Francaisdefrance's Blog

19/10/2011

Affaire Banon classée: le chèque a du être de taille…

Qu’est ce que l’on nous a pris pour des cons avec cette sombre affaire DSK… Chapeau au dernier nommé! Il a su grâce à la surmédiatisation se faire adouber et passer pour une victime… Le PS, il avait déjà fait une croix dessus. Pas besoin d’émoluments d’élu pour se vautrer dans le fric, le Dominique… Ni pour basculer sur un canapé tout ce qui remue et porte une robe… C’est une maladie, a t’on dit. C’est la fatalité des grands malades: il n’existe aucune guérison possible. Alors, on pardonne… C’est normal. Et l’on stigmatise toutes ces provocatrices qui ont osé toucher à son « intégrité ». 

Mais bon: ici bas, tout s’achète, même le silence et la renonciation; il suffit d’y mettre le prix.

C’est pourquoi, je ne me fais pas de souci pour Tristane Banon: son avenir est assuré… Celui de DSK aussi, par le fait. (Elle vient d’ailleurs de sortir un livre: http://tinyurl.com/68j9v7n)

 Quel monde pourri…

FDF

.

« C’est à pas de loup que Tristane Banon s’est présentée sur le plateau de la matinale de Canal+ ce mercredi matin. La jeune écrivain, qui accusait Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol en 2003, a annoncé qu’elle ne se constituerait pas partie civile.

Ce retrait siffle la fin de l’affaire.

Elle a toutefois rajouter qu’elle continuerait pour militer en faveur de loi plus protectrice à l’égard des femmes victimes.

« Le parquet a fait quelque chose d’unique : il dit qu’il y a eu agression sexuelle mais qu’il ne peut pas poursuivre. Il (Ndlr : DSK) est officiellement un agresseur sexuel, même si je continue à dire que c’était une tentative de viol », a assuré Tristane Banon.

« Je ne vais pas me constituer partie civile, car je voulais être reconnue dans mon statut de victime et c’est fait. Je n’ai pas fait ça pour l’argent ou la gloire. Officiellement, je ne suis pas une menteuse, je ne suis pas une affabulatrice », se réjouit la fille de la socialiste Anne Mansouret. »

Source: Le Post

03/08/2011

PS: après Martine, c’est au tour de Dominique de se « distinguer »…

Décidément, ils se sont donné le mot, au PS, pour faire parler d’eux et ceci dans des actions pour le moins impopulaires et dignes d’un régime despotique… On dirait que le PS tourne à coup de procès et d’inquisition.

Ces gens-là ne voient ils pas que le peuple de France les regarde? Ce même peuple qui va voter en 2012? Martine Aubry a fait le plein de munitions dans sa chasse aux blogueurs; quant à DSK…

FDF

.

Tristane Banon et Nafissatou lynchées en place publique !

D’aucuns doivent être partis en vacances puisque cela fait quelques jours que les pro-DSK ainsi que les protecteurs de l’image du PS – avec l’aide de machistes et sexistes, il y en aussi – l’ont mise un peu en sourdine pour mieux revenir le 23 août, date à laquelle la nouvelle audience de l’ancien directeur du FMI aura lieu.

Les défenseurs et soutiens des plaignantes apprécient un certain répit tant les attaques, les analyses à l’emporte-pièce, les lynchages sur la place publique commençaient à poser réellement des interrogations sur l’objectivité des certains médias et blogueurs ainsi que sur les réelles motivations.

Les violons  pleurant la victime DSK s’étaient tus pour faire place à une charge héroïque désespérée à coup de clairons à fendre les tympans mettant en doute la parole de femmes courageuses qui osent parler, lever un tabou contre le deuxième homme le plus puissant de la planète.

Une sur-communication bien orchestrée depuis longtemps, semble-t-il, en vue d’une prochaine échéance cruciale, la présidentielle, chaque jour amenant son lot d’articles déferlant leur fiel vengeur.

Ressemblant de plus en plus à des tabloïds, dont il serait aisé de faire un florilège de perles assassines, ces journaux et blogs, dits de gauche, – qui ne seront pas cités pour le moment (wait and see)  – emploient des  méthodes et des termes souvent plus violents que leurs homologues réputés d’extrême-gauche ou droite afin de protéger leur « poulain » destiné à rester à l’écurie jusqu’au 23 aôut, voire plus….

A la fois surprenant et agréable, il s’avère que tous les camps politiques se rejoignent, pour soutenir Tristane Banon et Nafissatou Diallo, malgré des féministes bien timides, celles que l’on attendait le plus en pointe sur le sujet.

Le mot d’ordre étant lancé : « pas bouger » – certaines de leurs congénères apprécieront sûrement cette solidarité soudainement évaporée – les soutiens se préoccupent de voir une justice faire son travail sereinement et équitablement, digne d’un pays de grand nom.

Le risque n’est pas anodin pour l’opinion publique : un procès en place publique pour ces deux femmes présumées victimes – mais victimes assurément de la folie vengeresse des magnats qu’elles dérangent – occulte l’émergence de la problématique du viol ou de la tentative de viol…

Trop peu vertueux pour un pays « présumé » démocratique.

