Francaisdefrance's Blog

01/01/2012

Musulman…

Dessin pillé chez Le Gaulois.

.

Un musulman n’a pas d’autres alternatives que de le rester… Et ne peut se reconnaître d’aucune autre identité.

Ma foi, ce sont eux qui choisissent..

C’est pour ça, je pense, qu’ils veulent nous islamiser; pour que tout le monde devienne musulman. 

Mais pour ça, leur chemin leur sera long et parsemé d’embûches… Et rien n’est certain qu’ils y arriveront. Tant que NOUS serons là.


FDF

Il faut déjà aimer le sang et la violence…

.

Un_musulman._

10/11/2011

Au FBI, on enseigne que l’islam est une «religion ultra-violente»…

Ben oui, et alors? C’est prouvé tous les jours… Il y en a qui peuvent nous démontrer le contraire  ???

FDF

.

Le FBI enseigne à ses agents que l’islam est «violent»…

Le ministre de la Justice américain Eric Holder s’est indigné mardi contre des cours dispensés aux agents de la police fédérale dans lesquels l’islam est dépeint comme une «religion ultra-violente» et a assuré qu’ils n’étaient plus au programme.

Ces cours, a lancé M. Holder lors d’une audition au Sénat, «ont le potentiel de saper les efforts de sensibilisation que nous avons faits et ils pourraient aussi avoir des conséquences négatives sur notre capacité à communiquer de façon efficace» avec les Américains musulmans.

Ces derniers sont des «partenaires cruciaux dans la lutte contre le terrorisme» et constituent des «sources fiables d’information» qui ont permis de remporter «un grand nombre de succès», a encore jugé le ministre.

Il répondait au sénateur démocrate Dick Durbin qui a cité le contenu de cours dispensés aux agents du FBI dans lesquels l’islam était qualifié de «religion ultra-violente». Selon l’élu, les agents apprenaient aussi que «les Américains musulmans de base sont susceptibles de sympathiser avec les terroristes».

Des «documents du FBI récemment rendus publics montrent que l’agence s’est lancée dans une campagne de surveillance de grande envergure (visant) des mosquées et des Américains musulmans qui ne sont suspectés d’aucun délit», a encore assuré M. Durbin.

En septembre, le magazine Wired avait révélé l’existence de ces cours, où intervenait un expert en antiterrorisme nommé William Gawthorp pour qui la religion musulmane en tant que telle représente un danger et non le réseau Al-Qaïda.

Mardi, Eric Holder a assuré aux sénateurs que «le contenu des cours (est) passé en revue, afin de nous assurer que ce genre de désinformation» disparaisse.

«Il est regrettable que ces informations aient fait partie des programmes. Cette personne (M. Gawthorp) n’est plus employée par le FBI», a affirmé le ministre de la Justice.

Source: http://www.cyberpresse.ca/

24/08/2011

Battre les femmes: un nouveau pilier de l’islam…

Sous certaines conditions tout de même…. Religion d’amour et de paix…

FDF

Photo d’illustration…

.

Battre sa femme est un devoir en islam !

Image
Un taliban (bon musulman, donc)(grand étudiant et connaisseur de l’islam) en train de battre ses épouses.

Seulement si la femme ne fait pas ce qu’il demande. Battre sa femme doit cesser si la femme obéit de nouveau à son mari. Battre sa femme doit être fait en dernier recours, après les réprimandes verbales et après l’avoir délaissée.Mahomet, lui même, a battu son épouse préférée Aisha (du propre témoignage de cette femme-enfant). On ne sait pas cependant comment il traitait ses autres épouses.

