Francaisdefrance's Blog

04/03/2012

Xavier Lemoine à l’honneur !

Toutes nos félicitations à Xavier Lemoine !

FDF

Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité - Les actions SITA de Riposte Laïque n°153Quelque 1 500 musulmans ont manifesté vendredi entre leur mosquée et la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), pour réclamer «un lieu de culte digne» et protester contre le maire de la ville.

La marche silencieuse a débuté à la fin de la prière, devant un pavillon qui fait office de mosquée. Celui-ci étant trop petit, des extensions ont été construites derrière le bâtiment. Le maire UMP de Montfermeil Xavier Lemoine et l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil sont en conflit autour de ces agrandissements.

(…) 1300 personnes selon la police, 2500 selon les organisateurs, ont marché silencieusement en brandissant pancartes et banderoles. Les hommes, en très grande majorité, étaient séparés des femmes qui se trouvaient à l’arrière du cortège.

«Xavier Lemoine nous a assignés en justice pour l’extension du lieu de culte», a rappelé Amar Brahmi, responsable de l’association. En janvier, le tribunal de Bobigny a condamné l’association à fermer ou démolir l’extension dans les six mois. Si le jugement n’est pas exécuté, l’association, qui a fait appel, devra payer 40 euros par jour, explique-t-il. (…)

En outre, «il y a une quinzaine de jours, le maire nous a mis en demeure de fermer cette extension», a ajouté Amar Brahmi.

Xavier Lemoine met en avant des «anomalies sur des questions de sécurité». «Ils sont en infraction avec le code de l’urbanisme et ne veulent pas se conformer aux lois de la République», dénonce l’élu.

L’association des musulmans n’a pas prévu de démolir l’extension. (…) que le maire nous prépare un nouveau lieu de culte», dit Amar Brahmi. (…)

Source : liberation.fr/societe/01012393540-a-montfermeil-1-500-musulmans-manifestent-pour-un-lieu-de-culte-digne

Souvenons-nous de ce qu’affirmait Xavier Lemoine dans une émission de Robert Ménard en juillet 2010 :

(…) Lorsque Xavier Lemoine déclare, sans détour, à Robert Ménard au cours de son émission « sans interdit », que le problème de la délinquance n’est ni un problème social, ni un problème économique, ni un problème urbain, mais uniquement un problème culturel, voir cultuel, il dit ce que devraient dire tous les maires de France. En résumer : à l’origine des violences urbaines et de l’insécurité croissante il y a une partie de la population arabo-musulmane qui ne veut pas s’intégrer et qui défie nos lois. Le maire de Montfermeil ne mâche pas ses mots lorsqu’il ajoute « La gauche a joué avec le prolétariat de substitution, avec l’immigration et aujourd’hui, ça nous pète à la gueule… la laïcité n’existe pas en Islam, l’égalité homme femme n’existe pas en islam, la liberté de conscience n’existe pas en islam… ».

Voilà un élu qui (…) reconnait tout simplement que l’islam n’est pas soluble dans la République, qu’il y a conflit entre l’islam et la République, et que, si la République continue se coucher face à l’islam, la France est foutue. (…)

Source : http://ripostelaique.com/Bravo-a-Xavier-Lemoine-maire-de.html

Un peu plus d’un an après cette déclaration, on peut constater que les affirmations de Xavier Lemoine dans cette émission se révèlent parfaitement exactes en ce qui concerne une partie de la population arabo-musulmane pour qui l’égalité homme femme ou la laïcité n’existent pas et chez qui il y a la volonté délibérée de ne pas respecter nos lois.

Il faut le féliciter pour sa clairvoyance et son courage afin qu’il ne cède pas aux envahisseurs et voit, concrètement, qu’il est soutenu par les Français.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de féliciter

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles (recto-verso, soit quatre pages), donc :

– Imprimer l’article de Liberation.fr cité ci-dessus.
En version PDF il tient sur une page. En voici deux versions au choix, illustrée chacune par un dessin de Steph Bergol adapté au sujet :

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec printfriendly.com
Ajout dessin Retour au bled avec pdfescape.com

A Montfermeil, 1 500 musulmans manifestent pour «un lieu de culte digne» - Dessin Steph Bergol : coup de pied au cul et retour au bled

pdf créé avec htm2pdf.co.uk
Ajout dessin Timber et retouches avec pdfescape.com

Avec ça le destinataire comprend à propos de quoi on lui écrit et l’illustration rajoutée en guise de commentaire lui permet de voir clairement que l’on pense tout à fait comme lui.

– Imprimer à la suite la version pdf en trois pages de l’article ripostelaique.com cité ci-dessus :

version pdf de l’article ripostelaique.com - Bravo à Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, qui ose dire la vérité sur l’islam et l’insécurité

Qui sont les destinataires ?

En priorité Xavier Lemoine, bien entendu, et ensuite optionnellement les autres élus de son conseil municipal afin qu’ils sachent quelles sont les positions du maire que la population soutien.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Maire-et-le-Conseil-municipal-.html (ou elections.lefigaro.fr 2008 Montfermeil A, B et C)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « Mentions légales » du site ville-montfermeil.fr : http://www.ville-montfermeil.fr/Mentions-legales.html

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
…de féliciter un élu qui a choisi de faire face à l’islamisation.

03/03/2012

Unis pour la paix, mais les bonnes femmes derrière, quand même, faut pas oublier les fondamentaux !

Manifester, se plaindre, se sentir stigmatisés, heurtés, chialer pour un oui pour un non, se dire horrifiés pour un tag sur une mosquée, vous les avez reconnus?

Appeler à la haine, au meurtre des chrétiens et des juifs, au combat, à la lutte armée dans NOS villes ou sur leurs sites islamo-dégénérés, vous les avez reconnus aussi? Ben oui; ce sont les mêmes.

Pourtant, on ne leur demande pas grand-chose pour leur permettre de rester sur notre territoire: pratiquer leur culture et leur idéologie discrètement. Ben même ça…

Et la loi de 1905 ne leur permet pas de demander de l’aide aux municipalités pour les aider à construire leurs satanées mosquées. Mais les lois françaises, ils les ignorent. Ils ne connaissent que la charia.


FDF

.

