Francaisdefrance's Blog

05/01/2012

HOURIA BOUTELDJA. Elle « nique la France »? Elle doit la quitter !

Déjà 1800 signatures pour virer cette plaie hors de la France qu’elle invite à « niquer »… Il nous en faut encore.

Faites suivre.

FDF

.

PRESQUE 1800 SIGNATURES C’EST TRÈS BIEN………. MAIS INSUFFISANT

NOUS VOULONS LA DÉCHÉANCE DE NATIONALITÉ ET L’EXPULSION DE FRANCE DE LA PASSIONARIA HAINEUSE ET RACISTE ANTI BLANCS, ANTI FRANÇAIS DE HOURIA BOUTELDJA !
Cette haineuse raciste rentre totalement dans le cadre de la loi de 1998 et de l’article 25 du code civil puisque elle se livre a des incitations aux crimes contre la nation !

IL FAUT VOIR AUSSI CE QUE DIT LE CODE PÉNAL EN LA MATIÈRE : par exemples Article 412-3 Article 412-4 Article 412-6 Article 412-8 Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public
CETTE PÉTITION EST DONC FONDÉE EN DROIT SIGNONS,  FAISONS LA SIGNER

JC JC..


http://www.petitions24.net/demande_dexpulsion_et_decheance_de_nationalite_de_h_bouteldja
http://www.petitions24.net/demande_dexpulsion_et_decheance_de_nationalite_de_h_bouteldja

20/12/2011

Gaëtan Perret / Houria Bouteldja: mêmes reproches, jugements différents…

J’ai suivi de loin ces deux procès…

La condamnation du Front Comtois est tombée, avec les journaleux gauchiottes du coin qui ont bien su attiser les braises. Les élus du même bord aussi. Même le sénateur-maire d’une ville à proximité (indice: le blason de la ville en question, les marteaux, l’enclume…): s’y est mis. Le même qui devait accueillir la bande à Houria Bouteldja en leur offrant le gite et le couvert, tout en « ignorant » ce que ce groupe raciste répandait comme haine anti-Française…

Il se vantait même de mettre un point d’honneur à assister au concert, le mec! Un sénateur qui voulait applaudir aux mots de « Nique la France », c’est fort peu courant, non?

On attend le délibéré du procès de celle qui « nique la France ». Selon la sentence, elle pourra toujours demander de l’aide au sénateur-maire en question… Problème pour elle: c’est un « sous-chien », comme elle nous nomme, nous les Franco-blancs de Souche.

  Il y aura deux poids deux mesures pour punir la même faute; on parie?

FDF

.

ON VA VOIR CE QUE VA DONNER  LE RENDU  DU JUGEMENT CONTRE LA SEIGNEURIE  HOURIA  –  celui-ci  est une honte pour notre pays !

Le Front Comtois condamné !

Le président d’une association franc-comtoise d’extrême droite a été condamné ce jeudi à 3.000 euros d’amende et 2.100 euros de dommages et intérêts pour « provocation à la haine ou à la discrimination raciale ». Le tribunal correctionnel de Montbéliard a suivi les réquisitions de la procureure, Thérèse Brunisso. Il a par ailleurs accordé 150 euros de dommages et intérêts à chacune des 14 parties civiles -associations, syndicats, partis politiques-, soit 2.100 euros.

Le Front comtois avait placardé début 2011 près de Montbéliard des affiches sur lesquelles était écrit: « Ici c’est la Comté… pas Alger » et « Islam hors d’Europe ». Le groupuscule, qui rassemble une trentaine de « jeunes nationalistes, patriotes et identitaires comtois », avait aussi publié sur son site internet des phrases comme: « Déjà certaines de nos filles sont voilées, embrigadées, islamisées ».

Lors de l’audience du 8 décembre, le fondateur et président de l’association, Gaëtan Perret, s’était « excusé auprès des personnes (qu’il avait) pu blesser ». La procureur Thérèse Brunisso avait estimé que ce « racisme idéologique » cherchait à « susciter la peur, le rejet », alors que « le poids économique de Montbéliard et sa richesse se sont en partie fondés sur les travailleurs étrangers ». Près de 80 manifestants anti-racistes s’étaient rassemblés devant le tribunal de Montbéliard le 8 décembre.

