Francaisdefrance's Blog

17/08/2011

Actes de torture et de barbarie à Nantes…

Actes de torture et de barbarie, séquestration et vol. En outre, ils font avaler du sable à leur victime… C’est signé, ça.

FDF

.

Trois jeunes gens soupçonnés d’avoir commis des actes d’extrême violence contre un autre jeune fin juillet à Saint-Nazaire ont été mis en examen hier, pour «actes de torture et de barbarie, séquestration et vol» et l’un d’eux écroué, a-t-on appris de source judiciaire. Les deux jeunes qui n’ont pas été incarcérés ont été placés sous contrôle judiciaire. Un quatrième jeune a été mis en examen pour «non assistance à personne en danger» et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Les quatre « jeunes », trois âgés d’une vingtaine d’années et un mineur, avaient été interpellés jeudi dernier après avoir tendu un guet-apens à leur victime «pour des histoires de comportements jugés incorrects envers certaines de leurs copines», avait indiqué le parquet de Nantes. La victime avait reçu de nombreux coups portés au visage et au corps. Ses agresseurs avaient également tenté de la noyer, lui faisant entre autre avaler du sable.

Source: http://www.ladepeche.fr/

11/08/2011

Le ramadan est propice à la manipulation des esprits…

Et ça, les islamistes le savent bien. Rien de tel qu’un être affaibli et perturbé dans ses habitudes pour lui faire assimiler la propagande la plus infecte qui soit… 

Se croyant investis d’une mission divine, ils se donnent alors le droit de s’ériger en police religieuse.

FDF

Police religieuse saoudienne. Photo d’illustration.

.