L’association culturelle des musulmans de la ville est en conflit avec la mairie au sujet de l’agrandissement du pavillon qui fait office de mosquée.

Quelque 1 500 musulmans ont manifesté vendredi entre leur mosquée et la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), pour réclamer «un lieu de culte digne» et protester contre le maire de la ville.

La marche silencieuse a débuté à la fin de la prière, devant un pavillon qui fait office de mosquée. Celui-ci étant trop petit, des extensions ont été construites derrière le bâtiment. Le maire UMP de Montfermeil Xavier Lemoine et l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil sont en conflit autour de ces agrandissements.

«Halte à la provocation», «Halte à l’islamophobie», «Musulmans, juifs, chrétiens, soyons unis pour la paix» :

*****************************************************************************

SOURATE 47:

 

4. Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

*****************************************************************************

1 300 personnes selon la police, 2 500 selon les organisateurs, ont marché silencieusement en brandissant pancartes et banderoles. Les hommes, en très grande majorité, étaient séparés des femmes qui se trouvaient à l’arrière du cortège.

«Xavier Lemoine nous a assignés en justice pour l’extension du lieu de culte», a rappelé Amar Brahmi, responsable de l’association. En janvier, le tribunal de Bobigny a condamné l’association à fermer ou démolir l’extension dans les six mois. Si le jugement n’est pas exécuté, l’association, qui a fait appel, devra payer 40 euros par jour, explique-t-il.

«Anomalies sur la sécurité»

En outre, «il y a une quinzaine de jours, le maire nous a mis en demeure de fermer cette extension», a ajouté Amar Brahmi.

Xavier Lemoine met en avant des «anomalies sur des questions de sécurité». «Ils sont en infraction avec le code de l’urbanisme et ne veulent pas se conformer aux lois de la République», dénonce l’élu.

L’association des musulmans n’a pas prévu de démolir l’extension. «Nous paierons l’astreinte de 40 euros par jour. Comment remettre 500 personnes dehors? Ou sinon, que le maire nous prépare un nouveau lieu de culte», dit Amar Brahmi.

Il réclame «des conditions dignes pour pratiquer le culte» et affirme que 1 500 musulmans, des Français en majorité, viennent dans cette mosquée le vendredi.

Amar Brahmi dénonce également «les attaques du maire», «ses appels à la haine». «J’ai des prises de position, des questionnements vis-à-vis de l’islam, mais ça n’a rien à voir avec ce contentieux», a dit Xavier Lemoine.

Source: http://www.liberation.fr/

Merci à Arnaud…

17/12/2011

Xavier Lemoine: le pied sur une mine…

Je ne suis pas un admirateur de Xavier Lemoine mais force est de constater que son approche sur l’évolution quotidienne due à l’immigration et dont nous subissons les conséquences est loin d’être fausse…

FDF

.

Photo: France Soir

.

Maire de Montfermeil depuis dix ans, Xavier Lemoine constate, sur le terrain, la progression de l’islam en Seine-Saint-Denis. Et insiste sur les risques d’un communautarisme exacerbé. Rencontre avec un élu de convictions, attaché à « une certaine idée » de l’homme et de la France.

« Naviguer est une activité qui ne convient pas aux imposteurs », disait Éric Tabarly. Xavier Lemoine a navigué pendant dix ans avant de poser son sac à Montfermeil. Dix années dans la marine marchande, le temps de connaître tous les bateaux (paquebots, cargos, bananiers, porte-conteneurs.) et d’achever un tour du monde et sa première vie à l’âge où tant d’hommes commencent à peine la leur. « J’avais 16 ans quand j’ai embarqué, précise-t-il, après une adolescence rebelle, parfois violente, et une scolarité chaotique : je refusais d’apprendre le « comment » tant qu’on ne m’avait pas expliqué le « pourquoi ». J’ai fréquenté l’école aussi longtemps que je n’ai pu m’en échapper. »

Sa chance fut de rencontrer sur le Mermoz, paquebot à destination des Antilles, un lieutenant qui avait commencé à naviguer avant guerre, à 14 ans, sur les bancs de Terre-Neuve. « Il m’a fait étudier chaque soir ce qu’il me fallait apprendre pour préparer ensuite le concours d’officier. » Une demi-heure de maths et de physique, une demi-heure de navigation.

Comment faire le point au sextant, mais aussi comment calculer sa position grâce à la trigonométrie sphérique. « C’est ce lieutenant qui m’a sauvé. »

De la mer de Barents jusqu’au cap de Bonne-Espérance, de Pointe-à-Pitre jusqu’à Manille, Xavier Lemoine a sillonné tous les océans pendant ces dix années, sauf le Pacifique. « J’ai fait toutes sortes de lignes. Je suis amoureux de l’Afrique et fasciné par les Indes. » À Dakar, il troque des cartons de bananes contre des caisses de vodka avec les marins d’étranges chalutiers russes. (« Tout le folklore soviétique de l’époque ! ») Il apprend à faire du patin à glace en Côte d’Ivoire. (« Il y avait une superbe patinoire à Abidjan. ») Il mène dans les ports la vie des marins sans attaches.

« Nous faisions relâche assez longtemps pour que je puisse visiter les villes où nous accostions : une semaine à Yokohama, quinze jours à Bangkok, un mois et demi au Cap. J’ai quitté la marine parce que les étapes étaient de plus en plus courtes. Nous devenions des chauffeurs de taxi. » Sur le pont, Xavier Lemoine n’a pas cultivé seulement son goût du voyage.

« On a le temps de méditer sur le pont d’un bateau »

C’est en mer que cet enfant de famille nombreuse, grandi dans l’Ouest parisien, a recouvré la foi et découvert son mode d’emploi politique : la doctrine sociale de l’Église, qui continue de guider son action. « J’ai lu les grandes encycliques, en commençant par celle de Jean- Paul II sur le sens du travail, Laborem exercens. J’étais allé l’écouter à Paris, en juin 1980. Je me suis dit : « Tiens ! celui-là a des choses à dire. » J’ai retrouvé dans ces textes le « pourquoi » qui m’a toujours passionné. Et puis, on a le temps de méditer sur le pont d’un bateau, pendant les heures de quart ! »

L’homme politique qu’il est désormais en est persuadé : « On ne pourra pas résoudre la crise sans conduire une réflexion globale sur l’homme et sur les institutions sociales : l’économie a besoin de stabilité et de morale et l’on ne peut pas être vertueux en économie si l’on s’affirme libertaire par ailleurs. Tout se tient. La crise de l’école, par exemple, est aussi la conséquence de la désagrégation des liens familiaux. »

Adhérent de l’UMP depuis 2005, Xavier Lemoine sera l’un des porte-parole de Christine Boutin en 2012. Il dit apprécier « la cohérence intellectuelle » de la présidente du PCD. « Beaucoup de concessions ont été faites à des revendications catégorielles au cours de ce quinquennat. Je pense au travail dominical comme à la théorie du genre. Christine s’efforce de promouvoir une culture de vie. J’ai la certitude qu’elle ne cédera ni sur l’euthanasie ni sur le mariage homosexuel », résume-t-il.

