Francaisdefrance's Blog

16/12/2011

Tueur de Lièges: c’en était « une »…

Une quoi? Voyez sa photo et son nom… Une « chance pour la Belgique »…

FDF

.

Le tireur de Liège était un spécialiste des armes, en plus…

Nordine Amrani.
Nordine Amrani.

  Nordine Amrani s’était vu retirer 9500 pièces d’armes qu’il détenait à son domicile. Connu des services de police, l’homme avait fait plusieurs séjours en prison et était en liberté conditionnelle.

Nordine Amrani, soudeur d’origine marocaine, est né le 15 novembre 1978. L’auteur de la tuerie de Liège avait été condamné en 2008 à 4 ans et 10 mois de prison pour détention d’un arsenal et culture de plus de 2000 plants de cannabis puis remis en liberté le 8 octobre 2010. Face aux interrogations du public, la justice a assuré mercredi que la loi, qui prévoit que la liberté conditionnelle peut être accordée lorsque les 2/3 de la peine ont été purgés, avait été appliquée.

L’homme avait en effet été acquitté en 2010 de sa condamnation pour détention d’armes, car il possédait les permis nécessaires. Selon son avocat, joint par la Dernière heure, «il était convenu que les armes soient transférées chez un armurier». Amrani, qui restait condamné pour la culture de cannabis, n’avait pas le droit de récupérer ses 9500 pièces d’armes. La justice devrait néanmoins lui verser la contre-valeur. D’après les médias belges, Amrani était un spécialiste des armes, qu’il savait réparer, et pour lesquelles il avait même fabriqué des silencieux.

Malgré son passé, rien ne laissait présager d’un tempérament violent, explique le procureur de Liège : «À aucun moment, dans les procédures judiciaires à son encontre, on n’a relevé un quelconque déséquilibre le concernant». Selon son avocat, Jean-François Dister, qui lui a parlé au téléphone peu avant la tuerie, son client était «nerveux» et «assez inquiet par la possibilité de retourner en prison».

«Une dent contre la justice»

Le matin de la tuerie, Nordine Amrani était en effet convoqué au palais de justice pour «une histoire de mœurs». Selon son avocat Jean-François Diester, «il semblait que ce nouveau dossier n’était pas d’une gravité extrême mais M. Amrani pensait qu’on lui en voulait. Il m’a expliqué qu’il avait été entendu dans une enquête d’enlèvement. D’après mon client, c’était un coup monté et on voulait lui nuire. M. Amrani avait une dent contre la justice. Il pensait avoir été condamné à tort pour certains faits.»

Né à Bruxelles et orphelin très jeune, le tueur était «un délinquant qui a, toute sa vie, connu des difficultés: le tribunal pour la jeunesse, le tribunal correctionnel, les cours d’appel, etc.», a résumé le procureur général. Selon son ancien avocat, le jeune homme a été «usé» par les différentes affaires judiciaires dans lesquelles il était impliqué et se sentait «harcelé» par les policiers.

Les policiers ont découvert mercredi que Nordine avait tué la femme de ménage de sa voisine, âgée de 45 ans, dans son immeuble de la rue Campine, avant de se rendre sur la place Saint-Lambert. Le corps a été découvert dans un hangar, attenant à son domicile, qu’il utilisait notamment pour la culture de cannabis. Les enquêteurs s’interrogent sur les raisons pour lesquelles le forcené a tué cette femme. Avait-elle découvert quelque chose de compromettant ou l’a-t-elle croisé au mauvais moment?

Après la tuerie, Nordine Amrani s’est suicidé d’une balle en plein front. Selon le procureur du roi, il n’aurait laissé aucun message. La radio RTL avait dans un premier temps parlé d’un mot laissé à sa compagne, accompagnée d’une importante somme d’argent. En l’absence de témoignage écrit, le mobile précis de la tuerie pourrait bien rester à jamais mystérieux.

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/12/2011

« Chances pour la Belgique »: 4 morts et 122 blessés ! (BIS)…

Merci à Niklas de son info sur la page Facebook « supprimée ». Il fallait s’y attendre… Ahhhhhhhhhhhhh, le liberté d’information… Car sur son compte Facebook, à ce malade, j’ai pu voir à temps qui était très lié avec des groupuscules islamistes et parlait d’Allah…

« Tueur présumé »… Faut arrêter de nous prendre pour des cons. Selon les lois, un criminel est dit « présumé » jusqu’à ce qui ait reconnu sa culpabilité… Celui-ci est mort; cherchez l’erreur…

FDF

.

