Francaisdefrance's Blog

21/10/2011

Mariage véreux, mariage défectueux…

Plus pourris que ça, tu meurs… Il est temps de revoir NOTRE législation en ce domaine; et dans bien d’autres du même genre…

FDF

.

Elle voulait s’unir avec un Algérien incarcéré à la prison de Nivelles et en séjour illégal. Sa famille ne connaissait ni le nom, ni le prénom du futur époux. Lors de la procédure, l’intéressé avait signé la demande de mariage sous un… faux nom.


La présidente du tribunal des référés de Nivelles a confirmé mardi le refus de mariage décidé en juin dernier par l’officier de l’état civil de la ville de Nivelles, nous apprend l’agence Belga.

Abdelkader S., un ressortissant algérien détenu à la prison de Nivelles, avait introduit un recours après un refus de la ville de le marier à Dalal C., une Marocaine de Charleroi. L’Office des étrangers et le procureur du Roi avaient émis un avis négatif sur ce mariage. Abdelkader S, condamné à plusieurs peines pour des faits de vols et de stupéfiants, est en séjour illégal: il a fait l’objet de sept ordres de quitter le territoire. Dalal C., domiciliée fictivement à Charleroi alors qu’elle vit chez ses parents à Gilly, n’a pas donné la même version qu’Abdelkader sur leur première rencontre. Et aucun membre de sa famille ne connaissait le nom, ni même le prénom du futur époux.

La présidente du tribunal des référés, mardi, n’a pas reçu le recours, la loi indiquant que « les » parties peuvent introduire cette procédure en référé alors que dans le cas d’espèce, seul Abdelkader a fait cette démarche. Dalal C., elle, n’est pas partie à la procédure…

L’ordonnance relève en plus que sur un document présenté par Dalal C. à l’appui de la demande de mariage, Abdelkader signe sous une fausse identité. Ce qui prouve que les deux candidats au mariage ne se connaissaient pas.

Source:http://www.sudpresse.be/