Francaisdefrance's Blog

18/02/2012

« Ils » ont des raisons valables de se livrer au trafic de drogue… J’y crois pas !!!

Il faut du courage, en France, pour être dans la police, maintenant. Du courage et du sang froid…

Scène de la vie ordinaire…

FDF

.

DEUX  DE NOS FAMEUSES, « CHANCES POUR LA FRANCE   »    sauf que l’un a une raison valable  de  faire du trafic de drogue  et travail au noir :  

 » sa mère est malade au bled    et il doit envoyer de l’argent »   

(sur un malentendu   ça peut marcher !!!!!!     là ça n’a pas marché,  mais ça part d’une bonne intention  éhéhéhéhhéhé)

« Contrairement à Oussama, Mohamed Zmerli, 20 ans, est un habitué des services de police. »

« Deux policiers arrêtés pour plusieurs semaines et un garçon âgé de 21 ans en prison pour six mois »

Le procureur Belacel manque s’étouffer. Oussama avait aussi 950 € dans ses poches. L’argent du trafic selon les policiers. « Non je travaille au noir sur les marchés et je voulais envoyer de l’argent aux pays. Ma mère est malade. »
Ils pourront dédommager les deux policiers agressés et insultés (500 € chacun).

JC JC…

.

Descente aux Izards : l’arrestation d’un trafiquant de drogue vire au combat de rue !

Les interventions aux Izards, à Toulouse, ne sont jamais simples pour les policiers dont deux ont été blessés

Deux policiers ont été blessés lors d’une descente aux Izards, à Toulouse. L’agresseur, de la cocaïne plein les poches, parle d’accident mais réfléchit à la maison d’arrêt.

Deux policiers arrêtés pour plusieurs semaines et un garçon âgé de 21 ans en prison pour six mois. Le bilan d’une opération antidrogue menée vendredi après-midi dans le quartier des Izards à Toulouse a été soldé devant le tribunal correctionnel, lundi. Dans le box, Oussama, 21 ans, petit sourire et explications à géométrie très variable, interpellé non sans mal par deux fonctionnaires de la compagnie de sécurisation. Deux policiers qui soignent aujourd’hui un pouce retourné et un poignet fracturé.
« Je ne savais qui c’était », essaye le prévenu, arrêté dans le hall d’un immeuble place des Faon. « Dans un lieu privé », a tenté de défendre Me Jacques Levy. Une difficulté de forme défendue sans effet devant des magistrats qui paraissent toujours aussi peu pressés d’étudier ces questions de procédure dans le cadre des comparutions immédiates.
Demeure l’incident. Sans les conséquences physiques pour les deux policiers, on pourrait rire de la version de l’histoire racontée par Oussama. Cet inconnu des services de police, pris avec 25 g de cocaïne, descendait les escaliers avec une cagoule sur la tête. Les guetteurs avaient donné l’alerte et les habitués du hall ont pris aussi sec la poudre d’escampette. Sauf Oussama. « Ce qui montre bien que ce n’est pas un habitué », prévient Me Levy.
Les policiers lui ont donc sauté dessus. « En montrant leur carte », annonce le président.
« Ils ne m’ont rien dit », rétorque le prévenu, bien obligé de se défendre dans de telles conditions…
La confrontation a été musclée et le suspect finalement maîtrisé. Alors trafiquant de drogue ? « Non j’avais trouvé la cocaïne près d’un banc », ose l’apprenti dealer.
Le procureur Belacel manque s’étouffer. Oussama avait aussi 950 € dans ses poches. L’argent du trafic selon les policiers. « Non je travaille au noir sur les marchés et je voulais envoyer de l’argent aux pays. Ma mère est malade. »
La malade n’aura pas de mandat. Malgré les efforts de Me Levy, l’argent, comme la drogue, la cocaïne et quelques barrettes de haschich, ont été confisqués. Agacé, le procureur avait réclamé 2 ans de prison dont partie avec sursis. Me Jacques Levy a su convaincre les juges de se montrer magnanimes. Pas au point d’éviter la prison à Oussama. Il est parti pour six mois à la maison d’arrêt de Seysses, toujours avec le sourire.

——————————————————————————–

Autre dérapage
Contrairement à Oussama, Mohamed Zmerli, 20 ans, est un habitué des services de police. Interpellé le 7 janvier, pris avec un peu de shit et de coke toujours aux Izards, il aurait pu poursuivre sa soirée après des vérifications. Seulement au moment de partir, tout a dérapé. « Un policier m’a insulté », affirme-t-il. « Faux » répliquent les policiers. Le procureur Belacel et Me Martin, pour la défense, poursuivent la prise de bec. Musclé. Mohamed a écopé d’un an ferme (2 ans requis) mais récupère 950 €. Il pourra dédommager les deux policiers agressés et insultés (500 € chacun).