Mise à jour du billet:

Le tireur du marché de Noël a fait trois morts, dont un bébé, avant de se suicider. La justice confirme par ailleurs que le corps d’une femme a été retrouvé chez l’auteur de l’attaque.

Le procureur général de Liège a révélé mercredi que le cadavre d’une femme a été retrouvé chez l’auteur de la tuerie de la veille, confirmant une information du journal local La Meuse. Cette femme de ménage sortait de chez sa voisine lorsqu’elle aurait croisé, le tueur « présumé », Nordine Amrani. Il l’aurait attirée chez lui avant de la massacrer. Une autopsie a été menée pour déterminer si elle a été violée. Le cadavre a été retrouvé dans un hangar utilisé par le tueur pour ses plantations de cannabis.

Ce meurtre aurait été perpétré mardi matin, juste avant l’attaque du marché de Noël, a précisé le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé. Après avoir tué la femme de ménage, Nordine Amarani, 33 ans a semé la terreur en plein centre de la ville belge. Selon le récit de la procureur du Roi de Liège, Danièle Reynders, l’homme vêtu d’un treillis s’est installé sur le toit d’une boulangerie sur la place principale de la ville et a commencé à tirer au hasard sur les passants avec un fusil d’assaut Kalachnikov. Il a ensuite lancé trois grenades sur la foule faisant quatre morts et 122 blessés. «Il était seul et semblait très maître de ses actes. Il voulait toucher le plus de gens possible», a relaté un journaliste, témoin de la scène.

Le tireur s’est ensuite suicidé, a confirmé le procureur mercredi matin. Dans un premier temps, l’hypothèse d’un décès accidentel – provoquée par l’une de ses grenades – avait été évoquée. Au moment de sa mort, le tireur possédait encore plusieurs cartouches sur lui.

Source: http://www.lefigaro.fr/international/

26/07/2011

L’attentat d’Oslo ravive le racisme anti-blancs… Les hyènes sortent de leur tanière.

Tels des charognards, certaines « personnalités » ont profité du drame d’Oslo pour remettre le racisme anti-blancs au (mauvais) goût du jour. Premier sur le podium: Patrick Lozès, patron du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France)… Attitude lamentable. Et l’énergumène s’est déclaré postulant à la présidentielle 2012… Si son thème de campagne n’est que la lutte contre le racisme, il ne va pas aller loin, le mec.


FDF

Lozès a osé : l’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo !

Sitôt connus les attentats d’Oslo – revendiqués d’abord par une organisation islamiste – on a eu l’impression que pour nombre de journalistes bien-pensants et bien évidemment les inévitables associations dites « anti-racistes », la piste de Behring Breivik était une divine surprise. Pour une fois, le coupable d’un attentat mortel était un blond aux yeux bleus ! On martèlera toute la journée de samedi qu’il était chrétien, extrémiste, islamophobe, patriote (les médias disent nationalistes) et contre le multiculturalisme. On oublia allègrement que d’autres informations le situaient franc-maçon et admirateur de Churchill. Fi du silence de la police norvégienne, fi des invraisemblances nombreuses, que Marc Noé, du site « Le Gaulois » a relevés (1), fi du fait que ce « dangereux raciste » n’a pas tiré sur des musulmans, mais sur d’autres blonds aux yeux bleus, et on se crut revenu, comme le signale Roger Heurtebise, à une manipulation médiatique digne de celle de Carpentras, vingt ans plus tôt !