Le Coran:

Coran (4:34) – « Les hommes ont la charge des femmes, en vertu des avantages que Dieu a accordés aux uns par rapport aux autres, et à cause des biens qu’ils dépensent [pour elles]. Ainsi, les femmes vertueuses sont obéissantes et préservent dans le secret ce que Dieu veut préserver. Celles dont vous craignez la mauvaise conduite, admonestez-les, reléguez-les dans des couches séparées et frappez-les. Mais si elles vous obéissent, ne leur cherchez plus noise. Dieu, certes, est sublime, infiniment grand. »

Les Hadiths:

Bukhari (72:715) – Une femme vint voir Mahomet et le supplia d’ordonner à son mari d’arrêter de la battre. Sa peau était tellement meurtrie sous l’impact des coups qu’elle était décrite comme étant plus verte que le voile vert qu’elle portait. Mahomet ne réprima pas le mari, mais ordonna à la femme de retourner voir son mari et de se soumettre à ses désirs sexuels.Muslim (4:2127) – Mahomet frappa sa femme favorite, Aïcha, dans la poitrine un soir où elle avait quitté la maison sans sa permission. Aïcha raconte, « Il me frappa à la poitrine ce qui me causa une grande douleur ». Abu Dawud (2141) – « Iyas bin ‘Abd Allah bin Abi Dhubab raconta que l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui) avait dit: ne frappez pas les servantes d’Allah, mais lorsque ‘Umar vint voir l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui) et dit: Les femmes qui se sont enhardies jusqu’à braver leurs maris, il (le prophète) a donné la permission de les battre. Alors beaucoup de femmes vinrent se plaindre de leurs maris à des membres de la famille de l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui). Et l’apôtre d’Allah (que la paix soit avec lui) dit: beaucoup de femmes sont venu se plaindre de leurs maris à des gens de ma famille. Elle ne sont pas les meilleures d’entre vous. » Au début, Mahomet interdit aux hommes de battre leurs femmes, mais révoqua cette idée une fois qu’on lui reporta le cas de femmes qui désobéissaient à leurs maris. Battre sa femme est parfois nécessaire pour la remettre à sa place. Abu Dawud (2142) – « Le prophète (que la paix soit avec lui) dit: un homme n’aura pas à répondre du fait qu’il batte sa femme. » C.-à-d. Allah ne lui en tiendra pas rigueur. Ishaq 969 – Ce passage ordonne qu’une femme mariée soit « mise dans une chambre séparée et soit un peu battu » si elle « contribue à attirer l’appétit sexuel d’autres hommes ». Selon ce hadith, un tel cas peut se produire si elle ne fait rien de plus que d’être toute seule avec un homme avec lequel elle n’a pas de lien familial.

Information complémentaire:

Beaucoup de ceux qui défendent l’islam ont du mal a justifier le verset du Coran (4:34) qui est pourtant sans équivoque. Leur gymnastique intellectuelle et leur refus de voir la vérité en face ont inspiré l’écriture de cet article: Battre sa femme : C’est une bonne chose pour Mahomet, c’est donc une bonne chose pour vous http://www.thereligionofpeace.com/Artic … eating.htmCheik Youssef al-Qardaoui, un des religieux musulmans les plus respectés dans le monde, est l’auteur du fameux bon mot: « C’est interdit de battre une femme, à moins que cela ne soit nécessaire ». Il ajouta aussi « On peut battre une femme seulement pour préserver un comportement conforme à l’islam », ne laissant plus de doute quand à la nature du fait de battre une femme: pour lui battre une femme est une forme de sanction dictée par la religion. http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/1168.htmProfesseur Muzammil Saddiqi, l’ancien président de l’ISNA (Association islamique d’Amérique du Nord), une des principales organisations musulmanes, affirme qu’il est important qu’une épouse « reconnaisse l’autorité de son mari dans la maison » et qu’il peut utiliser la force physique si il est « sûr que cela améliorera la situation ».

Dans quels cas, un mari doit battre sa femme (en islam) ?

Selon la loi islamique, un mari est en droit de battre son épouse pour l’une des quatre raisons suivantes:– Elle n’essaie pas de se faire belle pour lui (c.à.d. elle se laisse aller)Elle refuse de satisfaire les besoins sexuels du mariElle quitte la maison sans demander la permission ou bien sans « raison valable »– Elle manque à ses devoirs religieux

28/01/2011

Les provocations de Tareq Oubrou.