À Montfermeil, parmi les volumes rangés dans la bibliothèque de son bureau, il y a Mémoire et Identité de Jean-Paul II, Fier d’être français de Max Gallo, mais aussi plusieurs études sur l’islam et, bien sûr, Banlieue de la République, l’enquête sur la communauté d’agglomération de Clichy-Montfermeil conduite par le politologue Gilles Kepel (lire notre encadré page 34). « Un travail intéressant, même si je n’en partage pas toutes les conclusions : il a le mérite de souligner que la « référence à l’islam » tend à s’imposer dans nos banlieues. »

Comment l’ancien marin est-il arrivé dans cette commune de Seine-Saint-Denis, où Victor Hugo situe plusieurs scènes des Misérables (c’est dans le bois de Montfermeil que Jean Valjean rencontre Cosette) ? « J’ai repris mes études en 1987, à l’Ircom, une école de communication qui fonde son enseignement sur la doctrine sociale de l’Église, à Angers. C’est ensuite que j’ai rencontré Pierre Bernard, mon prédécesseur, grâce à l’un des animateurs d’Ichtus, une association de formation et d’action chrétiennes. Je me suis occupé de la communication de la mairie, puis du développement économique de la ville, avant de devenir le directeur de cabinet de Pierre Bernard », que Lemoine ne cite jamais sans préciser qu’il lui doit « tout ».

Cela fait dix ans qu’il est à la barre de Montfermeil. La commune compte 27 000 habitants. Elle est distante de 15 kilomètres de Paris, de Roissy et de Marne-la-Vallée, « l’un des triangles les plus riches de France, dit-il pour en souligner les atouts : Marne-la-Vallée accueille des universités et des centres de formation, Roissy un pôle de développement où 6 000 emplois sont créés chaque année ». Mais Montfermeil, juchée sur un plateau, n’a pas profité de cette situation favorable. « Il est impératif de désenclaver la ville », souligne Xavier Lemoine. Il est prévu l’arrivée d’un tramway et, plus tard, d’un métro automatique.

La ville a souffert des maux que connaissent beaucoup de communes en Seine-Saint-Denis : édification de grands ensembles dans les années 1960, dégradation rapide de ces quartiers, paupérisation de leurs habitants après le départ des classes moyennes, délinquance. C’est l’histoire de la cité des Bosquets, qui regroupa jusqu’au tiers des habitants de Montfermeil sur 3 % de son territoire. Une copropriété où l’on n’avait guère envie d’entrer tant elle était délabrée.

Tout a changé grâce aux crédits débloqués par l’État : Montfermeil et Clichy-sous-Bois (d’où sont parties les émeutes de novembre 2005) ont fait l’objet du plus grand projet de rénovation urbaine de la décennie. Depuis la fin de l’année 2004, 600 millions d’euros ont été investis dans cette agglomération pour restructurer les quartiers dits sensibles.

L’engagement de l’État et des collectivités locales « s’est traduit par une transformation complète du paysage, que nous avons pu observer en voyant disparaître des tours et des barres taguées aux ascenseurs cassés, et surgir des résidences d’aspect agréable et bien tenues », résume Gilles Kepel dans son enquête. Les travaux seront achevés en 2013.

Cela suffira-t-il à résoudre les problèmes qu’ont affrontés Clichy-sous-Bois et Montfermeil ? Les habitants sont pour la plupart satisfaits de cette évolution « mais ils demeurent préoccupés par la perspective d’une nouvelle dégradation des logements, si l’éducation des enfants reste déficiente, si le chômage de masse persiste, si les politiques publiques ne se réorientent pas du béton vers l’humain », estime Gilles Kepel.

« Il est faux de croire que rien n’a été fait sur l’humain, corrige le maire de Montfermeil, également vice-président du Conseil national des villes. La République n’a pas abandonné les banlieues : 12 milliards d’euros ont été engagés par l’État dans le cadre de la rénovation urbaine depuis 2004. Mais nous avons fait fausse route en érigeant le droit à la différence en absolu. Le problème est d’ordre culturel. Plus de quarante nationalités cohabitent à Montfermeil. Certaines personnes, qui sont là depuis dix, quinze ou vingt ans, ne parlent toujours pas français. Comment pourraient-elles suivre la scolarité de leurs enfants ? Nous avons commis l’erreur d’abandonner la politique d’assimilation, traditionnellement pratiquée par la France à l’égard des étrangers, au moment même où s’affirmait un islam politique, minoritaire mais déterminé. De sorte que des communautés à la démographie dynamique s’organisent en autarcie autour de règles et de valeurs qui ne sont pas les nôtres. »

Localement, le maire de Montfermeil a multiplié les dispositifs destinés à favoriser « la maîtrise de notre langue, la connaissance de notre histoire et le respect de notre culture ». Au niveau national, il insiste auprès du gouvernement sur les dangers d’un communautarisme exacerbé : « En banlieue, les écoles coraniques font le plein. » Le 17 novembre, Claude Guéant, en déplacement à Montfermeil, a salué « le remarquable travail » accompli par Xavier Lemoine dans sa commune. La France est en droit d’attendre des migrants qu’ils accomplissent un effort d’intégration, a souligné le ministre de l’Intérieur. « Les étrangers admis en France doivent adopter nos règles de vie. Ils doivent apprendre notre langue et respecter les valeurs, la culture, l’histoire » du pays qui les accueille.

