Francaisdefrance's Blog

07/05/2011

Lyon: des « jeunes », âgés de 14 à 16 ans, sont accusés de viol aggravé. Leurs amis ont filmé la scène, en plein jour…

Quatre mineurs mis en examen après un viol collectif à Lyon

Eh oui. Ca se passe en France. Vous savez, le pays où les chiffres de la délinquance baissent sans arrêt… Suite à ce viol, le maire de Villeurbanne leur trouve presque des excuses, à ces petits cons…

FDF

.

Le viol a eu lieu sur un place d’accès à la gare de la Part-Dieu, en plein jour !
Click here to find out more!

Quatre adolescents de 14 à 16 ans ont été mis en examen vendredi pour « viol aggravé » après s’en être pris mercredi à une jeune fille de 14 ans devant la gare de la Part-Dieu à Lyon, sous les yeux d’une dizaine d’autres mineurs dont certains ont filmé la scène avec leurs portables. Les quatre adolescents, jusqu’alors inconnus des services de police, ont été placés sous contrôle judiciaire et seront suivis par la protection judiciaire de la jeunesse. Tout contact avec leur victime leur est interdit, a-t-on indiqué de source judiciaire. Le parquet avait requis leur « mise en détention ».

Au total, quinze jeunes avaient été interpellés mercredi par la police à la suite de ce viol, auquel a assisté le petit frère de l’un d’entre eux, âgé de six ans. Deux garçons de 13 ans, qui ont filmé la scène avec leurs téléphones portables, ont effectué une garde à vue avant d’être libérés. Les quatre agresseurs présumés, interpellés mercredi « en flagrant délit », ont reconnu les faits lors de leur garde à vue, et d’autres adolescents du groupe feront l’objet de « convocations, voire de mise en examen ».

À quelques pas de la foule

La victime, une « jeune fille fragile » habitant Villeurbanne, en banlieue lyonnaise, a été agressée « en pleine ville, en plein après-midi », dans un lieu de passage, et elle n’a « pas manifesté de façon explicite son refus », a souligné la même source. Alors que les Lyonnais étaient encore cette semaine en vacances scolaires, l’adolescente se rendait mercredi vers 17 heures avec une amie à la gare de la Part-Dieu, où elle devait retrouver son petit ami et quelques copains. En chemin, elle est interpellée par « un ou deux jeunes » d’un autre groupe d’adolescents originaires pour la plupart de Villeurbanne, dont elle connaît certains.

Ces jeunes l’invitent à les suivre et la conduisent, sans son amie qui s’y refuse, jusqu’à un accès de la gare à proximité d’une borne de taxis et d’un parking, où se trouve leur bande de copains. La jeune fille se retrouve alors seule au milieu d’une quinzaine d’adolescents. L’un d’eux la contraint à lui faire une fellation, la menaçant de représailles si elle ne s’exécute pas. Suivi, tour à tour, par trois de ses copains, selon un phénomène d’entraînement. Pendant tout ce temps, aucun passant n’a réagi, les autres jeunes de la bande faisant « écran », a indiqué la police. Isolée, incapable de se défendre ni de « dire non », l’adolescente effrayée ne s’est pas débattue, n’a pas cherché à s’enfuir ni même à appeler à l’aide, a-t-on souligné de source judiciaire. Elle n’a pas subi d’autre violence physique.

« Rien ne permet en l’état de dire que ce viol était prémédité » par les adolescents, qui ont profité de leur situation de force, sans avoir besoin de recourir à la « violence physique » pour arriver à leurs fins, selon la même source. Le maire (PS) de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, s’est pour sa part déclaré « choqué » par le fait « qu’un acte aussi grave ait pu se dérouler à quelques pas de la foule de la Part-Dieu ». C’est finalement le salarié d’un bureau donnant sur la place où s’est déroulée la scène qui, apercevant la jeune fille en difficulté, a appelé la police. « Je suis convaincu que le respect du corps de l’autre s’éduque et s’apprend », a ajouté Jean-Paul Bret, estimant : « La circulation d’images agressives sur Internet tend à banaliser des gestes d’une grande violence. »

Source: http://www.lepoint.fr/

18/02/2011

Barbarie: elle survit à son agression en faisant la morte après avoir été violée et égorgée !

Et c’est les médias suisses qui nous mettent au courant…

Pour son agresseur: une balle, une seule, pas de frais de justice, de prison, et ça calmera les autres cinglés de ce genre…

FDF

.

Une jeune fille de 19 ans, violée et grièvement blessée à la gorge, a survécu à son agression, lundi à Denain (Nord), en simulant la mort après avoir reçu 15 coups de couteau.

Son agresseur a été interpellé peu après les faits dont il a reconnu être l’auteur. Agé de 28 ans, condamné à plusieurs reprises pour des délits, il a expliqué avoir agi par vengeance, a indiqué à la procureure de la République de Valenciennes, Marie-Madeleine Alliot, sans plus de détails.

Mis en examen et écroué mardi pour viol aggravé (sous la menace d’une arme) et tentative d’assassinat, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Hospitalisée à Valenciennes, la victime, qui présentait une « plaie très profonde au niveau du cou » lorsqu’elle a été secourue, est hors de danger.

Les faits se sont produits lundi en milieu d’après-midi dans un parc de Denain, une commune de l’agglomération valenciennoise.

L’homme avait donné rendez-vous à sa victime par SMS en se faisant passer pour une copine de la jeune fille.

Vers 15h00, à l’heure et à l’endroit convenus, il a violé la jeune fille avant de lui asséner plusieurs coups de couteau. La croyant morte, il s’est éloigné mais a rapidement fait demi-tour en s’apercevant que celle-ci était toujours vivante et tentait de fuir, lui portant de nouveaux coups de couteau.

Grièvement blessée au cou, à la tête, mais aussi aux mains, la victime a une nouvelle fois tenté d’échapper à son agresseur en simulant la mort. Avec succès: l’homme a dissimulé le corps dans un fourré, le recouvrant de feuilles et de branches, avant de quitter le parc.

Une fois assurée d’être seule, la jeune fille a parcouru environ 300 mètres jusqu’à une route où des automobilistes lui sont venus en aide et ont appelé les pompiers.

Source: http://www.24heures.ch/