Francaisdefrance's Blog

07/02/2010

Immigration clandestine: les revoilà !!!

Et les revoilà, les Afghans !!! Ils sortent par une porte et rentrent pas une fenêtre…

Hangar de Calais

Eric Besson ne veut « pas de nouvelle jungle » (qu’il dit…).

07/02/2010

Eric Besson dénonce une "situation inacceptable" dans ce hangar de Calais.AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Installés dans un hangar de Calais par une association, 90 migrants ont passé la nuit sous surveillance policière. Le ministre de l’Immigration veut mettre un terme à cette « situation inacceptable ».

La jungle de Calais

Eric Besson, avait annoncé en septembre la fermeture de la « Jungle de Calais », où se trouvaient des centaines de sans-papiers.
En 2009, toujours près de Calais, le Centre Croix Rouge de Sangatte avait fermé ses portes. Ce hangar accueillait des centaines de clandestins.

Il ne faut pas « laisser se créer une nouvelle jungle », affirme le ministre de l’Immigration Eric Besson. Et pourtant, depuis samedi soir, environ 90 migrants et une vingtaine de militants sont installés dans un hangar de Calais. Rassemblés à l’appel de l’association altermondialiste No Border, ils ne veulent pas quitter les lieux.

Les autorités ont bien tenté de les déloger. Le hangar est entouré: des renforts de policiers et environ 75 CRS ont été appelés dans la soirée de samedi. Ils viennent prêter main forte à la quinzaine d’agents qui étaient postés devant l’entrée du bâtiment dans l’après-midi et qui n’avaient pu empêcher les migrants d’entrer. « Les policiers veulent bien laisser sortir les migrants mais pas rentrer, donc ils les empêchent d’aller chercher de la nourriture », se plaint le président de l’association SOS soutien ô sans-papiers.

« Pas de base arrière pour les filières mafieuses »

Eric Beson veut mettre le hola. « L’Etat ne laissera pas se reconstituer un lieu qui servirait de base arrière aux filières mafieuses de l’immigration clandestine à proximité du port de Calais », détaille Eric Besson dans un communiqué. Il souligne sa « détermination » à « ne pas laisser se créer de ‘nouvelle jungle‘ ou de ‘ nouveau Sangatte’ sur le territoire français ». Après avoir condamné « l’occupation d’un local inadapté à tout hébergement », Eric Besson a indiqué que son ministère procédait à « l’analyse des actions à envisager pour mettre fin à une situation inacceptable ».

En septembre 2009, des gendarmes ont évacué la 'jungle de Calais'. De nombreux afghans ont ainsi dû quitter les lieux.AFP

En septembre 2009, des gendarmes ont évacué la ‘jungle de Calais’. De nombreux afghans ont ainsi dû quitter les lieux.

En attendant, migrants et militants tiennent bon. « Le sous-préfet nous a demandé d’évacuer les lieux, nous promettant en échange qu’aucune interpellation de migrants ne serait faite », raconte encore le président de l’association SOS soutien ô sans-papiers. « Légalement, les autorités n’ont aucune raison d’intervenir. Il s’agit d’une réunion privée, qui se déroule dans un lieu privé ».

En effet: le hangar de 600 mètres carrés a été loué il y a quelques semaines par SOS soutien ô sans-papiers. Elle en a confié la gestion aux militants de No Border – qui n’ont jamais caché leur intention de s’en servir comme pour les migrants.

Il y a beaucoup trop d’associations parasites à qui il faudrait ouvrir les yeux et couper les moyens. Les Français auraient beaucoup à y gagner…

FDF

Source: lexpress.fr

Juges et policiers… dans la balance.

Vu sur: bencausedonc.blogs.nouvelobs.com

07.02.2010

Arrivés en trombe derrière moi, les deux jeunes flics ont actionné la sirène de leur Peugeot. Je me suis garé sur le champ pour m’entendre reprocher très poliment de téléphoner en conduisant.

Indiscutable. Je ne le fais jamais d’habitude, mais là « je répondais exceptionnellement à l’appel important d’un médecin ».

-« …Tout le monde a une excuse dans ces cas-là, M’sieur… ».

-« Exact!… »

Et en effet, dans ce genre de situation, il ne faut surtout pas la ramener. Ce que font bien des gens…

Je n’avais même pas mes papiers. Complaisants : -« …Vous avez bien une connaissance que vous pourriez contacter!…? »

Pensant qu’ils suggérent quelqu’un dans la Police pour se porter garant de mon identité, j’hasarde : -« Oui, le Divisionnaire Untel »

-« …Vous cherchez à échapper à la contravention, Monsieur?! » (…Attendu le grade de ma « relation »)

-« Pas du tout. Pas le style de la maison… ».

