Francaisdefrance's Blog

29/12/2011

Bravo à l’exemplaire Ministère de la Culture !

Tiens, « on » ne nous l’avait pas encore faite, celle-là… Le pire est que ça va passer entre les gouttes. La justice à deux « vitesses » fait son chemin.

Il NOUS est interdit de télécharger via le NET; c’est clair ou non ?

FDF

Photo d’illustration

.

Le ministère de la Culture va-t-il recevoir un mail de la Hadopi?

Plus de 250 adresses IP du ministère ont servi à télécharger illégalement plus de 260 oeuvres protégées!

Un internaute doit « s’assurer que son accès Internet n’est pas utilisé à des fins illicites »: s’assurer que l’internaute s’assure bien est l’une des missions que le ministère de la Culture a confié à la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Intenet, mieux connue sous son acronyme d’Hadopi. Ce mercredi le blog Nikopik affirme pourtant que des adresses IP de ce même ministère ont été utilisées pour télécharger illégalement près de 260 oeuvres.  

Piratage ou fonctionnaire indélicat? Contacté par LEXPRESS.fr, le ministère de la Culture n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. De leur côté, les lecteurs de Nikopik se sont proclamés chevaliers de la Hadopi et ont analysé, grâce au site youhavedownloaded.com, les 65 025 adresses IP officiellement attribuées au ministère. Au total, plus de 250 d’entre elles ont donc été utilisées pour télécharger près de 260 oeuvres. 

Youhavedownloaded.com permet d’afficher, pour une adresse IP donnée, les fichiers téléchargés sur un réseau peer-to-peer. De vos propres téléchargement, à ceux de votre voisin, il est donc possible de savoir quelles oeuvres ont ainsi été transférées. Parmi les favoris, rue de Valois, les séries The Big Bang Theory, Breaking Bad, Bad Teacher ou Time Out…  

Cédric était le premier internaute à recevoir un mail de la Hadopi. Le ministère de la Culture sera-t-il le suivant?Cédric était le premier internaute à recevoir un mail de la Hadopi. Le ministère de la Culture sera-t-il le suivant?

Est-ce bien le fait d’un ou de plusieurs fonctionnaire du ministère? C’est plus difficile à dire. La connexion Internet de la rue de Valois a pu être piratée, les adresses IP usurpées ou simplement injectées sur les réseaux peer-to-peer.  

Reste que pour le blogueur high-tech Nikopik, tout ceci est suspect: « De nombreux fichiers reviennent plusieurs fois dans cette liste, en transitant via une adresse IP différente mais appartenant toujours au Ministère! » s’étonne-t-il. 

Ce n’est pas la première fois que Nikopik « épingle » ainsi une institution gouvernementale sur le téléchargement illégal. Le 15 décembre, le blog révélait que des adresses IP de l’Elysée auraient servi à télécharger illégalement. Très vite, son service de communication avait démenti, affirmant qu’il n’y avait « pas eu de téléchargement illégal depuis le réseau de la présidence sur les derniers mois« .  

Hadopi n’enverra pas de mail au ministère de la Culture

Négligence, piratage ou téléchargement volontaire: quoi qu’il en soit, léagelement, l’Elysée et le ministère de la Culture devraient recevoir un mail de la part de la Hadopi – qui n’a pas encore répondu à nos appels.  

En pratique comme le fait remarquer Turblog sur Twitter, le fournisseur d’accès Internet de la rue de Valois, Colt, n’a aucune interconnexion avec la Haute autorité. Ce qui devrait la dissuader d’envoyer ce mail.  

Source: http://www.lexpress.fr/