Francaisdefrance's Blog

13/01/2012

Grand Lyon et la SNCF pris en « flag » de discrimination positive !

Là, attendons les réactions de Sos Racaille Racisme, la LICRA, la Halde, etc… Restez à l’écoute mais ça risque de durer un moment…

FDF

.

Dans le « Grand Lyon »…

Un contrôleur agressé au couteau dans un train venant de Lyon; mais ça, on évite d’en parler…

.

.

.

Nous avions, dans un précédent article, pointé du doigt les méthodes de recrutement pratiquées par la SNCF et le Grand Lyon, nous demandant si la sélection de candidats issus « en priorité des Zones urbaines sensibles (ZUS) » n’était pas un moyen détourné pour ces deux organismes de faire un recrutement sur des bases ethniques, afin de privilégier les candidats issus de la « diversité », nouveau terme de la novlangue médiatique pour désigner principalement les populations « afro-maghrébines ».

Après enquête, la réponse est clairement oui !

Oui, cette méthode de recrutement est un moyen détourné pour recruter en priorité des « Afro-Maghrébins » et ce au détriment des « Français de souche ».

Oui, le Grand Lyon mène une politique de « discrimination positive » afin de privilégier « les Français issus de l’immigration » en pratiquant une sélection territoriale des candidats.

Ces méthodes de « discrimination positive territoriale » ont été clairement explicitées dans un rapport public datant de 2006, « Renouvellement démographique de la fonction publique de l’Etat : vers une intégration prioritaire des Français issus de l’immigration ? ». L’auteur, Gwénaële CALVES, présente les pistes suivies par la SNCF et le Grand Lyon (avec beaucoup d’autres organismes et entreprises !) cinq années plus tard dans certaines sessions de recrutements.

Et comme toujours en France, il faut s’astreindre à un véritable exercice de décodage de la novlangue étatique et éclairer les zones d’ombre pour comprendre le mécanisme mis en place afin de privilégier les populations « afro-maghrébines » au détriment des « Français de Souche ».

Car l’exercice est périlleux voire même explosif pour une République si sourcilleuse sur l’égalitarisme : comment faire pour que, dixit Nicolas Sarkozy, « le fils de Mohamed et Latifa » soit « plus aidé que celui de Nicolas et Cécilia » (1) sans que cela ne s’ébruite ? Comment recruter sur des bases ethniques lorsque la loi l’interdit alors que dans le même temps la SNCF et le Grand Lyon en tant que signataires de la « Charte de la diversité » se sont engagés à refléter « la diversité ethnique de la société française » dans ses effectifs ?

« La discrimination positive territoriale » pour privilégier les « Afro-Maghrébins »

Il suffit tout simplement d’intensifier « la discrimination positive territoriale » afin de cibler « en priorité les habitants des Zones urbaines sensibles (ZUS) » comme lors du forum « Rendez-vous égalité et compétences » à Lyon en octobre dernier ! Comme le note l’auteur du rapport, « les politiques de discrimination positive territoriale peuvent, de manière générale, s’analyser comme des politiques de discrimination positive indirecte au bénéfice des personnes issues de l’immigration ».

Mais pas n’importe quelles personnes issues de l’immigration : exit donc les descendants d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais, etc. et même les Français en règle général puisque « nous sommes tous des enfants d’immigrés ».

Non, les entreprises françaises et l’Etat veulent faire du recrutement ethnique, mais sans le dire ! Car « le critère du lieu de résidence » et « la catégorie administrative jeunes des quartiers sensibles » ont permis « au cours des dernières années, la mise en place de diverses mesures de discrimination positive. Il s’agit d’une catégorie “à double fond”, qui permet aux politiques publiques d’intégrer implicitement un critère de désignation des individus qui, dans d’autres pays, serait qualifié d’« ethnique ». Le critère de la localisation géographique cible une population définie par des caractéristiques socio-économiques, mais il fonctionne aussi comme un mot de code qui permet de designer, de manière implicite et non exclusive, les jeunes issus de l’immigration ».