Tous deux m’ont bien regardé dans les yeux. Je les fixai alternativement : « …vraiment pas le genre du bonhomme, croyez-moi : Je paierai ce qu’il faut »…

De là, aparté des deux gars pendant que je rappelle le Toubib pour m’excuser d’avoir raccroché brutalement.

…Puis ils reviennent vers moi  : « Vos nom et prénom, date et lieu de naissance, s’il vous plaît?« .

Je décline. Le plus aimable, mais qui m’a fait – gentiment je répète – les reproches ci-dessus, précise à son collègue, en s’en allant interpeller deux gosses qui passaient en faisant les cons sur un scoot : « Oujda?… c’est au Maroc, ça!… ».

Pigé :  Il est originaire de « là-bas »…

Bref : Ils m’ont laissé repartir avec une simple amende pour défaut de présentation de papiers d’identité.

Sympa, non?

Comme ils ont dû le sentir,  j’aime bien les flics débutants, avant qu’ils ne soient vriés, pour bon nombre, par le syndicalisme, le corporatisme à la française et donc la fainéantise. Parfois la combine : La plupart de ces « jeunes » ne sont pas seulement là « parce qu’ils n’ont pas pu entrer à la SNCF ». Non, beaucoup ont, sinon la vocation, au moins la volonté de bien faire. (ici des tenues impeccables. Plis aux fringues et godasses cirées) (Bobonne… ou plutôt Maman ? (Josyane ou Aïcha) veillant chaque matin à l’ensemble).

Retrouvé une demi-heure plus tard assis derrière le bureau d’accueil du commissariat, et tenant le crachoir à une fliquette jolie comme un cœur… et très souriante, l’autre, celui qui n’était pas de chez moi, toujours très strict, m’a qualifié de « réactif » car j’avais déjà collé mon timbre à 11 balles sur la contredanse et j’apportais aussi mes papelards au contrôle (« Réactif » parce qu’on a en fait 45 jours pour acquitter l’un et 5 pour présenter les autres ») (Dixit).

Et alors que je le remerciais de nouveau en m’en allant, il m’a répondu que lui et son collègue n’avaient fait qu’agir « simplement« , « avec discernement« .

C’était en fait « une fleur » qu’ils m’avaient accordée.

Du coup, quand j’entends ce soir aux Infos que des (…je peux pas dire enfoirés, ça m’attirerait des problèmes, mais je le pense), que des… énergumènes, des tchiapacans de juges français, à 90% gauchards, se sont amusés sous je ne sais quel prétexte juridique dont je me tape le coquillart, à relâcher de la racaille récemment embastillée pour agressions contre des policiers, cette émancipation étant en réalité un effet de leur haine des principes d’autorité et des institutions qui les exercent, et surtout pour emmerder le Nain qui essaie de remettre en ce moment un peu d’ordre dans leur boutique : Je vois rouge.

Au fait, en parlant de « rouge » et de ces honnêtes magistrats que je t’enverrais bien à Cayenne couper du bois ou faire la plonge dans les popotes de la Légion (tube de vaseline non fourni) (…Pour leurs petites mains blanches de fonctios, bien sûr) : Que devient donc le sémillant juge Portelli, qui sévissait naguère encore dans la colonne des Autistes?

Oui, ce mec dont son administration recommandable a fait un président ou un vice-président du Tribunal de Paris, excusez du peu, et qui ne sait pas mettre une cravate quand il est invité es-qualité sur un plateau de télévision. Vous voyez le topo pour un étranger qui tomberait sur l’émission : Un juge français dans toute sa dignité, M’sieurs-dames!…

Et Portelli qui surtout débitait un jour chez  Paul Amar (« Revue de Presse ») des concepts sur l’exercice de sa profession (il doit sans doute s’agir d’éthique?) et sur la société dans son ensemble, à s’arracher les coils des pouilles.

Un exemple entre mille? Sur les meurtriers récidivistes : Il fallait que la société « conçoive » que 4% des assassins re-tuent quelqu’un, un enfant, une femme, ou plusieurs, dans les mois ou années qui suivent leur libération de taule. Ollé!…

Alors que je te balancerais tout ça vite fait au bout d’une corde : Economie, débarras d’êtres nuisibles, et maigre consolation pour les familles des victimes.