Contrairement à la nature, les islamistes aiment le vide. En l’absence de l’Etat, des partis politiques et des associations de la société civile ils occupent le terrain particulièrement durant ce mois sacré. Censé être le mois de la piété et de la solidarité, le Ramadhan est pour certains synonyme d’excès et d’intolérance. Pis encore, ce mois est l’occasion pour les gardiens du temple de s’ériger en moralisateurs de la société. Se croyant investis d’une mission divine, ils se donnent alors le droit de s’ériger en police religieuse. Il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle fetwa ne voit le jour. «C’est haram (interdit par la religion) de faire ceci, c’est aussi interdit par la religion de faire cela», entend-on chaque matin. «Je suis traumatisé par ces comportements», confie Saliha, une mère de famille, la quarantaine. «On ne vous laisse pas pratiquer votre religion tranquillement», ajoute-t-elle. Le traumatisme de Mme Saliha, est dû selon elle «au comportement inadmissible de certaines personnes qui ne partent pas à la mosquée pour faire leur prière mais pour épier les autres croyants». La mésaventure de la dame a été pour elle la première et la dernière pour la prière du Tarawih à la mosquée.
«Je suis partie comme tout le monde à la mosquée pour me rapprocher du Créateur. Mais malheureusement certaines femmes qui étaient avec moi veulent montrer qu’elles sont les plus religieuses de toutes», rapporte-t-elle d’un air dégoûté.
«Alors que j’étais en train de faire ma prière, l’une de ces «messies» se lève me tire violemment les mains et me les arrange. Elle me dit d’un air méchant Itaki Moulek, arrange tes mains, tu laisses passer le diable comme ça!», poursuit-elle. La mésaventure «religieuse» de Saliha ne s’arrête pas là, puisque d’autres dames sont venues chez elle pour lui faire des remarques désobligeantes. «Sont-elles venues prier ou surveiller les autres?», s’interroge la soeur. Pour elle, ce comportement intolérable est dû à l’apparition de la vague des mourchidate (les conseillères religieuses). Les mourchidate sont censées être des femmes d’une grande connaissance religieuse que les croyantes viennent consulter à chaque fois qu’elles ont besoin de conseils sur le plan religieux.
«Malheureusement, beaucoup de ces femmes n’ont pas la moindre connaissance de la religion et s’autoproclament mourchidates», explique-t-elle. Lassée, Saliha n’a plus remis les pieds à la mosquée. «C’est ce genre de comportements qui amène les gens à s’éloigner de la religion. C’est aussi cela qui donne une mauvaise image de notre religion», s’attriste-t-elle. Ce constat alarmant n’est malheureusement pas un cas isolé et n’est pas spécifique aux femmes. Le comportement de certains hommes est bien pire. «J’ai accompagné ma soeur chez elle, un énergumène me lance de loin: «Itaki Moulek (Craint Dieu), c’est le Ramadhan», raconte Nabil, qui affirme que «cet énergumène me signifiait que je n’avais pas le droit de circuler en couple durant le mois de Ramadhan». «Quand bien même, c’était le cas, a-t-il le droit de me juger, de m’apostropher sur ma vie privée?», s’insurge-t-il. «Ils ont tellement l’esprit malsain qu’ils trouvent anormal qu’un frère et une soeur marchent ensemble dans la rue», dénonce-t-il encore. Cette remarque déplacée faite par un extrémiste, a entraîné une bagarre générale. D’ailleurs en parlant de bagarre, c’est devenu un sport national durant ce Ramadhan. Une scène à laquelle ont assisté au deuxième jour du Ramadhan, Idir et son frère, deux citoyens habitant la capitale. «On a assisté à une rixe qui a opposé deux islamistes. Le spectacle était beau à voir. Avec leur accoutrement fait de djellaba, kamis…pour, tenez vous bien, une petite bousculade pour monter dans le bus», rapportent-ils on se marrant. «Les deux barbus se sont roulés par terre et se sont donné en spectacle, tout en proférant des insultes que même le pire des voyous ne prononcerait pas», plaisantent-ils. Les deux frères qui semblent être portés sur l’humour disent s’être rapprochés des deux pugilistes, et leur on lancé «Itaki Allah, alors votre foi a disparu?» La réponse des deux antagonistes n’a pas tardé puisque de suite, ils ont proféré d’autres insultes plus graves aux deux frères, ce qui les a encore fait plus rire… «Cela prouve l’hypocrisie de certains donneurs de leçons, qui cependant n’appliquent jamais ce qu’ils recommandent», concluent-ils.
Comme l’histoire que nous raconte Bouchera. Cette jeune fille s’est fait insulter par un pseudo-croyant qui sortait des tarawih. «Il a proféré des insultes et m’a dit de rentrer faire le ménage à la maison», raconte-t-elle, encore sous le choc. «Est-ce normal que quelqu’un qui était en train de prier Dieu quelques minutes auparavant se comporte de la sorte?», peste Bouchera. «Mes parents ne m’interdisent pas de sortir et voilà que de pitoyables personnes se permettent de le faire. C’est le monde à l’envers», dit-elle, furieuse. Donc au lieu de s’occuper des fetwas interdisant le parfum, la brosse à dents…pendant le Ramadhan, certains feraient mieux de s’employer à respecter les vraies valeurs de l’Islam. Est-il religieusement recommandé de gaspiller de la nourriture en la jetant, en ayant les yeux plus gros que le ventre? Est-il toléré de manger jusqu’à en être malade? Ou encore bien pire, est-il demandé de voler autrui pendant le Ramadhan? Par vol, il est entendu vol en tous genres et en particulier, celui des commerçants.

Source: http://www.lexpressiondz.com/

04/04/2011

Délinquance: comment appeler la police quand vous êtes vieux et que vous n’êtes plus très mobile…

Moi je trouve ça pas mal; et tellement réaliste…

FDF

.

Georges  DURANT, un homme d’un certain âge vivant à Aubervillers, dans le 93, allait se coucher  quand sa femme lui dit qu’ il avait laissé la  lumière dans l’ abri de jardin qu’ elle pouvait  voir depuis la fenêtre de la  chambre.
Georges  ouvrit la porte arrière de sa maison pour aller éteindre,mais il vit qu’ il y avait des  personnes dans l’ abri en train de voler du  matériel.

