Francaisdefrance's Blog

27/11/2011

Le corps d’une femme enceinte de 8 mois découvert dans un congélateur !

On va se souvenir de son passage en France, ce con…

FDF

.


IL  EST EN SITUATION IRREGULIERE,  IL BAT SA FEMME  ENCEINTE DE 8 MOIS,   ELLE MEURT,  IL LA MET  DANS LE CONGELATEUR    ET  PREND LES AIRS POUR LE CONGO ET ENCORE CE N’EST MÊME PAS SÛR

JC JC…

.

Son compagnon aurait téléphoné à la police pour se dénoncer après avoir pris la fuite vers l’Afrique.


« Avec le bébé qu’elle avait dans le ventre, c’est un double homicide », s’exclame un voisin, choqué. Hier après-midi, les enquêteurs de la police judiciaire de Créteil ont découvert le cadavre d’une femme enceinte dans le congélateur d’un appartement de l’avenue Le Foll, à Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne).

Un peu plus tôt, ils avaient reçu un coup de téléphone du compagnon de cette femme de 25 ans : « J’ai frappé ma femme, et elle est morte. » Au pied de cet immeuble ancien et un peu délabré, une femme affirme que cet homme a également appelé son mari — un cousin à lui — pour lui raconter ce qu’il avait fait. « Il y aurait eu deux coups de fil », confirme un policier.

Un couple jugé discret

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, a dit à ses interlocuteurs être actuellement en République démocratique du Congo (RDC).
Il avait, semble-t-il, préparé sa fuite. « Un peu plus tôt dans la semaine, il avait confié son petit garçon de 18 mois à une voisine, précise un policier, tout en spécifiant qu’il devait partir en Afrique et que sa femme était à l’hôpital. » La femme découverte morte était enceinte de huit mois et devait accoucher de son deuxième enfant fin novembre. Sa disparition n’avait pas éveillé les soupçons des autres habitants de l’immeuble : « On pensait qu’elle était à l’hôpital. » Depuis quand ses voisins ne l’ont-ils plus vue? « Elle est venue m’emprunter du sel samedi dernier, et lui, je l’ai encore vu ce mercredi », se souvient l’un d’entre eux, qui a été entendu comme témoin. D’autres affirment avoir aperçu la jeune femme grimper difficilement les marches de l’escalier dimanche.
Tous décrivent un couple « discret, disant à peine bonjour ». Ils se seraient installés dans l’immeuble il y a quelques années. L’homme était, semble-t-il, en situation irrégulière sur le territoire. « Son identification va être compliquée », précise un policier. « On n’a même aucune preuve qu’ils soit réellement au Congo », ajoute un autre. Dans la soirée, le petit garçon du couple a quitté l’immeuble dans les bras d’un policier.

Source: Le Post

25/06/2011

Un village d’insertion pour les Roms…

On n’est pas des gens sympas, en France??? C’est pour ça que le mot « romophobie » n’existe pas encore. Quoique c’est fait, maintenant…

A noter que l’on connait désormais le fiasco flagrant de l’insertion avec « d’autres populations et minorités ». Reste à souhaiter que ce projet là donne satisfaction.

FDF

.

Les Roms emménagent dans le village d’insertion

« Soixante-dix Roms se sont installés hier après-midi dans le premier village d’insertion du département. Il resterait une quarantaine de personnes sans solution à Villeneuve-le-Roi.

«C’est un peu petit, mais on est content… » Dans sa cabane en bois, une jeune femme, les cheveux attachés, range peu à peu quelques affaires sur les rayonnages. Comme elle, 70 roms, soit 17 familles, ont quitté hier leur campement d’Orly et de Villeneuve-le-Roi pour s’installer sur un vaste terrain situé dans le secteur des Vœux à Orly.

