Francaisdefrance's Blog

25/01/2012

Non à la grande mosquée de Metz !

Mosquée de Metz: le Front National réagit. Le fameux Concordat joue en faveur des muzz et des dhimmis qui les soutiennent.

FDF

.

Communiqué de Presse de Françoise Grolet et Thierry Gourlot, Membres du Bureau Politique du Front National, conseillers régionaux de Lorraine.

Françoise GROLET et Thierry GOURLOT, conseillers régionaux de Lorraine et membres du Bureau Politique du Front National dénoncent le financement de la grande mosquée de Metz par les contribuables messins en violation de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des églises et de l’Etat et du Concordat de 1802 maintenu en Alsace-Moselle qui ne s’applique pas à l’Islam.

Non seulement la municipalité a créé sous son patronage l’UACM (Union des Associations Cultuelles et Culturelles des Musulmans de Metz (et celles des bouddhistes, c’est pour quand ?) mais elle accompagne (porte, serait plus juste) ce projet en lui offrant un terrain.

Après la mosquée de Woippy déjà financée par des fonds publics et d’une capacité de 3000 places, est-il besoin d’une autre mosquée géante dans l’agglomération messine ? Où s’arrêteront la démesure de nos élus et leurs courbettes devant un certain électorat ?

Source: http://www.frontnational.com/

En sus de la mosquée géante, on nous annonce la création d’une bibliothèque, d’une salle d’exposition, d’un atelier d’artisanat, de commerces…bref une enclave communautaire de type religieux contraire au vivre ensemble laïc et républicain.

Le FN s’opposera par tous les moyens légaux à cette construction communautariste avec les impôts des Messins et demande au maire de Metz de consulter les Messins par la voie d’un référendum afin qu’ils disent oui ou non à l’installation d’une « mosquée-cathédrale » en terre messine.

16/02/2011

Le projet fou de Grande mosquée à Metz est soutenu par le Modem et l’UMP!

Le PS ne va pas tarder à suivre. Mais pour qui donc voter aux cantonales, pour commencer ??? Non; j’rigole…

FDF

.

 

Future mosquée de Metz: un député UMP salue le « grand pas » des islamistes turcs !


Le média Saphirnews rapporte :« L’Union des associations cultuelles et culturelles des musulmans de Metz (UACM), créée récemment, a tenu une réunion d’information le 23 janvier dernier, en présence de deux députés européens, Nathalie Griesbeck et Denis Jacquat . Pour ce dernier, qui siège par ailleurs au conseil municipal de la ville de Metz depuis 1977, c’est « un grand pas » que viennent d’effectuer les musulmans messins. » suite

Denis Jacquat est le député UMP de la 2ème circonscription de Moselle

Nathalie Griesbeck est une député européenne du Modem

L’UACM est une association créée spécialement pour mettre sur pied un projet de grande mosquée, regroupant les associations islamiques de la ville, dont deux sont turques, l’une (Ditib) dépendant de l’Etat turc (qui ne tolère ni la construction d’églises, ni la délivrance de visas pour des prêtres) , l’autre, le Millî Görüs , longtemps interdite en Turquie pour cause d’islamisme. En Allemagne, le Millî Görüs est dans l’oeil du cyclone de la justice. Aux Pays-Bas le mouvement a défrayé la chronique lorsque Mehmet Öztoprak, le responsable du mouvement a estimé à seulement « quelques milliers » le nombre de victimes juives lors de l’Holocauste ( cf : De Journalist, novembre 2004).

Dans mon livre Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010), j’ai consacré un chapître entier au Millî Görüs (chapitre : L’islamisme turc et les élus) dont voici un extrait :

« Outre les révélations du renseignement allemand et son inscription sur la liste des mouvements dangereux en 2003, le Millî Görüs a bénéficié d’une nouvelle médiatisation en décembre 2009, lorsque le procureur de Cologne lança une gigantesque perquisition dans une vingtaine de bureaux du mouvement, ainsi que dans des appartements appartenants aux cadres. Les soupçons portèrent sur « au moins 10 millions d’euros détournés » selon les dépêches d’agence. Le Kolnifche Rundfchau, journal de Cologne s’étonna que parallèlement à ce scandale « en même pas 16 mois, le Millî Görüs a été impliqué 3 fois pour des affaires de crimes d’honneur »

Ce journal dressa la liste des griefs reprochés au mouvement islamiste, dont la question de l’interdiction fut immédiatement soulevée :

« La liste des allégations depuis l’été 2008 est longue: formation d’une association de malfaiteurs, fraude, escroquerie sur fonds publics,  collecte de fonds douteux, faux, détournement de fonds et  blanchiment d’argent. Deux nouvelles enquêtes ont été lancées par le procureur de Cologne pour détournement de cotisations de sécurité sociale. Il devrait se compter en dizaines de millions de dollars, d’après les autorités qui ont lancé une perquisition depuis mercredi dans dans 17 villes. »