Bonus: http://ripostelaique.com/reflexions-apres-la-condamnation-du-front-comtois-pour-ne-pas-avoir-differencie-islam-et-islamisme.html

Et: http://tinyurl.com/7aec26l

Merci à JC JC…

16/12/2011

Et pan! Houria Bouteldja devant la justice pour racisme anti-français !

Enfin la justice a reconnu le racisme anti-Français !

Houria Bouteldja voulait « niquer la France » ? Et bien la France lui retourne le compliment. Le racisme existe dans les deux sens. On ne le pensait pas, jusqu’à présent.

Procès : Houria Bouteldja affirme qu‘elle « n’a pas les moyens d’être raciste »

.

Ce mercredi, 14 décembre 2011, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République et militante contre le racisme, comparaissait devant le tribunal de Toulouse. Elle est poursuivie pour « injure raciale » à l’encontre des français.

La porte-parole du PIR, accusée de racisme, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Toulouse. La procédure a été initiée par l’AGRIF, présentée comme une organisation d’extrême droite visant le respect de l‘identité française et chrétienne. Elle fait suite à une émission de télévision au cours de laquelle Houria Bouteldja a employé le terme « souchiens » pour désigner les « français de souche ». L’AGRIF a interprété le terme comme étant orthographié « sous-chiens » et lui prête une connotation raciste.

Lors d’une conférence de presse précédant sa comparution, Houria Bouteldja affirme qu‘elle « n’a pas les moyens d’être raciste ». Elle explique que « dans ce système de domination et de privilèges accordés aux blancs, même malgré eux, seuls ces derniers peuvent faire preuve de racisme, du fait de leur position ». Elle note également que « Jean-Louis Borloo avait eu recours à ce néologisme lors d’une interview télévisée, et qu’il n’avait nullement été inquiété. »  Du côté de son avocat, Maitre Braun, on parle d’une « incrimination ridicule » et on ironise sur cette « recherche du tiret perdu ». Le climat de crispation engendré par le débat sur l’identité nationale constituerait un terrain favorable à ce genre de déviances.

Un enjeu de politique nationale

Le Parti des Indigènes de la République parle d’enjeux dépassant le cadre du procès et de propagande d’idéologies inquiétantes. Il dénonce l’utilisation et la multiplication des recours aux procès contre les actions estimées « blasphématoires » envers l‘identité nationale. Il accuse ces manœuvres de ne pas avoir pour but d‘obtenir des verdicts favorables mais d’accumuler les assignations en vue de finir par faire taire. Il y voit également une manipulation mensongère prônant l’existence d’un racisme anti-blanc et alimentant la haine xénophobe.

Au terme d’une longue comparution, le ministère public a « pris fait et cause pour l’AGRIF ». Le procureur n’a pas requis de peine mais Houria Bouteldja risque 6 mois de prison et jusqu’à 3 600 euros d’amende. Il faudra attendre le 25 Janvier 2012 pour connaître le verdict.

Et c’est la France qui l’a N…..

.

Voilà qui va faire jurisprudence (je pense à mon pote Chap…). Et ça, soyez sûr que nous allons l’exploiter. En ces périodes de chasse, les « sorcières » ont changé de visage.

FDF

.

« Il faut éduquer les sous-chiens : les blancs », qu’elle disait…

Injure raciale à l’égard des Français !

.

Historique:

En mai 2010, sur plainte de l’AGRIF devant le tribunal de Toulouse, Houria Bouteldja, présidente de l’association dénommée « Indigènes de la République », a été mise en examen pour avoir proféré une injure raciale à l’égard des Français. Il s’agissait de l’emploi très méprisant et péjoratif du terme « souchiens » (ou sous-chiens). Traduction: Français de souche.