Le Grand Lyon fait la promotion des « Français issus de l’immigration »

Et c’est exactement le chemin suivit par le Grand Lyon depuis plusieurs années, comme le prouve la note du centre de Ressources Prospectives du Grand Lyon, Millénaire 3, intitulée : « Comment lutter contre les discriminations raciales ? Des pistes d’action dans les secteurs du logement, de l’éducation et de l’emploi ». L’auteur de cette synthèse datant de 2006, Caroline Januel, préconise de « promouvoir et aider l’accès à la fonction publique territoriale, des Français issus de l’immigration » (à travers le ciblage des quartiers de la politique de la Ville, ce qui lève toute difficulté juridique) afin de « de mieux prendre en compte la diversité au sein des collectivités locales. »

Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, s’est attelé depuis sa première élection en 2001 à promouvoir la « diversité ». Pierre angulaire de cette politique (2), Georges Kepenekian, adjoint délégué à la Culture et aux Droits des citoyens, coordonne cet imposant dispositif. Il est aidé en cela par cinq autres adjoint(e)s : Marie-Odile Fondeur (RH) ; Anne-Sophie Condemine (Emploi – Insertion) ; Thérèse Rabatel (Egalité femmes – hommes, handicap) ; Jean-Louis Touraine pour les services au public ; Louis Lévêque pour la politique de la ville et le logement.

La SNCF : Zone urbaine sensible et recrutement ethnique

La SNCF, comme la ville de Lyon, pratique depuis de nombreuses années une politique de recrutement favorisant la « diversité ». Elle a d’ailleurs instauré des quotas dans ses embauches, avec l’objectif d’avoir 15% de candidats provenant des Zones Urbaines Sensibles(3). Le président de la SNCF, Guillame Pepy, ne s’en cache même pas : « Ce n’est pas une politique de quotas ou d’emplois au rabais mais la SNCF doit représenter la diversité. 15 %, cela correspond à ce que nous devrions retrouver dans le processus d’embauche normal. Comme les candidats ne viennent pas à nous, nous allons vers eux à travers des forums de l’emploi ou des offres »(4).

Le Grand Lyon et la SNCF sont l’arbre du « recrutement ethnique » qui cache la forêt des discriminations frappant la « majorité visible » des « petits blancs ». Tout cela au nom de « l’idéologie antiraciste », véritable machine de guerre contre les « Français de souche ».

(1) Nicolas Sarkozy avait déclaré lors d’une visite dans une ville de la banlieue lyonnaise : « le fils de Mohamed et Latifa doit être plus aidé que celui de Nicolas et Cécilia » http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20040213.OBS4261/sarkozy-traite-de-facho-par-des-jeunes.html
(2) (2) Voir Lyon citoyens Mars 2011
(3) « 15 % d’embauches en zone urbaine sensible pour la SNCF » http://www.leparisien.fr/pantin-93500/15-d-embauches-en-zone-urbaine-sensible-pour-la-sncf-03-01-2009-360517.php
(4) En bref – La SNCF veut recruter dans la diversité http://www.mden-reunion.fr/general/en-bref-la-sncf-veut-recruter-dans-la-diversite/

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://fr.novopress.info/]

Merci à JC JC…

31/10/2011

Lettre de blâme à Jean-Pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers

Nous avons l’occasion d’agir sans passer par une pétition (il est vrai que ces dernières ont une portée limitée…), alors profitions de Actions SITA pour exprimer notre mécontentement quand cela est nécessaire. Ca ne coûte qu’un timbre et une enveloppe et ça arrive forcément sur le bureau de l’intéressé. Mais pas d’injures ni insultes. Ce n’est pas le but. C’est un moyen de se faire entendre de la façon la plus démocratique qui soit… Alors, suivez les consignes ci-dessous. Pour moi, évidemment, c’est fait.

FDF

.


Copie d’écran de la proposition d’origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l’article « Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3) »

Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Voici ce que je propose: Copier et envoyer ce mot au Président du Sénat Monsieur le Président Bel, Vous n’êtes pas élu par le peuple français et vous n’avez de ce fait pas le droit de prendre des initiatives qui bouleverseraient sa quiétude. Votre projet de “vote des étrangers” est purement politique et à des visées électoralistes. Vous, vos pairs, les élus de votre parti ainsi que les membres de votre familles n’auraient nullement à souffrir des conséquences qu’occasionnerait un tel vote. Vous vivez déjà aux frais des contribuables français, vous jouissez de privilèges que vous n’entendez nullement remettre en cause, vous vivez dans des appartements de fonction dans les beaux quartiers de la Capitale, vos enfants et petits-enfants fréquentent des écoles et lycées huppés où la diversité n’est pas de mise. Pourquoi vouloir nous imposer le vote des étrangers qui conduira inéluctablement vers des mairies administrées par des islamistes, des communautaristes et autres? L’exemple tunisien devrait vous servir de phare. Non, Monsieur Bel, vous n’avez pas le droit d’agir en mon nom et en celui des français, un tunisien ou un ukrainien n’a pas le droit de voter au municipales car je ne pourrait jamais voter à Tunis ou à Kiev.
Copie d'écran de la proposition d'origine de Yennamar sur fdesouche.com, commentaire 61 de l'article -Metz (57) : 10.000 signataires pour la pétition anti-Métis (France 3)- Yennamar - Le 28 octobre 2011 à 12 h 26 min | Permalien | Signaler un abus / Le Parti socialiste après être devenus un parti de notables, d’élus se veut maintenant le Parti de l’anti-France, le parti des étrangers. Monsieur le Président du Sénat, renoncez dés à présent à votre projet, vous avez déjà détruit la France après 30 ans de gestion calamiteuse, d’immigration incontrôlée. Vous ne vivez pas avec le commun des mortels français, vous ne subissez pas l’islamisation rampante de nos quartiers, l’intrusion du hallal dans les cantines de nos enfants, le racisme anti-blanc. Vous n’avez pas eu à fuir la ghettoïsation de nos cités. Le français moyen que je suis, telle une vache à lait, paye pour votre train de vie fastueux, vos dépenses monarchiques, et l’archaïsme du Sénat (dixit Lionel Jospin). Vous n’avez pas le droit Monsieur Bel, après avoir contribué, avec les membres de votre clique à transformé mon pays en Francistan, à l’achever avec votre projet incompréhensible. Espérant que vous reviendrez à la raison, que le peu d’amour que vous portez à la France se manifeste en vous, recevez Monsieur Le Président, tous mes voeux de retour à la raison. Adresse : SENAT Bureau du Président Bel 15, rue de Vaugirard 75291 PARIS Cedex 06 Ensemble nos voix porteront. A défaut de se réunir (car il n’y aura personne) envoyons tous cette missive dés lundi en grand nombre.

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de blâmer
Démocratie directe

Le texte de Yennamar vous est proposé en version (légèrement retouchée) PDF une page :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers
lettre-blame-jean-pierre-bel-president-senat-droit-vote-etrangers.pdf

Imprimer, recopier sur l’enveloppe l’adresse qui figure en haut à droite de la lettre, plier la lettre, la mettre dans l’enveloppe, la fermer, timbrer et poster.

Un timbre tarif de base « 20 grammes » permet d’envoyer deux feuilles (soit quatre pages). Vous pouvez, si vous le souhaitez, rentabiliser votre envoi en complétant le blâme avec la version PDF en trois pages du discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes ».

Voici, pour simplifier, le document PDF final en quatre pages :

Lettre de blâme à Jean-pierre Bel, président du sénat, à propos du projet de droit de vote des étrangers + discours de Paul Weston -Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : --Nous vous demanderons des comptes-- -
(Document pdf obtenu avec pdfjoin.com)

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça
de dire concrètement au président du sénat
NON au droit de vote des étrangers !

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

03/09/2011

Le procès en appel de Marie Neige Sardin l’irréductible libraire du Bourget(93) se tiendra le 7 septembre…

Venez le plus nombreux possible. Il devrait y avoir « du spectacle »…

Si, en attendant, vous souhaitez visiter son blog: http://le-bourget.over-blog.com/

FDF

.

Nous sommes heureux de relayer l’appel des identitaires d’Ile de France

Appel à présence … pour soutien moral.

.

Depuis plusieurs années, une libraire du Bourget subit un calvaire : attaque à main armée, viol en réunion, étouffement, étranglement, projection d’acideVingt-cinq agressions en six ans, sans compter les menaces et les intimidations quotidiennes.