Suite aux gros titres entachant le mouvement, le débat porte dorénavant sur l’interdiction de la Communauté islamique du Milli Görüs (IGMG) (…). « La question de l’interdiction reste sur l’ordre du jour », déclare un expert des affaires intérieures CDU Wolfgang Bosbach à Cologne. Avant que l’interdiction soit examinée, tous les documents compromettants ont dû être évalués. «Nous avons à traiter avec la plus grande communauté musulmane en Allemagne. Des tentatives ont été répétées pour les interdire. Mais cela doit aussi avoir suffisamment de chances de succès», a déclaré le président de la commission du Bundestag sur les affaires intérieures. »

(…)

La France, nouvel eldorado du Millî Görüs
Interdit en Turquie, sur la voie de l’être en Allemagne, « grillé » aux Pays-bas, la France devient objectivement une terre d’accueil évidente pour le mouvement, qui bénéficie déjà depuis de nombreuses années de  l’hospitalité des maires, tous bords politiques confondus.

La France a été partagée par le mouvement en quatre zones, Paris, Strasbourg, Lyon, Annecy, chapeautées par un mouvement régional faisant le lien avec la direction continentale allemande. Le Département du développement organisationnel est le nom de la direction coordonnant les mouvements régionaux dans quinze pays européens. Selon le site Internet du Millî Görüs, cela représente pour l’Europe 514 mosquées, 87000 membres et 300 000 fidèles attirés à la prière du vendredi…

En France, le mouvement est en pleine expansion, ouvrant chaque année de nouvelles mosquées, soit sous la forme de salles modestes ou traditionnelles avec coupole et minaret.

Une cartographie des mosquées implantées en France montre un maillage du territoire surtout présent en région Rhône-Alpes avec des associations (allant de pair avec une mosquée) à Albertville, Annecy, Annemasse, Bellegarde, Chambery, Nantua, Oyonnax, Grenoble, Sallanches,Ugine, Vénissieux, Le Creusot, la Roche-sur-Foron, Saint-Etienne. En Auvergne Clermont Ferrand. La région Rhône-Alpes abrite 23 mosquées du mouvement. En Paca, le mouvement est présent à Salon-de-Provence et Avignon . Les régions Alsace et Lorraine sont aussi des terres de prédilection, le Millî Görüs ayant des associations affiliées  à Mulhouse, Strasbourg, Colmar, Haguenau, Metz,  Neufchâteau, Morhange, Saint-Avold, Saverne, Niederhaslach. Une présence du mouvement est aussi notée à Belfort en Franche-Comté. La région Ile-de-France n’est évidemment pas épargnée surtout dans les zones où se concentrent les colonies de l’immigration à Fontenay, Montfermeil, Mantes-la-Jolie, Grigny, Sarcelles, Poissy, Sevran. La Picardie commence à être grignotée à Beauvais et à Creil. Dans le cœur historique de la France,  Montargis, Chateaudun, Vendôme et Blois abritent également l’organisation. Dans le Sud-Ouest, seules les villes de Bordeaux et Angoulême sont concernées. »

Pour lire l’enquête complète sur le mouvement systématiquement accueilli par la classe politique française au niveau municipal, se procurer Ces maires qui courtisent l’islamisme :


 

 

source : islamisation.fr

 

07/10/2010

Grande mosquée de Metz: c’est NON! Encore une fois!

7 octobre 2010

blason islamique du futur califat de la ville de Metz, MoselleLa ville de Metz veut sa grande mosquée[non!] Difficile à dire aujourd’hui, tant le projet présente des complexités financières et légales. Une chose est certaine : la municipalité socialiste fera tout pour qu’il aboutisse.[avec une musulmane voilée à la table de la conférence de presse, c’est pas gagné !] (…) Il est possible qu’il y ait des réactions négatives [ce n’est pas «possible», c’est CERTAIN. Ce seront même majoritairement des réactions négatives, et argumentées pour que vous ne puissiez pas dire que vous ne saviez pas] (…) mais rien ne nous fera reculer [Hé bien vous serez simplement éjectés de la mairie, et là encore vous ne pourrez pas dire que vous n’aviez pas été prévenus] (…) sur cette démarche d’intégration [ce n’est pas une démarche d’intégration, c’est une démarche de léchage de babouches et une pathétique tentative de négation de la réalité car l’islam est incompatible avec la république, il ne peut donc pas s’y intégrer, il ne peut que la désintégrer] (…)

La municipalité messine a présenté, hier, l’association de préfiguration d’une future grande mosquée à Metz. Elle regroupe les différentes associations cultuelles. Soutenue par la Ville, elle va dessiner les contours de l’édifice.

Y aura-t-il bientôt une grande mosquée à Metz ?

