Francaisdefrance's Blog

22/10/2011

Villiers-le-Bel: La cour d’assises des Hauts-de-Seine a prononcé des peines allant de 3 à 15 ans de prison; et DEUX acquittements….

On a encore peur de nouvelles émeutes? On a toujours peur de la racaille issue de l’immigration? Des « peines-cadeau » ont été prononcées à l’encontre de ces « chances pour la France »… Et pourquoi?

FDF

.

Procès de Villiers-le-Bel : trois condamnés, deux acquittés

En première instance, les quatre tireurs présumés avaient écopé de peines de 3 à 15 ans de prison pour avoir ouvert le feu sur des policiers lors des deux soirées d’émeutes des 25 et 26 novembre 2007.

Click here to find out more!

La cour d’assises des Hauts-de-Seine, qui rejugeait depuis trois semaines les quatre tireurs présumés des émeutes de Villiers-le-Bel en 2007, a condamné vendredi trois des accusés à des peines de 3 à 15 ans de réclusion et a prononcé un acquittement. Un cinquième accusé, qui comparaissait pour avoir fourni une arme aux émeutiers, a, lui aussi, été acquitté.

« Justice a été faite d’un côté, mais de l’autre côté justice n’a pas été rendue. On crie, on crie et on criera toujours parce qu’il y a de l’autre côté nos frères qui ont pris des peines très lourdes », a déclaré un des acquittés, Maka Kanté, reparti libre du tribunal de Nanterre.

90 policiers blessés

Lors du premier procès en juin 2010, les quatre tireurs présumés âgés de 24 à 30 ans avaient écopé de peines de 3 à 15 ans de prison pour avoir ouvert le feu sur les forces de l’ordre lors des deux soirées d’émeutes des 25 et 26 novembre 2007 qui avaient suivi le décès accidentel de deux adolescents.

Quelque 90 policiers avaient alors été blessés par des cartouches de plomb. Prononcé dans une salle comble après plus de neuf heures de délibéré, le verdict a été accueilli dans la colère et la confusion par la foule qui patientait à l’extérieur de la salle d’audience sous haute surveillance policière.

Clamant leur innocence tout au long des trois semaines de débats, les deux principaux accusés, les frères Adama et Abderhamane Kamara, ont été condamnés à des peines de 12 et 15 ans de réclusion, conformément aux réquisitions du parquet qui avait fustigé leur volonté de « tuer des policiers« . « Pour les victimes que je défendais, l’objectif est rempli. Les deux meneurs partent en prison ce soir, et sur ce point la justice est passée », a commenté Me Laurent-Franck Liénard, un des avocats des policiers.

Les témoins se défilent

Ancien médiateur à Villiers, Adama Kamara avait assuré pendant les débats avoir « tenté de calmer les jeunes » le soir des affrontements, alors que le ministère public avait fait de lui le « leader des émeutes ».

À ses côtés dans le box, son frère Abderhamane, présenté par le ministère public comme « le tireur le plus déterminé et le plus efficace », avait reconnu ne pas « aimer la police », mais il avait nié avoir ouvert le feu. « Je suis pas fou, je connais les peines encourues », avait-il lâché, mettant les accusations portées contre lui sur le compte des « rumeurs » de la cité. Au cours des trois semaines d’audience, cette thèse avait été longuement développée par la défense qui avait dénoncé une enquête « bâclée » en espérant profiter des défections en série enregistrées par l’accusation.

Aucun des quatre témoins sous X qui avaient mis en cause les accusés pendant l’enquête n’a déposé devant la cour, contraignant le président à faire lecture de leurs dépositions. Un témoin à charge crucial, qui devait venir déposer à visage découvert, a, lui aussi, fait faux bond en dépit d’un mandat d’amener pris à son encontre.

Encore un procès

« Je ne suis pas satisfait, parce qu’on aimerait que ce genre de justice ne soit pas pour les cités », a déclaré un des avocats de la défense Me Patrick Arapian, se référant aux témoignages anonymes. « Il n’y a pas une justice des pauvres et une pour les riches. » En dépit de ce jugement d’appel, la justice n’en a pas encore fini avec les évènements de Villiers-le-Bel.

Au terme d’une longue instruction, le policier qui conduisait la voiture entrée en collision avec les deux adolescents a été renvoyé en septembre devant le tribunal correctionnel pour homicides involontaires. Une information judiciaire pour faux témoignages visant les policiers qui l’accompagnaient dans la voiture est par ailleurs toujours en cours à Pontoise.

Source: http://www.lepoint.fr/

28/10/2010

Rokhaya Diallo : “Ce que dit Ben Laden n’est pas faux” !

 

Il faut l’atomiser, cette conne là! Elle apporte son soutien aux émeutiers et approuve la haine de Ben Laden envers la France. France qu’elle devrait quitter, d’ailleurs, et vite…

FDF

.