Le juge d’instruction de Toulouse a fait signifier sa mise en examen à Madame Bouteldja  par son collègue compétent territorialement, c’est-à-dire celui de son lieu de domicile.
Elle a été  jugée par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Par ailleurs, la procédure contre le livre « Nique la France » édité par l’association de Madame Bouteldja dans la même veine de haine anti-française est en cours.

A noter que le NPA d’Olivier Besancenot avait apporté son soutien à Madame Houria Bouteldja. On n’en attendait pas moins…  😉
NDLR: Le racisme anti-français est devenu hélas, une réalité. Il est le plus souvent le fait d’une petite minorité de « français de papier », c’est à dire des étrangers trop vite dotés de la citoyenneté française dont ils sont parfaitement indignes, car ne reconnaissant aucune des valeurs de notre république. Leur comportement en témoigne et un signal d’arrêt fort doit être donné à leurs agissements délictueux.

C’est la première fois à notre connaissance qu’ une plainte pour racisme anti-français est portée devant la Justice et déclarée recevable par un magistrat, dont nous saluons ici la décision, car elle a valeur de message. Soyons attentifs aux jugements et arrêts qui seront prononcés par les tribunaux dans cette affaire: ils feront jurisprudence.

Les responsables de l’Institut du Monde arabe, à Paris, qui emploient Madame Bouteldja, apprécieront sans doute médiocrement ce procès impliquant l’une de leurs employées, qui les place dans une situation assez inconfortable.


En complément : l’AGRIF (L’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne) s’est portée partie civile contre Houria Bouteldja. Cette association aux modestes moyens financiers, se bat courageusement depuis des années contre tous ceux qui injurient la France, les français, les chrétiens. Son combat mérite d’être reconnu.

Source: http://infos.fncv.com/post/2010/05/12/Madame-Houria-Bouteldja-mise-en-examen-pour-racisme-anti-francais-souche

.

Faites circuler un maximum !!! Pour nous, les « sous-chiens », pour NOTRE France !

14/12/2011

Vidéos du rassemblement de ce jour à l’occasion du procès d’Houria Bouteldja sur le racisme anti-blanc

Allez; vous l’avez bien mérité…
Comme le dit Fabrice Robert: « ici, c’est la France » !!!

FDF
.
Vidéos du rassemblement de ce jour à l’occasion du procès d’Houria Bouteldja sur le racisme anti-blanc

Novopress présente quelques courts extraits vidéo du rassemblement qui a eu lieu cet après-midi 14 décembre devant le Palais de Justice de Toulouse à l’occasion du procès d’Houria Bouteldja concernant le jeu de mot raciste anti-blanc souchiens/sous-chiens qu’elle a fait dans l’émission “Ce soir (ou jamais !)” de Frédéric Taddeï en juin 2007.

Une centaine de personnes y participèrent à l’appel du Bloc Identitaire et également de Riposte laïque, Résistance Républicaine et France-Solidarité. Nous avons déjà publié l’allocution faite sur place par Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire.

[cc] Novopress.info

Haro sur la Houria ce mercredi 14 décembre à Toulouse !

Il faut y aller nombreux. Elle va se rendre compte ce qu’est de « niquer la France », cette conne !
Pour mémoire: http://www.dailymotion.com/video/xb26x6_houria-bouteldja-les-francais-sous_news
Et:
FDF
.

Procès Houria Bouteldja à Toulouse : Fabrice Robert dénoncera les complices du racisme anti-blanc

Malgré le silence assourdissant des pouvoirs publics, des grands médias et des autorités morales, le racisme anti-blanc est en train de se banaliser dans la société française et le procès de Houria Bouteldja aura permis, en quelques mois, d’alerter les français sur une terrible réalité : aujourd’hui, le racisme anti-blanc tue…
Cependant,  certains ne pourront plus en témoigner comme, Romain, tué à la machette en Avignon, Jean-Claude  battu à mort à Epinay-sur-Seine, Gaëtan poignardé à Beaulieu, Thierry battu à mort à Bolène, Martin, rescapé miraculeux d’un lynchage et de plusieurs coups de couteau à Grenoble.

