Francaisdefrance's Blog

17/03/2011

Pas contents, les momos…

Ils paraît que les lycéennes musulmanes de France font l’objet de menaces… C’est un simple rappel à l’ordre, pour prévenir que musulmans ou pas, nous vivons en République Française… Et le texte qui suit est stigmatisé à souhait. On y croirait presque. Envoyez vos filles étudier au Maghreb! Elles y connaîtront les joies de la charia. Il paraît que ça vous défoule, vous, les barbus…

FDF

.

.

Menaces de sanctions illégales sur des lycéennes musulmanes

« Après les propos nauséabonds de Marine Le Pen sur les prières musulmanes (FDF: bande de connards…), après l’ingérence de l’Etat dans les affaires religieuses avec le débat sur l’Islam, après la sortie scandaleuse du ministre de l’Education Nationale sur les mères musulmanes accompagnant les sorties scolaires, c’est au tour du Lycée Auguste Blanqui, à Saint Ouen (Seine Saint Denis), d’être le théâtre d’un nouveau scandale islamophobe. Depuis quelques jours, plusieurs lycéennes sont convoquées, l’une après l’autre, par la proviseure adjointe et la CPE, parce qu’elles portent…de longues robes unies !

Les jeunes filles, dont le CCIF a obtenu le témoignage, ont fait l’objet d’un rappel à l’ordre car leur tenue « ne peut être considérée que comme un vêtement ostentatoire, un signe religieux manifeste » d’après leurs « juges », qui leur ont demandé de porter des jeans et des T-shirts « comme tout le monde » sous peine d’être renvoyées de l’établissement, conformément au règlement intérieur et ce, afin de respecter le principe de laïcité.

L’une des jeunes filles a remarqué une feuille sur le bureau de la proviseure adjointe, comportant une liste sur laquelle figure le nom des jeunes filles convoquées avant elle, ainsi que le sien. L’ensemble de ces jeunes filles portent le voile en dehors de l’enceinte de l’établissement. Le groupe de jeunes filles a ensuite été réuni pour être une nouvelle fois menacé de sanctions. La plupart d’entre elles ne s’en tireront pas sans séquelles, à quelques mois de l’examen le plus important pour elles jusqu’à présent.

Il semblerait que le lycée ait décidé de surveiller de près ces lycéennes et de leur réserver un traitement particulier, humiliant comme si la loi liberticide sur le port du voile à l’école n’avait pas fait suffisamment de dégâts moraux. Au lieu de lutter pour que les jeunes filles puissent jouir du droit de disposer de leur corps comme elles le souhaitent, d’être traitées de la même façon que leurs camarades, les femmes responsables de cet établissement se sont évertuées à pourrir leurs vies scolaires.

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France condamne fermement les méthodes qui bafouent les droits les plus élémentaires de la République. Ces faits sont bien entendu illégaux et ne sont que la conséquence de l’islamophobie actuelle, symptôme du climat délétère de notre pays.

Aujourd’hui, l’attitude de nombreux politiques donne à penser à certains agents de l’Etat qu’ils bénéficient d’une impunité, et qu’ils peuvent continuer à terroriser des citoyens du fait de leur religion ! Voilà une des innombrables situations où peuvent nous mener des débats stériles sur l’Islam, alors que les citoyens de confession musulmane n’ont qu’une seule revendication : L’Egalité – que les lois soient appliquées de la même façon pour tous !

Nous invitons tous les acteurs politiques, dont les discours sont à l’origine de ces violences islamophobes, à réagir face à cette injustice et à prendre les mesures qui s’imposent. »

Source: http://oumma.com/

08/02/2011

Le Somalien Mohamed Geele a été jugé jeudi coupable de tentatives de « terrorisme » et de meurtre !

Et que l’on n’ait aucune pitié à l’encontre de ce fanatique !

FDF

.