Il appela alors la police qui lui  demanda  :
« Quelqu’un  s’est-il introduit chez vous  ? »
– Il  répondit  :
« Non,  mais des gens sont en train de me voler après  s’être introduits dans ma cabane de jardin   »
– La  police répondit  :
« Toutes nos patrouilles sont occupées il faut  vous enfermer, et un officier passera dès qu’il  sera  libre ».
– Georges dit : » O.K  . »
Puis il raccrocha, attendit 30 secondes et  rappela la police  :
-« je viens de vous appeler pour des voleurs dans  mon abri de jardin… Ne vous inquiétez plus à  ce propos… je les ai  tués ».
–  Puis il  raccrocha.

Dans les cinq minutes qui suivirent, 6 voitures  de police, une équipe de tireurs d’élite, un  hélicoptère, deux camions de pompiers, une  ambulance et le SAMU local se présentèrent  devant son domicile, et les voleurs furent pris  en flagrant  délit.
Un  policier lui dit  :
–  »  Je croyais que vous les aviez tués  ?… »
Georges répondit  :
Je croyais que vous n’aviez personne de  disponible ?

Histoire  vraie…

01/01/2011

Appel à retrouver le meurtrier du métro.

Il faut retrouver ce fumier. Et pas de circonstances atténuantes! Pas besoin de procès; ni d’avocat!

FDF

.

Vous avez tous entendu comme moi, répété à l’infini sur les médias, que « le meurtrier du métro n’était pas du tout identifiable sur les bandes vidéo ». Alors… je vous laisse juge (notamment la dernière photo, en bas à G.) Vous noterez également au passage, que ce rapport de Police « providentiel » (merci aux amis qui permettent la diffusion de la vérité et du déroulement réel des faits !) souligne bien que l’individu a pris le temps de se retourner, pour pousser sa victime !

EXCLUSIF NOVOPress

Grâce aux caméras de surveillance installées dans le métro, le visage de l’individu ayant tué une jeune femme lundi dernier 27 décembre au métro Etienne Marcel est désormais connu. Un « homme de type métis, âgé de 20 ans, mesurant 175 cm, corpulence normale, moustache naissante (duvet) », ainsi que le décrit la fiche de recherches diffusée par la Police régionale des transports (service rattaché à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) qui dépend de la préfecture de police de Paris), est activement recherché.


Appel lecteurs : Nous sommes à la recherche de la bande vidéo. Merci de diffuser.

10/12/2010

Voleur de babouches à la mosquée du Mans…

Là, il faut appliquer la charia: il vole des chaussures, on lui coupe un pied, ou les deux… Non? Ben quoi? On est en France, terre d’islam, ou non?

FDF

.

A la mosquée, il volait les chaussures pendant les prières…

Mardi soir, le conseil de quartier Sud-Est tenait une réunion sur la thématique de la sécurité. L’occasion de faire le point sur les incivilités constatées dans le secteur des quartiers Sud du Mans.

Le récit de l’une d’elles, par Lahcem Belgana, responsable de l’association socio-éducative des quartiers sud, a beaucoup amusé l’assistance :

Ces dernières semaines, à la mosquée, un individu, « bien informé », profitait de l’heure de la prière pour s’introduire dans les lieux et voler… Les chaussures des fidèles, de nombreuses paires ensuite revendues pour quelques euros. Du coup, les responsables de la mosquée ont décidé de mettre en place une surveillance discrète. Elle s’est avérée payante puisqu’un individu d’une quarantaine d’années a été pris sur le fait, et il a été prié de s’expliquer devant les services de police.

Depuis, à la mosquée, on prie de nouveau l’esprit tranquille…

Source: http://www.lemans.maville.com/

Maine Libre

02/12/2010

Justice: on croit rêver…

Et encore une réactivation du sentiment d’impunité! On va aller jusqu’où, comme ça? C’est se foutre du monde. Notre Justice est en train de perdre toute crédibilité… Il y a des lois à changer… Tu parles d’un tribunal « correctionnel »! Dans le cas présent, « on  » va proposer au « jeune » un stage de citoyenneté ou des heures de travail d’intérêt général… On lui laisse le choix, en outre. Pour un vol de voiture et conduite sans permis. Dément! La prochaine fois que vous vous ferez arrêter pour excès de vitesse ou autre pécadille, dites nous si « on » vous aura laissé le choix de la peine infligée…

FDF

.