Et quand il ne tue pas, le racisme anti-blanc se décline au quotidien en vexations, insultes, agressions en bandes organisées. En témoigne le cas de ces jeunes gens traités de « sales Blancs » et molestés dans une rame du métro toulousain, celui de l’étudiant parisien passé à tabac dans un bus de nuit aux cris de « sale Français de merde ! », ou encore le cas du jeune Paulo, lynché il y a quelques semaines à Dijon aux cris de « On casse du Blanc ! »… les cas similaires se comptant par centaines.

Mais, quelle que soit la forme que revêtent ces agressions, nous n’avons pas vocation à baisser les yeux ou à changer de trottoir du fait de la couleur de notre peau. Ce sera le sens de l’intervention de Fabrice Robert président du Bloc Identitaire qui compte également dénoncer les complices de cette situation.

Rappelons que ce rassemblement est organisé par les trois mouvements à l’origine de l’apéro saucisson-pinard – Riposte laïque, Bloc Identitaire et Résistance Républicaine auxquels se joint France-Solidarité –  qui appellent tous les résistants et identitaires à clamer leur indignation à l’occasion de ce procès.

Rendez vous le 14 décembre à 14 h devant le Palais de Justice de Toulouse
Co-voiturage, à partir des principales villes du sud de la France
: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com

10/12/2011

14 décembre: les Identitaires feront le procès du racisme anti-blanc !

Alors, Houria Bouteldja ? On va voir devant les « sous-chiens » de juges si tu continues à « niquer la France » ???

FDF

.

« Devoir d’insolence »… Pffffffffffffffffff.

Communiqué important !

 A Toulouse, les Identitaires feront le procès du racisme anti-blanc

Le mercredi 14 décembre, les Identitaires seront mobilisés à Toulouse à l’occasion de la comparution de Houria Bouteldja pour injures raciales en raison de son utilisation du terme « sous-chiens ».  

En traitant les Français de souche de « sous-chiens », en proposant d' »éduquer » les Blancs, Houria Bouteldja porte une responsabilité morale dans la propagation de la haine contre les Français, contre les Européens de souche, contre les Blancs.

A Toulouse, les Identitaires comptent faire le procès du racisme anti-blanc et ce ne sera pas un luxe, puisqu’il y a peu, le maire socialiste de Dijon – interpellé par les Identitaires – osait balayer d’un revers de main le lynchage d’un jeune blanc par ces mots insanes  « Le racisme anti-blanc ce n’est pas celui-là qui m’inquiète… ».
Pour notre part, le racisme anti-blanc nous révolte et – portés par des millions de Français – nous montrerons que nous entendons y porter un coup d’arrêt.

Les trois mouvements qui avaient organisé l’apéro saucisson-pinard devant l’Arc de triomphe – Riposte laïque, Bloc Identitaire et Résistance Républicaine auxquels se joint France-Solidarité – appellent tous les résistants et Identitaires à clamer leur indignation à l’occasion de ce procès.

Rendez-vous le mercredi 14 décembre à 14h00 heures devant le tribunal de Toulouse.

Co-voiturage organisé à partir des principales villes du Sud.

: info@bloc-identitaire.com

Source: http://www.bloc-identitaire.com/

05/12/2011

L’histoire d’un sénateur-maire PS qui perd la mémoire…

Je sais bien que les périodes pré-électorales font tourner les têtes. J’évoquais, dans un précédent billet (voir plus bas), la position du sénateur-maire d’Audincourt (Doubs) quand à la venue sur ses terres du tristement célèbre groupe de rap, issu du collectif dénommé ZEP.

