers désireux d’accéder à la nationalité française, par naturalisation ou acquisition, seront appelés à signer une «charte des droits et devoirs» devant une autorité publique, a annoncé, lundi, le Premier ministre français, François Fillon, en clôturant une première étape du débat controversé sur l’identité nationale.







Cette nouvelle procédure fait partie d’une série de mesures évoquées par M.
Fillon et qualifiées de «mesurettes» par l’opposition notamment socialiste qui avait âprement critiqué ce débat dès son lancement en novembre 2009 par le ministre de l’Immigration, Eric Besson.

Le Premier ministre, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue d’un séminaire gouvernemental clôturant ce débat, a cité parmi les mesures adoptés, «la pratique systématique des cérémonies d’accueil» des étrangers accédant à la nationalité française afin de donner un caractère «solennel» à cette opération.

Selon lui, ces premières mesures s’inspirent largement des propositions qui se sont dégagées lors des débats sur l’identité nationale, les objectifs retenus étant de «mieux faire connaître les valeurs de la République» française, de «cultiver la fierté d’être français» et de «renforcer l’intégration des étrangers».

Sur ce dernier point, il a aussi décidé de généraliser sur le territoire français l’opération «l’école ouverte aux parents d’enfants étrangers», expérimentée avec succès dans 12 départements, ainsi que le renforcement des formations proposées aux étrangers dans le «contrat d’accueil et d’intégration», en mettant l’accent sur «le respect des valeurs de la République», en particulier le principe d’égalité entre les hommes et les femmes».

Au plan civique, M. Fillon a annoncé la mise en place d’un carnet du jeune citoyen destiné à accompagner, du primaire au lycée, la formation civique des jeunes générations et mieux les préparer à l’exercice futur de leurs responsabilités, ainsi que le renforcement du programme d’ensemble de l’éducation civique dans les collèges et les lycées.

Il a, aussi, défendu le «nouveau service civique», un projet en cours de discussion au Parlement, qui permettra à des jeunes majeurs de s’investir sur une base volontaire dans des actions d’intérêt général et de bénéficier d’une formation civique complémentaire.

Enfin, le Premier ministre a annoncé la décision d’«apposer le drapeau tricolore sur chaque école et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, qui constitue notre référence républicaine française, dans chaque classe».

Par ailleurs, M. Fillon n’a pas manqué de défendre la légitimité de ce débat qui a fait l’objet d’âpres critiques de droite et de gauche, dont certains l’ont accusé notamment de servir de «défouloir raciste» et de «stigmatiser» l’immigration et l’Islam.

Il a dit ne pas regretter d’avoir donné la parole aux citoyens, au regard des milliers d’interventions et de témoignages suscités par les quatre mois de débat. «Je ne puis concevoir que dans notre société on puisse débattre de tous les sujets, sauf de celui qui nous concerne tous de façon vitale», a-t-il lancé.

Le Chef de l’exécutif français a, d’autre part, tenté de recadrer le débat sur l’identité nationale après les dérapages qui l’ont marqués, estimant que ce débat n’est pas terminé. Cette question «a vocation à être débattue dans la durée, de façon naturelle, de façon sereine et non partisane, car rien n’est pire que le silence, rien n’est plus délétère que les non dits et les anathèmes qui ont toujours fait le jeu des extrémistes», a-t-il noté.

Selon lui, le débat a permis aux Français d’exprimer à la fois une «angoisse face à ce qui est parfois vécu comme une perte de repères, mais aussi une espérance pour bâtir l’avenir de façon collective».

Il a, en outre, annoncé la mise en place d’une «Commission de personnalités», comprenant des élus de la majorité et de l’opposition, des intellectuels et notamment des historiens, chargé d’approfondir le débat et de suivre la mise en £uvre des mesures décidées et d’en proposer de nouvelles.

A cet égard, «un séminaire gouvernemental sera à nouveau consacré à la question afin d’évaluer les premières mesures engagées et en impulser d’autres», a-t-il dit, précisant que le Président Nicolas Sarkozy s’exprimera en avril sur l’identité nationale et sa relation avec la République.

Les séries de mesures annoncées par M. Fillon ont été vertement critiquées par les partis d’opposition, le Parti socialiste (PS) les qualifiant de «mesurettes» dont a accouché le séminaire gouvernemental.

Ce séminaire, qui marque la «fin d’un fiasco annoncé», a accouché «de mesurettes pour faire croire que tout cela a servi à quelque chose», a déclaré le secrétaire national à la coordination du PS, Harlem Désir.

Pour Roland Muzeau, porte-parole des députés du Parti communiste français (PCF), ce débat est une «opération nauséabonde» qui «a libéré la parole raciste et xénophobe».

Source: lematin.ma

Prières musulmanes illégales à Clichy et à Puteaux: réagissez, agissez!!!

