Francaisdefrance's Blog

03/02/2012

Front National: la diabolisation n’est pas morte…

Et la légion d’honneur au président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), ça ne choque pas, ça? La presse aux ordres ne s’attarde pas dessus…

Je pense que Jean-Marie Le Pen, lui, mériterait cette décoration. Car pour ce qui est de rendre service à la France et à la République, on n’a pas encore trouvé mieux. Et Marine, son programme parle pour elle.

Mais comme je l’ai écrit dans un précédent billet, Sarkö a besoin de voix. De toutes les voix. Même s’il faut aller puiser dans l’électorat musulman au risque de passer pour un dhimmi.

Quelle déchéance. Souhaitons que les Français auront compris, cette fois.

FDF

.

Que vous soyez anti-raciste subventionné ou non…

La présence de Marine Le Pen à une festivité autrichienne a déclenché une nouvelle polémique. On a pourtant peine à croire qu’en pleine période électorale, elle se soit rendue au vu et au su de tous, à une « Valse brune à Vienne », elle si sourcilleuse sur le passé et la tenue des adhérents de son mouvement depuis qu’elle en a pris la tête…

En se rendant voilà peu à ce bal annuel en Autriche, la candidate à la prochaine élection présidentielle n’y aura pas perdu de soulier comme la célèbre Cendrillon, mais démontré à l’évidence, du moins pour certains, que son aversion pour le nazisme, qu’elle ne manque jamais de marteler, n’est pas sincère.

C’est que ce bal serait organisé par l’extrême de l’extrême de la droite locale – soit des corporations estudiantines, « vivier de néonazis » – et, dit-on, horreur ! serait « interdit aux femmes et aux Juifs », comme ne cessent de le répéter quelques médias, à l’instar du quotidien Libération qui va jusqu’à publier une tribune de Dominique Sopo, Président de SOS Racisme, finalement titré : « Bal tragique à Vienne : 0 juif »(1)

Un bal interdit aux femmes sous-entend que l’on n’y danse probablement qu’entre mâles, ce qui semble déjà étonnant dans un pays où le catholicisme est la religion dominante et dont environ 90 % de la population en est issu… et que Marine Le Pen, donc, ne serait pas une femme. Allons bon ! La dénonciation de monsieur Sopo, on le voit, est d’une redoutable perspicacité… mais il doit sans doute être un adepte de la théorie du « gender », ceci expliquant cela.

Quant à l’interdiction faite aux juifs de participer à ce bal, on y aura remarqué aussi la présence de son compagnon Louis Aliot, numéro 2 du FN, dont le grand-père est juif(2) et qui était en décembre dernier à Jérusalem et à Tel-Aviv pour y rencontrer des personnalités publiques de l’État hébreu.

La rigueur germanique, force est de le constater, n’est vraiment plus ce qu’elle était, mais monsieur Sopo ne semble pas l’avoir remarqué.

On notera également qu’il se permet de faire de l’humour en associant la communauté juive au souvenir d’un drame français(3) sans que personne ne lui en fasse le moindre grief.

Rappelons que la France fut plus sourcilleuse envers l’hebdomadaire Hara-Kiri lorsque celui-ci titra en couverture d’un numéro : « Bal tragique à Colombey : 1 mort » lors de la mort du général De Gaulle : la parution du journal fut alors carrément interdite ! Autre temps, autres mœurs…

Mais on comprend moins, dans ce cas, pourquoi il reproche dans la même tribune le « calembour à l’antisémitisme lourdaud » de Jean-Marie Le Pen qui expliqua que ce bal « retraçait la Vienne du XIXe siècle » et que c’était « Strauss, sans Kahn », soit un jeu de mots associant le compositeur Johann Strauss que ses valses magnifiques rendirent célèbres, et l’ancien patron du FMI, écarté de la vie politique pour convenances ancillaires.

À l’évidence, tous les citoyens ne sont pas égaux devant l’humour, la preuve par un Président d’association subventionnée et un ancien prétendant à la Fonction suprême.

Notes

(1) http://www.liberation.fr/politiques/01012387547-bal-tragique-a-vienne-0-juif.

(2) http://www.lepoint.fr.

(3) En 1970, 146 personnes moururent dans l’incendie d’un dancing, le Cinq-Sept, à Saint-Laurent-du-Pont (Isère).

© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique (www.philipperanda.com) et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site http://www.philipperanda.com.

14/11/2011

La France est-elle devenue d’un niveau si obsolète que l’Education nationale en arrive à la passer par pertes et profits ?

Bonne réflexion…

FDF

.

Géographie : François Lebel dénonce un enseignement « idéologiquement orienté »

Après avoir dénoncé la théorie du gender en septembre, François Lebel s’en prend à ces « quelques gourous de l’Education nationale qui décident sans partage de ce qu’on enseigne à nos enfants »...  cette fois-ci en géographie. A cause d’eux, « les programmes des classes de 1ère ne font désormais plus référence à l’entité ‘France’ que ce soit sur le plan géographique, politique, social, économique ou historique, bref tout ce qui constitue la Nation et la République française » écrit le maire du 8e arrondissement de Paris dans son éditorial de novembre. « Il n’est plus question dans les manuels que de deux niveaux territoriaux qui sont l’Europe et les ‘territoires’ qui composent notre pays » regrette-t-il. « Ainsi tout ce qui est devenu au cours des siècles un ensemble commun à tous les Français : la langue, l’Histoire… bref, tout ce qu’on nomme le ‘vivre ensemble’ de la plus ancienne nation d’Europe au sens plein du terme, se trouve gommé, effacé, ignoré et, par là même, la légitimité de tous ceux qui représentent cette nation, depuis le président de la République jusqu’au plus modeste de ses élus ! » Et le vice-président du Centre National des Indépendants et Paysans de dénoncer un « coup de force idéologique », faisant siens les propos récemment signés par un professeur émérite de géographie à la Sorbonne en pages opinions du Monde : « … l’entité France, celle de la République française a purement et simplement disparu… 

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/