A une minute près, il échappe au tribunal correctionnel !

Un jeune arrêté le jour de son anniversaire a pu prouver qu’il avait eu 18 ans… une minute après son arrestation. Il devra donc être jugé par le tribunal pour enfants.

Soixante secondes décisives. Un jeune qui comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Nantes pour vol de voiture et conduite sans permis a pour l’instant échappé à son procès grâce à son acte de naissance. Le document révèle qu’il était encore mineur au moment des faits…à une minute près.

Le jeune a été interpellé le dimanche 28 novembre à 22h49, le jour de ses 18 ans. Placé en garde à vue, il a été traduit devant le tribunal correctionnel deux jours après son interpellation. Mais son avocate a soulevé l’incompétence du tribunal : «Je ne disposais pas de l’heure exacte de naissance de mon client qui établit la majorité d’une personne». Or, la comparution devant ce tribunal est valable uniquement pour les personnes majeures. Le tribunal a alors sollicité un extrait d’acte de naissance. «Il s’est avéré que mon client est né le 28 novembre 1992 à 22h50. Les faits qui lui sont reprochés ont donc été commis pendant qu’il était mineur», précise son avocat, Me Delphine Banquet. «A une minute près, la situation pénale change du tout au tout».

Des peines moins importantes.

Devant ce constat, le « jeune » est ressorti libre du palais de justice. Il sera convoqué prochainement devant le juge pour enfants. Une différence notable puisque « les peines encourues devant le tribunal pour enfants sont deux fois moins importantes que devant le tribunal correctionnel», précise Me Banquet, satisfaite de ce renvoi.

Alors qu’il risquait jusqu’à trois ans de prison pour le vol de voiture, le jeune, dont le casier judiciaire est vierge, encourt donc désormais une peine moindre. Il pourrait notamment se voir proposer un stage de citoyenneté ou un travail d’intérêt général

Source: http://www.lefigaro.fr

19/08/2010

Quatre roumains et un italien surpris en flagrant délit de vol de ferraille…

Vive l’ouverture des frontières! Vive la libre circulation !

Au fait, des roumains, c’est pas un peu des Roms?

FDF

19/08/2010

Pampelonne. Surpris en flagrant délit de vol de ferraille !

« C’est ce qui s’appelle se faire prendre la main dans le sac, précisément dans le coffre. Mardi, vers 22 h 20, deux gendarmes de la brigade de Pampelonne patrouillaient sur la route de Carmaux. En passant devant le garage de machines agricoles appartenant à Georges François, ils sont intrigués par la présence de deux véhicules et de plusieurs personnes. Aussitôt ils bloquent l’accès du garage, interdisant toute sortie de véhicule. Dans le même temps ils préviennent leurs camarades du PSIG (1), également en patrouille et ceux de la communauté de brigades de Valdériès. Le capitaine Damerval, nouveau patron de la compagnie d’Albi est également alerté. Il se rend sur les lieux en compagnie des gendarmes de la brigade de recherches. « En très peu de temps nous étions une dizaine », souligne le capitaine.

Les renforts sur places, cinq hommes, âgés de 30 ans à 50 ans sont appréhendés : quatre Roumains et un Italien, tous résidant dans la banlieue toulousaine. Dans les deux voitures près d’une tonne de métal inox est découverte. Les cinq cambrioleurs sont immédiatement transférés à la gendarmerie d’Albi et placés en garde à vue. Hier en fin d’après-midi ils y étaient toujours. Le parquet ne s’était pas prononcé sur une prolongation ou sur une mise en liberté des cinq cambrioleurs. Quand à l’inox il devait être restitué à son propriétaire. »

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/19/891115-Pampelonne-Surpris-en-flagrant-delit-de-vol-de-ferraille.html#xtor=EPR-1