Après avoir ouvert le dossier il y a un an et demi, elle a présenté, hier, l’achèvement d’une étape majeure : la constitution d’une association de préfiguration, l’union des associations cultuelles et culturelles des musulmans de Metz (UACM). Celle-ci regroupe (…) Nous devons sortir du climat de stigmatisation actuel.

La suite sur

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/3883199/

La-ville-de-Metz-veut-sa-grande-mosquee.html (archives : pdfcopie d’écran)

Une grande mosquée à Metz

Surtout éviter les sujets qui fâchent. Un minaret ? Les financements étrangers ? L’association, liée à l’Algérie, qui ne participe pas au projet ? À régler plus tard ou ne pas en parler du tout. Sous l’égide de la municipalité, cinq associations – trois turques, une algérienne, une marocaine – ont décidé de (…)

La suite sur

http://www.estrepublicain.fr/fr/lorraine/info/3884774-Une-grande-mosquee-a-Metz

(archives : pdfcopie d’écran)

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne faut pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer la première page de l’un des deux articles à propos de la mosquée, cités ci-dessus, directement depuis le navigateur (Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer… > Pages de:1 à:1)

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé la première page de l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles expliquer pourquoi il ne faut pas construire de mosquées.

– Imprimer sur ces trois pages l’argumentaire Construction de mosquées : pourquoi il faut dire NON, http://sitamnesty.files.wordpress.com/2009/03/construction-de-mosquees-pourquoi1.pdf.

Pour imprimer ce document pdf en trois pages seulement, ne pas imprimer la page de garde (qui ne contient guère que le titre)

Si vous le souhaitez, vous pouvez imprimer d’autres argumentaires à la place

– soit en trois pages eux aussi (voir la rubrique Argumentaires sitamnesty.wordpress.com/argumentaires au paragraphe Documents en 3 pages).

– soit vous pouvez bien entendu aussi imprimer un argumentaire en seulement une page, ou seulement deux pages, ou panacher en trois pages = 1 page + 2 pages etc. comme il vous plaira (voir les divers argumentaires proposés).

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, et ensuite optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page

http://www.mairie-metz.fr/metz2/municipalite/cyber_mairie/organigramme/elus_photos.php

(ou elections.lefigaro.fr 2008 Metz A, B et C)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page des mentions légales :

http://www.mairie-metz.fr/metz2/commun/mentions.php

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’expliquer aux élus pourquoi il ne doivent pas se rendre responsables et coupables de certaines erreurs à ne surtout pas commettre. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?  

Alors vous avez le……… P O U V O I R ……

… de dire son fait à toute personne publique.

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains lors d’un projet de construction de mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal. La lettre destinée à la population sera la même que celle destinée aux élus, ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des riverains du projet.

Une fois informés, on peut compter sur les habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Là encore c’est très simple.

On trouve dans les articles et sur le site de la mairie de Metz des indications suffisantes pour déterminer les noms des rues à proximité potentielle de ce projet de mosquée :

Mon rêve serait que la mosquée soit proche d’une église et d’une synagogue

Il faut donc qu’elle soit assez proche d’une église ou d’une synagogue

A Villejuif aussi la demande était la même, avec des arguments différents. La proximité c’est plus pratique en babouche pour la baston à l’issue d’un prêche du vendredi, comme en égypte contre les coptes.

Vous trouverez les adresses des églises de Metz sur la page metz.fr/metz2/quotidien/culte/paroisse.php

et les adresses des synagogues sur la page metz.fr/metz2/quotidien/culte/synagogue.php

Pages 59 à 62 (copie d’écran) du compte-rendu du conseil municipal du 29 septembre 2005 [archive pdf 14 Mo]

Le nom de la rue est suffisant pour trouver noms et adresses postales des habitants de la rue, grâce à l’annuaire du téléphone pagesblanches.fr : indiquer le nom de la rue, le nom de la ville, cliquer sur Trouver et l’annuaire vous donne la liste des nom-adresse de tous les habitants de la rue.

Vous pouvez ensuite trouver les noms de rues voisines en cliquant sur le service cartographique de l’annuaire (lien Plan sous les noms)

Si vous préférez, utiliser n’importe quel autre service cartographique indépendant, tel maps.google.fr ou Viamichelin.fr par exemple, en indiquant de même le nom de la rue et la ville.

Le plan permet de voir les rues voisines et donc d’obtenir, de proche en proche via l’annuaire, tous les nom-adresse de tous les habitants de toutes les rues riveraines du projet de mosquée. Cela va permettre d’informer le plus grand nombre possible de riverains.

Les représentants de quartiers sont des habitants particulièrement intéressants à informer puisqu’ils sont un lien supplémentaire entre les élus et les habitants. Vous trouverez leurs noms en tête des différents compte-rendu des comités de quartier disponibles sur le site de la ville de Metz. Vous trouverez leur adresse postale publique personnelle sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone.

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, représentant de quartier après représentant de quartier, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/mosquee-de-metz

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.