Et on tolère ce genre d’individus? A savoir que c’est un très bon pote à Juppé… C’est ça, l’islam: En dire le moins possible sauf s’il s’agit d’attiser la haine contre les chrétiens. Tareq Oubrou n’a rien à faire sur notre territoire. Ce type m’écoeure…

FDF

.

L’imam de Bordeaux reste évasif à des questions sur l’islam…

T

Jeudi 20 janvier, Tareq Oubrou, imam de Bordeaux et président de l’Association des musulmans de Gironde, tenait une conférence-débat sur le thème : « Islam et République ». Les identitaires d’Aquitaine étaient là aussi. Dès le début, un appel a été lancé pour que soit respectée une minute de silence en mémoire des coptes tués dans un attentat à la bombe en Egypte et des deux journalistes français assassinés au Niger. Appel rejeté par l’organisateur !

Un militant identitaire interpella Tareq Oubrou sur la question des violences faites aux femmes et sur le manque de considération porté à celles-ci par le Coran, citant pour cela le verset 224 de la sourate 2 :

«Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance.»

Réponse : mauvaise interprétation. Tareq Oubrou mis ensuite en avant la vie « exemplaire » du prophète et de son épouse Aicha, omettant de préciser que cette dernière n’avait que six ans lors de son mariage ! Sur son appartenance à l’UOIF et au Conseil européen de la fatwa, Tareq Oubrou n’a pas répondu.

Source: Michel Janva

01/01/2011

Senteurs orientales… Pardon, islamistes…

Photo pillée chez Owen…

Tout ceci me fait penser à un certain bouquin derrière lequel se réfugie un certaine « minorité » en Occident, fanatisée dans le monde entier et dont on parle tous les jours…

FDF

.

De l’art de battre sa femme expliqué aux enfants !


« Ou comment inscrire cela dans les moeurs d’une société  » indigne de ce nom dès le plus jeune âge, devrait le sous-titre de ce billet.

Nous voici donc en ce 30 décembre 2010, l’avant dernier jour de l’année déclarée Grande Cause Nationale dans la Lutte contre les Violences faites aux Femmes.

Une amie vient de me faire parvenir un texte de chanson ou plutôt de comptine pour enfants que sa petite-fille a reçu en cadeau pour Noël, ainsi que le DVD qui va avec.

Chaque chanson est ainsi illustrée de petites saynètes à l’attention des enfants.

En ce jour de Noël, la maman regarde donc le DVD en compagnie de sa petite fille et se retrouve consternée et scandalisée de découvrir ceci (à 1min40) :

L’année déclarée Grande Cause Nationale se termine donc comme elle avait commencé : cette lutte que nous devons tous mener sur tous les fronts et dès le plus jeune âge n’est ainsi absolument pas terminée.

Elle n’en est même pas à ses débuts au vu de ce DVD gravé sans que qui que ce soit ne se soit posé de judicieuses questions quant à sa « morale ».

On y apprend ainsi aux petits garçons qu’ils peuvent battre leurs femmes sans souci, car ce sera juste comme il faut et qu’un simple « bisou » réparera le tout.

Quant aux petites filles, on leur signifie qu’inéluctablement leur destin est inscrit là : être battue est parfaitement normal et même acceptable puisque le soir venu leurs compagnons les embrasseront…

Dans ce même DVD se retrouve « Jeanneton prend sa faucille », qui n’a jamais été une chanson pour enfants, mais une chanson paillarde de fin de repas bien arrosé.

Là-aussi, pourquoi ne pas montrer un viol ?
Et faire accroire que c’est acceptable ?

Le DVD étant intitulé  » Mes premières chansons « , je me demande ce que sera le suivant ?

A vous démoraliser de cette société !

Lu sur Le Post