Source: http://www.come4news.com/

16/07/2011

Quand on creuse chez les Banon…

Ce n’est pas pour auréoler DSK, loin s’en faut. Mais pour ne pas mourir idiots…

FDF

.

De Yasser Arafat à Dominique Strauss Kahn : l’étrange famille Banon…

Alors que la justice américaine s’apprête à relâcher Dominique Strauss Kahn et à renvoyer l’ancien directeur du FMI en France, DSK devrait de nouveau faire face à la justice pour des accusations de viols lancées par Tristane Banon. Si tout le monde à déjà son opinion sur cette affaire qui ne prend forme que 9 ans après les faits, il nous a semblé nécessaire de tirer un petit portrait de la victime présumée pour tenter de comprendre son passé, son présent et son futur.

Car si tout le monde connaît la terrible enfance de Tristane et sa mère qui lui conseilla étrangement de fermer son clapet lors de la présumée tentative de viol, beaucoup moins nombreux sont ceux qui connaissent le père de Tristane Banon. Et pourtant…

Son père, Gabriel Banon, est un juif de Casablanca au Maroc. Après avoir présidé plusieurs sociétés, Gabriel Banon est parachuté conseiller spécial à l’industrie de Georges Pompidou. Et c’est bien plus tard, en 1993 lors des accords d’Oslo que sa vie prendra tout son sens. C’est à cette époque que son ami Yasser Arafat, le leader terroriste palestinien, tombe sous le charme de Gabriel Banon. De conseiller de Pompidou, il passe au statut de conseiller de Yasser Arafat. Les deux hommes deviendront d’excellents amis. A la muqqata, Gabriel Banon est notamment chargé de demander à Israël le versement des fonds de pensions. Et malgré son rôle de travailleur pour le gouvernement palestinien, il reçoit (étrangement) une concession personnelle pour pouvoir lancer un nouveau service de téléphonie mobile à Gaza et dans les Territoires disputés. Encore que, connaissant le niveau de corruption sous Arafat, cette affaire semble ridicule.

Entre temps, au lendemain du meurtre d’Yitzhak Rabbin le 4 novembre 1995, Gabriel Banon crée la Lettre Economique Palestinienne. Wikipedia nous apprend que…

Suite et source: http://tinyurl.com/6b995dk

14/07/2011

Affaire DSK: le « cas Banon » vu par nos « amis » muslim…

Le « cas Banon »… Ce n’est pas moi qui l’ai trouvée, celle-là… Tant pis. Rendons à « Zhenri »…

FDF

.

Vu sur Oumma.com:

Strauss-Kahn/Banon : une affaire longtemps passée sous silence…

Omerta. A l’occasion de la plainte pour tentative de viol déposée la semaine dernière par la romancière Tristane Banon à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn, Oumma revient sur le scandale au cœur de cette affaire : les connivences politiques et médiatiques qui ont permis d’occulter durant huit ans un éventuel crime imputé à l’ex-présidentiable.

Que s’est-il passé en février 2003 durant cet entretien accordé par un ancien ministre à une journaliste stagiaire ? Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire qui déterminera de la suite à donner à la plainte déposée par Tristane Banon. Quant aux avocats de Dominique Strauss-Kahn –à nouveau mis en cause dans une autre affaire d’agression sexuelle après celle du Sofitel, ils n’ont pas tardé à réagir en intentant également une action en justice pour dénonciation calomnieuse. Le risque pour l’accusatrice ? Cinq ans de prison si aucune charge ne devait être finalement retenue contre l’ex-dirigeant du FMI.

Ce mercredi matin, c’était au tour d’Anne Mansouret, mère de la plaignante et élue socialiste, d’apporter son témoignage à la police et ce, au lendemain d’une audition similaire qui aura duré plus de cinq heures pour sa fille. L’enjeu dépasse ici la rubrique des faits divers : au-delà de la clarification de l’altercation qui se serait produite entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn, c’est tout un système -basé sur la connivence et l’impunité d’initiés solidaires- qui risque d’être ainsi exposé en pleine lumière.

Oumma publiera bientôt un décryptage multimédia (textes, sons et vidéos) à propos de ceux qui ont su et se sont tus. Politiques, journalistes, éditeurs : ils ont été nombreux, dans le microcosme parisien, à connaître et à relativiser la rumeur d’une agression sexuelle commise par un prétendant à l’Elysée. Parmi ceux-là, certains ont dorénavant perdu la mémoire tandis que d’autres, à l’inverse, prétendent avoir été les seuls à enquêter antérieurement sur l’affaire. Rarement un fait d’actualité aura été aussi riche en interventions tragicomiques, entre amnésies soudaines et affabulations discrètes. En attendant la mise en ligne de notre tentative de démystification, voici, d’ores et déjà et à l’instar d’une bande-annonce, le teaser en images -dont certaines sont inédites- de cet article spécial, à découvrir prochainement sur Oumma.com.