Source: http://www.ladepeche.fr/

06/11/2011

On s’attend à un nouveau plan de rigueur jamais vécu, a dit Fillon…

Et c’est pour pallier ce qui suit ou pour les dépenses somptueuses de l’Etat pour son « fonctionnement interne »? Pour les deux, je pense; et le reste…

Bizarre que l’on n’aborde pas les fraudes commises par les immigrés en situation irrégulière ou pas. Car en matière de fraudes aux allocations, ils connaissent bien mieux que nous les « astuces »… Preuve en est qu’à l’entrée de la Caisse d’allocations de chez moi, il y a un interprète habillé en imam qui accueille et conseille les futurs allocataires fraîchement débarqués… Véridique.

J’en ai marre de payer pour les fraudeurs…

FDF

.

L’aspirateur à fraudeurs… (photo d’illustration).

.

Région parisienne : 4,7 millions d’euros de fraudes aux prestations sociales en 2011

La police judiciaire a constaté plus de 4,7 millions d’euros de fraudes aux prestations sociales sur l’ensemble de l’agglomération parisienne (Paris et petite couronne) depuis début 2011, selon la préfecture de police de Paris.

Sur ces 4,7 millions d’euros enregistrés par la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) entre le 1er janvier et le 18 octobre 2011, un peu plus de 3,5 millions d’euros concernent les prestations « maladies », a précisé la PP. En 2010, la BRDA avait enregistré, sur cette même période, plus de 5,4 millions d’euros de ces fraudes qui concernent 4 types d’escroqueries : les prestations maladies, les allocations familiales, Pôle emploi et la caisse nationale d’allocation vieillesse (Cnav).

Les escroqueries à l’assurance maladie peuvent être tout aussi bien le fait des professionnels de santé ou de faux « malades », explique la PP. Certains professionnels peuvent facturer fictivement des « actes ou des médicaments coûteux » sur des patients couverts à 100%, en utilisant leur carte vitale à leur « insu », détaille la PP.

Les « faux malades », le plus souvent, se font délivrer plusieurs fois la même prescription, utilisant leur propre carte vitale ou bien une carte perdue ou volée, selon la PP. Les médicaments ainsi retirés sont « ensuite revendus, donnant lieu à un trafic alimenté également « à partir d’ordonnances médicales volées ou falsifiées », précise la PP.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

31/10/2011

Prohibition 2011…

Des roms trafiquaient du whisky (jeu de mots)… Vive la diversité! Vive l’ouverture de nos frontières !

FDF

.

Image d’illustration.

.

Millau. Le « gang du whisky » stoppé net !

.

Une belle opération coordonnée des services de police de Millau a permis, vendredi, l’arrestation d’un groupe de Roumains qui s’était fait une spécialité du vol de whisky. Tout a commencé dans une grande surface généraliste de Millau, quand deux individus de nationalité roumaine ont été interpellés pour vol de whisky. Ils avaient dissimulé pas moins de treize bouteilles dans un habillement spécialement conçu pour leurs larcins. Mais il manquait forcément un troisième larron à la bande, car plusieurs autres bouteilles manquaient à l’appel, d’après le commerçant. Les individus ont été conduits au commissariat. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. À leur sortie, ils sont discrètement suivis par des policiers, et une heure et demi plus tard, bingo, un véhicule immatriculé en Espagne les prend en charge. La voiture en question est immédiatement arrêtée dans le cadre d’un contrôle routier. Dans le coffre, les policiers retrouvent les cinq bouteilles manquantes et huit autres bouteilles de whisky d’une origine inconnue. Et dans le véhicule, quatre personnes en tout, toutes de nationalité roumaine, et âgées de 24 à 27 ans. Toutes devront répondre de leurs actes devant la justice. En attendant, les policiers recherchent d’où peuvent bien provenir les huit autres bouteilles retrouvées dans le véhicule.

Source: http://www.ladepeche.fr/

22/11/2010

Le « docteur » Hortefeux promet une thérapie de choc à Marseille… Trop tard.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que des bandes de trafiquants de drogue ou autre se massacrent à Marseille… Personne n’a jamais rien fait. Ce laxisme a fait un mort; un « jeune »… Ce n’est pas le premier. Un enfant de 11 ans a été blessé? Ce n’est certainement pas le premier non plus mais on avait jusqu’alors réussi à planquer l’info. Mais à l’heure où tout fini par se savoir grâce au NET, on se doit de se justifier. Pas de trouver une solution, mais promettre de s’y atteler. On connait la chanson… De toutes façons, il est trop tard. C’est l’armée ou la Légion qu’il faudrait; et vite…
FDF

Près de 270 policiers arrivent en renfort dans la Cité phocéenne, où un adolescent a été tué et un enfant de 11 ans blessé par balles sur fond de trafic de drogue.

Dans une surréaliste ambiance de Far West, Marseille renoue avec ses vieux démons. Ceux du trafic de drogue et des règlements de comptes qui ont fait de la Cité phocéenne un des berceaux du banditisme hexagonal.