Quelles suites le gouvernement donnera-t-il à ce discours ? Une chose est sûre : Xavier Lemoine occupe en banlieue le poste de vigie – et le marin qu’il demeure ne l’abandonnera pas.

Source: http://www.valeursactuelles.com/

30/11/2011

Il n’y a aucun problème en France avec l’islam; ceux qui disent le contraire sont des racistes, ou fascistes…

Comme l’explique Riposte Laïque, nous sommes devant un choix. Et il n’y aura pas de retour en arrière.

Le mien est fait. Le camp adverse ne nous laisse pas plusieurs orientations; notre devoir de résistance doit prendre le dessus. « ILS » ne nous feront pas de cadeaux; nous non plus.

FDF

Dessin: Dilem

.

.

Barbarie islamiste ou amour de la vie : il faudra choisir, ce sera l’un ou l’autre…

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, tenait, en 2006, ces propos : « Ce sera eux ou nous … Moi je suis catholique, Français et fier de l’être, et je n’ai pas l’intention de vivre comme un dhimmi dans mon propre pays. » Cinq ans après, il nous révèle que l’imam de sa commune, lors d’une conversation, lui a dit qu’il serait sans doute réélu maire en 2014, mais qu’en 2020, de par la démographie, ce serait un musulman qui dirigerait Montfermeil.

Pour avoir écrit la même phrase, « Ce sera eux ou nous », les islamistes ou les laïques, dans un édito, en 2010, Pierre Cassen et Pascal Hilout se retrouvent poursuivis devant les tribunaux pour incitation à la haine raciale en raison d’une appartenance religieuse, par les pseudo anti-racistes de la LDH, soutenus par le MRAP, la Licra et le CCIF. Leur procès aura lieu le 3 février 2012, à Paris.

http://ripostelaique.com/Voila-les-deux-passages-ayant.html

Quand Jean-Luc Mélenchon écrit « cela sera eux ou nous », mais que le « eux » ce sont les militants du Front national, il ne se passe rien…
Pourtant, il suffit de regarder l’actualité de ces derniers jours, pour comprendre la réalité de la situation, quand on ne regarde pas le monde avec des lunettes de Bisounours.

Le viol de la journaliste de France 3, Caroline Sinz, place Tahrir, au Caire, est-il seulement le fait de quelques adolescents excités, comme on essaie de nous le faire croire, ou ne traduit-il pas des discours de haine de l’islam contre l’occident, et ses femmes impudiques ? Ce viol n’a-t-il rien à voir avec ce qui se passe dans nombre de pays où les fanatiques musulmans revendiquent le viol d’Occidentales comme stratégie de conquête.

http://www.pvr-zone.ca/viols_musulman.htm

Que dire de cette tentative d’agression du leader de l’English Defense League, Tommy Robinson, en plein Londres, dans un quartier islamisé, quand il fait visiter cet endroit à deux journalistes ? Que penser de l’éducation que va donner à ses enfants ce fanatique et les siens, sur le territoire britannique ?
YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=vBB7kPHrWWA

Que dire de ces musulmans de Puteaux qui menacent de prières devant la mairie une municipalité qui refuserait de chauffer leur mosquée ! Pourquoi se priver, puisque l’expérience des prières illégales de la rue Myrha a montré que les prieurs délinquants étaient récompensés !

http://www.dailymotion.com/video/xmkwrk_fbi_news

Que dire de ces paroles ahurissantes, saisies par Guy Sauvage, dans une vidéo vue aujourd’hui par 1,5 millions d’internautes, en plein cœur de Paris, qui n’a toujours pas suscité la moindre réaction de Delanoé, ni de la gauche dite anti-raciste, malgré des appels au meurtre contre les juifs en plein Paris ?
YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=rnInkrYrGiE

Que dire de la réalité d’une France de plus en plus soumise à la violence et la barbarie, où de plus en plus de compatriotes, le plus souvent d’origine européenne, perdent la vie pour une broutille ?

http://faitdiversfrance.wordpress.com/

Que dire de cette particularité qui fait que, dès 2004, l’islam était déjà la religion majoritaire dans les prisons françaises. Cela a-t-il progressé ou régressé en sept ans ?

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/l-islam-majoritaire_490382.html

Que dire de ce procès-verbal révélant les exploits d’une femme niqabée qui insulte les Françaises, menace notre pays… et repart libre du commissariat de Mantes-la-Jolie ?

http://ripostelaique.com/dans-un-commissariat-une-niqabee-mere-de-voleuse-insulte-les-francaises-menace-notre-pays-et-repart-libre.html

La fiction de Pierre Cassen et de Christine Tasin, « La faute du bobo Jocelyn » qui montre, au lendemain de la victoire de la gauche, en 2012, les conséquences catastrophiques d’une politique accentuant l’immigration et l’islamisation de la France, est-elle un délire paranoïaque de deux illuminés, ou la traduction d’une terrible réalité, qui devient de plus en plus inéluctable ? La majorité des lecteurs qui ont dévoré cet ouvrage affirment deux choses : ils ont beaucoup rigolé, et, quand ils ferment le livre, l’angoisse les étreint, tant le scenario de cette fiction est hélas terriblement crédible.

Pendant ce temps-là, les Todd et Chebel font tout pour empêcher Christine Tasin de s’exprimer, dans une émission de Franz-Olivier Giesbert, et racontent aux Français la belle histoire d’une immigration qui ne pose aucun problème, et d’un islam de France constitué des musulmans les plus démocratiques du monde !

Pendant ce temps, les maires de 26 communes de gauche réclament le droit de vote des étrangers. Pendant ce temps, Martine Aubry, au soir de la victoire de la gauche au Sénat, affirme que cette revendication devient la priorité de la gauche. Pendant ce temps, une Christine Boutin se met de la partie, et appuie également cette revendication. Pendant ce temps, la girouette Sarkozy est à nouveau contre le droit de vote des étrangers, après avoir été pour quelques années auparavant !
YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=qWWWaYh9Vfw

Pendant ce temps, face à Marine Le Pen, Mélenchon affirme qu’il n’y a aucun problème en France avec l’islam, ni avec l’immigration, et laisse entendre que ceux qui disent le contraire sont des racistes, voire des nostalgiques du IIIe Reich.

