Francaisdefrance's Blog

23/03/2011

Libye: le « Guide suprême » sera « l’exterminateur »…

On y va tout droit, à la troisième guerre mondiale. La riposte ne va pas tarder. En outre, des dommages collatéraux sont inévitables. Des civils vont y laisser leur peau. Merci qui ?

FDF

.

Libye : Les SAS britanniques guident les avions de la coalition


La première phase des opérations de la coalition internationale visant à faire respecter la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies a été un succès. Ainsi, le chef d’état-major de l’armée américaine, l’amiral Mike Mullen, a affirmé, le 21 mars, que la zone d’interdiction aérienne est désormais établie au-dessus de la Libye. Pour cela, les forces de la coalition ont détruit la majeure partie des systèmes de défense aérienne libyens, notamment par une vague de missiles Tomahawk et des frappes réalisées par des Tornado GR4 de la Royal Air Force et des appareils américains. Afin d’éviter les dommages collatéraux, l’on pouvait se douter de la présence de forces spéciales sur le terrain censées guider les avions de la coalition sur leurs objectifs. Et ce qu’a confirmé The Daily Mail. En effet, d’après le quotidien, des équipes du Special Air Service (SAS) ont été déployées en Libye, malgré la promesse faite par la coalition de ne pas engager des troupes au sol. « Ce qui est exclu (ndlr, par la résolution 1973)?, c’est une invasion. Ce qui n’est pas exclu? Tout le reste » a expliqué un reponsable du ministère de la défense britannique (MoD) au journal. En fait, des militaires des forces spéciales auraient été déployés en Libye depuis au moins trois semaines, croit savoir The Daily Mail. Et ils ne seraient pas tous britanniques… Sur ce point, l’Etat-major des armées, à Paris, n’a pas communiqué (et ne le fera probablement pas) sur la présence d’hommes du COS (Commandement des opérations spéciales) sur le théâtre des opérations. Cela étant, les SAS ont réalisé des missions discrètes de reconnaissance concernant les forces libyennes et fourni des informations complémentaires sur les batteries de défense aérienne ainsi que sur les voies d’approvisionnement, sans oublier « l’illumination » des cibles pour guider les avions de la coalition. Par ailleurs, leur présence est aussi indispensable dans le cas où il faudrait récupérer un équipage abattu par les forces libyennes.Source: http://www.opex360.com/2011/03/22/libye-les-sas-britanniques-guident-les-avions-de-la-coalition/