Ce n’est pas ça, la France! On va faire fuir les touristes, en plus d’avoir à supporter cette vision nauséabonde… Des culs en l’air… Chacun son truc, mais je considère ce genre de cliché comme absolument contraire à l’identité nationale. Il faut faire stopper tout de suite ces agissements d’une autre époque et absolument inadaptés à notre France!

FDF


Chaque vendredi, dans la ville de Clichy (92), en face du centre commercial Leclerc (167 boulevard Victor-Hugo), dans la rue Madame de Sanzillon, des musulmans placent des barrières sur la chaussée pour réquisitionner l’équivalent de trois places de parking, déroulent des grands tapis sur le trottoir, et prient ensuite, pour une centaine d’entre eux, en plein domaine public.

Nous avons aussi mis en ligne trois vidéos tournées le vendredi 11 décembre à Clichy, qui montrent ces prières illégales.

….Si tel est le cas, trois questions se posent : la mairie de Clichy exige-t-elle, pour la location de cette salle aux musulmans, un loyer conforme aux prix pratiqués sur le marché ? Et, si la mairie loue cette salle aux musulmans, pourquoi n’utilise-t-elle pas ce fait comme moyen de pression pour obliger ces derniers à ne plus prier illégalement sur le trottoir de cette rue ? Enfin, qu’attend la mairie de Clichy pour demander à le Préfecture de prendre un arrêté préfectoral interdisant la prière sur le trottoir de cette rue ?

Nous invitons nos lecteurs à écrire au maire de Clichy, Monsieur Gilles Catoire, pour demander que les trottoirs de la rue  Madame de Sanzillon soient enfin libérés de ces occupations illégales.

L’article complet à cette page: http://www.ripostelaique.com/Precisions-sur-les-prieres.html

Monsieur Gilles Catoire,

Mairie de Clichy,

80 boulevard Jean Jaurès,

92110 Clichy.

Quoi mettre dans l’enveloppe?  L’article de Riposte Laïque  concernant Clichy en procédant ainsi :

Cliquer Fichier dans le coin supérieur gauche de la page http://www.ripostelaique.com/Precisions-sur-les-prieres.html

Puis sur Aperçu avant impression. Choisir l’échelle 90% (ou mieux 92% avec l’option  personnaliser) puis cliquer Imprimer pour imprimer la page 3.

Un timbre ordinaire permettant d’envoyer 2 feuilles soit4 pages vous pouvez donc ajouter un texte de votre cru au verso de la page 3 à Monsieur Gilles Catoire pour  lui faire savoir que si ce qui compte vraiment pour un pieux musulman n’est uniquement que sa piété, sa relation directe avec Allah, personne en France ne l’empêche  de prier chez lui. Signez ce texte si vous le souhaitez. Il est loisible d’ajouter ce texte  de Riposte Laïque de 2 pages au format PDF donnant des arguments aux maires pour dire: NON aux mosquées !

http://sitasecure.files.wordpress.com/2009/10/argupourmaires.pdf


Rues occupées à Puteaux: écrivez au maire

Une action initiée par Maxime Lépante que nous relayons.

Prières musulmanes illégales à Clichy

……Attachés à l’exactitude des informations que nous livrons à nos lecteurs, nous avons mené l’enquête, et nous avons découvert que, depuis juillet 2009, un arrêté préfectoral interdit aux fidèles de la mosquée de Puteaux de prier dans la rue (et non « depuis le début de l’année 2009 », comme le prétend mensongèrement la mosquée de Puteaux). Nous avons aussi découvert que cela faisait 7 ans que les musulmans de la mosquée de Puteaux étaient autorisés à prier sur la voie publique, et que la rue Saulnier était bloquée sur plusieurs dizaines de mètres par les forces de l’ordre afin de permettre à ceux restés dehors de prier illégalement sur la chaussée de cette rue ! Nous avons enfin découvert que les musulmans de la mosquée de Puteaux continuent aujourd’hui, en février 2010, à prier illégalement sur la voie publique, la différence étant qu’à présent ils ne prient plus sur la chaussée, mais sur les trottoirs de cette rue ! Bref, malgré cet arrêté préfectoral, les musulmans de Puteaux persistent à occuper illicitement le domaine public !….

L’article complet sur Riposte Laïque à cette page: http://www.ripostelaique.com/Precisions-sur-les-prieres.html

Ecrivez au maire de Puteaux, Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud,  pour exiger que l’arrêté préfectoral soit respecté et lui faire savoir que si ce qui compte vraiment pour un pieux musulman n’est uniquement que sa piété, sa relation directe avec Allah, personne en France ne l’empêche  de prier chez lui.

Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud,

Mairie de Puteaux,

131 rue de la République,

92800 Puteaux.

Quoi mettre dans l’enveloppe: l’article de Riposte Laïque  concernant Puteaux en procédant ainsi :

Cliquer Fichier dans le coin supérieur gauche de la page http://www.ripostelaique.com/Precisions-sur-les-prieres.html

puis sur Aperçu avant impression. Choisir l’échelle 90% (ou mieux 92% avec l’option  personnaliser) puis cliquer Imprimer pour imprimer la page 1 et ensuite la page 2.

Un timbre ordinaire permettant d’envoyer 2 feuilles soit4 pages vous pouvez ajouter un texte de votre cru à Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud pour exiger que l’arrêté préfectoral soit respecté et lui faire savoir que si ce qui compte vraiment pour un pieux musulman n’est uniquement que sa piété, sa relation directe avec Allah, personne en France ne l’empêche  de prier chez lui. Signez ce texte si vous le souhaitez et postez-le.

Stigmatisation-Profanation de la grande mosquée de St Etienne: « ils » vont manifester…

Allez, encore une petite sur la stigmatisation des muzz…


Si les Français, chrétiens, allaient manifester chaque fois qu’une église est profanée, incendiée, détruite, chaque fois qu’un cimetière chrétien est  retourné avec la plus grande sauvagerie dans les pays musulmans, la France ne serait plus qu’un grand terrain de manifs…


FDF

En attendant, pour des tags sur une mosquée, en France, c’est une révolution!


lundi 8 février 2010

Rassemblement devant la mosquée le xxxxxxxxx

La grande mosquée de St Etienne a été victime d’un acte islamophobe dans la nuit du 7 au 8 Février 2010. Venus vers 6h30 du matin accomplir la première prière de la journée du 8 Février, les fidèles de la mosquée étaient horrifiés en découvrant des écritures à caractère racistes et islamophobes sur les murs de la mosquée toujours en construction.

« La France au français » (NDLR: un « F » majuscule à Français, svp…) , « pas d’arabes ici » ou alors « heil hitler », voilà les inscriptions injurieuses que les fidèles pouvaient lire sur les murs de la mosquée.

Tout en condamnant avec la plus grande fermeté cette acte ignoble qui s’ajoute à celui de la mosquée de St Priest en Décembre 2008 et celui de la mosquée de Meyzieu en Aout 2008, le Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM – Rhône alpes) espère que les coupables de cet acte ignoble soient rapidement interpellés et sévèrement sanctionnés par la justice. Le CRCM Rhône Alpes réitère sa demande d’installation de caméras de surveillance aux abords des grandes mosquées.

La recrudescence des actes à caractères islamophobes est devenu un fait incontestable au regard du nombre de mosquées incendiées ou taguées et des cimetières profanées ces dernières années. Nier les menaces et violences exercées contre des Français musulmans ou relativiser ce fait social nouveau et extrêmement préoccupant est une grossière erreur. Aussi, le CRCM Rhône Alpes se joint au CFCM pour demander la mise en place d’une mission d’information parlementaire sur la montée de l’islamophobie en France.

Le CRCM Rhône Alpes et la grande Mosquée de St Etienne (RMR) organisent un grand rassemblement le xxxxxxxxxxxx au siège de la mosquée : 64, rue des Docteurs Bernard Henri Muller 42 000 St Etienne.


Venez nombreux (contre-manifester…)

FDF


Source: CRCM Rhône Alpes

Nîmes: Coups de feu à la mosquée!

Coups de feu à la mosquée: « Un proche de l’imam nous a insultés, a sorti une arme et a tiré »

RELIGION D’ AMOUR, de PAIX et de TOLERANCE…

FDF
19/02/2008

Une violente altercation a éclaté dimanche à la mosquée Al-Rahma de Nïmes.


Comment ça a commencé ?
Dimanche soir, vers 20 h, plusieurs coups de feu – trois selon des témoins – ont été tirés dans la salle de prières de la mosquée Rahma (La Miséricorde), second lieu de culte musulman de Nîmes, rue André-Marquès, selon Le Midi Libre.

Qui a été blessé ?
Deux adultes ont été blessés, l’un à la tempe, l’autre aux jambes, et un enfant de 6 ans a été choqué. L’une d’elles a été opérée lundi matin et a 15 jours d’ITT (Interruption Temporaire de Travail). « Son état de santé peut cependant être amené à évoluer », selon le procureur-adjoint de Nîmes Gildas Pavy.

Quelle arme a été utilisée ?
L’arme utilisée pourrait être un pistolet à grenaille. Les policiers ont interpellé l’auteur présumé des coups de feu, un homme âgé d’une soixantaine d’années qui serait domicilié au Mas de Mingue. Il a été placé en garde à vue. Une deuxième personne – l’un de ceux qui aurait désarmé le tireur – était entendue lundi soir dans les locaux de la police.

Qu’a fait l’imam ?
« Comme depuis plusieurs semaines, les deux groupes devaient faire leur prière chacun de leur côté. Nous avons attendu qu’ils terminent la leur », a raconte un fidèle au Midi Libre. « Alors que nous commencions à prier à notre tour, un proche de l’imam, connu comme étant un provocateur, nous a insultés. Nous avons voulu lui faire quitter les lieux. Il a sorti une arme. L’un d’entre nous l’a désarmé et a été blessé à la tempe. Il a tiré vers celui qui menait la prière et l’a blessé aux pieds. »

Et ensuite ?
Devant la mosquée, après 21 heures, une cinquantaine de personnes hostiles à l’imam n’attendait qu’une chose : voir emmener Driss Saoudi au commissariat, selon Le Midi Libre.

D’où vient le conflit ?
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose les partisans de l’imam Driss Saoudi, également président de l’association cultuelle et culturelle, et ses opposants. Après les injures échangées par les uns et les autres, une bagarre, en janvier dernier, avait nécessité l’intervention des policiers.
« Là, c’est l’escalade. Elle était prévisible. J’avais déjà alerté les autorités », commentait lundi soir Abdallah Zekri, représentant de la Grande mosquée de Paris, venu sur place apaiser les esprits surchauffés.

Source: Le Post, via JJ

Retour sur « inscriptions racistes sur une mosquée »…

Et ça, personne n’en parle, les médias n’osent pas faire leur travail?

FDF


 » Mort aux crétiens » sur la cathédrale de Clermont-Ferrand. Eglise Saint Joseph incendiée. (Ca date du 16 décembre; quelqu’un était au courant?).

Tag : 'Mort aux chrétiens' sur la cathédrale de Clermont-Ferrand

Mort aux chrétiens !
Sinistre tag sur la cathédrale de Clermont-Ferrand…

Depuis mardi 24 novembre 2009, une porte de la cathédrale de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, est souillée par un immense tag en lettres rouge sang : « Mort aux crétiens » (sic). L’appel au meurtre, signé de caractères illisibles, n’a pour l’heure suscité aucune condamnation, ni du maire socialiste, Serge Godard, ni même des autorités épiscopales.

Quant aux médias locaux, informés de la dégradation, ils ne l’ont pas portée à la connaissance de leurs lecteurs.

Seuls les Identitaires d’Auvergne, dirigés par Claude Jaffrès, se sont indignés, dans un communiqué, de cet « acte anti-chrétien [qui] s’ajoute à l’incendie criminel de l’église Saint-Joseph». En mars dernier, un incendie volontaire avait nécessité l’intervention de plusieurs dizaines de sapeurs-pompiers qui avaient mis cinq heures à en venir à bout. Une grande partie des boiseries avait été détruite.
Source : Novopress

Un silence quasi total des grands médias…

NDLR : Il faudra que l’on nous explique la raison de ce silence assourdissant des médias (journaux, radios, télévisions…) sur ces évènements, alors que ces mêmes médias sont si prompts à signaler et à fustiger les dégradations commises sur les édifices du culte musulman*, certes tout aussi condamnables. Il est vrai que la religion chrétienne nous demande, quand on reçoit une gifle sur la joue gauche, de tendre la joue droite. Est ce là l’explication ?

  • Nos journalistes sont-ils tous des chrétiens convaincus et soumis à ce point ?
  • Ou alors, ont-ils le souci de ne pas jeter de l’huile (sainte) sur le feu ?
  • Ou peut-être ne sont-ils pas au courant de ces faits ?
  • Ou bien, finalement, est-ce de la lâcheté pure et simple de leur part ?
  • Ne sont-ils pas conscients que leur indignation sélective ne fait qu’encourager ces comportements blasphématoires, indignes, et criminels ?

La question leur est posée.

Source: JJ

Mosquées: Le Mrap condamne les tags… Les parasites sont de retour.

Vu leur perte de crédibilité et leurs interventions stériles (mis à part quelques actions en justice rien que pour ramasser du fric pour leur fonctionnement interne), voilà le MRAP qui a trouvé un nouveau terrain de jeu: condamner les tags! Si ils le veulent, on pourrait pleurer sur leur stigmatisation, aussi?


FDF

08/02/2010

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a fermement condamné les inscriptions racistes sur la mosquée en construction à Saint-Etienne. « Le racisme anti-musulman a encore frappé« , a écrit le Mrap dans un communiqué. « Le MRAP demande au gouvernement de mettre en ?uvre immédiatement tous les moyens à sa disposition pour trouver et punir les responsables des actes criminels racistes, quelles qu’en soient les victimes. Il interpelle également le gouvernement pour qu’il fasse cesser tout discours qui stigmatise les étrangers, les immigrés ou les musulmans. »

D’après une info de: lejdd.fr