Pendant ce temps, son lieutenant Corbière fait interdire Riposte Laïque d’un salon littéraire du Bnai Brith, avec le soutien du président national de l’honorable institution, André Najdar.

Pendant ce temps, Éva Joly ne veut plus de défilé militaire le 14 juillet, ni de commémoration du 11 novembre.

Pendant ce temps, Hollande demande pardon à l’Algérie pour la colonisation, sans préciser qu’elle a mis fin à l’esclavage et aux razzias, et surtout sans exiger la moindre réciprocité pour les crimes passés et présents du FLN.

Pendant ce temps, les Verts et le PS signent un accord qui, en dehors du nucléaire, prévoit l’abandon par la France de son droit de veto à l’Onu. Au lendemain de la signature, avant quand le scandale commence à éclater, Aurélie Filipetti, face à Louis Aliot,  défend encore ouvertement le fait que la France puisse perdre ce droit de véto, si l’Union européenne marchait mieux ! 
http://www.dailymotion.com/video/xml96e_aurelie-filippetti-ne-connait-pas-l-accord-signe-entre-les-verts-et-le-ps_news#from=embediframe

C’est tellement énorme que Hollande est obligé de faire machine arrière, et de jurer sur la Bible que jamais le PS n’a voulu remettre ce droit en cause. De qui se moquent les caciques socialistes, incapables d’assumer, avant une élection, ce qu’ils sont vraiment : des mondialistes internationalistes hostiles à la souveraineté de la France et des États-Nations, et donc prêts à brader le peu de souveraineté qu’il reste encore à notre pays.

Pendant ce temps, Attali annonce la fin probable de l’euro pour Noël, mais réclame en même temps davantage d’Europe, davantage de régions, donc moins de France, et surtout l’accélération de la dictature de l’oligarchie financière, à travers le MES (Mécanisme européen de stabilité) comme l’explique dans cette longue interview Pierre Hillard ! (à partir de 40 minutes).
http://www.dailymotion.com/video/xlpvu6_interview-de-pierre-hillard-sur-le-mondialisme_news?start=0#from=embediframe

http://www.20minutes.fr/economie/830370-jacques-attali-une-chance-deux-euro-existe-plus-noel

Pendant ce temps, 200.000 immigrés nouveaux (sans compter les clandestins) rentrent en France tous les ans, en période de chômage de masse, de montée du communautarisme et d’islamisation de notre pays !

Pendant ce temps, Juppé nous raconte une belle histoire sur les Frères musulmans bientôt majoritaires en Égypte, et compatibles avec la démocratie, tandis que BHL et Fourest nous vantent la charia modérée en Libye et en Tunisie.

Pendant ce temps, ce gouvernement a osé essayer de réprimer d’un quatrième jour de franchise les salariés du privé, les plus vulnérables, en France, avant de reculer devant l’énormité de la mesure, quand on sait que Delanoé continue à payer l’hôtel aux Tunisiens clandestins venus de Lampedusa (on a dépassé largement le millions d’euros), va mettre 28 millions pour financer l’ICI, que les critères d’attribution des logements sociaux parisiens ne vont plus aux salariés modestes ou aux retraités pauvres, mais aux familles nombreuses, majoritairement issues de l’immigration post-coloniale. Pendant ce temps encore, des immigrés qui n’ont jamais cotisé bénéficient de la CMU, de l’AME et d’un minimum de 700 euros par mois, grâce à l’Aspa. C’est tellement énorme qu’Aurélie Filippetti, encore elle, n’a même pas l’air au courant, bien que députée… Menteuse, ou ignorante ?
YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=gpirSr7YYNk

Comme nous aimerions que la belle histoire de bisounours des Todd, Chebel, Bidar, Mélenchon, Éva Joly, Juppé, Hollande et autres soient vraie, et que nos propos ne soient, comme le disent nos détracteurs, qu’une volonté malsaine de stigmatiser les disciples d’une religion d’amour, de tolérance et de paix. Malheureusement, dans le monde réel, les Français constatent que dans la réalité, c’est ce que décrit Riposte Laïque, c’est ce qu’ils vivent au quotidien, et certainement pas le monde de « oui-oui » d’une caste de bobos privilégiés qui n’aiment pas la France, et sont en train de la livrer à la dictature des oligarchies financières.

Cela peut-il durer ? Oui, si le peuple français ne se révolte pas, et continue à subir la préférence immigrée, pour reprendre le titre d’un livre du journaliste du Nouvel Observateur Hervé Algalarrondo. Non, si le scenario du « Bobo Jocelyn » se déroule, et qu’il y a résistance. Il n’y a pas de troisième voie possible. Soit le scénario de ces trente dernières années se poursuit jusqu’en 2040, et l’inéluctable aura lieu, soit il y a un sursaut du peuple de France, sous quelle que forme que cela soit, qui permet enfin d’éviter la catastrophe.

Oui, barbarie islamiste ou amour de la vie, il faudra choisir, ce sera l’un ou l’autre, ce sera eux ou nous. Eux, ce sont les adeptes de la barbarie islamiste, de sa charia, de son antisémitisme, de son sexisme, de son séparatisme, de sa culture de la mort, de ses attentats, de son obscurantisme et de son modèle moyenâgeux. Nous, ce sont les amoureux de la vie, de la démocratie, de la Nation, de la République, de la laïcité, de l’égalité des hommes et des femmes, du droit de croire ou de ne pas croire, de la liberté de conscience et du droit d’aimer la personne de son choix.

Face à ces enjeux, il faudra choisir son camp, car les deux ne peuvent pas cohabiter.

Source: http://ripostelaique.com/

19/11/2011

Continuez sur ce bon chemin, monsieur Lemoine.

L’ÉCLATEMENT DE LA RÉPUBLIQUE

« Les préceptes de l’Islam remplacent les valeurs républicaines »


Voir taille réelle

Savourez cet interview. Voilà un maire qui mérite son poste… Dommage qu’il soit à l’UMP; il aurait sa place au FN…

FDF

.

« Monsieur le maire, en 2014, vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020, ce sera nous car nous serons majoritaires » (imam de Montfermeil)

« La république court à la catastrophe »

Une interview de Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil réalisée par France Soir et publiée le 19 octobre 2011.