Oui mais la vengeance n’est moralement plus admissible de nos jours : C’est pas bien, humainement incorrect, qu’ils disent, les bons juges français. Eux et nos fringants intellectuels parisiens.

Eh, oui : Ils sont civilisés, eux. Moi, non.

En effet : Je n’ai toujours pas trouvé les accords exacts de Li’le Darlin’.

Quel rustre!

L’islam doit se modérer pour être compatible avec les valeurs de la République !

Samedi 6 février 2010

La question parait abrupte au premier abord et beaucoup de politiques et journalistes « bien-pensants », ne cessent de critiquer le simple fait de la soulever.
Mais essayons de pousser la question un peu plus loin :

Premièrement, pourquoi l’islam, s’il n’accepte aucun compromis, serait incompatible avec les valeurs de la république ?

En second lieu, et c’est le point le plus problématique, pourquoi tant de politiques et de journalistes refusent ne serait-ce que de se poser la question alors même qu’ils y apportent sans même sans rendre compte des réponses toute faites ?

Pour développer le premier point, il est utile d’effectuer un travail important : Étudier la source de l’islam : Le coran.

Travail que peu des politiques et journalistes semblent avoir réalisés. Ceux-là-même qui nous « vendent » toute cuite l’idée que l’islam est une religion pacifique et qu’il y a une frontière très claire entre islam et islamisme.

Dans ce monde ou l’on pense pour les citoyen, ceux-ci sont rassurés .On leur énonce à longueur de prise de parole que l’islam est une religion intrinsèquement positive et que ce n’est que sa dénaturation par les islamistes qui pose problème.

Seul hic : Quand, en bon citoyen, l’on décide de s’informer par soi-même (et non plus se laisser réquisitionner le cerveau pour se faire vendre du coca-cola) on déchante très vite…
Diatribes anti-juifs, abaissement de la condition féminine, confusion permanente entre combat religieux et combat guerrier font légion.

A ce titre rappelons que ce qui constitue aujourd’hui le coran furent à l’origine des prêches utilisée pour galvaniser les partisans de mahomet dans sa volonté de conquérir la mecque militairement.

Or qu’y a-t-il de plus puissant que la religion pour galvaniser une foule ?
Le contexte gravitant autour de l’islam et les valeurs qu’il porte paraissent donc trop souvent comme violentes et incompatibles avec les valeurs de la République

Cependant ce constat se réduit-il seulement à l’islam ? Sûrement pas, le christianisme a véhiculé par le passé en Europe tout autant de valeurs négatives.
Seulement, on pourrait s’en arrêter là et ne pas voir deux problèmes majeurs et spécifiques premièrement à l’Islam et ensuite à la situation européenne aujourd’hui.

Si le coran, comme la bible, véhicule en son sein des valeurs d’intolérance et de violence il est singulier de noter, que contrairement à cette dernière il n’y va pas par quatre chemin .

Là où la Bible peine à convaincre un païen, tout en relatant de nombreux épisodes violents ou portant un discours incompatibles avec nos valeurs, le coran cherche à convaincre sur absolument tout son énoncé, notamment à convaincre de mener la guerre sainte, à convaincre qu’il faut être intolérant face à un païen, et plus largement à convaincre son public d’adopter des pratiques incompatibles avec nos valeurs.

En un sens l’islam est à la religion ce que le sarkozysme est à la politique : Une religion portant des valeurs de façon totalement décomplexée.
Après, ces valeurs peuvent être considérées ou non en accord avec les valeurs des sociétés qui l’accueillent et c’est là le point sensible du sujet.

Alors que la République a su par le passé se battre contre l’obscurantisme et la volonté de contrôler la société que portait le christianisme elle reste aujourd’hui béate devant l’arrivée de l’islam.

Parce qu’arrivé après la longue lute pour la laïcité, l’islam ne se voit aucunement imposer de compromis ni même de s’adapter à la République.

Plus grave même, alors que l’on peut sans crainte critiquer le christianisme, et cela est sain dans notre système, il est devenu quasi-interdit de critiquer l’islam sous peine d’être perçu comme raciste.

On en est venu au point que ceux se revendiquant de l’héritage du combat en faveur du droit des femmes s’accommodant d’un religion les bafouant.

Sur la lancée du combat contre le racisme, combien de politiques et de journalistes ont tout simplement préféré ne pas ouvrir le débat sur l’islam ?