 

Danemark : l’agresseur du caricaturiste danois Kurt Westergaard jugé coupable de « terrorisme »

Le Somalien Mohamed Geele a été jugé jeudi à l’unanimité coupable de tentatives de « terrorisme » et de meurtre contre le caricaturiste danois de Mahomet, Kurt Westergaard, et le procureur a réclamé une peine de 12 ans de prison suivie de l’expulsion à vie du Danemark. La peine doit être prononcée vendredi à 12h00 (11h00 GMT).« La Cour juge qu’une tentative de meurtre à son domicile le 1er janvier 2010 contre Kurt Westergaard, homme qui personnifie l’affaire des caricatures de Mahomet, doit être considérée comme une tentative d’effrayer la population à un degré élevé et de déstabiliser les structures de la société », a expliqué la présidente du tribunal d’Aarhus, Ingrid Thorsboe, en reprenant la définition du « terrorisme » introduite dans la loi pénale danoise en 2002 après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. 

Kurt Westergaard

La représentante du parquet Kirsten Dyrman s’est déclarée « satisfaite de ce verdict, notamment de la condamnation pour tentative de terrorisme, car l’action de Mohamed Geele va bien au-delà d’une action individuelle ». « Kurt Westergaard est le symbole des valeurs de la société danoise, et une attaque contre lui est une attaque contre les fondements démocratiques du Danemark », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Même si la loi prévoit jusqu’à la réclusion à perpétuité pour les crimes « terroristes », les 12 ans de prison requis sont considérés comme une peine déjà lourde au Danemark. En outre, « Mohamed Geele a quatre enfants et deux épouses, au Danemark et en Somalie où il a des attaches. C’est pourquoi je demande l’expulsion à vie du Danemark », a-t-elle ajouté. L’avocat de la défense, Niels Strauss, a rejeté la demande d’expulsion et plaidé pour « une peine maximale de six ans de prison », car « Kurt Westergaard n’a pas été agressé personnellement ».

Mohamed Geele, aujourd’hui âgé de 29 ans, est resté impassible à l’annonce du verdict de culpabilité, tandis que M. Westergaard, absent de la salle d’audience, a qualifié de « raisonnable et juste » la décision du tribunal. « Il s’est comporté comme un terroriste, comme un guerrier de la Guerre sainte venu tuer un infidèle. Il n’avait qu’un but: me tuer et tuer le symbole de la liberté d’expression que je représente. J’espère qu’il aura le temps de réfléchir en prison jusqu’où l’a mené son fanatisme », a déclaré le caricaturiste au téléphone à l’AFP.

Dans la soirée du 1er janvier 2010, le Somalien avait fait irruption dans la maison du dessinateur à Viby, près d’Aarhus, armé d’une hache et d’un couteau, en criant qu’il voulait le tuer parce qu’il avait offensé le prophète et les musulmans. Kurt Westergaard, 75 ans, s’était réfugié dans sa salle de bains sécurisée, obligeant l’agresseur à renoncer à son projet avant d’être blessé par balles par la police arrivée sur les lieux. Selon les images des caméras de surveillance de la maison de M. Westergaard et les appels désespérés au secours du dessinateur à la police, Mohamed Geele était « surexcité et particulièrement menaçant à la fois verbalement et physiquement », précisent les attendus du verdict.

Justifiant son verdict de culpabilité, la Cour a souligné que le Somalien « s’était très bien préparé » pour cette agression contre M. Westergaard, en « cherchant sur internet des informations sur son domicile, en achetant le 31 décembre 2009 une hache et en aiguisant un couteau qu’il possédait ».

« Il avait bien l’intention de tuer Kurt Westergaard », a ajouté la présidente du tribunal en soulignant que l’accusé avait également, de septembre 2009 au jour de son attaque contre le dessinateur, « surfé plusieurs fois sur internet pour connaître les attitudes de groupes islamiques et leurs réactions aux dessins de Kurt Westergaard ».

 

 

Source : Le Point
Photo : Preben Hupfeld