Sur place, les hommes et les femmes chargés de sacs archi remplis, de valises ou de matelas rejoignent leurs futures habitations. Des ouvriers finissent à peine de monter les vingt-trois cabanes où vont vivre les familles pendant quelques mois. « Il fallait qu’on aille vite à cause de l’arrêté d’expulsion du préfet », explique un représentant du conseil général. La mairie d’Orly et le conseil général sont à l’origine d’un projet d’insertion plutôt original. Dix-sept familles vont participer à la construction de maisons modulables où elles pourront vivre pendant trois ans. Tout le monde n’a pas pu être retenu. « Nous avons pris en compte l’ancienneté sur le campement et la volonté de scolariser les enfants, avance un associatif. C’est compliqué parce que certains restent, mais le financement existe pour 70 personnes, pas plus. » Le projet doit prochainement recevoir une subvention du conseil régional. « Les enfants seront scolarisés et les familles bénéficieront d’un accompagnement sanitaire et social », explique Laurence Potte-Bonneville, déléguée régionale de l’association Habitant et soins, gestionnaire du projet pour le compte du département. En attendant que les maisons soient construites, des petits chalets d’environ 9 m2 ont été installés tout autour d’un grand barnum où seront installés les cuisinières, un espace collectif ainsi qu’un point d’eau pour les hommes et un autre pour les femmes. En découvrant les cabanes, certains font la grimace : « On a de grands enfants, on ne peut pas dormir à cinq! » D’autres sont ravis et pleins d’espoir. « Des tentes vont être installées en appoint pour les ados. Le terrain va être aménagé. Tout le monde va prendre ses marques », rassure un encadrant. »

Source: http://www.leparisien.fr/

16/09/2010

L’immigration réussie selon Sarközy: c’est pour la photo, seulement…

Chez Oumma.com, ils sont ce qu’ils sont. Mais ils ont le mérite, parfois, d’avoir un regard « ouvert » sur les « coups de théâtre » du président français… Ce qui n’est pas pour déplaire… Sarkö utiliserait de « bons immigrés »; pour les photos, seulement… Il accumule, Sarkö, il accumule…

FDF

.

16 septembre 2010

« Les visites sur le terrain du chef de l’Etat ne laissent aucune place à l’improvisation. Aussi faut-il se garder de prendre pour argent comptant l’iconographie officielle, qui tend à enjoliver la réalité quand elle s’affiche auprès de l’électorat populaire …

Des ouvriers radieux, symboles de l’immigration qui a réussi, posaient sur la photo aux cotés d’un Nicolas Sarkozy jovial, mardi 14 septembre, au cours de son inspection d’un chantier de neuf cents logements du promoteur Nexity, à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne. Fallait-y voir des photos prises sur le vif, ou plutôt un casting méticuleusement préparé pour entretenir le mythe du président de tous les français ?

Du scénario ahurissant des « Auvergnats » pour sauver Hortefeux d’un bien mauvais pas, aux slogans percutants pour mettre en émoi la France d’en bas, en passant par les bons mots populistes qui font sourire en discriminant, jusqu’aux castings à répétition – venue d’Obama, usine Turbomeca dans les Pyrénées-Atlantiques, usine Faurecia en Belgique – pour faire illusion auprès d’un Sarkozy, complexé par sa petite taille et en chute libre dans les sondages, la duplicité de la communication élyséenne a été percée à jour.

Aussi, quand le Parisien révèle que les « bons immigrés » qui entouraient le président auraient été « triés sur le volet« , la mystification ne nous surprend même plus, tellement elle est indissociable du plus haut personnage de l’Etat.

« L’Elysée nous a demandé de sélectionner des ouvriers au comportement exemplaire, symbole de l’immigration réussie, pour les placer à moins de 5 mètres du président« , a confié un responsable de Nexity, le promoteur du lotissement, au quotidien, tandis que la direction démentait tout en bloc par communiqué.

Dans une cacophonie mêlant une indiscrétion officieuse à une dénégation officielle, les déplacements de Nicolas Sarkozy sont désormais marqués du sceau de la défiance, et ce quel que soit le jour sous lequel il apparaît sur la photo. »

Source: http://tinyurl.com/27kpyat