Francaisdefrance's Blog

25/10/2011

Il en a qui urinent sur le coran. Il y en a bien qui haïssent en public NOTRE Code Civil…

On va dire que cet Alsacien a voulu circonscrire l’incendie… Humour et loi du Talion.

Souvenez-vous: http://www.dailymotion.com/video/xevkbs_forsane-alizza-musulmans-revoltes-l_news

Et SOS Francophobie de traîner le fou de Limoges devant les tribunaux…

FDF

.

Il brûle un coran et urine dessus : relaxe confirmée en appel


Cet habitant de Bischheim (Bas-Rhin) avait été déjà relaxé en mai dernier. Le parquet avait fait appel.




Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) du Bas-Rhin avait dénoncé un jugement « lamentable ».En mai dernier, le tribunal correctionnel de Strasbourg avait relaxé un homme de 30 ans poursuivi pour provocation à la discrimination. Au mois d’octobre 2010, cet habitant de Bischheim (Bas-Rhin) avait brûlé et uriné sur le Coran. « Brûler un livre chez soi, je ne pense pas que ce soit interdit »Il a comparu en appel fin septembre à la demande du parquet de Strasbourg. Le ministère public a à nouveau requis 3 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende. La cour a rendu son jugement mardi et a confirmé la relaxe rapporte Le Point. Il encourait jusqu’à un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. « Si la mise en scène décrite (…) revêt un caractère volontairement outrancier et délibérément provocateur (…) il n’en demeure pas moins que les éléments de la procédure ne permettent pas de démontrer avec certitude que l’intention (du prévenu) était de susciter un sentiment d’hostilité ou de rejet de nature à provoquer la discrimination, la haine ou la violence à l’égard des musulmans », a écrit la cour d’appel dans son arrêt. L’avocat du prévenu a salué une décision « sans surprise » selon Le Point.Après avoir fait un avion à l’aide de pages du coran, ce gérant salarié d’une entreprise informatique l’avait projeté sur des verres représentant les tours du World Trade Center. Il avait ensuite brûlé le livre, puis uriné dessus pour éteindre le feu, « pour rire » dit-il. Il avait ensuite diffusé son geste sur Internet dans une « émission » diffusée par webcam, raconte RTL. « Je faisais des émissions où je me moquais de tout (…). Brûler un livre chez soi, je ne pense pas que ce soit interdit« , avait-il dit. « On a le droit de critiquer les religions, que ce soit drôle ou pas »Son avocat avait lui plaidé la relaxe, déclarant que son client avait stigmatisé les intégristes musulmans et non pas les musulmans dans leur ensemble. « Depuis 1789 le blasphème n’existe plus. (…) On a le droit de critiquer les religions, que ce soit drôle ou pas, ce n’est pas une provocation à la discrimination », avait-il souligné.« Nous sommes dans un pays qui interdit ce genre de fait. Il faut dire qu’on a dépassé la limite de l’admissible », avait répondu l’avocat de la Grande Mosquée de Strasbourg, partie civile aux côtés de la Licra. « Aux Etats-Unis on peut le faire, car la liberté d’expression est un absolu. En France non, la liberté d’expression est enserrée dans des règles », avait-il ajouté. Des « actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée »

Le prévenu avait expliqué avoir agi en réponse à un défi lancé par un internaute, après que le pasteur américain Terry Jones eut menacé de brûler un exemplaire du Coran. Une menace mise à éxecution.

« Il incite à la haine à l’égard des musulmans, car tout le monde sait que le World Trade Center a été attaqué par des extrémistes musulmans (…). Et en urinant sur le Coran (…), c’est une incitation à la haine des musulmans contre les non-musulmans », avait estimé le parquet.

« La vidéo n’excède pas les limites de la liberté d’expression« , avait considèré le tribunal correctionnel, précisant que le prévenu avait stigmatisé des « actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée ».

Source: Le Post