Martial Bourquin, car tel est le nom de monsieur le sénateur, répondait par voix de presse à un membre du Parti de la France (Carl Lang) de sa ferme intention de cautionner ce concert et même d’y assister…  An noter que l’un des terme qui revient fréquemment dans la sphère de ce « collectif » est « Nique la France« …

Réaction du sénateur-maire qui en a fait bondir plus d’un; et pour cause…

Voir: https://francaisdefrance.wordpress.com/2011/11/24/un-senateur-maire-ps-soutient-un-concert-anti-patriote/

Les électeurs du coin ont commencé à se gratter la tête… M. Bourquin aussi. A tel point qu’il a à nouveau fait publier dans la presse locale un billet témoin d’un retournement de veste des plus notoires.

Pas fou, le Martial; mais il s’est rendu compte qu’il avait peut être approché du feu un peu trop près. Quand on est sénateur, on respecte au moins la République, sinon ses électeurs.

Mais il fait son méa-culpa sans vergogne. Le personnage tient à assurer son poste tout cherchant à ménager la chèvre et le chou. Lisez plutôt le tour de passe-passe; c’est édifiant. A Audincourt, on « Nique la France », mais un petit peu, seulement…

FDF

(Article « L’Est Républicain »)

Martial Bourquin ZEP

.

Ah, au fait, il a aussi sorti un livre, le « collectif »:

24/11/2011

Un sénateur maire PS soutient un concert anti-patriote !

Coupure de presse du journal Le Pays.

.

Une première dans le domaine. Nos élus (du moins, celui-ci) remettent en cause les principes de NOTRE République !

En l’occurence, le sénateur-maire de la ville d’Audincourt applaudit des deux mains un concert donné dans sa ville par le tristement célèbre groupe ZEP (celui qui « nique la France »…). Il affirme même qu’il y sera présent… On croit rêver.

Quand on connait les tendances anti-patriotiques de ce groupe, on est tenté de douter de l’intégrité d’élus de ce genre dont la fonction est normalement de soutenir et défendre les valeurs républicaines de notre France…

Ce sénateur maire est certain, avec de tels propos, de ramasser tous les bulletins de vote de la gauche profonde communismo-révolutionnaire du coin aux prochaines élections. Pauvre France.

(Voir la coupure de presse (Le Pays) ci-dessus).

FDF

.

ZEP, c’est ça..

Et ça: http://youtu.be/bzJ6cBhnrHw

06/11/2010

“Nique la France” : après le clip, le livre…

Et c’est nous, les racistes… Petite piqûre de rappel…

FDF

Présentation du livre de Saïd Bouamama et ZEP :

“S’offusquer d’un « nique la France » en occultant qu’il émerge en réponse à « la France tu l’aimes ou tu la quittes » revient à inverser l’ordre des causes et des conséquences. S’indigner d’une Marseillaise sifflée en occultant l’instrumentalisation des symboles nationaux depuis près d’une décennie, c’est de nouveau présenter comme une cause ce qui n’est qu’un résultat.”

*La « Zone d’Expression Populaire » et Darna Edition présentent leur premier ouvrage. Un outil accessible à tous et indispensable pour comprendre le « Nique la France » comme l’expression de notre Devoir d’insolence. Mais aussi comme l’expression d’une nécessité, celle de refuser l’invisibilisation et de dénoncer l’injonction à la politesse et toute autre forme de chantage à l’intégration.

« Discrimination », « racisme », « immigration », « intégration », « paternalisme », « néocolonialisme », « exceptionnalité française», « identité nationale »… sont autant de thèmes sur lesquels nous avons demandé au sociologue Saïd Bouamama de se pencher afin de nous éclairer sur la légitimité du rejet d’une France raciste.

* Saïd Bouamama est un sociologue, docteur en socio-économie, né en 1958. Militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France. Il est directeur de recherche à l’IFAR située à Villeneuve-d’Ascq (59).

Source

NB : Par ailleurs, Saïd Bouamama est membre du Mouvement des Indigènes de la République. Le livre “Nique la France” est en vente sur Amazon depuis déjà deux semaines.

28/09/2010

Racailles-Banlieues-Emeutes: le quotidien des sous-chiens…

Une petite piqûre de rapel  s’impose…

FDF

.

YouTube – reportage Racailles Banlieue emeutes