Francaisdefrance's Blog

19/10/2010

Manifestations: 4 policiers blessés à Lorient !!!

Décodage: remplacez le mot « jeunes » par « racailles-sous-merdes cagoulées issues de l’immigration »

FDF

.

Les incidents se poursuivent à Lyon, à Nanterre, à Paris… 1.158 personnes ont été interpellées en une semaine.

Lundi, de nombreux incidents ont éclaté en marge des mobilisations lycéennes.

Mardi, le nombre d’incidents semble monter d’un cran. Le ministère de l’Intérieur a dénombré près de 163 interpellations à la mi-journée.

Au total, sur une semaine, près de 1.158 personnes ont été interpellées, toujours selon le ministère.

Plusieurs grandes villes de France ont été concernées par les mobilisations lycéennes mardi, notamment Nanterre, Evry, Saint-Denis, Lille, Mulhouse, Clermont-Ferrand…

A Paris, dans le 15 éme arrondissement, une jeune fille a été blessée après l’explosion d’un scooter suite à un feu de poubelle près d’une école élémentaire et d’un lycée technique. La victime a dû être hospitalisée. « C’est un lycéen qui a mis le feu à des poubelles. La police a des indices, il devrait être arrêté dans la journée », rapporte le maire UMP.

Selon 20 Minutes, sont hospitalisation s’est bien passée. La jeune fille va bien.

Les forces de l’ordre ont procédé à 110 interpellations, dont 81 gardes à vue mardi, à Paris et dans la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

A Corbeil-Essonnes
en Essonne, des incidents ont eu lieu en marge des manifestations lycéennes. Une soixantaine de jeunes de la cité des Tartêrets ont rejoint 250 lycéens qui manifestaient. La voiture du commissariat a été retrounée et des objets ont été volés.

Un policier aurait été blessé en marge de la mobilisation.

A Évry en Essonne, deux policiers auraient été blessés lors d’affrontements avec des manifestaants.

A Savigny-sur-Orge
toujours en Essonne, des lycéens auraient, eux-mêmes, dégradé du mobilier urbain, provoquant une intervention des forces de l’ordre.


A Nanterre
dans les Hauts-de-Seine, le lycée Joliot-Curie est toujours bloqué par plus de 200 lycéens.

De nouveaux affrontements ont eu lieux entre CRS et des jeunes extérieurs au lycée, indique Le Point.fr.

Regardez ces images de ITélé :

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et de Flash-Ball pour dissiper les jeunes qui leurs lançaient des pierres et autres projectiles, rapporte L’Express.

Les lycéens de Nanterre indique qu’il vont rejoindre le cortège place d’Italie, précise I Télé.

« J’ai pourtant essayé de calmer le jeu lundi, une réunion a été organisée à la mairie avec les élus, des parents d’élèves, des lycéens, des professeurs. J’ai donc décidé de fermer le lycée mardi matin, pour éviter que les actions de provocations policières soient portées », explique le proviseur du lycée Joliot-Curie sur I Télé.

« Ce sont des casseurs, extérieurs au lycée qui viennent semer le trouble. Ils ne sont pas là dans le cadre d’une manifestation lycéenne contre la réforme des retraites », déplore le proviseur du lycée.

Une nouvelle voiture aurait été brûlée, des vitres brisés, précise encore ITélé.

Le tribunal de Nanterre a été endommagé par une quarantaine de jeunes.

Voici une vidéo qui revient sur les affrontements de mardi matin à Nanterre.

(Source : I Télé – Montage Fred-Lille)

A Lyon, dans le Rhône les affrontements entre les forces de l’ordre et les jeunes se poursuivent également. Un policier a été blessé à la jambe. Un photographe a été blessé par un jet de bouteille au visage.

Regardez ces images de TF1 :

Une trentaine de voitures ont été renversées, dont cinq brûlées.

On constate plusieurs pares-brises brisés, des feux de poubelles, des abribus détruits, des vitrines de magasins brisées… Deux magasins – une bijouetrie et une boutique de vêtements – ont été pillés.

Déjà 13 personnes ont été interpellées, mardi matin, suite aux incidents en marge des manifestations.

Sur le réseau de micro-blogging Twitter, un photographe, en direct de Lyon, parle d’un véritable champ de bataille.

Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collob en appelle au calme via son compte Twitter. « La situation se dégrade. Un peu partout des incidents se produisent. Je condamne ces débordements et en appelle au calme », rapporte 20 Minutes.

La ville avait déjà été le théâtre de violences lundi et la semaine dernière.

Au regard de l’ampleur des événements, le maire de Lyon a décidé d’écourter son voyage en Chine pour apaiser les tensions et appeler au calme, indique 20 Minutes.

Débordemant dans les manifestations lycéennes à Lyon, le 18 octobre.

Débordemant dans les manifestations lycéennes à Lyon, le 18 octobre.

Par mesure de sécurité, plusieurs lycées de toutes la France ont préféré fermé leur porte, notamment à Tourcoing dans le Nord.

A Mulhouse, dans le Haut-Rhin, 500 à 600 lycéens et étudiants dégradé des voitures et brisé des vitrines, a constaté un journaliste de Reuters. La police a procédé à plusieurs interpellations, rapporte Le Point.fr.

Lorient dans le Morbihan, quatre policiers ont été blessé et deux personnes ont été interpellées suite à des affrontements entre jeunes et CRS.

 

Sources : Le Point.fr, L’Express, I Télé, 20 Minutes, Le Progrès, Le Figaro.fr, Europe 1, Europe 1

Par La rédaction du Post

voir les vidéos sur http://www.lepost.fr/article/2010/10/19/2272293_incidents-en-marge-des-manifestations-lyceennes-ca-continue-a-nanterre.html