Francaisdefrance's Blog

23/02/2012

Triste réalité…

 Je n’ai pas pu m’empêcher de publier ce qui suit, ayant moi-même fait l’objet d’une infraction pour un léger excès de vitesse (59 pour 50) en agglomération: 90 euros rackettés sur place… Bon mais moi, j’étais solvable et j’ai reconnu les faits (valait mieux)… J’ai honte d’être un criminel.

C’est cette répression à deux niveaux qui me fait bondir. Pas vous? En fait, ce n’est pas la répression, qui est à deux niveaux: c’est notre justice.

FDF

.

Bonjour à tous.

 Ça y ‘est j’ai reçu mon excès de vitesse, 92 km/h au lieu de 90 sur une double voie à 23h28.
Je suis un délinquant, et parce que je suis un délinquant j’ai dû m’acquitter de 45 euros et 1 point de mon permis m’a été retiré.
Ce permis m’avait été attribué en son temps à titre permanent ce qui n’est plus le cas avec la législation sur le permis à point qui est intervenue bien après l’obtention de mon permis.
Ce qui tend à prouver que demain une législation nouvelle peut me supprimer partiellement ou totalement ma retraite, comme cela vient d’être fait en Grèce.

 Dans le même temps où je me faisais flasher, une équipe de gendarmerie (que je paie) qui avait mis en place un radar mobile arrêtait Momo qui s’est fait radariser à 142 km/h au lieu de 90dans une voiture volée et n’ayant jamais passé son permis. Le lendemain, Momo en comparution immédiate assisté d’ un avocat désigné d’office (que je paie) a été condamné par le juge (que je paie) à 2 mois de prison avec sursis et à 0 euro d’ amende car non solvable. Cela fait des économies à la CAF (que je paie).
Bien entendu il n’a pas eu de retrait de point sur le permis qu’il n’a pas encore passé. Et Momo est rentré tranquillement à la maison, il n’a pas dépensé un centime et pourra recommencer jusqu’à ce que sa peine ait atteint au moins 2 ans de prison ferme (peine qui, en France, commence à être exécutoire). Ouf ! J’ai économisé les frais de prison (que je paie) Ayons une pensée émue pour le propriétaire de la voiture volée qui se bat avec la justice pour ne pas payer les nombreuses contraventions de radar fixe qu’il a reçues.

 Vive la République, vive la France  

Reçu par mail…

31/12/2011

Pauvre Mouloud…

Et dire que c’est vrai. Que c’est fréquent. Que c’est tout à fait comme ça se passe. De temps à autres, je vais assister à des procès au tribunal du coin. Il m’est arrivé de partir précipitamment avec une envie de vomir.

Lamentable…

J’ai honte de ma France.

FDF

(Reçu par mail)

.

Bonjour à tous,
Ca y est, j’ai reçu mon excès de vitesse, 92 km/h au lieu de 90 sur une double voie à 23h28.
j’ai dû m’acquitter de 45 euros et 1 point de mon permis m’a été retiré.
Ce permis m’avait été attribué en son temps à titre permanent ce qui n’est plus le cas avec la législation sur le permis à point qui est intervenue bien après l’obtention de mon permis.
Ce qui tend à prouver que demain, une législation nouvelle peut me supprimer partiellement ou totalement ma retraite, comme cela vient d’être partiellement fait en Grèce.
Dans le même temps où je me faisais flasher, une équipe de gendarmerie (que je paie) qui avait mis en place un radar mobile arrêtait Mouloud qui s’est fait radariser à 142 km/h au lieu de 90
dans une voiture volée et n’ayant jamais passé son permis.
Le lendemain, Mouloud en comparution immédiate assisté d’un avocat désigné d’office (que je paie) a été condamné par le juge (que je paie) à 2 mois de prison avec sursis et à 0 euro d’amende (car non solvable). Cela fait des économies à la CAF (que je paie).
Bien entendu il n’a pas eu de retrait de point … sur le permis qu’il n’a pas encore passé.

Et Mouloud est rentré tranquillement à la maison, il n’a pas dépensé un centime  et pourra recommencer jusqu’à ce que sa peine ait atteint au moins 2 ans de prison ferme (peine qui, en France, commence à être exécutoire ?!?!?).
Ouf ! j’ai économisé les frais de prison (que je paie)
 Ayons une pensée émue pour le propriétaire de la voiture volée qui se bat avec la justice pour ne pas payer les nombreuses contraventions de radar fixe qu’il a reçu.

.

Vive la République ! … Vive la France !