Francaisdefrance's Blog

18/07/2011

Christianophobie: la pandémie gagne du terrain.

Et c’est au Viet Nam, cette fois, que l’on s’attaque aux communautés chrétiennes. Et par des communistes, en plus. Au fait, ça n’existe pas des communistes islamistes intégristes? Parce qu’on aurait la « crème », là…

FDF

.

Massacre de chrétiens par le régime communiste Vietnamien

Encore un massacre horrible commis par le régime communiste contre les chrétiens Hmongs.
Pour avoir porté des Bibles, des femmes sont « sommairement exécutées », autrement dit violées et tuées par les forces Vietnamiennes, polices secrètes y compris.
Ailleurs, un rassemblement de chrétiens est massacré. Les pasteurs sont décapités, et les charniers sont enfouis au bulldozer ….

Hanoï, Vietnam – Les forces de sécurité Vietnamiennes ont décapité plusieurs pasteurs, et ont abattu  « quelques » chrétiens Hmong.
Selon James Jacob Prash, directeur exécutif du « Moriel Ministries (MM) »,  cet horrible massacre s’est produit le 14 Juillet 2011.

En fait, beaucoup de chrétiens Hmongs se rassembleraient suite à de fausses prédications émises par un prêcheur américain. Cette prédication annonçait le retour du Christ sur Terre … pour la fin Mai.
Ces prédications auraient été transmises par une émission sur ondes courtes, depuis la station radio Harold Camping, basée en Californie.

Ce serait suite à cette émission prédisant le retour de Jésus-Christ sur la Terre vers le 21 Mai que beaucoup de chrétiens (7 000 selon les sources) se sont rassemblés pour prier (selon Worthy News).
Malheureusement, les pauvres gens n’ont trouvé que la police et des soldats féroces qui les ont massacrés, après avoir décapité deux pasteurs.

Les militants des Droits internationaux ont estimé le massacre à quelques douzaines de chrétiens tués, mais aux dires de Prasch, le nombre réel serait beaucoup plus élevé.
Des pasteurs Hmong lui ont dit que, « un très grand nombre de chrétiens ont été abattus, des pasteurs décapités, et à la fin du massacre, des bulldozers ont « enterré » les corps, formant de véritables charniers ». Beaucoup d’autres ont été arrêtés … et l’on sait ce qu’est, en général, le triste sort de ce genre de prisonnier.

Le gouvernement Vietnamien a, comme il le fait chaque fois, nié le massacre, ou accusé des « troupes irrégulières » … enfin, ça dépend ce qu’on entend par « troupes irrégulières » …
En Avril, 4 femmes Hmongs avaient été « sommairement exécutées » à la frontière du Laos, pour avoir commis le crime de transporter une Bible

D’autres femmes désarmées ont également été « sommairement exécutées », par des troupes de la police secrète (au fait, c’est peut-être elles les troupes irrégulières !).
Hum … développons un peu ce terme d’ « exécution sommaire ».
Prenons le cas de deux jeunes femmes qui ont également été « sommairement exécutée ».

Selon les sources, les deux jeunes femmes ont été « brutalement violées », et à plusieurs reprises. Puis, les « soldats » ont tiré sur elles à bout portant, avec des armes automatiques, dans la poitrine et à la tête.

Dans la région du Diên Biên, vivent environ 170 000 Hmongs, soit le tiers de la population. Les Hmongs forment 1% de la totalité de la population Vietnamienne. La plupart ne reçoivent que … 100 dollars par an … soit 1 dixième de ce qu’il faudrait pour survivre … et ce malgré un travail particulièrement pénible …

Prasch dénonce, à raison d’ailleurs, une exploitation odieuse, de la part des auteurs de ces fausses prédications, qui exploitent le malheur et les conditions de vie terribles des Hmongs pour leur faire croire en de fausses théories …

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/