Sans vergogne, la fine équipe des prétendus « anti-racistes », à peine les cadavres des victimes refroidis, monta au créneau, les naseaux frémissants d’une indignation de circonstance. SOS Racisme, dont le président continue à nier le racisme anti-blanc, affirma que « ces attaques montrent le vrai visage de l’extrême-droite ». Très sentencieuse, l’association présidée par le commissaire Sopo ajouta : «A l’aube d’une campagne présidentielle en France, les partis républicains doivent réaffirmer une vérité toute simple: l’extrême-droite ne peut être l’alliée de la démocratie». Autrement dit, avec sa subtilité habituelle, l’esprit formaté de Sopo et des siens, qui continuent d’assimiler le FN de Marine le Pen à l’extrême-droite, mouille cette dernière dans l’attentat d’Oslo ! A notre connaissance, quand le major Nidal Hassan, présenté comme un musulman modéré, a tué une douzaine de soldats américains à Fort Hood en hurlant « Allah Akbar », nous n’avons pas entendu les mêmes indignations de Sopo et des siens.

Le Mrap ne prit pas ces précautions, (2) et réussit l’exploit d’impliquer, outre toutes les droites populistes européennes, dont le Front national (ce qui lui valut une menace de procès de la présidente de ce parti, dès dimanche soir), mais également la droite populaire, dont l’officine anti-raciste signale la participation au gouvernement. D’ici que Sarkozy soit accusé de complicité avec un tel acte de barbarie…

Benoit Hamon, porte-parole du PS, expliqua d’abord que les victimes l’avaient été parce que socialistes. Ensuite, il expliqua que Behring Breivik était devenu un assassin à cause de lectures de sites rejetant le multiculturalisme, et que tout cela était à cause de ceux qui refusaient l’islamisation de leur pays. Martine Aubry peut être fière de son porte-parole, il a parfaitement récité sa leçon en instrumentalisant de manière policitienne un drame épouvantable !

Mais c’est Patrick Lozès qui décrocha le gros lot de l’ignominie, et qu’on vit le mieux arriver avec ses gros sabots. « Il faut tirer les leçons de ce drame de la haine de l’autre, car c’est bien de cela qu’il s’agit. […] En France la prolifération du discours de la haine de l’autre, sa banalisation expose dangereusement notre pays. Ils sont bien nombreux, ces propagateurs de haine, ces apprentis-sorciers promoteurs d’apéros racistes qui font mine de ne pas voir le feu qu’ils allument ». (3) Lozès n’aurait-il pas digéré un débat, sur LCI, avec Pierre Cassen, à la veille du fameux apéro saucisson-pinard du 18 juin 2010, quand notre fondateur avait conclu l’émission en lui faisant remarquer que le seul qui avait une attitude raciste, sur le plateau, c’était lui, Lozès ! Pierre démontra que l’apéro était ouvert à tout le monde, quelle que soit la couleur de sa peau, alors que le CRAN était conçu sur une base racialiste, puisque réservé à un type de la population. Rancunier, Lozès ? Toujours est-il qu’accuser le saucisson de Pascal Hilout et le verre de pinard de Christine Tasin d’être la cause des horribles attentats d’Oslo, il fallait oser !

Médiapart, jamais en retard de nobles combats, vient même de publier dans la foulée une contribution exigeant que dorénavant des réunions comme les Assises de l’islamistation soient interdites ! (4)

Bien sûr, dix ans après les attentats du 11 septembre 2001, aucun journaliste, aucun « anti-raciste » n’eut l’idée de se livrer à quelques comparaisons qui auraient été fort intéressantes. Nous n’ignorons pas qu’historiquement chaque religion est porteuse en son sein de fanatiques capables de s’appuyer sur un texte pour tuer inconsidérément nombre d’innocents jugés hérétiques. Mais depuis dix ans, combien d’attentats ayant fait au moins un mort, dans le monde, ont été revendiqués au nom de la seule religion musulmane ? La réponse, effrayante, figure sur le site « The Religion of Peace »  (5) : ce dimanche, nous en étions à 17.494, et ce lundi matin, à 11 heures, nous en sommes à 17.497, soit 5 par jour en moyenne, dont plusieurs attentats sanglants en Europe ! 35 ont eu lieu cette dernière semaine, provoquant la mort de 101 personnes, majoritairement de culture musulmane, tout aussi innocentes que les victimes norvégiennes. Donner ces chiffres ne diminue en rien l’horreur que nous inspire la tuerie d’Oslo, ni l’indignation que suscite la mort de dizaines de victimes norvégiennes, souvent jeunes, fauchées par la folie criminelle d’un homme aux objectifs confus.

Source: http://ripostelaique.com/