Francaisdefrance's Blog

18/12/2011

Les (més) aventures de Franck le converti.

Une gueule de « beau gosse », non ?

.

Encore lui !!! Le « beau gosse » refait des siennes…

Il est sûr maintenant que la conversion à l’islam nuit gravement à la santé mentale… Il se croit intouchable, le Bilal. Sa première affaire ne lui a pas suffit?

Il faut croire que non.

FDF

.

Ribéry devra verser 3 millions d’euros à son ancien agent !

Caricature: http://mikeleppe.blogspot.com/
.

L’international français a «manqué à l’une de ses obligations contractuelles» en ne versant pas les commissions auxquelles son ancien agent avait droit, a estimé un tribunal luxembourgeois.

La justice luxembourgeoise sanctionne lourdement Franck Ribéry. Vendredi, un tribunal a condamné l’international français à verser 2.665.840 euros, soit environ 3 millions intérêts compris, à son ancien agent entre 2005 et 2007, le Luxembourgeois Bruno Heiderscheid.

L’affaire remonte au mois de mai 2007, aux temps où Ribéry évoluait à l’Olympique de Marseille. Alors qu’il négocie son départ le Bayern Munich, le joueur français décide de se séparer de Bruno Heiderscheid pour rejoindre Jean-Pierre Bernès, célèbre agent d’internationaux et d’entraineurs de premier plan. Le Luxembourgeois, qui dénonce une rupture abusive de contrat, engage immédiatement une procédure devant le Tribunal arbitral du sport, reprochant également à Ribéry de ne pas l’avoir rémunéré lors d’un précédent transfert depuis Galatasaray, puis lors de sa prolongation à l’OM.

Un an plus tard, en avril 2008, le TAS donne une première fois raison à Franck Ribéry. Il ordonne à Bruno Heiderscheid de restituer 600.000 euros que le joueur lui avait versés peu avant la rupture du contrat, déclaré nul. Ribéry est néanmoins condamné à restituer 259.400 euros à son ancien agent. Le jugement est confirmé en septembre 2008 par la plus haute instance judiciaire suisse, le Tribunal fédéral.

Ribéry entendu comme témoin à Marseille

Quelques semaines plus tard, l’affaire rebondit avec l’ouverture de deux procédures, au Luxembourg puis en France. D’après l’agent, la partie adverse a produit des faux comme preuves devant les tribunaux helvétiques. Ribéry est entendu en janvier 2010 à Marseille comme témoin. Outre le footballeur, la plainte – toujours en cours – vise l’OM, en tant que personne morale et les ex-dirigeants du club, Pape Diouf et Julien Fournier, tous deux déjà entendus, ainsi que l’avocat Jean-Jacques Bertrand, arbitre désigné par le Tribunal arbitral du sport dans l’affaire.

Sur ses terres, Bruno Heiderscheid a donc obtenu un premier jugement en sa faveur vendredi. La 17e chambre civile du tribunal d’arrondissement du Luxembourg, qui statuait en première instance, a estimé qu’en «ne procédant pas au versement des commissions auxquelles l’agent avait droit, du temps où Ribéry jouait à l’OM, le joueur avait manqué à l’une de ses obligations contractuelles». «Je suis content car j’ai affaire en face de moi à des gens qui se considèrent au-dessus des lois», a réagi Bruno Heiderscheid. «La bataille continue pour la deuxième procédure», a-t-il ajouté. La justice doit encore statuer sur une commission de 3,5 millions d’euros que réclame l’agent, correspondant au transfert de Ribéry de l’OM au Bayern Munich en 2007.

Source: http://www.lefigaro.fr/