Ainsi, à part pour effleurer le sujet pour le refermer aussitôt en rabâchant des propos bien-pensants, le sujet reste un tabou.

Mais, n’est-il pas contradictoire de vouloir se battre contre les amalgames et préjugés, comme beaucoup de politiques et journalistes s’en défendent, et à côté de cela d’accepter l’amalgame entre critiquer un système religieux quel qu’il soit et être raciste ?

En réalité, l’Europe se retrouve aujourd’hui devant un dilemme dont les conséquences risques d’être grave si l’on ne l’appréhende pas .Alors que les citoyens commencent à radicaliser leur position par rapport à l’islam, les élites accentuent leur mutisme.

En croyant préserver la société de débats diviseur elles divisent en réalité encore plus la population des élites.

Source: Vox Populi

Racaille: la solution trouvée à Nancy?




A Nancy et Saint-Cyr-l’Ecole : l’auto-défense fait reculer la racaille

5 février 2010


NANCY(NOVOpress)

Alors que la délinquance gagne du terrain en France, deux récents faits divers en Meurthe-et-Moselle et dans les Yvelines rappellent que l’auto-défense permet de barrer la route à la racaille. Depuis des semaines, la ville de Nancy vit dans la terreur d’agressions ultra violentes. Elles ont déjà coûté la vie à un Français. Dans la nuit de samedi à dimanche, un restaurateur nancéien s’est de nouveau fait attaquer par deux individus en plein centre-ville. Il doit la vie sauve grâce à l’utilisation d’une arme à impulsions électriques qui a fait fuir ses agresseurs.

Mardi soir, cette fois à Saint-Cyr-l’Ecole, un homme de 48 ans rentre à son domicile en scooter. L’engin une fois garé, il voit fondre sur lui deux voyous dont l’un armé d’un pied-de-biche. La victime est bien décidée à se défendre : « Je ne me suis pas laissé faire. C’est mon côté paysan du Cantal », témoigne-t-elle dans Le Parisien de ce jour. Il réussit à désarmer le porteur de la barre de fer.

Le second délinquant tente de voler le deux roues. Le propriétaire du véhicule lui donne alors « un bon coup sur l’épaule droite » puis se dirige vers son complice qui tentait de prendre la fuite en voiture. « J’ai donné un coup sur le pare-brise. Cette fois-ci, c’est moi qui étais armé. Et même s’il avait une cagoule, j’ai bien vu qu’il n’en menait pas large », témoigne la victime. Quand l’Etat démissionne face à la racaille, ce sont les Français qui se trouvent dans l’obligation de se défendre.

Novopress.info 2010

La mosquée de Drancy dans Charlie Hebdo.


Lu dans Charlie Hebdo de mercredi 3 février, un article sur la mosquée de Drancy, les menaces contre son imam et la réalité du rapport des forces à l’intérieur de la mosquée.


« MOSQUÉE DE DRANCY

UN IMAM À CONTRE-COURANT

L’affaire des menaces proférées le 25 janvier contre l’imam de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi, vire au feuilleton judiciaire. Pendant qu’il faisait enregistrer une main courante au commissariat, deux plaintes contre X pour « dénonciation calomnieuse » étaient déposées par ses opposants et une explication tumultueuse éclatait lors de la prière du vendredi suivant entre ses partisans et ses adversaires.

Une chose est certaine : Choulghami, opposé au voile intégral et engagé dans le dialogue avec les juifs, a été pris à partie violemment pour ces raisons-là. Ce qui fait de ses adversaires des intégristes. Mais loin d’être brimés à la mosquée de Drancy, ces intégristes ont toujours quasiment imposé leur loi, Chalghoumi ramant à contre-courant.

La preuve : juste après l’intervention israélienne à Gaza, la mosquée a invité Taysir al-Tamimi, chef de la Cour suprême islamique d’al-Qods, pour qui « le Hamas n’est que le prolongement de la pensée du Prophète ».

Il y eut aussi la visite du Cheikh al-Rahiti, présentateur d’une émission sur la chaîne salafiste Iqra, et de Safwat Hidjazi, un télé-prédicateur égyptien, interdit d’entrée en mai 2009 sur le territoire britannique en raison de ses prêches « musclés ».

Sans compter le cours de religion d’autres prédicateurs venus de Syrie ou d’Arabie saoudite.

