Francaisdefrance's Blog

13/06/2011

Un « terroriste » devant la justice à Toulouse !

Les forces de l’ordre devraient faire des formations dans les banlieues… Là, ils verraient ce qu’est du véritable armement. Mais il est vrai qu’il y a des risques certains… En outre, le prévenu en question n’a pas de chance. Il se prénomme Gilles; proie facile…

FDF

.

Une armurerie dans la voiture

Ce jour-là, Gilles a dû reconnaître les faits, déposer les armes devant le tribunal correctionnel. Le 24 novembre, il sort du travail, prend sa voiture et se rend place du Capitole pour récupérer un sac. En partant, il heurte accidentellement un piéton avec son rétroviseur. Les forces de police l’interpellent, fouillent sa voiture et découvrent… un attirail de guerre.

Poing américain dans la boîte à gant, un poignard, un cran d’arrêt et, plus surprenant encore, une batte de base-ball sous son siège. Dessus, cette inscription : « Tu vas y avoir droit ».

« Là, c’est la guerre », proclame le président Roussel. « Cette batte, je l’avais depuis des années. C’est un cadeau de mon grand-père », explique le prévenu. Peintre de métier, Gilles restaure des églises et donne une explication pour chacune des armes. « Mon poignard me sert pour travailler, le couteau c’est pour pique-niquer, couper mon saucisson, et le poing américain n’est pas à moi ».

Des explications qui ont payé puisque Gilles s’en sort avec une amende de 300 euros et la confiscation de « son attirail ».

Source: http://www.ladepeche.fr/