La vidéo:  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Vm4AcoscZxk#at=336

Loquendi Libertatem Custodiamus – (Gardons la liberté de parler)…

Quelle monde de pourris… Inutile de préciser qui aura gain de cause.

FDF

.

Le CSA interdit la rediffusion de l’émission où Banon accuse DSK !

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a interdit à Paris Première de rediffuser mercredi l’émission au cours de laquelle Tristane Banon raconte l’agression présumée de Dominique Strauss-Kahn à son encontre, a-t-on appris mardi auprès du CSA.

La chaîne, qui a annoncé avoir « pris acte de cette décision », a peu après annoncé que l’émission serait néanmoins diffusée, mais plus tard, le mercredi 27 juillet (22h35). Cette reprogrammation de dernière minute annoncée lundi – l’émission avait été initialement diffusée en février 2007 -, a été refusée car pour être acceptée, elle devait être justifiée par une circonstance exceptionnelle comme, notamment, « un événement nouveau lié à l’actualité ».

Le CSA a donc jugé que la rediffusion de cette émission ne répondait pas à ce critère, les accusations de la journaliste et écrivain Tristane Banon ayant été relayées dans les médias dès le début de l’affaire DSK il y a plusieurs semaines. Les chaînes s’engageant à ne pas modifier leurs programmes dans un délai inférieur de 14 jours par rapport à leur diffusion, Paris Première pourra néanmoins rediffuser l’émission « 93 Faubourg Saint-Honoré » le 27 juillet, puisqu’il s’agira alors d’une programmation.

Lundi, la chaîne du groupe M6 avait annoncé la rediffusion de l’émission de Thierry Ardisson en entier, alors que le court extrait incriminant DSK a été abondamment diffusé à la TV et sur internet ces derniers jours. Et ce tout en conservant les bips lorsque le nom de l’ex-patron du FMI est cité.

Tristane Banon, qui a été auditionnée par la police lundi, accuse Dominique Strauss-Kahn d’avoir tenté de la violer en février 2003 dans un appartement du centre de Paris. Pour DSK, la scène que Tristane Banon a racontée lors de « 93 Faubourg Saint-Honoré » est « imaginaire ».

Source: http://www.7sur7.be/

05/07/2011

Nouvelle plainte contre DSK: dur à abattre, le « sex-addict »…

Il est certain que cette plus que probable victoire de DSK contre les accusations de la femme de chambre du Sofitel de New-York ne plait pas à tout le monde. Trop facile. Alors, des langues se délient…

Son retour en France signifierait un affront à la Justice et un poste présidentiable. Le PS n’est plus à une « casserole » près (l’UMP non plus…) et présenter un candidat pas des plus clean ne lui poserait aucun problème… C’est ça qui est terrible, en France: on place aux plus hautes fonctions des personnes au passé fort peu reluisant. Et dire qu’il y en a qui votent pour eux; sans vergogne…

FDF

.

Tristane Banon va porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn !

Tristane Banon, qui dit avoir été victime d’une tentative de viol de Dominique Strauss-Kahn en 2003 doit porter plainte mardi contre l’ancien patron du FMI. En retour, celui-ci menace de déposer plainte pour dénonciation calomnieuse.

 La journaliste Tristane Banon, après avoir tergiversé, va déposer plainte mardi contre Dominique Strauss-Kahn pour tentative de viol, une annonce faite par son avocat au moment où semblent se dégonfler à New York les accusations d’une femme de chambre du Sofitel.

Jugeant que la démarche de Tristane Banon intervient « opportunément » alors que les faits allégués remontent à 2003, les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont immédiatement répliqué en annonçant dans un communiqué à l’AFP « une plainte en dénonciation calomnieuse contre Mme Banon ».


Interrogé par l’AFPTV, son avocat Me David Koubbi a expliqué que Tristane Banon avait « pris cette décision parce qu’elle a subi ce dont elle accuse Dominique Strauss-Kahn et lorsqu’en France ou ailleurs vous êtes victime d’une tentative de viol, il faut déposer plainte. »

« Si le dossier de l’accusation contre M. Strauss-Kahn (à New York) est vide, le nôtre ne l’est pas », avait auparavant assuré à lexpress.fr Me David Koubbi. Ce crime, pour lequel le délai de prescription est de dix ans, est théoriquement passible de quinze ans de réclusion, mais est difficile à démontrer des années après les faits.

Me Koubbi a assuré que la décision avait été prise avant que n’apparaissent vendredi les doutes sur la crédibilité de la femme de chambre du Sofitel qui avait accusé DSK de viol et a affirmé n’avoir « été contacté par personne à droite » avant de décider d’engager cette démarche dont il avait brandi la menace dès le mois de mai.

L’avocat de la femme de chambre du Sofitel a immédiatement réagi en affirmant qu’il « souten(ait) » Mme Banon…

Suite et source: http://www.france24.com/fr/20110704-tristane-banon-porter-plainte-dominique-strauss-kahn-tentative-viol?no-cache=1