Francaisdefrance's Blog

01/03/2012

Tintin au Congo: le CRAN déplore l’attitude de Casterman.

Ils commencent à nous plomber grave, le CRAN, avec ce faux-anti-racisme à but surtout lucratif… Personne n’a jamais ennuyé Hergé depuis le jour où l’album est sorti ( première version en « noir et blanc » sortie en 1930…).

Il faut arrêter ces stupidités.

*Les Sélénites (habitants de la lune) viennent à leur tour de déposer plainte, suite à l’album « Objectif Lune »…

FDF

.

Dessin pillé chez: http://bartik.20minutes-blogs.fr/

Site à visiter…

.

Bienvenu Mbutu Mondondo a déjà porté plainte, demandant le retrait de Tintin au Congo du commerce

Le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) a trouvé jeudi « très ambiguës les convictions antiracistes » du PDG de l’éditeur Casterman, Louis Delas, qui se dit « fier » de « Tintin au Congo » et refuse de rajouter une préface précisant le contexte de naissance de la célèbre BD.

Le président du Cran, Louis-Georges Tin, qui a rencontré mercredi Louis Delas pour parler de la BD « a trouvé très ambiguës les convictions antiracistes de son interlocuteur« , selon un communiqué.

« M. Delas s’est déclaré sincèrement ‘antiraciste’, ce qu’on ne demande qu’à croire. Cependant, lorsque Louis-Georges Tin lui a demandé : ‘Êtes-vous fier d’avoir Tintin au Congo dans votre catalogue?’, il a répondu sans hésiter: ‘oui’, ce qui laisse perplexe« , explique le texte.

Selon le communiqué, l’éditeur « a affirmé qu’il ne voyait pas pourquoi le Cran était si choqué par Tintin au Congo, et a déclaré qu’il ne connaissait personne dans son entourage qui soit choqué par cet album« .

Qualifiant la rencontre avec l’éditeur de « décevante », le Cran se dit « au regret de confirmer sa démarche judiciaire, avec M. Bienvenu Mbutu Mondondo, pour faire appel » de la décision de la justice belge qui a refusé d’interdire la commercialisation de la bande dessinée.

Jugeant l’album d’Hergé raciste, Bienvenu Mbutu Mondondo, un ressortissant de la République démocratique du Congo, réclamait depuis quatre ans l’interdiction de la vente de l’album, ou à défaut l’imposition d’un bandeau d’avertissement ou d’une préface expliquant le contexte de l’époque, comme c’est le cas pour l’édition anglaise.

Il était soutenu par le Cran dans sa démarche qui l’opposait à l’éditeur Casterman et à Moulinsart, la société ayant les droits commerciaux de l’oeuvre d’Hergé autres que les droits d’édition.

Source: http://www.rtbf.be/

13/02/2012

Ouf! La justice belge refuse d’interdire la commercialisation de Tintin au Congo.

Bravo à la justice Belge. Les collectionneurs auraient pu être poursuivis en justice…

Mais c’est que ça a faillit se faire, en plus! Ils sont vraiment chiants, ces types! Le racisme a aussi des limites avant de devenir de la dérision pure et simple. Banania, vous vous rappelez? Interdit! Il a fallu modifier les dessins sur les boites…

Il y en a eu d’autres, dans le même genre. Dans ces pays, le racisme n’existe pas… Et pour cause: les blancs sont pourchassés et éliminés. Pas de procès, rien. Nettoyage par le vide.

J’ai trouvé un autre os à ronger pour M. Mondondo: le café « Au vieux nègre »… Ca existe toujours. Au boulot, mon pote! Les infos, c’est par là: http://cartomaton.wordpress.com/2010/09/19/cafe-au-vieux-negre/

Et bon courage.

FDF

.

Elle estime l’action intentée par Bienvenu Mbutu Mondondo qui jugeait la bande dessinée d’Hergé raciste, non fondée.

Ce ressortissant de la République démocratique du Congo, réclamait depuis quatre ans l’interdiction de la vente de l’album, ou à défaut l’imposition d’un bandeau d’avertissement ou d’une préface expliquant le contexte de l’époque, comme c’est le cas pour l’édition anglaise.

Source: http://cafephilodedroite.blogspot.com/

23/11/2010

Tintin devant les juges en Belgique…

Dément…

Ils n’ont vraiment que ça à foutre? Je pense que c’est simplement pour essayer de récupérer du fric. Car, si on veut suivre cette nouvelle « ligne de conduite », nous allons devoir faire un énorme autodafé avec la foultitude de livres ou de films qui évoquent l’Afrique et les africains. J’ai une idée concernant cette affaire de Tintin au Congo. Comme le Congo était « propriété » de la Belgique, il faut rebaptiser le livre « Tintin en Belgique ». Hergé doit se retourner dans sa tombe…

En outre, avec le nombre « d’histoires belges » qui circulent, il faut s’ attendre à une imminente déclaration de guerre de la part de la Belgique envers la France… Mais les belges ne sont pas aussi con…..golais…

FDF

.

.

Tintin au Congo devant les tribunaux

Sept mois après l’ouverture retentissante du procès au civil contre l’album d’Hergé pour contenu raciste et offensant à l’égard des Africains, les plaignants se sont exprimés hier devant la justice belge.

Bienvenu Mbutu Mondondo, citoyen de République Démocratique du Congo et le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) ont enfin pu exposer leurs revendications devant un juge. Ils réclament l’interdiction à la vente de Tintin au Congo ou tout du moins l’ajout d’un bandeau et d’une préface précisant le contexte historique et le caractère raciste du contenu. Il souhaite également que le livre soit classé en littérature adulte. L’album écrit en 1931 par Hergé, alors que le Congo était une colonie belge, présente les Noirs comme des sauvages dépendants des Blancs au physique simiesque. Le chien de Tintin, Milou, y traite notamment des travailleurs congolais de paresseux.

Le procès qui s’était ouvert le 28 avril 2010 avait pris du retard à cause des difficultés de la procédure. Les éditions Casterman et Moulinsart SA, qui avaient crié à l’autodafé lors du dépôt de plainte, avancent par le biais de leur avocat, Sandrine Carneroli, que l’affaire ne devrait pas être jugée par le tribunal de première instance. Ils demandent que le dossier soit transféré au tribunal de commerce « puisqu’on parle de supprimer une vente ».

Prochaine audience le 8 décembre, et verdict attendu dans les deux mois qui suivent.

Source: http://tinyurl.com/2untzr2

21/10/2010

Délires… « Tintin au Congo » devant la Justice !

Je l’avais oubliée, cette affaire… Dément.

FDF

 

« « Tintin au Congo » est un chef-d’œuvre »


Le procès visant à interdire Tintin au Congo a été fixé au 22 novembre devant le juge du tribunal de première instance de Bruxelles.

 


Couverture de l’album (version 1946).