Si vous voulez voir le fonctionnement de la justice française de vos propres yeux, nous vous recommandons de venir assister à l’audience de la Cour d’Appel de Paris concernant Marie-Neige Sardin (libraire dans le « neuf trois » au Bourget, son blog http://le-bourget.over-blog.com), auteur de « Celle qui dit non » (parution du livre aux éditions de L’oeuvre le 6 octobre 2011, en pré-commande sur Amazon.fr).

Que tous ceux qui le peuvent jeunes étudiants, retraités viennent soutenir « Celle qui dit non » car la plupart des autres seront au travail.

RDV à la Cours d’Appel 1 de Paris. 6 boulevard du palais, escalier K chambre 7 pôle 2 à 13h30 le mercredi 7 septembre 2011.

http://www.enquete-debat.fr/archives/marie-neige-sardin-celle-qui-a-dit-non

13/04/2011

Mosquées de Toulouse (Frankistan) : Avertissement aux néo-pétainistes !

blason islamique du futur califat de la ville de Toulouse, Haute-GaronneA Toulouse, on peut poignarder son prochain en pleine rue (1), violer une femme sous les yeux de son amant (2), tirer sur des pavillons (3), exécuter froidement un adolescent pour une sombre affaire de drogue (4), sans que la municipalité ne remette en cause sa politique sécuritaire. Pierre Cohen, maire PS de la ville rose et ses acolytes Verts, se grattent encore la tête pour savoir si la vidéo surveillance n’est pas une atteinte aux droits de l’Homme (5). L’extrême gauche, quand à elle, se dit hostile à l’installation de nouvelles caméras et parle d’État policier.

En revanche, ces prochaines années, les toulousains devraient voir sortir de terre 5 jolies mosquées. Pierre Cohen n’a sur cette question aucune hésitation. Il se dit même prêt à accompagner le mouvement. Sans surprise les verts approuvent, eux qui en 2009 se félicitaient de partager la rupture du jeûne avec les musulmans de la mosquée Tabar (6). Une visite amicale et communautariste qui, sous la plume de l’islamo-écolo-bobo Danielle Charles, prend des allures de conte de milles et une nuits.

Un extrait pour vous délecter de la mièvrerie exaltée dont est capable la prêtresse islamophile du Capitole. Elle parle ici de la rénovation de la mosquée Tabar, ancien château du XVI siècle :

Lire la suite :

les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.pdf
Les musulmans toulousains sont écolos et végétariens Publié le 11 avril 2011 par Jérôme Cortier - Article du nº 193 de ripostelaique.com

Source : http://ripostelaique.com/les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.html

Des élus démocrates et républicains, soucieux de l’avenir tant pour leur commune que pour la France, ne devraient JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne faut pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

Dans ce cas précis, les élus ont déjà été informés par plusieurs précédentes actions SITA, dont la presse locale (et même nationale) s’est largement fait l’écho :

– 17 août 2006 : La Dépêche, Le Nouvel Observateur, Associated Press

– 18 août 2006 : La Dépêche

– 22 août 2006 : L’Humanité

– 21 sept. 2007 : La Dépêche

Les élus de Toulouse savent aussi que l’islam a condamné à mort le professeur Robert Redeker de Saint Orens de Gameville, en banlieue Toulousaine, en septembre 2006, le mois où… à commencé la construction de la mosquée d’Empalot (peu avant l’expiration du délai de deux ans à partir de l’obtention du permis de construire datant du 8 novembre 2004)

Les élus de Toulouse savent que c’est à Toulouse en février 2007 qu’ont été interpellés dans les quartiers de Reynerie et aux Izards les derniers (à ce jour…) terroristes français appartenant à une filière de recrutement pour le jihad en Irak (voir articles La Dépêche du Midi des 15 & 16/02/2007 ).

Les élus de Toulouse savent que les autorités musulmanes locales ne croyaient pas en leur culpabilité et ils savent que, pourtant, c’étaient bel et bien des terroristes qui ont été pour cela condamnés un an plus tard.

Désormais, il ne s’agit donc plus d’informer les élus de cette ville mais de les AVERTIR, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent à faire l’autruche en ignorant sciemment les informations concernant l’islam qui leur sont transmises par le peuple.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voterQuoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer l’article les-musulmans-toulousains-sont-ecolos-et-vegetariens.pdf ci-dessus. Il rentre sur une feuille recto-verso.

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet (more…)