Après une période d’accalmie relative -à peine chahutée par l’exécution de Farid Berrhama, dit «le Rôtisseur», en avril 2006-, la chronique sanglante a repris. Pas moins de 26 règlements de comptes ont été recensés depuis janvier 2009 dans la ville. Commis à l’arme de guerre, ils ont coûté la vie à dix-neuf personnes et en ont blessé seize autres. Le dernier chapitre de la saga meurtrière remonte à vendredi soir, lorsque plusieurs inconnus déboulant au volant d’une Audi TT et d’une Alfa Romeo 147 ont ouvert le feu vers 21 h 30 à la kalachnikov en plein cœur de la cité du Clos de la Rose, dans le XIIIe arrondissement.

Sept projectiles d’une première rafale cueillent mortellement Jean-Michel, 16 ans, au thorax et aux jambes. L’adolescent était connu pour infraction à la législation sur les stupéfiants. La seconde salve frappe le jeune Lenny, 11 ans seulement. Présenté comme un «guetteur», le garçon a été blessé au cou, au thorax, à une main et à un pied. Ses jours ne sont plus en danger. Un automobiliste de 22 ans a aussi été touché au bras sur l’autoroute A7 par le commando qui a pris la fuite vers Aix-en-Provence avant d’incendier ses voitures. Un pistolet automatique, trois kalachnikov et des chargeurs ont été retrouvés dans les habitacles calcinés.

Cette fusillade démontre qu’une nouvelle étape a été franchie dans la guerre qui décime les gangs marseillais. «C’est la première fois à ma connaissance que l’on s’en prend à de si jeunes mineurs», s’est alarmé le procureur de la République de Marseille, Jacques Dallest, évoquant des «exécutions bien organisées et très violentes» et demandant l’aide des habitants par le biais de témoignages sous X.

«Démanteler les gangs»…

Suite et source: http://tinyurl.com/22oe982

29/12/2009

Combien ça coûte… Céline et Sarah, accusées de narcotrafic en République Dominicaine, sont sorties de prison ce mardi.

Filed under: dhimmitude,immigration,racaille — francaisdefrance @ 14:22
Tags: , , , ,

Personne ne saura jamais combien NOUS avons déboursé pour que ces deux « Françaises » soient « graciées ». Car, dans ce cas comme dans tous les autres, ces fameuses libérations dont beaucoup sont occultées, ne sont jamais gratuites… Et on ne parlera pas du coût des déplacements à nos frais des « Hautes Autorités françaises » qui ne lésinent pas sur les dépenses publiques afin de régler ces cas sur lesquels on fait larmoyer le peuple…

FDF

Les deux Françaises graciées de retour en France mercredi

29/12/2009

Alain Joyandet, en personne (NDLR: si il n’est pas élu à la présidence du Conseil Régional de Franche-Comté, celui-là…), s’est rendu sur place pour faire le chemin du retour avec elles.

C’est dans « l’impatience totale » que Pascale Jackson attend le retour de sa fille, Céline Faye, emprisonnée en République Dominicaine pour narcotrafic. Elle et son amie Sarah Zaknoun ont passé 18 mois derrière les barreaux, sur une peine de 8 ans, avant d’être graciées, mercredi dernier, par le président dominicain Leonel Fernandez.

Depuis l'annonce de leur libération, "je ne dors plus, je regarde l'heure tout le temps", a déclaré la mère de Céline.
Photo: AFP

Depuis l’annonce de leur libération, « je ne dors plus, je regarde l’heure tout le temps », a déclaré la mère de Céline.

« C’est un gros poids en moins, un immense soulagement (…) Je n’explique même pas ce que ce sera quand elle descendra de l’avion », a dit Mme Jackson qui réside à Besançon (Doubs).

Le secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, est arrivé lundi en République dominicaine pour ramener les deux jeunes femmes attendues en France mercredi matin.

Depuis l’annonce de leur libération, « je ne dors plus, je regarde l’heure tout le temps. Même maintenant, j’ai du mal à réaliser que demain soir, Céline va dormir à la maison, retrouver ses habitudes », a confié Mme Jackson, 56 ans, qui réside à Besançon.

Lire l’interview de la soeur de Sarah, Nabyla Zaknoun.

« On ne s’attendait pas à ce qu’elles soient graciées. En novembre, M. Joyandet nous avait parlé d’un transfert de prison à prison pour qu’elles purgent le reste de leur peine en France », a-t-elle indiqué.

Elle a en revanche expliqué qu’elle ignorait l’heure d’arrivée de Céline et Sarah. « On sera prévenus dans la journée », a-t-elle indiqué, précisant qu’elle comptait se rendre à l’aéroport de Roissy « en voiture », accompagnée de son gendre et de l’une de ses filles.

Céline et Sarah, qui étaient étudiantes en secrétariat dans le même lycée de Besançon avant leur voyage en République Dominicaine, « vont sans doute se poser un moment pour vider leur sac, tout ce qu’elles ont accumulé depuis 18 mois » qu’elles sont détenues en République Dominicaine, a-t-elle encore estimé.

« Avec Céline, on va discuter de la suite, voir si elle prend un petit boulot, des cours par correspondance… », a-t-elle ajouté.

Source: L’Express et AFP

Ohhhhhhhhhhhh, le beau coup médiatique ! On n’en n’aurait pas fait autant si c’était des « Françaises de souche »…

FDF