Francaisdefrance's Blog

05/12/2011

L’histoire d’un sénateur-maire PS qui perd la mémoire…

Je sais bien que les périodes pré-électorales font tourner les têtes. J’évoquais, dans un précédent billet (voir plus bas), la position du sénateur-maire d’Audincourt (Doubs) quand à la venue sur ses terres du tristement célèbre groupe de rap, issu du collectif dénommé ZEP.

Martial Bourquin, car tel est le nom de monsieur le sénateur, répondait par voix de presse à un membre du Parti de la France (Carl Lang) de sa ferme intention de cautionner ce concert et même d’y assister…  An noter que l’un des terme qui revient fréquemment dans la sphère de ce « collectif » est « Nique la France« …

Réaction du sénateur-maire qui en a fait bondir plus d’un; et pour cause…

Voir: https://francaisdefrance.wordpress.com/2011/11/24/un-senateur-maire-ps-soutient-un-concert-anti-patriote/

Les électeurs du coin ont commencé à se gratter la tête… M. Bourquin aussi. A tel point qu’il a à nouveau fait publier dans la presse locale un billet témoin d’un retournement de veste des plus notoires.

Pas fou, le Martial; mais il s’est rendu compte qu’il avait peut être approché du feu un peu trop près. Quand on est sénateur, on respecte au moins la République, sinon ses électeurs.

Mais il fait son méa-culpa sans vergogne. Le personnage tient à assurer son poste tout cherchant à ménager la chèvre et le chou. Lisez plutôt le tour de passe-passe; c’est édifiant. A Audincourt, on « Nique la France », mais un petit peu, seulement…

FDF

(Article « L’Est Républicain »)

Martial Bourquin ZEP

.

Ah, au fait, il a aussi sorti un livre, le « collectif »: