Francaisdefrance's Blog

23/01/2012

Ah que ça fait du bien…

.

« Y’a bon Banania » a été interdit, par simple soumission à une idéologie pas très nette. Mais le café « Au vieux nègre » existe encore. Qu’est-ce que vous foutez, le CRAN ? Qu’est ce que vous foutez, la MRAP ? On roupille, dans la police de la pensée ?

Imaginez aujourd’hui ce que cette image, heureusement protégée par sa valeur historique, déclencherait ?
On en vient presque à être soulagé qu’Hergé ne soit plus de ce monde, donc hors de portée des représailles…

FDF

Le cas échéant, on peut renouveler cette opération: http://cartomaton.wordpress.com/2010/09/19/cafe-au-vieux-negre/

Merci à Babette…

18/01/2012

Le ridicule est une arme pour ceux qui le dénoncent…

C’est en utilisant cette pratique (entre autres) que nous viendrons à bout de nos ennemis. Je pense à certains en particuliers.

Ne nous gênons pas, donc. En outre, il ne tue pas (le ridicule), dit’on. Allons-y gaiement !

FDF

.

Voici quelques perles recueillies par notre presse vigilante. Astérix, Tintin, Babar, les Schtroumpfs véhiculeraient des stéréotypes racistes et  nazis!
La peste brune, décidément, se glisse partout. La peste verte aussi…

Absurdie

Merci à R.S.

01/11/2011

Une secte nommée islam…

Attention! Les autodafés sont de retour !!!

FDF

On ne voulait plus jamais ça… Pourtant, certains « malades » y reviennent.

.

Dans « Le Lotus Bleu », qui se déroule en Chine, de nombreux amis de Tintin sont frappés d’une flèche empoisonnée dans le cou, qui a pour spécificité de les rendre fous dans les secondes qui suivent. On se demande si ce n’est pas ce qui est arrivé à nombre d’élites françaises, à qui l’islam a l’air d’avoir fait perdre la raison.

                     L’ISLAM, LE POISON QUI REND FOU !

Imaginez une secte satanique forte de plusieurs millions d’adeptes, sur le territoire français. Supposez que dans les textes sacrés, le gourou impose à ses ouailles des rites qui, 24 heures sur 24, tout au long de leur vie, guident leur quotidien. Pensez au conditionnement des disciples qui doivent ne pas transgresser les règles sacrées quand ils s’essuient le derrière, dans les toilettes, quand ils se nourrissent, quand ils font l’amour, quand ils doivent prier cinq fois par jour… Que dire du fait que les textes sacrés leur imposeraient de devenir maîtres du monde, de n’épouser que des membres de la secte, et de tuer tous ceux qui ne sont pas adeptes du gourou, sans oublier le droit de battre sa femme, d’avoir plusieurs épouses et même d’épouser des petites-filles…

On peut supposer, sans risque d’erreur, que tout ce que la France compte de laïques, de philosophes, de syndicalistes, de féministes, de juristes, de journalistes, d’écrivains, d’historiens et de politiques progressistes, se mobiliserait, alerterait nos compatriotes, et chercherait à protéger notre société d’un tel péril mortel.

Mais si la secte s’appelle islam, non seulement rien de tout cela ne se passe, mais c’est le contraire qui se déroule. Toutes les bonnes âmes sont mobilisées, non pas pour alerter la population contre l’islamisation de la France, mais pour montrer du doigt les « méchants », forcément racistes, qui ont ce courage. L’islam serait-il, à l’instar des aventures de Tintin, le poison qui rend fou ?

           LA DEMOCRATIE VERSION PARTI DE GAUCHE

– Comment expliquer autrement l’acharnement pathologique du militant de Parti de gauche, Alexis Corbière, qui, engageant son parti et le candidat Jean-Luc Mélenchon, consacre une énergie ahurissante à faire interdire Riposte Laïque du salon du Livre du Bnai Brith ? Faut-il rappeler à ce personnage, qui se dit laïque, qui prétend militer à la Libre Pensée (défense de rigoler) présidée par Marc Blondel, que c’était l’habitude de certains intégristes catholiques du Front national d’interdire de bibliothèque des ouvrages jugés blasphématoires, et, qu’en faisant interdire « Les assises sur l’islamisation de nos pays », et leurs auteurs d’un salon littéraire, il se met à ce niveau ?

http://ripostelaique.com/le-stalino-melenchonien-corbiere-reussira-t-il-a-faire-interdire-le-bobo-jocelyn-et-rl-du-salon-du-bnai-brith.html

– Comment expliquer autrement l’incroyable acharnement de certains franc-maçons qui, sous la plume du nommé Jean-Moïse Braitberg, consacrent, dans la revue « Franc-Maçonnerie Magazine » dix pages à démolir notre journal, en s’appuyant sur les témoignages d’autres franc-maçons comme Marc Blondel, Bernard Teper et le grand maître du GODF, Guy Arcizet ? Comment une revue comprenant l’honorable Henri Pena Ruiz dans son comité de rédaction peut-elle couvrir le dérapage raciste de Jean-Moïse Braitberg contre Bruno Larebière ?

http://ripostelaique.com/pour-salir-riposte-laique-une-revue-maconnique-utilise-les-methodes-racistes-de-lextreme-droite.html

– Comment expliquer autrement l’ahurissante complaisance d’un Marc Blondel, président de la Libre Pensée, qui ose écrire, dans cette revue : « On dit islam, et on pense arabe », se faisant le porte-parole des islamistes qui réclament un délit d’islamophobie, amalgamé à du racisme. Pourquoi un tel acharnement contre la religion catholique, quand, en France, la moyenne d’âge des curés est de 71 ans, et une telle complicité avec la « religion des pauvres et des opprimés »… financée par les pétrodollars des pays les plus anti-démocratiques de la planète ? Comment un responsable laïque peut-il juger « raciste » la loi contre les signes religieux à l’école, votée en 2004 ? Comment peut-il se battre de toutes ses forces contre la loi sur le voile intégral, allant même, dans un débat avec Pierre Cassen, jusqu’à comparer l’interdiction de la burqa, en France, en 2010, avec l’interdiction des mini-jupes par les colonels grecs en 1974 ?

Source: http://ripostelaique.com/

29/10/2011

Du boulot pour SOS Racisme et autres verrues…

Il faut interdire Tintin !!!

Pour ça:

21/06/2011

Liberté d’expression…

Depuis le début de l’islamisation de l’Occident, force est de constater que l’on assiste à des abérrations… Les associations dédiées largement subventionnées par nos pairs y sont pour beaucoup… Et ça commence à bien faire. Un dessin suffira.

 

PS: depuis le temps que les Français se moquent des Belges et des Suisses, ces derniers ne nous ont jamais intenté de procès pour autant. Et ils se font une joie de nous rendre la pareille. C’est de bonne guerre. Mais entre gens civilisés, on se comprend…

FDF

.

23/11/2010

Tintin devant les juges en Belgique…

Dément…

Ils n’ont vraiment que ça à foutre? Je pense que c’est simplement pour essayer de récupérer du fric. Car, si on veut suivre cette nouvelle « ligne de conduite », nous allons devoir faire un énorme autodafé avec la foultitude de livres ou de films qui évoquent l’Afrique et les africains. J’ai une idée concernant cette affaire de Tintin au Congo. Comme le Congo était « propriété » de la Belgique, il faut rebaptiser le livre « Tintin en Belgique ». Hergé doit se retourner dans sa tombe…

En outre, avec le nombre « d’histoires belges » qui circulent, il faut s’ attendre à une imminente déclaration de guerre de la part de la Belgique envers la France… Mais les belges ne sont pas aussi con…..golais…

FDF

.

.

Tintin au Congo devant les tribunaux

Sept mois après l’ouverture retentissante du procès au civil contre l’album d’Hergé pour contenu raciste et offensant à l’égard des Africains, les plaignants se sont exprimés hier devant la justice belge.

Bienvenu Mbutu Mondondo, citoyen de République Démocratique du Congo et le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) ont enfin pu exposer leurs revendications devant un juge. Ils réclament l’interdiction à la vente de Tintin au Congo ou tout du moins l’ajout d’un bandeau et d’une préface précisant le contexte historique et le caractère raciste du contenu. Il souhaite également que le livre soit classé en littérature adulte. L’album écrit en 1931 par Hergé, alors que le Congo était une colonie belge, présente les Noirs comme des sauvages dépendants des Blancs au physique simiesque. Le chien de Tintin, Milou, y traite notamment des travailleurs congolais de paresseux.

Le procès qui s’était ouvert le 28 avril 2010 avait pris du retard à cause des difficultés de la procédure. Les éditions Casterman et Moulinsart SA, qui avaient crié à l’autodafé lors du dépôt de plainte, avancent par le biais de leur avocat, Sandrine Carneroli, que l’affaire ne devrait pas être jugée par le tribunal de première instance. Ils demandent que le dossier soit transféré au tribunal de commerce « puisqu’on parle de supprimer une vente ».

Prochaine audience le 8 décembre, et verdict attendu dans les deux mois qui suivent.

Source: http://tinyurl.com/2untzr2