Une étude menée pendant un an, notamment à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, révèle que les préceptes de l’islam remplacent de plus en plus les valeurs républicaines dans nos banlieues. Le maire de Montfermeil, Xavier Lemoine (UMP), réagit à ce constat en lançant un cri d’alarme.

FRANCE-SOIR : L’étude de l’Institut Montaigne (lire encadré) affirme que l’islam a pris le pouvoir dans nos banlieues. Partagez-vous cette analyse ?

XAVIER LEMOINE : Oui ! Je le dis depuis des années. L’islam s’est implanté dans nos quartiers. On en prend enfin conscience. Sauf que les remèdes avancés par l’Institut Montaigne – mettre plus d’argent dans les quartiers – ne sont pas les bons. De l’argent, depuis trente ans, on en a mis beaucoup dans les banlieues. Le problème, c’est que la République n’a eu aucune exigence vis-à-vis des populations accueillies. Installées en France, beaucoup d’entre elles continuent à vivre et à se comporter comme dans leurs pays d’origine, avec leurs langues et leurs coutumes, refusant nos valeurs, notre histoire et notre culture.

F.-S. : Avez-vous des exemples ?

X. L. : Dans ma ville, on a dépensé des sommes énormes pour que les populations étrangères s’intègrent. Mais des familles qui vivent en France depuis 10, 20 ou 25 ans ne parlent toujours pas français. Elles ne souhaitent pas s’intégrer et la République laisse faire.

Résultat : une multitude de communautés ethniques vivent chez nous en totale autarcie, entre elles, en dehors de nos règles et de nos valeurs.

F.-S. : Notre pays est pourtant très attaché à ses valeurs républicaines !

X. L. : Oui, mais par angélisme on a laissé ces communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de respecter leurs cultures, on n’a pas exigé le respect de notre culture. On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est ni du racisme ni de la discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs qui ont fait la France.

F.-S. : Refuser de s’intégrer, ça veut dire quoi ?

X. L. : Par exemple, ne pas parler français. La plupart des enfants des quartiers ne parlent pas français à la maison. Ils parlent la langue et ils regardent la télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là encore, chacun parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et les samedis, ces mêmes enfants sont pris en charge par les écoles coraniques ou les associations tenues par leurs ambassades. Les établissements publics sont de moins en moins utilisés.

F.-S. : Quelles conséquences pour ces jeunes ?

X. L. : Elevés dans leurs ghettos communautaires, ils n’adhèrent pas à nos valeurs. Et, quand ils arrivent dans le monde du travail, ils ne sont pas « employables ». Ce n’est pas une question de formation, mais de « savoir être », de comportement, de codes sociaux.

F.-S. : Quelles conséquences pour notre pays ?

X. L. : C’est l’éclatement de la République ! Les politiques, les associations et les médias doivent comprendre que nous ne sommes pas au pays des Bisounours. Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est mathématique, car nous serons majoritaires. »

F.-S. : Je ne comprends pas…

X. L. : Cet imam faisait allusion au basculement démographique qui, selon lui, se produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que constatons-nous ? Sur le 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires d’une carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol ou des naturalisations et donc sans aucune ascendance française, les 500.000 autres, Français ayant des ascendances françaises, plutôt vieillissants et « déménageants ». Or le taux de natalité des deux premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est inéluctable, la bascule démographique s’accomplit, comme le décrit très bien Christopher Caldwell dans son récent livre, Une révolution sous nos yeux.

F.-S. : On aborde là un sujet tabou. Que proposez-vous ?

X. L. : La France doit exiger trois choses de la part des populations qui s’installent chez nous : la connaissance du français, la connaissance et le respect de nos coutumes, et la connaissance et le respect de notre histoire. Actuellement ce n’est pas le cas, et c’est dangereux. Nous n’enseignons même plus notre histoire à l’école. Il est temps d’être lucide et responsable.

F.-S. : Que faire si certains refusent de se plier à vos trois exigences ?

X. L. : J’ai été récemment au Danemark et en Suède. Là-bas (des pays culturellement plutôt à gauche), les étrangers ont six mois pour apprendre la langue du pays, ses valeurs fondatrices et son histoire. Si vous ne possédez pas ces trois éléments essentiels, vous n’avez pas accès au numéro d’immatriculation qui vous donne droit à la Sécurité sociale, aux aides sociales, au logement, au travail.

F.-S. : En France, imposer ces trois critères aux étrangers, est-ce possible ?

X. L. : Bien sûr que c’est possible ! C’est même indispensable, si nous croyons en nos valeurs. Quand j’en parle en privé avec des élus de gauche, ils sont d’accord avec moi. Sur le terrain, les maires de gauche font le même constat que moi. Ils ont déjà fait évoluer le discours du PS… mais ils n’osent pas encore le dire publiquement. Le plus lucide et courageux d’entre eux, c’est Manuel Valls, bien mal récompensé par les résultats des primaires.

L’Institut Montaigne

Cette étude, intitulée Banlieue de la République, a été publiée par l’Institut Montaigne, un groupe de réflexion sur l’évolution à long terme de notre société. Il regroupe des universitaires, des hauts fonctionnaires, des représentants de la société civile, des syndicalistes, des chercheurs, des chefs d’entreprise. Institut indépendant, il bénéficie d’un budget annuel de 3 millions d’euros, alimenté uniquement par des dons privés.

Propos recueillis par Patrick Meney

14/11/2011

Xavier Lemoine: « c’est eux ou nous »…

Encore un de plus qui a tout compris. Dommage que ses fonctions l’empêchent de résister avec nous. Quoi que, avec un pseudo… Le maire de Montfermeil (neuf-trois) est bien placé pour  en parler. La « résistosphère » s’agrandit.

En tout cas bravo, Xavier Lemoine ! Ca mérite un courrier/iel d’encouragements: http://www.ville-montfermeil.fr/-Le-Maire-et-le-Conseil-municipal-.html

FDF

.