Rokhaya Diallo (“Les Indivisibles”), Yves Thréard (Le Figaro), Michel Godet et Muriel Gremillet étaient les invités de “On refait le monde” sur RTL (27/10/10). Extraits

 

http://www.youtube.com/watch?v=wdXCl1q_IZg&feature=player_embedded#at=99


NB : Le 23 juin 2010, en direct sur i>Télé, Rokhaya Diallo avait apporté son soutien aux émeutiers de Villiers-le-bel et comparé la police à “une force d’occupation”. Voir la vidéo

20/10/2010

Accident de Villiers-le-Bel: le policier mis en examen… Ca calme les minorités ethniques…

Ou plutôt: on évite d’autres exactions issues des minorités ethniques. Mais on ne va pas arrêter de nous faire ch… avec ce genre d’histoire. C’est bien dans ce genre de cas que l’on peut tristement constater que la stigmatisation fonctionne encore bien dans notre pays déjà fort « maghrébisé »…

Accident Villiers-le-Bel: un policier mis en examen pour homicide involontaire

Avec les photos qui « vont bien », et tout, et tout… C’est dommage pour les mômes. Un gosse qui meurt, quelque-soit ses origines et les circonstances dans lesquelles c’est arrivé, c’est jamais bien marrant.

Mais le problème est que le scénario est toujours le même. Du moment que c’est un Policier qui est mis en cause, c’est monté en mayonnaise et tous les prétextes sont bons pour attiser la haine; pas que celle des forces de l’ordre, mais la haine du « blanc », de la « face de craie », comme ils disent. Chacun peut le constater, ce ne sont pas les exemples qui manquent. Et l’on s’étonne que parfois, il y ait des « dérapages » lors de contrôles d’identité… On ne peut se laisser bafouer de la sorte; surtout quand on est la cible habituelle de la racaille et que l’on est censé représenter l’ordre… Mais on n’est jamais à l’abri d’un « débordement »… Triste d’en arriver là; sur NOTRE territoire, de surcroît.

FDF

Un policier a été mis en examen lundi pour homicide involontaire dans l’enquête sur la mort de deux jeunes tués en 2007 à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) dans une collision entre leur moto et une voiture de police, a appris mercredi l’AFP de source proche du dossier.Cette décision a été prise par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles qui avait ordonné début avril un supplément d’information après avoir infirmé l’ordonnance de non-lieu en faveur des policiers rendue par un juge d’instruction de Pontoise. Le 25 novembre 2007, la mort des deux adolescents, Mushin et Lakamy, dans cette collision avait provoqué deux jours de violences urbaines entre jeunes et forces de l’ordre.Le policier mis en examen est celui qui conduisait la voiture au moment de l’accident. Ses trois collègues qui se trouvaient avec lui dans le véhicule restent placés sous le statut de témoin, a précisé la source proche du dossier.« C’est une nouvelle apaisante et une bonne nouvelle pour les familles. La justice va enfin pouvoir commencer à travailler », ont déclaré à l’AFP les avocats des familles des victimes, Mes Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman.

Source: http://tinyurl.com/2cmqtbj

06/08/2010

Délinquance exacerbée: C’est reparti à Villiers le Bel !

La vache! Je le plains, Hortefeux, ça commence à péter de tous les cotés, en France. Et puis, Villiers le Bel, c’est un peu un ‘retour aux sources ».

Non, je plaisante mais ça devient extrêmement grave… Cette vague de violence contre les forces de l’ordre commence à se répandre dangereusement. Tiens! C’est comme l’islamisation… Faudrait peut-être penser à rapatrier notre armée des zones de guerre où elle n’a rien à y faire. C’est en France que l’armée française serait fort utile, pas à l’Etranger. D’ailleurs, ne trouvez vous pas bizarre que l’on les envoie combattre les muzz chez eux alors qu’ils font le bordel chez nous? Réfléchisez y…

FDF

.

Nouveaux tirs sur des policiers à Villiers-le-Bel

Une patrouille de policiers a été la cible de tirs par arme à feu dans la nuit de mercredi à jeudi à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), a-t-on appris jeudi auprès du syndicat Alliance Police Nationale. Aucun fonctionnaire n’a été touché lors de cette agression.

Selon le syndicat, quatre policiers appartenant à une Unité territoriale de quartier (UTEQ) a souhaité contrôler le propriétaire d’un véhicule en double file vers 23h35 place du Bois-Joli. « Une quinzaine d’individus sont arrivés et les policiers ont essuyé un premier tir », selon Denis Jacob, secrétaire national d’Alliance. « Ils ont riposté avec leur flashball et un second tir a eu lieu ». Touché au ventre, l’un des agresseurs a été emmené par ses camarades qui ont pu s’enfuir.

Selon le syndicat, deux douilles de cartouches de calibre 12 ont été retrouvées sur place. La Sûreté départementale a été chargée de l’enquête.

Cette agression est intervenue dans le même quartier où plusieurs dizaines de policiers avaient été blessés lors des émeutes de novembre 2007. Depuis avril dernier, cette ville est par ailleurs le théâtre de plusieurs agressions au fusil de chasse, tandis qu’un jeune homme d’une vingtaine d’années a été abattu dans l’un des quartiers en juin dernier.

Cette nouvelle attaque contre des policiers survient alors que des fonctionnaires de la Brigade anticriminalité d’Auxerre (Yonne) ont eux aussi été pris pour cible dans la nuit de mardi à mercredi. Avant eux, des policiers grenoblois ont également essuyé des tirs d’armes à feu lors des émeutes de juillet dernier qui avaient suivi la mort d’un braqueur présumé abattu par les forces de l’ordre.

Dans un communiqué, Alliance Police Nationale estime qu’il est « urgent que la Justice se fasse entendre et tape du poing sur la table en sanctionnant lourdement, avec la plus extrême des fermetés, en réponse à cet emballement criminel intolérable ».

Source: http://tinyurl.com/33r8ezy