Un peu imprudemment , l’entourage de Chalghoumi a été vite dénoncé un « commando sous obédience salafiste des Frères musulmans, manipulé par l’UOIF [Union des organisation islamiques de France] » Sauf que, là encore, cela ne tient pas : le cheikh Tarek Abou al-Wafa, un hôte habituel de la mosquée de Drancy, enseigne… à l’institut de formation d’imams de l’UOIF, à Saint-Denis, tandis qu’un autre intervenant, imam à Villiers-le-bel, est réputé très proche des Frères musulmans.

En clair, l’imam Chalghoumi est bien un modéré, mais une partie de ses ouailles, qui pétitionne aujourd’hui pour qu’il parte, est parfaitement intégriste et ne s’est jamais privée de le montrer. Chalghoumi, lui, loin d’être un « imam des juifs », déclarait en janvier 2009 : « Je tiens à répéter haut et fort mon entière solidarité avec les Palestiniens ».

Source verte: lesvertsbagnolet.over-blog.com

« Ils » se plaignent encore: « Mosquée de Cannes : deux millions d’euros et autant d’humiliation ».

« ILS » ne se sente pas chez eux (photo prise dans une grande surface du sud de la Francarabia).


Et encore de la stigmatisation! Mais faites quelque-chose pour ce peuple « opprimé » !!!

FDF


fév2010

Lu sur: http://www.al-kanz.org/2010/02/06/mosquee-cannes/

« L’information est parue dans Nice Matin. Alors que les musulmans de Cannes craignaient de ne pas réussir à collecter l’ensemble des fonds nécessaires à la construction de cette nouvelle mosquée, soit deux millions d’euros, un généreux donateur s’est manifesté et a proposé de financer la totalité du projet. Le geste, rare, est remarquable. La posture de la mairie bien moins.On apprend en effet dans l’article de Nice Matin que le cahier des charges imposé par la mairie « exige un financement transparent et d’origine française (que les services de l’État doivent vérifier) ». Plus encore, « il émet des conditions destinées à éviter toute contradiction avec les lois ou les usages. Pas de minaret, pas de muezzin, par exemple. » L’argent du donateur sera même directement envoyé aux entreprises qui se chargeront des travaux et non versé sur le compte de l’association.

Insupportable mise sous tutelle qui ne dit pas son nom. Suspicion, humiliation, infantilisation caractérisent la laïcité à la française lorsqu’elle s’applique à l’islam ; ce qui n’a pas échappé à un/e lecteur/trice de Nice Matin qui commente l’article en question.

Il est étranger d’avoir à répéter les mêmes affirmations, dans un Etat de droit:
1) les hommes, femmes et citoyens musulmans sont des personnes comme les autres !
2) la liberté de culte leurs est garantie
3) la laïcité s’applique aussi à la religion musulman , donc je ne vois pas pourquoi cette pseudo tutelle de l’Etat !
4) on impose pas de conditions aux églises, aux synagogues… pourquoi en imposer au mosquées si ce n’est les règles communes existantes dont les règles d’urbanismes.
5) il est dangereux dans un état de droit , qu’il y est en permanence une suspicion, une méfiance, des préjugées qui n’ont rien à voir avec le droit.
6) il y a un contradiction des arguments, l’état ne peut pas dire d’un côté on est dans un état laïc et se mêler de choses religieuses ! Et d’autres part prendre des décisions pour les musulmans et ne pas financer par ailleurs alors qu’il finance la religion chrétienne.
7) demander à ce que nominales de curés et les finances soit de France et non du Vatican.

Comme dirait N., un ami, tant à qu’à être le sale Arabe (ou en l’espèce le musulman), autant être un sale Arabe debout qu’un sale Arabe à genoux. »

Source : Nice Matin

A vomir ! Propagande musulmane en Belgique. Bientôt chez nous, en France…


Ca se passe en Belgique. Regardez  jusqu’au bout ces vidéos. On ne se croirait pas en Europe? Ben si… La « religion » de paix d’amour et de tolérance dans ses oeuvres. Et on nous dit qu’il n’y a pas d’invasion de l’Occident par l’islam…

FDF

Et oui c’est encore à Molenbeek qu’on peut voir ce genre de chose…..

Après avoir vu ce reportage, si vous n’avez pas compris, vous ne comprendrez

jamais !!!

Voilà où on va … Bonne lecture…

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Belgique/video/x467yt_reportage-musulman-en-belgique_politics>

http://www.dailymotion.com/video/x467yt_reportage-musulman-en-belgique