« C’est eux ou c’est nous. S’ils gagnent, nous sommes morts. Je suis fier d’être français et catholique et je n’ai pas l’intention de vivre comme un “dhimmi” dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne sont pas compatibles avec la France. »

Xavier Lemoine

http://youtu.be/6v1lap54fe8   

Ou:

http://www.youtube.com/watch?v=6v1lap54fe8&feature=player_embedded

Merci à JC JC…



« C’est eux ou c’est nous. S’ils gagnent, nous sommes morts. Je suis fier d’être français et catholique et je n’ai pas l’intention de vivre comme un “dhimmi” dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne sont pas compatibles avec la France. »
Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil (93)

05/11/2011

 » En 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous »

Inutile de préciser de qui peut bien venir cette phrase. Un mot à l’intention de son auteur: en 2020, nous serons toujours là, chez nous; et après aussi. En revanche, vos rangs se seront « éclaircis »… On parie ?

(Monsieur Lemoine: ne soyez pas autant pessimiste. La « Résistance », vous connaissez ?)

FDF

.


« Le courageux maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine, a donné une

interview à France-Soir (19 octobre) qui aurait mérité d’avoir plus de

retentissement qu’elle n’en a eu. Que dit-il ?« Par angélisme on a

laissé ces communautés s’organiser entre elles. Sous prétexte de

respecter leurs cultures, on n’a pas exigé le respect de notre culture.

On a été pris en otages. Ce que je dis, ce n’est ni du racisme ni de la

discrimination. C’est du bon sens. Il faut défendre les valeurs qui ont

fait la France (…) La plupart des enfants des quartiers ne parlent

pas français à la maison. Ils parlent la langue et ils regardent la

télévision du pays d’origine de leurs parents. Dans les cours de

récréation de ma ville, il y a 40 à 50 nationalités différentes. Et, là

encore, chacun parle la langue d’origine des parents. Les mercredis et

les samedis, ces mêmes enfants sont pris en charge par les écoles

coraniques ou les associations tenues par leurs ambassades. »«

Récemment, un imam est venu me voir et il m’a dit : « Monsieur le maire,

en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous.

C’est mathématique, car nous serons majoritaires (…) » Cet imam

faisait allusion au basculement démographique qui, selon lui, se

produira en France. Déjà, en Seine-Saint-Denis, que constatons-nous

? Sur les 1,5 million d’habitants recensés, 500.000 sont titulaires

d’une carte de séjour, 500.000 sont français en vertu du droit du sol

ou des naturalisations et donc sans aucune ascendance française, les

500.000 autres Français ayant des ascendances françaises, plutôt

vieillissants et “déménageants”. Or le taux de natalité des deux

premiers tiers est le double de celui du dernier tiers. C’est

inéluctable, la bascule démographique s’accomplit, comme le décrit très

bien Christopher Caldwell dans son récent livre. »Et surtout ceux qui

le connaissent savent que ce n’est pas un extrémiste.Enfin, M. Hollande

comme tous les autres soss (Sarközy y compris) ne sont ils pas POUR le

droit de votre des étrangers non européens aux élections locales ?Je

pense que nous allons assister incessamment sous peu à la naissance

réelle du premier CALIFAT en France. Etonnant non ?

Reçu par mail…

11/08/2011

Emeutes: la « leçon » de 2005 oubliée…

Paris 2005 ou Londres 2011 ?

.

Ce qui se passe en Grande Bretagne aujourd’hui nous remémore ce qui a embrasé la France en 2005. Mais il n’est pas impossible du tout que les émeutes de Londres traversent le « Channel », puis qu’aucune leçon n’a été retenue de ces actes barbares ayant un relent de guerre civile…

FDF

.

Qu’ont retenu les dirigeants français des émeutes de 2005 ? Rien !

On se souvient que du 27 octobre au 17 novembre 2005, durant trois longues semaines, notre pays fut la proie de violentes émeutes qui embrasèrent des dizaines de villes et se soldèrent par la destruction de 10.000 voitures, 300 écoles, nombre de bâtiments administratifs et d’entreprises, essentiellement situées dans les « quartiers sensibles ». Le détonateur sera la mort de deux jeunes garçons, Bouna Traoré et Zyed Benna, âgés de 15 ans, qui, à Clichy-sous-Bois, se réfugièrent dans un local EDF en fuyant devant des policiers qui ne les poursuivaient pas.

Certains avancent la thèse que, en plein ramadan, une grenade lacrymogène lancée par les forces de l’ordre aurait atteint la mosquée de Clichy-sous-Bois, et que cet événement aurait été le déclic supplémentaire qui aurait aggravé les tensions. Le témoignage du maire de Montfermeil, Xavier Lemoine, est intéressant :
« Je descends, j’arrive à la caserne de pompiers et Claude [Dilain] me rejoint quasi instantanément, on prend la voiture. On arrive sur les lieux et tout de suite on voit que l’on est passé à autre chose. Ce qui m’a frappé c’est l’ambiance qui régnait dans la mosquée, j’ai eu le sentiment que l’on était dans une autre dimension. La mosquée était pleine de gaz lacrymogène, on peut contester tout ce qu’on veut sur la façon dont les gaz sont entrés, mais il y en avait plein, tout le monde pleurait. J’ai vu des hommes mûrs, avec chez eux une violence dans les paroles. La colère ne venait plus de la même partie de la population, les jeunes, et j’ai senti que là, il se passait effectivement quelque chose» Selon Claude Dilain, le maire socialiste de Clichy-sous-Bois, « c’est à partir de ce moment-là que les émeutes se sont généralisées à la France entière. ».

Le contexte politique de l’époque aide à mieux comprendre pourquoi, pendant trois semaines, les forces de l’ordre eurent pour consigne de tout faire pour qu’il n’y ait ni blessés, et encore moins des morts, parmi les émeutiers, dont certains leur tiraient dessus à balles réelles. Jacques Chirac était alors président de la République, et Dominique de Villepin son premier ministre. Tous deux n’avaient qu’un objectif : empêcher à tout prix Nicolas Sarkozy, qui était ministre de l’Intérieur, d’arriver à l’Elysée. La stratégie des deux compères fut donc simple : laisser le maire de Neuilly se ramasser sur les émeutes, dont ils le jugeaient responsable pour l’emploi du mot « racailles » quelques mois auparavant. Pas dupe, le ministre de l’Intérieur ne voulait surtout pas d’un nouveau Malek Oussekine, et pensait avant tout à 2007…

Suite et source: http://tinyurl.com/3c43vss

23/02/2011

Immigration : Xavier Lemoine (maire UMP de Montfermeil – 93) dit que Marine Le Pen a raison.

Et pour en arriver là, c’est une nouvelle preuve que ça commence à sérieusement réfléchir, dans les « hautes sphères » gouvernementales sur le changement de comportement de leurs adhérents…

Le FN a de nouveaux alliés. Et ils sont issus des mouvances gouvernementales.  Ca, on peut le constater dans les différents meetings de Marine Le Pen où des membres de l’UMP viennent applaudir et même prennent une carte du FN.

Coup dur pour Sarkö Ier. Le PS s’auto-détruit; les Verts accumulent les preuves de leur nullité à ce niveau et les autres, on n’en cause même pas…

Marine: on les aura !!! Toi seule pourra redonner son vrai statut à la France.

FDF

.

 

Lire: http://www.dailymotion.com/video/xh5lkh_xavier-lemoine-22-fevrier-2011_news#from=embed&start=118

13/02/2011

Adoption : CAF et Conseil Général de Seine-Saint-Denis en conformité avec la charia !

Rien d’étonnant non plus, dans cette info. Plus c’est gros, mieux ça passe.

FDF

.

Faute de détracteurs vigilants certaines informations tomberaient rapidement dans l’oubli. C’est un lecteur qui a attiré notre attention.
Le 24 janvier 2011 se tenait à Paris un débat sur le thème “islam et intégration” auquel participait Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. C’est à cette occasion qu’il révéla à son auditoire qu’en Seine-Saint-Denis, le Conseil Général et la CAF sont déjà en conformité avec la charia sur les questions d’adoption. Une exception dans notre pays.

Appel aux lecteurs :

Nous sommes à la recherche de documents officiels attestant de ces aménagements de la CAF en faveur des musulmans de Seine-Saint-Denis. Fonctionnaires, élus, vous pouvez vous manifester via le bouton « Partager une info » , vos messages seront supprimés par souci d’anonymat si vous le souhaitez.

Le morceau choisi de cette conférence sur http://www.defrancisation.com/adoption-le-conseil-general-et-la-caf-de-seine-saint-denis-en-conformite-avec-charia/

L’intégralité de cette conférence sur http://www.enquete-debat.fr/archives/conference-islam-et-integration-avec-xavier-lemoine

Exclusivité: Défrancisation.com

28/10/2010

Communautarisme et islamisme: « nous avons devant nous un péril mortel ».

Pillé chez Bivouac-ID

FDF

.

« Le constat est accablant. La faillite est totale. Nous avons besoin d’être rassemblés contre les instigateurs du communautarisme et de l’islamisme en France. Nous avons devant nous un péril mortel»

Public Sénat, le 26 octobre 2010. Ces vidéos ont également été ajoutées à la fin de l’article présentant des extraits du rapport du Haut Comité à l’intégration..

Version courte (4 minutes)

http://www.youtube.com/v/X_INqZVLCw4?fs=1&hl=fr_FR

Version longue (intégrale – 12 minutes)

http://www.dailymotion.com/swf/video/xfeukw

02/10/2010

« Immigration, islamisme, la France en danger ? » Deux heures de vidéo…

2 heures de vidéos résumant la soirée du 30 septembre, devant l’Assemblée nationale et dans une brasserie parisienne

http://www.enquete-debat.fr/archives/debat-sur-lislamisme-et-limmigration-annule-a-lump-puis-a-lassemblee-nationale

En 24 heures, Riposte Laïque a édité deux éditions spéciales, suite d’abord à la dérobade de l’UMP, qui a refusé d’accueillir dans ses locaux le débat prévu par la Droite Libre, sur le thème « Immigration, islamisme, la France en danger ? ».

http://www.ripostelaique.com/L-UMP-se-couche-devant-Le-Monde-et.html

Ensuite, et c’est le fait le plus grave, mais aussi le plus révélateur de ces dernières heures, la soumission du président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, à une demande du CFCM, et de son président, Mohammed Moussaoui, exigeant l’annulation d’un débat qui ne lui plaisait pas. Pour la première fois depuis le 9 décembre 1905, une association religieuse se permettait d’exiger du pouvoir politique, dans l’enceinte de la représentation nationale, qu’il annule un débat de société.

http://www.ripostelaique.com/Accoyer-obtempere-sur-le-champ-a.html

Les organisateurs, la Droite Libre et Alexandre Del Valle, son président, ont réagi comme il le fallait. Ils ont décidé de ne pas capituler, et d’appeler à une conférence de presse, devant l’Assemblée nationale. A la grande et agréable surprise des organisateurs, malgré l’interdiction, 120 personnes étaient présentes, en colère, mais déterminées à ne pas baisser les bras.

Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil

Claude Fain, le porte-parole de cette organisation, a d’abord pris la parole, et annoncé que la réunion se tiendra, malgré tout, dans une autre salle parisienne, à une date qui sera précisée dans les jours qui viennent. Xavier Lemoine, le maire UMP de Montfermeil, avait tenu à répondre à l’invitation, et s’était déplacé spécialement pour honorer de sa présence cette conférence de presse improvisée. Il prit la parole pour exprimer sa surprise devant l’annulation d’un tel débat où justement, les intervenants n’étaient pas tous d’accord, comme l’avait rappelé, le matin même, Christian Vanneste, député UMP. Christine Tasin intervint ensuite, et s’amusa à imaginer une situation où des intégristes catholiques obtiendraient du président de l’Assemblée nationale l’annulation d’un débat sur l’IVG, au sein du Parlement… Pierre Cassen, rappelant les multiples intimidations de ce dernier mois, et d’où elles venaient, fit remarquer que ces grotesques tentatives d’interdire le débat autour de l’islam et l’immigration ne feraient que renforcer la détermination de tous ceux qui, comme Riposte Laïque, pensent que nous sommes confrontés à un péril mortel…

Suite et source: http://tinyurl.com/23q25tu

21/09/2010

La citation du jour…

On la doit à André Malraux…

FDF

.

« Politiquement, l’unité de l’Europe est une utopie. Il faudrait un ennemi commun pour l’unité politique de l’Europe, mais le seul ennemi commun qui pourrait exister serait l’islam ».

.

Vu dans l’interview de Xavier Lemoine, Maire UMP de Montfermeil, sur http://www.ripostelaique.com/Xavier-Lemoine-j-identifie-trois.html