Francaisdefrance's Blog

03/12/2010

Un jour, l’islam tombera…

C’est pas qu’on est pressés, mais bon…
FDF

.

L’islam est-il liberticide?

Aujourd’hui en Europe on peut cohabiter avec les chrétiens. On peut parler avec eux de tout, même de religion. On peut ne pas être d’accord. S’afficher ouvertement agnostique, athée, bouddhiste, même musulman, critiquer la religion, sans risquer le bûcher.

inquisition1.jpg

Cette liberté n’est pas si ancienne. Les derniers borborygmes de l’Inquisition datent de peu. Sa fin définitive en Espagne eut lieu en 1834 – moins de deux siècles. Elle a commencé dans ce pays en 1478. En France, au début du 13e siècle contre les Cathares, puis contre les juifs.

Bref, 6 siècles d’inquisition en Europe, des souffrances terribles, la peur, la délation, la haine, la torture, tout y a passé. A côté de cela les Talibans ou Al Qaeda sont des clubs Med…

D’avoir voulu tout dominer par la force la religion chrétienne s’y est perdue. Elle se retrouve confinée en périphérie des grands débats de notre époque. Elle l’a bien cherché.

Un jour l’islam tombera, comme sont tombés et tomberont encore tous les totalitarismes. Pour les mêmes raisons qui ont fait tomber le christianisme: cette soif naturelle et humaine de liberté de penser. J’ai bien lu ce qui suit sur la fermeture temporaire du blog de Sami Aldeeb: « (on) l’accuse de mener « une croisade ». Ok, c’est vrai. Sami a orienté son blog uniquement sur l’islam en donnant un éclairage critique. La critique, y compris des religions, est encore libre dans notre pays. Pas comme en Autriche où se déroule le procès de Madame Elisabeth Sabaditsch-Wolff accusée d’incitation à la haine pour avoir dit que l’islam est incompatible avec l’égalité hommes-femmes. Ou aux Pays-Bas où la critique de l’islam mène tout droit au procès pour racisme. Pas comme à l’ONU où un lobby de pays musulmans veut faire interdire la critique de la religion en l’assimilant au racisme.
liberté5.jpg
Croisade? Mais que penser de Radio-Coran, alias Zakia, qui dans un commentaire reproduit un texte d’une violence rare contre Israël, assimilant tout au sionisme,* texte qui déclare que l’islam aurait été largement dévoyé par des sionistes, et que même Al Qaeda serait un produit des sionistes. Cette rage anti-israélienne que Zakia reproduit n’est-elle pas une croisade? Oui, c’en est une. Raison de plus pour affirmer qu’on a le droit de critiquer l’islam comme n’importe quel système de croyance.

Certes, elle a le droit de parler de sa religion. Fatima aussi. Même de dire d’un verset du Coran que ce n’est pas le prophète qui l’a écrit mais « le bon dieu » lui-même («le verset que vous mentionnez a été écrit par le bon Dieu et non par le prophète Mohammed», Fatima, 15 novembre). Avec quelle main a-t-il écrit? La gauche ou la droite? Car les mots ont un sens. Ecrire c’est écrire. Avec une main sur du papier, du papyrus ou autre. Donc dieu est un être doté d’une main et qui parle arabe. Bon. D’accord. J’ignorais. Maintenant je sais. Dieu est un Homme.

liberte6-2-resize.jpg

Soeur Claire-Marie parle aussi de sa religion. Mais là où Zakia et Fatima relaient des certitudes tirées d’un livre auquel il est donné plus d’importance qu’à la vie humaine et proposent un système de penser fermé car figé dans des phrases d’il y a 1’400 ans, soeur Claire-Marie se pose de vraies questions, doute, réfléchit, bref: elle pense par elle-même.

Il est inadmissible que des européens qui critiquent l’islam soient poursuivis en justice dans leur propre pays. Si l’islam est liberticide, il doit être combattu sans faiblesse comme tous les totalitarismes. Le combat anti-autoritaire et anti-totalitaire est loin d’être gagné. Il ne doit pas être relâché. Et si en Autriche Madame Elisabeth Sabaditsch-Wolff est condamnée, alors le signal d’une véritable croisade anti-islamique sera donné.

Ce sera le combat de la liberté contre l’oppression. Ce sera aussi un signal contre la gauche européenne qui ne se désolidarise pas de la gauche autrichienne: car c’est cette gauche autrichienne qui a dénoncé cette femme à la justice! La gauche qui refuse que l’on puisse critiquer une religion! On croit rêver.

Contre toute idéologie liberticide, il faut parler. N’oublions jamais que les tyrannies se sont construites sur le silence des peuples.

Source: http://hommelibre.blog.tdg.ch